-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur un arbre à chat géant – 154cm de hauteur
68.99 € 138.99 €
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio]

Invité
Invité
Quelle curieuse ironie... Après avoir justement fait une pause depuis le siège, voilà que la mission que me remet notre intendante m'y ramène directement. Comme si je ne pouvais définitivement pas fuir mes responsabilités de shinobi... Mais je ne me dégonfle pas pour autant. Après tout, le choix est tout ce qu'il y a de plus logique. Je dois être le Konohajin qui connais le plus le daimyo de la vallée, et le fait que je l'ai prévenu du siège surprise lui donne une assurance de fiabilité quand à mes capacités. Je hoche donc la tête en direction de la Senju, la remerciant à ma manière du temps qu'elle m'avait accordé, avant d'empocher l’ordre de mission, et me mettre en direction de la demeure de ma sensei. Le temps est charmant, bien que les grands après midis rayonnants commencent à se faire plus rares, et j'en profite donc pour lire plus en détail le parchemin, alors que mes pas me mènent machinalement sur ce chemin que je commence à bien connaître.

Ainsi, le but de la mission n'est pas l'élimination simple des Tetsujin, mais bien qu'ils quittent définitivement le territoire. Cependant, ils ont l'air de s'être organisés en bande de pillards, et ils seront surement complexes à... "persuader". Deux méthodes s'offrent à nous, faire un massacre bête et sanglant, suffisamment impressionnant pour tous les faire fuir, ou aller chercher directement la tête de l'organisation pour la trancher, et mettre fin à ces crimes organisés. Subtilité, ou destruction. Voilà qui mérite d'être débattu.

J'arrive finalement à ma destination, et je laisse un bref mot sous la porte de ma sensei, ne prennt pas la peine de vérifier si elle est là. Il sera plus simple de la prévenir par un mot que de la voir directement ! Je lui laisse donc ce bref message.

"Nous partons en mission, demain, à l'aube. Prévenez les autres. Itachi."

Et je me met en route vers le terrain d'entrainement, afin de me préparer physiquement et mentalement à ce qui nous attendrais dans les jours à venir. J'avais effectivement appris (un peu tard) que la force psychique dépend également de l'état de son corps, et qu'il valait mieux garder les deux constamment préparés.

***

Le lendemain, je suis le premier arrivé devant la porte du village. Je n'avais pas spécifié le lieu de rendez-vous, mais je sais que je n'en avais nul besoin. Adossé contre l'une des portes rabattues, mains dans les poches, j'attends donc mon équipe. Autant je connais très bien ma sensei, autant je n'ai encore jamais eu l'occasion de rencontrer mes membres d'équipe. J'avais entendu parler de la jeune Toka, qui avait trop utilisé de chakra et avait failli en être handicapée. Une enfant... Tout comme Suzaku. Manque de préparation, trop de confiance, et ça fait des cadavres de jeunes shinobis, même pas adultes. Ce monde est parfois insensé. Je n'avais pas entendu parler de Shishio, mais son nom, Uchiha, est tout sauf anodin. Un petit génie, sans doute... J'ai un soupir. Les Uchiha sont fatigants. Ils ont tendance à se croire supérieurs à tout avec leur dojutsu, et par conséquence se mettent toujours dans des situations pas possible. Et je n'ai aucune envie de jouer la nounou !

Un temps passe avant l'arrivée de mon équipe, et j'en profite pour réajuster mon bandeau. Montrer mon... défaut ? Pour une première rencontre, ça ne serait pas une bonne idée. Je commence à tapoter machinalement du pied, comme pour faire passer le temps plus vite. j'espère qu'ils ne seront pas trop longs !
Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue678/500L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (678/500)
L'équipe épique qui pique


Le message était arrivé tôt ce matin. L'équipe 4 était convoquée pour une mission. L'équipe allait être réunie au complet. J'étais toute excitée à cette idée. Sans attendre, je pris mon équipement, me préparais, me saisis d'une tranche de pain et je sortais en trombe de la maison. Je me rends illico à l'entrée du village, espérant y rencontrer mon équipe. En chemin, après avoir engloutit ma tranche de pain, je me saisis de l'un de mes kunaï, pour y apposer mon Hyouki fuin. Une sorte de rituel que j'accomplissais chaque jours. Au début je le faisais pour me rassurer et c'était devenue une habitude au fil des jours. Je songeais qu'il serait intéressant de demander l'avis d'un expert en fuinjutsu pour avoir des informations sur ce sceau....

Mais je n'eus guère de temps d'y songer plus. J'arrivais en vue de la porte de Konoha. Je plaçais mon kunaï de manière à ce qu'il soit le premier dont je me saisisse en cas de besoin et j'arrivais sur le sol à quelques mètres de la porte. Se déplacer par les toits était vraiment beaucoup plus rapide... Même de si bon matin. Apparemment je n'étais pas la première arrivée. Un jeune homme d'environ dix-huit ans se tenait adossé à la porte du village. Il ne me disait rien. Il portais des vêtements abimés. Ses cheveux étaient blancs. Et je ne pouvais discerner mieux cette personne. Se pourrait-il qu'il s'agisse du mystérieux Itachi ?

Yuriko-sensei m'avait parlé de ses autres élèves. Et j'avais récemment rencontré Shishio. Aussi la supposition n'était pas complexe à faire. Soit c'était un shinobi qui n'avait rien à voir avec l'équipe 4 soit c'était Itachi. réajustant ma mèche, je m'approchais tranquillement du matinal et m'inclinais devant mon sempaï. J'étais peut être jeune mais je n'en ignorais pas moins les règles de politesse. Après m'être redressée, j'adressais la parole au jeune homme.

Itachi-sempaï ? Je suis Toka, genin de l'équipe 4. Ravie de vous rencontrer. Yuriko-sensei m'a dit de retrouver le reste de l'équipe ici. Seriez-vous le premier arrivé ? Il parait que nous partons en mission.


Intérieurement j'espérais que cette mission-ci se déroulerait mieux que ma dernière mission. Durant laquelle Sora le Jônin qui nous encadrait avec Akira avait faillit m'empoisonner. Cette mission avait souffert d'un cruel manque de coordination entre les membres de l'équipe et notre efficacité en avait subit les conséquences. Mais je me faisais du soucis pour rien ? Avec Yuriko-sensei ça ne pourrait que bien se passer.

Récapitulatif combat:
 


Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Shishio
Uchiha Shishio
Konoha no Genin
Messages : 73
Date d'inscription : 20/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 63
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue121/250L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (121/250)


Tu pars en mission demain, à l’aube.

Assis en tailleur sur le sol de sa chambre, les yeux perdus dans le vague, Shishio tentait en vain de comprendre à quel point cette idée le terrifiait. Pour la première fois de sa vie, il allait quitter le village - et même le pays du Feu. Plus encore, c’était sa première mission avec l’équipe 4, sous les ordres de Tadake Yurikô. Cela ne faisait qu’une semaine qu’il avait été muté dans l’armée régulière de Konoha et il partait déjà dans une vallée qu’il ne connaissait que de nom pour la libérer du fléau du grand banditisme provoqué par des soldats en déroute…

Autant dire qu’il remettait grandement en question ses chances de rentrer en vie.

Il avait exprimé un certain enthousiasme à l’idée de travailler avec Yurikô mais, dans son esprit, il se voyait courir après des chats perdus et s’entraîner à l’abri des murs de Konoha. Certainement pas courir en direction du champ de bataille avec un kunai et trois shuriken en poche. Incapable de trouver le sommeil jusque tard dans la nuit, il avait défait et refait son sac une bonne quinzaine de fois, y enfournant autant d’armes qu’il le pouvait, hanté par l’idée qu’il pourrait se retrouver à court de munitions au pire moment possible. Il n’arrivait pas à se débarrasser de l’impression qu’il manquait bien trop de préparation pour une mission en dehors des murs, bien qu’il ait été Genin depuis bientôt deux ans.

Il se réveilla une heure avant l’aube, les traits tirés par le manque de sommeil. Il se contempla dans le miroir un instant - le blanc de ses yeux était injecté de sang et d’épaisses cernes bordaient ses yeux. Il avait plus l’air d’un junkie que d’un ninja, en l’état. Cherchant à se rassurer en se forçant à exécuter des tâches du quotidien, il accorda plus d’attention que d’habitude à se préparer. Revêtant l’une des tenues à haut col portant l’emblème des Uchiha, il vérifia une nouvelle fois le contenu de ses poches de stockages et de son sac à dos, l’intérieur de celui-ci étant recouvert de sangles et encoches pour entreposer ses armes et lui éviter de provoquer une cacophonie métallique à chaque pas. Enfilant son attirail, il soupira longuement et se saisit de son bandeau protecteur. Il avait nerveusement passé une partie de la nuit à en astiquer la plaque métallique, de sorte qu’il pouvait voir son reflet dedans avec la bonne luminosité. Il fixa ses propres yeux noirs pendant de longues minutes, tâchant de se convaincre que rien de mal ne pourrait lui arriver tant qu’il était avec Yurikô, puis il noua le bandeau autour de son front, cachant l’épaisse tâche de vin qui le caractérisait.

Sortant de chez lui, il se hâta vers le point de rendez-vous, tâchant de ne pas être en retard. L’horizon commençait à peine à se colorer d’une lumière chaleureuse quand il arriva sur place, repérant de loin Fuyugeshiki Toka et un autre jeune homme - sans doute le fameux Itachi ? Il s’approcha timidement, s’inclinant bien bas pour les saluer.

E-enchanté, mon nom est Uchiha Shishio. J-j’ai hâte de travailler avec vous !

Une présentation plus adaptée à un travailleur de bureau qu’à un authentique ninja, mais au moins il n’avait pas bégayé en prononçant son propre nom, pour une fois. Relevant la tête, il jeta un oeil au jeune homme - visiblement son aîné de quelques années.

Itachi-senpai, c’est bien cela ? Yurikô-sensei est-elle déjà arrivée ?

Au plus vite elle serait là et au plus vite Shishio pourrait dissimuler sa gêne en suivant ses ordres à la lettre, après tout. Il n’y avait pas grand chose de plus rassurant pour lui que d’être aussi obéissant envers ses supérieurs que possible.

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue2162/2000L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
L'équipe épique qui pique
feat. Team 4

" Il n'y a point de travail honteux."




Ce fut un petit mot de l'élève le plus âgée de Yuriko, discrètement glissée sous la porte, qui l'informa que l'on avait affecté la jeune femme et son équipe à une nouvelle mission. Toutefois, elle n'en connut pas la disposition, Itachi avait été simplement concis et uniquement donné une date de rendez-vous, ainsi que la tâche d'en informer ses deux autres camarades. Lorsqu'elle tint entre ses doigts le petit message froissé, un léger sourire au bord de ses lèvres se dessina. Elle était heureuse de savoir qu'ils allaient enfin tous être réunis et qu'elle pourrait admirer leur progrès. Mais avant tout, elle pourrait les étudier dans le feu de l'action ainsi que leur capacité à se coordonner.

Il fallait dire que généralement, elle partait régulièrement avec son jumeau et ne se posait guère de question à ce sujet. Pour les Tadake, leur fusion était naturelle et innée. Ils se connaissaient si bien qu'ils s'ajustaient l'un à l'autre sans difficulté. Pour ses élèves, ce serait un tout autre cas mais cette mission serait pour eux une bonne occasion de consolider leurs liens nouveaux car le devoir d'un shinobi était aussi de faire face à l'imprévu et d'adaptation.

La konohajin se prépara donc pour l'aube prochaine, rassemblant ses affaires et quittant ses habits de jeune femme du monde pour une tenue plus appropriée à sa mission. Bien que sa bouche ne fut plus peinte d'une couleur vermeille, l'éclat de sa peau blanche en contraste avec la noirceur de ses cheveux lui conféraient toujours cette beauté surnaturelle qui était la sienne. Elle les avait d'ailleurs attachée en une natte simple, ce qui était assez rare pour être souligné.

Connaissant parfaitement Itachi, elle comprit naturellement qu'ils devraient les attendre tout près de la porte du village. Ce fut d'un pas décidé et le regard rempli d'ambition qu'elle quitta sa maison pour retrouver ses précieux élèves... qui étaient déjà tous présents. Serait-elle en retard? Ce serait bien la première fois. Peut-être étaient-ils tous excités à l'idée de travailler ensemble? Une bonne chose aux yeux de la jeune femme qui une fois sur place leur sourit et les salua.

" Itachi-san, Toka-san, Shishio-kun. Je suis ravie de vous retrouver. "

Sa voix était comme à son habitude, claire, douce et posée.

" Il semblerait que nous allons pouvoir mettre notre équipe à l'épreuve. J'espère que vous vous êtes bien préparé. "

Un petit sourire apparut sur son visage avant que son attention ne se tourna vers Itachi.

" Il semblerait que tu sois le porteur de l'ordre de mission Itachi-san. Peux-tu nous en dire plus avant de prendre la route? "

Cela pouvait sembler peu orthodoxe que l'élève connut la mission avant le maître, mais pour Yuriko, ce n'était qu'un jeu de circonstance. Et puis, elle n'était pas habitée par une nature si orgueilleuse qu'elle en soit affectée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Une jeune fille s'approche de moi, d'un pas calme, avant de s'incliner. Je la découpe du regard, comme pour tenter de l'analyser du mieux que je le pouvais, ayant déjà deviné son identité.

"Itachi-sempaï ? Je suis Toka, genin de l'équipe 4. Ravie de vous rencontrer. Yuriko-sensei m'a dit de retrouver le reste de l'équipe ici. Seriez-vous le premier arrivé ? Il parait que nous partons en mission."

Je hoche légèrement la tête, avant de lui répondre, d'une voix calme, continuant de la dévisager.

"Toka-Chan, enchanté de faire ta connaissance. J'ai... entendu parler de toi. Quand à l'équipe... ils devraient arriver d'un moment à l'autre. Nous allons effectivement partir en mission, mais je préfère attendre tout le monde avant de t'en dire plus."

Un léger instant se passe, alors que j'essaie de faire coïncider l'image que je me faisait d'elle avec qui elle est vraiment. je l'aurai imaginée plus casse-cou, plus téméraire, moins polie... mais elle semble disciplinée et calme. Intéressant.

“E-enchanté, mon nom est Uchiha Shishio. J-j’ai hâte de travailler avec vous !”


Absorbé par mon analyse, je n'avais même pas entendu le jeune homme arriver. Je me tourne vers lui, un peu décontenancé par l'individu. Bégayant, s'inclinant bien trop bas, il semblait tout sauf sur de lui,soit l'opposée totale de ce que je m'imaginais. Je bredouille un "Enchanté..." sous l'effet de la surprise, et le jeune homme enchaine :

“Itachi-senpai, c’est bien cela ? Yurikô-sensei est-elle déjà arrivée ?”


Je hoche la tête lorsqu'il mentionne mon nom, lui expliquant que Yuriko allait surement arriver incessamment sous peu, et à peine ai-je le temps de prononcer ces mots qu'elle était là. Toujours assurée, sa détermination pouvant se lire sur son visage, fidèle à elle même.

" Itachi-san, Toka-san, Shishio-kun. Je suis ravie de vous retrouver. "


Je lui rends sa salutation, et elle enchaine.

" Il semblerait que nous allons pouvoir mettre notre équipe à l'épreuve. J'espère que vous vous êtes bien préparé. "
Elle se tourne alors vers moi, avant d'ajouter " Il semblerait que tu sois le porteur de l'ordre de mission Itachi-san. Peux-tu nous en dire plus avant de prendre la route? "

Un léger sourire se dessine sur mes lèvres, alors que je ne sors non pas un, mais 3 ordres de mission, que je remet à mes équipiers, avant de m'expliquer.

"Effectivement, je pense que l'on m'a remis cette mission suite à mes... aventures auprès de Nishimura Genji. Cependant, je me suis dit que c'était une belle occasion pour rassembler notre équipe ! J'ai pris la liberté de faire une copie de l'ordre de mission, afin que vous pussiez tous l'assimiler."
Et l’interpréter. Je leur laisse environ une minute de lecture, afin d'être certain qu'ils le lisent tous.

Finir les restes



Après l'assaut de l'Empire de Tetsu sur la cité de Baransu, dans la Vallée d'Enokizu, toutes les troupes des samouraïs du Fer ne sont pas rentrées chez elles.
Des bandes de déserteurs ont été aperçut, vivant de rapines et de brigandages.
Occupée à la reconstruction et aux renforcement de ses frontières, le Daimyo de la Vallée d'Inari nous a demandé de faire le ménage à la place de ses troupes exsangues.
Eliminez les ronins ou convainquez-les de quitter définitivement la région.

Commanditaire : Nishimura Genji, Daimyo de la Vallée d'Enokizu
Récompense :100 ryôs


Je reprends ensuite la parole, leur expliquant mon point de vue.

"Vous vous rappelez tous de l'assaut de Tetsu sur Baransu, j'en suis certain... Il se trouve que lors du siège, j'ai pu me, hum, confronter aux soldats de l'empire. Hormis les mercenaires shinobis, ils ne sont pas particulièrement puissants, et je soupçonne fortement des ashigarus être à l'origine de ces troubles, soit des soldats au bas de l'échelle hiérarchique, et mal armés... Cependant, je les vois également mal agir de façon coordonnée sans un quelconque commandement. Voilà pourquoi je pense que quelques plus hauts gradés sont aussi restés, et dirigent les bandes de pillards. Ce qui nous offre théoriquement deux choix."
Je lève mon index "Massacrer un grand nombre de soldats afin de dissuader les autres. Ça sera l'occasion de tester notre habilité au combat, et travailler notre synergie d'équipe." Je lève ensuite mon majeur "Chercher les têtes de l'organisation et les faire tomber. Les soldats, sans commandants, risquent d'abandonner les vols. Cependant, on ne sait jamais comment des groupes armés peuvent réagir, et, peut être que les groupes paniqueront et massacreront encore plus. C'est donc un pile ou face, nous permettant de sauver de nombreuses vies et travailler nos compétences de renseignement, mais mettant en jeu un nombre de vie encore plus important."

Je ferme mon poing, avant de demander au groupe :

"Auriez vous vu un détail qui m'aurait échappé ? Ou tout simplement un autre plan ?"


Après tout, je n'avais que récité des solutions très basiques. Peut être qu'un autre stratège se cache parmi mes compagnons ?
Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue678/500L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (678/500)
L'équipe épique qui pique


          L'équipe ne mit pas longtemps à se rassembler. Shishio arrivât un peu après qu'Itachi, qui avait apparement entendu parler de moi, se présente à son tour. Le Chuunin aux cheveux d'albatre semblait absorbé dans ses réflexions en me regardant. C'était un peu gênant, mais je faisais semblant de ne pas avoir remarqué. Shishio m'ignorât tout simplement. Il semblait stressé. L'angoisse de la mission ? Je ne pouvais lui donner tort, j'avais moi-même des apréhensions. Enfin, Yurikô-sensei arrivât à son tour. Aussi belle que dans mes souvenirs, elle avait troqué son beau kimono pour une tenue plus adaptée qui lui allait à ravir. Je notais sa cheveulure rassemblé en une tresse. Ayant récement coupé mes cheveux, je ne serait pas génée. Mais je me souviendrais de cette astuce pour plus tard.

       
Ce n'est pas très gentil de m'ignorer de la sorte Shishio ! C'est un grand jour mais tout de même ! Bonjour sensei ! Je suis moi-même ravie de vous voir aussi.


          Je me calmais avant d'écouter attentivement les informations dont nous disposions. J'éveillais également mes dons sensoriels, ils nous seraient utiles pour repérer nos cibles. J'analysais particulièrement le chakra de Yurikô-sensei, n'ayant jamsi eus l'occasion de le faire. Comme je m'en doutais, le chakra de Yurikô-sensei était impressionnant. Si pour mon âge la quantité de chakra que je possédais était impressionnante, celle de Yurikô-sensei l'était encore plus... Du moins c'est ce que je ressentais. Itachi nous tenît un rouleau de parchemin contenant la description de notre mission. En la lisant, je ne pouvais m'empêcher de faire le rapprochement avec ma mission précédente. Les temps semblaient vraiment propices au vol et à l'insécurité depuis la bataille de Baransu... Après un instant, Itachi reprit la parôle énonçant ses plans. Soit nous fonçions dans le tas. Une solution peu enviable. Hors Yurikô-sensei qui connaissait nos aptitudes, nous ne savions rien els uns des autres. Sans un minimum de coordination, une telle approche serait dangereuse. La seconde option était d'identifier des cibles prioritaires à éliminer en espérant que les autres suivent. Peut être moins dangereuse, mais moins assurée cependant. Je refermais le parchemin avant de réfléchir à une quelconque idée. Nous n'avions aucune idée des forces des ronins dont il était question et nous n'avions aucune véritable informations sur nos propres forces.

       
Je... je ne suis peut être pas la mieux placée pour parler de stratégie... La dernière mission à laquelle j'ai participé c'est très mal déroulée... Bien que j'y ai une part de respossabilité, ce qui a fait défaut était les flagrant manque de préparation et de cohésion. Sans vouloir accusé l'autre Genin présent ou le Jônin qui nous encadrait, j'aimerais tout de même que notre première mission en équipe se déroule mieux et sans accroc. Avant d'établir une véritable stratégie, nous devrions peut être savoir quels sont les forces et faiblesses de chacun. Si j'ai retenu une chose des récents évènements qui me sont diréctements liés, c'est qu'il est bon de savoir connaitre ses propres limites. Comme nous sommes destinés à travailler ensemble, une véritable osmose est nécessaire... et je pense que cela passe par plus que simplement connaitre le prénome de chacun. Comme l'idée vient de moi, je vais commencer donc. Ma principale faiblesse est mon manque de force. C'est un point que je n'ai malheureusement que peu travailler pour me concentrer sur d'autres dans lesquels je me déboruille...Disons mieux. Mes atouts sont en premier lieu ce que nous pourrions appeler des dons innés. Je n'ai pas la prétention de certains claniques, mais j'ai une génétique particulière. Je perçois le chakra. Je n'ai pas encore vraiment développé cette compétence, mais je peux ressentir le chakra de chaque choses qui m'entoure mais cela reste une vague forme. Je ne vois pas le chakra comme un Hyûga par exemple. Ensuite... Et j'ignore encore pourquoi, bien que je sois d'affinité Dôton,  la moindre technique de cet élément que j'utilise finit par créer des cristaux. Les textes parlent de Shôton... Une sorte de mutation du Dôton qui se développe chez de rares personnes. Enfin, l'atout que je considère comme principale chez moi est le fuinjutsu. La majorité de mes reches de jutsus tournent autour des sceau... Au prix d'un déraisonnable entrainement, j'ai finis par maitriser l'un des sceaux les plus avancés. Je ne peux pas porter de coups mortels hormis avec le Shôton. Mais je peux géner des adverssaires ou nous protéger en cas de dangers. Je ne suis pas vraiment forte au corps à corps mais dispose de bonne capacités d'évasions et de combat à distance.


Je concluais ainsi mon monologue en espérant que les autres suivent mon idée. Une bonne compréhension des forces de chacun nous permettrais de parer à la faiblesse des autres. Mais il fallait que nous soyons précis dans nos présentations.

 
Récapitulatif combat:
 
   

 
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Shishio
Uchiha Shishio
Konoha no Genin
Messages : 73
Date d'inscription : 20/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 63
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue121/250L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (121/250)


Entouré de ses trois coéquipiers, Shishio n’était de toute évidence pas le moins du monde à l’aise. Sans connaître Itachi, le jeune Uchiha était tout de même capable de sentir à quel point il n’était pas à sa place entre lui, Toka et Yurikô. Les trois s’étaient réunis avec un air calme et serein, échangeaient sur la mission à venir comme s’il ne s’agissait que d’un exercice de routine qui ne nécessitait qu’un peu de réflexion pour être mené à bien de la façon la plus efficace possible, tandis que tout ce que le cerveau de Shishio acceptait d’imaginer, c’était les innombrables façons qu’il avait de décéder au cours de cette sortie du village. Ou, pire encore, de provoquer la blessure d’un camarade par son incompétence et de survivre. L’écart commence à se voir, le raté. Le demi-sang avala difficilement sa salive tandis que ses yeux sautaient d’un de ses interlocuteurs à l’autre, manifestement dépassé par le fil de la conversation.

Trop absorbé par ses propres inquiétudes, il n’avait même pas réagi au reproche de Toka, manifestement vexée qu’il ne l’ait pas saluée spécifiquement. Avec quelques secondes de retard, il s’inclina bien bas devant elle, exclamant un “Toutes mes excuses !” tout à fait ridicule - parfaitement dans le style chiffe molle de Shishio. L’espace de quelques instants, l’arrivée de Yurikô l’avait distrait même de ses pensées défaitistes : la voir ainsi, dans une tenue adaptée au déplacement rapide et au combat, ses cheveux réunis en une natte guerrière et son visage découvert de sa coquetterie habituelle avait fait battre son petit coeur plus rapidement que de coutume et, avec un peu de rose aux joues, il était resté bouche bée avant de se ressaisir, tournant son attention vers la tirade d’Itachi. Il sentit sa honte et son angoisse grandir encore un peu plus en réalisant à quel point son aîné était plus assuré et expérimenté que lui, comme un poids écrasant sur ses épaules qui gonflait un peu plus à chaque phrase. Lui qui avait déjà le moral au sol, il se sentit s’enfoncer encore un peu plus en entendant Toka proposer que chacun liste ses forces et ses faiblesses pour une meilleure coopération.

Cette mission était tout ce qu’il pouvait imaginer de pire : l’équipe de Yurikô serait confrontée à des anciens samuraïs, parmi lesquels il devait s’attendre à trouver des officiers suffisamment forts et charismatiques pour contrôler des déserteurs a priori sans foi ni loi. Selon les votes du reste de son équipe, donc, Shishio allait soit se retrouver mêlé à des combats ouverts, au cours desquels il était presque certain qu’il laisserait sa peau, ou une mission d’assassinat - et avec sa chance, il pouvait s’attendre à éternuer au pire moment et se faire décapiter sur le coup par un garde au katana facile. Les épaules et la tête baissées, le jeune genin était très visiblement abattu, n’écoutant que d’une oreille la longue liste déroulante de Toka en se demandant bien ce que lui serait capable de dire sans passer pour un incapable abruti - un titre qui lui allait au demeurant plutôt bien.

Un léger frisson instinctif remonta le long de sa colonne vertébrale en entendant Toka parler des cristaux qu’elle était capable de manifester - il ne se souvenait que trop bien des pointes acérées qui avaient pressé contre ses côtes, prêtes à déchirer sa peau et s’enfoncer dans sa chair. Sans même s’en rendre compte, il avait eu un mouvement de recul, s’éloignant légèrement de la jeune fille, toujours bien embêté quant à ce qu’il pourrait répondre une fois qu’elle aurait fini de parler.

Moi, je lance des shurikens. Il envisagea très sérieusement de se contenter d’une réponse aussi courte et peu éloquente avant de se gifler mentalement - même si c’était vrai, il ne pouvait pas attendre de ses camarades qu’ils acceptent sa compagnie en mission s’il admettait qu’il était véritablement un bon à rien. Encore que recevoir l’ordre de rester là et éviter la mission, au final, ce n’était peut-être pas si mal… Cela lui permettrait de rester en vie, ça, c’était certain. Quelques semaines, peut-être même quelques mois de plus de gagnés à vivre dans la honte comme la risée du village pendant que d’autres risquaient leur peau à sa place. Voilà un mode de vie qui convenait bien à une loque comme Uchiha Shishio, pensait-il avec un certain dégoût pour lui-même.

Lorsque Toka se tût, il soupira en se grattant l’arrière de la tête, tâchant de dissimuler un minimum sa gêne, bien trop conscient de l’air pathétique qu’il aurait en exposant ses maigres compétences - surtout qu’il souffrirait sérieusement de la comparaison avec les autres membres de l’équipe, particulièrement avec Toka qui était plus jeune que lui et pourtant bien plus avancée.

Pour ce qui est de mes capacités… Eh bien, je maîtrise les bases, et c’est à peu près tout. Je ne suis particulièrement bon ni en taijutsu, ni en ninjutsu, ni en genjutsu… Je peux au moins utiliser le Shurikenjutsu de façon fiable, quoique cela n’a toujours rien de bien impressionnant. J’ai tendance à coupler mes aptitudes au lancer de shuriken et mes maigres compétences au corps à corps pour prendre mes adversaires par surprise avec des attaques simultanées, afin de compenser mes faibles caractéristiques de base. Contrairement à ce que mon nom de famille peut suggérer, je ne dispose ni d’un Kekkei Genkai, ni d’un talent naturel pour ce que je fais.

En prononçant la dernière phrase, un petit rire sarcastique lui échappa ; on lui avait reproché ce dernier point tant de fois que c’en était presque devenu une plaisanterie pour lui. Quoiqu’en dise son acte de naissance, Shishio n’avait définitivement rien d’un Uchiha : ni les yeux, ni l’apparence, ni le talent.

Quant au plan d’action… Ne devrions-nous pas commencer par nous intéresser à la sécurité des populations locales ? L’ordre de mission ne les mentionne pas, mais si elles sont les victimes des voleurs, commencer par les protéger pourrait nous permettre de dissuader les brigands et nous pourrions obtenir des informations utiles pour la contre-attaque - les modes opératoires, la chaîne de commande, ce genre de choses. Enfin… Je suppose…

Envahi par la soudaine sensation d’avoir trop parlé, le genin se tût soudain, les joues réchauffées par l’embarras. Baissant la tête en signe de respect, il fit un pas en arrière, laissant comprendre qu’il avait fini de parler pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue2162/2000L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
L'équipe épique qui pique
feat. Team 4

" Il n'y a point de travail honteux."




Le regard de la jeune femme se porta directement sur son élève le plus ancien, prenant délicatement entre ses mains la copie du parchemin de mission qu'il s'était donné la peine de faire. Calme, elle déplia le bout de papier pour en balayer le texte, tout en tendant l'oreille aux paroles du chuunin. Bien vite, il montra ses talents de potentiel leader en étalant rapidement divers plans d'action possible, ce qui fit naître un petit sourire au coin des lèvres de la kunoichi avant de porter sur lui un regard fier. Il avait fait beaucoup de chemin depuis leurs premières rencontres et l'expérience qu'il avait cumulé à Banrasu l'avait visiblement transformé au point de prendre bien plus confiance en lui. S'il continuait sur cette voie, il deviendrait rapidement jonin et pourrait diriger sa propre équipe.

Puis rapidement, ce fut la jeune Toka qui offrit sa propre analyse. Elle aussi semblait avoir grandi. Prenant attache de ses erreurs, elle en tirait un enseignement de bon sens et proposa que chacun puisse mettre en avant ses qualités et ses défauts afin d'assurer une meilleure coordination puisque, après tout, c'était la première fois qu'ils étaient tous réunis. Yuriko sourit de plus belle face à cette intervention judicieuse.

Enfin, elle tourna son visage bienveillant en direction de Shishio dont elle sentit toute la tension qui le prenait au corps. Son regard gêné, le raidissement de son attitude, son anxiété était palpable. Toutefois, la jeune femme notait clairement tous les efforts qui étaient les siens. Il essayait de s'adresser clairement à ses nouveaux camarades et offrit une opinion constructive.

" Et bien, c'est à se demander à quoi je pourrais bien vous servir. Vous pensez vraiment à tout. "

Sur ses paroles, la jeune femme rangea le rouleau de mission avant de porter son attention sur chacun d'entre eux.

" Je n'ai rien à redire sur vos propositions bien que je pense que nous pouvons toutes les réunir. "

Dans un premier temps, Yuriko regarda Itachi.

" Tu connais déjà l'ennemi et leurs manières de se battre. Nous pourrons grâce à ton expérience avoir une idée claire de leurs manières de fonctionner. Il te faudra nous indiquer en chemin si tu te souviens du genre d'armes qu'ils utilisent ou même du matériel. "

La jeune femme passa sur la jeune Toka.

" Tu as fait une bonne suggestion. C'est la première fois que vous allez travailler ensemble, il serait idéal que vous appreniez en mieux cerner votre potentiel pour mettre en place des stratégies efficaces qui exploiteraient le talent de chacun. "

Puis enfin, le regard de la kunoichi s'arrêta sur Shishio vers qui elle s'avança, posant une main chaleureuse sur son épaule, comme si elle cherchait à lui signifier que tout allait bien se passer.

" Quant à l'idée de Shishio-kun, elle nous permettrait d'avoir une meilleure vue d'ensemble de nos ennemis. Avec une carte et l'aide des villageois, nous pourrions trianguler les zones d'attaques vers la position de leur potentiel campement mais aussi cerner la nature des butins qu'ils visent. Avec de la chance, nous pourrions même définir leur prochaine cible et les surprendre, ou bien tendre un piège dont nous aurions le contrôle. "

Restant aux côtés du "petit dernier", la konohajin porta à nouveau son attention sur ses deux plus anciens élèves.

" Quant à mes prédispositions, au-delà du fait que vous savez que je manie les jutsus médicaux, je suis une femme qui me bat aux corps à corps. Mes talents dans mon affinité primaire ne vous seront que peu utile pour cette mission, tout comme mes connaissances dans le fuuin. C'est pour cette raison que je vous propose de scinder notre groupe en deux en fonction de nos talents, au cas où nous venions à être malencontreusement malmenés. "

La jeune femme posa sa main sur la tête de Shishio.

" Je prends ce jeune homme avec moi. Puisqu'il a des prédispositions à l'observation et dans les armes de jets, il pourra couvrir mes arrières. Toka, tu te joindras principalement à ton aîné Itachi. Itachi possède des techniques d'attaques qui pourront aisément sonner l'ennemi et te permettre de combiner les tiennes. Son genjutsu pourra aussi se coupler avec tes attaques shoton. "

Sur ce discours, la jeune femme fit un signe de main comme pour indiquer qu'il était temps de se mettre en route. Ils auraient tout le temps de discuter de quelques autres modalités avant de gagner un des villages attaqués.

Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue678/500L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (678/500)
L'équipe épique qui pique


          Chacun exposât ses propres forces ét faiblesses. Je ne fus pas surprise d'apprendre que Shishio maitrisait l'art de lancer des shuriken. Yurikô-sensei révélât elle aussi ses capacités. Elle savait se battre au corps à corps, était médecin et maitrisait le fuinjutsu. Bon... Je m'en était rendue compte qu'elle possédait une force démentielle quand elle avait pulvérisé un manequin du terrain d'entrainement d'un seul coup. Mais je m'étais toujours questionné sur l'origine de cette force. Elle qui était si fine et belle ne pouvait cacher une musculature correspondant à une telle force. La seule autre explication était sa maitrise du chakra. Je ne voyais que cela. La chef de notre équipe exposât son plan de scinder le groupe en deux. J'allais faire équipe avec Itachi. Mais alors qu'Itachi-san allait se présenter plus clairement, un shinobi l'interrompu. Le Chuunin était convoqué pour participer à une autre mission. Après s'être excusé, il nous quittât.

Une fois qu'il s'en fût aller, je me tournais vers ma sensei. Nous allions devoir revoir nos plans avec un membre en moins. Une pointe d'anxiété montât cependant. Même si je savais que ça allait mieux se passer que ma mission précédente, je ne pouvais m'empécher de m'inquiéter. Yurikô-sensei semblait beaucoup plus assurée que moi. Normale elle est Jônin, il y a une raison pour laquelle elle est a ce poste. Shishio semblait encore moins serein que moi. Ce qui n'était pas pour me rassurer.

       
Je crois qu'il va falloir revoir nos plans Sensei. Je ne me sens pas encore assez douée pour me permettre d'agir seule sans diréctives... La dernière fois ça s'est plutôt mal passé avec Inuwashi Sora.


         Je baissais les yeux. Qui était à blamer pour ce qui s'était passé cette fois là ? Lui qui devait superviser la mission et ne l'a pas fait ? Ou moi qui avait agit dans la précipitation ? Personellement j'aurais tendance à dire que c'était sa faute... Mais personne ne croirait la parôle d'une Genin contre celle d'un chef de clan. Il avait été désagréable tout le long de la mission... Je chassais ses pensés avant de m'interesser de nouveau au parchemin de mission. Je le rangeais dans ma sacoche à parchemin avec le parchemin que j'utilisais pour ma technique de scellement de techniques. Je souris doucement. C'était le parchemin que Yurikô-sensei m'avait offert lors de notre entrainement avant... Avant mon passage à l'hôpital. Ce moment me semblait déjà si lointain.    

 
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Shishio
Uchiha Shishio
Konoha no Genin
Messages : 73
Date d'inscription : 20/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 63
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue121/250L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (121/250)


La gêne faisait brûlait les joues de Shishio comme si l’intérieur de sa bouche avait soudainement pris feu. Les yeux fixés sur le sol entre ses pieds, le corps entièrement raidi par la honte, il se fustigeait mentalement. Qu’est-ce qui lui avait appris de l’ouvrir ainsi devant ses coéquipiers plus forts et plus expérimentés que lui, comme s’il était capable de fournir un plan auquel ils n’auraient pas déjà pensé ? Il lui sembla évident, aussitôt qu’il s’était tu, que la seule raison logique pour laquelle son idée n’avait pas encore été mentionnée par Itachi ou Toka, c’est qu’elle était simplement stupide et inutile. Il ne savait pas encore pourquoi, mais il en était certain : il ne pouvait qu’avoir dit une idiotie colossale. Après tout, on parlait de lui, Uchiha Shishio.

En écoutant Tadake Yurikô féliciter ses deux élèves les plus anciens sur leur efficacité et leurs capacités à évaluer la situation rapidement, il se crispa, attendant les inévitables remontrances quant à ses idées complètement à côté de la plaque. Il était tellement sûr de recevoir une réaction négative à sa proposition qu’il sursauta quand la main fine de la Jounin se posa en un geste rassurant sur son épaule. Relevant la tête, surpris, il eut du mal à retenir un sourire idiot en écoutant sa tutrice complimenter son idée, confirmant son premier instinct - c’était effectivement une première étape fonctionnelle pour le plan qui se dessinait dans l’esprit des quatre ninja.

Ce soulagement ne fut que de courte durée, cependant ; tandis que Yurikô annonçait à Itachi et Toka qu’ils partiraient de leur côté tandis que lui-même serait en charge de couvrir la Jounin dans ses futurs combats contre les samurais, il sentit une pression monstrueuse peser sur ses épaules. Que se passerait-il si, dans son incompétence, Shishio valait à sa tutrice d’être blessée au combat ? Quel genre d’élève ou de ninja serait-il alors, s’il échouait à utiliser ses maigres capacités pour protéger celle qui lui avait permis d’être là ? Il avala difficilement sa salive, comme si sa gorge était obstruée par son stress et son trac. Les muscles raides à nouveau, il tenta de son mieux de s’autopersuader que tout se passerait bien ; après tout, il était en binôme avec la personne la plus compétente de leur groupe. C’était sans doute le meilleur moyen qu’avait Yurikô d’équilibrer les binômes : mettre ses deux élèves compétents entre eux, et prendre avec elle le poids mort. Elle avait sans doute pris en compte le fait que l’utilité de Shishio sur le champ de bataille serait faible, voire absente… Il pouvait donc se permettre de se reposer sur elle sans la mettre en danger. Penser avec une telle lâcheté lui donnait envie de se frapper, mais au moins, il n’était plus paralysé par la trouille.

Il était prêt à suivre le mouvement initié par Yurikô et se mettre en route vers l’extérieur du village, quand un ninja sortit de nulle part, interpellant Itachi. Une autre mission, hein ? Je me demande ce que cela fait, de se sentir requis quelque part… Il secoua la tête, s’interdisant de s’attarder sur sa jalousie pour les shinobis plus talentueux que lui. Il ne servait à rien de cultiver de telles pensées ; ce n’était pas en regardant avec envie les autres qu’il changerait sa propre situation.

Il dirigea son regard vers Toka avec une légère incompréhension. Elle qui avait semblait si sûre d’elle-même en initiant la conversation sur les compétences de chacun, semblait maintenant bien plus… Hésitante. Comme si sa sérénité avait fondu comme neige au soleil aussitôt Itachi disparu. Ceci fit réfléchir Shishio ; il ne connaissait rien de son aîné, mais si celui-ci était demandé pour des missions précises et si Toka se fiait à ce point à lui, il devait être très fort. Il eut une moue pensive en se demandant jusqu’à quel point il était à la traîne dans cette équipe. Il finit par se tourner vers la route, réalisant que le temps qu’ils passaient à la porte de Konoha était autant de temps loin des villages attaqués et des innocents qui avaient besoin des ninjas de la feuille.

Sans doute devrions-nous revoir le plan d’action sur le chemin ? Dans tous les cas, la direction est la même pour un bon moment, quelle que soit la méthode que nous suivons.

Accompagnant par les gestes ce qu’il venait de dire, Shishio se mit à marcher lentement dans la direction opposée à celle de Konoha. Il n’était jamais allé au-delà de l’épaisse forêt qui entourait le village - enfin, jamais dans ses souvenirs ; il était théoriquement né bien loin en dehors du village, tandis que son père était en mission à l’étranger, et n’était arrivé à Konoha qu’en tant que nourrisson. Il se déplaçait très lentement, de sorte que Toka et Yurikô le rattraperaient immédiatement sitôt qu’elles suivraient le mouvement. Bien trop timide pour oser imposer le déplacement, Shishio essayait de limiter l’humiliation qu’il ressentirait s’il devait finir par faire demi-tour et revenir à l’entrée du village pour continuer la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue2162/2000L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
L'équipe épique qui pique
feat. Team 4

" Il n'y a point de travail honteux."




Tout paraissait parfaitement se dégoupiller et ce fut avec un enthousiasme non dissimulé que Yuriko se sentit assez fière de pouvoir mener une mission avec son équipe complète mais... mais la vie était faite d'imprévue et parfois les choses ne tournaient pas comme on le voudrait. Alors que la Team Quatre s'apprêtait à s'en aller, voilà qu'un shinobi messager vint les arrêter afin de s'entretenir avec Itachi. Surprise, Yuriko écarquilla un sourcil avant que son élève ne se tourna vers elle avec un regard sérieux qui lui indiquait ainsi qu'il devait malheureusement se retirer. Pour seule réponse, elle lui offrit un hochement de tête et un petit sourire qui l'excusait. Si on était venu le quémander, c'était que l'affaire qui le concernait se devait d'être personnelle ou plus sérieuse encore que leur tâche actuelle.

" Et bien, nous voilà plus que trois. Qu'il est dommage que vous ne pouviez profiter des connaissances de votre aîné. "

Elle poussa un petit soupir, légèrement déçue mais pas démotivée pour autant.... ce qui ne fut pas le cas de la jeune Toka, prise d'une petite montée d'angoisse à la vue de la perte de compagnon. Écoutant avec attention ses inquiétudes, la jeune femme lui sourit pour la rassurer et lui tapota légèrement la tête.

" Ne t'inquiète pas, Toka-san. Nous aurons bien le temps de discuter sur le sujet et puis, cela vous permet de vous rapprocher des conditions réelles d'une mission. Parfois nous sommes amenés à imaginer par anticipation certains plans mais ils peuvent rapidement être contrariés pour de bien nombreuses raisons. Cela nous oblige à réfléchir vite et à agir le plus intelligemment possible. Et crois-moi, ce n'est pas le plus facile à faire, même pour tes aînés. Il faut toujours rester sur ces gardes. "

Ou bien avoir une carte maîtresse dans sa manche. Mais la jeune femme n'était pas là pour étudier des stratégies particulières, ni pour en offrir spécialement des leçons. En tant que professeur, elle voulait voir de ses propres yeux comment ces jeunes pousses étaient capable de se débrouiller, voir leurs failles pour mieux les aider à apprendre à les maîtriser. D'ailleurs, la nomination du nom du chef des Inuwashi de la bouche même de la jeune genin en disait déjà beaucoup. Elle avait eu quelques échos de cet évènement malheureux et peut-être que les deux jeunes femmes devraient avoir une conversation sur le sujet. Toutefois, ce n'était ni l'heure ni le moment.

D'ailleurs, Shishio le rappela sagement et proposa rapidement à ce que leur équipe se mit en route. Un vrai petit chef? Un petit sourire en coin se dessina sur le visage de la kunoichi. Prenait-il enfin confiance en lui ou n'était-ce qu'une illusion? Ou peut-être découvrait-elle simplement qu'il était victime de son impatience?

" En route. L'homme de l'équipe a parlé. "

La kunoichi se mit à rire alors qu'elle emboîta simplement le pas de son élève. Direction la vallée d'Enokizu, au nord de Konoha. Il leur faudrait sans doute plusieurs heures avant d'atteindre un autre petit village, lieu où nos trois shinobis pourraient prendre quelques renseignements sur les activités des brigands qu'ils allaient rechercher. Mais en attendant, puisque le temps le leur permettait, Yuriko chercha à questionner les deux genins.

" Dites-moi, que savez-vous des samuraïs? Connaissez-vous leurs méthodes ou pas du tout? "

Ce n'était pas le moins du monde une question piège. Au début, la jonin avait espéré avoir ses informations par Itachi. Il lui aurait semblé très intéressant à ce que son élève donna ses impressions à ses benjamins mais puisqu'il n'était plus là, Yuriko cherchait à tester leurs connaissances de l'ennemi.

Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue678/500L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (678/500)
L'équipe épique qui pique


          On ne va pas se mentir, de voir partir Itachi, l'élément le plus confirmé de notre groupe après Yurikô-sensei me mettait là pression. je n'étais vraiment pas rassurée. Nous allions devoir revoir notre stratégie ou plonger dans l'inconnue. Mon inquiétude avait due vraiment transparaitre, car Yurikô-sensei commençât à m'expliquer que ce genre de choses arrivaient plus souvent qu'on ne le croit dans la vie d'un shinobi et que même certains ainés avaient du mal à s'en accommoder. Je pris un instant de réflexion, un peu trop court, car Shishio lui-même exprimât son impatience et commençât à partir hors du village. La remarque de Yurikô-sensei sur le fait que Shishio devenait "l'homme de l'équipe". C'était certes qu'une boutade, mais avions nous vraiment besoin d'un "homme" ? N'étions-nous que de pauvres femmes perdues sans la compétence naturelle des mâles ? J'avais tendance à penser que non... En réalité, je pensais surtout l'inverse. Nous avions bien plus de pouvoir sur les situations en générale que les hommes ne voulaient bien l'admettre.

Sur ces réflexions, j'emboitais le pas de ma sensei et nous rattrapions Shishio sans trop de difficultés. Mon anxiété s'était apaisée, du moins pour l'instant. J'étais plongée dans mes pensés à mesure que nous progressions. Je réalisais à quel point j'avais grandis depuis ma dernière mission hors du village. Je n'étais plus la gamine immature qui ne mesurait pas les risques de ses actions... Non, j'étais plus mature... Et cette mission était l'occasion de le prouver à Yurikô-sensei.. De lui montrer à quel point j'avais grandis. Je repassais en mémoire cette discussion que j'avais eu avec Yurikô-sensei dans ma chambre d'hôpital. "Quelle jeune femme souhaites-tu devenir... et non pas celle que tu désires copier." M'avait dit ma sensei cette fois-là. Je n'avais pas encore de réponse à apporter à mon professeur.

" Dites-moi, que savez-vous des samuraïs? Connaissez-vous leurs méthodes ou pas du tout? " Finit-elle par demander. Les samuraïs ?  Je réfléchis un instant pour focaliser mes pensés sur cette question. Je ne savais pas grand choses d'autres que ce que l'on racontait dans les livres d'histoire de la bibliothèque de Konoha. Je n'en avais jamais rencontré.

       
Dans... Dans les livres, on raconte qu'ils ne sont pas si différents des Shinobis. Ils savent maitriser le chakra, mais d'une façon différente de la notre. Leur atout principale est leur sabre dont la maitrise est améliorée par leur utilisation du chakra. Cela dit je n'en ai jamais rencontré.


          Je me fustigeais intérieurement. On aurait cru une gamine récitant une définition apprise par cœur... Bon au moins ça montrait que j'avais quelques connaissances sur le sujet. Puisque nous n'étions pas en situation de danger pour plusieurs heures, je désactivais mes sens mystiques pour me concentrer sur ce qu'on savait des samuraï... Concrètement peu de choses. Ils ont un sabre... utilisent le chakra et... C'est à peu près tout. Sautant d'arbres en arbres, je me demandais combien de temps prendrais notre voyage jusqu'à la vallée d'Enokizu.    

 
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Shishio
Uchiha Shishio
Konoha no Genin
Messages : 73
Date d'inscription : 20/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 63
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue121/250L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (121/250)


L’homme de l’équipe, hein ? Un léger frisson parcourut l’échine de Shishio à cette appellation, tandis que la pression grandissante qui pesait sur ses épaules le fit s’affaisser encore un peu plus. Toka était manifestement désarçonnée par la brusque réduction d’effectifs dont l’équipe souffrait et Yurikô semblait décidée à se servir de cette mission comme d’un prétexte pour évaluer ses élèves, ce qui signifiait qu’elle resterait en arrière tant que la situation n’était pas critique ; si Shishio avait bien compris les motivations et états d’esprit de ses coéquipières, alors il aurait déjà bien assez à faire comme cela. À ce stade, toute indication que la bonne réussite de la mission reposait sur lui, même en partie, n’était qu’un poids de plus sur ses épaules. Il n’était pas exactement le genre de personnes à être motivé par le stress et l’anxiété : au contraire, face à une situation effrayante, il se gelait sur place et devait se faire violence pour ne pas être paralysé face au danger.

Au moins, les deux demoiselles le suivaient, lui évitant un demi-tour ô combien humiliant pour prix de son faux départ. Il leur laissa le temps de le rattraper avant d’adopter une cadence normale, s’assurant de rester à leur niveau sur la route en adaptant sa démarche aux leurs. Il releva la tête en entendant la question de sa tutrice, son visage s’illuminant légèrement ; désireux de compenser son manque de talent, Shishio ne manquait pas de savoir académique, que ce soit via les cours dispensés à l’Académie Ninja de Konoha ou en dévorant l’intégralité de la bibliothèque de son père, féru de romans historiques sur les conflits de ninjas et de samuraïs des derniers siècles. Toka semblait un petit peu hésitante à déballer ce qu’elle savait, mais ce ne fut pas le cas du jeune Uchiha ; il vit là une opportunité de se rendre utile à l’équipe, et il plongea dedans la tête la première.

Je n’en ai jamais rencontré, et l’état actuel de leurs méthodes et coutumes n’est pas connu avec certitudes, mais j’ai lu un paquet d’histoires sur les conflits qui ont opposés des clans ninjas et samuraïs.” Il commença avec un air plus assuré que précédemment, manifestement à l’aise dans son élan pédagogique. “Pour commencer, ils ont un certain dédain pour le chakra ; ils pensent que les shinobis corrompent cette énergie en la raffinant en différentes techniques de ninjutsu et de genjutsu. Ils s’en servent aussi, mais préfèrent prétendre que nos techniques n’ont rien à voir ; dans les faits, ce sont souvent des maîtres du kenjutsu. Ils utilisent le chakra pour affiner le tranchant de leurs lames, augmenter leur portée, s’en servir comme support pour des attaques à distance… Bref, tout ce qu’il est possible de faire avec du chakra pur et un katana. Il est donc probable qu’ils utilisent principalement des méthodes de combat rapproché.

Le jeune garçon réfléchit un instant, creusant sa mémoire pour se rappeler ce qu’il avait lu dans les livres de son père.

Mais je ne pense pas qu’ils s’y cantonnent. À mon avis, on doit s’attendre à des utilisateurs du bukijutsu de façon générale. Et puis, puisque ce sont des déserteurs, il serait naïf de partir du principe qu’ils ont entièrement conservé leur discipline de samuraïs. Notre avantage principal contre eux réside dans la furtivité et la mobilité, un shinobi ne peut pas se permettre de laisser un samuraï choisir le rythme du combat - il risquerait d’être raccourci d’une tête en le faisant.

Il déglutit doucement en réalisant ce que cela impliquait ; lui qui préférait se battre sur la défensive et chercher des failles dans la posture adverse pour les exploiter, il allait cette fois devoir se mouiller et attaquer de sa propre initiative. S’il laissait les guerriers de Tetsu diriger le combat, il n’avait aucune chance - et encore, il était probable qu’il n’ait aucune chance même en conservant l’initiative.

Après avoir vidé sa mémoire de toutes les informations qu’il avait accumulées au cours des années, Shishio regarda autour de lui avec un air perplexe, puis s’arrêta, prenant un peu de retard sur ses coéquipières. Il se retourna pour regarder vers le village, et lâcha avec un air absent :

C’est… La première fois que je m’éloigne autant de Konoha…
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue2162/2000L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
L'équipe épique qui pique
feat. Team 4

" Il n'y a point de travail honteux."




Yuriko paraissait relativement calme et sereine sur le chemin, alors que l'anxiété gagnait un peu ses deux élèves. Le départ de leur aîné et l'idée d'un combat à venir semblaient les inquiéter quelque peu. Cherchant à distraire leurs esprits pour ne pas se laisser gagner par la peur, elle les interrogea sur leurs connaissances de l'ennemi. Toka s'y tenta en premier par un énoncer concis et global de ce qu'elle savait sur ces hommes, alors que Shishio semblait subitement revigorer de pouvoir répondre avec encore plus de détails. Les deux réponses arrachèrent un petit sourire à la jeune femme, éprouvant de la fierté à savoir qu'elle avait sous ses enseignements deux esprits sérieux et studieux.

" Et bien, si je m'attendais à ce que vous en saviez autant. "

Bienveillante, elle leur sourit à tous les deux avant de se permettre d'en rajouter un peu plus et d'apporter sa pierre à l'édifice de leur savoir.

" Les samouraïs sont des combattants redoutables et particulièrement tenaces, aussi fiers que des shinobis. Pour les plus nobles d'entre eux, ils obéissent à un code d'honneur mais dans notre cas, nous allons sans doute affronter des individus qui n'en n'ont plus. Un véritable samouraï ne s'abaisserait pas à mener des coups bas et des larcins de la nature dont on accuse nos adversaires. Pour cette raison, vous devrez être sur vos gardes à tout moment. "

Continuant la route normalement, Yuriko remarqua soudainement que Shishio s'était arrêté. Cela devait être sans doute la première fois qu'il s'éloignait autant du village, si elle devait se fier à ce qui lui avait confié sur son histoire.

" Shishio-kun? Sache qu'aujourd'hui ne sera pas le dernier de ta vie. Tu reverras Konoha bien vite, je t'en fais la promesse. "

La jonin ne se serait jamais permise de tenir un tel discours si elle n'y croyait pas, car elle n'était pas une femme de mensonge, bien au contraire. Elle pouvait même se révéler bien dure en disant les choses honnêtement. Mais pourrait-elle reprocher à ses élèves le sentiment d'inquiétude qui devait les gagner? Non. La peur pouvait même sauver des vies. Il ne fallait pas être trop prompt à la chasser.

La fine équipe reprit donc la route, une route parsemée de petites discussions sur des thèmes variés, allant de leurs connaissances stratégiques ou des choses plus personnelles et légères. Ce fut ainsi jusqu'à atteindre un petit village de la vallée où se trouvait parmi eux des malheureux victimes de brigands. En soit, les lieux ne payaient pas de mines, ils avaient tout ce qui pouvait paraître le plus simple du monde comme ses gens. La plupart devait être de modestes travailleurs et des villageois sans histoire. Ils représentaient donc des cibles faciles car il était assez évident qu'ils ne fussent pas tailler pour le moindre affrontement, si ce n'était en agitant des fourches.

" Mes chers élèves, c'est ici que nous allons commencer notre enquête. Montrez-moi vos talents d'interrogations, en notant qu'il est peu recommander d'en venir à l'intimidation. "

Sur ces paroles, Yuriko leur fit un petit geste comme si elle les invitait à entrer en scène. Il était temps pour eux d'apprendre dans le vif.

Revenir en haut Aller en bas
Fuyugeshiki Toka
Fuyugeshiki Toka
Konoha no Genin
Messages : 162
Date d'inscription : 03/05/2019
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 20
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue678/500L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (678/500)
L'équipe épique qui pique


          Le trajet entre Konoha et notre première halte se déroulât sans encombres. Si Yurikô-sensei et Shishio semblaient discuter de stratégies et d'autres choses, j'étais resté assez silencieuse. Non pas que de tels sujets ne me passionnaient pas, mais je n'étais pas très à l'aise. J'essayais de me rassurer en me disant que Yurikô-sensei veillerait à la réussite de la mission, que ça ne se passerait pas comme la dernière fois. Mais le fiasco de ma dernière mission planait dans mes pensés tel l'ombre de la canopée sur le chemin. Je n'arrivais pas à me sortir ça de la tête. Et cette fois ça serait pire si on échouait par ma faute encore une fois, car je décevrais ma sensei. Nous arrivions dans un petit village. Un endroit qui aurait put être charmant si il avait été en paix. Notre premier exercice pratique commençait : mener l'enquête auprès des habitants. Mais avant je laissais Shishio prendre de l'avance. Je voulais me confier à la kunoichi d'ébène.

       
Sensei... je... Je ne sais pas comment vous faire part de ce qui me tracasse. Lors de ma dernière mission... les choses ont assez mal tourné en parti à cause de moi. Je ne veux pas mettre en danger ni Shishio ni vous par un manque de discernement de ma part. Certes, les circonstances sont différentes. Sora-san ne s'est pas montré très bon dirigeant et Akira-san n'était pas très à l'aise. Mais je me suis précipité et ça à faillit me coûter bien plus que la réussite de la mission. Je sais que je suis jeune et inexpérimentée, bien que je cherche à prouver le contraire et... Vous savez déjà que je suis trop impulsive ou imprudente. Me blesser ne me fait pas peur, blesser des équipiers inaptes non plus... mais vous blesser vous ou Shishio... cela me terrifie.


          Je baissais les yeux. Ne suis-je encore qu'une gamine ? J'espérais avoir grandis depuis la dernière fois. Mais cette boule d'anxiété me prouvait en quelque sorte le contraire. Je suis une kunoichi de Konoha peut être, mais certainement pas une grande kunoichi... pas encore. J'espère le devenir un jour. Yurikô-sensei m'a affirmé que tenter de lui ressembler n'était pas tracer ma propre voie. Mais que dois-je faire pour devenir celle que je veux devenir ? Toujours ce même questionnement qui ne cesse de m'obnubiler.

 
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Shishio
Uchiha Shishio
Konoha no Genin
Messages : 73
Date d'inscription : 20/09/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 63
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue121/250L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (121/250)



Les trois envoyés de Konoha arrivèrent bien vite en vue du premier village sur la liste des victimes qui leur avait été communiquée. La route plongeait dans la vallée, creusée au cours des siècles par un cours d’eau claire qui la traversait dans le sens de la longueur, perçant à toute heure le silence du paysage montagneux par un doux bruit de clapotement qui peignait cette toile d’une couleur paisible et sereine. Shishio ressentit un pincement dans la poitrine avant qu’ils n’arrivent aux portes du petit groupe d’habitations ; la paix ambiante, la sensation d’isolement provoquée par les hautes montagnes qui entouraient la vallée, se réunissaient pour composer l’exemple parfait d’un lieu où il aurait pu se sentir bien. La conscience aiguë que sa présence ici était dûe au fait que cette paix avait été troublée par des personnes mal intentionnées lui était profondément désagréable. Ces montagnes auraient dû être des protections naturelles pour les gens d’ici, se dit-il avec une certaine rancoeur, mais à cause de ces bandits, elles ne sont rien d’autres pour eux que des barrières qui les coupent de l’aide et de la protection de l’armée de leur seigneur. Tout cela était terriblement frustrant ; il honnissait au plus haut point cette sensation qu’il avait bien trop souvent ressentie, cette impression que les protections derrière lesquelles il se cachait se retournaient contre lui. Il n’y avait rien de plus pervers, rien de plus fourbe que de changer en menace ce qui autrefois rassurait quelqu’un.

Profitant de leur position surélevée par rapport au village, Shishio en observa rapidement la topographie. Il pouvait voir une poignée d’habitations en bois, bien sûr, mais il était plus intéressé par ce qui alimentait la vie du village : pour que ces gens se soient réunis ici et y restent, il y avait forcément une activité “coeur”, qui fournissait du travail à une partie d’entre eux et permettait à la communauté de s’auto-alimenter en nourriture ou d’échanger avec d’autres hameaux peu éloignés. Construit autour de la rivière qui traversait la vallée, il vit un moulin qui lui semblait parfaitement correspondre à cette définition ; un tas épais de troncs d’arbres à la découpe parfaitement identique était bien visible à côté de celui-ci, suggérant une scierie qui mettait à profond le courant naturel de l’eau. En outre, à l’ouest, une petite ferme semblait s’étendre ; les labours n’étaient pas bien larges, mais ils suffisaient sans doute à faire pousser des légumes pour nourrir les gens du coin. Si je trouve une taverne et un petit temple ou un autel en bas, on aura fait le tour des grands classiques, je crois. Satisfait de son étude préliminaire, il se remit en mouvement, rattrapant en quelques foulées les deux demoiselles qu’il accompagnait.

Un peu en retrait par rapport à Yurikô et Toka, il les suivit cependant jusqu’à l’entrée du village, prenant le temps de remarquer l’absence notable dans les rues. À vue de nez, en comptant les habitations qu’il avait pu voir en amont de la vallée, ce hameau ne devait pas compter beaucoup plus d’une quinzaine d’habitants ; mais à cette heure de fin de matinée, il s’attendait tout de même à ce que ces quinze habitants soient actifs, vaquant à leurs occupations et échangeant entre eux. Tout cela lui serait apparu comme définitivement suspect s’il n’avait pas pris en compte la raison de leur présence ici ; sans doute les villageois s’étaient-ils dissimulés à l’approche de ces trois étrangers, que l’on avait dû voir venir de loin si une vigie efficace avait été mise en place. Acceptant d’un signe de tête rapide la mission que leur confiait Yurikô, il s’aventura plus profondément dans les étroites venelles qui séparaient les habitations rustiques, laissant Toka en arrière - elle ne semblait pas pressée, et il serait sans doute plus efficace pour les deux jeunes gens de se séparer afin de mener l’enquête, se dit-il.

Tandis qu’il se déplaçait dans le village, Shishio fit attention à ce que chacun de ses pas fût bruyant et ostentatoire ; il ne voulait pas donner l’impression à quiconque qu’il se cachait. Plus il était vu, moins il était suspect, après tout !
Se fiant à sa mémoire du plan du village, il se dirigea rapidement vers les terres agraires à l’ouest du hameau, établies à même la vallée. Il ne connaissait rien à l’art de la ferme, mais il lui semblait qu’un terrain plat était souvent plus généreux avec les pousses que cette inclinaison légère ; il se fit la remarque que le fermier qui gérait ces plants serait sans doute une forte tête et se prépara mentalement à tomber sur quelqu’un de terriblement borné. Resserrant légèrement le bandeau protecteur marqué de l’insigne de Konoha autour de son front, il toqua à quatre reprises sur la lourde porte, élevant sa voix pour qu’elle traverse le panneau de bois.

Il y a quelqu’un ? Mon nom est Uchiha Shishio,” il voulait son ton ferme et sûr ; il se devait d’être une source de quiétude pour les habitants que lui et son équipe étaient venus protéger. “J’ai été envoyé par Konoha pour répondre à la requête de votre Daimyo, Nishimura-sama. J’aimerais vous poser quelques questions au sujet des bandits qui vous ont troublé ces derniers temps.

Il eut le temps de compter dix longues secondes avant que des bruits de mouvement ne se fissent entendre à travers la porte, sous-entendant que le fermier s’apprêtait à ouvrir. Il recula d’un pas, simplement par politesse - et dans le but de ne pas effrayer un homme ou une femme qui était sans doute déjà sur le qui-vive. Lorsque la porte s’ouvrit, Shishio sut qu’il avait pris la bonne décision en reculant ; les pointes acérées d’une fourche se trouvaient juste devant lui, pointant son torse. S’il était resté en place, il aurait sans doute manqué de peu de se faire embrocher par le cinquantenaire barbu un peu trop nerveux qui lui faisait face. Celui-ci posa les yeux sur le bandeau de Shishio et sembla soudainement confus.

Oh, vous… Vous êtes vraiment de Konoha…
- En effet.” Shishio mobilisa toute sa volonté pour ne pas montrer l’élan de peur qui l’avait envahi quand la fourche avait commencé à pointer son torse de si près. Il était important pour lui de réussir ce coup de bluff, afin de gagner la confiance des locaux. “Puis-je entrer ? Plus vous me donnerez d’informations, et plus mes coéquipiers et moi-même serons capable de vous débarrasser pour de bon de la menace de ces bandits.

Le fermier acquiesça lentement et, après avoir vérifié que Shishio n’était pas suivi, s’écarta de l’encadrement de la porte pour le laisser rentrer. L’habitation était modeste, trahissant les conditions frugales dans lesquelles les habitants du village survivaient ; ils n’avaient définitivement pas besoin que des déserteurs avides de richesses faciles et d’occasions de laisser libre cours à leur soif de sang ne s’ajoutassent à un quotidien déjà difficile. Suivant le signe de main du quinquagénaire, le garçon s’installa sur un tabouret de bois devant une table, le fermier s’assit en face de lui.

Désolé pour l’accueil brusque, j’ai juste… Cru qu’ils étaient revenus.
- Il n’y a pas de mal, monsieur. J’aurais sans doute réagi à votre place. Je… Je peux vous demander votre nom ? Cela rendrait la discussion nettement plus simple.
- Je m’appelle Masahiro,” répondit simplement l’homme, manifestement dépassé par ce qui se passait.
Bien, Masahiro-san.” Shishio se força à lui adresser un petit sourire ; c’était ce que Yurikô aurait fait à sa place, il n’en doutait pas, et il ne savait pas qui d’autre imiter pour être une présence rassurante. Une part de lui se sentait terriblement hors de ses compétences tandis qu’il tâchait de mener cette discussion, mais il parvint à garder ce masque faussement confiant tout au long de leur échange. Aussi ridicule le genin se sentait-il, il obtint des réponses à toutes ses questions, apprenant l’essentiel des attaques de bandits. Une fois la conversation terminée, il se leva, s’inclina bien bas et décida qu’il était temps de revenir lentement vers Yurikô pour faire son rapport. Cela faisait déjà une petite demi-heure qu’il s’était éloigné de l’équipe, et il était plus que temps de montrer qu’il ne s’était pas fait embrocher par un villageois nerveux ou égorgé par un bandit en embuscade, se disait-il.

Tandis qu’il arpentait les chemins du hameau dans l’autre sens, il ne put s’empêcher de laisser son esprit dériver vers ce que le fermier lui avait raconté. C’était… Inquiétant, pour rester sobre ; chaque attaque avait commencé de la même façon : le chef supposé des bandits s’avançait au milieu de l’avenue principale du village, se tenant debout au milieu des habitations en ordonnant à quiconque s’approchait qu’on lui amenât l’homme le plus fort du hameau pour le défier en duel. Il restait ainsi immobile jusqu’à l’apparition d’une personne assez brave pour tenter de lui faire face puis, après avoir tué cette personne en combat singulier, il déclenchait l’attaque des bandits.

C’était pendant cette deuxième phase que les victimes s’accumulaient le plus : enhardis par le meurtre gratuit d’un de leurs compagnons, les villageois tentaient de se défendre, de riposter contre les envahisseurs qui entraient dans leurs maisons pour collecteur le “butin” gagné par leur chef. Toute personne qui tentait de faire face était brutalement assassinée et plus de la moitié de la population de ce hameau avait péri lors de la première attaque, ne laissant qu’une poignée de villageois désemparés qui avaient été trop effrayés pour risquer leur vie. Mais ce qu’il y a de plus inquiétant encore, c’est le butin qu’ils collectent. De la nourriture, des objets de valeur, bien entendu ; mais le fermier lui avait parlé d’un homme musculeux armé d’un kusarigama qui, après avoir mis à sac sa maison, s’était aussi emparé de sa fille - Hisako, une jeune fille de dix-sept ans qui était tout ce qu’il avait de plus cher au monde. Je ne vois qu’une raison pour laquelle des bandits de ce genre enlèveraient des jeunes filles de leur foyer, se dit-il, et je n’aime pas cette raison du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Senju Setsuna
Senju Setsuna
Konoha no Genin
Messages : 14
Date d'inscription : 06/12/2019
Age : 23

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 0
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue20/500L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (20/500)

« - Yurikô-sensei ? » la voix haut-perchée de son interlocutrice sifflait à la manière dont on soufflerait bêtement dans un shakuhachi : dissonant, irritant, horripilant. Mais c’est à cette mésestime qui teintait son regard que la Senju serra davantage les dents. « Yurikô-sensei est partie avec son équipe - excusez-moi, vos coéquipiers ponctuels - à la Vallée d’Enokizu. »

Elle tiqua sur le terme “ponctuel” sans pour autant donner de forme verbale à l’offense que cette modeste femme d’administration se permettait de lui offrir en réponse à sa question. N’était-ce pas de sa responsabilité de tenir au courant des événements survenant à des dates spécifiques avec une heure se présentant également toute aussi cadrée ?

Setsuna bouillonnait intérieurement, mais son regard torve ne rivalisait pas avec l’expression maussade de son interlocutrice dont la montagne de paperasse croulait à son bureau ; une petite pique envoyée à un élève indiscipliné passant l’ennuyer dans sa tâche quotidienne était certainement un réconfort amer à son existence se limitant à se plaindre d’une crampe au poignet et les yeux gorgés de sang le soir venu et de trouver encore l’orgueil de croire que sa pauvre jeunesse se retrouve gâchée par sa condition dégradante de gratte-papier.

« - Depuis combien de temps sont-ils partis ? »

Sa voix cassante trouva bien vite sa jumelle : « Quelques heures tout au plus. L’équipe de Yurikô-sensei ont signalé leur départ ce matin. Ils devraient être rentrés dans la soirée s’ils sont très efficaces, ou bien d’ici quelques jours selon les complications. »

Setsuna hocha simplement la tête, abandonnant la femme à son activité barbante sans prendre la peine ni de la remercier, ni de la saluer. Entre leurs dents, un juron s’échappait à leur séparation ; « pauvre fille » grognait la gratte-papier, « grognasse » pestait la Senju.

***

L’organisation du voyage précipité n’avait pas duré plus de quelques minutes. Le matériel nécessaire pour la mission était on ne peut plus hasardeux - la conversation à mi-mots avec la dame de l’administration ayant suffi à la dissuader de converser plus longtemps en sa compagnie pour obtenir plus que le strict minimum - mais pas impossible à déduire ; ses kunaïs, ses shurikens, ses parchemins suffisaient à répondre à une éventuelle mission périlleuse. La missive de Yamamoto-san était soigneusement rangée dans sa sacoche, s’imaginant par habitude que son faciès, uniquement, ne suffirait à éveiller la mémoire de sa nouvelle instructrice à sa nouvelle recrue.

Rien n’obligeait, à priori, la Senju à prendre la route pour rejoindre sa nouvelle équipe : beaucoup se seraient contenté d’attendre que celle-ci ne revienne pour faire les présentations ; Setsuna était loin de se soucier de la convenance ou même de se mettre en valeur devant ses camarades ou Yurikô elle-même. Il y avait une mission en cours, Setsuna avait besoin de se défouler, Setsuna avait besoin de gagner en expérience, ou, comme elle se laissait souvent à penser ces derniers temps d’un humour sinistre et solitaire : Setsuna avait besoin de s’aiguiser.

La course par la forêt d’Hi no Kuni était loin d’être un passage détendu ; quelques heures de routes avaient eu raison de l’endurance de la Senju qui dû s’attarder à prendre des pauses courtes pour mieux économiser son énergie. Dans ces instants-ci, il lui arrivait de trouver occupation dans la relecture de la missive dont l’écriture brouillon de Yamamoto-san trouvait une forme de réconfort empoisonné dans son cœur d’adolescente. Elle s’était même surprise à chiffonner par réflexe le papier en souvenir de son visage pour l’instant d’après se mettre à lisser sur le sol cette dernière de gestes prononcés.

Au final, s’oubliant dans de profondes réflexions sur des banalités, elle ne s’ennuya pas à remarquer la longueur du trajet, le décor bucolique apportant toujours chez Setsuna un sentiment de plénitude et de confort ; sentiment qui s’évanouit à la vue d’un des villages concernés par les récentes attaques de bandits. Son souffle pantelant, elle prit un instant pour retrouver la stabilité de sa respiration, son poignet essuyant négligemment son visage brillant par l’effort. Devant elle, la description fidèle de son sensei dos à l’entrée du village ainsi qu’une demoiselle - probablement une élève, si elle devait parier - à la chevelure d’un blanc éclatant et au grands yeux sanguins. La Senju s’approcha d’elles d’un pas mesuré, pour s’accorder un temps supplémentaire pour ne pas paraître à bout de souffle, non par politesse de laisser un instant d’intimité dans la conversation des deux femmes.

Arrivée à portée, elle attira l’attention d’un raclement de gorge et d’une salutation pompeuse d’un ninja à son supérieur.

« - Yurikô-sensei. » fit-elle d’une voix modulée en récupérant dans sa sacoche la missive froissée qu’elle lui tendit.

Pas un mot de plus, Setsuna n’était pas de ceux qui s’étranglaient de manières et de parlotte là où un simple mot suffisait à apporter toutes les réponses nécessaires.

Yurikô,
la personne qui te remettra cette missive est l’élève dont je t’ai parlé : Senju Setsuna.
Je te laisse le soin de parfaire son éducation, je sais que tu le feras à merveille.
Yamamoto.


Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 448
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 463
Expérience:
L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Left_bar_bleue2162/2000L'équipe épique qui pique [Pv - Yuriko/Toka/Shishio] Empty_bar_bleue  (2162/2000)
L'équipe épique qui pique
feat. Team 4

" Il n'y a point de travail honteux."




Apprendre de ses erreurs, cela demandait d'avoir beaucoup de recul sur soi-même, notamment lorsqu'il s'agissait d'une question d'égo. Si ce n'était jamais aisé, cela ne signifiait pas que cela était impossible et Yuriko, en tant que femme fière, connaissait parfaitement le problème, pour l'avoir vécu, pour avoir soutenu des élèves dans ce cas. Ce fut avec le sourire aux lèvres qu'elle vit le timide Shishio se lancer sans lui montrer la moindre hésitation à l'assaut des villageois pour poser des questions... mais elle s'étonna que l'inquiétude gagnait Toka, elle qui était si vive et prompte à se lancer. Un peu comme s'ils avaient inversé les rôles.

Comprenant que la jeune fille voulait parler, elle se tourna vers elle et attendit qu'elle s'exprima pour lui raconter ce qui l'angoissait autant. S'il y avait bien une chose à laisser de côté lorsque l'on devait partir en mission d'équipe, c'était bien les problèmes personnels qui pouvaient parasiter la raison et conduire à faire des faux pas. D'après ce qu'elle lui dévoila, l'ancienne mission à laquelle elle avait participé semblait la suivre comme une ombre, un échec qu'elle avait peur de renouveler.

" Je vois... Alors il te faut analyser avec pragmatisme ce qui n'allait pas pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Visiblement, vous aviez un problème de préparation et de communication, n'est-ce pas? Mais ne soit pas effrayer par l'échec. C'est de lui que l'on apprend. Tu es toujours là n'est-ce pas? Tu as appris beaucoup depuis. "

Yuriko s'approcha de la jeune fille et posa une main sur son épaule.

" Cette fois, nous ferons en sorte que les choses soient différentes. Tu connais tes coéquipiers et nous avons déjà en partie mis en place une stratégie. C'est une bonne occasion pour apprendre ou plutôt, réapprendre, à travailler en équipe. "

Elle se mit à sourire.

" Soit à l'écoute et garde l’œil ouvert. Tu verras, les choses devraient bien se dérouler. "

Mais alors qu'elle finit sa phrase, voilà qu'une jeune fille s'approcha des deux kunoichis. C'était une adolescente qui présentaient le bandeau du village, une présence à laquelle elle ne s'attendait pas et qu'elle accueillit avec une certaine surprise. Silencieuse, elle la salua poliment d'un mouvement de tête avant de se saisir délicatement du parchemin. Là, elle lut une lettre de recommandation qui la fit sourire.

" Oh? Je vois, tu es la jeune Setsuna. Je suis ravie de te rencontrer enfin. Yamamoto-san m'avait déjà parlé de toi. Es-tu au fait de la mission? "

Yuriko porta son regard sur la jeune fille, puis passa sur la jeune Toka.

" Voici Toka-san, l'une de tes partenaires. Nous devons récolter des informations auprès des villageois. Allez-y ensemble et toi Toka, décris-lui la situation et donne-lui tous les détails. Nous nous retrouverons d'ici une demi-heure au centre du village. "

Elle laissa les deux jeunes filles prendre les devants pour la collecte d'informations. Il était temps qu'elles puissent gagner en expérience et cela en faisait partie. Toutefois, cela ne signifiait pas qu'elle demeurait là à ne rien faire pendant que ses élèves partaient questionner les villageois. De son côté, Yuriko étudia plutôt le terrain, fit le tour des maisons, vérifia les alentours, et questionna les rares personnes qu'elle croisa... et autant dire qu'elles ne furent pas nombreuses. Généralement, elle avait simplement attiré l'attention de quelques curieux qui l'observaient par leur fenêtre et avait tenté sa chance en cherchant à se montrer rassurante. Une fois que sa grande inspection fut faite, elle s'en retourna au centre du village pour retrouver ses jeunes étudiants ninjas.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.