-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Ouest :: L'enclave Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dards et Mandibules

Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Dards et Mandibules Lun 29 Mai - 17:28
Zhao Yu



Note de début de RP:

Yu était sur les nerfs. Sa dernière mission dans l’Enclave avait tourné au vinaigre à cause d’une équipe de Tetsujins un peu trop douée pour le nettoyage. Les Yeux Vigilants. Il s’était renseigné sur eux depuis la dernière fois. Il s’agissait du contre-espionnage du Pays du Fer. Ce n’était donc pas étonnant qu’ils minimisent ou fassent disparaître les traces derrière leur passage. Pour autant, ils avaient jugé « utile » de tenter de le faire sauter avec l’imprimerie du Petit Livre Pourpre. Même s’il comprenait cette logique d’une pierre deux coups, il l’appréciait bien moins quand il était le second coup. Aujourd’hui était donc une manière de se remettre le pied à l’étrier. Pour embêter les Yeux Vigilants, Yu avait donc décidé de transmettre les documents qu’il avait trouvé au siège des Arpenteurs des Six Chemins. Les documents ayant fait leu bout de chemin, il semblait donc que les équipes des Arpenteurs aient trouvé du nouveau car il avait été convoqué pour une nouvelle mission. Que l’on passe par lui était bon signe car cela signifiait que les commanditaires étaient satisfaits du travail accompli.

Dards et Mandibules. Voilà ce qui obnubilait les équipes du Sekai à la suite de l’étude poussée des documents qu’il avait récupéré. Il s’agissait apparemment d’un projet secret d’armement. Par qui était-il financé, qui gérait cette nouvelle entité dans l’ombre ? Voilà ce qu’il allait devoir découvrir. Pour seules informations, il savait que le projet se développait autour de la cité fortifiée de Kokkyôyama. Enfin c’est ce que lui avait annoncé la kunoïchi aux formes généreuses en charge de donner le briefing. Elle était accompagnée d’un samouraï habillé aux couleurs d’un Daimyo et d’un vieil homme. Etrange. Il n’aimait pas avoir plusieurs représentants lors d’une réunion préparatoire. Pourquoi ? Il avait eu l’expérience de plusieurs règlements de compte à la mexicaine et c’est comme cela que ça avait commencé. Des commanditaires en accord qui s’écharpent pendant que les mandatés découvrent de nouvelles informations. Par le biais des mandatés bien sûr. Allait-il refuser ? Certainement pas. La mission payait, c’est ce qui importait. Une ville, des forges, des commerces d’armes. Le lieu risquait d’être animé. Et la chasse aux informations ardue. Empochant la bourse, il se fit indiquer qu’il avait d’autres collaborateurs pour cette mission. S’ils n’étaient pas briefés en même temps que lui, il y avait donc potentiellement un village ninja dans la partie. Super. Dommage que Wei ne puisse pas être avec lui en ce moment. Ils avaient décidé de se séparer pour accélérer la cadence dans leur projet commun. Long She était en pleine expansion, il fallait donc faire des compromis sur leurs disponibilités respectives.

Le briefing ayant un peu duré, Yu s’était mis en route pour la cité fortifiée. Il ne savait pas beaucoup de choses quant à ses collaborateurs. Juste qu’il devait les retrouver dans une auberge du centre-ville de Kokkyôyama. Pour se mettre en relation, ils avaient tous une phrase de message codé permettant à chacun de s’identifier. Cela allait sans doute ralentir le début de la mission le temps que tous se jaugent mais cela permettait à chacun d’entre eux de peaufiner sa couverture.

Le Bâton Rouge avait donc pris la route du lieu de la mission avec une idée derrière la tête. Pour ne pas perdre de temps à cartographier les factions en présence, il avait pris contact avec une de leurs relations de travail. Un homme nommé Izaya Fukuo. Qui était-il ? De ce que le Zhao en savait, il dirigeait une bande de mercenaires et d’escortes appelées les Lames Célestes. Officiellement du moins. Officieusement, il était un membre bien placé de la pègre locale ayant de nombreuses activités commerciales. Racket, transport d’armes non-déclarées etc… Long She l’aidait à distribuer des armes dans les montagnes rocheuses, moyennant un petit pourcentage. Ce n’était pas grand-chose pour eux mais cela leur permettait de se faire des contacts. Saisissant l’opportunité de la mission, le Zhao avait donc émis le souhait de rencontrer en personne Fukuo. Ce dernier avait accepté, lui aussi sans doute curieux de rencontrer un de ses partenaires commerciaux de la région voisine. Ils devaient donc se retrouver à la tombée de la nuit dans la ville, dans un lieu où les hommes de Fukuo amèneraient Yu. Pour faire cela, il n’avait qu’à se rendre dans un bureau local des Lames Célestes et demander à « rencontre le manager ». En temps normal, peu de gens du coin demandaient cela aux Lames Célestes. Aussi, ils sauraient que le représentant de Long She était arrivé. Par une lettre signée de sa main, Fukuo lui avait également fait parvenir toutes les assurances nécessaires quant à son trajet jusqu’au lieu de rencontre, lui fournissant également de faux papiers d’identité et une tenue d’escorte des Lames Célestes. Il n’y allait pas dans la demi-mesure pour ce qui était de recevoir des invités et cela avait plu à Yu car la couverture lui permettait de se déplacer en armes sans risque d’alerter les samouraïs de la ville. Il ne lui tardait donc que de le retrouver. Pour autant, il se devait tout d’abord de contacter ses camarades de mission.

Fraîchement arrivé dans la ville en toute discrétion, il avait pris place dans la grande salle de l’auberge du Forgeron Affamé. Le lieu était vivant et animé, la preuve d’une bonne gestion de la place par la patronne, une femme d’une quarantaine d’années à l’œil vif et rieur. S’installant dans un coin de l’endroit, il dévisagea discrètement toutes les personnes dans la pièce et les écouta bavasser. Apparemment, l’Honorable Combinat des Marchands & Forgerons de Tetsu no Kuni avait des problèmes avec un jeune syndicat. Le Syndicat du Fer semblait-il. Distrait quelques instants, le Zhao commanda une bière quand un serveur vint vers lui et fit glisser une pièce sous sa chope. Un simple coup d’œil ferait passer cela pour quelqu’un laissant l’addition mais le Zhao restait assis et ne buvait pas encore sa bière, signe qu’il attendait ses contacts. Une fois ceux-ci assis à sa table, il leur demanderait comment était leur blanquette. S’ils répondaient à côté, le sang coulerait. Sinon, la mission démarrerait sous de bons augures. Commandant une seconde bière en attendant, il commença à la siroter en écoutant d’autres ragots.

Récapitulatif :

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Sonotori
Kudo Sonotori
Uzushio no Chunin
Messages : 26
Date d'inscription : 22/04/2023

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 360
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue51/1200Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (51/1200)
Re: Dards et Mandibules Mar 30 Mai - 16:14
Kudo Sonotori

   

Dards

Mandibules

Mission




La collaboration, voilà un sujet qui n'était pas vraiment au goût du jeune Kudo. Lui, qui parvenait déjà mal à travailler en équipe au sein même de son propre village, avait été missionné pour une mission d'un degré impliquant des forces extérieur. Dépêché pour une affaire cherchant à renforcer les liens avec les Arpenteurs des Six Chemins, le ninja avait plié face aux demandes de ses supérieurs, s'embarquant alors dans une aventure aux implications très politique.

Mettre un pied dans de telles affaires, ne le réjouissait pas plus, encore moins quand on vint à lui mettre dans les pattes une Genin pour des raisons encore obscures à ses yeux. Ne sachant plus vraiment par cette incorporation si la mission avait ou non un enjeu si important pour le Sekai même, il vint à prendre note des quelques informations qu'on avait daigné lui transmettre.

N'étant pas de base venue à se tenir concrètement des événements touchant ici et là le monde, étant avant toute chose bien plus impliqué dans ses missions, il n'avait alors pas vraiment suivit le fil de l'histoire et c'était alors brièvement rattrapé avec les quelques notes qu'on lui avait ainsi transmises.

Ayant pour objectif de découvrir la base d'un soit disant projet « Dards et Mandibules », un nom déchiffré par les experts du décryptage des Arpenteurs, l'enquête devait se dérouler à Kokkyôyama, un bourgade limitrophe du Pays du Fer, impliquant tout naturellement les forces de l'Empire dans l'histoire.

La discrétion étant de mise c'est tout naturellement que Sonotori mit en application son savoir faire, afin de créer une nouvelle identité à sa propre personne, délaissant derrière lui tout signe d'appartenance à son village, histoire de ne pas déclencher la nouvelle grande guerre ninja. Pour ce faire, au court de cette mission, il allait alors devenir : Uka Tonari, Artiste peintre itinérant.

Cela était une couverture plutôt robuste, ayant naturellement des talents dans le domaine, cela lui permanentait surtout d'avoir une raison solide de trimballer avec lui encre et autre peinture, ayant laisser derrière tout autre armement ninja pour passer de potentiels contrôle des forces de l'ordre en place.

Donnant une minimum de crédit à sa jeune partenaire pour tenir le change dans son infiltration, ils ne tardèrent pas à arriver au point de rencontre, une auberge, dans laquelle ils devaient alors rencontrer leur partenaire, dont-il n'avait alors qu'une vague descriptions, histoire de ne pas éveiller trop de soupçon en questionnant toute les personnes qu'ils pouvaient alors croiser.

Peut de personne semblaient correspondre à l'intitulé et il vint alors à s'approcher d'une table, demandant avant toute chose s'il pouvait prendre place, mais attendant particulièrement une phrase provenant de son potentiel associé, auquel il aurait ainsi la réponse.

Vous permettez qu'on prenne place ? Moi et ma jeune amie.  

La tension était palpable, mais il devait garder la tête froide, n'étant pas certain de trouver du premier coup la personne dont-il ignorait l'identité et donc c'était aussi le cas inversement.



   
notes
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Sam 24 Juin - 11:17
Zhao Yu
Un jeune homme se présenta en face de Yu. Assez grand, cheveux mi-longs noirs de jais et une paire d’yeux bleus calmes et observateurs. Un je-ne-sais-quoi de rat de bibliothèque dans son regard. Et un barda dans le dos digne d’un voyageur ambulant. Etrange. Indépendant ou affilié à un village ? C’était assez difficile à dire au premier abord. Peut-être l’apprendrait-il par la suite. Pour le moment, l’heure était au fameux phénomène du « reniflement » où ils se jaugeaient sans trop savoir sur quel pied danser. Le Zhao plaça rapidement la phrase codée à laquelle il se vit répondre le bon air pendant que le niveau de sa bière descendait plus rapidement que prévu. Il commençait à faire chaud dans cette auberge. Comme quoi les chaudes saisons se rapprochaient d’autant plus.

« Enchanté, je suis Enya Sakigami. Escorte des Lames Célestes. Vous cherchez quelqu’un pour vous accompagner durant votre voyage ? fit-il en désignant l’équipement du peintre en face de lui »

L’objectif de cette accroche était plutôt de leur permettre d’aller discuter dans un endroit calme même si les bruits de discussion de la taverne couvraient amplement leur échange. Cela dit, Yu n’aimait pas prendre de risques superflus. Se faire prendre lors de leur rencontre n’arrangerait guère les choses et au vu du nombre de factions ennemies potentielles dans la ville, mieux valait rester discret. D’un commun accord, ils se dirigèrent vers une chambre que Yu avait payé à l’étage supérieur. Au fond d’un couloir, la chambre ne payait pas de mine et avait l’avantage de n’avoir qu’une cloison partagée avec un voisin, un pochetron qui passait les trois quarts de sa journée dans la salle en bas et remontait à pas d’heure. Ils étaient donc à l’abri d’oreilles indiscrètes ici et allaient pouvoir échanger plus librement. Déposant les quelques affaires d’escorte qu’il avait avec lui dans un coin de la pièce, Yu s’installa sur le rebord du lit et parla un peu plus franchement.

« Bon. On sera un peu mieux ici pour discuter vous ne trouvez pas ? Je vous propose qu’on se mette au clair sur un plan d’action pour les jours à venir. La ville semble plutôt animée et ressemble plus à une poudrière qu’à un nid d’espions. Donc jouons carte sur tables voulez-vous ? Primo, je préfère que l’on s’appelle par nos alias, cela nous permettra de ne pas nous confondre et de rester dans la peau de nos identités factices. Deuxio, je propose que ce lieu nous serve de point de rencontre régulier pour échanger des informations. Sous cette latte amovible, fit-il en tapant du pied, il nous sera possible de laisser des messages réguliers. La chambre est payée pour dix jours. Renouvelables. Les patrons sont pas chiants et poserons pas de questions. Ca c’est pour ce qui est de l’organisation générale. Pour le reste, vous avez été briefés sur quoi ? »

Une entrée en matière directe pour le Zhao. Il préférait être franc du collier et ne pas se risquer à divulguer trop d’informations d’entrée de jeu. Après tout, ces types-là avaient le code mais il avait déjà vécu des situations similaires où des agents doubles se faisaient passer pour des shinobis avec lesquels il était supposé travailler. Ca ne s’était pas très bien fini. Pour eux. Bref, une histoire à raconter une autre fois. Sa réunion avec Fukuo était prévue un peu plus tard et il lui tardait d’y aller. Nul doute qu’ils allaient se séparer pour couvrir plus de champ dans le début de cette mission. Cela laisserait au Bâton Rouge les coudées franches pour aller lever un peu d’information et prendre le pouls des Lames Célestes. L’activité en ville ne devait pas arranger leurs affaires au vu du nombre de gardes, escortes, contrôles de marchandises et autres procédures spécifiques à une ville en pleine ébullition qu’il avait repéré en arrivant. Le trafic d’armes des Lames Célestes devait tourner au ralenti. Peut-être Yu pourrait-il lui donner un coup de pouce. Mais avant cela, il fallait évaluer à qui il avait affaire. Reportant son regard sur celui qu’il ne savait pas être un Kudo, Yu attendit une réponse claire et nette. Il avait certes pris des dispositions pour que la mission se déroule sans accroc mais il ne souhaitait pas pour autant tout faire seul pour ensuite voir les recettes divisées en deux. Si son acolyte voulait sa part du gâteau, il allait falloir mettre la main à la pâte.



Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Dim 30 Juil - 18:27
Otobaka Hajoon
*De plus en plus, je commençais a aller participer a des missions plus importantes, c'était très intéressant pour ma progression personnelle. Je sortais de plus en plus de l'enceinte du village, malgré mon grade de simple Genin, et faut dire que ça me plaisait pas mal. Une mission d'ordre presque politique de ce que j'ai compris, il fallait être discret, ne pas se montrer habituel et tout. Une vraie mission de vrai Ninja quoi, pas comme les précédentes que j'ai pu faire.. J'ai prit l'habitude de travailler avec des gros bourrins qui seraient capable de te répondre "Plomatie ?" quand tu leur parle de diplomatie. Franchement, a part notre intendant Rinkusu et peut être une Jonin, Junko.. J'crois pas qu'il y en ait un pour racheter l'autre. J'ai pu travailler avec un Jonin qui ne faisait pas la différence entre une fourchette et une cuillère, qui lance une putain de brume épaisse en plein centre-ville quand il ne faut pas se faire remarquer.. Des Uzumaki qui détruisent tout, enfin bref !

Je m'étais préparé pour l'occasion, j'avais les cheveux lissés et coiffés, je portais un kimono raccourcit... Bref, je ressemblais a une vraie fille. Et j'étais sobre, pour une fois.. Je n'avais même pas prit ma bouteille de Diplomatico habituelle ! Un exploit... J'ose espérer ne pas souffrir de la dépendance alcoolique au cours de la mission. Un Kudo et une Uzumaki c'était que j'avais accompagné au début avant que je ne me retrouve inévitablement seul, comme ça se passe a chaque fois. C'était très peu probable que quelqu'un d'Uzushio me reconnaisse sous cette apparence là, j'ai certes tout le temps les cheveux longs, mais plutôt en broussaille et je ne porte jamais ce genre de vêtements. Enfin bref, je m'étais installé(e?) au coin d'une table, voisine a celle de mon supérieur qui va sans aucun doute disparaître sous peu. Ouais, c'est ce qui se passe toujours quand je suis en mission hors du village, ça va presque devenir une blague a ce rythme.

Je me relevais pour m'installer auprès d'eux, tout souriant pour n'éveiller aucun soupçons. Avoir un air trop sérieux, surtout dans cette zone là, pourrait justement éveiller des soupçons, je suppose.*

"Nagamasa Ohatsu, enchantée."

*Je vais sans doute passer pour la 'jeune amie' qu'il mentionnait, le Chunin. J'écoutais en silence, m'accoudant a la table et plaçant les paumes de mes mains sous mon menton. Je sais étrangement trop bien jouer le rôle d'une gamine. Lorsque mon vis-à-vis parlait de ce sur quoi nous avons été briefés, je lui expliquait tout ce que je savait, vu que mon incroyable supérieur semblait très bavard, j'allais encore une fois de plus prendre les choses en mains. Je gardais évidement une voix plus cristalline que d'habitude, j'allais jouer mon personnage a fond, surtout face a un inconnu.*

"Et concernant le plan d'action, M.Sakigami?"

*Lui disais-je donc après toute ces explications, j'allais forcément devoir le suivre et executer son plan d'action. Même lorsque je suis moi même, un garçon de quinze ans, je suis absolument pas viril, au contraire même.. Donc dans tout les cas, je n'allais pas vraiment pouvoir jouer les dirigeants ni les Leaders.*
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Mer 2 Aoû - 18:21
Zhao Yu
S’installer à l’abri des oreilles indiscrètes avait été une bonne idée. Jusqu’ici, Yu craignait que nombre de personnes soient capables d’aller rapporter des discussions louches moyennant un peu d’argent. La vie était dure par ici. Etrangement, ce ne fût pas le jeune homme en face de lui qui prit l’initiative dans les échanges qu’ils eurent mais la jeune fille qui l’accompagnait. Elle avait un kimono assez court et un air un peu sérieux quoique vague. Bref, elle ne payait pas de mine. Nagamasa Ohatsu qu’elle s’appelait sous son alias hein ? Bien noté. Les présentations étaient à peine terminées que déjà l’un des deux shinobis en face de lui partait collecter des renseignements. Le prétexte était assez vague. Soi-disant en rapport avec la mission. Yu était surpris mais ne pipa mot. Quelqu’un qui faisait preuve d’initiative. Bien ! Sa bonne humeur ne dura que quelques secondes. Jusqu’à ce que la jeune femme lui demande le plan d’action à venir en fait.

Elle se foutait de sa gueule non ? S’il y avait bien une chose qu’il n’avait pas envie de faire sur cette mission c’était de jouer le rôle du baby-sitter. Avec Gintaro c’était différent. Mais les shinobis de passage non merci. Passablement agacé, il pesa quelques instants ses mots à venir. En toute logique, mieux valait rester calme et professionnel pour ne pas dégrader la relation de travail avec les autres shinobis. Le hic ? Il avait encore en tête la mission précédente et la bonhomie avec laquelle l’avaient accueilli ou plutôt lui avaient dit au revoir les Yeux Vigilants. Ils avaient même tenté de transformer cette dernière rencontre en adieux. De fait, il était un peu à cran ces derniers temps. Employant une approche un peu primitive, Yu décida qu’il était plus sensé de marquer son territoire, à la manière d’un ours mal léché.

« Le plan d’action ? J’ai déjà quelques dispositions prises de mon côté. Je ne sais pas quel est le niveau d’informations dont vous disposez sur la mission aussi vous recommanderais-je d’aller creuser auprès de l’Honorable Combinat des Marchands et Forgerons de Tetsu. Si projet d’armement il y a, je parierais fort que certains chez eux sont au courant. Ou peut-être le Syndicat du Fer, s’y opposant, a des projets similaires. C’est à voir. Je vous laisse creuser dans ce sens, j’ai un rendez-vous en ville. Retrouvons-nous ici d’ici une heure et demi, cela vous convient-il ? »

Sa réponse était un peu sèche mais avait pour mérite d'être claire. Il n'allait pas mâcher le travail de la jeune femme. Voyant la kunoïchi acquiescer, il sortit de la chambre sans se départir de son mode furtif et quitta l’auberge. La nuit tombait doucement sur Kokkyôyama et il se faufila discrètement dans les rues, prenant bien garde à ne pas être suivi. Au bout d’une dizaine de minutes, il était en face du bureau local des Lames Célestes. L’antenne Kaimetsu pouvait-on lire sur une grande pancarte devant l’entrée. Il y rentra sans peine et remarqua que personne ne lui porta un regard, pas même le type au guichet. Sa tenue devait y être pour quelque chose. Pourtant, quand il demanda à rencontrer le manager, toutes les paires d’yeux de la pièce se fixèrent sur lui. Il ne sentait aucune aura meurtrière mais des regards affûtés d’escortes vétérans qui cherchaient à savoir qui pouvait donc avoir à faire avec leur patron. Au bout de quelques instants, une jeune femme vint le récupérer dans la pièce où il était. Au moment où elle le salua, un des escortes fit glisser la porte coulissante de l’entrée en position fermée. Yu lui coula un regard amusé. Mieux valait pour eux qu’ils ne jouent pas au jeu des gros durs. Ce ne fut pas le cas. Ce que Yu supposait être une hôtesse d’accueil emmena le Zhao dans un couloir bien éclairé et lui ouvrit une porte. Deux porteurs et un palanquin. Soit. Il n’aimait pas l’idée d’être bloqué dans un moyen de transport lent mais ce serait sans doute nécessaire pour se déplacer discrètement dans la ville.

Grimpant dans ce dernier, il eût à peine le temps de s’installer qu’il sentit les deux porteurs soulever l’objet et un bruit de porte s’ouvrant lui indiqua qu’ils rejoignaient la foule de l’extérieur. Où allait-il ? Aucune idée. Les fenêtres étaient scellées, sans doute pour éviter de les ouvrir par réflexe. Il tenta alors de compter les virages mais les porteurs semblaient expérimentés et le perdirent en quelques minutes. Ils connaissaient bien leur métier. Après ces instants un peu remuants pour le Bâton Rouge, il sentit qu’on posa le palanquin et que quelqu’un toquait à la porte. Le moment était venu pour lui de sortir.

Il découvrit alors une cour intérieure au centre de laquelle un grand cercle de pierre lisse régnait et sur lequel était posée une table ronde avec deux chaises de part et d’autre. Un service à thé fumant l’attendait. Ainsi qu’un homme…



Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Jeu 3 Aoû - 17:12
Otobaka Hajoon
*Voilà qui était fait, cet homme ne me semblait guerre commode, je gardais mon air innocent et souriant malgré l'air clairement agacé de mon interlocuteur. Heureusement qu'il proposait de se séparer pour glaner des informations, je suis certain que de travailler côte a côte avec un être aussi acariâtre serait difficile. Je donnais mon accord, ça me semblait une bonne idée que, 'comme par hasard', ce soit moi qui aille sur cette piste là. Moi, la belle et innocente jeune femme aux airs de noblesse.. Je me demande si j'ai bien fait de me 'déguiser' comme ça finalement, je vais finir fiancé je vais rien comprendre. Enfin bref, ça reste dans tout les cas une bonne option, je pourrais peut être jouer le jeu et avoir quelques informations intéressantes, en espérant ne pas jouer le jeu jusque trop loin évidement.*

"Très bien. Et.. Je ne pense pas que l'on puisse compter sur mon collègue, au cas-où. Je ferais mon nécessaire pour être là dans les délais. J'espère ne pas vous voir en retard."

*Lui répondis-je donc avec une petite provocation en sup, eh oui.. Il en faut bien un peu pour la forme, étant donné le ton sec que ce mec utilise alors qu'on est sensés bosser conjointement. Finalement, au même moment que lui, je me relevais et aller m'affairer a ma tâche, chercher ce combinat des marchands et forgerons, est-il si honorable.. Ça.. Telle est la question. Je n'avais pour ma part aucun rendez-vous ni quoi que ce soit, j'allais devoir faire tout ça au culot, au talent, génial ! Je ne sais même pas l'intégralité des détails, comme mon compatriote d'Uzushio m'a fait faux bond.. Quand je disais que ça devenait une habitude, ça va même devenir une blague. Enfin bon, j'adoptais une démarche fière, tête haute et un pas un peu ralenti. Pas trop non plus, il fallait quand même que je respecte mon propre délai, surtout après la petite provocation faite a l'autre machin.

La nuit commençait doucement a s'installer sur la ville, bruh.. Ça va pas être facile d'inventer un prétexte de rencontre autre que.. Ce que je redoutais un peu tout a l'heure, au moment de la recommandation que 'Sakigami' m'a fait. Après quelques instants, je me retrouvais en face des locaux de la fameuse guilde commerciale de Kokkyôyama. Je prenais mon souffle et entrais dans la bâtisse, attirant éventuellement quelques regards, regards que je faisait mine de n'y porter aucune attention. J'essayais de lier conversation avec la secrétaire, utilisant une attitude particulièrement pédante. J'osait espérer rencontrer le 'patron' d'ici, Tsunetami Satoru, redoutant aussi un peu ce moment là.

Chose qui risque éventuellement d'arriver.. Est-ce du a mon déguisement ? Cette femme avec qui je conversait avait l'air particulièrement sympathique, douce, agréable.. Je regretterais presque d'être aussi peu 'diplomate', mais bon.. Il fallait que je me mette au niveau de la cible, la personne avec qui j'ai le plus de chance d'apprendre quoi que ce soit. En attendant, je continuais de converser avec la secrétaire, dès fois que je puisse apprendre une ou deux choses intéressante tout de même..*
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Ven 4 Aoû - 14:59
Zhao Yu

Izaya Fukuo n’était pas exactement le genre d’homme auquel Yu se serait attendu. Dans son imaginaire, il aurait en face de lui un homme d’une trentaine d’années, dynamique et avec une gouaille certaine. La réalité était toute autre. Fukuo avait le même âge que lui voire quelques printemps de plus. Son port noble et le regard plein de sérénité avec lequel il accueillit le Zhao laissaient entrevoir une éducation bourgeoise voire noble. Et le katana posé à portée de main témoignait lui d’une éducation martiale certaine. Des rumeurs qu’on pouvait glaner ça et là, l’Izaya était un ancien samouraï déchu appartenant à une famille ayant fait faillite. Yu se devait donc de respecter l’invitation à boire le thé même si cela pouvait être un guet-apens déguisé. Dans les ombres, il avait perçu quatre ou cinq présences, sans doute armées.

Franchissant la distance qui les séparait d’un pas lent, il vit l’homme en face de lui désigner le tabouret de l’autre côté de la table. Si la situation dégénérait, ce serait un bain de sang.

« Mes salutations. Vous êtes Yu-san je présume ?
En effet. Fukuo-san ? dit-il poliment en prenant place sur le tabouret.
C’est cela, fit-il en versant deux verres de thés. Je suis… très content de pouvoir vous rencontrer. J’étais curieux de rencontrer un responsable de l’organisation qui a réussi à écouler une telle quantité de nos produits dans une région si reculée. C’est un plaisir.
Plaisir partagé. Je tiens d’ailleurs à vous remercier pour les éléments mis à disposition pour notre rencontre. Cependant… Je pensais que nous serions seuls. »

Fukuo, qui venait de porter à ses lèvres sa tasse de thé au jasmin, la reposa lentement en souriant. D’un geste distrait de la main, il congédia les mystérieuses présences dans l’ombre. Du moins le Zhao ne les perçut plus. S’excusant pour ces mesures de précaution, Fukuo avança qu’il voulait avoir la garantie qu’il avait bien Yu en face de lui. Un simple jeu d’intimidation. Il voulait probablement montrer ses muscles au regard de la discussion qui s’annonçait. Yu ne lui en tiendrait pas rigueur de toute façon. Il connaissait bien les contraintes qu’affrontaient les cadres d’une organisation criminelle. Savoir maintenir une réputation de dur était la norme.

« Je vous remercie, dit-il en posant un regard sur la lame du samouraï. A vrai dire, je souhaiterais discuter de la raison de ma venue ici. Bien que notre relation soit profitable, je cherche à développer un partenariat un peu plus avancé avec votre compagnie. Mais pour l’heure, quelques impondérables nous empêchent de traiter de plus gros volumes de vos produits. Disons tout simplement que je cherche un moyen de débloquer la situation.
Je vois. En quoi pouvons-nous vous appuyer ?
Et bien… Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je souhaite récupérer des éléments concernant le projet Dards et Mandibules. Il semblerait que ce soit un projet d’armement. Avez-vous une quelconque information à ce sujet ?
Non je suis navré, déclara-t-il en se posant un instant pour réfléchir. Par contre… Cela n’a sans doute pas de lien direct mais nombre de fournisseurs ont augmenté leurs prix ou ont cessé de nous livrer depuis peu. C’est assez rare pour être noté et j’ai mis ça sur le compte du Petit Livre Pourpre. Vous savez, ce pamphlet contre l’organisation sociétale.
Ah ça, lâcha Yu d’un air distrait. J’en ai entendu parler oui. Il semblerait que son impression se soit stoppée car j’ai eu du mal à m’en procurer un. Du coup, vos clients doivent commencer à faire la grogne je suppose ?
Vous supposez bien. La situation me gêne autant que vous à vrai dire. Si ce projet est à la source de la pénurie, je vous souhaite de récupérer ce dont vous avez besoin au plus vite. Avez-vous déjà commencé à regarder du côté du combinat des forgerons ? Sinon auprès du Syndicat du Fer, je suppose que leur mouvement, très attaché au livre dont nous venons de parler, saurait quoi faire des marchandises dont nous parlons. Sinon, il y a bien cette peste d’Ayumu Urara. Je ne sais pas si vous avez entendu parler d’elle mais elle commence à venir fouiner sur nos plate-bandes.
Qui donc ?
Ayumu Urara, la femme d’Ayumu Kazunori, un noble très fortuné de la région possédant un certain nombre de mines et de forges dans la région. Elle est connue comme une poétesse versée dans les récits héroïques, les épopées grandioses et les arts martiaux. Elle voyage pas mal dans l’Empire et se sert des troupes de son mari pour faire passer des armes via son réseau de contrebande. Au début, je n’y ai pas prêté trop d’attention mais sa toile prend de l’ampleur. Voilà tout ce que je sais Yu-san.
Eh bien. Ce n’est pas rien Fukuo-san. Votre sincérité ne sera pas laissée sans récompense. Je peux d’ores et déjà vous affirmer que nous levons nos frais habituels sur vos cinq prochaines expéditions, quelles que soient leurs tailles. Considérez cela comme un geste de bonne foi pour la reprise fructueuse de nos activités et comme un gage d’amitié.
Vous m’en voyez heureux. J’apprécie grandement le geste. Désirez-vous autre chose ? Des ressources, un endroit d’où opérer ? »

Yu déclina poliment la proposition. Sa discussion avec le chef des Lames Célestes le rassurait quant à leur avenir commun en tant que partenaires commerciaux mais cela ne voulait pour autant pas dire qu’ils étaient alliés. Opérer ou utiliser les ressources des Lames Célestes pourrait être perçu comme de la faiblesse ou comme un risque. Fukuo n’était pas dupe. Il proposait cela pour la forme. Saluant avec déférence l’homme en face de lui, Yu l’évalua une dernière fois du regard. Un regard d’acier, une lame de bonne facture, un réseau d’hommes et d’informations fiable. Il était quasiment certain d’avoir trouvé le bon interlocuteur pour leurs futurs projets. Rassuré, il remonta dans le palanquin. Le même jeu de chassé-croisé dans les rues eut lieu et, en même de temps qu’il ne fallait pour le dire, Yu se retrouva à son point de départ, muni d’un billet contenant les adresses du siège du Combinat, de la maison de son représentant à Kokkyôyama ainsi que de l’adresse du manoir Ayumu. La nuit allait être longue… Mais mieux valait voir ce qu’avaient trouvé les autres shinobis présents sur cette mission. L’heure était passée plus vite que prévue. Yu se hâta donc vers l’auberge du Forgeron Affamé.




Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Dim 6 Aoû - 14:43
Otobaka Hajoon
*L'opération se passait pour l'instant sans accrocs, je me faisait passer pour une jeune femme issue de la noblesse et je m'impressionnait presque moi même de ma 'performance'. Je me sentais même un peu plus moi même en jouant le rôle d'une fille... Peut-être suis-je né dans le mauvais corps ? Quoi qu'il en soit, je ne devais pas avoir ce genre de pensées, ne pas me laisser déconcentrer par d'autres choses futiles. J'allais rencontrer Tsunetami Satoru en prétendant avoir besoin des services de la compagnie, en tout titre et noms de mes 'parents'. Rencontrer le combinat des marchands me laissait beaucoup d'options d'imagination et de possibilités pour prétendre avoir besoin de leurs services. J'essayais discrètement d'en apprendre plus sur ce qui se trame ici auprès de la secrétaire, en prétextant une inquiétude de mes parents. Il semblerait qu'il n'y ait rien de préoccupant, bien.

Il était finalement venu le temps de rencontrer le patron des lieux, au vu de sa réputation, j'allais devoir la jouer fin pour obtenir quoi que ce soit de lui. Les seules stratégies que j'avais étaient justement d'abuser de certains côtés de cette réputation, bien que j'en soit dégoûté d'avance. Encore, il aurait été question de quelqu'un de charmant.. Je m'étais dit : Chacun a ses propres goûts, peut être que.. Mais j'allais devoir faire avec, il semblerait que ce soit un fait général, il est vraiment d'une laideur sans précédent et pourtant, je ne juge pas sur le physique. Il n'était pas commode, j'avais envie de sortir un parchemin de l'un des recoins du kimono, lui fourrer dans le gosier et le faire exploser.. M'enfin bon, je gardais le sourire, j'essayais de chercher une certaine 'proximité'. Je ne cessait de le regarder dans les yeux et adoptait une voix plutôt charmeuse.

Il semblerait qu'au fur et a mesure des conversations que je pouvais avoir avec lui, je 'gagnais des points'. Son discours ne le rendait vraiment pas plus aimable, mais ça menait vers quelque chose. J'évoquais d'une manière différente ce dont je parlais avec la secrétaire, sur ce qui se trame, passant cette fois-ci par ce fameux "projet" dont mes parents avaient entendu parler. L'inquiétude d'y être mêlés ou que leurs affaires subissent les contre-coups de ce qui se passe dans la ville, les histoires sur le petit livre pourpre et tout.. J'appuyais le fait qu'ils apprécieraient surement qu'un homme aussi charmant et influant puisse nous rassurer. J'avais même osé un délicat contact sur la main, papillonnant des cils et arborant un air inquiet. Je n'ai pu obtenir que des soupçons de l'homme quand au 'leader des opérations', plusieurs noms. Le plus compliqué dans l'histoire, c'est d'imiter un rougissement en mentionnant que je parlerais de lui a mes parents.

Une fois dehors, j'en avais le cœur qui battait fort, bien que je gardais une attitude bien calme. Alors si mon cœur battait fort, c'était seulement de par le fait d'être enfin libéré de cette torture a ma dignité et mon honneur que représentait cette entrevue. Certes, je passait pour quelqu'un d'autre, d'un genre différent du mien par ailleurs.. Mais mon esprit lui, il est là et ma dignité en a prit un coup. Je rejoignais aussi rapidement que possible l'auberge en espérant y arriver avant l'autre mec. Il y était arrivé avant moi, j'ai mit moins d'une heure et demi, c'est sur.. Mais je ne sais pas depuis combien de temps il est là.*

"J'ai.. Besoin.. D'un verre de rhum... Genre, tout de suite."

*Disais-je a voix basse en m'installant, gardant un air souriant, tout comme lors de ma première arrivée. Comme prévu, j'étais arrivé seul, personne d'autre, comme quoi.. Les ninjas de mon propre village ne sont VRAIMENT pas fiables, a part les deux exceptions que j'ai pu noter.*

"J'ai pu apprendre certaines choses, peut être rien de bien intéressant, mais j'ai quelques noms.."

*Je me chargeais d'expliquer a mon désormais unique partenaire les soupçons de Satoru sur les trois noms mentionnés. Peut être qu'avec les informations qu'il a lui même obtenue, nous pourrons en tirer quelque chose. Satoru soupçonnait Izaya Fukuo, un contrebandier, une noble (qui l'a surement refoulé si elle n'est pas déjà mariée) du nom d'Ayumu Urara et enfin, sa propre secrétaire Raïtoku Orihime, qui serait aussi, selon lui, une rivale au poste de représentant de la guilde dans la ville.*
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Jeu 17 Aoû - 16:43
Zhao Yu
Le débrief fut assez simple une fois que le Zhao eut digéré l'arrivée de la kunoichi qui sembla, à voix basse, demander de l'alcool. Chacun "raconta" alors ce qu'il avait pu trouver, Yu omettant de signaler la nature de ses contacts ou le contenu exact de tout l'échange. Les informations provenant du côté du Combinat semblaient être assez intéressantes. Les personnes potentiellement au fait du projet Dards et Mandibules étaient au nombre de trois selon les dires de Tsunetami Satoru, deux si l'on éliminait de fait le leader des Lames Célestes, duquel Yu attesta la probité. Ayumu Urara, le nom venait de se recouper avec ce que Fukuo lui avait dit, augmentant l'importance de la dite dame aux yeux du shinobi. Une rencontre avec elle s'imposerait sans doute. En seconde position venait Raïtoku Orihime, secrétaire de Satoru et étoile montante du Combinat des Marchands et Forgerons d'après la rumeur. Ces deux personnes étaient donc suspectes à ses yeux. Satoru également. Il avait le pouvoir et la capacité de financer le mystérieux projet Dards et Mandibules. Le Syndicat du Fer, fraîchement formé, pouvait avoir détourné des marchandises de la même manière. Aux yeux de Yu, trois factions co-existaient sous ses yeux.

Venait d'abord ce qu'il appelait la Toile d'Urara, dont se méfiait Fukuo. De ses déductions rapides, elle n'était qu'une organisation avec une croissance récente et rapide, certes orientée sur le trafic d'armes voire de minerais mais sans légitimité sur le marché actuelle autre que des combines et l'aura de la poétesse. Que les autres factions lui rejettent la faute dessus n'impliquait pas la connaissance du projet Dards et Mandibules pour cette faction mais Yu n'excluait pas de rencontrer la poétesse pour voir ce qu'il en était.

Ensuite, le Syndicat du Fer. Jeune, surfant sur le Livre Pourpre. Un coupable parfait avec les moyens, représentant la "nouveauté" dans la situation politique du coin. Pour le Zhao, la suspicion pouvait être levée pour la simple et bonne raison que l'Empire ne laisserait pas exister une telle faction. Au vu des moyens mis à disposition par ce dernier pour stopper la production du livre et s'assurer qu'elle soit définitive, il n'avait pas de doute que les ingénieux esprits derrière le projet Dards et Mandibules se servaient des propos du bouquin pour un objectif plus profond, pour semer le chaos. Cristalliser les gens autour du Syndicat du Fer leur donnait sans doute un pouvoir à plus long terme mais jamais ils ne se risqueraient à rester si visibles. Même si le Syndicat était voué à la clandestinité, les Yeux Vigilants le trouveraient et le détruiraient. Comme ils avaient failli tuer Yu.

Enfin, le Combinat. La machine industrielle de la région. Divisé en deux factions, la faction Satoru et la faction Raïtoku. Dans ce joyeux duo, faire disparaître du minerai ou des armes relevait sans doute du jeu d'enfant. Aux yeux du Hung Kwan, la vérité se trouvait plutôt par là. Qui de Raïtoku ou de Satoru enflait vraiment l'autre ? Sur le papier, la kunoichi avait semblé réussir à tirer les vers du nez de Satoru. Il n'était donc pas coupable. Ou alors très malin. Ou la kunoichi très idiote. Yu ne pouvait pas risquer le succès de sa mission sur ces probabilités-là. Pour se donner le temps de la réflexion, il interrogea la ninja :

« Alors, qu'en penses-tu ? On relance une vague d'investigations chez qui ? En duo ou en solo ? »

Sur un ton qui se voulait affable, Yu cherchait juste à temporiser pour avoir le temps de mouliner tout le panel d'informations qu'il avait à sa disposition. La région était une poudrière et il ne voulait absolument pas être celui qui la ferait sauter.

Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Ven 25 Aoû - 0:46
Otobaka Hajoon
*Je n'eu finalement pas besoin d'alcool pour digérer ce moment terriblement gênant passé en compagnie de Satoru machintruc. Ouais je vais clairement préférer oublier ça, pour l'instant.. Évidement, la mission passerait en premier, mais détail. Le mec bizarre partageait aussi ses informations avec moi, j'avais un peu de mal a démêler tout ce foutoir sur l'instant, moi qui réfléchit pourtant assez vite habituellement. Il y avait des petits détails dont je n'avais pas entièrement connaissance, en même temps j'ai rapidement été envoyé ici avec de minimales explications. J'écoutais tout ce qu'il disait, j'essayais de faire le tri en même temps, de trouver une idée ou nouvelle direction a prendre.

Moi qui était allé au combinat, échangé avec la secrétaire et avec le patron des lieux, j'avais peut être une option avec le reste de ce qui est dit. Malheureusement, ça me ferait retourner là bas, et que j'y retourne comme ça, au calme.. Ça ne ferait qu'éveiller de nouveaux soupçons, autant de l'homme que de sa secrétaire. Cette dernière n'a d'ailleurs pas eu grand chose a me dire lorsque nous échangions, en attendant Satoru. Si j'y retournais, ce ne serait clairement pas sous cette apparence là, et je ne peux pas non plus utiliser de technique de transformation. Faire remarquer une technique de Ninja ici pourrait nous coûter bien plus que le succès de la mission.*

"Le mieux serait d'y aller en duo, probablement vers le Combinat. Il y a des informations.. Conflictuelles. Néanmoins, autant pour le succès de la mission que pour éviter de me retrouver fiancée, il faudrait que je me change un peu. Et que je me fasse passer pour un garçon. Satoru me prends pour une jeune noble et.. Enfin, voila."

*Je pense que les raisons sont évidentes pour mon compagnon du moment. Et quand je parle de raisons, j'implique celles pour la discrétion lors de cette mission. Manquerait plus qu'à faire remarquer que j'étais là pour l'interroger seulement et ça foutrait le zboul. Ce serait pas compliqué, on retire le peu de maquillage sur mon visage, le vernis, ce kimono richement ouvragé et je redécoiffe mes cheveux. Reprendre ma voix normale aussi, que j'ai utiliser pour terminer ma phrase 'me fasse passer pour un garçon'.*

"Je pense qu'il y a encore des pistes a explorer là bas."
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Sam 2 Sep - 15:11
Zhao Yu
La kunoïchi voulait relancer un second tour d'investigations auprès du Combinat. Loin de Yu l'idée d'allait fourrer son nez trop profondément dans leurs affaires mais ils allaient en effet devoir y retourner. Sous la forme d'un garçon pourquoi pas. Yu n'aimait pas se déguiser. Surtout dans ce genre de missions. Sa discrétion suffisait généralement et seuls quelques membres des Yeux Vigilants avaient son visage en mémoire. L'entrevoir suffirait à leur signifier qu'il était en vie, ce qui était sans doute suffisant pour qu'ils y réfléchissent à deux fois avant de s'en reprendre à lui. De toute manière, la chance que la même équipe soit envoyée ici était plutôt faible.

Ils retournèrent donc vers les locaux du Combinat. Le temps de brosser une histoire crédible. Yu serait un membre des Lames Célestes venant proposer ses services. Ainsi, sous couvert du nom de l'organisation de Fukuo, il pourrait représenter une des factions en présence dans la ville. Il fallait juste qu'il soit vigilant à ne pas en salir le nom et cela lui ouvrirait les bonnes portes. Il pourrait ainsi avoir accès aux têtes pensantes du Combinat et pas au menu fretin. D'un bon pas, ils se rendirent au siège principal du Combinat, faisant front à une armée d'agents d'accueil et de sécurité en tous genres. Aller rencontrer Satoru était peut-être ambitieux pour eux. Aussi n'eurent-ils droit qu'à un accueil de Raïtoku Orihime, assistance de l'homme, secrétaire et comptable. Un couteau suisse et à n'en pas douter une éminence grise du Combinat car elle briguait elle aussi un poste plus haut au sein de la guilde. C'était une femme d'âge mûr avec un goût certain pour les tissus luxueux et les bijoux au vu du nombre de rideaux de soie qui tapissaient les murs de son bureau. Les ameublements étaient du même standing et Yu fût surpris de voir tant de richesses en un tel endroit. Ils échangèrent d'un air distrait des banalités même si le Zhao savait qu'elle savait qu'il représentait les Lames Célestes.

Le bavardage dura une dizaine de minutes, pendant lesquelles Yu, s'efforça de plaider la cause des Lames Célestes et du service que ceux-ci pourraient offrir au Combinat si d'aventure ce dernier leur donnait plus de missions. Sous couvert d'une mission commerciale, il s'efforçait de remuer le nid de vipères qui régnait dans cette ville. Son interlocutrice, maline, ne s'impliqua pas plus avant. Elle annonça qu'elle remonterait l'information à son responsable. Derrière son physique séducteur et ses paroles faussement naïves, Yu lut dans son regard une intelligence peu commune. Elle était dangereuse. Très dangereuse. Il aurait bien aimé pouvoir lui tirer les vers du nez mais ils entendirent tous les trois un grand boucan dans la pièce centrale du siège. Intrigués, ils en sortirent tous ensemble pour voir une troupe d'une dizaine de soldats ramener des prisonniers pour les "identifier". Apparemment, les Yeux Vigilants étaient déjà passés à l'action et certains membres du Syndicat du Fer venaient de se faire arrêter. D'un coin de l'oeil, il aperçut la dame se pincer les lèvres d'un air soucieux et pensif avant qu'elle reprenne une apparence de glace. Il en profita donc pour glisser un mot à son acolyte. Mot qu'il avait rédigé avant son départ.

« Peux-tu amener ça à dame Ayumu Urara de ma part ? Tu dis que cela vient de la part des Lames Célestes. »

Loin de lui l'idée de se débarrasser du jeune shinobi mais ce qui venait de se passer risquait sans doute de précipiter un peu les choses sur l'échiquier local. A n'en pas douter, Yu était certain que le contre-espionnage de Tetsu venait de passer à l'oeuvre. Ils allaient démanteler le Syndicat du Fer et éliminer ses dirigeants avant que cela ne tourne au vinaigre. Les personnes derrière le projet Dards & Mandibules allaient donc devoir accélérer leurs plans. Et Yu comptait sur cela pour les neutraliser. Remerciant la "secrétaire", il profita du congé pris pour se fondre dans la populace et attendre que la dame sorte du bureau pour se rendre chez elle. Au vu du beuglement de Tsunetami Satoru et de ses manières vulgaires, Yu flairait que cet homme n'était pas le bon poisson. Ne restait qu'Urara et Orihime sur sa liste.

Résumé et idées:

Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Sam 9 Sep - 1:12
Otobaka Hajoon
*Je n'étais pas vraiment certain qu'il ait capté la raison de mon 'déguisement', ce dernier était plutôt un retour a la normale d'ailleurs mais ça il ne pouvait pas le savoir non plus. Avec tout ce qui faisait de moi une 'fille' en moins, mon apparence était totalement différente. Ce mec et moi étions donc retournés au combinat, où sans déguisement il serait beaucoup plus difficile de rencontrer Satoru une nouvelle fois. L'homme aurait surtout pu se douter d'un genre d'espionnage avec plusieurs personnes voulant le rencontrer en si peu de temps. En tout cas, j'étais certain qu'il aurait pu trouver ça très louche, surtout en cette période avec ce fameux projet. Je n'étais pas très au frais de la politique générale et du reste des conflits entre organisations ici.. Après tout, je n'étais à ce moment qu'un simple Genin d'Uzushio qui se retrouvait de nouveau seul a des miles et des miles de distance de chez lui.

Nous étions donc de nouveau en face de la secrétaire, auprès de laquelle il était plus sage de s'entretenir. Satoru n'était sans doute, et a mon humble avis, pas assez 'intelligent' ou n'avait sûrement pas assez de temps à consacrer à mentir.. Les informations à confirmer seraient donc avec elle. Je n'avais en premiers lieu pas porté attention à la décoration de l'endroit, je me concentrais davantage à observer les mimiques, que se furent des clins d'œil que des gouttes de sueur voire même un petit regard déviant par moments. J'aurais presque pu m'en sentir impressionné, si je ne m'étais pas d'avantage attardé sur notre mission et ses enjeux. La dame semblait à un moment avoir le même genre de réaction qu' une de mes questions, l'une de celles qui étaient conflictuelles avec d'autres faits. J'espérais tout de même ne pas avoir été reconnu dans tout ça.. Très peu de chances, sans tout mon attirail et avec une voix différente, mais bon ! Prudence.

Je n'étais pas des masses intervenu sur le coup,  j'avais préféré laisser mon collègue s'occuper de ça, étant donné qu'il plaidait une organisation dont je ne connaissait rien. Finalement, après une grosse dizaine de minutes l'homme m'avait confié une tâche, je devais remettre un petit quelque chose a une autre dignitaire. C'était une poétesse... Vraisemblablement ?Plutôt célèbre en ville par ailleurs et un peu partout . J'avais même pu voir une représentation physique de l'intéressée en arrivant en ville.*

"Je devrais pouvoir la reconnaître et la trouver facilement. Autres instructions?" *Une fois avoir quitté, j'espérais que ce soit définitif, j'adressait un dernier mot avant que nous nous quittions rapidement.* "Dois-je venir vous retrouver de suite ? Un endroit particulier?"

*J'entendais par là un autre endroit que la taverne de 'retrouvailles', étant donné que les choses semblaient s'accélérer, j'en avait l'impression en tout cas. Peut être ne repasserions nous pas par là avant un moment ? Quoi qu'il en soit, j'essayais de trouver l'endroit ou résidait Ayumu Urara, passant par des coins un peu sombres, des endroits discrets où divers trafiquants opéraient surement sous un couvert, en cas d'inspection. Je préférais éviter les endroits trop 'publics', et mon instinct m'aura peut être guidé vers la facilité. Je constatais la présence d'une personne un peu trop 'fraîche' et noble pour ce genre de rues, où les services d'hygiène ne passaient surement pas des masses, si seulement ils existaient dans ce pays, pour commencer... Je circulais tranquillement, j'attendais un certain temps que cette dernière se décide a quitter cette rue et surtout pour confirmer si je l'avais bien reconnue. C'était effectivement le cas, elle semblait se diriger en direction de sa demeure, là où je comptais aller a la base.

Cette femme n'était pas si désagréable a regarder, m'enfin.. La beauté féminine est quelque chose qui ne m'attire pas vraiment de base, donc bon, ce n'est pas ça qui me distrairait. Alors que je l'approchais, que je l'avais très poliment saluée tout comme son rang le méritait([...]), je remarquais que son visage était impassible, dénué d'émotions. Heureusement que je ne devait point l'interroger, je n'aurais pu déceler le mensonge ou la vérité dans ses propos.*

"[...]Je m'excuse de vous avoir dérangé, Dame Ayumu. Ceci est de la part des Lames célestes. Je ne vous dérangerait pas d'avantage et vous souhaite une bonne journée."

*Le mot étant laissé, j'avais accompli ma tâche. J'allais maintenant essayer de me rendre ailleurs... A moins que ce soit l'autre Ninja qui me trouve, ou peut être que Urara souhaitais me parler d'avantage ? Au quel cas j'aurais évidement gardé ma position.*
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Dim 10 Sep - 20:03
Zhao Yu
L'heure qui suivit le départ de celui que Yu ne savait pas être un Uzujin passa assez rapidement. Comme il l'avait prévu, les choses s'accélérèrent. Raitoku Orihime ne s'était pas directement dirigée chez elle. Elle avait d'abord pris le temps de converser dans un salon de thé une dizaine de minutes avec un individu habillé comme les membres du Combinat. Cela ne plaisait guère à Yu mais il n'avait pas la possibilité de suivre cet individu, individu qui, soit dit en passant, venait de toucher une bourse bien rondelette. Pour rendre un service ? Sans aucun doute. Lequel restait à savoir. Pour cela, il devait trouver où se rendait la secrétaire du Combinat.
Sa marche était discrète et, sans escorte, on aurait pu la prendre pour une civile sans histoires. Il ne la suivait qu'à la couleur de ses étoffes, du coin de l'œil. Après une marche d'une dizaine de minutes, celle-ci pénétra dans une grande bâtisse, un manoir même. L'entrée était surveillée et Yu préféra couper la filature ici pour mieux cerner la propriété.

Une cloche se mît à sonner de l'autre côté de la ville, signalant un évènement d'importance. Quoi donc ? Yu avait quelques idées dans le fond de son esprit mais n'osait pas encore les formuler. Son instinct lui disait qu'il avait sous les yeux une potentielle coupable. Mais il n'aurait pas le temps de voir s'il avait raison tout de suite. Son message avait dû être transmis à Dame Ayumu Urara. Cela voulait donc dire qu'ils avaient rendez-vous d'ici une trentaine de minutes. Dans un endroit neutre. A savoir la taverne. Bruyant, animé, le lieu ne présentait aucun risque. Aussi tout se déroula comme il l'avait prévu. Pour un moment du moins. Sur le chemin du retour, il croisa l'Uzujin qui lui aussi se dirigeait vers leur point de rendez-vous. Avait-il ouvert le message qu'il lui avait transmis ? Yu n'en avait que faire. Rien de compromettant ne s'y trouvait. Il fallait juste qu'il soit assez malin pour jouer sur les deux tableaux. Après tout, il était ici en représentation pour sa propre organisation.

« Ah te voilà, dit-il d'un air amusé. Viens, allons prendre un verre. Ayumu Urara ne devrait pas tarder à nous rejoindre. »

Etait-il surpris par la mention de ce rendez-vous soudain ? Son visage n'en trahit rien. A bien y regarder, Yu remarqua l'apparence masculine de son acolyte. Un jeune homme finalement hein ? Possible. M'enfin... Ils s'installèrent dans la taverne et attendirent. La commotion qui avait frappé le Combinat arriva bien vite à eux. Il semblait que les membres du Syndicat du Fer ayant été arrêtés se soient faits éliminer après une tentative d'évasion. Pas un d'entre eux n'avait survécu. La gronde se faisait sentir dans la populace car certains affichaient un soutien ostensible à ces "braves syndicalistes". La position de Satoru semblait plus qu'incertaine après cette mésaventure. Yu sourit. Dans sa tête, les choses se faisaient plus claires. Surtout que devant lui, à l'autre bout de sa bière, venait de s'asseoir une femme, d'une beauté glacée, le teint pâle et arborant des habits d'une élégance rare. Nul doute que c'était Urara. Elle aurait pu passer pour impassible mais dans ses yeux verts profonds brûlait le feu d'une colère à peine contenue.

« Enchanté monsieur ?
- Enya, vous pouvez m'appeler Enya, dit-il d'un air plein de duplicité. Je travaille pour certaines de vos connaissances, les Lames Célestes. Si jamais le nom vous dit quelque chose.
»

Le Zhao se jouait d'elle sous le regard d'Hajoon qui, semblait-il, observait sa boisson d'un air concupiscent. Yu en profita pour siffler sa bière et s'asseoir sur ses manières. Le but était de jouer un petit peu la comédie. Tout d'abord parce que cela permettait de jouer sur sa couverture. Ensuite parce que cela aurait le don d'agacer son interlocutrice.

« Eh bien... Enya. Poursuivez, fit-elle d'un ton pincé. Vous aviez l'air de vouloir me parler.
- Tout à fait. Disons que je représente une entité qui traite avec les Lames Célestes. Entité qui, pour des raisons que je tairai, a tout intérêt à ce que les activités que vous avez, tout comme celles des Lames Célestes, reprennent. En toute amitié bien entendu. Je me demandais donc si je pouvais vous rendre un quelconque service à ce sujet.
»

Son regard était figé dans le sien, dur et froid. Il ne disait pas cela à la légère. La situation actuelle allait à l'encontre de ses attentes. La présence des Yeux Vigilants, les différentes factions en place... Ce lieu était une poudrière qu'il valait mieux désamorcer au plus vite si son organisation voulait reprendre quelques transactions lucratives avec les Lames Célestes. Le Zhao vit son interlocutrice le dévisager longuement et il donna le change, ne manquant pas de remarquer deux anneaux de bronze que la femme portait autour du cou. Il avait déjà vu des anneaux similaires mais ne se rappelait plus exactement où. En tout cas, la réponse de l'Ayumu lui confirma en partie ce dont il se doutait.

Résumé et idées:

Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Dim 17 Sep - 20:50
Otobaka Hajoon
*Finalement, c'est le grand homme musclé qui m'avait retrouvé le premier, je n'eut pas besoin de me décarcasser a chercher partout, ce fut même plutôt rapide, a croire que ce dernier me cherchait. Quoi qu'il en soit, Enya m'avait proposé d'aller prendre un verre en attendant que Urara nous rejoigne, juste après le moment où je lui avait transmit le message. Attends.. Nous rejoindre ? J'avais fait mine de ne pas en être étonné, après tout, c'était qu'un petit détail et nous nous avions la possibilité d'avoir de nouvelles pistes. Nous étions donc en route pour la taverne, au vu de la réaction que j'ai pu remarquer chez mon compagnon plus tôt dans la journée.. Je n'allais certainement pas essayer de commander d'alcool. Puis il fallait de toute façon que j'essaie de me séparer de cette dépendance dont je reconnaissait l'importance néfaste pour ma santé, aussi bien mentale que physique, étant donné le 'jeune' âge que j'avais.

Je levais un sourcil en voyant le contenu de la choppe de l'homme, délicieux liquide doré au chapeau de mousse blanche.. Que j'en avais envie, bien que la bière ne figurait absolument pas parmi les breuvages que j'appréciait. J'étais, sur le moment, d'avantage concentré sur cette choppe et ensuite sur le contenu de mon propre verre, classique jus de fruits a la couleur pourtant douteuse qui ne me faisait guerre envie. Était-ce seulement réellement du jus de fruit simple ou plutôt fermenté ? Mon palais ne pouvait plus discerner la différence entre liquide alcoolisé ou non... Quoi qu'il en soit, l'arrivée de la femme ne m'avait pas surpris, je l'ai déjà vue, autant de par la pub en ville que ce moment où je lui avait donné le message de mon compagnon. Sous cette apparence de garçon, je m'étais d'ailleurs présenté sous le nom de 'Aang' avant de lui donner le dit message.

Je n'étais presque pas intervenu de toute la conversation, préférant laisser le rôle a Enya, ce dernier qui s'en était bien sorti, surement vachement mieux que si j'avais ouvert la bouche ne serait-ce qu'une seule fois. Enfin si.. Mais cela n'avait été que pour goutter avec désarroi l'étrange contenu de mon verre. On dirait.. Un genre de mélange de framboise et de pomme, quelques légère notes de cerise. Nous avions donc échangé avec Urara, mais je n'ai pas l'impression que cela ait donné quelque chose de si particulier. Une fois cette dernière partie, je détournais a nouveau mon regard vers le restant de bière avant de m'adresser a son propriétaire.*

"Je ne crois pas qu'elle soit le bon poisson.. Nous n'avons donc finalement pas cinquante possibilités. Mais nous avons déjà passé assez de temps au combinat, mais..."

*J'osait espérer faire comprendre a mon partenaire là où je voulais en venir, rien ne concernant un projet secret ne se trouverait au combinat, mais peut être que si nous infiltrions la demeure de sa secrétaire..*

"On devrait aller faire un tour chez 'Elle', si tu vois ce que je veux dire."

*Faudrait être bête pour ne pas comprendre, mentionner le combinat puis 'elle'.. J'ose espérer que Enya ne pense pas que j'évoquais la possibilité d'aller chez Urara et non pas chez Raitoku Orihime. Lorsque j'évoquais cette possibilité, je restait tout de même volontairement évasif, tout a des oreilles et des yeux ici, visiblement.*
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue916/2000Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (916/2000)
Re: Dards et Mandibules Ven 29 Sep - 13:29
Zhao Yu
L'échange qui se déroula avec Dame Urara fût poli et cordial. En apparence bien sûr. Elle semblait avoir vite pris la mesure de l'homme auquel elle avait affaire et leur politesses furent assez vite remplacées par une discussion concise sur les forces en présence. La noble dame ne voulait pas attirer l'Empire sur ses affaires. C'était tout à son honneur. La venue du Zhao lui donnait la possibilité de s'occuper de son opposante discrète et bien implantée. Sans proférer les mots Dard et Mandibules, Yu s'attela à tirer les vers du nez de son interlocutrice. Elle aussi avait noté la présence ô combien gênante des Yeux Vigilants. Elle comptait s'en servir pour s'occuper d'Orihime.

Aussi lui confia-t-elle une liasse de papiers. Il n'aurait qu'à les laisser chez la secrétaire du Combinat lui avait-elle dit avec un sourire mesquin. Comment savait-elle que Yu comptait retourner chez cette femme ? Son réseau d'informations était plus profond qu'il ne laissait paraître mais sans doute les questions de Yu l'avaient aussi aiguillée.

« Trop aimable, avait-il dit les lèvres sans doute un peu pincées. »

Laissant l'entretien se terminer sur une poignée de main cordiale, Yu savait d'avance qu'il aurait tôt ou tard des nouvelles de cette femme. La manière dont elle avait géré l'échange et les actions qui en découleraient témoignait d'une grande connaissance de la nature humaine et des techniques de manipulation propres à un enseignement shinobi. Yu ne lui en tenait pas rigueur cela dit. Elle avait eu le bon sens de ne pas s'opposer à lui de quelque manière que ce soit. Il se doutait cependant qu'elle le ferait poignarder ou empoisonner à la première occasion si quelque chose lui déplaisait. Le jeune shinobi avec lui avait-il perçu tout cela dans cet échange ?

Peut-être car il semblait avoir compris la prochaine étape. Infiltrer le manoir. Ils s'y rendirent en vue d'y pénétrer. Au vu de la cohue en ville, les "morts" suspectes avaient fait grand bruit et la secrétaire du Combinat était sans doute au secours de ses collaborateurs qui, probablement cernés par une foule en colère, tentaient de justifier ce qui s'était passé. Maladresse, tentative de fuite. Bref, du vent. Avant que la garde ne soit renforcée, Yu prit la peine d'identifier le garde en charge de la porte. Il avait sans doute une certaine autorité dans la maisonnée. L'Uzujin avec lui se débrouillerait pour entrer, il n'avait pas le temps de jouer les garde-chiourmes. Ni vu ni connu, il se métamorphosa dans une ruelle et bondit au dessus du mur d'enceinte de la maison.

Rejoint par l'Uzujin en quelques instants, ils eurent la chance de passer entre deux patrouilles de gardes. Au vu de l'agitation dehors, Yu n'eut qu'à prendre son air le plus féroce et aucun des domestiques ne s'interposa sur leur chemin. Le temps jouait contre eux mais le Zhao savait à peu près où chercher. Il monta directement vers les quartiers de la Raitoku. Surpris, il y trouva un jeune homme dont la tête était placardée sur bien trop de murs de la ville. Kuchiki Chûji, un jeune forgeron, accessoirement membre notable du Syndicat du Fer dans le coin. Matrixé au Petit Livre Pourpre, ce jeune homme semblait vouloir demander des comptes à dame Raitoku sur ce qui venait de se passer en ville. En effet, si des membres de sa troupe s'étaient fait avoir, sans doute celle-ci pourrait trouver des explications. Quand il vit Yu, le jeune homme sembla se relaxer, comme s'il le connaissait.

« Ah, Rei-dono. Content de vous voir, je cherche Dame... »

Il n'eut pas le temps d'aller plus loin que Yu entrait dans la pièce en claquant la porte, frappant l'individu à la gorge. Tandis que son corps se pliait en deux, il entreprit de l'étrangler avec la chaîne de son arme. La surprise avait dû avoir raison de la capacité physique du Kuchiki car, après avoir vu les bras du forgeron, il n'était pas certain d'avoir pu réussir son coup sans celle-ci. Un craquement sinistre se fît entendre. Le questionner aurait été hors de propos. Comme tous les adeptes du Livre, il servait le but de quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Laisser son corps ici profiterait donc à Yu et à Urara tandis que la confusion couvrirait la fuite des deux shinobis. Il ne restait qu'à trouver le...

*CLIC*

Un pan de mur s'ouvrit à côté de Yu tandis que son regard se posait sur l'Uzujin. Pas surpris le moins du monde, il avait réussi à trouver ce que le Zhao n'aurait pas suspecté ou n'aurait trouvé qu'après une fouille chronophage. Un passage secret. Qu'un manoir comme celui-ci en ait un n'était pas surprenant mais dans les quartiers de la Raitoku... Alors peut-être... Leurs pas les menèrent rapidement dans le couloir fraîchement découvert tandis que Yu laissait sur un cabinet d'écriture les documents donnés par Dame Urara. Un corps, des documents. Cela devrait largement suffire. Le corps rapidement poussé sur le lit, ils découvrirent donc la pièce cachée qui se donnait maintenant à eux. Une sorte de bureau secret où étaient entreposés toutes sortes de livres et de documents. Des documents et des livres sur nombre d'objets ou armes de légende. Le thème commun était là en tout cas. D'un commun accord, les shinobis se partagèrent le bureau. Fouillant les tiroirs un à un, ils ne tardèrent pas à tomber sur des communications codées. Leur chiffrage rappelait à Yu ce qu'il avait trouvé lors de sa mission précédente et un dessin lui tapa dans l'oeil. Il glissa le papier dans sa poche tandis qu'il demandait au jeune shinobi d'emporter un maximum de documents codés et de livres. Leur mission était accomplie. Du moins ils avaient assez d'informations pour les Arpenteurs et leur commanditaire.

« On file sans repasser par la taverne et on va rendre les documents fissa. C'est bon pour toi ?»

Résumé:

Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
Dards et Mandibules Left_bar_bleue507/500Dards et Mandibules Empty_bar_bleue  (507/500)
Re: Dards et Mandibules Lun 9 Oct - 11:46
Otobaka Hajoon
*D'un côté l'entretient avec Urara était fini, d'un autre je ne pensais pas que s'en était fini avec elle, cette femme ne me semblait pas commode. Une personne que nous ne devrions pas contrarier davantage.. Il ne s'agissait néanmoins pas d'un sujet dont j'allais me préoccuper, peut-être qu'après cette journée, je partirais de ce pays et redeviendrais donc Otobaka Hajoon. Le fait d'être quelqu'un d'autre que moi-même ne m'a pas déplu en fin de compte.. Enfin, il était toujours question d'aller voir le dernier point suspect. Mon compagnon et moi-même avions trois cibles comme nous en avions précédemment discuté dans la taverne, deux écartées, il ne restait plus qu'un seul choix. Bien que nous étions déjà passés au combinat par deux fois, cela n'avait rien donné, il restait le domicile de la secrétaire à fouiller un peu. J'étais certain que quelque chose se trouvait là-bas, ainsi donc, j'avais proposé de s'y rendre.

Étant ninjas, nous infiltrer malgré les quelques gardes ne devrait pas être compliqué. Bien que cette contrée ne forme vraisemblablement pas de Ninjas, je ne devrais pas choisir de solution nécessitant le Chakra. La possibilité qu'il y ait des senseurs capables de détecter l'utilisation de Chakra n'était pas nulle. J'aimerais particulièrement ne pas voir mes jours prendre fin aujourd'hui, ni subir d'inimaginables tortures menant a cette même fatalité. J'allais un petit peu plus loin que mon partenaire, entre deux murs qui étaient peut-être un petit peu trop serrés, mais de là, je pouvais grimper un petit peu plus discrètement et sans avoir a user de Chakra. Naturellement, je m'assurais de scruter le moindre recoin de mon point d'arrivée, mes petits yeux dépassant des tuiles ne voyaient personne. J'atterrissais au milieu d'un genre de jardin, dans des petits arbustes et plantes décoratives hautes.

Il ne m'avait pas fallu longtemps pour rejoindre le grand type, et peu de temps après, j'avais pu assister à une scène d'une rare violence alors que je m'étais affairé à chercher ce pourquoi nous étions venus ici. Le craquement que j'ai pu entendre m'eut arraché un petit sourire en coin et me déviait de mon objectif l'espace d'un court instant. Je me doutais évidemment que les documents, ou quelle que soit la source d'information concernant ce fameux projet, n'allaient pas être en pleine vue, je cherchais une pièce secrète. Un petit livre rouge avait attiré mon attention, déjà vu ailleurs, mais l'un des Kanji était légèrement différent, c'était néanmoins trop simple. Aucune trace de poussière, je cherchais de mon œil vif n'importe quel autre signe. Le même caractère étrange se trouvait sur la couverture d'un autre livre plus loin, détail qui aurait pu ne pas sauter aux yeux de tous. Je le tirais, rien ne se produisait, il revenait a sa place.. Je le poussais donc et.. C'est là qu'un pan de mur s'était ouvert tel une porte. Habituellement, les passages secrets s'ouvrent lorsque l'on tire le livre, la subtilité se trouvait peut-être là.*

"J'ai trouvé."

*Disais-je tout simplement en regardant le mur s'ouvrir très peu de temps après le meurtre commis par mon partenaire de mission. Suivant les instructions de ce dernier, je récupérais le plus de documents possible et de livres semblant importants. Que tout ces documents puissent lui être utile a lui ou a moi.. Ou a mon village oui, bien entendu. Nous avions décidé de nous partager les fouilles de ce bureau secret.*

"C'est bon pour moi."

*Et voila que ce shinobi et moi partions rendre les documents a nos commanditaires, que je n'avais moi même pas encore rencontré par ailleurs. Étant donné que j'étais arrivé après le départ de ces deux couards de mon village. Allais-je être rappelé par les miens, être dépêché sur une autre destination ou allait-on encore avoir besoin de ma présence ici ? L'avenir seul allait pouvoir me le dire.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Ouest :: L'enclave-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation