:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 429
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 459
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2120/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2120/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Camp 13





Les deux samouraïs prirent le garçon vous accompagnant. Il aurait dû fermer sa gueule, ou dire qu’Ao avait été engagé pour célébrer sa première nuit au camp ou quelque chose du genre, être moins professionnel, car si il y avait quelque chose que n’importe quel soldat pouvait bien comprendre c’était l’omniprésence de l’ombre de la mort au-dessus de leur, mais également, la peur de mourir avec des regrets où n’ayant pas vécu tout ce qui pouvait l’être. Enfin qu’importe. Le gosse allait être puni pour son incompétence.

Lorsqu’il te traita de débutante, tu dus te retenir de rire. On vous promit alors conséquence, mais d’ici tu là tu aurais quitté le camp donc cette conséquence ne t’inquiétait pas.  Lorsque tu entras finalement dans le camp, tu te laissas guider vers les tentes qu’occupaient les autres prostituées. Lorsque la garce s’approcha de toi, te menaçant comme si elle savait de quoi elle parlait, un sourire narquois naquit sur tes lèvres.

« Gamine ? T’es quoi, toi ? Une vielle peau. Si tu ressens le besoin de v’nir me voir pour menacer comme ça, c’parce que t’arrives pas à te vendre si t’as de la compétition ? Enfin, c’est pas mon problème après tout, moi je sais que ce que je vaux et c’est franchement plus que toi. »

Tu te retournas d’un geste rapide, lui envoyant tes cheveux au visage, ton regard chargé de mépris. On ne venait pas te dire en plein visage que tu étais une débutante, sans que tu réplique un peu. Ton pas se voulu davantage langoureux lorsque tu quittas et ton déhanchement était tout simplement outrageux, mais tu allais lui montrer à cette petite garce qu’elle ne valait pas mieux que toi.

Tu posas ta main sur l’épaule d’Hako, l’entrainant doucement à te suivre. Tu te dirigeas immédiatement vers un samourai pour lui demander la direction de la tête du chef, disant que tu lui apportais ce qu’il avait demandé.

Ton comportement, ta façon de parler, de bouger, d’être était emplie de sensualité, d’élégance. Tu étais en mode ‘’séduction’’ si l’on pouvait dire. Les commentaire de la prostituée t’ayant passablement énervée.

Tu offris un sourire coquet au samourai, espérant qu'il t'indique le chemin. EN fait, tu ne l'espérait pas, tu savais que du moment que son chef était mentionné, il n'aurait pas vraiment le choix, surtout considérant que tu clamais lui apporter ce qu'il demandait, qu'importe ce que c'était en réalité.





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 314
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 664
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue1599/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1599/500)
Le camp n°13

Bon, cela ne se passait pas exactement comme prévus... L'uzujin avait éveillé la suspicion des gardes, pour une raison ou une autre. Sans doute que les jeunes recrus devaient écoper des corvées (comme les genin !) au lieu de se payer du bon temps au bras d'un(e) jolie demoi...selle ? seau ? Faudrait qu'elle tire ça au clair, un jour...
Mais elle ne pouvait décemment pas demander au Yamanaka efféminé ce qu'il cachait sous son kimono, non ?
Eh ! Est-ce qu'il pouvait l'entendre penser ça ?

Baissant les yeux pour masquer sa gêne, ses interrogations (et un petit sourire narquois), Hako s'inclina pour dépasser les gardes en compagnie de sa si joyeuse garde-chiourme aux cheveux roses.
Elle était désolé pour Akai, mais c'était un ninja : il trouverait bien un moyen de se soustraire à la punition... La jeune Aburame déguisée devait faire profil bas et ne pouvait donc pas héroïquement s'interposer.
Bon, si l'un des adultes (qui étaient sensé savoir ce qu'ils faisaient mais ce dont elle doutait de plus en plus) lui donnait l'ordre d'attaquer et d'occire séance tenante les gardes, elle le ferait.
Mais ça foutrait un sacré bordel dans la mission...

Visiblement, le fait d'être un "cadeau" pour le chef du camp ouvrit les portes de celui-ci à Sayuri et au lutin vert de Konoha travestit... Génials, elles étaient dans la place ! Et maintenant ?
Hako se doutait que la kunoichi aux cheveux couleurs bonbon voudrait sans doute utiliser son apparence juvénile de garçon manqué pour s'approcher du dirigeant du campement et l'assassiner. Hako avait même déjà quelques idées pour ça... Mais était-ce une bonne idée ? Ils étaient là pour libérer des prisonniers, pas pour buter des tetsujin !
Bon, même si ça ne faisait aucuns doutes que ce pervers libidineux méritait la potence (la jeune Aburame l'imaginait déjà vieux et adipeux, avec un petit regard porcin plein de vice).

Plutôt que le tuer, il vaudrait sans doute mieux le neutraliser et l'interroger pour savoir où étaient les shinobis captifs... Mais comment le cuisiner sans qu'il hurle comme un porc qu'on égorge ?
Ah oui ! Les techniques bizarres de fouille-cervelles des Yamanaka ! Si le bleuet pouvait s'immiscer dans sa tête, il devait peut-être pouvoir aussi le faire dans celle d'un chef de l'Empire non-consentant !
Voilà sans nul doute qu'elle était le plan de la rosée... Plan dans lequel elle servait d'appât et risquait ses mignonnes petites fesses...

Une puterelle et deux de ses collègues se levèrent à l'approche de la petite kunoichi de Konoha et de la sensuelle (enfin, bien moins : elle avait apparemment décidée d'adopter une couverture un poil plus vulgaire et mal embouchée que la séductrice raffinée qu'Hako avait devinée à Baransu lors du briefing) Yamanaka.
Il fallut toute la volonté et l'entrainement ninja de la jeune Aburame pour ne pas rouler des yeux quand Sayuri répondit sèchement à l'inquisitrice de mauvaise vie.

C'était pas le moment de marquer son territoire ! Elle avait un camp à infiltrer ! Il aurait mieux valut essayer de se faire des amies des tapineuses locales !
Dans les romans d'aventures (teinté d'un peu d'érotisme) que lisait (en douce) Hako, les courtisanes avaient toujours de potins à raconter ou pouvait cacher les héros ! Elle était presque sûre que y'avait un truc à ce sujets dans ses cours d'infiltration à l'Académie. Genre ne pas bousculer la pègre locale, mais s'y fondre.
Bah, si elle se rappelait bien, il y avait aussi un passage sur comment imposer le respect afin de ne pas passer pour un lâche, une carpette servile et obtenir un rang décent dans l'organisation noyautée...

Intérieurement, Hako gémit. Est-ce que la communication avec bleut était à double sens ?
En tout cas, elle lui envoya l'équivalent d'un lourd soupir.
"Eh, Ao-chan ! Ta collègue rose-bonbon n'aurait pas un p'tit problème d'ego ? J'suis une vantarde spécialiste de la chose, mais en mission, j'évite... Enfin j'essaye... Sinon, j'compte sur toi pour tirer Akai des griffes du fouet de l'Empire. Quel camp de pervers quand même ! Qui sait, il aime peut-être ça, mais on aura sans doute besoin de son épée à un moment ou un autre... Ou alors, faudrait p't'être aggraver son cas ? Histoire qu'il finisse en tôle et peut être localise les prisonniers ?"
Bon, le lutin vert de Konoja ne savait pas vraiment si le Yamanaka ambigu pouvait l'entendre, mais elle devait lui faire confiance. Konoha n'abandonnait pas ses alliés (fussent-ils temporaires) et il était hors de question de sacrifier le Miyamoto !

Du coup, Hako décida de calmer le jeu, histoire de ne pas envenimer les choses de leur coté, adoptant le comportement inverse de celui de Sayuri. En plus, ça collait avec son déguisement de jeune mignon inexpérimenté qui ne savait pas trop ce qui l'attendait.
"D-désolé, onee-chan..." balbutia-t-elle sciemment d'un ton (faussement) affolée pour essayer de désamorcer l’ire des trois catins. "Mai-Mais c'est que n-nous sommes pressés ! Le-le commandant v-veux a-absolument me... voir. De toute urgence."
Ne pouvant piquer un fard sur commande, la jeune Aburame baissa les yeux et fit une courbette maladroite aux trois trainée et un geste évasif de la main, pour signifier exactement le pourquoi de sa soi-disant convocation chez le chef du camp.

"V-vous s-savez comment il est q-quand i-il s'impatiente..." poursuivit la petite kunoichi déguisée, se demandant comment elle allait raconter ce moment glorieux d'infiltration à sa douce et tendre Yume. Elle n'avait pas la moindre de si elle était crédible dans son rôle de jeune galant timoré.
Baissant la voix, comme si il (elle) craignait de se faire entendre de Sayuri, Hako murmura une vague excuse. Hako s’amusait à jouer au bon flic/mauvais flic. Ou plutôt bonne pute/ mauvaise pute...
"On est en r-retard à cause des contrôles, ça rend... tout le monde n-nerveux..." souffla-t-elle, avec un coup d’œil vaguement affolé bien visible vers Sayuri, comme si elle redoutait de se prendre un coup de la part d'une maîtresse vindicative.

Cette dernière lui attrapa l'épaule (parfait ! ça cadrait avec son propre bluff !) et l'entraina, s'éloignant comme une reine.
Visiblement, la Yamanaka aux cheveux couleur bonbon avait décidé d'en mettre plein la vue et de faire étalage de ses charmes.
Sans pouvoir s'en empêcher, Hako sourit. Oui, une égotiste.

Sayuri apostropha un samouraï pour annoncer qu'elle avait le "cadeau" pour le commandant du camp.
En s'approchant du lieu, profitant de l'obscurité de la nuit et se tenant en retrait comme un jeune garçon sage et timide, Hako en profita pour composer quelques mudra en invoquer ses légions.
"Mushigan !" souffla-t-elle à voix basse, convoquant ses éclaireurs.
De nuit, personne ne remarquerait quelques "moustiques" supplémentaire.
La rusée petite Aburame envoya ses troupes insectoïdes là où on leur avait indiqué les quartiers du chef du campement.
Ses légions allait explorer l'endroit et revenir lui donner le nombre de personnes qui s'y trouvait.
"Tances-moi un peu, comme si je t'avais dit que j'hésitais ou que j'étais pas assez propre ou un truc du style..." murmura-t-elle à Sayuri. "Pour détourner un peu l'attention : j'ai envoyé des insectes espions explorer un peu l'endroit..."




Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 294
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 2336
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2166/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2166/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




L’important, c’est de passer. L’important, c’est de passer...

«Bon, bien... ne meurs pas trop vite!»

Je vois le petit se faire emmener; si j’ai bien compris, il écopera d’une bonne fessée. Bah, il a l’air costaud, il va s’en sortir; c’est lui l’homme ici, après tout. Autrement, tu sais qu’une mission se passe bien quand en moins d’une minute tu te fais menacer de te faire estropier les seins, puis de te faire poignarder dans la vulve. Les joies de la féminité!

C’est en voyant les femmes arriver que je mentionne un détail important à Sayuri;

«Je ne serais pas surpris qu’il y ait un senseur comme moi ici, pour garder le terrain. Pendant que tu t’occupes de mesdemoiselles et du chef, j’irai patrouiller aux alentours et assurer la “sécurité” du petit. Si je croise quelqu’un qui pourrait te découvrir, je vais rapidement l’éliminer. Une fois que tu as les infos, on Nirvana, on récupère les effectifs et on fout le camp. Je commence à avoir faim.»

Je profite que les femmes aient leur attention sur Sayuri et pas sur moi pour glisser une technique subtile en camouflant mes mains dans les pans de mon kimono. Je sens ma signature de chakra s’effacer lentement sur les bords, se normaliser. Je sais comment fonctionne un Senseur; s’il y en a un ici, il ne me verra que comme simple courtisane, et moi je vais le repérer avant. Je suis l’un des meilleurs de mon clan pour ça. J’irais même jusqu’à dire que je suis d’égal à mon chef, mes sens sont très aiguisés.

C’est durant leur légère engueulade (ou combat de chatte) que je me soustrais à la situation pour aller explorer un peu. Il suffit que je reste à portée de tous, comme ça il est possible de communiquer avec Sayuri. Elle m’expliquera dailleurs que la petite a déployé une nuée d’insectes en éclaireur; ça me donne l’opportunité de traquer notre élément manquant et de m’assurer de son état. «Demande à Hako si elle peut fouiller le camp avec ses insectes et trouver tous les prisonniers. Si c’est possible, on les trouve, on endort les ennemis et on libère les gens. Puis on se casse.»


Je traîne aux alentours en marchant dans le camp tranquillement, me tenant à l’écart de mon équipe mais aussi de la majorité des gardes. Si je ne suis pas trop en leur présence, ils ne risquent pas vraiment de m’aborder.

Comme je suis une vilaine fille, je m’approche de la tente à punition, mais je reste assez loin pour ne pas être surpris à fouiner; je sens très bien le chakra du jeunôt, et je recommence à lui parler pour le rassurer. «Akai? Si tu peux éviter la punition en expliquant qu’on t’a juste payé une pute, fais-le. Sayuri et Hako vont s’occuper du chef bientôt, et ils vont fouiller le camp pour trouver les infos et les prisonniers. Si c’est impossible pour toi de t’en sortir, essaie de prendre ton mal en patience, d’accord? On va faire vite si jamais.»

En réalité, j’avais déjà réfléchi à la situation du petit; à moins que les ennemis ne sachent qu’il avait menti, auquel cas ils ne l’auraient pas laissé passer et ils auraient attaqué puis appelé du renfort, il n’est pas en danger. Ils ne tueront probablement pas une nouvelle recrue, surtout sachant qu’en soit, il n’a rien fait; il peut s’extirper de là en disant qu’il ne savait pas que c’était interdit. «Quoiqu’il t’arrive, je suis à l’extérieur de la tente; je suis avec toi. Tu n’es pas en danger; tu risques juste quelques petits coups.»

La seule chose qui m’inquiète, c’est que si le petit est trop poule mouillée et qu’il ne peut pas résister, s’il parle ou s’il crie, il devra être abandonné à son sort, et je ne pourrai pas l’aider. Je suis parfaitement prêt à sacrifier un jeune sans grande expérience pour sauver un bataillon entier de combattants, et Sayuri ferait certainement la même chose.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”Résumé”:
 

”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Équipe de choc (Mission de rang B ft. Yamanaka Ao, Sayuri et Aburame Hako)


Aïe, je suis pas dans la meilleure des postures à présent. Un des samouraïs est en train de m'emmener vers le camp, et surement pour me punir. J'aime ma vie. Surtout quand la seule chose que mon coéquipier actuel trouve à me dire (télépathiquement) est de ne pas mourir trop vite. Bon, que pourrais-je faire... L'avantage, c'est qu'ils m'emmènent (un peu brutalement, mais ce n'est rien comparé aux entrainements d'Haruka-sensei) dans le camp, donc une fois que j'aurais réussi à trouver un subterfuge, je serais déjà plus proche de nos cibles.

Bon, ils me font à présent entrer dans une tente quand j'entends la voix du bleuet dans ma tête. Éviter la punition en prétextant qu'on m'avait juste payé une pute, mmm... Je vais tenter cela, mais c'est risqué.

- Excusez-moi, c'tait Ikaru-san qui m'avait envoyé cette pute, comme récompense, avec un message comme quoi j'devais en profiter. J'savais pas que c'était interdit, désolé.

Plus qu'à voir si ça va marcher ou pas...

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 788
Date d'inscription : 16/03/2017
Les prostituées toisèrent la rose et le gamin après mépris. La nouvelle se rependrait très rapidement et atteindrait les oreilles de certains qui n’auraient pas dû être au courant. Si d’autres ne s’en chargeait pas avant. La prostituée à la pipe se leva en se déhanchant et se glissa comme une ombre parmi les tentes. Les autres retournèrent à leur occupation. Ao pourrait très certainement sentir un curieux chakra provenant d’une tente médicale qu’avait vu plutôt sous sa forme de rat Sayuri d’où provenaient d’inquiétants cris et lamentations tout comme d’étranges chakra se déplaçant dans le camp. Des prostituées usant de chakra pour leurs charmes ? Qui sait ? Le samouraï toisa la rose et Hako en penchant la tête sur le côté, puis il leur indiqua la direction de la prison.

Une samouraïe non loin se figea et tourna la tête vers Hako et Sayuri sans pourtant les voir au travers des tentes. Elle fit signe à une escorte et se mit en chasse. Sous son masque deux pupilles verticales au centre d’un iris orangé digne d’un faucon. Elle les traqua jusqu’à l’entrée de la prison et leur barra le chemin sans paraître agressive. Apprenant ce qu’elles venaient faire elle hocha la tête mais un sourire mauvais se dessina sous son masque.

« Une fouille s’impose. Personne voit le seigneur de ce lieu sans avoir été fouillé au corps. Et chacun son tour. Le gamin en premier. »

Deux samouraïs, a l’air aussi commode qu’un rhinocéros s’étant pris un coup de corne dans les testicules, s’approchèrent et poussèrent Hako dans une petite cellule à la solide porte en métal. La samouraïe, toujours vêtue comme ses semblables, détaillait sans relâche la rose, postée devant la porte qui s’ouvrait vers l’intérieur. Elle sourit toujours sous son masque

« Prostituée. Voilà un étrange choix de … carrière. Comment peut-on en arriver à amener voir de petits garçons quelqu’un qui les violera de tout son soûl sans remords ? »

***

Le samouraï le plus proche gifla Akai de toutes ses forces portant toujours son gantelet de métal. De quoi faire sauter une dent ou deux. Son compère, musculeux avec une cicatrice sur le visage préparait le fouet à neuf brins avec au bout neuf griffes de métal. Celui qui venait de gifler Akai le toisa froidement.

« Profiter… T’es qu’une sous merde de raclure de chiottes. Même pas sûr que le moindre capitaine connaisse ton nom. T’avais rien à faire au bras de cette pute. Tu cherchais à tirer au flanc. Tu connais la règles. Trente coups de chat à neuf queues. Mets-toi torse nu et plus vite que ça. »

De l’autre côté de la tente une main claqua violemment les fesses de Ao et une main se glissa autour de ses épaules le.a tirant en arrière alors qu’un samouraï profitait du spectacle et l’entraînait presque sans demander son avis ayant bien l’intention d’en profiter au maximum. Et visiblement pas tout seul. Un autre de ses collègue l’attendait avec patience un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 294
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 2336
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2166/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2166/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Tout s’aligne soudainement; Sayuri m’envoie comme message qu’elle est en route, et puis soudainement, quelqu’un devant elle. Je l’avais sentie bouger, mais je n’étais pas certain d’avoir confirmation. Jusqu’à ce qu’elle se décide à les suivre. Elle les a vu, malgré les tentes et tout le chakra environnant. Je l’ai clairement sentie; elle utilise des habiletés de détection. C’est elle leurs Yeux.

«... Sayuri!! C’est elle! C’est celle-là qui a des pouvoirs comme les miens! Tue-moi cette pouffe!»

Fluctuation dans le chakra du petit; un coup. Sa punition avait sûrement commencé, et j’imagine que les négociations ont échoué. Puis, il y a cette tente; je sens un chakra méchant et dégueulasse qui vient de là; tant que je m’approche pas, je ne devrais pas avoir de problèmes, mais ce n’est pas moi qui irait là de toutes façons. Sayuri me dit qu’Hako a été coincée, et que mon amie était coincée contre deux gardes et l’autre, la Senseure.

«Akai! Je te sors de là le plus vite possible, okay? Ne panique pas, gagne du temps!» La situation devient rapidement un problème; j’ai eu le temps de localiser celle qui veille sur le camp, mais on n’a pas encore atteint leur chef.

Puis, j’ai senti les deux pervers s’approcher dans mon dos. Deux gros bourrins qui, normalement, me feraient très plaisir. Ce n’est pas le moment de jouer au concours de mangeur de hotdog, et leur toucher “amical” sur mon fessier n’a fait que renforcer mon sens d’alerte. Avant qu’il n’ait le temps de m’agripper, je fais quelques pas extrèmement rapides vers un côté de la tente. Je les retiens, ces vicieux! S’ils veulent toucher de la viande, je vais leur en donner, de la viande!

J’estime rapidement la grosseur du camp; en théorie, ce que j’allais utiliser pouvait atteindre une très généreuse partie des personnes présentes dans cet entourage si ce n’est pas tous. Ça donnerait une assez bonne diversion à Akai pour sortir sans danger, mes deux prétendants se cogneraient à la figure pendant un bon moment, les ennemis de Sayuri deviendraient ses alliés. Et puis, comme c’est un don particulier de mon clan, je suis persuadé que personne ne se douterait de rien; ça créerait une émeute, et personne ne serait en état d’alerter le chef puisque tout le monde serait en pleine baston interne. Ce sera la surprise totale, et la «... Confusion Générale.» Je le dis tout bas, en éxécutant mon mudra unique.

Je regarde chaque tente, déchargeant cette attaque mentale sur chacun qui ne m’est pas allié. Je regarde bien les deux croûlants qui voulaient m’utiliser comme fourreau; eux aussi, ils sont coincés. Je regarde en direction de Sayuri; je la vois un peu, et ma télépathie fonctionne encore sur elle. Si télépathie se rend, alors mon jutsu aussi; je bombarde tout autant les gardes que la fille (elle ne l’aura pas vu venir, celui-là. Bien fait, elle n’avait qu’à ne pas piquer mon boulot!), et tous les gardes et les courtisanes qui passaient. Battez-vous!

Ma technique met fin à ma capacité Sensorielle, puisque le chakra déversé était trop grand; ça m’a essouflé, mais la télépathie fonctionne toujours.

«Akai! Sors! Ils vont se battre!»

«Sayuri! J’ai lancé la confusion générale; ça nous laissera du temps pour se faufiler!»

Je me dirige vers le devant de la petite tente, attendant qu’Akai vienne me rejoindre, et je jette un coup d’oeil aux deux hommes en ricanant. «On jouera ensemble un autre jour, okay les garçons? On jouera à qui a le plus gros sabre. Un indice; c’est moi!» Dans les dents!

Sitôt que le petit sortira, on va se diriger vers Sayuri; on peut reprendre les opérations.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”Résumé”:
 

”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 314
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 664
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue1599/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1599/500)
Le camp n°13

Hako avait envoyé ses petites espions dans ce qu'elle supposait être le bâtiment principal du camp (et avec un peu de chance la prison, si le commandant du campement y logeait) et attendait leur rapport.
Mais soudain, alors qu'elle allait pénétrer le lieu, la tête déjà tout à des plans complexes (et héroïque) où elle prendrait en otage/vaincrais/immobiliserait le chef des méchants (pédophile de surcroit, il faudrait qu'elle glisse un petit "casse-noisette" à l'occasion), le chemin leur fût barrée par une impressionnante samouraï à l'air revêche et de ses sbires tout aussi menaçants.
Ses yeux étranges derrière son inquiétant masque de faucon se posèrent sur la petite Aburame grimée en garçon hésitant et la Yamanaka aux cheveux roses, tout en débauche de sensualité.

L'intruse ordonna qu'on les fouille et le lutin vert de Konoha fut poussé sans ménagement jusqu'à une cellule par deux mastodontes en armure avant qu'elle n'ai pu protester.
La minuscule genin se retint (difficilement) de jurer. Enfer ! Alors que tout allait (presque) comme sur des roulettes ! Bon, il allait falloir improviser. C'est pour ça que la kunoichi Aburame n'aimait pas les plans trop précis, comme ceux de son ex-coéquipier de l'équipe n°13. Y'avait toujours un grain de sable !
Bon, espéront que Sayuri et les autres sauraient eux aussi faire preuve d'imagination...

Une fouille trop minutieuse révélerait ses kunaï, shuriken et autres parchemins explosifs dont elle n'avait pas oser se défaire. Adepte des attaques sournoise, Hako les avait bien cachées dans ses manches ou les froufrous de sa tenue exotique, mais si ces types étaient des professionnels, ils risquaient de les découvrir malgré tout...

Sans compter l'autre problème : la kunoichi vert-pomme avait beau être plutôt plate et s'être sommairement bandée la poitrine quand elle s'était déguisée, elle n'en restait pas moins une femme, avec des atours certes bien modeste, mais décelables.
Et ne parlons pas de l'entrejambe, si la fouille allait juste là : la technique de la chaussette ne la sauverait pas !

Elle tenta d'abord le bagou, au cas où...
"Je...je... C'est vraiment o-obligé ?" balbutia-t-elle en simulant la nervosité tout en plongeant son regard émeraude dans celui de ses gardes-chiourmes. "N-normalement, s-seul le commandant devait p-pouvoir p-poser la main s-sur m-moi... On me l'avait p-promis !"
Hako se doutait que les samouraïs allaient insister, car s'était leur devoir. Mais son petit cinéma lui servait à paraître encore plus inoffensive et à se placer correctement entre les deux colosses en armure.
Elle allait devoir leur régler leur compte. Promptement et efficacement, le plus discrètement possible.
Par chance, l'autre guerrière aux yeux d'aigles, qui semblait la cheffe de l'escouade, n'était pas venue avec eux. Sayuri était sensément une kunoichi expérimentée : elle devrait pouvoir s'en occuper, quitte à la distraire.

D'ailleurs, si elle arrivait à terrasser les deux soldats de l'Empire, Hako pourrait peut être prendre leur place et aller annoncer à miss-yeux-bizarres que la situation était sous contrôle...
Ok, donc : dézinguer ces gus, vite fait bien fait.
Allez savoir pourquoi, Hako eut soudain la vision de Yume se passant une main lasse sur le visage en soupirant.

La jeune Aburame se dandina entre les deux gardes qui la surplombaient de leur imposante carrure dans la petite cellule, faisant semblant d'avoir des problèmes pour ôter ses vêtements fanfrelucheux.
"S'il v-vous plait... Vous pouvez m'aider ?" quémanda-t-elle d'un ton faussement innocent pour endormir encore plus leur méfiance, tout en levant les bras vers la figure des deux samouraïs.

Et de ses manches dressée, s'échappa alors une effroyable nuée de kikaichuu, visant la tête et plus précisément la bouche des patrouilleurs de l'Empire. Hako espéra que son attaque surprise à base d'insectes dévoreurs de chakra étoufferait les cris et boucherait la vue aux samouraïs.
Sans attendre, la petite spécialise en Taijutsu expédia promptement un coup de poing dans la glotte de chacun des cerbères, espérant à nouveau les empêcher de crier. Elle avait bien fait d'insister pour tabasser ce rônin errant qui été passé par Konoha : cela lui avait permis d'apprendre (un peu) à combattre les lâch...soldats en armure.
"Kiiia ! Pas là monsieur le samouraï !" cria-t-elle de sa petite voix, espérant couvrir par son jeu d'acteur d'éventuel appel à l'aide qui aurait franchit la barrière d'insectes vrombissant et ses coups de poings étrangleurs.

La kunoichi vert-pomme se ramassa ensuite sur elle-même et expédia un puissant coup de pied tournoyant, voulant faire tomber un garde sur l'autre.
"Konoha Reppû" souffla-t-elle en balayant les jambes d'un samouraï, avant d'enchainer à plus haute voix d'un ton fort outragé. "C-comment ça me pencher en avant ?!"
Oui, la petite Aburame improvisait à partir de ses lectures secrètes (et yaoi) et elle avait une imagination fertile.
Elle renvoya une grande quantité de kikaichuu noirâtres sur les gardes, espérant leur drainer un maximum de chakra... D’ailleurs, ça avait du chakra un samouraï ? Otomo en avait, mais il était peut être une exception. Bah, on verrait bien : elle les finirait à coup de pieds s’il le fallait !
Du bruit montait du campement : ses alliés du moment devaient être passés à l'action aussi...

Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 429
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 459
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2120/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2120/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Chaos



Tu entendis dans ta tête la voix d’Ao t’indiquant que cette fille devant vous était une senseure. Il te disait de la tuer, mais devant tout le monde, de cette façon ? Tu ne pouvais pas. Tu étais mains liées. Il fallait trouver une solution. Quelque chose, n’importe quoi.

Ils ont apporté Hako avec eux. Tu fis rapidement le message à ton équipier. Cette situation était épineuse. Tu n’aurais pas de remords à laisser la petite dans cette situation à joueur la carte de l’innocence, mais Ao, lui tu ne le laisserais pas derrière ce qui … ce qui posait un problème maintenant. Maintenant que les samouraïs du camp s’entretuaient. Il avait fait cette technique …

Vous étiez démasqués, de toute façon. Mais si tu pouvais tuer cette femme rapidement, peut-être que … peut-être que tu pourrais continuer à prétendre être une pute venue pour offrir au chef du camp un petit garçon.

Si personne n’avait vu Ao, personne ne pouvait directement relier ce qui venait d’arriver à toi. Tu n’avais rien fait du tout … Du moins pour l’instant.

Dans le chaos, profitant du fait que personne ne semblait te porter attention, car ils étaient occupés à s’entretuer, tu te plaquas contre la fille aux yeux si spéciaux. De cette façon, tu pourrais camoufler la lumière que ta technique dégageait. De plus, tu étais si près, qu’elle n’avait pas réellement la chance de l’esquiver. D’un geste rapide, tu fis le mudras pour prendre contrôle de son corps.

Ton plan était simple : tu prenais contrôle de son corps, puis tu la faisais boire ou s’enduire d’un de tes poisons. Une fois cela fait tu la relâcherait et la laisserait mourir, peut-être, si le chaos régnait encore, tu tenterais de la tuer avec tes senbons ou tes shuriken.






Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 788
Date d'inscription : 16/03/2017
Dés l’activation de la technique d’Ao les samouraïs du camp se mirent à se battre. Les prostituées les imitèrent certains résistaient à l’emprise d’Ao et fouillaient le camp à la recherche de la personne responsable du chaos. Ils voulaient sa mort pour essayer de ramener le calme. Des corps jonchaient déjà le sol. Le samouaï en face de Akai se redressa et assomma proprement, ou pas, son camarade et se jeta sur son jeune prisonnier pour l’attraper à la gorge et l’étrangler en lutant contre lui même.

« TOI TOUT EST TA FAUTE TU VAS MOURIR ! »

Aucun idée s’il était sous l’emprise de la technique d’Ao ou s’il résistait. C’était à Akai de faire face à la poigne titanesque de l’homme. Il semblait mourir d’envie de lui briser la nuque qu’il serrait à deux mains.

Les deux samouraïs ne posèrent aucun soucis à Hako, Sauyri eut une mauvaise surprise. La volonté de la jeune Oeil de Faucon et son chakra l’expulsèrent de son corps alors qu’elle saisit son arc et à bout portant porta à toute vitesse sa main à ses flèches pour décocher une série de flèches sans en oublier une ou deux vers la porte ou Hako avait disparu.

Plus haut, devant le bureau du commandant des samouraïs à la volonté de fer se mirent en garde et quelques uns semblèrent disparaître dans les ombres ; le commandant fronça les sourcils et fit signe à cinq archers.

« Trouvez moi ces ninjas. Et ramenez les moi en pelote d’épingles. »

Les arches disparurent immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 294
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 2336
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2166/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2166/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Face à une situation tendue, un ninja doit faire un choix rapide. Alors que les ennemis aux alentours se battent, je reste un peu à l'écart pour me cacher; je ne peux plus me permettre d'aider le petit, je n'ai pas eu de réponse de sa part, et l'opération s'est mise en marche. Si j'essaie d'aller le chercher, je nous mets en position délicate. «Je dois continuer la mission, les autres sont en danger; occupe-toi de ça et rejoins-nous quand tu auras réussi à sortir, Akai.»

Pour ce qui en est de la situation devant moi; les gens se battent et crient des bêtises, et cette fausse bagarre devient vite une vraie émeute lancée par les samuraïs rancuniers et les prostituées enragées. Ceux qui ont des comptes à rendre se les rendent maintenant, et je vois dans l'agitation que certaines personnes essaient de trouver qui a fait tout ce bordel. Si le chef est rapide sur la gachette, je ne serais pas surpris qu'il envoie un petit bataillon pour débusquer le coupable. Parce que j'aime me rendre utile, j'enchaîne ma petite fourberie par un autre petit tour de magie. Pour rendre leur recherche difficile, j'active la technique de l'Environnement Trompeur en restant caché. Mon but; créer l'illusion de faux chemins, d'arbres et autres perturbateurs en plus d'ajouter au camp une multitude de tentes pour rendre impossible une fouille rapide et totale. Au passage, ça me permet de me déplacer sans vraiment être remarqué, mon chakra étant toujours altéré.

Sans perdre plus de temps, je me dirige vers Sayuri, qui doit être en train de s'occuper de l'autre chose, et je perds le lien de télépathis que j'avais avec Akai. Je m'assure que personne ne me suive. Des flèches sont tirées en direction opposée à la position de mon amie; je déduis qu'elle s'est fait attaquer. Après la volée de flèches, je m'avance sur le chemin de terre vers un bâtiment, me disant que ça doit bien être la prison. La zone de mon genjutsu devrait être assez étendue pour que je reste caché aux yeux de potentiels archers. J'arrive finalement devant la scène. Je vois la femme, Sayuri aussi, mais il manque effectivement Hako. «Sayuri. Je te vois. Tiens-toi prête; je vais l'approcher et quand je finirai de lui parler, attrape-la et empoisonne-la, okay?» Je m'avance rapidement; Sayuri est dos tourné à moi. D'un air un peu paniqué, je me jette vers l'avant en adressant la femme. «Madame! Il y a un problème au camp! Tout le monde se cogne dessus!» Je reprends rapidement, quitte à subir une attaque de sa part si elle se douterait de quelque chose; je pense être suffisement rapide pour l'esquiver. «Ça serait dommage si tes alliés disparaissaient. Si tu te retrouvais toute seule. Sans personne pour t'aider. Sans pouvoir ni te battre, ni t'enfuir.» Je ne lui ai pas laissé beaucoup de temps pour braquer  l'ai vite prise au piège dans mon genjutsu avec mes paroles. Elle deviendra rapidement désepérée, et elle ne pourra pas alerter ses alliés, qui ne sont justement plus là.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”Résumé”:
 

”État et techniques utilisées”:
 

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 314
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 664
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue1599/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1599/500)
Le camp n°13

Deux samouraïs de l'Empire du Fer venaient d'apprendre à leur dépend qu'il s'avérait être une fort mauvaise idée de s'enfermer dans une pièce exigu avec un membre du clan Aburame.
Hako eut le vil plaisir de voir s'étouffer les soudards sous la masse effroyables d'insectes qu'elle leur envoya.
Promptement et aidé des grouillants et répugnant kikaichuu qui s'attaquaient à tous les orifices des gardes, elle les réduisit au silence.
Bien peu pouvait imaginer pareille mort horrible, recouvert d'insectes qui buvaient votre vitalité, votre essence même, votre âme.

La kunoichi vert-pomme (actuellement grimée en garçonnet) grogna et arrêta ses simagrées "d'interrogatoire" simulée.
Et zut, elle y était allée trop fort ! Dans la panique, elle n'avait pas spécifié à ses légions de garder les mécréants comateux mais vivants.
Du coup, pas d'interrogatoire (à la flamme bien moyenâgeuse ou via les techniques de fouille-cervelle de bleuet ou bonbon rose) !

Promptement, la jeune Aburame fouilla les corps, à la recherche d'un éventuel trousseau de clefs. Après tout, ils l'avaient bien conduite en cellule pour la "fouiller".
Elle en profita pour placer les cadavres vaguement assis/vautré (pas facile avec ces putains d'armures !), façon "poivrot squi cuvent et qu'on a enfermé là.
Bon, ça ne tromperait sans doute pas grand monde, mais dans l'obscurité ou l'urgence, avec une diversion, sait-on jamais...

"Bon maintenant, opération chauve-souris vampire !" ordonna-t-elle au restant de ses légions, qui quittèrent les corps pour aller grouiller au plafond de la prison. Une petite surprise façon Hako si jamais quelqu'un arrivait.
Bon, que faire maintenant ?
Ses insectes-espion lâchait par son Mushigan qui exploraient la prison n'étaient pas encore revenus faire leur rapport... Du coup, elle ne savait pas où étaient les prisonniers (s'ils étaient dans ce bâtiment) ou le commandant du camp.
La petite genin hésita, son (ego) héroïsme latent la poussait à explorer la bâtisse, défier le Grand Méchant Pédophile et libérer les captifs seule à la force du poignet, pour la plus grande gloire de Konoha.
Mais s'était un poil irréaliste et ses sensei (et surtout sa belle Hyûga) lui avaient déconseillée trop d'initiative personnelle...
L'équipe avant tout !

Le lutin vert de Konoha songea un instant à se henge en l'un de soldats puants qu'elle avait proprement liquidé.
Se serait un bon moyen de poursuivre l'infiltration. Elle retournerait auprès de Sayuri en proclamant que le damoiseau n'avait rien sur lui et que son collègue l'avait conduit au commandant du ce sinistre endroit.
Et qu'il allait maintenant passer à la "fouille" de la (fausse) prostituée.
Hako se demandait si elle pourrait prendre un air de soudard goguenard convainquant. Probablement.
Ensuite, elle attirerait l'autre à l'intérieur et avec Sayuri, elle la surinerait en silence !
Un plan sans accroc !

Mais alors qu'elle s'apprêtait à le mettre en œuvre, la futée petite Aburame entendit moult cris et bruits de bataille qui éclatait soudain.
Allons bon, que ce passait-il encore ?
Sans doute que les autres idi... adultes avaient merd...manqué de chance et s'étaient fait repérer.
Elle lâcha un petit soupir et se mit en route. Aburame Hako, à la rescousse !

La kunoichi vert-pomme sortit de la cellule à pas de loup, essayant d'éviter de faire grincer les portes.
Mais alors qu'elle aurait pu jurer d'avoir été extrêmement discrète, Hako eut la surprise de voir jaillir deux flèches à une vitesse folle.
Prise au dépourvue, la petite genin n'eut pas le temps d'invoquer ses légions ou de dresser un rempart protecteur.
Les projectiles se fichèrent douloureusement dans la chair tendre de l'adolescente toute de vert vêtue.

Hako grogna sous le choc, vacillant légèrement en arrière. Par bonheur, elle était de constitution particulièrement robuste et malgré la surprise, ses réflexes de maîtresse ès Taijutsu lui avaient permis d'éviter un coup fatal.
Promptement, elle invoqua ses forces insectoïdes.
"Yôchu no Chiyu !" maugréa-t-elle, serrant les dents sous la douleur.
Aussitôt, ses kikaichuu expulsèrent de ses plaies les flèches qui meurtrissait son corps et appliquèrent leur salive répugnante mais analgésique sur les blessures de leur maîtresse.

Furieuse, Hako se rua en avant, bien décidée à faire payer l'outrecuidante samouraï-archère qui avait eut l'audace d'essayer de la clouer comme un papillon de collection.
"Shigeki-Sei no Kiseichû !" cria-t-elle en tendant le bras vers la femme aux étranges yeux orangés, lui envoyant une volée d'insectes irritants.
Une petite diversion qui, espérait-elle, allait lui permettre d'atteindre le corps à corps. Entre les chatouillements exaspérants des kikaichuu et les coups de poings du lutin vert de Konoha enragé, voilà de quoi bien perturber un archer !
Et sans qu’elle le sache, cela allait peut être permettre à Ao d’user en toute impunité de son art…

Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 429
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 459
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2120/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2120/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Deuxième tentative



Aussi rapidement qu’il était commencé l’altercation avec l’archère se termine. Elle est en si mauvaise état que si Ao ne t’avait pas informé qu’elle n’était pas morte, tu n’y aurais pas songé une seule seconde.

Vous eûtes quelques secondes de répit, le temps, qu’Ao joigne à votre conversation mentale la petite genin de Konoha. Tu en profitas pour inspecter du regard la salle, chose que tu n’avais pas eus le temps de faire, lorsque la femme était venue vous attaquer.

Pourtant, cela fut un cours temps, car rapidement, la gamine se mit à dire une vague incessante d’âneries qui te mirent hors de toi. Tu dû te retenir de ne pas simplement lui dire de fermer sa gueule. Tu espérais que la mission se termine bientôt, tu n’en pouvais plus, toute cette opération était un désastre.

Après tout, tu étais venue simplement pour assister au festival, pour récolter quelques potins pour le clan, pas pour mener l’assaut sur une forteresse de samouraïs et pourtant, tu y étais. Tout avait spiralé vers la déchéance de plus en plus rapidement et te voilà derrière les lignes ennemies, avec une genin de Konoha dont l’entière personnalité te tombait sur les nerfs, deux ninjas d’Uzushiogakure perdus quelque part, entre les mains des samouraïs. Ton seul réconfort se trouvait dans la présence d’Ao.

Alors que tu t’efforçais d’ignorer la voix de la gamine dans ton esprit, ton attention fut attirée par un étrange sifflement.


Et les ennuis recommençaient déjà.


Des flèches jaillissaient par l’ouverture de la porte, l’une d’entre elle se ficha dans ta jambe. Tu grognas lorsque la tête s’enfonça dans ta chaire, mais, tu ne laissas pas cette petite blessure te ralentir. Tu fis comme Hako demandait, car bien qu’elle t’énervait au plus haut point, elle n’avait encore rien fait pour compromettre la mission.

Aussitôt la pluie de flèches tombées, vous voyez le poison. Bien sûr, ce poison, tu le reconnus, étant lui-même dans ton arsenal. Ao n’a pas le temps de terminer de parler, que tu te jetas sur la femme mourante au sol.
Il ne lui restait vraiment pas longtemps avec tout ce que tu lui avais donné comme poison, alors il te fallait fouiller sa tête immédiatement. Vous saisîtes œil de Faucon à deux pour l’entrainer dans l’autre pièce ignorant le commentaire d’Hako.

Lorsque la porte fut franchie, tu te penchas immédiatement sur œil de faucon où tu fis ta technique de l’interrogatoire mental. Tu n’eus pas accès aux informations que tu désirais, mais tu maintins ta technique jusqu’à son dernier souffle, tirant d’elle le plus d’information que tu pouvais.

Ensuite, tu pris son visage, laissant un corps sans visage au sol. Puis, te t'approprias ses vêtements, te changeant sans aucun embarras, devant tes équipiers. Avant d'expliquer ton plan, tu pris un kunai et mutilas avec précautions e corps de la femme dont tu avais voler le visage, pour t'assurer que personne ne pourrait la reconnaître.

« Faîtes des henges. Prenez l’apparence d’un samouraï. Nous allons tout de même tenter de rester un peu discrets. Je ne suis vraiment pas intéressée à me battre contre toute une forteresse de samouraïs. »






Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Équipe de choc (Mission de rang B ft. Yamanaka Ao, Sayuri et Aburame Hako)


Mince ma tentative d'excuse n'a pas marché ! Le garde le plus proche de moi me gifle alors violemment. Ma tête résonne, j'ai mal.

- Profiter… T’es qu’une sous merde de raclure de chiottes. Même pas sûr que le moindre capitaine connaisse ton nom. T’avais rien à faire au bras de cette pute. Tu cherchais à tirer au flanc. Tu connais la règles. Trente coups de chat à neuf queues. Mets-toi torse nu et plus vite que ça.

Je m'apprête à obéir, ne pouvant rien faire d'autre, quand soudain, comme pris de folie, les deux Tetsujins se mettent à se battre entre eux. Merde ! Le costaud a assommé son comparse, et se précipite vers moi. Il se met alors à m'étrangler. À deux mains. Je ne suis peut-être pas une poupée fragile, mais je ne vais pas résister longtemps à sa poigne si je ne fais rien. Qu'est-ce que je peux faire ? Je réfléchis à toute vitesse, tentant d'évaluer les chances de chaque option. Sortir mon épée : non, il est trop proche de moi pour que je puisse la dégainer complètement. Mon petit monsieur, si tout est de ma faute, t'es pas obligé de me presser la gorge comme un citron ! Je ne vois qu'une seule option pour me débarrasser du gars. Je prends rapidement un parchemin dans mon dos, trace grossièrement le sceau du dragon explosif et le brandis devant moi, faisant apparaître le Barukyugeki. Le dragon de feu devrait au pire le faire reculer, au mieux le terrasser.

Récapitulatif combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 788
Date d'inscription : 16/03/2017
Œil de Faucon tomba au sol lourdement, vaincue par les attaques combinées des Yamanaka. Elle était morte. Tout simplement, mais le tapage n’était pas passé inaperçu. Les flammes enveloppèrent le samouraï qui hurla et lâcha Akai en tentant d’éteindre les flammes qui lui rongeaient déjà la figure : peine perdue. Il mourrait rapidement en poussant d’horribles cris de souffrances entre deux suppliques. Un Archer se dirigea vers la tente d’où venaient les cris et il sortit deux flèches de son carquois et tira deux fois avant de se déplacer à nouveau pour empêcher le ninja de le trouver.

Deux autres archers se rendirent vers la prison, profitant que les trois ninjas soient de dos et sortirent en silence leur flèche tout en tirant très vite. Et le troisième referma d’un coup de pied la porte en y lançant une fiole étrange avant de la bloquer d’un parchemin explosif. Le premier qui ouvrirait la porte ferait tout exploser. Ils ressortirent des flèches et se tinrent à bonne distance au cas où. Et rien ne disait que le reste des couloirs menant à la suite était plus calme. Hako, tes insectes te sont revenus : ils t’informent de samouraïs encore intacts et qui sont en pleine forme, mais aussi d’assassins, le chef est particulièrement en forme et près à en découdre.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 294
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 2336
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2166/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2166/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Après avoir été bombardée, je vois la femme tomber au sol. Si je dois être ravi qu'on l'ait éliminé rapidement, je trouve louche qu'il n'y ait pas encore eu aucune intervention intérieure. Il ne devrait pas vraiment en avoir, je ne vois pas comment on pourrait nous retracer aussi vite, mais à l'intérieur du bâtiment, il doit bien y avoir des gens.

Sans perdre une seconde, je reprends mon rôle de détecteur en activant mes dons de Senseur; maintenant qu'on a éliminé l'autre pouffe, on est tranqu...

Elle n'est pas morte. Je ressens un peu de son chakra. Elle n'est pas encore morte.

...Elle agonise en silence. «Sayuri. Elle n'est pas morte. Tu prends son nom et son visage? Je vais parler à Hako deux secondes.»

«Hako! C'était du très bon travail!» Je dis ça parce que d'un, il faut bien motiver les troupes. De deux, cette petite est monstrueusement forte, et je tiens à ne pas crever dans un fossé avec des cafards dans le nez. Je m'approche d'elle en faisant un mudra tout simple. «Pas de panique, je ne lirai pas dans ta tête; je vais mettre ma main sur ton front, et comme ça on pourra parler dans ta tête.» Je m'exécute.

Je reviens vers le corps de la femme en regardant aux alentours; il est trop risqué pour Sayuri de faire tout ça ici et maintenant, il faut lui trouver un endroit où on a moins de chance d'être dérangés.«Vous m'entendez bien? Je pense qu'il vaut mieux continuer d'avancer et se bou...ger.»

Il y a des gens à l'extérieur. Trois personnes, avec du chakra. Danger.

«Il faut rester attentifs, il y a des gens à l'extérieur. On pourrait bientôt se faire attaquer, et ils s'approchent de la porte d'entrée. Sayuri, aide-moi à traîner la pouffe. Hako, on surveille ensemble, d'accord?»

Suivant mes instructions, je soulève le "corps" et je la traîne à reculons en m'attendant à ce que Sayuri se place devant pour m'aider à la bouger. Puis, un bonne bouffée de fumée grise, suivie d'un bruit de bouteille cassée, et un nuage... violet.

«On se grouille! Sayu, c'est ton poison! Si on le respire, on est mal!» Dans le corridor derrière moi, je ne ressens aucune présence. Ce n'est pas le cas des étages au dessus, mais je n'avais senti personne se déplacer; on ne devrait donc pas se faire remarquer trop vite.

En retenant mon souffle, je m'empresse de me diriger vers le corridor, Sayuri et Hako devant moi. Je bouge du mieux que je peux pour me rendre vite à l'abris dans le corridor; on pourra refermer la porte une fois passés. «Sayu, attrape ses jambes et on file avec Hako.» Puis, soudainement, vient le bruit de plusieurs autres flèches après le premier tir à fumée. «Hako, vite!»


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”Résumé”:
 

”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 314
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 664
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue1599/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1599/500)
Le camp n°13

Dans sa petite tête (fort imaginative), Hako composait quelque récit fantasque de ce qui aurait pu se passer et qu'elle aurait compter à Yume entre deux éclats de rire. Genre qu'elle aurait infiltrée un bastion ennemi en jouant sa son charme naturel, sa grâce et sa sensualité. Bon, déguisé en garçon.
Et une fois dans le lit d'un triste sire pédophile, elle aurait sensuellement ôté ses vêtements et la vie au pourceau, profitant de la stupeur de sa cible pour l'égorger ou le faire dévorer par ses légions...
Ensuite, un p'tit henge, quelques ordres pour "changer les patrouilles pour plus de sécurité" qui ferait un trou béant dans l'organisation locale, une "inspection de la prison" impromptu et voilà...

Mais évidemment, les plans ne se déroulaient jamais comme prévus.
Elle l'avait pourtant dit et répété à son premier coéquipier, un Uchiha fan des stratégies complexes et des calculs alambiqués. Mais bon, une fois de temps en temps, c'était trop demandé que tout aille comme sur des roulettes ?
Mais bon, c'était la guerre, donc le chaos. Place à l'improvisation ! Il était temps de botter des culs !
La petite Aburame s'était prise une flèche par surprise et n'était pas jouasse !

En tout cas, la femme de Tetsu aux yeux étranges subit de plein fouets le courroux des shinobi alliés.
Un déferlement de brutalité envoyant la malheureuse à terre, sans doute agonisante (bien fait pour sa gueule ! Y'avait un trou dans son costume maintenant !).
Bleuet avait rejoint Rosée durant l'assaut, il ne manquait plus que l'uzujin... Pourvu qu'il ne lui soit pas arrivé d'ennui... Bah, elle pourrait toujours le retrouver.

L’ambigu(e) Yamanaka aux cheveux d'azur complimenta la finesse tout en brutalité du lutin vert de Konoha, qui rosit de plaisir.
Il lui apposa sa main sur la tête après avoir rapidement composé un mudra, troublant un peu la jeune fille (peu de gens osaient toucher un Aburame).
L'espiègle kunoichi ne put résister à faire un peu la pitre maintenant qu'elle était mentalement reliée au Yamanaka.
"NOUS.SOMMES.L'UNITE." songea-t-il, essayant de rendre inquiétante et grinçante sa voix mentale. "Nous ajouterons vos particularités biologiques et vos techniques aux nôtres. Votre clan s'adaptera pour nous servir. Toute résistance est futile..."

Mais un étrange sifflement et le discours de Ao sur des gens à l'extérieur attirèrent l'attention de l'insupportable genin et la tira de ses plaisanteries. Une flèche passa en sifflant, générant un épais nuage de fumée.
Ah ouais, camps ennemi, bordel monstre et émeute et des gens qui vous veulent du mal. Et la mission.
Et en bonne ninja, Hako savait qu'on utilisait un écran de fumée pour empêcher une contre attaque ou au contraire engager l'ennemi à couvert...

Un éclat crépitant se ficha douloureusement dans la chair de la kunoichi vert-pomme, la faisant crier de surprise. D’autres traits filaient sur eux, venant de l'extérieur.
"Putain ! Mushi Kame !" s'exclama aussitôt la jeune Aburame, déployant ses insectes en protection. "Derrière moi !! Et serrez-vous !"
Mais la genin de Konoha n'avait pas été assez prompt : au moins deux autres flèches avaient eux le temps de franchir son mur d'insectes tourbillonnants.
"Et si on se barrait d'ici ?" siffla méchamment la petite Aburame. "J'aime mes mignonnes  petites fesses sans trop de bouts de bois ferrés dedans... Et avant que ces débiles aillent chercher des explosifs ou des renforts."
Puis le bruit d'une porte qui claque. Parfait, ça ferait moins de flèches dans la gueule ! La konohajin à froufrou ne savait pas combien de temps elle aurait pu encaisser pareil déluge de flèche. Et pourtant, elle avait l'habitude d'une Hyûga qui rêvait de la transformer en pelote d'épingle lors de leurs entrainements...

Ao sembla d'accord pour quitter les lieux au plus vite, même pour une raison inconnue, ils voulaient embarquer la vaincue ensanglantée.
"C'est bien l'moment de prendre des trophées ?" grogna le lutin vert de Konoha en désignant du menton la femme aux yeux étrange et en rappelant ses troupes maintenant que la pluie de flèche avait cessée.
"Y'a du monde en haut, mais p'tits amis que j'ai envoyé en espionnage. Du samouraï et d'autres gars, ainsi que ce qu'ils pensent être le chef..."
La kunoichi vert-pomme fut interrompit par une douloureuse quinte de toux bien glaireuse. Sa gorge la démangeait soudain horriblement et ses poumons semblaient même la brûler.

Bien qu'ayant un père médecin, Hako n'était pas une utilisatrice de Poison et derrière son écran d'insecte, elle n'avait pas noté le lancé de bouteille, ni le léger changement de couleur des fumigènes.
Ao hurla un avertissement, mais trop tard pour le lutin vert de Konoha, tout à son rôle de protectrice de l'équipe (minus l'uzujin, il faudrait qu'elle trouve le temps d'envoyer des insectes espions ou un clone pour le retrouver...)
"Ch..Chierie !" grogna Hako, son nez coulant de morve et de sang mêler. Elle composa rapidement quelques mudra et apposa ses petites mains au sol.
"Dôton : Doroku Kaeshi !" s'exclama-t-elle, faisant jaillir un mur de terre du sol au plafond pour sceller la pièce.
Cela éviterait peut-être la propagation du poison... Avait-elle été assez vive pour protéger ses alliés ? Elle ne le savait pas...
Mais en tout cas, Hako devait maintenant s'en remettre à sa robuste constitution... Ou trouver un moyen de se soigner.
La minuscule Aburame disposait bien d'une technique de son clan pour extraire le poison du corps de quelqu'un, mais l'utiliser, surtout sur elle, prendrait du temps. Il lui faudrait être au calme.
Et vu le souk qui avait été mis dans le campement, pas dit que l'armée de Tetsu lui en laisse le loisir...

Le lutin vert de Konoha (aussi verdâtre de figure et luttant contre une toux intempestive et douloureuse) se tourna vers Sayuri.
C'était après tout elle qui était sensée être la chef de troupe.
"Et... maintenant ?" questionna-t-elle en crachant de temps en temps. "J'imagine que... le temps de la dissimulation est terminé ? On monte dans les étages et... on bute tout ce qu'on voit avant d'aller faire parler le chef de camps à propos des... prisonniers ?"
La jeune Aburame leva le doigt vers le plafond, où grouillait une masse infâme d'insectes noirâtres dévoreurs de chakra, en embuscade.
Si la Yamanaka aux cheveux roses lui donnait son accord, Hako les enverrait à l'assaut en avant-garde...


Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 429
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 459
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2120/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2120/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Deuxième tentative



Aussi rapidement qu’il était commencé l’altercation avec l’archère se termine. Elle est en si mauvaise état que si Ao ne t’avait pas informé qu’elle n’était pas morte, tu n’y aurais pas songé une seule seconde.

Vous eûtes quelques secondes de répit, le temps, qu’Ao joigne à votre conversation mentale la petite genin de Konoha. Tu en profitas pour inspecter du regard la salle, chose que tu n’avais pas eus le temps de faire, lorsque la femme était venue vous attaquer.

Pourtant, cela fut un cours temps, car rapidement, la gamine se mit à dire une vague incessante d’âneries qui te mirent hors de toi. Tu dû te retenir de ne pas simplement lui dire de fermer sa gueule. Tu espérais que la mission se termine bientôt, tu n’en pouvais plus, toute cette opération était un désastre.

Après tout, tu étais venue simplement pour assister au festival, pour récolter quelques potins pour le clan, pas pour mener l’assaut sur une forteresse de samouraïs et pourtant, tu y étais. Tout avait spiralé vers la déchéance de plus en plus rapidement et te voilà derrière les lignes ennemies, avec une genin de Konoha dont l’entière personnalité te tombait sur les nerfs, deux ninjas d’Uzushiogakure perdus quelque part, entre les mains des samouraïs. Ton seul réconfort se trouvait dans la présence d’Ao.

Alors que tu t’efforçais d’ignorer la voix de la gamine dans ton esprit, ton attention fut attirée par un étrange sifflement.


Et les ennuis recommençaient déjà.


Des flèches jaillissaient par l’ouverture de la porte, l’une d’entre elle se ficha dans ta jambe. Tu grognas lorsque la tête s’enfonça dans ta chaire, mais, tu ne laissas pas cette petite blessure te ralentir. Tu fis comme Hako demandait, car bien qu’elle t’énervait au plus haut point, elle n’avait encore rien fait pour compromettre la mission.

Aussitôt la pluie de flèches tombées, vous voyez le poison. Bien sûr, ce poison, tu le reconnus, étant lui-même dans ton arsenal. Ao n’a pas le temps de terminer de parler, que tu te jetas sur la femme mourante au sol.
Il ne lui restait vraiment pas longtemps avec tout ce que tu lui avais donné comme poison, alors il te fallait fouiller sa tête immédiatement. Vous saisîtes œil de Faucon à deux pour l’entrainer dans l’autre pièce ignorant le commentaire d’Hako.

Lorsque la porte fut franchie, tu te penchas immédiatement sur œil de faucon où tu fis ta technique de l’interrogatoire mental. Tu n’eus pas accès aux informations que tu désirais, mais tu maintins ta technique jusqu’à son dernier souffle, tirant d’elle le plus d’information que tu pouvais.

Ensuite, tu pris son visage, laissant un corps sans visage au sol. Puis, te t'approprias ses vêtements, te changeant sans aucun embarras, devant tes équipiers. Avant d'expliquer ton plan, tu pris un kunai et mutilas avec précautions e corps de la femme dont tu avais voler le visage, pour t'assurer que personne ne pourrait la reconnaître.

« Faîtes des henges. Prenez l’apparence d’un samouraï. Nous allons tout de même tenter de rester un peu discrets. Je ne suis vraiment pas intéressée à me battre contre toute une forteresse de samouraïs. »






Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 788
Date d'inscription : 16/03/2017
Les flèches sifflèrent et frappèrent Akai entre les côtes s’enfonçant dans ses poumons et son cœur. Les archers sourirent, un de moins. Pas celui manipulant l’illusion mais… L’un des archers s’approcha et pour s’assurer de la mort du ninja : lui trancha soigneusement la gorge avant de s’en retourner vers la prison.

Sauyiri ne put rien trouver dans l’esprit d’Œil de Faucon. La douleur saturait tous ses sens, prenant toute la place. Elle ne put absolument rien trouver. Le mot DOULEUR était uniquement ce qu’elle put tirer du cadavre qui tomba lourdement au sol. Ao put ressentir des chakras étranges de ninjas venant du sous-sol, parfois plus faibles, mais surtout calme. Cependant, les insectes d’Hako l’avaient dit : la cible était au-dessus. Mais on sentait également des samouraïs frais qui gardaient les prisonniers et ils ne semblaient pas affectés par le technique d’Ao. Que faire ?

Un serviteur apparu brusquement au bout du couloir. Il aperçut Sauyri transformé en Œil de Faucon et couru vers elle, pour l’enlacer et poser ses lèvres de la ninja dans un fougueux baiser approfondis sans la moindre pudeur. Il lui caressa le visage avec amour et sourit.

« J’étais tellement inquiet pour toi ! Va te mettre à l’abri avec tes gardes ! Des ninjas rôdent et il est hors de question que je te perde. D’accord ? »

Il poussa les ninjas vers les escaliers et repartit vers le vrai cadavre d’Œil de Faucon en silence. Du bout de la langue il lécha ses lèvres et prit le cadavre en silence dans ses bras.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 294
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 2336
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2166/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2166/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Au dessus; des inconnus. En dessous; du chakra, donc des Ninjas.

Le flot d'informations continue de venir; je les écoute, les voix viennent dans ma tête pour m'expliquer tout ce que je n'ai pas vu. Peu surpris par les agissements de ma camarade clanique, je détourne quand même le regard, lui laissant un petit peu d'intimité dans une situation pourtant si critique. En vérité, je l'ai fait pour guetter ce qui pourrait jaillir du corridor; on ne sait jamais, et l'armée répulsive de la petite a bel et bien confirmé que hauteurs signifient ennemis. J'entends les coups de couteau, je m'assure de ne pas regarder. Je connais ce rituel; ce n'est qu'après avoir pris ce qu'il faut de sa victime que l'araignée défait rapidement ses restes. C'est Sayuri; c'est ce qu'elle est entraînée pour faire, je le sais bien.

Du côtée de l'autre cochonnerie de Senseure; rien du tout. Je ne suis même pas surpris; la petite Hako est une vraie combattante, elle sait cogner un homme (ou une demoiselle... espérons qu'elle ne fasse pas les monsieur-femmes...) assez fort pour que ça fasse très mal. À ce sujet; je semble bien être intacte, vu les efforts de la petite pour nous protéger. Par contre, je reconnais les symptômes, et je refuse que la petite ait à subir tout ça. «Sayuri; c'était le Poison Rongeur, pas vrai? Tu as ton antidote sur toi, j'en suis certain; donne-le à Hako, elle nous a sorti d'un gros merdier.» Je continue de regarder devant pendant que je leur envoie mon message, sentant la présence de quelqu'un. Je me suis mis un peu à l'écart dans le corridor, prêt à agir en cas de danger. Je suis resté un peu en avant, prêt à servir de protection pendant que l'échange que j'ai ordonné prend place.

«Attention, quelqu'un arrive.»

Je le vois, distinctement. Je l'avais même senti arriver, avant qu'il ne descende pour parcourir le couloir. Ses yeux ne se portent même pas sur moi; il regarde "Sayuri"... Il doit être au courant. C'est certain. Ses lèvres sont rouges, couvertes d'une sorte de gloss sanguin. Mais c'est un homme (et je suis un expert en hommes, en gloss et en hommes maniant le gloss). Sa bouche semble bombée, comme si...

«...» Oh non, sale bâtard! (Non, je n'ai pas dit ça tout haut; je l'ai pensé, mais pour le bien de la subtilité, et pour éviter d'attirer trop son attention, je ne l'ai pas dit.)

Son attention est ailleurs, je vois ses yeux qui trahissent sa colère et son désespoir. Il vient pour se lancer vers mon amie dans un geste qui se veut amoureux, en écartant les bras pour l'attraper. Je me jette dessus, pour le rattraper dans son mouvement, par le poignet. Je le tords, j'attrape l'homme par la nuque et lui force la gueule contre le mur, qui est d'une surface très dure... prison oblige. J'ai été extrèmement alerte sur ce coup-là, il n'a même pas eu le temps de s'approcher d'elle. Je l'ai coincé, son bras tordu est maintenu dans son dos, et je me méfie de sa bouche. Je ne le laisse pas tourner la tête, pour éviter qu'il puisse cracher.

Une fois sa tête fracassée contre le mur, je sens son corps se raidir, j'entends le bruit de vomissement et de crachat, et le liquide rouge-noir coule de sa bouche. Je me permet plus de force contre sa nuque, pour m'assurer qu'il ne bougera pas, mais je le sens rapidement s'éteindre. Ce liquide n'est pas que du sang, je le vois bien. Il y a deux couleurs distinctes; c'est du venin. Donc, c'était une attaque planifiée.

Peut-être que s'il avait été moins hâtif, plus intelligent et rapide qu'un ninja entraîné, il se serait dit que s'approcher d'une cible de manière frontale était une idée de con, surtout sans aucune grande préparation. Je ne le lâche pas, tant que je ne peux pas m'assurer qu'il est bel et bien mort; ça ne prend pas beaucoup de temps. «Sayuri; je ne le fouillerai pas. Si tu veux le vérifier, je te laisse le soin de le faire. Pardon d'avoir réagi aussi rapidement.»

Pour la suite des évènements, je ne me prononce pas sur un choix précis, laissant ce loisir à mon amie qui est maintenant hors de danger, bien habillée et préparée. L'antidote devrait déjà avoir été donné à Hako, mais si ce n'est pas le cas, c,est à faire maintenant. «L'antidote, c'est fait? Si c'est le cas, la prochaine étape c'est de choisir si on va en haut ou en bas; sous nous, il y a des chakras étranges de ninja. Au dessus, Hako a tout dit; il y a le chef, des ennemis et l'armée d'insectes. Je ne ressens pas la présence de prisonniers non-ninja, donc ils ne doivent pas être ici...»

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 314
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 664
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue1599/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1599/500)
Le camp n°13

Entre deux crises de larme et de toussotement répugnant, Hako regardait d'un œil rougit et dubitatif la Yamanaka aux cheveux roses enlaçait le quasi-cadavre de leur ennemie aux yeux d'aigles.
Sans doute un truc psychique-machin-truc de leur clan, à moins qu'elle soit une sorte de nécrophile bizarre... Naaan, la kunoichi rosée avait beau jouer de ses charmes, elle ne semblait pas être perverse à ce point.

Hako grommela intérieurement, réalisant que Ao pouvait peut être entendre ses pensées sur sa coéquipière.
Serrant les dents, la kunoichi-vert pomme essaya de bloquer la douleur qui déchirait sa gorge et sa poitrine : qui sait si ça pouvait se transmettre au shinobi aux cheveux d'azur et briser sa concentration. La jeune Aburame ne voulait pas être un boulet pour ses camarades, même blessée et souffrante.

Il était évident qu'elle était empoisonnée, sans doute par un gaz de combat. Elle espérait l'avoir scellé derrière sa barrière rocheuse...
Sayuri étant occupé avec Oeil de Faucon mourante, elle fit mentalement le rapport de ce que lui avait apprit ses petits espion à Bleuet tout en s'engouffrant dans le corridor menant aux profondeurs ou aux étages du bastion ennemi...

La Yamanaka aux cheveux roses avait fini avec son cadavre (ou peu s'en fallait), mais elle ne semblait pas avoir apprit grand chose. Ou ne le communiqua pas à la minuscule genin.
Avec dégoût, la jeune Aburame regarda la kunoichi faire fondre le visage de sa proie, avant d'en adopter l'apparence.
Beurk ! Mais sans doute plus efficace qu'un banal henge...

Hako toussa bruyamment et douloureusement, avec un peu de sang et d'ignoble glaires acide.
Constatant l'état de la kunoichi vert-pomme, Ao demanda à sa coéquipière de fournir un antidote au poison qui rongeait les poumons de la petite genin.
Cette dernière accepta bon gré-mal gré et, même si elle était méfiante, Hako se gorgea goulument de l'antipoison offert. Immédiatement, les brûlures de sa gorge commencèrent à s'apaiser.

"Merci..." grommela la jeune Aburame, reconnaissante. Mais aussi un poil blessée dans sa fierté d'indestructible lutin vert de Konoha. "J'aurais pu me débarrasser seule de cette saloperie... Mais comme ça... On gagnera du temps."
Même si c'était vrai, elle faisait un peu la fanfaronne malgré son débit haché et ses crampes...
"Bordel, ce truc à un goût immonde ! Je me demande si je préférais pas encore cracher mes tripes !"
Cependant, elle remercia d'un coup de menton appréciateur les Yamanaka.

Bon, passons à la suite !
Vu le bordel qu'ils avaient mit dans le campement, il allait falloir frapper vite : localiser les prisonniers, les libérer et trouver un moyen de fuir. Occire le chef du camp était secondaire, mais pourrait fournir une amusante distraction, surtout si Sayuri pouvait s'en approprier l'apparence et envoyer l'armée de Tetsu poursuivre "l'ennemi qui a fuit par là" au diable vauvert.
Suivant les instructions précédentes de la Yamanaka aux cheveux roses, la jeune Aburame se métamorphosa en samourai (un peu petit, certes), essayant de copier au mieux la tenue et l'équipement des pauvres soldats qui avaient essayé de lui imposer une fouille au corps...

Mais soudain, un serviteur apparut au bout du couloir, visiblement agité. Hako espéra que son déguisement tiendrait. Heureusement que Rosé avait acceptée de la soigner, sinon la douleur aurait rendu difficile le maintien de son henge.
L'homme se précipita vers Sayuri avant que le lutin vert de Konoha n'ordonne à ses légions d'intervenir (elle même se sentant pas vraiment en forme à cause du poison).
Il voulut l'enlacer pour l'embrasser fougueusement, comme un amant. Sans doute le petit ami de la tetsujin aux yeux étranges. Dommage pour eux...
L'homme les enjoignit de continuer, ce que fit la petite kunoichi sans se faire prier, rassurée de n’être pas percée à jour.
Bon par contre si ce type continuait vers l’entrée, il risquait de tomber bien vite sur le cadavre de sa véritable dulcinée et sur ceux que la jeune Aburame avait "asséchés" avec ses insectes dévoreurs de chakra...
Il leur fallait donc se hâter.

Mais avant qu'elle n'ai pu réagir, Ao jaillit, fracassant la tête de ce pauvre serviteur.
Quoi ? Mais pourquoi ? Niveau subtilité, c'était moyen... Cela aurait pu être l'occasion de le manipuler, vu qu'il semblait visiblement épris de celle qu'incarnait Sayuri. Ao Aurait-il été jaloux du l'accolade que le tetsujin avait donné à la Rosée ? Quelles étaient exactement les relations entre les deux Yamanaka ? Hako savait que certain clan avaient une petite tendance à... essayer de maintenir leur sang entre eux. Les Hyûga de sa chère te tendre Yume par exemple.
Beurk !

Ou alors, il y avait autre chose...
Le shinobi aux cheveux bleus s'excusa de sa prompt réaction, récoltant un haussement d'épaule de la part de la petite genin. Hako n'aimait pas tuer sans raison, mais bon maintenant que l'alarme était plus ou moins donnée, elle n'allait pas faire de chichi.
L'incident clôt, elle laissa les Yamanaka s'occuper de ce nouveau cadavre qu'ils semaient sur leur chemin.

"En bas." suggéra la petite Aburame désormais grimée en samouraï. "J'imagine qu'ils ne gardent pas les prisonniers dans leur quartier et d'après mes p'tits amis, y'a des méchants en haut, dont un qui leur parait être le chef. C'est risqué parce qu'on leur donnera le temps de s'organiser, mais on est venue là pour sauver des gens, pas en tuer pour le plaisir..."
Il leur fallait faire vite, libérer les captifs dans une opération coup de poing. La petite genin était aussi inquiète à propos de son condisciple Miyamoto, dont elle n'avait pas de nouvelle. Avait-il pu échapper à sa "punition" dans la confusion ? Et aux archers qui campaient l'entrée de ce bâtiment ? Se terrait-il dans le camp de prisonnier, grimé en tetsujin et prêt à frapper quand ils ressortiraient ? C'était visiblement un sabreur et Hako aurait aimé avoir un épéiste à ses cotés.
Les talents des deux Yamanaka semblaient fort orientés assassinat discret et espionnage sournois, mais parfois il fallait foncer dans le tas... Il fallait espérer qu'elle est suffisamment de chakra et d'insecte pour gérer la suite de la mission...

"Sinon, on peut se séparer..." conclut la kunichi vert-pomme (bien qu'actuellement sous les traits disgracieux d'un sale samouraï de l'Empire). "Même si je n'aime pas trop l'idée... On a déjà perdu Akai et mes légions ne sont pas inépuisables."
La petite genin ne pouvait bien évidemment forcer les deux jônins (ou assimilé, allez savoir quel grade correspondant avait le clan Yamanaka).
Si ils ne voulaient pas descendre, elle râlerait pour la forme mais les suivrait quand même. Les kikaichuu dont elle disposait pourrait se charger de l'opposition mineurs de l'Empire.

En tout cas, elle fermerait la marche, afin que l'on ne remarque pas trop sa petite taille. Au plafond, son essaim avide de boire des âmes ferait une bonne avant-garde.
Hako pressentait qu'il faudrait se battre, mais mieux valait essayer de prendre les mécréants de Tetsu par surprise...

Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 429
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 459
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2120/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2120/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

direction les prisons



Penchée sur œil de faucon, tu n’en tiras rien d’autre que l’immense douleur dans laquelle elle était. D’un côté cela t’enragea, mais vous n’y étiez pas allés de main morte contre elle. Le résultat ne t’étonnait pas.
Tu te relevas rapidement. Tes mains couvertes de sangs entrèrent dans ton petit sac d’où tu sortis l’antidote du poison rongeur et le tendis à la petite Aburame. Elle le méritait bien. Cette gamine avait fait un excellent travail de vous garder en vie alors. Elle était très versatile. Tu aimais bien ça. Évidemment, tu ne t’attendais pas à ça lorsque tu l’avais vu pour la première fois, mais elle t’avait prouvé, plus d’une fois, qu’elle n’était pas inutile. Loin de là même.

«Prends ça. Ça va neutraliser le poison rongeur.»

Tu fouillas le corps d’œil de faucon et de l’homme qu’Ao avait si habillement fracassé contre le mur à la recherche d’une clé ou de quoi que ce soit s’y apparentant. Alors que tu fouillais les deux corps, tu écoutais leur délibération.

« Je ne crois pas que se séparer soit une bonne idée. En bas me parait la meilleure solution également, comme l’a dit Hako, se serait stupide de garder des prisonniers plus haut et j’avoue ne jamais avoir vu de fort ayant des prisons ailleurs qu’au sous-sol … J’ai terminé ici. Allons-y.»

Tu pris les devants de la petite troupe et entrepris de descendre les escaliers. Évidemment, tu restais attentive au cas où quelques pièges vous seraient tendus, mais bien que cela serait encore une fois surprenant, car il était bien rare que l’on fît des pièges en territoires clairement contrôlés. Mais ces hommes étaient des samurais, pas des ninjas, alors peut-être qu’ils étaient stupides et qu’ils se tendaient des pièges entre eux.

Tu avais encore le visage d’œil de faucon. Si jamais vous croisiez une patrouille ou quoi que ce soit, il était certain qu’il te méprendrait, au moins au départ. Tu ne savais combien de temps tu pourrais le berner, mais cela vous laisserait du temps pour manœuvrer.





Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 788
Date d'inscription : 16/03/2017
Hako ne trouva aucune clé ni rien d’incroyablement utile sur les deux gardes assassinés.

En descendant, ses insectes se régalèrent du chakra et de l’énergie des samouraïs qui s’effondraient les uns après les autres sans rien pouvoir faire. En descendant les marches vers les sous-sols les ninjas purent découvrir des geôles emplit de ninjas maltraités, torturés, parfois avec des membres en moins, parfois ne tenant à la vie que d’un fil. Ils ne pourraient pas se battre ou aider. Ni même donner la moindre information, en fouillant quelques samouraïs on peut trouver les clés. Mais ce n’était pas avec ces ninjas qu’ils pourraient faire quelques choses. Ils devraient même en achever quelques-uns qui geiniaient doucement de douleur. L’odeur de la pisse, du sang, de la merde et de la mort flottait dans les geôles. Absolument AUCUN ninja ne pouvait se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 294
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 2336
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2166/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2166/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Plus on avance, plus il y a des bruits étranges.

Des crépitements d'ailes, des mandibules tendues, du metal d'armures qui s'entrechoque, des badaboum d'hommes qui tombent au sol, des cris d'agonie... Pourtant, sous nos yeux, il n'y a pratiquement aucune action. Les insectes de "la jeune ninja" (à lire: le samouraï prépubère) sont vraiment efficaces.

On atteint les escaliers, et c'est sans attendre que je nous mène en bas, passant en premier; Sayuri se retrouvera donc derrière moi, et le jeune Hako est à sa suite. Je descends d'un pas rapide, essayant tout autant de ne pas faire trop de bruit, histoire de ne pas attirer l'attention de ceux qui sont aux étages au dessus. «Il faudrait camoufler les escaliers, pour éviter qu'on soit retrouvé si quelqu'un descend... Je m'occupe de ça, continuez de descendre, d'accord?»

Je finis par laisser mes équipières passer, puis je tends ma petite fourberie; je lance une fois de plus mon illusion de l'environnement trompeur. Je remonte un peu les escaliers pour faire disparaître ceux qui mènent à l'étage au dessus, en uniformisant tant le plafond (à mes yeux) et le plancher (aux yeux des indésirables qui voudraient descendre), pour qu'il soit impossible pour les ennemis potentiels de descendre sans se péter la gueule... s'ils sont assez débiles pour s'avancer au bout d'un corridor avec des ninja qui rôdent.

En redescendant, je masque aussi la présence des escaliers que j'emprunte pour rejoindre mon équipe; peut-être qu'ils seront assez débiles pour être coincés deux fois? Les marches sont cachées, on aurait l'impression que le corridor dans lequel on s'est fait attaquer (et presque agresser sexuellement) ne fait que se poursuivre; on ne peut pas voir les merches qui mènent aux chakras bizarres.

Arrivé en bas, je vois que mes camarades ont fait une découverte morbide. Que je refuse d'assimiler. «Oh que non; je refuse de gérer ça! Fouillez les samouraï morts, occupez-vous d'eux, je vais monter la garde dans les escaliers.» Dis-je à l'esprit de Sayuri et du glorieux Hako, avant de me rediriger vers les escaliers, remontant jusqu'à ne pas pouvoir entendre les gémissements des estropiés et morts à en devenir. Je surveille nos arrières, prenant le temps de ressentir le chakra environnant, au cas où il y aurait du mouvement.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 314
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 664
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue1599/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1599/500)
Le camp n°13

C'est avec un grand sourire (enfin, un peu tournant au rictus : tant le poison que son remède avait donné à Hako des aigreurs d'estomac) que la petite Aburame vit ses suggestions prises en compte.
Elle dédia un pouce levé appréciateur à la Yamanaka aux cheveux roses qui lui avait donné l'antidote en la voyant piéger les escaliers.
Hako aimait les pièges et la fourberie, presque autant que le rentre-dedans.

Comme ils avaient bien semé le chaos dehors et qu'ils étaient donc (plus ou moins) repérés, il fallait faire vite.
En descendant vers ce qu'elle supposait être les geôles, la jeune Aburame siffla donc l'ordre d'attaque en mode "pas de quartier, pompez tout" à l'essaim de kikaichuu.
Vu que Sayuri et Ao avaient pris ses précautions pour leur éviter de mauvaises surprises, autant y aller à fond !

La marée noirâtre s'abattit dans une surprise totale surprise les soldats de l'Empire qui montaient la garde en bas.
Leurs forces drainées impitoyablement, ils ne purent opposer aucune résistance à la tornade vert-pomme et aux deux jônins du clan Yamanaka.
Mais l'air de triomphe goguenard s'effaça vite du visage de la jeune fille de Konoha pour laisser place à une colère sourde.
Elle serra le point en découvrant l'horreur puante des prisons de Tetsu.
L'Empire avait traité ses captifs comme des animaux ! Voir moins, les torturants et les mutilants !

Hako avait déjà eut un aperçu de la guerre, ayant lutté sur les remparts et aujourd'hui traversé le no man’s land du Bazar incendié et détruit. Elle avait déjà affronté des bandits et d'autres mécréants. Elle avait déjà tuée. Volontairement ou par erreur...
Mais maintenant, elle se retrouva face au destin de tout ninja capturé : emprisonnement, humiliation, torture. Mort, peut être pour les plus chanceux.

Nauséeuse, la petite genin envisagea pour une fois de ne pas foncer tête baissée, de ne pas faire la fière et de laisser les adultes gérer la situation...
"Oh que non; je refuse de gérer ça! Fouillez les samouraïs morts, occupez-vous d'eux, je vais monter la garde dans les escaliers." interrompit alors la voix d'Ao dans ses pensés, la mettant curieusement en face de sa lâcheté.

La minuscule Aburame eut un sourire doux-amer.
Ainsi, même un ninja plus âgé et sans doute plus expérimenté s'émouvait devant ce tableau macabre... Curieusement, cela raviva la volonté défaillante de la kunoichi vert-pomme.
Elle s'était portée volontaire pour sortir ces gens de là, après tout. Quoiqu'il en coûte.
Elle prit une profonde inspiration, malgré les repoussants remugles de la prison. Pour ce calmer et retrouver (un rien faussement) son entrain habituel.

"T'inquiète, princesse Bleuet. Je vais gérer ça..." affirma-t-elle, donnant une claque amicale dans le dos du Yamanaka. Bon, elle aurait voulu faire ça sur son épaule, mais il aurait fallut sauter et c'était ridicule.
Fouillant les corps des gardes-chiourme effondrés sous la pile d'insectes grouillant, elle récupéra des clefs avec Sayuri et alla ouvrir les cellules des malheureux.

Ils étaient en piteux états, visiblement incapable de combattre (son essaim sentait ses choses là). Même si Hako n'avait pas vraiment de formation médicale, hormis les premiers secours qu'on enseignait à Konoha, elle était fille de ninja-médecin et savait vaguement jaugé la gravité des blessures.
Les extraire de la prison et du campement n'allait pas être facile... Certain ne s'en sortira pas, voir n'arriverait même pas à sortir des geôles.
Il fallait... Choisir. Faire un tri.

Le lutin vert de Konoha se tourna vers les captifs, essayant de repérer les moins catatoniques et les plus vaillants. Et comptant les autres.
"Votre attention s'il vous plait !" commença-t-elle de sa voix pépiante. "Nous sommes des ninjas envoyés par Baransu pour vous délivrer. Nous allons vous évacuer au plus vite !"
Bien évidemment, le fait que ce soit une petite gamine (même henge en samouraï un peu trop petit) qui annonce ça allait faire un choc. Voilà exactement pourquoi elle le faisait : cela en devenait si bizarre qu'elle en paraissait crédible.
Et de toute manière, il y avait Sayuri pour confirmer ses dires au besoin.

Elle se força à poursuivre, cherchant un soutien chez la kunoichi rosée
"Néanmoins... Cela ne sera pas facile. Nous protégerons au mieux ceux... à même de regagner la cité."
La genin déglutit, extrêmement mal à l'aise. Elle porta maintenant son regard d'émeraude, qui retenait à grand peine des larmes, sur les invalides, les condamnés.
"Vous êtes des shinobis. Vous savez que certain d'entre vous... n'y arriverons pas. Ne pourrons même pas essayer. Mais hors de question de vous laisser plus longtemps dans les mains de tortionnaires de Tetsu ! Je suis Aburame Hako, de Konoha et... Je vous offre une mort rapide, indolore et digne. Une mort de shinobi. Mes insectes draineront le peu de chakra qui vous reste et vous sombrerez dans le coma, puis la mort. Ensuite, ils feront... disparaître les corps. Vos secrets seront ainsi à jamais hors d'atteinte de l'Empire."

Après son discours, la petite Aburame et ses légions allèrent aider Sayuri pour "faire le tri".
Elle se glissa auprès de la Yamanaka aux cheveux roses, qui avait encore l'apparence d'une ennemi décédé, pour lui murmurer à l'oreille.
"Ils n’ont pas l'air super en état pour nous aider..." grommela-t-elle à voix basse. "Ni pour nous fournir des infos. Tu t'y connais en poison, t'as pas quelques stimulants pour les ragaillardir un peu ? Ou des techniques médicales ?"
Hako hésita avant de poursuivre mais décida de continuer malgré tout.
"Et...euh... Si ils ne peuvent pas répondre à nos questions, t'as pas un truc de votre clan de tritureur de cervelle pour qu'on en apprenne plus ? Genre s'il y a d'autres prisonniers, comme le pense ton frère/amant/jeneconnaispasvotrerelationexacte..."

Après ça, la jeune Aburame alla employer l'une des techniques de son clan sur deux prisonniers encore valide mais amoché.
"Yôchû no Chiyu !" s'exclama-t-elle, envoyant ses légions panser sommairement (et d'une manière un brin dérangeante) les blessures des captifs.
Hako grimaça : la population de son nid commençait à sérieusement baissé. De plus, ses bestioles qui avaient occis les gardes et les captifs incapables de se mouvoir s'étaient déjà bien gavées de chakra. Ils seraient sans doute bientôt inutiles en combat... Autant les laisser dévorer les corps des ninjas sacrifiés.

Maintenant, il ne restait plus qu'à trouver un moyen de sortir tout ce beau monde de là. Des bâtiments, puis du camp, qui grouillaient visiblement d'archers. Raaah, pourquoi elle n'avait pas emporté de fumigènes !
Cela aurait été parfait pour couvrir leur fuite !
"Si y'en a qui ont encore la force, je pense que ces samouraïs n'ont plus besoin de leur armure !" s'exclama alors la petite genin en désignant les gardes trucidés. L'avantage de la mort par drain de chakra, c'est qu'elle était plus propre.
"Pas qu'on vous demande d'aller charger des tetsujin sabre au clair, mais ça vous fournira une protection et un camouflage pour notre sortie..."
Bien évidemment, il n'y aurait pas assez d'armure pour tous. Mais si ça pouvait améliorer les chances de survie de quelques-uns, ça serait déjà ça.

Elle se concentra, se demandant si le Yamanaka androgyne pouvait lire dans son esprit.
"Ao-chan ? Juste pour te dire que je commence à être à sec niveau bestioles… Je ne pourrais sans doute pas vous protéger contre une nouvelle volée de flèche. Surtout avec autant de monde en remorque… Et mon p’tit muret de cailloux est hélas la seule technique Dôton que je connaisse…"

Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 429
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 459
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Left_bar_bleue2120/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2120/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Évacuation



Une fois le piège installé, ta petite troupe continua vers les tréfonds du fort. La petite Aburame te manifesta son appréciation face à ton piège, tu lui répondis par un sourire. Sourire que tu effaças immédiatement lorsque tu réalisas qu’il s’était affiché sur ton visage. Tu restas perplexe quelques secondes vis-à-vis de ta réaction. Pourquoi ce sourire ?

Tu chassas ces pensées de ta tête. Tu devais rester concentrée. En quelques instants, vous vous retrouvâtes au sous-sol. Le couloir entre les cellules était jonché de corps de samouraïs probablement tués par les insectes d’Hako. L’endroit empestait. Tu fronças le nez, mais sans plus, la vue des cadavres et des blessés ne t’émouvait pas spécialement, ou du moins, tu ne te laissais pas être émue par un tel spectacle. Tu étais une kunoichi, il fallait montrer du professionnalisme. Tu n’avais pas le droit te laisser perturber, même devant un tableau aussi macabre. Tu inspiras et avanças vers les cellules.

Tu entendis la voix d’Ao dans ton esprit. Il n’était pas comme toi, ce genre de scène avait toujours été un peu trop pour ton équipier. Tu lui fis signe de monter, mais ton regard s’était adouci, tu voulais montrer à ton ami que tu allais t’occuper de ça, qu’il n’avait pas à s’en faire. Tu observas la petite Konohajin donner une tape dans le dos d’Ao et même ses mots semblaient être là pour encourager ton équipier. Décidément, cette petite ne faisait que monter dans ton estime.

Elle trouva les clés et à vous deux vous libérâtes les shinobis prisonniers. Ils étaient en mauvais état, plusieurs n’allaient pas réussir à rentrer. Tu soupiras et laissas Hako expliquer la situation, puisqu’elle semblait avoir commencé sur une si bonne note. Tu hochas la tête à certains points de la déclaration de la petite, mais tu ne parlas pas.

Lorsque le petit lutin vert de Konoha, s’est présenté, tu fis de même, par respect pour ceux qui ne feraient pas le voyage.

« Je me nomme Yamanaka Sayuri, comme Aburame-san, je peux vous offrir une mort rapide, si vous ne faites pas le chemin jusqu’à Baransu. Mon unique but est de réussir cette évasion, alors ceux qui nous ralentiront le groupe, je n’hésiterai pas à vous laisser derrière. »

Tu commenças passer entre les shinobis mourants, les achevant rapidement. Tu jugeas l’état des blessés, leur demandant de se lever et de marcher qu’importait le rythme, mais pour ceux qui n’y parvenaient pas : tu décrétas qu’il leur était impossible de faire le voyage. Hako s’approcha de toi pour te poser des questions.

« Je n’ai aucune formation de médecin et mes poisons n’ont qu’une seule vocation : tuer. Si tu veux te débarrasser d’eux, je peux m’en occuper, mais sinon, je ne peux rien faire. »

La genin de Konoha soigna quelques ninjas, ce à quoi tu haussas un sourcil. Tu considérais que c’était une perte de chakra inutile, car les pauvres bougres ne seraient pas plus utiles à la mission, ils étaient maintenant capables de marcher … Mais elle n’était qu’une enfant, toi-même, à son âge, tu aurais tenté d’en sauver le plus.

« Ne gaspille pas d’énergie. Il faut réussir à sortir d’ici, tu sais … »

Lorsque le tri fut terminé, Hako proposa aux ninjas de prendre les armures de quelques samurais. Tu n’y avais pas pensé. C’était une excellente idée. Tu te dirigeas vers les escaliers alors que la petite troupe se préparait.

Ao, on va bientôt remonter, il faut trouver un moyen de sortir, mais, si possible, j’éviterais l’entrée principale. Ils doivent nous y attendre ou quelque chose du genre, je préfère éviter les problèmes inutiles. Penses-tu pouvoir te charger de la diversion ?




Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 2 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.