-16%
Le deal à ne pas rater :
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
56.99 € 67.99 €
Voir le deal
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato]

Aller à la page : Précédent  1, 2
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
Graines semées au vent, chaos de la généalogie !

La suite.

Les Uzujins avaient pu stabiliser l’Omura mais celle-ci restait faiblarde. Et inconsciente. Surtout inconsciente. Ce qui n’était pas pratique pour pouvoir se guider. Bon an mal an, ceux-ci arrivèrent au « Grand Peuplier ». En réalité, ce qui était appelé du nom d’un arbre était en réalité un immense lotissement en marge du village. Rien de bien mirobolant en somme. Des appartements parallélépipédiques empilés les uns sur les autres avec pour habitants de pauvres bougres plus ou moins aisés. Trouver ce qu’avait mis en ce lieu la femme qu’ils avaient secouru revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin.

En plus de cela, leurs déboires allaient se heurter aux « aléas » du destin. A peine arrivés sur place, un sifflet retentit à leur encontre et, pendant qu’ils observaient des hommes en costume vert et marron ceindre le lotissement d’un ruban plastique, ils virent arriver vers eux un petit homme à la mine sèche du nom de Kirogo Subaza. Il était le chef de la brigade des pompiers de l’île et il avait pour ordre de faire verrouiller et évacuer le lotissement du Grand Peuplier pour une inspection annuelle dans les parties communes dans le cadre de leur plan anti-incendie. Jusque là rien d’anormal me direz-vous mais un ninja chevronné apercevrait sans doute une équipe d’individus un peu plus costauds et sans le dit costume de pompiers se diriger vers l’endroit, parler avec d’autres pompiers, glisser un billet puis rentrer sur site.

De la corruption ? Ici ? Sous leurs yeux ? Mais quelle horreur. Quoi qu’il en soit, la route était barrée et les pompiers la gardaient. Jusqu’à l’arrivée de la milice qui elle bloquerait totalement l’accès. S’ils voulaient entrer rapidement et discrètement, c’était tout de suite. Mais que pouvaient-ils bien chercher ? A qui demander ? Pourquoi les envoyer ici ? Les questions devaient fuser dans l’esprit des shinobis.
Tant de questions pour si peu de réponses…

Pendant ce temps
Lotissement du Grand Peuplier


L’équipe envoyée par les mystérieux individus du fumoir venaient de passer la barrière filtrante comme convenu. Ils ne seraient pas embêtés pendant leur fouille. Les autres équipes avaient les ninjas à l’oeil. Tout était pour le mieux. Dans leurs mains, le cadastre décrivant l’endroit et l’appartement d’Omura Chieko marqué d’une croix. Dans quelques minutes, une dizaine au plus, ils seraient sur le lieu et n’auraient qu’à retourner l’endroit comme ils savaient si bien le faire. Matelas éventrés, vaisselle brisée, les shinobis ne retrouveraient rien de probant.

La suite, dans le prochain épisode…


*

Récapitulatif:




Revenir en haut Aller en bas
Ōshanburazā Rinkusu
Ōshanburazā Rinkusu
Uzushio no Chunin
Messages : 284
Date d'inscription : 28/07/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang A - Perle d'Uzushio
Ryos: 0
Expérience:
[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Left_bar_bleue1623/2000[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1623/2000)
[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Ptrk

Rinkusu

Où la légende du Lynx des Mers du Sud




Mais le jeune garçon avait un autre plan en tête. Je devais le porter lui également. Dans l'état, je compris son idée, mais lui indiqua qu'il m'était impossible de gérer les deux en même temps. Non pas par soucis de force, mais parce qu'en cas d'attaque, je devais pouvoir agir au plus vite. Cependant, je lui fis un grand sourire, ainsi qu'à son clône, le gratifiant d'un clin d'oeil pour la créativité dont il faisait preuve, mais qu'elle ne serait pas nécessaire.

« J'ai assez confiance en vous trois pour braver tous les dangers qui nous ferons face. » disais-je en commençant à marcher. « Et puis, ces enfoirés ont osé attaquer en plein jour l'une des nôtres... Je paris qu'ils sont en ce moment même entrain de nous épier. » continuais-je en regardant droit devant moi. « Alors autant y aller franco ! Après tout, on est des Uzujins... Non ? » Mes dernières paroles furent ponctués d'un clin d'oeil et d'un sourire taquin alors que je pressais le pas.

À ma plus grande surprise, le Grand Peuplier n'était pas un arbre, mais bel et bien un complexe d'habitations enchevêtrés les uns dans les autres. Une curiosité architecturale qui, disons le, était vraiment moche, tout en faisant parfaitement sens concernant le choix de la Kunoichi qui était encore inconsciente sur mon dos. Après tout, il n'y avait rien de mieux pour passer inaperçu qu'en étant perdue au milieu des locaux. Une logique Omuresque qui me fit sourire, jusqu'à ce que je perçois une foule amassée à quelques pas de notre objectif.

« C'est une grosse blague... »

Des pompiers étaient entrain de quadriller le secteur pour empêcher les riverains d'accéder à leurs appartements. La raison ? Une sombre histoire de truc-muche annuelle. En y regardant bien, toutes les personnes présentes ne semblaient pas trop mal vivre la situation, à croire qu'au fur et à mesure des années, ils s'étaient habitués à la chose. Néanmoins, cette connerie n'allait pas pour nous simplifier la tâche. Regardant aux alentours s'il n'y avait pas moyen de se faufiler, j'aperçus une escouade de grand gaillard arriver vers un des hommes en faction. D'un léger coup de coude, je fis signe à Hajoon de regarder dans cette direction. Nous pûmes ainsi tous deux voir ce qui se passa alors.

« Fais chier... »

Il nous fallait un plan, et vite. Je regardais Hajoon et son double, ainsi que Kai et la scène. Pour le moment, nous étions plus ou moins à couvert dans la foule, mais il était fort à parier que les assaillants de l'Omura étaient présents, tapis dans l'ombre à guetter notre venue. Impossible donc d'attaquer de front sans risquer de se prendre les foudre de toute la population et des shinobis qui accompagnaient le petit groupe qui venait d'alourdir la besace des hommes en uniforme. Il fallait réfléchir, et vite, j'avais à ma disposition deux genins qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eaux, un Lynx chapardeur et une Omura inconsciente et moi... Un large sourire se dessina alors sur mon visage.

« Je sais ce qu'on va faire, vient par là. » lui disais-je en m'approchant de son oreille avant de lui dévoiler tout mon plan. L'idée était assez simple, créer une diversion assez efficace pour attirer l'attention des foules sans pour autant engager de combat. Ainsi, Hajoon pouvait s'infiltrer avec Kai à la poursuite de l'escouade et les suivre en silence jusqu'à la maison de l'Omura. La suite du plan ? Inutile de s'étendre aussi loin, je savais déjà que même avec la meilleure des tactiques, ça finirait par partir en couille d'une manière ou d'une autre. Il y avait trop de variables inconnus, pour l'heure, nous avions une ébauche de ce qui semblait être une bonne idée. Je laissais à mon camarade le soin de choisir qui, de lui ou du clone, accompagnerait Kai dans sa filature. Lorsque enfin, tout était clair pour tout le monde, mon compagnon à poil m'adressa une question des plus intéressantes.

« Mais, Capitaine, comment tu vas faire pour attirer l'attention avec l'Omura inconsciente ? »
« Tasukete Kai... Tasukete... »

Mais qu'est-ce qu'était Tasukete ? C'était une technique ancestrale du Clan Oshanburaza que j'avais créé avec mon demi-frère lors d'une rixe sur les mers de Kino, lorsque le grand pirate Akito voulu s'emparer du trésor interdit de l'île de Kengetsu. Elle se réalisait en trois étapes. La première... gueuler comme un putois.

« À L'AIDE, AIDEZ-MOI AU SECOURS ! MA FEMME NE VA PAS BIEN ! PITIE ! »

La seconde, consistait à courir comme une pauvre âme jusqu'aux pompiers en faction, criant de plus en plus fort pour attirer toute l'attention sur moi et la pauvre kunoichi qui, bien qu'inconsciente, n'était pas prête pour la suite.

« PAR PITIE MESSIEURS ! AIDEZ MOI ! ELLE A PERDU CONNAISSANCE ! ON ATTENDS UN ENFANT ! PAR PITIE SAUVEZ LA ! »

La troisième, moins prévu, consista à se vautrer sur le sol, faisant glisser la pauvre femme sur le sol, alors que je me mis à pleurer à chaude larme, laissant ma morve couler le long de mes narines, attrapant en rampant l'uniforme du premier pompier qui passait par là.

« NE FEREZ VOUS DONC RIEN POUR LA SAUVER ? MA PAUVRE FEMME ! PITIE ! AIDEZ MOI JE VOUS EN SUPPLIE ! »

Et pendant ce temps, j'avais laissé derrière moi l'un des deux Hajoon, qui devait se fondre dans la foule pour voir quiconque ne réagissait pas d'une manière « naturelle » à ce foutoir. L'objectif pour lui était simple : Quantifier le nombre de menaces directes pendant que je faisais diversion pour que l'autre duo se faufilait tranquillement.

Continuant mon sketch, je laissais la suite à mes camarades, espérant en secret que tout irait bien pour eux.

****

« Allez Hajoon, on y va ! » murmura le Lynx qui s'était glisser dans les vêtements du shinobi. « Dès qu'on est rentré je sors de là... Bordel ça fait combien de temps que t'as pas prit une douche ? »


Objets et Techniques Utilisés:



« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Left_bar_bleue507/500[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Empty_bar_bleue  (507/500)
*Pendant le temps qui séparait notre arrivée du 'grand peuplier', j'avais 'légèrement' faussé compagnie à mon groupe. Qu'avais-je fait ? Je m'étais simplement caché quelque part et avais effectué quelques Mudras bien précis, tandis que j'avais laissé mon clone prendre ma place et prétendre être le vrai Hajoon. Je suivait plus ou moins de près le groupe, ainsi donc, mon odeur restait 'proche'. Autant Rinkusu que sa bestiole pourraient peut-être s'en trouver leurrés. Eh ouais, j'avais pris l'apparence d'une petite souris, la plus petite que j'ai pu via la technique du 'Dai Henge'. Environ cinq centimètres de long, je passerait inaperçu. Le petit plus, c'est que j'avais caché une main dans mon dos pour effectuer cette technique avec une seule main pendant que je me grattais la tête avec l'autre main, mon clone lui, a ce même moment avait crée un clone raiton. J'étais a l'arrière, j'ai donc pu jouer ce petit tour très simplement sans prendre de retard. Les éventuels espions devraient logiquement être trop distraits par les recherches des travaux de Chieko, et surtout... Ils recherchaient a la base les Uzujins qui sont bel et bien là.

De loin, je remarquais que Rinkusu donnait un très léger coup de coude à mon clone. Heureusement qu'il ne s'agit de rien d'assez fort pour le dissiper, j'aurais été.. Dans une mauvaise posture. Éétant donné la discrétion et rapidité de mon entreprise, j'étais sûrement passé inaperçu et il y avait bel et bien toujours deux Hajoon qui accompagnaient Rinkusu, tout semblait 'normal' du coup.

De mon côté, la petite souris que j'étais devenu continuait son chemin de ses petites pattes velues, passant par une fissure dans un mur non loin de la barrière des pompiers. Je pouvais donc passer discrètement, en espérant qu'aucun regard de mes compagnons ne trahisse ma position. Ce serait un peu révélateur, pourquoi quelqu'un regarderait une souris sans importance en arrière-plan ? Au vu de mon incommensurable rapidité, je passais ce petit trou dans le mur et contournais la barrière au moment où mon pirate de supérieur avait... Utilisé une technique à laquelle je ne m'attendais pas et qui, si je n'avais pas été en pleine mission, m'aurait fait éclater de rire. Heureusement que mon clone est une entité qui avait bien hérité de ma grande intelligence, il n'en avait donc rien fait.*

"Quand je suis stressé, j'ai des gaz."

*Avait répondu mon clone, qui prétendait être moi,  a l'animal. Ce dernier, laissant son clone.. Ce qui était d'ailleurs assez cocasse, le clone d'un clone... Aux côtés de Rinku et de sa "femme enceinte". Si elle n'était pas inconsciente, j'étais certain qu'elle l'aurait poignardé sans se préoccuper de la mission. Quoi qu'il en soit, j'avançais dans le lotissement, si les travaux de l'Omura étaient bien là, ils seraient bien cachés et absolument pas en évidence.

J'essayais de me remémorer les mots de Chieko et les éventuels double-sens de ceux-ci. Au grand peuplier, c'est le lotissement, puis au peuplier tout court ? Était-ce pour indiquer un endroit discrètement ou simplement pour ne pas répéter "le grand" ? Je ne pense pas qu'une personne aussi méfiante et intelligente ait laissé ses travaux dans son appartement, je circulais, toujours de mes petites patounes, tout en observant les lieux. Je me nettoyais les pattes avant par moments, pour essayer de paraître naturel. C'était très... Très perturbant de faire ma « toilette » en étant une souris. Plus... Ja-mais... En-tout-cas, j'avais un comportement très vraisemblable, personne ne devrait prêter attention a ma présence, a moins d'être la personne la plus paranoïaque du Sekaï et phobique des souris. J'observais autant tout les mouvements des gens que l'environnement, dès fois qu'un signe puisse attirer l'attention d'un Uzujin et d'un Uzujin uniquement.

De son côté, mon clone, accompagné de l'invocation de mon supérieur, tentait de pénétrer dans le lotissement, profitant de la diversion offerte. S'il trouvait, entendait ou voyait quelque chose, il agirait en conséquence. Voila que j'étais maintenant sur trois fronts. LA souris qui furetait, le clone d'ombre qui s'infiltrait et le clone de foudre qui observait la foule pour jauger les réactions de tous quand a ce bordel sans nom.*

"Je sais pas si tu l'as senti, capté ou quoi.. Mais évite de griffer hein, j'ai pas envie de m'envoler si tu vois ce que je veux dire."

*C'était nécessaire de le préciser, juste au cas-où.*
Tech/vie/chakra :
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
Graines semées au vent, chaos de la généalogie !

La suite bis.

Coeur du lotissement du Grand Peuplier

Les Uzujins et leurs artifices auraient sans doute pu gagner un prix circassien pour leurs talents. De clown, de dompteur et de mystificateur. Pour autant, ils allaient avoir du mal à trouver la planque de l'Omura ainsi. A moins que...

Pour la petite souris, un heureux hasard fît que celle-ci croisa assez rapidement un groupe de ladres aux visages couturés et aux airs patibulaires. Ceux-ci étaient dirigés par un petit homme au teint gris, engoncé dans un costume sombre. Il tenait dans ses mains une sorte de carte et, par de brefs ordres, il fit accélérer le pas à sa mauvaise troupe en direction d'un quatrième étage du lotissement. Sans doute était-ce là l'objet de leurs recherches car le rongeur pût remarquer une croix sur un des appartements inscrits sur papier. Le souci ? Retourner prévenir ses camarades permettrait sans doute à ces individus d'atteindre leur objectif. Se séparer du groupe avait été une bonne idée mais le jeune Uzujin aurait pu prévenir son supérieur avant de se lancer dans cette infiltration en solo. Qui plus est, il ne s'agissait pas de son clone qui avait vu l'action et qui aurait pu ramener l'information en disparaissant mais bien de lui-même. Qu'allait donc faire l'Otobaka ? Pousser plus avant au risque de se mettre en danger ou bien rebrousser chemin au risque de laisser refroidir l'affaire ?

Devant l'entrée du lotissement du Grand Peuplier

Revenons-en à notre mari éploré. Désormais cerné par une partie de la foule, il se fit rapidement épauler par les pompiers qui firent du sauvetage de la jeune ninja une priorité. Etrangement, l'idée de sauver une jolie jeune dame semblait attiser la passion du métier de ces jeunes professionnels du secourisme.

« Poussez-vous monsieur, laissez-faire les pros. Didieru, Furansowa, apportez vite un brancard. Allez allez.
- Oui sergent Misheru. Tout de suite.
- Et prenez deux doses de Tekao. Monsieur, qu'est-ce qui lui est arrivé ? Racontez-moi avec vos mots. Elle va s'en sortir ne vous inquiétez pas. On dirait une commotion. »

La foule semblait suivre avec attention les mésaventures du "mari" et de sa femme. Pourtant, le Raiton Bunshin et Rinkusu virent sans mal que des individus du même acabit que ceux que suivait la souris s'étaient glissés dans le lot. Costumes sombres, gueules de baroudeurs. Pas d'armes en évidence mais ces types-là respiraient le danger. Et ils se montraient ostensiblement, histoire de signaler aux shinobis qu'ils les avaient repéré mais qu'ils ne souhaitaient pas s'en prendre à eux directement. Enfin... Malgré sa vigilance de tous les instants, le Raiton Bunshin sentit une lame au creux de ses reins. Pas de quoi le faire exploser mais de quoi lui foutre les jetons. Sans doute fit-il les gros yeux un instant avant qu'une voix ne susurre à son oreille qu'ils feraient mieux de les suivre. Un des gros bras fit un signe de tête à Rinkusu quand leurs regards se croisèrent. Il voulait discuter. Mais pas ici. Le souci ? Sa femme allait être emmenée par les pompiers d'ici quelques minutes. Choix cornélien ou nouveau terrain de jeu pour ses performances d'acteur ? La suite nous le dirait.

Peu après la barrière à l'entrée du lotissement du Grand Peuplier

Le lynx et le clone d'ombre firent une dizaine de mètres et pénétrèrent dans une allée du lotissement isolée de la vue de la foule. A peine y étaient-ils engagés que le lynx et le clone sentirent que quelque chose clochait. Un groupe de cinq individus étaient adossés à un mur cinq mètres devant eux. Menés par un gusse fumant une clope, ils avaient tous sur eux des armes. Poings américains, sabres, couteaux. Bref, je vous passe le détail. Le type à leur tête, balafré sur les trois quarts du visage, majoritairement par des objets tranchant, leur adressa un regard mauvais et un non du bout de la main. La route était barrée. Ils avaient intérêt à se barrer. Enfin, surtout le propriétaire du gros chat. Avec son chat. Pour ancrer l'idée dans leur esprit, il siffla et dix autres gonzes sortirent d'un hall d'immeuble non loin. Armés jusqu'aux dents eux aussi. Ils n'étaient pas là pour rigoler. Si le félin et l'ersatz d'humain tentaient d'aller plus loin, ils les massacreraient.

La suite, dans le prochain épisode…


*

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Ōshanburazā Rinkusu
Ōshanburazā Rinkusu
Uzushio no Chunin
Messages : 284
Date d'inscription : 28/07/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang A - Perle d'Uzushio
Ryos: 0
Expérience:
[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Left_bar_bleue1623/2000[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1623/2000)
[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Ptrk

Rinkusu

Où la légende du Lynx des Mers du Sud




Il y a plusieurs semaines, peut-être des mois en réalité. Un terrible drame s'était produit sous mes yeux. Il s'agissait de mes premières missions en solo, et ce fût sans doute la pire expérience que j'eus pu vivre depuis mon arrivée à Uzushio. Je me rappelle encore la chaleur des flammes ardentes qui consumaient la terre et s'élever pour se repaître du ciel. Et dans ce torrent rougeoyant, un monstre s'élevait, le regard remplit d'une haine incommensurable. Ce démon Renard à neuf queux avait mit fin aux jours d'une Uzujin. La plus brave et la plus intrépide des kunoichi qu'il m'avait été permit de rencontrer. Et malgré le peu de rapport que nous pûmes avant avoir avant sa mort, le souvenir de son sacrifice restait comme une blessure ouverte dans mon cœur. De ce jour, je n'étais plus capable d'accepter que l'on s'en prenne à un des membres du village.

Perdu dans ma tirade comique, j'avais laissé le loup s'approcher de la proie. Quel homme digne de ce nom serait passé à côté d'une telle aubaine ? En un seul mouvement, ces ennemis inconnus pouvaient s'emparer de leur victime et en prime, mettre à l'écart le seul danger qui pouvait se dresser entre eux et la réussite de leurs missions. Et je devais l'avouer, mon petit tour théâtrale avait eu plus de succès que ce à quoi je m'attendais. Peut-être le décolleté de l'Omura, bien trop prononcé, qui avait poussé les pompiers à agir plus promptement ? Ou était-ce juste à cause de mes talents d'acteur et ma voix de poissonnier ?

Il n'en demeurait pas moins que le loup s'était approché du Lynx. Je le vis assez vite, sa tête de gangster sortant du commun des mortels qui s'était agglutiné autour de nous. D'un rapide coup d'oeil vers mon camarade, je pus voir derrière lui le même genre de type lui susurrer des mots doux à son oreille. D'une rapide réflexion, je me rendais compte que nous étions sans doute en sous-nombre. Entre le groupe qui était entrée, les gars qui devaient roder aux alentours et les deux gus qui s'étaient présentés à nous, il n'y avait que peu de chance qu'à deux l'on sen sorte. C'était même une certitude. Autant que fût celle qui disait que j'aurais dû mourir sous les crocs du démon renard.

Ce fût à cet instant que le brancard apparut ne me laissant plus beaucoup d'options quant à la suite des opérations. Il était temps de commencer le deuxième acte.

« IL Y AVAIT DEUX MONSIEURS, TRES MOCHES AVEC DES SALES TETES COMME DES CHIMPANZES ! ILS S'EN SONT PRIT À MA FEMME CAR ELLE NE VOULAIT PAS TOUCHER LEURS MICROS ZOUIZOUI ! MA PAUVRE FEMME ! J'AI VOULU LA SAUVER ! CAR J'AIME ME BATTRE VOUS SAVEZ ! J'AIME AUSSI ME BEURRER LA BISCOTTE ET LE BRUIT BLANC DE L'EAU. MAIS J'AIME ENCORE PLUS ME BATTRE ! ALORS JE ME SUIS BATTU POUR ELLE. MAIS. MAIS. MAIS. ILS ETAIENT PAS QUE DEUX ! ILS ETAIENT BEAUCOUP PLUS ET. ET. ET ! ET ILS L'ONT FRAPPE ! OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN !!!!!!!!! »

En terme de crédibilité, on était sur du grand n'importe quoi. Pour autant, ce n'était que le début. Pleurant un instant à chaude fausses larmes, je bifurquais mon regard vers le bouseux qui s'était mit en tête que j'allais gentiment le suivre avec son copain et laisser ma camarade sans surveillance. D'un air horrifié, je commençais à trembler, choppant le bras du pompier à qui je parlais, pointant du doigt le gus en tremblotant.

« LE MICRO ZOUIZOUI ! C'EST LUI ! AIDEZ MOI ! PAR PITIE ! IL VIENT CHERCHER MA FEMME ! »

J'en profitais pour me jeter sur le corps de l'Omura, prétextant de la protéger, bien décider à empêcher les pompiers à l'embarquer et à faire chier l'autre pauvre débile.

* * * *

« Ah ? Bon à savoir ça ! » répondit le Lynx en attendant qu'ils soient entrée dans le bâtiment pour sortir de sa cachette. « Bon, va falloir y aller discrétosse, j'ai pas la foi de me farcir des connards armés jusqu'aux dents qui.... Hey merde. »

Devant eux, cinq roublards qui visiblement, n'étaient pas là pour jouer à la poupée, bloquaient l'accès au couloir. Kai' avait l'habitude de ce genre de rassemblement de garçons de cœurs, pour autant, ce n'était pas trop son truc la bagarre. Aussi, il s'arrêta, sans doute au même moment que le faux Hajoon, puis, lui adressa un regard quelque peu inquiet avant de revenir vers le petit groupe qui voyait son nombre augmenter tout d'un coup.

« Ca va pas être simple... Mais faut absolument qu'on avance... » murmura le pirate félin avant de réfléchir un instant. Le temps pressait, et il fallait absolument continuer, mais avec l'armada en face d'eux, leurs chances d'y arriver, qui plus est avec un clone qui disparaîtrait sans doute au moindre coup, n'étaient guère reluisantes. Pour autant, alors que le Lynx commençait à stresser, il pu ouïr une voix familière qui beuglait au loin des inepties quasi incompréhensibles. Kai n'avait pas vu le chemin qu'avait emprunter le double d'Hajoon, aussi, il avait du mal à capter sa position par rapport à Rinkusu. Pourtant, rien n'aurait pu le faire douter sur la voix qu'il percevait. Cela voulait dire que le Capitaine pouvait venir à la rescousse... Il suffirait juste...

Le regard espiègle de l'animal se posa sur son camarade avant qu'il ne détourna son attention vers ce qui semblait être le meneur du groupe. Les mains dans les poches, il gonfla le torse, et releva la tête, avançant tranquillement vers les gangsters.

« Pfff vous n'êtes pas seulement des lâches, mais aussi des traîtres ! Comme le laisse deviner vos petites tailles ! » il commença à gesticuler des pattes en continuant sa réplique.  « Vingt-trois contre deux. Z'êtes mauvais ! 'coutez mon p'tit, là j'viens d'tuer un croco'. Alors si vous voulez vous battre d'égal à égal, faudrait vous y mettre ! » Il finit par pointer le groupe de ses pattes, c'était à cet instant que la bande de roublard, s'ils avaient un jour eut des notions en Ninjutsu, purent reconnaître le symbole du feu. « Et si on réchauffait l'ambiance ? KATON ! GOKAKYU ! »

Un puissant lance-flamme commença à s'extirper de la gueule de Kai en direction du groupe. N'attendant pas une contre-attaque, le pirate décala son attaque un instant vers les ouvertures pour les faire péter et que les flammes s'extirpasses à la vue de tous. Un signal d'alarme alors qu'il redirigea le flux de feu vers ses opposants.


Objets et Techniques Utilisés:



« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Otobaka Hajoon
Otobaka Hajoon
Uzushio no Genin
Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 910
Expérience:
[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Left_bar_bleue507/500[Mission rang B] Graines semées au vents [Feat : Uzumaki Otohime, Otobaka Hajoon, Uzumaki Minato] - Page 2 Empty_bar_bleue  (507/500)
*Pendant ma course effrénée en tant que petite souris, j'avais pu avoir la chance de tomber sur un groupe de glandus aux visages tout aussi laids qu'ils semblaient pressés. Mes petits yeux avaient difficilement pu observer le document que ce qui semblait être le leader de cette mauvaise troupe tenait, néanmoins, j'avais pu m'y repérer et y remarquer un appartement marqué d'une croix rouge. Je n'avais que très peu d'options, je ne pouvais pas prendre le risque de les arrêter là, je ne pouvais me permettre de rebrousser chemin non plus.. Amplifier le son de ma voix risquait de poser un très gros soucis étant donné qu'il n'y avait pas que mes compagnons l'auraient entendu, par conséquent, les ennemis auraient pu avoir tout le temps de rassembler leur renforts. J'avais toujours la possibilité de le faire plus tard, en comptant sur l'efficacité de mes clones, du lynx et de son invocateur. Enfin.. Je comptais surtout sur l'efficacité de ces deux derniers paramètres.

Ainsi donc, la meilleure possibilité qui s'était offert a moi était de tenter de prendre une autre rue que celle empruntée par le groupe de connards et foncer vers le dit appartement. Je pourrais toujours essayer de me débrouiller autrement pour récupérer l'objet de notre mission. J'avais plusieurs atouts sous ma manche. Une fois arrivé près de la maison, je cherchais un moyen discret d'y pénétrer, toujours en jouant mon rôle de rongeur, prêt a.. Dévorer un insecte passant près de moi et a me nettoyer. Décidément, ma dignité en prenait un sacré coup dans cette journée, mais ma discrétion était assurée. J'osais espérer être arrivé avant les autres, en m'étant faufilé par le moindre interstice qui s'était offert a moi pendant ma course.

Du côté de mon clone de foudre, ça se passait un peu moins bien, ce dernier s'était prit une lame dans le corps, heureusement pas assez fort pour que sa disparition ait été provoquée. Il se trouvait dans une position délicate et ne pouvait pas réellement agir, il n'y avait pas d'utilité a son intervention et une tentative de s'échapper laisserais sans aucun doute montrer qu'il n'est pas 'réel', et ce clone de foudre en avait conscience. De surcroit, il était surpris et se demandait d'où avait bien pu venir ce coup là, lui qui était pourtant si vigilent. Ce faux Hajoon attendait simplement de voir comment la suite allait se passer, est-ce qu'il allait devoir se sacrifier pour électriser leurs adversaires ? Pour tromper la vigilance d'un shinobi, ils devaient être assez fort pour ne pas se faire électrocuter et donc y passer. Le clone allait donc suivre les instructions de son capitaine.

L'autre moi, celui qui avait en sa compagnie un Lynx invoqué par Rinkusu, était assez confus de la situation, il n'avait pas beaucoup de fenêtre d'action. Il avait bien vu le regard inquiet de l'animal un peu plus tôt, il pensait effectivement a se la jouer discrètement de la même manière que son original. Sauf qu'il n'avait absolument pas prévu ce qui allait se passer, d'un autre côté, cela arrachait un petit sourire en coin. Comme quoi, certains aspects de ma personnalité n'étaient pas filtrés dans l'attitude de mes doubles. Ce clone, ensuite, dispersait l'intégralité des copies de parchemin explosifs, soit trois, a l'avant. Ils n'auraient aucun effet, il ne s'agit que de copies étant donné qu'il s'agissait de parchemins clonés, mais ça pouvait servir de bluff. En parlant de bluff, le clone préparait une autre petite surprise qui pourrait peut être marcher.*

"N'ai pas peur, je vais sortir l'un de mes autres atouts secrets en plus de ces parchemins explosifs en sub."

*A la suite, il effectuait a peu près le même genre de Mudra que Rinkusu faisait tout a l'heure, lorsqu'il avait invoqué son Lynx après avoir feint s'être mordu le pouce. Sans y mêler de chakra évidement. Tout en posant une main derrière son dos pour effectuer, a une main, les quelques Mudras nécessaires a technique de transformation, il gueulait sa petite ruse.*

"Technique d'invocation supérieure!"

*Le clone se transformait donc finalement en un genre d'immense serpent de plusieurs mètres de haut avec une toute petite main très discrète dans le dos, la plus grande taille qui lui était donné de prendre. Si une attaque appuyée le ciblait, il romprait instantanément le charme pour en esquiver les dégâts. Il fallait ajouter un peu de piquant a la ruse.*

"C'est un ami particulier, c'était mon plus grand secret."
"Essssque tu m'as encore invoqué pour dévorer des paysans de bas étage, sale gamin de merde ? SSSsssss..... Je vais plutôt les ÉCRASER, hors de question de souiller mon royal palais avec des engeances sans saveur. Reste bien caché, petite vermine, outre le bonheur que cela me procurerait, je ne tiens pas a te tuer. Toi, le casse dalle, tu me sera bien utile pour les cuire. Mes enfants sont déjà en chemin de tout les côtés pour leur injecter leur venin."

*Disait-il dont en ayant utilisé la technique du ventriloque pour modifier le timbre et le ton de sa voix pour être grave, menaçant et particulièrement sinistre. Il lui fallait être crédible pour semer l'inquiétude dans le cœur et l'esprit de ses ennemis. Là était l'intérêt de cette petite main que personne ne pourrait voir a une telle hauteur., encore faudrait-il qu'ils soient derrière l'immense Serpent. Ce dernier s'était relevé pour essayer de faire monter encore plus la pression. Il en profitait aussi pour faire propager son sifflement de serpent un peu partout autour pour l'effet de nombre, toujours profitant d'avoir utilisé la technique du ventriloque après avoir parlé normalement.*
HRP :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation