:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Left_bar_bleue1965/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Bataille




Les gardes quittèrent et en les observant se diriger vers le camp, tu laissas un soupir t’échapper, ayant enfin l’impression que quelque chose se passait comme prévu. Lorsque le dernier des prisonniers fut libéré, tu arrachas le masque d’œil de faucon d’un geste sec. Tu n’en pouvais déjà plus. Tout ton corps était douloureux. Tu ne comptais plus les trous et les coupures causé par les flèches. Ta tête tournait légèrement, alors que ta peau te brûlait. Enfin, vous pouviez quitter ce camp, cet enfer pour retourner à Baransu, d’où tu soignerais tes blessures.

Trop de d’événement c’étaient produit pour une seule soirée. L’effort mental et physique de cette mission te laissait épuisée. Une seule idée tournait dans ta tête. Rentrer. Terminer cette mission. Trouver une façon de mettre fin à cette stupidité.

« Aller. On a terminé, allons-y. Rentrons à Baransu avant que d’autres samouraïs ne viennent nous trouver. »

Tu soupiras en prenant l’avant du groupe, une main survolant ton sac cachant ton dernier poison. Tu n’allais pas laisser tomber ta garde avant d’avoir rejoint un lit – douillet ou non n’importait pas en temps de guerre – et d’avoir panser tes blessures, car tu savais que cela pourrait te coûter la vie. Tu chassas donc de ton esprit toute idée de repos et de paix alors que tu te mis à reprendre le chemin de la ville.

Tu laissais à tes équipiers la tâche de rassurer ou commander les prisonniers à ce point-ci. Les malheureux n’ont pas eu de chance dans cette attaque surprise et se sont retrouver prisonnier de l’empire, heureusement pour eux que tu passais par-là et que les Uzujin, que la Hako et Ao t’avaient suivi dans cette mission. Ils n’avaient pas été prisonniers bien longtemps.

La pluie lourde, le vent, l’orage, tu en avais déjà marre, mais tu avançais sans t’arrêter en direction de la ville, t’assurant que le groupe suivait bien la cadence que tu lui imposais.








Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Left_bar_bleue1458/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le camp n°13

Tapis sous les feuilles et la boue de cette forêt éternellement humide, Hako attendait anxieusement le résultat des manigances des Yamanaka.
Si jamais le plan échouait, elle devrait jaillir des fourrées pour se porter au secours de Sayuri.
Un mince rictus amusé (mais aussi douloureux) barra un instant le visage poupin et un peu trop pâle de la petite Aburame. Elle l'avait déjà fait pour son frère/ami/amant, elle pouvait le refaire pour bonbon rose...
Blessée et sans insectes, il ne restait plus que le Taijutsu à la kunoichi vert-pomme (plus beaucoup à présent). Même s'il lui restait encore assez de chakra et de vitalité pour se battre, pas dit que ça suffise. Briser une armure de samouraï à poing nu pouvait s'avérer plutôt chiant !

Du coup, malgré ses rodomontades, la minuscule genin à la peau irritée aurait pour une fois aimée éviter le conflit...
Son sourire s'élargit : elle apprenait.
Yume serait fière d'elle !
Elle roula des yeux, survolant son état pitoyable.
Ou peut être pas, en fait.

Sayuri, toujours déguisée (quelle étrange technique... Ce n'était pas visiblement un henge) en la femme aux yeux étranges s'approcha des gardes.
Allait s'avéraient plus crédule que les samouraïs du camp et leur chef ? Hako sera ses petits poings, prête à s'interposer une nouvelle fois ou à abattre par surprise la justice de Konoha sur ces envahisseurs.
Si nécessaire : après tout, les deux Yamanaka avait montré une puissance étonnante (gagnat de fait le respect, temporaire, de la petite bourrine) quand on les avait trop titillés. Si ça se trouve, ils n'auraient pas besoin d'elle et elle pourrait se reposer.
La boue froide était si douce au contact de sa peau dévorée par le poison...
Non !

Secouant la tête, le lutin vert de Konoha se reconcentra, observant la scène.
Oui ! Cette fois, ça marchait !
Avec la pagaille qu'ils avaient mise dans le campement de prisonnier, la nuit et le stress, ces samouraïs là se firent duper par Sayuri et la Yamanaka les envoya au diable vauvert.
Se coulant hors de son buisson, ricanant presque, Hako se porta à la rencontre des civils prisonniers.
"Nous venons vous sortir de là !" pépia la jeune genin d'un ton joyeux et amical, bras écartés pour montrer qu'elle ne leur voulait aucun mal. Rien que son apparence (à la fois mignonne et dévasté par la guerre) la désignait comme une kunoichi.
Elle commença à les détacher, à coup de kunaï ou de force brute.

Cependant, elle ne fut pas accueillit avec les cris de joie qu'elle escomptait.
Les captifs semblaient hésitants. Se méfiaient-ils d'eux ?
C'est vrai que la troupe de ninja blessé et aux habits déchirés n'avaient pas vraiment fière allure... Comme sauveur, on n'attendait sans doute pas une gamine à la peau rougit, enroulée dans des bandages sanglants improvisés, une kunoichi peu amène et tout aussi blessé capable de changer de visage et... Bon, Ao à moitié dévêtu dans toute sa splendeur androgyne, spectacle plutôt incongru en forêt.
Bref, niveau crédibilité, à part le fait d'avoir détaché les malheureux, ce n'était pas ça.

Or, le moral des troupes, c'est important. Hako fonctionnait au moral, bravant tous les dangers, réalisant l'impossible par pure obstination.
Elle essaya donc de rassurer les ex-captifs et de leur expliquer la situation.
"Je suis Aburame Hako, de Konoha et nous sommes des shinobi de l'Alliance de Baransu. On nous a envoyé vous libérer ! Et la cité n'est toujours pas tombée : vous serez à l’abri derrière ses remparts ! Konoha, Uzushio et même Suna et des clans indépendant lutte au coté des... euh... Chû...ritsu ! Ouais, c'est ça, Chûritsu !"

Elle lança un regard de désespoir à Ao. D'eux tous, actuellement c'était lui (malgré son... ambigüité) qui présentait le mieux.
Il fallait que le Yamanaka les convainquent qu'ils étaient bien les secours et qu'ils seraient fort avisés de les suivre jusqu'aux remparts.
Et qu'il allait falloir cravacher, avant que l'armée de Tetsu ne se rendre compte de quelque-chose.

Une explosion retentit au loin; vers le campement. Parchemin explosif, Hako reconnaissait et aimait ces doux bruits. Voilà qui sèmerait peut être encore plus la paniquer. Ou réveillerait les samouraïs.
Donc, comme le disait Sayuri : plus le temps de trainer ici. Dommage qu’elle n’ai plus de parchemin explosifs… Elle aurait bien laissé quelques pièges rigolos pour d’éventuels poursuivants… Peut être que les Yamanaka aurait un truc, la rosée et le bleuet semblaient bien aimé les trucs fourbes, genre pièges, poison et illusions.
"Allez, on se tire !" lança la jeune Aburame en suivant Sayuri. Elle jeta un œil derrière elle, afin de vérifier que les ex-captifs, shinobi estropié ou civil, suivait bien et prête à aider les éventuels retardataires.

Même si elle savait (ou plutôt se doutait instinctivement, comme un animal traqué) qu'il ne fallait pas baisser sa garde alors que la fin de la mission semblait se profiler, Hako ne pu s'empêcher de profiter un peu de la connexion mentale d'Ao.
"Eh, les Yamanaka, c'est vous les spécialistes de ça... Y'a un onsen à Baransu ? J'veux un bain ! De la bouffe ! Un lit ! Et une fois la guerre finie par ma...notre écrasante victoire, on ira faire les boutiques avec Ao !"
Et, accessoirement, il lui fallait de manière plus urgente une attention médicale.
Et un câlin de sa Hyûga.
Dix ryô qu'elle allait encore se faire engueuler à rentrer dans cet état...


Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 257
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1588
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Left_bar_bleue1860/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 4 Empty_bar_bleue  (1860/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Un peu sur le cul, je finis par sortir de ma petite cachette. Ça a vraiment marché... Je n'en reviens pas. J'aurais pensé qu'une fois de plus, j'aurais eu à démolir mes maigres réserves d'énergie pour permettre à Sayuri (ou même Hako, au vu de tous les cadavres que la jeune a pu laisser derrière nous) d'ajouter cinq pièces de viande à son tableau de chasse. Je ne m'en plaindrai pas, surtout sachant à quel point, avec le recul, cette mission aurait pu mal tourner. Je devrai quand même rester sur mes gardes, une fois les... gardes... partis d'ici, histoire qu'on ne se fasse pas coincer encore une fois entre un serial frenchkisser et une autre soixantaine d'éclats d'obus.

Hors de question.

Je finis par me diriger vers les prisonniers, moi aussi avec un kunai à la main. On jurerait que je suis prêt à en tuer un ou deux, mais au point où j'en suis... je m'en fiche. Briser les chaînes ou autres conneries, dire deux ou trois mots gentils et remplis d'ordres subtils, et on verra ce que ça donne quand on y sera. Pourtant, la petite fille prend elle-même la parole. À cet instant, je glisse un mot impossible à ma gollègue; «Tu m'as dit qu'elle est Genin, hein..? Elle a beaucoup trop de potentiel pour...» C'est alors qu'elle se retourne, m'observe avec un air piteux et un appel à l'aide très clair. «...ça.» D'accord. Les mots ne sont peut-être pas son rayon, mais elle n'a définitivement rien à envier aux autres jeunes ninja de son âge. Bien au contraire. Avec le recul, je ne regrette pas d'avoir foutu en l'air mon kimono.

Par contre, j'en ai plein le cul, et même si je me force à avoir un air convainquant, on voit bien que je n'ai plus la patience pour endurer plus de stupidité. Je les regarde tous; chacun de ces plébéiens se prend un regard qui dit "vous mourrez tous si vous ne suivez pas. tous." Puis, une fois que tous les hommes, femmes, et accidents se sont retrouvés libérés, Sayuri enleva le masque; c'était le moment, si j'avais quelque chose à dire, de le dire.

«...Je n'irai pas pas quatre chemins. Nous sommes des shinobi du clan yamanaka, et cette jeune fille est de konoha. Si vous ne me croyez pas, j'ai plein d'armes ninja à lancer pour vous le prouver, et Hako a sûrement un bandeau au symbole de son village sur elle. Nous avons comme but de vous ramener à la citadelle Chûritsu; soit vous suivez, soit vous restez. Sachez simplement que le camp est sans dessus dessous; je n'y retrournerais pas, si j'étais vous.» Je n'hésite même pas et je tends le couteau qui se trouve dans ma main. Je n'ai pas assez de patience pour assumer leur connerie, et s'ils sont assez débiles pour rester, ils crèveront. Je vois bien l'état de mon trio, j'imagine très bien le peu de possibilités qu'il nous reste, alors si je dois choisir entre une poignée de villageois lambdas et 3 armes entraînées... Le sekai se fait attaquer, et il faut des gens capables de le défendre.

«Vous devez sûrement avoir entendu des cris, des bruits d'émeute, des explosions... nous avons retourné ce campement à l'envers pour gagner un peu de temps; je ne crois pas que ça soit un lieu sûr pour quiconque se trouve ici en ce moment. Nous partons immédiatement, et il est hors de question d'attendre une minute.» Comme pour ponctuer, j'entends une grosse explosion bien sale au loin; je n'ai pas amené ma petite liasse de parchemins du bonheur, et ce genre de truc n'est pas le type de mesures que Sayuri utilise. Peut-être serait-ce Akai qui avait pris l'initiative, avant de se faire attaquer, de poser un ou deux pièges..?

Les gens décident d'écouter mes sages paroles, et se mettent finalement en route.

...Heureusement.

Je reste au milieu du groupe, prêt à ressentir quelconque présence hostile ou coup fourré; le trajet se passe sans encombre, mais j'ai quand même pris le temps de lancer autour de nous de quoi ralentir quiconque se trouvant dans les environs.

Et pour répondre à la brûlante question d'Hako; «Ça ne vaut en rien les sources de chez nous, mais je te confirme qu'il y en a. Et que je ne vais pas me gêner!» Je tais, malgré l'occasion plus qu'opportune, l'amusante péripétie de l'un des chuunin de konoha, dans ces mêmes bains. Si Itachi ne l'a raconté pas à qui que ce soit, n'en reste pas moins que je suis au courant, et que même s'il ne m'a pas vu au tournant d'une rue marchande en vagabondant durant le festival, moi, je l'ai vu.

«Si on remet le festival à plus tard, je veux bien retourner me ruiner dans les échoppes aux babioles hors de prix dont personne n'a besoin. Si ce n'est pas possible; deviens vite chuunin, je pourrai te montrer les meilleures boutiques du Sekai. Tu as hâte de découvrir le monde des nuisettes sur mesure et des kimono de nuit!» Je ne saurais dire si c'est moi qui parle ou bien ma massive carence en chakra...

«Au passage; ... qui est Yume?» Il faut croire qu'on entend beaucoup de choses quand on est dans la tête de quelqu'un.

On finit éventuellement par arriver à destination, la citadelle étant, au bout d'une longue marche stressante, finalement à vue.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.