:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
Les ninjas restèrent de marbres face aux déclarations des ninjas. Trop mal en point pour véritablement être utile, les plus en forme aidèrent à achever les souffrants avant de prendre les armes. Vous ne tirez aucune informations d’eux et ils partiront dès qu’ils ne pourront. Personne n’a tenté de traverser les illusions… Tout semble très calme. Trop ? Peut-être. Mais en tout cas les ninjas libres ne vous seront d’aucune utilité : ils sont trop faibles et ils partiront très vite sans avoir la moindre information à vous donner.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 279
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1697
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2065/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2065/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Si d'ordinaire je sais quel est mon travail en tant que shinobi, je sais qu'il y a des tâches qui dépassent mes capacités. Le sang, la bile, les larmes, je comprends. Disposer d'un cadavre, j'ai mes moyens... pour ce qui est de tuer directement ou d'abréger des souffrances... Et je n'aurais jamais cru qu'une jeune fille pourrait avoir autant de cran et être aussi solide mentalement. J'ai accueilli la tape dans le dos en acceptant ma lâcheté, strictement pour pouvoir garder la tête froide.

Je ne peux même pas regarder, et je ne peux pas supporter les sons qui sortent de l'endroit. Tout ce que je peux faire, pour ceux qui restent, c'est de leur garantir un moyen de s'évader. J'écoute du mieux que je peux ce qui se dit en bas. L'idée d'Hako semble loin d'être bête, en ce qui à trait à l'armure, et c'est à peu près tout ce que je peux entendre directement au vu du volume de la voix "du petit" Hako. Ce qui suit ne sont que les informations données par télépathie. Mon kimono est encore en état, mais l'armure me serait utile en cas d'attaque durant l'évasion. Pas que ça risque d'arriver, avec l'idée qui me vient, mais sait-on jamais.

«Si vous le pouvez, essayez de ramener un peu de protection pour moi; mon kimono n'est pas idéal pour une évasion, mais je ne veux pas le laisser derrière, je vais l'utiliser comme rembourage. Il me faudrait un casque pour cacher mes cheveux et de quoi protéger mon torse. Si Hako trouve quelque chose à sa taille, c'est le moment de le prendre. Sayuri, tu as encore le visage de l'autre? Si oui, garde-le au cas où on tombe sur d'autres personnes hors du campement.»

J'ai dit ça suivant l'avertissement "du tetsujin"; si elle n'avait plus trop de ressources au niveau de ses compagnons à mandibules, je tiens à ce qu'elle soit le moins possible en danger. Sayuri et moi on peut encaisser un coup pour elle si le pire devait arriver, après tous les efforts qu'elle a mis dans cette mission. «Merci d'avoir prévenu, ça nous évitera de trop mauvaises surprises. Est-ce que tu aurais un moyen de briser un mur? Hors de question qu'on passe par la porte d'entrée; c'est surveillé et probablement bourré de pièges à l'heure qu'il est. Si tu as des explosifs à ton arsenal, c'est le moment ou jamais.»

Sachant qu'ils vont bientôt remonter suite aux informations données par Sayuri, je mentionne que «mon plan serait de défoncer un mur après avoir lancé Nirvana; si les ennemis dorment, je peux t'assurer que le bruit ne les réveillera même pas. Quand vous serez là, je te donnerai un peu de mes shuriken. La règle de base tient; dans le doute, tue. Que ça soit un de nos évadés ou quelqu'un devant nous, si tu ne lui fais pas confiance ou que je donne mon feu vert; tue.»

Je finis par les entendre remonter; une bonne meute arrive. Avec le temps qu'ils ont pris à me rejoindre, j'ai déjà enclenché le plan; en prenant soin d'exclure mes alliés et les captifs en notre compagnie, je lance Nirvana sans me priver. La zone est tellement grande, on devrait pouvoir s'enfuir sans trop de difficultés une fois le mur détruit. S'il y a des récalcitrants, j'aviserai. Avant de poursuivre le plan, je prends le temps de me concentrer un bon coup sur les lieux, pour voir si mes dons de senseur peuvent m'informer du mouvement de ceux qui sont aux étages supérieurs. Ils ne devraient pas avoir bougé, mais dans le doute...

«Finalement, pour la répartition une fois à l'extérieur, je pense que le mieux serait que les ninjas se tiennent entre Sayuri et moi et que Hako soit dissimulée dans le groupe; plus facile pour elle vu sa taille, et en cas d'attaque d'archers elle pourra refaire le coup du mur. Comme je suis senseur, j'ouvrirai la marche, et Sayuri sera notre moyen de défense et pourra poser des pièges si besoin est. ça vous va?»

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue1478/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1478/500)
Le camp n°13

Hako n'aimait pas tuer. Elle n'y prenait aucun plaisir. Vaincre un adversaire après un combat acharné ou l'humilier par une démonstration de ses talents, oui. Ou même, si elle était contrainte, elle pouvait enhardir son cœur de jeune fille et occire un fier opposant.
Mais là, il s'agissait d'une pure boucherie, d'un abattage des ceux qui étaient trop blessé pour être sauver. Elle aurait tant aimé se trouver comme l'héroïne invincible qu'elle se vantait être... Les sauver tous dans par une apothéose d'héroïsme amenant une fin heureuse pour ces malheureux, pour la plus grande gloire de Konoha et de son joyeux et sémillant lutin vert.
Mais la petite Aburame n'était pas à la hauteur de la légende qu'elle forgeait dans sa tête...

Néanmoins, la minuscule kunoichi prit sur elle, le cœur au bord des lèvres face au sang, à la puanteur, à la souffrance et à la torture. Elle se convainquit de faire ce qu'il fallait en mettant fin aux souffrances des captifs trop mutilés pour survivre à une tentative d'évasion.
Ravalant ses hoquets de dégoût, elle acheva les malheureux, aidée de Sayuri.
Pâle, elle était infiniment reconnaissante à la kunoichi plus âgée de l'aider dans cette sinistre besogne. La genin Aburame en voulait un peu au précieux Ao, un adulte, de ne pas s'être porter lui aussi volontaire pour cette tâche morbide et salissante.
Mais elle se fit une raison : si elle devait protéger de cette horreur au moins une personne, c'était déjà quelque-chose de bien. Elle ne pouvait pas décemment lui en vouloir de reculer devant pareil horreur.

Surtout qu'elle était particulièrement efficace et désignée pour cette tâche : ses insectes voraces faisaient doucement sombrer les prisonniers sacrifiés dans un dernier coma, avant qu'elle leur ôte leur dernier souffle.
Et qu'elle les offre en pâture aux mandibules cliquetantes de ses légions, qui ne laisseraient qu'un squelette rongé (voire moins) pour les bourreaux de Tetsu, cachant à jamais les secrets que ces ninjas anonymes emportaient dans la tombe.
Elle n'avait encore jamais user de ses kikaichuu ainsi et priait que cela ne soit jamais plus le cas. Mais, par devoir, par respect pour les membres de clans shinobis tombés dans le traquenard de l'Empire, elle s'y forçait.

Hako savait en plus qu'elle finirait un jour comme ça, composant le mudra-suicide qui ordonnerait à son essaim de la dévorer avant qu'elle ne tombe aux mains de l'ennemi...
C'était... troublant de le voir en action. Cela relativisait beaucoup la formation théorique qu'elle avait reçut dans son clan.
Elle espérait ne pas vomir. Pas devant les Yamanaka, pas devant les captifs encore valides qui comptaient sur elle.
Elle devait représenter l'espoir. Elle devait représenter Konoha et Baransu.

Nauséeuse, Hako regagna l'escalier où se trouvait Ao, après un bref hochement de menton un peu trop tremblant envers la Yamanaka aux cheveux roses, la remerciant de son soutien et de ses conseils. Et de son assistance dans le terrible triage des blessés.
Même si cette dernière ne semblait pas avoir été franchement d'accord quand la jeune Aburame, dans un élan de compassion, utilisa ses maigres talents et ses insectes pour panser quelques blessures chez les captifs encore valides.
"Ce n'est pas du gaspillage, c'est un investissement..." marmonna-t-elle pour se justifier, les joues un peu rouges de gêne. En fait, elle avait agit par pure miséricorde. Pas très ninja... Et c'est vrai que cela lui avait couté des insectes et du chakra.
"Si je ne l'avais pas fait, leurs chances de survies seraient moins bonne, comme les chances de succès de la mission..."

Pure rhétorique, Hako n'avait pas un instant pensée à ça, agissant par pure pitié. Mais s'opposer ainsi à Sayuri lui faisait du bien. Elle en avait besoin pour oublier les actes ignobles dont elle avait été témoin... Et ceux qu'elle avait commis.
"Et de toute manière... Il faut bien que quelqu'un montre un peu d'humanité ici et cesse d'être égoïste ! Sinon, nous ne valons pas mieux que Tetsu ou des bêtes. Rien que pour prouver ça, un peu de chakra et quelques-uns de mes précieux kikaichuu valent le coût d'être sacrifier !"

Hako secoua la tête quand on lui demanda si elle avait trouvé un casque ou des vêtements à sa taille.
Elle n'avait en fait même pas cherché. C'était de toute façon peu probable, mais elle n'avait pas la moindre intention de porter les effets de ces monstres de bourreaux de l'Empire. Son henge de samouraï un peu trop petit suffirait bien...
Et si ça attirait sur elle épées et flèches de Tetsu, ainsi soit-il. Une froide colère montait en elle et broyer du samouraï à poings nus serait un excellent moyen de l'évacuer !

Quand Ao lui demanda si elle avait de quoi défoncer un mur, la minuscule konohajin grimée en samouraï lui décocha un sourire de requin.
"Oh que oui ! Je peux passer au travers à poing ou le défoncer à coups de boule. Ou plus simplement l'exploser avec ceci..." lança-t-elle d'un ton joyeusement inquiétant avant de sortir un parchemin explosif de sa manche.
Hako aimait (beaucoup trop= les explosions et était considérée comme une sorte d'experte en démolition à Konoha (hélas, des terrains d'entrainement ou de la pauvre forêt autour de sa maison (voire celle-ci quand elle était un peu trop maladroite ou... généreuse).
La kunoichi vert-pomme (enfin, pas présentement) trouver la précaution de sortir ainsi un peu excessive, mais pourquoi pas... Après tout, elle n'avait plus de quoi reformer un Dôme d'Insectes pour arrêter une tornade de flèches. Ou du poison. Putain de Tetsujin ! En fait, sortir par surprise d'un coté était une bonne idée. Elle leva un pouce victorieux vers le Yamanaka aux cheveux d'azur et se mit au travail. En aimant ça, cette fois !

D'affinité Dôton et dotée des capacités analytiques typiques de son clan mystérieux mais observateur, la jeune Aburame semblait avoir un instinct pour déceler les points faibles d'une structure et d'un bâtiment.
Elle se dirigea aussitôt vers un des murs du rez-de-chaussée, faisant courir ses petites mains sur celui-ci tout en ricanant comme une maniaque.
Après un bref examen, elle plaça son parchemin et retourna se mettre à l’abri avec les autres dans l'escalier.

Dès que le télépathe efféminé lui fit signe, elle déclencha l'explosion, détruisant le mur alors qu'il utilisait un drôle de trucs pour faire pleuvoir des plumes partout. Bizarre... Mais ça semblait endormir deux-trois clampins, ça ferait toujours ça de moins à affronter.
"Je reviens vite !" lança alors la minuscule genin, sans écouter la moindre protestation et fonçant à toute vitesse dans le camp, abandonnant le plan aux deux Yamanaka.
Elle avait autre chose à accomplir. Un détail l'inquiétait terriblement.
C'était pour ça qu'elle avait choisit ce mur et non un autre : pas pour sa fragilité particulière, mais pour sa proximité avec le petit point immobile que ressentait son essaim.
Sa dernière reine.
Celle qu'elle avait confiée à l'uzujin.
Et qui n'avait pas bougé. Akai ne les avait pas rejoint, malgré leur entrée (et sortie) tonitruante dans la prison.


Courant comme une dératé (elle pouvait peut être ainsi passer pour un jeune samouraï se ruant au combat), elle fila rejoindre le Miyamoto.
Elle espérait que le sabreur avait en fait trouvé refuge quelque-part, se dissimulant tranquillement pendant le chaos déclenché par l'émeute qu'ils avaient causée...
Mais bien vite, le petit cœur de la petite kunoichi se brisa comme du verre, de dure écharde se plantant dans sa poitrine.
Akai était là, étendu au sol dans une mare de son propre sang. Transpercée par des flèches et égorger.
L'Empire l'avait eut.

Retenant à grand peine ses larmes (alors qu'elle ne l'avait connu que quelque-heure, c'était un genin comme elle, qui comme elle avait été embarqué dans un conflit qui le dépassait), elle s'agenouilla prestement devant la dépouille de l'uzujin.
Sous son corps se trouver encore son sabre, un katana magnifique dont il avait dissimulé les armes du clan Miyamoto avec un chiffon, transformant le chef d'œuvre d'acier en banal arme de soudard.
Hako s'en empara promptement, bénissant les Kami qu'aucun samouraï n'ai jeté un coup d'oeil de trop à la lame splendide et s'en soit emparé.
Cela constituerait un souvenir suffisant pour sa famille, espérait-elle...

Il restait un dernier devoir à accomplir pour la minuscule konohajin, une fois de plus. Elle avait conservé quelques kikaichuu déjà repus du chakra des bourreaux pour ce cas. Un sombre pressentiment, qui malheureusement s'était révélé exact.
Versant brièvement une petite larme, elle donna l'autre d'attaque et de destruction du corps dans un hoquet.
Personne ne souillerai le corps du petit genin, pour le décapiter et parader avec sa tête ou pour le disséquer dans l'espoir de percer les secrets de son clan.

"Adieu..." murmura-t-elle, infiniment triste. "J'aurais aimé mieux te connaître. J'aurais aimé être capable de te protéger... Pardonnes-moi..."
Séchant ses larmes et passant le katana à sa ceinture, Hako se rua à la poursuite du duo Yamanaka et des prisonniers.
Elle avait désobéit aux ordres, mais elle se devait de découvrir le destin qui avait frappé le Miyamoto.

"J'arrive." souffla-t-elle mentalement, infiniment lasse, dans l'espoir de contacter Ao. "Miyamoto Akai est tombé..."
Elle se jura qu'aucun autre de ses collègues, même ceux de cette alliance impromptu, ne succomberait.
Vu l'état des blessures de captifs, ils ne devaient pas être bien loin. Et s'ils étaient pris à partie par des samouraïs de l'Empire, ces derniers allaient subir son courroux !


Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2009/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2009/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Évacuation



Tous les ninjas pouvant voyager avaient été réunis. Hako avait explosé le mur. Tout tournait déjà au vinaigre. La petite fille s’enfuit en courant dans une autre direction disant qu’elle devait vérifier quelque chose. Ce qui te laissa bouche-bée. Cette fillette avait de l’avenir dans le domaine. Elle pourrait devenir une incroyable kunoichi, si elle ne faisait pas ses erreurs. Tu grognas alors que sa petite silhouette disparue entre les tentes. Tu portas ton attention sur le groupe et ton équipier.

Que faire ? En moins quelques secondes, la genin de Konoha s’était mise en danger pour un rien. Pour une fois, tu hésitas réellement à partir à suite, mais ton rôle était essentiel auprès des évadés. Tu ne pouvais pas te permettre de courir derrière une petite genin.

Tu soupiras. Bien sûr que tu allais faire le plan d’Ao. Tu allais garder le groupe contre les attaques, ou du moins, tu allais essayer. Tu tapas sur l’épaule d’Ao avec un doigt.

« Putaion de merde, c'est quoi le problème de ses shinobis de village ? Sont-ils tous aussi stupides ? Occupe-toi d’elle. Assure-toi qu’elle revienne en vie. Je m’occupe des shinobis. On se rejoint où on s’est rencontrer plus tôt. »

Immédiatement, tu replaças ton kimono pour être plus à l’aise au combat. Tu n’allais pas te faire ralentir pas des vêtements, bien que cela n’aurait pas été la première que tu combattais en kimonos.

Tu pris donc position à l’arrière du groupe, prête à intervenir au besoin. Une de tes mains restait près de tes poisons, prête à saisir celui qui te serait le plus utile. Tes yeux scannaient les silhouettes endormies des samouraïs, guettant le moindre mouvement. Bien que tu restais sur tes gardes, tu serais réellement surprise si tu voyais l’un d’eux bouger. Se sortir du temple du nirvana n’était pas si facile, il fallait être ninja pour réussir à le faire, il fallait connaître le kai, reconnaître l’illusion, connaître ses effets et agir avant de sombrer dans le sommeil.





Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
Alors que vous sortez de la prison en explosant les murs, sérieux ?! Et la discrétion ? , vous attirez les regards, enfin vous les avez attirés depuis très longtemps, de Ikaku Jin ainsi que de son escouade d’élite d’archers qui se sont placé stratégiquement. Bien sûr, les senseurs sentent leur chakra, mais, au milieu de tous les autres, même endormis ? Puis d’autres sont encore debout, faible mais eux aussi debout. Caché, dissimulé, vous ne voyez pas les archers. Si vous entendez les flèches vous avez de la chance. Vous êtes en plein air, les poisons nuageux ne serviront à rien. Et rien ne dit que les flèches ne sont elles-mêmes pas empoisonnées. Flèches ? Quelles flèches ? me direz-vous. Celle-ci : Sachant qu’il y a une escouade de quatre archers d’élites, tirant chacun huit flèches, dont certaines enduites de poissons. Quatre fois huit ? Trente-deux. Trente-deux flèches volant vers vous, possibilité bien sûr de les esquiver. Et d’aller tuer les archers. Ils n’ont pas beaucoup de flèches ! Mais leur général a clairement de la réserve et semble décidé à vous ajouter à son tableau de chasse.

Spoiler:
 
PS : le changement de ton est un essaie !
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 279
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1697
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2065/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2065/2000)
Spoiler:
 






Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




La colère monte, l'appréhension aussi; si je sens encore le chakra de ceux qui sont au alentours, je peux déceler que certains ne sont pas endormis, je fais le message à Sayuri pour qu'elle soit prête et sur ses gardes, ne sachant pas ce qui pourrait arriver par la suite. Aussitôt chose faite, je reçois une flèche dans l'épaule gauche et l'autre dans le gras de ma cuisse (car oui, j'ai du gras et je suis douillet). Sous l'adrénaline, m'attendant à ce qu'il y en ait plus que deux, je me camoufle derrière les décombres du mur.

Étant sorti en premier devant le groupe, j'étais en bonne position pour transmettre les informations à mes équipières; Sayuri m'explique donc la procédure à suivre rapidement, et je mets en place ma propre procédure d'évasion. Avant de me lever mais après avoir retiré les flèches de ma chair, je crée quatre clônes d'ombre et les disperse dans plusieurs direction en prenant la fuite; il y a cinq moi en liberté, l'un des moi (je ne dirai pas si c'est le vrai moi ou pas, huhu) passe près d'Hako. Comme je n'ai pas le temps de vérifier son état de santé, je lui dis par télépathie «Hako! Cache-toi un peu, crée quelques clônes et envoie-les suivre les miens. Suis-moi, c'est le moment de fuir!» Lui dis-je, en lui divulgant l'information de "lequel est le véritable Ao", pour que la véritable Hako puisse me rejoindre facilement. Je finis par me perdre dans les forêts en m'enfuyant, laissant Sayuri (ou plutôt, la femme senseur) seule. Je n'avais pas le temps de pleurer la mort du petit, j'accepte le blâme, mais j'ai mon propre fessier à sauver, pour le moment.

Je prends le temps de vérifier mes alentours, pour savoir si les chakra hostiles que j'avais senti bouger se sont déplacés. Je poursuis ma fuite, comptant bien ne pas me faire attraper. Si Hako me suit, je ralentirai le pas pour elle, sachant qu'elle n'est pas aussi rapide que Sayuri ou moi; mon ordre est maintenant de la protéger et de fuire avec elle, et je compte bien réussir. En fuyant, je piège les alentours d'un genjutsu, pour faire la vie dure aux archers.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue1478/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1478/500)
Le camp n°13

Dès que le mur explosa avec fracas et fumée, Hako s'élança pour la mission qu'elle s'était auto-attribuée (n'écoutant pas les directives des Yamanaka) : récupérer Akai.
Ao avait un plan, reposant sur un large genjutsu. La petite Aburame espérait que cela allait être suffisant pour assurer leur sortie et couvrir la fuite des prisonniers plus ou moins blessés.
La diversion promise par le jônin aux cheveux d'azur devrait lui permettre de se faufiler rapidement dans le camp et de récupérer le jeune uzujin porté disparut...

Hélas, à peine le lutin vert de Konoha eut jaillit de la prison que les flèches et la mort s'abattirent sur les alentours.
Hako grogna, serrant les dents mais poursuivant sa course folle.
Elle fut bien évidemment repérée par un des archers embusqués, qui trouva son comportement et sa course erratique trop suspecte et lui décocha donc une série de traits mortels avec une puissance et une vitesse ahurissante.

Mais la petite konohajin déguisée en petit samouraï à la virilité douteuse avait un atout dans sa manche : les flèches, ça la connaissait.
Au village, elle avait (trop) souvent "joué" à "cours petite lapine et cible sautillante vert-pomme" pour son amante, une Hyûga archère émérite, à la précision surnaturelle renforcée par son Byakugan.
Dès que la minuscule Aburame entendit siffler les projectiles, elle se mit en position en jurant.


Les traits acérés l'empalèrent, faisant voler en éclat son henge et déchirant ses vêtements.
La petite spécialiste du taijutsu décrivait de souples arabesques dansant sous les projectiles pour leur exposer que certaine partie de son corps, évitant tous coups au points vitaux.
Et là où les flèches percèrent ses vêtements, des petites plaques de kikaichuu à la chitine blindé ou ses muscles durcis par le chakra de combattante au corps à corps absorbèrent les dégâts.

Haletante et en sueur après l'effort, Hako se redressa après un roulé-boulé peu gracieux.
"Essayez encore, amateurs !" ricana-t-elle d'un sourire torve en brisant une flèche entre ses doigts. "D'habitude, j'ai une Hyûga qui essaye de me clouer aux murs !"
C'est alors que la jeune Aburame remarqua un liquide sirupeux qui lui piquait les doigts, un vestige de la flèche qu'elle avait gaillardement brisée par pure vantardise.

"Eh ! Beurk !" s'exclama la kunoichi vert-pomme, d'un coup beaucoup moins vantarde. "Mais c'est quoi ce truc dégueux !"
En plus, ça lui bouffait les doigts ! Encore du poison !
Machinalement, elle s'essuya sur des vêtements... Ou plutôt, ce qu'il en restait... Si Hako avait réussie à éviter les coups aux poings vitaux, les flèches avaient salement troué sa tenue, surtout son haut... Et maintenant, cet espèce d'acide terminait de lui boulotter ses fringues !

Pestant, la kunoichi retourna vers les autres, perdant des lambeaux de vêtements et la peau à vif. Elle essaya vainement de rester décente en se couvrant sa petite poitrine juvénile des restes de sa tenue et de ses mains, ignorant les marbrures rouges de sa peau attaquée par le poison.
"Bordel, mais est-ce que ces fichus samouraï savent combien m’a coûtée cette fichue brassière !" pesta la jeune Aburame en voyant ses précieux sous-vêtements partir en fumée.
Elle renonça bien vite à se couvrir comme une pucelle effarouchée : elle était une combattante au corps à corps et une kunoichi : elle avait besoin de ses poings et de pouvoir composer des mudra.

Et bien tant pis, elle combattrait torse nue ! Ao était...et bien... sne emblait pas vraiment masculin ou intéressé par les fillettes. Sayuri était le type de kunoichi à user et abuser de ses charmes vénéneux pour rendre fou les hommes, donc ce n’était pas quelques rondeurs encore enfantines qui allaient la déranger. Les ninjas prisonniers n'auraient qu'une idée en tête : se barrer d'ici (elle approuvait) plutôt que de mâter une planche à pain de Konoha.
Et il faisait nuit, après tout.
Et si jamais ses magnifiques atours de gamine troublaient un samouraï ou le pédophile patenté qui dirigeait ce maudit camps, et bien ça serait toujours ça de gagner et elle en profiterait pour lui coller un coup de Poing de la Justice dans les roustons !

Déguisée en garçonnet puis dépoilée par un liquide visqueux dévoreur de chair et de vêtements... Non, décidemment Hako devrait faire un récit un peu édulcoré de cette mission à Yum-Yum, une fois qu'elle se serait (brillamment !) sortie de ce pétrin et réussie cette fichue mission...
D'humeur massacrante, elle rejoignit les autres, ignorant les brûlures du poison qui la rendait à demi-folle. Le katana de feu-Akai battait ses flancs à sa ceinture. Dommage qu'elle ne sache pas s'en servir, elle aurait bien expliqué sa manière de pensée à ses tetsujin.
Mais voilà, en plus il fallait que ça soit des archers ! Hako était une combattante à courte et moyenne distance ! Les lâches, c'était le travail de Yume !

Elle informa ses alliés du moment du sort tragique du jeune uzujin. Sur son visage juvénile on ne pouvait lire que colère et dégout : elle ne tolérerait aucune remarque sur sa tenue débraillée et son escapade pour chercher leur collègue tombé au champ d'honneur.
Les Yamanaka semblaient avoir un plan, malgré la pluie (et la pluie de flèche). Soupirant, Hako s'exécuta promptement, signant rapidement quelques mudras pour faire apparaître quelques bunshin de fillette à demi-nue. Ao voulait-il un harem fantasmatique ? Elle envoya ses doubles suivre ceux du Yamanaka aux cheveux bleus.
Elle composa aussi quelques mudra, sollicitant ses maigres réserves d'insectes.
"Mushigan ! Trouvez mes ennemis, mes légions..." murmura-t-elle en envoyant quelques insectes-espions aux alentours.
Pas question de ne pas savoir contre qui elle se battait ! Elle devait savoir combien d'archer les canardaient et s'ils étaient les seuls tetsujin vaillant des environs.

Quand à se cacher... Mais pourquoi donc ? Elle n'avait pas envie de moisir dans ce fichus campement de prisonnier !
Surtout qu'ils avaient des captifs à faire évader au plus vite, avant que toutes l'armée de Tetsu ne rapplique ou que ceux qui s'étaient mystérieusement endormis ne se réveille.
Donc Hako décida d'aller "se cacher" en avançant discrètement mais rapidement, le plus possible (dans la direction opposé) de la direction prise par les clones). Cela allait sans doute encore agacer la Yamanaka aux cheveux rose bonbon, mais le lutin vert de Konoha n’allait pas se terrer  dans un coin, et laisser seuls des blessés !
Et elle n'avait plus assez de troupes intérieures pour reconstituer un Dôme protecteur... De toute façon, elle n'aurait jamais pu abrité tout le monde... Mais avec son Dôton ou son corps, elle pouvait éviter le pire à ces malheureux !

La jeune Aburame resta vigilante, attendant le rapport de ses insectes en essayant d'oublier la douleur du poison qui la rongeait. Une fois de plus. Bah, elle en avait vu d'autre ! Dès qu'elle aurait mis les prisonniers en sécurité, elle pourrait se poser un peu et drainer cette fichus toxine irritante !

En attendant, elle se préparait à intercepter la moindre flèche qui ciblerait les captifs en piteux état. C'était eux les plus faibles, c'était donc eux qu'elle devait protéger en priorité !
Espérons que les Yamanaka savaient ce qu'ils faisaient...
La jeune Aburame envisageait plusieurs solutions pour fuir : défoncer la palissade entourant le camps à coups de poings ou de tête (elle n'avait hélas plus d'explosif), construire un ponton de terre et de roche en pente plus ou moins douce pour la franchir. Ou bien y aller comme une brute et forcer le passage à l'une des portes du camp...
Mais tout cela dépendait en grande partie des diversions et autres manipulations retorses que les autres shinobis mettaient en place… Bah, on verrait bien !

Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2009/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2009/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Évacuation



Tes pieds ont à peine eu le temps de quitter l'abris offert par le mur du château, qu'un volée de flèche s'abattit sur le groupe. Tu grinças des dents, avant de laisser un cri strident t'échapper. Tu n'avais que très peu d'information sur l'identité de d’œil de faucon, mais un plan ce dessinait déjà dans ton esprit. Tu retournas à l'abris, te cachant derrière un mur. Tu composas rapidement les mudras pour faire des clones de toi-même, revêtant ton propre visage. Ensuite, tu lanças une salve de kunai dans l'ouverture créer par l'explosion, simulant ainsi l'évasion des clones.

Ao, fait des clones, enfuis-toi, je fais distraction !

Chacun de tes clones quittèrent rapidement le château, avant même que ton équipier ait le temps de faire les siens. Du coins de l'oeil, tu vis les clones de ton équipier fuir accompagnant les tiens dans des directions opposées, sans perdre de temps, tu arrachas une flèche de ta jambes pour qu'elle ne t'empêche pas de poursuivre les clones. Tu remarquas que les vêtements que tu avait volé à Oeil de Faucon, bien que tu ne connaissais pas son nom, avaient été en contact avec une substance corrosive qui glissa sur ton mollet, créant une désagréable sensation de brûlement et de picotement. Un poison. Tu luttas contre l'envie de sourire. Qu'on te dise que les poisons étaient inutiles.

Mais ce n'était guère le temps des fabulations. Il fallait enchaîner avec la suite au plus vite. Tu te mis donc à la poursuite de l'un d'entre eux t'écriant :

« Ils s'enfuient ! Faites attention, ceux-là bas - »

Ta main pointant ton coéquipier, puis la petite genin.

« - se sont des pièges ! Ils ont camouflés leur chakra ! Je les ai senti faire ! Les véritables ennemis sont là ! »

C'est à ce moment que tu reçus la nouvelle de la mort de votre quatrième équipier. Tu ne secouas même pas la tête. Les enfants étaient inutiles. Les envoyer sur de telles missions était de pure stupidité, c'était les envoyer à leur mort et voilà tout. La seule enfant qui jusque là avait fait ses preuves à tes yeux, c'était bien la petite Aburame, qui malgré sa personnalité digne de Konoha, avait su prouver son point à quelques reprises. Tu reportas ton attention sur la course que tu avais entreprise allant à la palissade du côté sud.





Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
« Abattez-moi cette pale copie de notre chère Œil de Faucon. Je ne supporte pas ses cris. »

Les quatre archers cachaient par des empilements de caisses de vivres ou d’armes blanches armèrent à nouveaux leurs tirs et prirent pour cible Sayuri sans la moindre trace d’hésitation. Même sans son attitude à sentir les chakras, Sayuri n’avait aucune idée de comment agissait réellement Œil de Faucon, et dans la nuit et le manque de lumière son visage n’avait pas beaucoup d’importance. Si bien que même sans le meneur les archers aurait put deviner. L’attaque serait exactement la même qu’il y a quelques instants. L’homme qui commandait s’avança vers les clones et ce qu’il pensait être les véritables Hako et Ao en traquant leur chakra. D’un geste ample il sortit son katana et se mit devant Hako et Ao, n’ayant pas été trompé par l’illusion.

« Et bien ? Vous ne souhaitez pas profitez de l’hospitalité des Samouraïs ? Je prends cela comme un affront. »

Il se mit en garde et les sonda du regard

Spoiler:
 
[/size][/justify]

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 279
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1697
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2065/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2065/2000)
AC révélée:
 






Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




J'avais obéi, comme d'habitude, à ma façon; si les plans de Sayuri sont souvent bien pensés, on ne peut jamais prévoir à quel point l'ennemi peut être préparé, et j'avoue que je suis impressionné qu'ils aient été capables de nous coincer aussi rapidement, malgré tous nos pièges et coups fourrés. Si on se retrouve dans une situation aussi foireuse, c'est sans doute par mauvais calcul des risques, parce qu'on le mérite. Mes clônes fuyants finissent par se dissiper, puis d'un oeil curieux, en regardant d'un coin de rocher, je vois l'homme en face de la petite fille. Pratiquement nue.

Eh bien, au final, il l'aura eu, son petit jouet prépubère; grand bien lui fasse, je ne compte pas lui laisser Hako très longtemps. Mon dernier clône se trouve entre elle et lui, et j'observe; je compte, dans mon esprit, si leur distance peut suffir à ce qu'Hako ne soit pas blessée si je tente quelque chose de trop extrème, à partir de ma cachette. S'il pensait m'avoir trouvé, je dirais qu'heureusement que les Samourai ne connaissent pas les techniques ninja et que même s'il pouvait avoir un quelconque don spécial, il était trop absorbé par sa masturbation mentale pour remarquer ma petite supercherie.

Puis, une autre volée de flèche, toutes vers l'autre côté où Sayuri a décidé de courir; signe qu'elle est devenue la nouvelle cible des archers. C'est alors que je remarque (enfin, je ne les remarque pas, c'est là toute la subtilité) que les ninjas en ont profité pour fuir la zone de combat. Malgré ce détail, la situation reste délicate; je ne suis pas expert en relations homme-fille, mais dans l'état des choses, j'aurais tendance à croire que la jeune Hako risque de morfler encore plus si je ne fais rien. J'écoute les paroles de l'homme.

«Sayuri; la petite a trouvé le chef.» Puis, je lui lance le signal; feu à volonté. Si les archers savent manier une soixantaine de flèches, autant montrer à ces pouilleux les rudiments du ninja; avant tout, il faut savoir multiplier. D'un simple coup d'oeil, j'ai bien compris qu'Hako, malgré ses penchants d'héroïne bagarreuse savait faire la même chose avec son armée de rampants. «Hako; ne t'approche pas trop près du monsieur pédophile, sinon ça risque de piquer un peu! Si tu réussis à localiser les archers avec tes insectes, c'est le moment de sortir les mandibules!»

Si la subtilité n'avait pas suffit, et que l'homme devant la petite fille avait réussi à manger tous mes genjutsu comme si c'était son petit-déjeuner, autant le tuer. «On tue cette pouffe! Hako, reste en retrait et s'il a le culot de se relever après le coup de Sayuri et moi, enfonce-lui ton poing dans la gueule!»

Je me découvre quelques secondes, un shuriken à la main, avant de le lancer vers l'homme. Si ce geste était tout à fait puéril et digne d'un jeune ninja inexpérimenté, c'est bien parce qu'il n'a pas encore abouti. C'est à ce moment que mon dernier clône se dissipe, révélant finalement l'arme qui se dirige vers le chef pervers. Je lie rapidement quelques mudras discrets, mes mains cachées par le débris, avant de recalculer mon... mes shuriken. Mes mille et un shuriken.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue1478/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1478/500)
Le camp n°13

Évidemment.
C'est toujours quand à est à demi-nue, blessée et la peau irrité par une espèce de truc visqueux et toxique qu'il fallait qu'un matamore en armure et brandissant son arme-pour-compenser-quelque-chose jaillissent pour vous mettre au défis.
Hako hésita : ravager la gueule de ce pédophile amateur de tortures de shinobi était affreusement tentant, mais tel n'était pas la mission... Elle avait tout un tas de malheureux à évacuer de cet endroit maudit.

Par réflexe, le lutin à demi-vert de Konoha se plaça devant Ao, en minuscule (mais solide) rempart protecteur devant son.a prince.sse Yamanaka.
Pas question de perdre un autre membre de l'équipe !
La petite Aburame sentait la rage montait en elle, la poussant à attaquer et à rouer de coup de poing l'hideux samouraï dont les sbires avaient eut l'outrecuidance de s'en prendre aux siens.
Elle n'avait hélas aucun moyen d'aider Sayuri, donc le déguisement avait été percé à jour et qui se trouvait maintenant cible de milles et une flèches, sans doute empoisonnée...

"Et bien ? Vous ne souhaitez pas profitez de l’hospitalité des Samouraïs ? Je prends cela comme un affront." ricana le puissant samouraï, s'avançant katana au poing.
Évidemment, le lutin vert de Konoha lui renvoya un sourire torve et railleur malgré ses blessures et son... état d'exposition.
"Ni voyez aucune offense, mais la réception avait un peu trop de piquante à mon goût. Et mes amis sont fatigués, nous allons donc prendre congé. Mes salutations à votre dame et à votre Shogun." lança en réponse la kunoichi vert-pomme, goguenarde, singeant le comportement d'une noble dame.

La voix mentale (que le cerveau d'Hako interpréta comme railleuse) de Ao retentit dans son esprit. C'était un poil troublant quand même leur truc !
"J'ai toujours eut du succès auprès des hommes." railla mentalement la jeune Aburame obligée de sa battre dépoitraillée. "Comme quoi, une grosse paire de seins ne fait pas tout..."
Petite pique gentillette envoyé en songeant à Sayuri. Hako se demandait comment marchait exactement cette bizarre technique de communication mentale des Yamanaka. La venimeuse araignée rose l'entendrait-elle ? Ou son frère/amant/coéquipier un peu trop proche/allez savoir faisait-il le relais ? Ou gardait-il pour lui les "réponses" de la jeune Aburame (parfois, il valait mieux).

Alors que la minuscule genin faisait craquer ses poings, s'étant décidé pour donner une bonne correction à l'imposant tetsujin dirigeant ce camp de la mort, la voix mentale de Bleuet retentit à nouveau, lui enjoignant de s'écarter.
Perplexe, c'est ce qu'elle fit d'un bon en arrière.
C'était rare que le Yamanaka au cœur si sensible se montrer aussi martial et volontaire à engager le combat. Il devait donc avoir un plan.
Et pour se faire pardonner de ses écarts de conduite, pour une fois Hako obéit.

Dès qu'elle se fut écartée (à son grand regret) pour laisser le champ libre au Yamanaka aux cheveux d'azur, ce dernier expédia un shuriken en direction du Grand Méchant.
La kunoichi vert-pomme laissa d'abord échapper un reniflement de mépris en voyant ce pauvre projectile. Que compter faire Ao avec ça ? Vraiment, le.a prince.sse n'était pas une combattante et...
La minuscule genin partiellement dénudée et la peau marbrée de rougeur irritée resta bouche bée, avant de lancer un sifflement admiratif, voyant l'unique shurinken se changer brutalement en une terrifiante pluie d'acier s'abattant sur le chef du camp.
Eh ! Fini les subtilités, pièges et autres genjutsu ! Bleuet avait donc plus de répondant qu'il n'y paraissait ! Il remontait dans l'estime de la petite brute à froufrou.

Ne voulant pas être en reste, elle appliqua le plan.
Ses minuscules espions avaient localisé les archers qui criblaient Sayuri de flèches. Ecartant les bras, elle envoya ce qui lui restait de ses légions s'en prendre aux lâches qui se terraient derrière des caisses.
La nuit, ses sombres insectes dévoreurs de chakra étaient quasiment invisibles et très silencieux.
Elle grogna néanmoins : le peu de kikaichuu qui lui restait ne pouvaient pas faire grand mal. Et sans eux, elle ne pourrait pas se débarrasser de la substance irritante qui lui brulait la peau...
Il fallait espérait que la pluie (ou, allez savoir, la Yamanaka aux cheveux roses, qui semblait s'y connaître en poison) finissent par diluer ou laver l'agaçante substance...
Bah, au pire, ses insectes serviraient de distraction pour les archers de l’Empire...

"J'ai envoyé mes bestioles, mais j'suis à sec désormais et pas dit que ça leur fasse grand chose..." maugréa mentalement la petite Aburame, au cas où Ao écouterait. Fini les techniques spéciales de son clan pour elle, maintenant il ne lui restait plus que son art de la baston.
La kunoichi vert-pomme eut un sourire torve, respira profondément et se concentra, se préparant à contre-attaquer si les deux Yamanaka n'arrivaient pas à se défaire du samouraï en chef.
"Shihô no Ken !" s'exclama la  minuscule genin, concentrant son chakra dans son poing. Un aura lumineuse de plus en plus intense brilla autour de sa petite main.
Mais Hako n'attaqua pas, pompant encore plus d'énergie dans son poing serré. Il allait payé pour Akai !
"Je prépare un truc..." informa mentalement le lutin vert de Konoha, un sourire de requin aux lèvres, au cas où Ao et Sayuri n'aurait pas vu le petit soleil qui se formait au creux de son poing.
"Si vous le finissez pas, tenez le moi et je vais lui apprendre ce qu'il en coûte de défier Konoha et de s'en prendre à mes amis !"

Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2009/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2009/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Bataille



Rien à faire. N’ayant pas su fouiller la tête de la femme senseur, tu n’avais passu jouer parfaitement la comédie. La seule chose qui te perturba était clairement qu’en situation de panique, il n’était pas rare de voir les gens changer de comportement. Et très clairement, c’est assez paniquant comme situation, surtout pour vos ennemis qui n’avaient aucune idée de ce qui venait de s’abattre sur eux. La réaction du capitaine t’avais surprise et son ordre encore plus. En plus personne n’avait hésiter une seule seconde avant de te cribler d’autant de flèches. Deux possibilités te venaient à l’esprit : soit ils étaient incroyablement obéissant (comme si toute autre chose que la guerre et obéir aux ordres avaient été effacer de leur esprit) soit ils avaient bien plus qu’une confiance aveugle en leur chef.

Du ciel pleuvait une volée de flèches t’étant entièrement destinée. Ta ruse si bien élaborée ne te donna même une seconde de d’hésitation, ou une seule flèche mal tirée. Tant pis. Ces petits imbéciles sauraient bientôt pourquoi tu faisais partie de l’élite du clan Yamanaka. Il n’y avait pas que tes ruses, mais ton corps également. Entraîné pour atteindre une vitesse sur humaine, tu savais que les trente-deux flèche ne te toucheraient pas toutes. Tu te mis à bondir, avec vitesse et élégance, malgré la douleur provoquée par tes blessures précédentes. Tu bondissais dansant entre les flèches qui s’abattaient tout autour de toi. Malgré tes pas d’une extrême précision, malgré ta vitesse d’exécution, tu ressentis une douleur qui t’étais maintenant que bien trop reconnaissable. Un carreau se fichas dans ton épaule gauche, l’un dans ta cuisse droite, un autre dans ton biceps gauche, une vint se logée dans ton avant-bras gauche que tu avais levé juste à temps pour protéger ton visage, tandis que quelques pointes de flèche caressèrent tes cuisses, mollets et bras. Malgré ces quelques coups, tu n’interrompis pas ta danse. La douleur ne te dérangeait en rien, ton esprit était plus fort que ta chaire et tes membres endoloris n’eurent pas le choix de t’obéir alors que tu leur criais intérieurement de bouger. Une nouvelle flèche se ficha dans tes côtes, alors que la dernière vint caresser ta joue droite. Alors là ! Tout mais pas le visage. Tu en avais besoin !

La voix d’Ao résonna dans ta tête avant que tu n’atteignisses l’extérieur de la zone de télépathie. Hako avait trouver le commandant de ce camp. Bonne nouvelle ? Peut-être pas. Mais vous n’aviez plus rien à craindre à ce point-là. Serrant les dents, tu rebroussas chemin alors que tes clones firent de même. Tu rejoignis rapidement la petite Aburame alors que son poings se chargeait de lumière et que les shuriken d’Ao fonçaient sur leur cible. Ta main plongea dans ta pochette à poison en ressortant un que tu aimais par-dessus. Quelque chose de vicieux. Un sourire étira tes lèvres alors que tu lanças la fiole quelques mètres derrière le samouraï. C’est à ce moment que tes clones te rejoignirent. La fête pouvait commencer. Une de tes mains replongea dans ta pochette de poison et, peu importe ce qu’elle prit, elle le transféra à ton autre pochette, celle où tu gardais tes armes. Tes clones se positionnèrent à leur tour et, faisant un mudra, toi et toutes tes copies lançâtes alors une immense quantité de Shuriken. Le samouraï n’avait que deux choix. Se prendre les étoiles ninjas ou reculer dans le nuage de poison, il n’avait pas d’autre possibilité. Et tu étais une experte lorsqu’il en venait à lancer des armes de jets. Il n’y avait aucune chance que tu manquasses ta cible. Échec et Mat.






Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
Les archers s’effondrèrent sans véritablement opposer de résistance déjà vidée de leur chakra par leur technique. Les insectes de la petite Aburame n’avaient pas beaucoup de travail à faire et purent vite rejoindre leur maîtresse. Le samouraï tenait son katana Fermement prêt à en découdre. Il ne laisserait pas ces parasites gagner contre lui. Il était le chef, le meneur. Il les découperait en morceaux ! L’attaque d’Ao le surpris et il se mit en position de défenses. Son visage restait neutre malgré la douleur cuisante qu’il recevait. Maître dans l’art du sabre, il en paraît certains mais d’autres se faufilaient jusqu’à sa chaire. L’attaque de la rose le fit réagir et brusquement il se déplaça sur d’un de deux Yamanaka, le plus proche de lui. Son sabre paraît le plus possible de projectiles, mais comme avant… certains s’enfonçaient dans sa chaire. Arrivée devant sa cible il trancha l’air de son sabre impatient de voir leur sang jaillir. Il n’avait pas fait attention au petit lutin vert. Préférant s’occuper des deux plus dangereux.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 279
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1697
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2065/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2065/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Sayuri s'est fait bombarder, Hako s'est fait déshabiller sans les mains, il fallait donc logiquement que j'aies moi aussi ma petite dose de malheurs, mais pas sans voir le résultat des efforts de mes camarades.

Je sens les archers tomber, leur chakra disparaît (c'est dailleurs ainsi que je les remarque, leurs signatures floues finissant par s'éteindre), signe que la petite Genin a su, une fois de plus, montrer toute l'efficacité de son armée insatiable et audacieuse. Puis, la veuve noire (au thorax imposant, dires confirmés par la petite sauterelle) tend son piège au moucheron prétentieux et bagarreur. Ne reste plus qu'au morpho d'accomplir sa tâche et d'en finir, avec la puissance punitive de mère nature.

Je te vois; tu cours vite, c'est vrai que tu es rapide. Je te vois, endolori et abrillé par un drap d'étoiles en fer. Les ninjas ont leur propre sens de l'hospitalité, et ça, il ne faut jamais l'oublier. Tu cours, c'est vrai, mais j'ai mon propre moyen de t'arrêter; c'est mon travail de mettre des bâtons dans les roues, des branchages entre les jambes et de l'écorce dans le dos. C'était moi, ta cible. Je t'ai regardé droit dans les yeux, et puis j'ai frappé en premier; juste une vacherie de plus. À tes yeux, sous ton nez, je finis par disparaître. Je m'écarte pour laisser ma coéquipière terminer sa propre vacherie et laisse place à la jeune pour l'achever.

«Sayuri; il est maîtrisé. Tu as tendu la toile d'araignée?»

«Hako; abats le poing de la justice ninja sur notre copain. Le ventre, le nez, la gorge, les testicules; à ta convenance. Attention aux shuriken, ne te fais pas mal.»

Je me positionne rapidement derrière le samouraï, prêt à porter le dernier coup s'il ose essayer une quelconque manoeuvre, prêt à lui planter mon kunai dans la veine jugulaire s'il le faut vraiment. Pourtant, je garde juste un peu de distance, histoire de ne pas me faire coincer dans ce qui va suivre.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue1478/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1478/500)
Le camp n°13

Jusqu'à présent, la petite brute Aburame avait été plus que dubitative sur la...hmmm... qualité de ses alliés de fortune.
Ao l'androgyne ressemblait plus une douce fleur sensible qu'à un assassin sournois. Sayuri semblait plus employer ses (gros lolos) charmes vénéneux qu'être une combattante émérite.
Pièges vicieux, genjutsu sournois et techniques secrètes de clan... Hako connaissait bien : elle en usait et abusait.
Mais pour l'instant, même si le duo (surement incestueux) de Yamanaka avait réussit à les amener dans le camps de prisonnier, l'invasion par contre... Malgré toutes leurs viles astuces, ça s'avérait compliqué !

Du coup, la (trop) fière petite genin de Konoha sous-estimait grandement ses compagnons du moment.
Le lutin vert de Konoha resta donc complètement bouche-bée devant la soudaine déferlante de puissance que déployèrent les jônin Yamanaka.
En un instant, la délicate en ambigue fleur bleue remplit l'air d'une effroyable pluie de lames. Hako n'avait jamais vu autant de shuriken s'abattre en un instant sur une même cible.
Elle eut presque (presque) pitié du pédophile en chef, littéralement haché menu par la tornade d'acier.

Et l'araignée rose n'était pas en reste.
Elle déploya un nuage d’une substance qui ne pouvait n'être que du poison. Hako fut surprise : avait-elle raté son coup ? Avait-elle mal anticipé l'assaut de son frère/amant ?
Mais non : la kunoichi tatouée expédia aussi elle aussi une véritable douche de lames à la puissance terrible, sans doute pour pousser le vil samouraï dans la brume toxique.
La jeune Aburame laissa échapper un sifflement admiratif devant un tel déploiement de violence et de vilénie.

Mais le chef de ce maudit goulag ne se laissa pas faire. Sa haine des ninjas devait être trop forte : au lieu d'être repousser par la déferlante d'acier, il plongeant en son cœur.
Le sang jaillit, mais l'ennemi brandissait sa lame à une vitesse terrible, visant le plus proche des Yamanaka : le.a frêle prince.sse aux cheveux d'azur.

Ce fut un pur réflexe. Irréfléchi.
Peut être était-ce parce qu'elle appréciait vaguement le shinobi androgyne ? Hako aurait tant voulu lui poser milles et une questions, sur son apparence... Sur son... orientation supposée. Et sur l'acceptation d'icelle par son clan, par le monde.
Ou alors, peut-être était-ce parce que d'une manière ou d'une autre, il lui rappelait Yume : douce d'apparence, mais avec un cœur et un mental d'acier.
Quelqu'un qu'on avait envie de protéger.
"Et... merde..." grogna la jeune Aburame, elle-même étonnée par son geste alors que le terrible coup de lame fendait ses chairs. "Fichue... chevalière... servante !"

Par réflexe, la jeune Aburame avait bondit, s'interposant au dernière moment entre Ao et la terrible contre-attaque du chef du campement.
Le sang jaillit à gros bouillons, inondant le peu de vêtements qu'il restait à la petite genin.
Hako était résistante et son corps s'était tendu et chargé de chakra pour encaisser l'assaut... Mais celui-ci avait été porté par un samouraï aguérit, un maître de Kenjutsu. Elle hurla.
Sa vue se troubla, son corps n'était que douleur.
Les maigres kikaichuu restant dans son essaim intérieur paniquèrent, incapables d'endiguer pareils dommages à son corps d'adolescente.

La vue de la kunoichi vert-pomme (plutôt rouge vif actuellement) vacilla, l'entrainant vers les ténèbres... Si accueillantes. Elle avait tant envie de se souffler... Se reposer, juste un instant. Oublier la douleur, la peur, les larmes, l'horreur de cette guerre...
Mais la voix mentale du Yamanaka la ramena à la réalité
Non !
Elle ne pouvait être vaincue maintenant !

Le Poing de la Justice !
Venger Akai !
Faire payer ce monstre qui emprisonnait et torturait des ninjas.
Abattre ce sale pédophile !  Combien de jeune garçon avait-il souillé dans son maudit Empire, bien à l'abris derrière son statut social ?
Elle avait faillit laisser échapper le contrôle de sa technique à cause de la douleur.
Heureusement, l'intervention du Yamanako aux cheveux d'azur lui permit de se ressaisir. Allez Hako, un dernier effort !
Puisant dans sa rage, dans le supplice de ses terribles blessures, dans la honte de sa quasi-nudité (malgré ses airs bravaches, elle restait une jeune fille), dans son chagrin pour le jeune uzujin, dans l'irritation constante du poison qui la rongeait, la petite Aburame concentra encore davantage de chakra dans son poing.

Difficilement, la minuscule genin ensanglanté fit le point sur son adversaire.
Les Yamanaka semblaient vouloir le stopper, sans doute avec quelques tours sournois, pour lui offrir une opportunité parfaite de déchainer sa fureur.
Parfait.
Sa main, luisant maintenant comme un petit soleil, était affreusement douloureuse... Etait-ce la dégoutante toxine irritante qui brulait sa peau ou le chakra qu'elle surchargeait dans la technique ? Et bien, elle allait encore l’intensifier !

"Bouffes ça ! SHIHÔ NO KEN !!" hurla-t-elle en libérant toute sa puissance et sa hargne sur le samouraï.
L'impact allait être terrible... Avec un peu de chance elle allait même expédier ce connard dans le nuage de poison de Sayuri.
Ah ! Elle aurait peut être dû prévenir Ao de s'écarter...


Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2009/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2009/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Bataille



Tes shuriken avaient àpeine quitter tes doigts que tu changeais déjà de position. Le samouraï a décidé de ne pas bouger. Tant pis, pour lui, tes shurikens étaient empoisonnés. Un autre de tes petits bijoux. Bientôt, le poison ferait effet, il fallait simplement qu’il s’infiltre dans son sang, mais ce n’était jamais bien long. Le pauvre homme n’allait pas comprendre ce qui lui arrivait. Son chakra allait devenir ardu à manipuler, limitant grandement son utilisation. Par contre, il fallait survivre quelques secondes le temps que l’effet s’empare de son corps.

Chose qui aurait pu s’avérer difficile s’il n’avait pas attaqué Ao, car franchement, tu n’étais pas vraiment en état de jouer à chat, en étant la souris. Il fit une technique de sabre, ce qui ne te surpris aucunement, il était un guerrier de Tetsu après tout. Tu voulus tout de même voler au secours de ton ami, mais la petite genin te battit, étant plus près de lui. Ton souffle se prit dans ta gorge alors que tu regardais la petite fille se faire charcuter par le sabre. Une seule pensée te monta à l’esprit : « Faite qu’elle soit encore vivante ! » Tu avais communiqué cette penser par le lien télépathique, sans vraiment y faire attention, car c’était, après tout, la seule chose que cette situation te permis de penser.

Mais il fallait se ressaisir. La fillette hurla sa douleur, son poing lumineux semblait briller encore plus, son expression semblait traduire violence, haine, vengeance peut-être ? Tu sentis ton visage de relâcher, ton souffle revenir. Elle ne cessait de t’impressionner.

Elle abattit son poing sur l’homme et avec un mudra rapide, tu lanças deux shurikens qui déclenchèrent une série de réaction. Un fil de fer vint s’enrouler autour du samouraï pour l’emprisonner sur place. Deux possibilités avaient flotté dans ton esprit lorsque tu as lancé ton barrage de shuriken précédemment, soit tu faisais le Shuriken Waiya, pour l’immobiliser pour recevoir le coup de la petite Aburame, soit tu faisais la technique du Shoshuriken pour lui renvoyer tes shurikens empoisonnés dans le dos et tu avais choisis la première option. Son immobilisation prévint qu’il n’heurte Ao qui se tenait maintenant derrière lui.

Scannant rapidement les alentours à la recherche de clones, de samouraïs ou de la preuve d’un kawarimi (après tout, tu étais une ninja, tu t’attendais à moult de vilénies), tu fis signe à tes clones de charger et d’attaquer le samouraï, kunai à la main alors que tu envoyais à ses pieds une nouvelle fiole. Cette fois-ci, tu transmis à Hako ces sages parole par l’intermédiaire du lien qu’Ao avait créer : Ne respire pas ça. C’est le même truc qu’ils nous ont balancé tout à l’heure.

Le sourire que tu avais eu plus tôt revint sur tes lèvres alors que tes clones s’évaporèrent après avoir tenté de frapper l’homme qui devait se trouver au centre du nuage de poison (tu avais pris le temps de t’assurer de sa position exacte avant de lancer ton poison). En quelques secondes, tu te retrouvas près de la petite Aburame et ton attention était porté sur sa nouvelle blessure. Tu voulais être certaine que sa blessure n’allait pas lui coûter la vie.

Aller on fout le camp d’ici. Je ne veux pas être encore dans le camp lorsque les samouraïs se réveilleront  

Encore une fois, tu avais communiqué par la télépathie des Yamanaka.







Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
Le samouraï abattit son sabre dans un geste précis, aussi précis que celui d’un chirurgien, mortel le chirurgien, vers Ao, mais se fut la petite qui se fit trancher. Le sang jaillit sous le regard sadique de l’homme. Une enfant… Elle avait choisi le mauvais camp tant pis pour elle. Il croisa le regard d’Ao et sentit l’écorce l’étreindre. Il tenta de bouger, mais la combinaison de la rose et de la verte eut raison de lui et il s’effondra sur le sol : mort. À part un katana il n’avait rien de valeur sur lui. Les autres samouraïs toujours plongés dans leur illusion ne pouvaient rien. Il ne restait qu’à partir, par la porte ? En abattant une palissade grâce à une technique ? Ou par les bois où d’autres prisonniers attendaient ?
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 279
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1697
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2065/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2065/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Mes paupières finissent par se fermer à la vue de l'homme en lambeaux (ou plutôt à cause des restants de l'explosion du petit soleil impitoyable), alors que mes narines se bouchent. Quelques pas à reculon s'alignent pour m'éviter le gaz venimeux. Il l'a voulu, il l'a eu. Ce n'est que maintenant, après tout ça, que le souffle se coupe.

Mes ressources sont épuisées, et j'imagine (je le sens, pour être plus précis) que mes collegues aussi sont au bout du rouleau. À reculer, j'accroche mon talon dans un restant de débris et je tombe sur le cul en essayant de reprendre mon souffle. Sous la pression, je n'avais pas entendu les cris de mon propre flux vital, qui me supplie d'arrêter avant d'y rester.

Merde.

La parole de Sayuri, le geste de la petite me revient finalement, et ce n'est qu'en la regardant, découverte et en sang, que je me rends compte d'à quel point son état est mauvais. Je finis par me relever en me jetant vers la petite héroïne, en pensant rapidement à ce que je peux faire pour l'aider un minimum.

Je pose les yeux sur elle, puis sur moi-même, puis sur elle, puis sur moi-même.

J'ai bien une idée. Mon visage tourne au vinaigre, on voit bien mon rictus frustré. Pestant, je finis par retirer ma peau de luxe, mon kimono taché avec deux petits trous rougis. Je sais ce que j'aurai à faire, et ça me fait chier. C'est bien parce que je n'ai pas le choix.

Putain d'merde.

«Attends, bouge-pas. Je t'arrange quelque chose.» Normalement, en mission je ne parle pas. J'évite qu'on m'entende, qu'on puisse reconnaître ma voix. Si on pense que mes cheveux sont ce qui peut me trahir le plus en plein travail, c'est faux. Je suis un illusionniste, certains de mes coups fourrés ont besoin de ma voix. Je ne me permets que rarement qu'on puisse m'écouter, si ce n'est pour cracher multiples enchantements et mots magiques.

Retombé dans ma tenue d'ombre, on voit sur moi un peu plus de professionnalisme; sous ma tenue, je suis bel et bien un ninja, qui cache ses armes sous son armure prude et délicate. Je regarde la petite encore une fois. Mon visage suinte une nouvelle fois une mine horrible. Je suis dégoûté; il m'a coûté la peau du cul ce machin, et je dois le foutre en l'air.

Je taillade le bas rapidement avec un kunai sorti de ma tenue noire, histoire de garder pour Hako une longueur assez adaptée de mon vêtement opulent; sinon elle va piétiner le bas et me le foutre en l'air quand même, alors... Le bout des manches aussi, tiens, autant que ça serve!

Je ne lui laisse même pas le choix, je vais jouer à la maman: pour couvrir sa nudité flagrante, j'enroule le tissu coupé autour d'elle pour la couvrir un peu, utilisant mon obi pour la maintenir. J'attache serré, pour garder un peu de pression sur sa blessure. «Tu ne le détaches pas, okay? C'est pour couvrir un peu et empècher que tu saignes jusqu'à y rester.» Si ça avait été quelqu'un d'autre, peut-être qu'elle aurait eu pire traitement, mais je ne peux m'empècher de la remercier d'avoir voulu me défendre, malgré la situation.

Avec les pans, j'essuie ce que je peux de l'apparente toxine qui brûle la peau. Je ne la connais pas; Sayuri m'explique que c'est une toxine corrosive, qu'il est impossible de la nettoyer complètement. Je m'en fous; moins il y en a, mieux c'est. Je lance ça par terre avant de récupérer le haut de mon kimono, avec les pans. Je la force à l'enfiler, comme si c'était une robe de chambre détachée. Comme quand on accueille quelqu'un dans sa chambre en mode "bonsoir, amour".

Sauf que la situation présente n'est pas la même du tout!

J'ai déjà l'air moins fâché.

«Oui, on fout le camp! Je veux un bain, je veux de quoi grailler j'en peux plus j'ai pas assez d'énergie pour en faire plus je suis fatigué et je suis tout mouillé. Là-bas, il reste des civils. On va les chercher, et je surveille. S'il y a quelqu'un qui résiste, un garde ou quoique ce soit, ton mot d'ordre c'est "facilité ou meurtre". L'autre conne, c'était une archère, Sayuri? Hako peut peut-être te guider vers un des corps des archers; prends l'arc et c'est l'heure des talents d'actrice. En même temps, vérifie pour les poisons; si tu trouves des trucs intéressants, garde-les.»

Sans plus attendre, je me dirige vers les bois; je ne ressens pas la présence immédiate d'ennemis, et les ninjas ont profité du chaos pour fuire; je ne les localise plus. «Vous avez encore le trousseau de clé volé aux gardes; je serais étonné que les civils n'aient pas de chaînes aux pieds.»

J'ouvre la marche, prêt à guider mes deux alliées. S'il y a ne serait-ce qu'une minime variation de chakra, ou un chakra non-civil, j'avertis et mets en garde aussitôt les deux kunoichi. Mon kunai est de nouveau dissimulé.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue1478/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1478/500)
Le camp n°13

Après son action d'éclat, Hako tituba et tomba à genoux dans la boue, terrassée par la douleur et l'effort.
Fichu complexe de l'héroïne, qui la poussait à s'interposer entre ses alliés et les méchants... Bon sang, Ao était une sorte de jônin (enfin, il venait quand même d'un simple clan shinobi, allez connaître leur standard) ! La douce princesse aurait peut être pu gérer ce coup d'épée que la jeune Aburame avait même peinée à discerner.
Ou pas, allez savoir. Elle avait encore agit ans réfléchir...
Yum-Yum allait lui en vouloir, surtout si elle mourrait là... Elle avait mal, elle avait froid. Son essaim réduit à peau de chagrin vrombissait en elle, incapable d'endiguer le flot carmin de ses terribles blessures qui meurtrissaient le nid...

La minuscule kunoichi à demi-nue et couverte de sang songea un instant à puiser dans ses maigres réserves pour utiliser la technique de son père, celle qu'elle avait (bêtement ? Non, la jeune konahajin était persuadée d'avoir bien agit) utilisé pour panser les blessures de quelques prisonniers.
Bien vite, elle renonça à l'idée : elle n'avait plus assez d'insectes pour ça et de toute manière, il ne parviendrait jamais à refermer pareille blessure !
Etait-ce la fin ? Allait-elle agoniser là, s'éteindre dans la boue de ce camp sordide, sous cette pluie agaçante.
A moitié à poil ?
Elle était si fatiguée...
NON !
Le lutin vert de Konoha n'abandonnait jamais !
Elle allait se relever en riant, rassembler ses forces et rentrer, triomphale à Baransu ! Là, Yume se jetterait dans ses bras et la couvrirait de baiser avant la gronder et de la traiter d'idiote suicidaire...

La petite Aburame s'appuya sur le sabre du jeune uzujin décédé, se redressant malgré tout pour contempler leur ennemi vaincu.
"Aburame...Hako...Konoha...Triomphe...Toujours..." souffla-t-elle, défiant la mort et reprenant le contrôle de son petit corps mutilé.
Levant les yeux vers le ciel qu'elle ne voyait pas, la kunoichi vert-pomme éclata d'un rire à moitié fou.

Une voix amicale la tira de la douleur et la ramena (un peu à la réalité).
Ao.
Il arrachait son splendide kimono pour lui confectionner des bandages et couvrir sa petite poitrine d'adolescente.
Devant l'attention, la jeune kunoichi ne put s'empêcher de lui sourire.
Elle se laissa bercer, soigner et emmailloter. C'était la première fois qu'un homme (autre que son père ou coup de poing d'un sensei) la touchait ainsi.
D'ailleurs les gens évitaient le contact physique avec les Aburame. Est-ce que le ninja aux cheveux d'azur voyait les poings noirs affolés qui grouillaient dans ses blessures ?
"Merci..." balbutia-t-elle, le visage pâle, les lèvres tremblotantes et l'œil fiévreux. "... Il va laisser une marque c'lui là !"

Elle se forçait à en rire, mais cela lui permettait de détourner la douleur.
"Bon... J'ai mangé, mais... J'suis encore opérationnelle." souffla le lutin vert de Konoha, se redressant et puisant dans la résilience de son corps de kunoichi surentrainée depuis l'enfance. "J'vais trouver mon... second souffle... Pas d'problème."
Elle préleva quelques nœuds et froufrou sur ce qui restait de sa tenue (partageant avec Ao une haine de Tetsu qui en voulait visiblement à leurs beaux vêtements) pour renforcer les bandages et pansait du mieux possible ses plaies.
Cela ne valait pas un bon médecin, mais c'était mieux que rien.
Elle tiendrait jusqu'à Baransu, dû-t-elle ramper et s'y trainer avec les dents ! Il le fallait !

Une étincelle de malice revint dans les yeux de l'insupportable gamine.
"Eh, c'est moi ou Sayuri-la-froide-tueuse-impersonnelle c'est inquiétée pour moi ? Alors qu'elle ressemble à un porc-épic ! L'araignée c'est fait piqué aussi... Désolé, j’ai plus assez de bestioles pour panser tes blessures… J’crois qu’il va falloir te dépoiler encore plus aussi…" ricana-t-elle, encore un rien trop pâle, mais récupérant un soupçon (un gros soupçon, cet increvable cafard) de vitalité. Par contre, elle ne pouvait rien faire contre la douleur et le sang qui sourdait malgré les pansements de fortune. Sans parlait du poison irritant... Il ne lui fallait pas s'éterniser ici.

Hako rappela les pauvres bestioles qui lui restaient et qui s'étaient avéré étonnamment efficace contre les archers, alors que le Yamanaka aux cheveux bleus exposait ses griefs (partagés) et la suite des opérations.
"Les corps des flèchouyeurs sont là bas..." marmonna-t-elle en tendant le doigt vers les caisses où reposait à jamais les archers drainés de leur chakra, oubliant de "parler" mentalement. "Mais on n’est pas là pour faire des courses. On a des gens à libérer et on doit se barrer fissa !"

Sans attendre (une fois de plus), Hako s'élança, grimaçant sous la douleur mais bien décidée à accomplir sa mission. Elle rejoint les prisonniers déjà libérés, les harangua en leur promettant une libération prochaine et mis le cap sur la forêt , où il restait apparemment d'autres prisonnier à secourir.
Malheurs à ceux qui oseraient se dresser sur son chemin ! La konhajin était plutôt… agacée.
La petite kunoichi vert-pomme (enfin, actuellement, plus vraiment) fit jouer ses muscles et ses doigts. Ok, elle pouvait encore se battre, même si chaque minute passait sous la pluie minait sa santé de fer.
Si jamais une palissade se dressait entre eux et les bois, elle formerait un pont de terre avec le Dôton : Dororoku Kaeshi pour servir de marchepieds à tout le monde et la franchir.
Et si l'obstacle était trop haut pour ça, elle le défoncerait à coup de Poing de la Justice !


Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2009/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2009/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Bataille



Pour une équipe constituée sur le tas, vous aviez fait preuve d’une surprenante synergie. Enchaînant attaque après attaque, déluge de fer, nuage toxique, poing lumineux, illusion, le tout s’enchaînait si rapidement, comme une seconde nature, sans accro, comme si chacun de vous savait exactement quoi faire et quand le faire. Bien sûr, la télépathie Yamanaka y était pour quelque chose, bien sûr tout n’avait pas été à la perfection, mais l’attaque synchronisée avait été fluide. Si bien que même un samouraï du calibre de votre ennemi n’avait pas pu résister à la que tous trois aviez déchaînée.

Mais la petite était blessée. Gravement. Ao s’occupait d’elle. La vue de sa blessure ne te retournait pas l’estomac. Tu n’étais pas triste de sa blessure, simplement heureuse de la voir vivante. Genin ? non elle n’était pas une genin. Malgré son tempérament joueur, malgré ses actions légèrement – juste un chouya, hein – impulsives, cette gamine avait l’étoffe d’une excellente kunoichi. Peut-être en discuterais-tu avec Ao plus tard ?

La fatigue te frappa d’un coup. Les dangers imminents hors de vue, tu pus faire un bilan de ton état. Tu n’allais pas bien. Tout ton corps était troué, éraflé, irrité. Tes réserves de chakra étaient critiques. Il fallait finir ça au plus vite. Sortir de là, survivre, rentrer au clan et maudire Baransu pour le reste de tes jours pour les quelques cicatrices que cette soirée avait ajouté à ton corps. Tu espérais d’ailleurs n’avoir aucune cicatrice sur ton visage. Aller ce n’était pas réellement le temps de penser à tout ça.

Ton regard se porta sur la petite fille dont les entrailles, heureusement, étaient encore à l’intérieur de son corps. Vous n’aviez pas besoin d’un second mort …

La jeune Aburame était vêtue du kimono, enfin, des restes du kimono de ton équipier. Si ce n’était du sang, de la saleté et de l’eau, elle aurait paru dix fois plus élégante. Chose qui était probablement liée au vêtement lui-même et non à la petite fille en soit …

À la réplique pleine d’arrogance amusée d’Hako, tu lui lanças un regard mauvais. Ce n’était certainement pas mal intentionné, mais cela te rappela pourquoi tu n’appréciais pas particulièrement les enfants. Leur immaturité t’insupportait.

Puis les paroles d’Ao t’arrachèrent un sourire légèrement forcé, mais un sourire tout de même. Il recommençait avec ce comportement … Mais cette fois-ci, tu comprenais, toi-même ayant eu une pensée similaire un peu plus tôt. Tu n’allais donc pas te plaindre, cette fois-ci.

D’un geste empli d’épuisement, tu passas une main dans ton visage essuyant un peu de l’eau qui s’y trouvait, un geste bien vain puisque la pluie n’avait pas cessé. Tu allas ensuite immédiatement saisir un arc et quelques flèches avant de prendre la tête du petit groupe alors que vous priâtes le chemin de la forêt. Tu avais mis quelques mètres entre Ao et toi, pour être certaine d’être la première vue si jamais un ennemi non endormi se présentait. Tu pourrais ainsi tenter de lui parler et prétendre être œil de faucon. Si le chef la connaissait bien, tu serais surprise de voir que tout le camp la connaissait si bien. Après tout, ton clan n’était pas aussi gros que Tetsu et tu ne connaissais pas tous les visages ainsi que leurs fonctions. Enfin, peut-être était-ce une nation qui ne permettait pas ce genre de comportement …

Si un obstacle, tel un mur se présentais devant toi, tu allais chercher s’il y avait une porte et s’il y avait des gardes. Ton but serait de les distraire alors qu’Hako et Ao ferais sortir les shinobis.






Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
Les trois ninjas, enfin deux et demi pauvre Hako, se dirigèrent vers la palissade. Ce n’était pas très difficile. Plus personne n’était véritablement en état. Ao pouvait sentir le chakra de quelques samouraïs gardant leurs prisonniers dans les bois. Des civiles. Une petite vingtaine gardé par cinq samouraïs qui ne faisaient pas réellement attention à ce qu’il se passait, ils étaient fatigués et préféraient simplement surveiller les prisonniers.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2009/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2009/2000)

ft. HAYASA Akizuki et ABURAME Hako

une équipe composée sur le tas, une mission urgente de rang B, une guerre surprise

Bataille




Ao t’indiqua ses trouvailles par le lien mental qu’il avait mis en place au début de la mission. Un plan. Il te fallait un plan. Tu avais toujours le visage d’œil de Faucon, bien qu’il y eût maintenant une couche de sang et une blessure causée par l’une de flèches qui t’avaient été envoyées.

Je vais me rapprocher jouer la diversion. Vous votre travail, c’est de libérer les prisonniers. Rappellez-vous, tant que les prisonniers, donc tous les prisonniers en état d’être déplacer, ne sont pas à Baransu, cette mission n’est pas finie.


Tu avais décidé de ne pas déclencher les hostilités. Tu allais leur parler. Les convaincre de retourner au campement principal, de partir et de te laisser les prisonniers. Quelques instants suffiront pour le libérer. Ensuite, c’était une course pour la cité de Baransu.

Ao, si je te dis de faire le temple du nirvana, n’hésite pas. Si je te le demande, c’est parce que les pour parler n’ont pas fonctionner.

Tu t’approchas donc des samouraïs, le pas lourd. Tu allais t’en servir. Une main agrippant tes côtes, tu te plantas devant le premier samouraï que tu vis.

« Le camp est attaqué. Vous cinq êtes ordonnés d’aller porter assistance. Je resterai ici pour surveiller les prisonniers. »

Tu avais planté ton regard directement dans le sien, puis se tourna vers ses collègues. Ton ton était autoritaire et ne laissait pas place à l’argumentation. D’ailleurs, tu étais couverte de sang et de blessures. Ce qui ajoutait un peu de crédibilité à ce que tu disais. Tu observas leur réaction. S’ils refusaient ou semblait douteux de tes ordres, tu dirais alors à Ao d’activer son temple du nirvana. S’ils partaient, tu allais prétendre monter la garde alors que tes équipiers libéreraient les prisonniers.







Résumé:
 


Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 297
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 561
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue1478/500Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1478/500)
Le camp n°13

Pour une fois, Hako écouta religieusement et en silence les informations rapportées par Ao et les instructions de Sayuri.
Il faut dire que le bouillant petit lutin vert de Konoha avait bien souffert et n'était plus trop en état de faire sa forte tête... Encore que.
L'adrénaline et sa détermination de konohajin la poussait à continuer, malgré son corps mutilés, ses hémorragies (heureusement ralenties par quelques bandages de fortune taillé dans le précieux kimono du Yamanaka androgyne) et cette irritante substance que ni la pluie, ni les soins hâtif de ses coéquipiers du moment n'avait pu chasser.
Bah, il y aurait bien quelqu'un à Baransu pour l'en débarrasser !

Pour l'instant, il lui fallait serrer les dents. ça tombe bien, ça elle savait faire. Du poison dévorant la peau (et, bien plus grave, sa magnifique tenue) ? Des coups d'épée si rapides qu’elle ne les avait même pas vus ? Peuh ! Ça pique, c'est vrai, mais à Konoha, elle passait son temps à se prendre des coups de Junken à l'entrainement ! Ça aussi, ça fait super mal ! Et fréquenter (intimement même) une archère lui avait apprit à supporter de se faire flécher les fesses !
Allez Hako, un dernier petit effort.

La jeune Aburame reprenait son souffle, écoutant les Yamanaka deviser un plan d'action.
Il restait donc des prisonniers dans les bois... Des civils. L'Empire de Tetsu n'était pas regardant et n'hésitait donc pas à s'en prendre à de pauvres marchands ou villageois qui avaient eut le malheur d'assister au joyeux festival d'Ombre et de Lumière... Le feu de la rage se raviva à nouveau chez la kunoichi vert-pomme (enfin, là y'avait pas mal de pourpre et de vêtements déchiquetés pas à elle). Elle aurait voulu aller châtier ses samouraïs envahisseurs.
Mais hélas, elle n'avait quasiment plus de kikaichuu à sa disposition. Quelle merde ! Sa générosité et son instance pour offrir des funérailles shinobi (une disparition sans trace) aux ninjas tombés au combats (ou... elle réprima un haut-le-cœur à ce souvenir... qu'elle avait dû achever) finissait par lui coûter cher.

Ses légions auraient été parfaite ici : de nuit, dans une forêt obscure et humide, elle aurait pû totalement prendre par surprise les derniers gardiens !
Mais il allait falloir faire autrement et s'en remettre à son taijutsu si les choses s'envenimaient...
Et le lutin vert de Konoha avait déjà eut le malheur de se frotter à poing nue contre un guerrier caparaçonné de fer. Ce n'était pas facile et pas dit qu'elle puisse déployer à nouveau ses techniques les plus brutales impunément.
Mieux valait donc laisser faire les Yamanaka. C'était eux les adultes et les spécialistes en fourberie...

Elle sourit néanmoins à Sayuri, ravi que l'espionne aux cheveux roses n'abandonne pas de "simple civils" à Tetsu.
"Bien reçu... Même si j'ai bien envie de claquer quelques bouches." grogna à mi-voix la kunoichi Aburame. "Je suis un peu... agacée."
Elle se coula donc dans un buisson pour observer les lieux, faisant signe aux prisonniers ninjas qui les suivaient de se cacher le temps que les Yamanaka (et elle au besoin) est déblayer l'opposition.

Profitant de sa petite taille et de l'obscurité, elle allait sans doute pouvoir se glisser auprès des captifs civils, pour les libérer et les rassurer. Si jamais Sayuri ou Ao rencontrait le moindre pépin, elle bondirait hors de sa cachette tel un diable jaillissant hors de sa boîte. Elle avait une technique parfaite pour ça…
Souriant malgré la douleur et la boue, Hako se mit en route en rampant sous les frondaisons comme un cafard.
Konoha (et pièces rapportées anecdotiques) à la rescousse !



Récapitulatif combat:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Ao
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 279
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Intendant
Ryos: 1697
Expérience:
Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Left_bar_bleue2065/2000Quite the ragtag team of shinobis [mission rang B Ft. Aburame Hako, Hayasa Akizuki, Miyamoto Akai, Yamanaka Ao] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2065/2000)





Juste un ninja de moins
ft. Hako, Sayuri, Akai
« ... Bon. Maintenant il faut que tu vives.»




Elle avait prise place en avant, pour être la première à intervenir. J'ai averti  de ce qui se trouverait devant nous, pour éviter toute surprise, et alors que la petite a demandé à nos fuyards de se dissimuler un peu, je la pris à part pour faire de même. Sachant que l'on vient du camp, il faudra éviter d'être sur le chemin des gardes. Je nous ai trouvé un endroit un peu reclus, mais assez près pour toujours avoir Sayuri dans mon rayon d'action, en cas de danger.

Mon seul boulot sera d'appuyer sur le bouton si les choses se passent mal, et puis c'est tout. Je laisse la petite se mettre en position, en évitant de me mettre à vue ou de trop m'approcher. Je m'assure d'être parfaitement à l'écart du chemin que les gardes devraient emprunter pour arriver rapidement au campement, et je garde mes sens en alerte du mieux que je peux; la fatigue pèse, mais pas encore assez pour que je lâche pied. Caché par un gros arbre et quelques buissons, je reste prêt à faire ce qui doit être fait. «Prêt. Si tu lances le signal, j'active Nirvana. Si ton plan réussit, je vais rester cacher un moment pour éviter d'attirer l'attention.»

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


”État et techniques utilisées”:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 705
Date d'inscription : 16/03/2017
Les samouraïs se redressèrent et posèrent leurs mains sur leurs armes en entendant s’approcher. Fatigués et ne connaissant que très peu leur supérieur puisqu’ils venaient d’autres compagnies, ils se laissèrent bernés par la fausse Œil de Faucon. Et ils filèrent sans demander leur restes, inquiets. Les prisonniers restèrent sur leurs gardes avant de voir avec surprise des ninjas les détacher. Ils reculèrent en voyant Œil de Faucon sans savoir qui elle était vraiment. Une explosion retentit soudain alors que des flammes et des panaches de fumée montèrent vers le ciel. On dirait que quelqu’un avait activé le piège du parchemin explosif. Dommage pour lui. Maintenant il fallait fuir. Enfin, finir de fuir. Sachant que les civiles hésitaient un peu, ignorant qui suivre, restant près des ninjas qui les avaient sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.