Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines désertiques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'arc sera mien. SOLO RANG A

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
PNJ
Plus d'une corde…

Comme pour manifester la colère de la Tomei, le sol ondoya sous sa main, propulsant douloureusement la Hyûga sur son séant. Une pluie de verre tranchant s'abattit sans merci sur Yume, abreuvant de sang cette terre desséchée.
Meurtrie et affaiblie, la konohajin restait toutefois d'une vivacité sans nom : en un instant elle se redressa, s'éloignant à toutes jambes de la nukenin qui s'était mise en garde.
Cette dernière fut surprise : elle avait pensé que la Hyûga se ruerait au corps à corps pour en finir à l'aide des arts secrets de son clan.
Ce petit moment de flottement suffit à la chuunin aux yeux pâles pour dégainer cet arc mystérieux tant convoité et expédié une flèche vicieuse en direction de la tête de Kirarin.

Las : la traîtresse à Suna avait déjà fait preuve d'une vivacité de crotale. Malgré le Byakugan et la précision du tir, elle parvint à se décaler et la flèche de ficha dans son épaule. Chargé de chakra Fûton, le projectile la traversa complètement, faisant jaillir une magnifique arabesque de sang qui aurait ravis Haya.
Mais la nukenin était aussi résiliente qu'un cafard. Pire : elle défendait l'homme qu'elle aimait ! Bien que blessée et visiblement épuisée, elle refusait d'abandonner.
Et sa fierté de Tomei l'empêcher de demander grâce à une Hyûga.
"Tu ne menaceras plus jamais mon Kitori !" grinça la kunoichi manieuse de verre, composant une nouvelle série de mudra identique à ceux de sa dernière attaque. "Meurs j'ai dit ! Garasu Hahen !

Une nouvelle tempête d'éclat de verre se leva pour s'abattre sur Yume. Toutefois, le Byakugan lui révéla vite que les éclats tranchants étaient moins nombreux, moins tranchant et moins précis.
Le dôjutsu légendaire ne manqua aucun des signes sur (et dans) le corps de la nukenin : une peau trop pâle, des frissons, un souffle court, des yeux éteint. Et un réseau de circulation de chakra s'essoufflant.
La traîtresse à Suna avait trop abusé de ses forces avec ces techniques d'une violence inouïe. Elle arrivait au bout de ses réserves de chakra... Pourtant, elle continuait à afficher un rictus supérieur et méprisant. Du bluff ?
En tout cas, les signes de sa fatigue et de ses limites ne trompaient pas : pour preuve, Kirarin ne poursuivit pas l'assaut par une nouvelle technique, mais dégaina à la place un kunaï.

Voilà qui arrangeait les affaires de la Hyûga. Néanmoins, le combat n'était pas gagné d'avance : après leurs différents échanges mortels, le Byakugan légendaire de la konohajin lui avait permis de jaugé son adversaire. La nukenin était très expérimenté (bien que visiblement capricieuse et colérique) et redoutable : presque aussi résiliente qu'un lutin vert de Konoha, quasiment aussi vive qu'elle, maniant à la perfection différents ninjutsu. Bien que visiblement spécialisé dans le combat à distance ou à mi-distance, Yume n'aimait pas l'aspect de ses muscles fins mais surentraînée, trahissant une force cachée.
Que ce soit au corps à corps ou via un lancé, se prendre un coup de kunaï de cette nukenin serait sans doute dangereux.
Devait-elle rester à distance, profitant de son arc légendaire et de sa vision supérieure ? Ou au contraire tenter une approche vive et rapide pour en finir d'un coup de Jûken ? Le système de circulation du chakra de son adversaire était à l'agonie, si elle pourrait peut-être causer une surchage ou un déficit mortel...
Il restait aussi une dernière option : tenter de négocier. La nukenin était blessée, épuisée et son si cher mari aux longues oreilles empoisonnée et perdant du sang. Kirarin risquerait-elle leur vie à tout les deux pour sa fierté et un arc antique ?



Résumé:
     

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Chunin
Messages : 1157
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 25
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chunin Rang B - Cheffe de la Bunke
Ryos: 420
Expérience:
L'arc sera mien. SOLO RANG A - Page 6 Left_bar_bleue3498/1200L'arc sera mien. SOLO RANG A - Page 6 Empty_bar_bleue  (3498/1200)
Hyûga Yume
Nous étions toutes les deux épuisées… Mais elle plus que moi. Je réussis à me mettre en partie à couvert, malgré quelques éclats déchirant ma chaire. Mes doigts restèrent crispés sur mon arc, je ne la laisserais pas me prendre cet arc… C’était hors de question. Elle était épuisée, et le combat au corps à corps… je ne le remporterais pas ! Je ne pouvais pas perdre maintenant ! Même si j’étais presque aussi épuisée qu’elle, mon sang gouttant au sol, je serrais les dents, mes doigts saisissant une nouvelle flèche pour viser, je visais en plein poitrail, histoire de lui briser sans doute quelques côtes, mais aussi lui couper le souffle. Son sang s’était répandu dans le sable, mais pas encore assez sûrement au goût du dieu des sables. J’attendis quelques fractions de secondes pour la laisser s’approcher et lâcher mon trait en plein dans sa poitrine.

Je n’attendis pas et mon chakra chanta à nouveau avec harmonie avec l’arc, je la visais à nouveau pour que ma flèche gorgée de chakra fûton ne vienne la frapper et l’emporter au royaume des morts, si la fatigue liée à son chakra ne la prive pas de la vie de base. Mais de nous deux… Nous ne tiendrons plus longtemps. Je devais lui arracher cette victoire, et le tout sans lui avoir adressé aucun mot ! Mais c’était pas tout à fait le moment… Et Haya devait être encore caché à attendre que j’honore ma parole. Mais là, j’allais surtout y perdre ma vie… je dardai ma langue entre mes lèvres pour lécher un peu de mon sang, comme pour m’abreuver un peu… Qu’est-ce que j’étais censée faire alors que j’étais à bout de force… Je pourrais dormir quelques jours… mais pour ça… il fallait que je survive et c’était pas encore tout à fait gagner.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
PNJ
Plus d'une corde…

Emportée par sa haine aveugle, Kirarin transformait l'air sur-chaud en véritable tornade étincelante sous l'ardent soleil de ces terres arides. Le redoutable semis de verre tourbillonnant ouvrait des plaies cruelles dans la chair de la Hyûga, même si le nombre d'éclat acéré semblait diminuer de plus en plus.
La nukenin laissa échappé un rire nerveux, mêlant folie et agacement : sa jeune adversaire avait survécus. Elle était pleinement consciente d'être proche de ses limites, voire de les avoir dépassée.
Néanmoins, elle comptait bien achever la konohajin. Elle avait son homme à protéger ! Son trésor à rependre sur le cadavre de l'étrangère aux yeux pâles.

"Tu fuis, petit rat du désert !" grinça la traîtresse à Suna, alors que son adversaire si vive et discrète cherchait à échapper à ses lames de verre. "Comme ces lâches de Kaigan ! Maudits cancrelats... Ah ! Tu dois avoir un amant chez ces sauvages, voilà pourquoi tu traînes ici, dans mes pattes..."
Kirarin commençait à voir flou suite au manque de chakra, couplé aux durs reflets de la lumière soleil sur tout le verre qu'elle avait répandu.
Trop occupée à pester et insulter son adversaire, elle ne vit pas arrivé le projectile que lui décocha Yume.

Prise par surprise par la puissance de l'impact, Kirarin fut douloureusement propulsée en arrière.
Néanmoins, la chuunin de Konoha fut une nouvelle fois surprise par la résilience et la vivacité de la nukenin, nulle doute une ancienne jônin de Suna.
Après un salto impressionnant, Kirarin se redressa, crachant sa haine et un peu de sang en se tenant les côtes. Le tir l'avait repoussée mais il était loin de l'avoir achevé.
Yume décida donc de doubler la mise, alors que son adversaire se remettait en garde.

Propulsé par l'arme mythique, un nouveau trait nimbé de chakra Fûton d'une vivacité inouïe vint frappé la traîtresse.
L’enchaînement avait été trop prompt pour que Kirarin esquive ce nouvel assaut malgré sa souplesse de cobra.
La Hyûga avait espérée clouer son adversaire sur une colonne en ruine, mais la flèche boostée au chakra transperça littéralement la kunoichi ennemi.
"Raaah ! Lâche ce jouet ! Il est à nous !" tonna la nukenin, alors qu'une fois de plus sa robe blanche (désormais à moitié en lambeau) se nimbait d'écarlate. Une fois de plus, le trait de la chuunin n'avait pas été mortel. Et il avait révélé la position de la Hyûga.

Yume commençait à désespérée : elle aussi s'épuisait, son chakra fondant comme neige au soleil et son sang imbibant le sable. Son adversaire semblait incapable de mourir.
Néanmoins, elle présentait toujours les signes d'un pâleur maladive et frissonnait. Kirarin ne devait guère être plus en forme qu'elle... Non ?
"Tu... m'ennuie. Lâches... le cadeau pour... mon Kitori... Ou... meurs !" souffla péniblement la traîtresse à Suna, commençant par composer une série de mudra.
Elle chancela et s'arrêta. Yume était désormais trop loin pour qu'elle déchaîne son art secret. Et elle manquait cruellement de chakra pour utiliser de nouvelle technique à longue portée.
"Bien... On va finir ça à l'ancienne..." grogna la nukenin, expédiant sauvagement un kunai vers la Hyûga.

Elle s'apprêter à la charger, quitte à recevoir une nouvelle volée de flèches quand une voix l'arrêta.
"Kirarin... Arrêtes ! Cela n'en vaut pas...la peine." hoqueta l'Onryou en se redressant péniblement.
L'homme-fennec était d'une pâleur extrême : le poison et la tentative d'égorgement à moitié réussie de Yume l'avait laissé en piteux état. Il n'était sans doute pas en état de se battre ou du moins, pas sérieusement.
"Je... Je n'ai pas besoin de cet arc. Laissons-le à la konohajin. Il ne vaut pas ta vie, ni même que tu sois blessée..."
"Mais il est pour toi mon amour ! Reposes-toi, je vais...vite en finir avec cette... voleuse ! Plus jamais... On te jugera... faible !"
"Ton amour m'est plus précieux que mettre fin aux moqueries de ceux qui me jugent incapable de contenir ma bête intérieure. Arrêtons ces effusions de sang !"

L'homme-bête avait réussit pour l'instant à stopper l'assaut de la nukenin, soudain indécise. Cela laisser l'opportunité à Yume de mener la danse. Une frappe préventive lui permettrait sûrement...peut-être d'envoyer Kirarin dans la tombe. S'occuper de l'Onryou malade et blessé serait ensuite une pure formalité.
Mais elle lut un espoir dans le regard de Kitori. Ils avaient réussit à s'entendre quand Haya l'avait attaqué... Il avait épargné la petite Kaigan et n'avait pas poursuivit le combat. Ses yeux suppliaient Yume de faire de même.
Mais baisser son arme et épargner le duo de nukenin serait aller à l'encontre des désirs d'Haya. Yume avait plus ou moins promis de venger le père de la sauvageonne. Mais s'ils renonçaient à l'arme légendaire... Poursuivre se combat sanglant valait-il un ryô ?

Résumé:
     

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Chunin
Messages : 1157
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 25
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chunin Rang B - Cheffe de la Bunke
Ryos: 420
Expérience:
L'arc sera mien. SOLO RANG A - Page 6 Left_bar_bleue3498/1200L'arc sera mien. SOLO RANG A - Page 6 Empty_bar_bleue  (3498/1200)
Hyûga Yume
Elle n’était pas encore morte… Putain ! Putain elle cassait… J’avais esquivé le kunaï qui s’était presque fiché dans la pierre. Elle était malade ! Et pourtant… j’étais épuisée. Mais elle… elle ne lâchait rien, et je n’abandonnerais rien. J’étais trop fatiguée pour user de mon Byakugan et mes doigts restaient crispés sur mon arc. Je savais que j’avais promis leur sang au désert… Mais je ne pourrais sans doute pas… Ou alors par leurs blessures… Mais pas là actuellement, ou alors Haya devrait les achever elle-même en profitant qu’ils soient trop faibles… Mais à cet instant, j’aurais beaucoup de mal à les tuer… Ou alors elle, oui, et lui après… Onryou encore vivant… Je portais mon regard sur lui, en position pour tirer une nouvelle flèche sans pour autant le faire. Je ne pouvais pas la tuer maintenant la nukenin… de dos, en pleine tête… sans doute, mais pas là à l’instant. Je serrais les dents.

J’écoutais l’homme bête sans rien dire. Je gardais mon arc et ma flèche en main sans pour autant la lever à nouveau. Si elle voulait fuir avec son époux qu’elle le fasse… Sinon, je la tuerais. Qu’importe, un peu plus de sang sur mes mains que d’autre. Si Haya voulait frapper à nouveau, qu’elle le fasse, mais pour l’instant, je devais récupérer mon souffle et un peu de sang ! Je sentais mon sang coulait le long de ce qu’il me restait de vêtements pour goutter sur le sol. Merde… Je ne pourrais pas tenir longtemps non plus. Et la tuer par manque de chakra… je n’étais pas sûre de pas pouvoir tenir plus longtemps. Elle était trop forte pour moi… Ou alors était déjà bien plus en forme que moi lorsque ce putain de combat avait commencé. Ce qui était possible aussi. Je ne répondis pas, la laissant décider si elle voulait partir ou non avec son homme. J’étais malgré tout prête à lui décocher une flèche si elle tentait de m’attaquer à nouveau.



Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
PNJ
Plus d'une corde…

Deux kunoichi d'élite épuisées se disputaient âprement une arme légendaire dans un combat sanglant.
Les ruines et les corps avaient tremblés, martyrisée par le feu, les flèches perforantes et le verre tranchant. Dans un affrontement entre ninja d'une telle envergure, il n'y avait parfois pas de vainqueur, comme l'avaient prouvé Uchiha Madara et Senju Hashirama.
Mais parfois, un tiers intervenait et tenter de ramener les combattants à la raison. Ce fut l'Onryou qui se releva malgré son empoisonnement et ses blessures, suppliant à demi-mot sa femme de stopper là cette bataille mortelle.

Yume avait esquivé de justesse le jet de kunai de la nukenin, un véritable missile qui valait bien ses flèches. Elle encocha un nouveau trait, se demandant si cela serait suffisant pour enfin abattre son ennemi.
L'interruption de Kitori lui offrait une belle opportunité de frapper la première et de conclure (peu-être) cet affrontement sanglant... Ou au moins d'occire Kirarin. Qui sait si l'Onryou ne pourrait pas être capable de se battre finalement, si elle tuait son amante sous ses yeux...
La Hyûga avait promis à Haya de venger son père défunt. Mais la jeune Kaigan n'était pas là, sans doute terrer dans un coin pour sa propre sécurité. Ce n'était pas elle qui affrontait une pyromane de Suna capable de convoquer des lames de verre tranchantes comme des rasoir et un homme-bête de forêt !

Bien que toujours sur ses gardes, la chuunin du Village Caché de la Feuille décida donc de laisser sa chance aux nukenin. L'homme-fennec était-il sincère ? Sa psychopathe de femme pouvait-elle être calmé ? Accepteraient-ils vraiment de lui laisser l'arme légendaire ?
Le silence tendu s'éternisa, les deux femmes ne se quittant pas des yeux, sous le regard d'un Kitori de plus en plus anxieux.
Une toux glaireuse et ensanglanté de l'Onryou brisa finalement la mortelle tension.
"Tu n'es plus en état, chérie. Tu dois de reposer..." lança d'un ton bien plus doux la nukenin. "Pardonnes-moi, je me suis encore emportée en voulant trop fort ton bonheur... Regardes dans l'état où tu es !"

Et dans celui où sa colère l'avait plongée, quasiment à la merci d'une petite konohajin. Mais elle restait trop fière pour l'admettre.
"Soit. Garde ton colifichet et je garde mon mari." décréta sèchement l'ex-sunajin, se drapant dans une (fausse) dignité outrée.
Même sans son Byakugan, Yume pouvait lire en elle : Kirorin était épuisée et la demande d'apaisement de son amant lui permettait de briser là le combat tout en ménageant son égo.
"Je lui en trouverait bien un autre... J'en ai soupé de se désert ! La mer ! Une île paradisiaque ! Voilà ce qu'il faut pour te remettre..."

Elle rejoignit son amant, qui s'effondra dans ses bras.
"Garde cet arc, petite. Je n'en ai pas l'usage et visiblement mon Kitori n'en veut plus... Je dois avouer que c'était un combat intéressant, mais je dois maintenant aller faire soigner cette grosse peluche trop sensible..."
Prenant l'Onryou sur son dos, trahissant une force vraiment surprenant pour son gabarit, elle salua Yume d'un coup de tête avant de bondir sur une colonne abattu, puis sur la falaise du labyrinthe qu'elle commença à gravir.
"Adieu et bravo, konohajin ! Puisses nos chemins ne jamais se recroiser..."

Le silence revint sur le champs de batailles au milieu des ruines martyrisée et écrasée par le soleil. Yume savoura longuement la paix retrouvée. Elle avait survécu. L'arc était désormais sa propriété, il ne lui restait plus qu'à rentrer à Konoha...
Puis un cri retentit.
Un tourbillon se sable se coula vers la kunoichi aux yeux pâle, avant de se changer en jeune femme au cheveux bleutés.
"T'es en vie !" pépia presque gaiement la petite sauvageonne Kaigan. Elle semblait sincèrement ravie pour Yume.
En tout cas, avant de lancer à regard mi-fasciné, mi-craintif sur le champs de bataille dévasté.
"Tu les as battus ? Mais... Où sont les corps ? Ne me dis pas qu'ils ont réussit à s'enfuir, ces bâtards ! Tu m'avais promis leur tête !"
Ah, il restait ce problème. Haya n'avait visiblement pas assisté à tout le combat. Logique après le bombardement à coup de dragon de feu géant. La petite Kaigan avait un bon instinct de survie, elle avait dû se caché pendant que les kunoichi déchaînées les techniques mortelles les unes après les autres.
Du coup, elle n'était pas au courant de l'arrangement.
Qu'allait lui dire la Hyûga ?

D'ailleurs, devait-elle lui dire quoi que ce soit ? Haya ne lui était plus d'aucune utilité et elle n'avait accepté qu'un ryô pour son aide. Pas vraiment le prix à payer pour abattre des nukenin...
Et puis après tout, elle avait bel et bien trouvé les assassins du père de la jeune Kaigan. Elle avait même laissé Haya attaquer l'homme-fennec qu'elle prenait pour le meurtrier, alors qu'il était désormais plus probable que ce soit Kirarin, la manieuse de verre, qui l'ai occit.
Le contrat n'était-il donc pas remplis ?
Et puis, il restait toujours la solution de coller une flèche dans la nuque de la guerrière du désert. Dans ce lieu tabou, personne n'en saurait jamais rien...
Ou simple la planté là et courir jusqu'à Konoha : jamais la petite Kaigan ne pourrait la rattrapper, surtout blessée comme elle l'était encore.

Résumé:
     

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Chunin
Messages : 1157
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 25
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chunin Rang B - Cheffe de la Bunke
Ryos: 420
Expérience:
L'arc sera mien. SOLO RANG A - Page 6 Left_bar_bleue3498/1200L'arc sera mien. SOLO RANG A - Page 6 Empty_bar_bleue  (3498/1200)
Hyûga Yume
Je saluai mes adversaires, épuisée un filet de sueur dégoulinant le long de mon dos et de mes membres.

« Puissent nos routes ne jamais se recroiser. »

Articulais-je. Si cela devait être le cas… je la tuerais cette fois. Mais j’étais à bout, aussi bien physiquement, que mentalement. Tenir… Je ne tenais debout que grâce à ma volonté. Je ne pourrais même pas tirer une flèche assassine sans y laisser ma peau. Je soufflai doucement en attendant de ne plus les voir avant de ranger mon arc. Haya… Putain c’était pas le moment… Je m’écartai d’elle, à bout de souffle en m’appuyant lourdement contre la pierre. J’avais la tête qui tournait affreusement et surtout bien trop de plaie sur le corps. Je regardais la gamine… Elle voulait la mort…

« Regarde cet endroit Haya… C’était un combat titanesque… La compagne de l’homme bête était surpuissante… et regarde bien l’état dans lequel je suis. »

Je soufflais entre mes dents avant de m’appuyer contre une paroi rocheuse avant de chercher dans mes affaires de quoi bander mes blessures.

« Le sang qu’il y… Qu’il y a au sol… est autant le mien que le leur. J’ai presque égorgé l’homme bête et j’ai criblé de flèche l’autre… Seulement… Même moi je le reconnais… Je n’étais pas encore assez forte pour le vaincre… Les vaincre. J’ai… J’ai vraiment essayé Haya. J’ai essayé de toutes mes forces… J’ai blessé assez gravement son compagnon… pour qu’elle préfère l’emporter au loin pour le sauver. Sauf… sauf que moi… je n’ai pas assez de chakra pour la poursuivre et finir de la tuer. Regarde-moi bien… Haya. Ai-je l’air d’avoir fui ? D’avoir fait en sorte que le combat… Oh et puis merde… J’ai fait de mon mieux. Mais j’ai été trop faible. T’es contente de l’entendre ? J’ai versé autant de leur sang que possible… Mais… vois-tu… Je n’ai pas été assez forte. »

Et curieusement, je tenais à la vie. J'avais du mal à parler, j'étais à bout de souffle et presque au bout de ma vie…

« Peux-tu le comprendre ? Manquer de force… »

Le sang coulait encore entre mes doigts et j’eus un rire étranglé.

« Peut-être que les dieux du désert aimeront ce combat et tout le sang versé ? J’espère… j’ai fait ce que j’ai pu. »

Éventuellement d’un coup de Jûken j’aurais sans doute pu la blesser gravement… Mais en réalité… non, non j’y aurais laissé ma peau. Et mon sang coulait toujours lentement sur mon arc, goutte à goutte. Il fallait que je me soigne encore… Nous verrions plus tard.

« Qui sait… je prendrais peut-être leur vie une autre fois Haya… Mais aujourd’hui… je ne peux les vaincre. »


Je soutiens son regard avant de finir de bander mes blessures autant que faire se peut. Je finis par me relever, laissant une trace de main sanglante sur la pierre. Il fallait que je rentre à Konoha maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
PNJ
Plus d'une corde…

Visiblement, les nukenin avaient respectés leur parole, laissant l'arc mythique à Yume sans la moindre trahison.
Trop épuisée pour user de son Byakugan, la Hyûga aurait pourtant été à la merci d'une vile contre-attaque surprise. Mais aucun pieux de verre, aucune boule de feu ne vint frapper la konohajin. Seul rester l'ardent soleil du désert qui faisait étinceler les tison de verre parsemant le champs de bataille dévasté.
Le silence, sans le moindre souffle de vent... Jusqu'à l'arrivée bruyante de Haya.

Si la jeune Kaigan sembla de prime abord ravie de voir Yume en vie, elle ne tarda pas à afficher sa déception devant l'absence de corps sanglants des assassins de son père.
Lasse et éreinté, la chuunin de Konoha tenta de raisonner la sauvageonne qui l'avait payé d'un ryô pour affronter une traîtresse à Suna et un étrange Onryou.
D'abord, les sourcils de la guerrière du désert se froncèrent. Ses yeux se firent accusateurs, inquisiteurs, comme si elle cherchait à desceller le moindre soupçons de lâcheté chez la Hyûga.

Chose qu'elle ne trouva pas. Les ruines et le désert alentours portait les stigmates ardentes d'un combat titanesque. Que Yume est réussit à tenir tête à la nukenin et à l'homme-fennec révélait non seulement son courage et sa puissance. Haya s'était déjà frotter à l'archer Onryou et n'avait fini qu'en pelote d'épingle ensanglantée.
Elle serait sans doute morte sans la puissance et les talents diplomatiques de la Hyûga.
Néanmoins, renoncer à sa vengeance s'avérait plus que difficile. Sa rude éducation de zélote Kaigan la poussait à vouloir l'impossible.
"...N'aurait-il pas été plus digne de... mourir au combat ?" murmura la sauvageonne en serrant les poings. Des larmes perlèrent au coin de ses yeux, alors qu'elle réalisait sa propre impuissance, sa défaite contre l'homme-fennec cruellement rappelée par les paroles de la chuunin aux yeux lavande pâle.
"...Toi ou moi... J'aurais pu... au moins rejoindre...mon père."

Yume souligna le sang versé sur le sable, offrande au Dieu du Désert et des Tempêtes.
Offrande et peut-être... promesse.
"Oui ! Je ne peux rien... Te reprocher. Au moins tu t'ai battus contre eux. Moi... J'ai été pathétique et je me suis cachée. J'aurais dû être à tes cotés !"
Elle soupira, ravalant difficilement ses larmes.
"Même... Si j'aurais été un boulet. Manquer de force... Oui, je comprends qu'elle est ma voie maintenant."

Elle soupira, son regard se posant une dernière fois sur ces ruines, tabous pour son peuple. Aucun autre membre de sa tribu n'était jamais venu ici, n'y avait combattu. Le simple fait d'avoir pénétrer en ces lieux étaient un blasphème, faisant d'elle une paria. Etait-ce pour cela qu'elle n'avait pas pu obtenir vengeance ? Le Dieu des Sables s'était-il détourné d'elle ? Ou lui avait-il donner une leçon pour la remettre dans le droits chemin ou... donner un but à sa vie.
"En route, ma mercenaire." lança Haya d'une voix terminée mais où le devinait encore les restes de son chagrin. "Nous sommes blessées, je vais te reconduire en ville pour qu'on se requinque. Ma tribu ne sera d'aucune aide, bien au contraire..."
Elle soupira lourdement, avant de se mettre en marche.
"Ensuite... Nos chemins se sépareront. Tu as tenté de m'aider, mais c'est mon fardeau. Je vais m’entraîner, devenir plus forte et poursuivre les meurtriers de mon père. Maintenant, je connais leurs noms et leurs visages ! Un jour, j'enverrai leurs tête à Konoha, pour te prouver mon succès ! Et là, tu me rendras mon ryô."

Yume avait réussit à convaincre la jeune guerrière. Une fois en ville, elle pourrait se reposer avant de trouver une caravane qui la ramènerait tranquillement au Pays du Feu.
Et elle rapportait avec elle une arme légendaire.
Est-ce qu'un jour Haya serait assez forte pour retrouver et vaincre les nukenins ? Difficile à dire. Le Sekai était vaste et remplit de violence. Peut-être que la Kaigan triompherait un jour... Ou que son corps retournerait au sable après avoir été transpercé par une épée de verre. Ou elle risquait de passer sa vie à courir après sa vengeance, sans jamais retrouver l'étrange duo.
Leurs chemins se recroiseraient-ils un jour ?


Résumé:

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines désertiques-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation