:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume]

Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




C'était quoi? La début d'après-midi à peu près et déjà je pouvais dire que j'avais une poisse monumentale. Après une longue route, à travers le Sekai, j'étais enfin arrivée dans la région frontalière de l'Isthme. Cela signifiait que je n'étais pas loin de la "maison" mais j'avouais que j'avais encore envie de profiter un peu du climat. Pour cette raison et parce que je pensais ne pas prendre trop de risque, j'avais renvoyé Buntaro, mon camarade, rentrer au domaine pour avertir que j'arriverais quelques jours après. Bien évidemment, l'idée ne lui avait pas plus mais il savait pertinemment que je savais me défendre et comme j'étais techniquement sa "supérieure", la discussion avait tourné court. J'estimais que j'avais besoin d'un peu de temps pour moi avant de me replonger à nouveau dans les affaires politiciennes du clan. Du coup.... je voulais passer au source chaude.

J'y aurais pu y être à cette heure précise mais il ne m'était arrivé que des couacs en chemin. Cela avait commencé par l'auberge dans laquelle j'avais dormi. Un calvaire. Cela ne cessait de crier dans la chambre voisine pour des brouilles et la chaleur ne me permettait pas de me mettre le coussin sur les oreilles pour ne pas les écouter. Quant au petit déjeuner, il avait été infect au possible. Je préférais encore sucer des racines plutôt que de devoir manger une seule fois encore l'horrible chose que l'on m'avait servi. Le pire? C'était que j'étais restée le plus possible de marbre alors que j'avais toutes les raisons de m'emporter. Je détestais me retrouver à sourire bêtement mais au moins, cela m'entraînait... pour les fois où je serais confrontée à devoir entendre des imbécilités à des réunions ou autre rendez-vous plus diplomatiques. Restez maîtresse de soi. Je crois que c'était la leçon la plus difficile que j'étais amenée à apprendre.

Le pompon fut atteint quand je m'étais arrêtée pour manger un ramen dans un hameau que je traversais. J'étais tombée sur un commerce itinérant et je trouvais un tabouret de libre sans difficulté sous son voile d'ombrage. Là, il n'y avait rien à dire sur la qualité du repas, ou bien sur la compagnie du cuisinier, il avait été tout simplement délicieux mais comme les ennuis s'enchaînaient.... Un petit garçon qui s'amusait dans la rue manqua son lancée de balle. Comme de part hasard, c'était au moment où je buvais le bouillon avec délice que je me pris l'objet dans le dos. Un sursaut et hop! Je m'étais renversée le tout sur ma veste.

Heureusement que c'était une journée pour moi et que j'espérais tranquille...

Le marchand m'avait proposé de donner un coup sur ma veste mais je lui fis comprendre que c'était inutile. Pourquoi? Parce qu'il aurait fallu que j’enlevai mon blouson et que je ne désirais pas que l'on perçoit les cicatrices sur mes bras. C'était foncièrement ridicule de ma part, surtout que lorsque je combattais, je ne me posais jamais de question à ce sujet mais là... en tant que citoyenne normale, je ne pouvais pas m'empêcher de complexer. Et j'avoue que je ne voulais pas non plus que l'on me posa de question.

Du coup, je le payais et je m'en allai très vite.... mais j'avais l'air particulière fine et maline avec l'énorme tâche sur ma poitrine.

" Mmmm... je vais pas pouvoir me présenter comme ça dans les termes! Journée infernale! Et c'est quoi cette satanée chaleur! "

Avec le temps, je m'étais tellement acclimatée au froid de l'Isthme que j'avais presque du mal à supporter l'été. M'enfin, mon soucis premier était de trouvé un coin d'eau où je pourrais me débarbouiller parce que mine de rien, vu la nuit que j'avais passé, j'avais besoin d'un petit coup de fouet. Un beau coup d'eau froide serait plus qu'appréciée. Et enfin! Oui enfin la délivrance arriva pendant mes pérégrinations dans la zone forestière où je trouvais une superbe petite clairière.

" Bénis soit les dieux! "

Je retirais rapidement ma veste et me retrouva en débardeur aussi noir que tout le reste des tissus que je portais. D'un pas soulagée, je me dirigeais vers le point d'eau du coin et me mouilla le visage.

" Délivrance. "

Puis tout aussi vite, je me mis à la tâche de nettoyer la fameuse tâche. Enfin... si j'en avais l'occasion...

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Tsume
Kudo Tsume
Uzushio no Chunin
Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG A
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue40/2000Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (40/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'un rafraîchissement

☽ • ☾

Il y avait toujours quelque chose d’embêtant dans les retours de missions, déjà l’excitation redescendait, mais surtout, il fallait marcher et faire un rapport de mission. Ça m’ennuyait sérieusement et souvent, je me perdais en route, que ce soit dans une auberge, dans les bras d’une femme ou d’un homme ou dans l’alcool, il y avait toujours quelque chose pour passer le temps. Le seul problème c’était bien qu’après, j’avais le droit à des remontrances, surtout si mon rapport était incohérent. Sérieusement, qui les lisaient ? Et puis je pouvais bien mettre ce que je voulais que ça ne changerait pas grand chose. J’oubliais souvent ce que je faisais de toute façon alors en plus, on ne pouvait pas m’accuser de faire preuve de mauvaise foi.

Ainsi donc, j’avais déjà prévu de m’arrêter dans un auberge, mais clairement, avec cette chaleur, ça devenait vite compliqué de marcher. Le pire dans l’histoire c’était bien que j’avais pas beaucoup de vêtement sur moi, mais c’était encore trop, alors, à la première flaque d’eau que je vis, j’abandonnais toute espoir de rejoindre une quelconque forme de civilisation pour me plonger dans ce petit lac. Coulant rapidement dans le fond, j’avais à peine rafraichi mon corps de quelques degrés que l’eau fut de nouveau perturbé par quelqu’un. Une femme à en croire le tour de poitrine. Me laissant alors lentement remonter, je sortis de l’eau comme un cadavre aurait pu le faire après de longues journées à fermenter. « Pourquoi avoir gardé tes vêtements ? Ça irait plus vite en te déshabillant tu sais ? » déclarais-je en tournant enfin la tête pour sortir de l’eau et m’y asseoir. Je n’avais moi-même pas fait vraiment l’effort de retirer mes vêtements, mais moi, c’était car je mourrais de chaud, j’avais des excuses, « Je peux t’assurer que ça fait du bien. » ajoutais-je dans un sourire béa avant de poser mon menton dans le creux de ma main pour la regarder. Elle était typiquement mon genre de femme, elle était belle, elle avait quelque chose dans le regard, quelque chose de farouche qui était des plus agréables.

Baissant les yeux vers le vêtement qu’elle tenait dans la main, je repris, « Un problème avec ce haut qui doit de toute évidence te tenir beaucoup trop chaud ? Non car je ne suis pas fan de vêtement, mais je suis presque sur que c’est un temps à mettre des Yukata tout léger, tu sais ceux avec les fleurs ? » comme 100% des Yukata, bravo Tsume. « Hum, je suis sûr qu’il doit y avoir quelque chose de plus léger à voler dans les parages, tu as qu’à demander, je me ferais un plaisir de t’aider à te rafraichir, même si oui je sais, c’est compliqué de garder ses esprits avec un mec aussi beau que moi devant les yeux ! Rassures-toi, je ne suis lourd que quand je suis bourré et là ça va ! » déclarais-je avant de lui faire un clin d’oeil. Elle serait certainement bien mieux sans toutes ces couches, mais que voulez-vous, les femmes et leurs apparences… Ok elle n’était pas aussi parfaite qu’une Geisha, ok on voyait des cicatrices, mais avec ce que j’avais sur le corps, j’étais peut-être celui qui pouvait le plus en apprécier l’existence.




☽ • ☾
ft. Etsu


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




J'étais assise auprès de l'eau à tenter de frotter frénétiquement la tâche de ma veste quand brutalement, j'eus un sursaut quand je vis débarquer un jeune homme, habillé et trempé. J'étais tellement endormie par la chaleur que je m'étais montrée d'une imprudence qui me faisait honte. Mais bien évidemment, je devais faire bonne figure.... bien que la remarque de l'inconnu me mettait à l'épreuve.

" Pardon? "

Autant vous dire que mes yeux écarlates se posèrent sur lui avec beaucoup de suspicion, et je ne parlais même pas du ton qui était le mien.

" Me déshabiller? Vous pensez réellement que ce genre de plan fonctionne avec les femmes? Veuillez m'excuser mais je ne suis pas une personne de petite vertu. "

Je fronçais les sourcils, et si la chaleur n'avait pas déjà rougi mon teint, je pense qu'il aurait été visible de noter que je n'avais pas apprécié l'idée que l'on puisse imaginer que j'étais une sorte de "marie-couche-toi-là". Alors qu'il s'était assis, je lui tournais un peu plus le dos tout en frottant la tâche de ma veste - parce que je ne voulais pas qu'il s'attache à observer les cicatrices multiples de mes bras, j'avais toujours cela en horreur. Et puis, je n'aimais pas trop la façon dont il me regardait fixement. C'était... gênant.

Plus il parlait, plus je m'acharnais à frotter ma veste.... tout en écoutant les choses étranges qu'il balançait pour faire la conversation. D'ailleurs, je ne pouvais m'empêcher de secouer la tête tellement cela manquait de sens. Voler un yukata? Il était sérieux? Je posais subitement ma veste pour me tourner vers lui et le regarder bien en face. Les sourcils froncés bien entendu.

" Je.... Vous n'arrêtez donc jamais de parler? Si je voulais porter un yukata, j'aurais eu l'honnêteté d'en acheter un auprès d'un commerçant comme n'importe quel femme. Je ne vole pas mon cher monsieur. Quant à ma veste, il y a eu un accident et j'essaie de faire partie la tâche qui s'y trouve. Et si je veux me rafraîchir, je pense ne pas avoir besoin d'assistance pour cela. Et visiblement, vous non plus. "

Je le regardais de haut en bas. Il était toujours habillé et trempé jusqu'aux os.

" Et si je vous ai interrompu pendant votre baignade... j'en suis désolée. Donnez moi juste le temps de faire partir la tâche de ma veste, et je vous laisserais tranquille. "

Bizarrement, le ton de ma voix s'était un peu radouci sur la fin. Je venais de me rendre compte que je l'avais littéralement gronder alors que finalement, il était peut-être juste... maladroit. Pourquoi je m'étais aussi rapidement emportée? C'était presque comme avec Buntaro et à la fois assez différent.

" Pourquoi avoir sauté dans l'eau tout habillé? Vous allez devoir attendre un moment avant d'être sec. Ce n'est pas très prudent de votre part. "

Je ne le regardais plus lorsque je le questionnais à mon tour. Son regard était assez perturbant et je ne voulais pas qu'il se fasse des idées. Je me battais toujours avec ma lessive.

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Tsume
Kudo Tsume
Uzushio no Chunin
Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG A
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue40/2000Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (40/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'un rafraîchissement

☽ • ☾

« Je ne disais pas ça ! » me défendis-je lorsqu’elle m’affirma ne pas être une femme facile. Bon dans un sens ça aurait put-être intéressant, mais c’était non et visiblement, lui voler un vêtement ne lui allait pas non plus. C’est fou ce que les femmes étaient compliquées dans ce monde, pourtant c’était juste pour l’aider. Elle s’excusa après m’avoir expliqué la raison de sa présence et presque aussitôt, je m’avançais vers elle pour la détromper et la faire rester ici. Oui j’avais le droit de retenir les gens que je trouvais beau non ? Heureusement pour moi elle ne semblait pas aussi prête à partir que ça vu qu’elle me posa une question. Pourquoi avoir plongé en étant habillé ? « J’avais chaud et puis quelque chose me dit que tu n’aurais pas apprécié que je sors nu, même si entre nous, on est tous né à poil alors bon… » déclarais-je en me grattant le visage tout en m’approchant d’elle pour m’asseoir à ses côtés et regarder le vêtement, « Si c’est une tâche de sang je peux peut-être aider, je suis toujours couvert de sang, du coup je maîtrise pas mal dans le domaine. ». J’étais toujours pensif, mais sa proximité et ses cicatrices attirèrent rapidement mon regard. Elles étaient magnifiques, vraiment, une œuvre d’art comme son visage et après m’être légèrement reculé, je me laissais aller à quelque chose que je ne faisais pas souvent, complimenter la beauté physique de la créature que je venais de rencontrer. « Tes cicatrices sont magnifiques, elles donnent une certaine profondeur à ton regard qui te rend tout aussi belle. », je n’avais aucune honte à dire que quelque chose me plaisait, mais je n’étais souvent pas en état.

Souriant alors, je l’invitais à me contempler, « Regardes ! » j’aimais bien utiliser le Hyōhi no Toriatsukai, ça faisait toujours son petit effet, mais ici, ce n’était pas juste pour faire bouger mes tatouages, mais bien pour révéler les centaines de cicatrices ornant mon corps. Pour la plus part, je ne me souvenais plus de leurs créations, comme si mon esprit avait fini par éluder cette période de ma vie, mais pour les autres, elles avaient été créées par de profondes lacérations de mon corps, par des expériences sans doute horribles qui pourtant m’avait ravi. J’étais devenu un être nouveau grâce à elle. « Chaque cicatrices à une histoire, bonnes ou mauvaises, elles me fascinent… » murmurais-je en gardant la technique active pour rester à nu. Mère n’aurait pas aimé, elle m’avait tatoué pour me protéger, mais son art était si beau… Pourquoi le cacher ? « C’est quoi l’histoire des tiennes ? » demandais-je alors avec toute la curiosité du monde. C’était peut-être mal placé, mais j’étais plein d’innocence en cet instant. Ce n’était pas une question que je jugeais maladroite, ni même malsaine, juste une question qui m’intriguait et qui donnerait peut-être plus de corps à sa beauté.

« Et tu n’as rien interrompu, tu es une interruption appréciable. » cherchais-je à la rassurer pour m’assurer dans un sens qu’elle m’en dirait plus sur l’origine de sa beauté. Nous n’avions peut-être pas bien commencé, mais j’étais ainsi moi, quand quelque chose me plaisait, m’interpellait, je le disais, ou je cherchais à comprendre. L’alcool aurait certes rendu mon désir de sa beauté un peu plus franc et sans doute plus dangereux aussi, mais là, j’étais en pleine possession de mes moyens et complètement intrigué par elle.




☽ • ☾
ft. Etsu




Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




Ma question aurait pu paraître simple, mais sa réponse... une logique contre laquelle je ne pus lutter  et je m'en sentis un peu bête. Il était certain que si je l'avais vu sortir nu, je serais partie sans demander mon reste. Mais je ne pouvais m'empêcher de trouver ce garçon étrange, il ne semblait pas manquer de confiance en lui, ni même de pudeur. Et alors que je m'étais un peu écarté de lui, voilà qu'il se rapprochait de nouveau. Là, il me questionna sur la nature de la tâche de ma veste et bizarrement, je fus étonnée une nouvelle fois de le voir s'y intéresser.

" La tâche? Ha, non. Il s'agit simplement d'une tâche de bouillon de ramen. Un incident bête. Mais je ne voulais pas me balader avec ça en plein milieu de la poitrine. "

Sa remarque sur le sang? Je l'avais bien évidemment noté mais cela ne me choquait pas outre mesure sachant que dans le domaine, je devais forcément être pire que lui. J'étais d'ailleurs tellement familière avec ce fait que j'aurais très bien pu lui donner mes propres méthodes de nettoyage. J'aurais pu... si je ne l'avais pas vu reluquer les cicatrices de mes bras.

Par instinct, lâchant ma veste, j'essayais de les cacher avec mes mains alors que lui semblait en être admiratif. Cela le rendait encore plus bizarre à mes yeux mais il n'y avait pas de moquerie dans le ton de sa voix, ni même son regard. Je n'en demeurais pas moins méfiante alors que mes joues rosirent légèrement face à son compliment.

" Je... je ne les aime pas particulièrement. Je les trouve plutôt disgracieuses. "

Je tentais toujours de les dissimuler maladroitement alors que brutalement, il m'exhiba sa peau et des tatouages comme on aurait pu ouvrir un livre. Décidément, il était plutôt du genre impudique... mais il ne paraissait pas méchant, juste bizarre. Mon regard écarlate se posa alors sur l'encre de son épiderme qui se mouvait avec une certaine magie et je me surpris à trouver cela assez beau. Hypnotique même puisque sans trop m'en rendre compte, je m'étais naturellement rapprochée pour observer le phénomène. C'était la première fois que je voyais quelque chose comme ça. J'avais envie de toucher mais c'était complètement déplacée... et cela serait forcément mal interprêté.

Je connaissais quelques shinobis qui pratiquait les arts des sceaux mais jamais de cette façon... enfin, si c'était quelque chose de cette nature.

" Elles vous... fascinent? Vraiment? Généralement, les gens trouvent cela plutôt déplaisant... surtout chez une femme. Moi-même je n'aime pas les miennes. "

Le regard que je lui adressais était un peu incrédule. J'avais du mal à imaginer que ces marques là, surtout les miennes, pouvaient être d'une quelconque élégance. C'est avec un peu de gêne que je commençais à retirer mes mains et regarder mes avant-bras avec un peu de peine. Leurs histoires? Je serais incapable de les citer car elles étaient nées toutes d'une même volonté : me battre, me défendre, être une Chinoike. Il n'y avait aucune gloire, aucun fait d'armes notables, ni même une bataille que je pourrais légitimement énumérée. Sauf une. Celle qui faillit me coûter la vie.

" Il n'y a pas grand chose à dire. La majorité de ces marques sont de mon fait. "

Et puis, je ne sais pas ce qu'il me prit, peut-être à cause de l'élan de notre conversation ou bien parce que lui-même m'exposait ses blessures, j'en oubliais que je ne le connaissais pas et je soulevais légèrement le bas de mon débardeur pour lui montrer la marque de la lame qui m'avait traversé au niveau de mon ventre, près des côtes.

" Pas celle-là. Je n'avais que huit ans. "

Je rabaissais immédiatement le vêtement. Le souvenir était assez douloureux et peut-être que mon regard trahissait que mon émotion en était encore assez vive.

" En tout cas, vos tatouages... ils sont... beaux. On dirait qu'ils sont vivants. C'est la première fois que je vois cela. Vous venez d'où? "

Je voulais partir sur un autre sujet que moi et mes yeux se posèrent encore sur les dessins mouvants. J'en oubliais complètement la tâche initiale.

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Tsume
Kudo Tsume
Uzushio no Chunin
Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG A
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue40/2000Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (40/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'un rafraîchissement

☽ • ☾

Pas de sang, c’était donc moins drôle, surtout pour des Ramens, mais rapidement les cicatrices sur son bras m’interpelle vraiment et je me sens presque aussitôt obligé de lui poser des question, de me laisser fasciner. Elle elle ne les aimait pas, elle se cachait même, ce qui était vraiment dommage. Quand on avait de telle beauté sur le bras il ne fallait pas se cacher, surtout pas pour une précision sociale. Alors si pour elle il n’y avait rien à dire car elle était l’origine de ces blessures, il y en avait tout de même une, sur le bas de son ventre qu’elle avait eu étant plus jeune. Une blessure qui semblait profonde, mais surtout à un emplacement des plus dangereux. Cette cicatrice-là pouvait entièrement la résumer, mais elle n’était pas à l’aise et elle finie par se cacher à nouveau, aussi bien physiquement que mentalement. Le seul souci pour elle c’était bien que je n’avais aucune notion du bien ou du mal, ni même des limites et que ces blessures pouvaient parler pour elle. « D’Uzu. » répondis-je dans un premier temps incapable de quitter les blessures guéri du regard. « Je manipule l’encre, mais c’est un peu particulier concernant mes tatouages, ils ont été fait pour cacher ce qu’on me faisait avant de devenir eux-même des sujets d’étude… C’est fascinant ce que la génétique peut faire… », murmurais-je en relevant les yeux vers elle, toujours aussi fasciné.

« Tu ne devrais pas avoir honte de tes choix ou de ton passé, quelle que soit la douleur ou les souvenirs, c’est lui qui t’as faite comme tu es. » repris-je, inconscient de l’inconfort que je pourrais provoquer. « Quant à l’image… Quelle sera-t-elle lorsque l’on sera mort au combat ou vieux et ridés ? », certes j’aimais sincèrement la beauté, mais elle avait quelque chose de différent, de bien plus important à mes yeux. Elle n’était pas juste belle, elle était singulière. « Et pourquoi des cicatrices seraient déplaisantes chez une femme ? Une femme n’est pas qu’une poupée de cire devant cesser d’exister pour procréer non ? Celle qui porte la cruelle réalité du monde sur son corps demeura toujours plus belle qu’une beauté préservé et éphémère. », l’on ne me touchait jamais réellement, car le faire reviendrait à se brûler, mais j’étais presque certains que personne ne m’aurait reproché mes blessures. Au contraire sur moi ça aurait été appréciable, comme si cela pouvait parler de nombreux combats que j’avais gagné alors qu’il ne s’agissait que d’une souffrance brute qui m’avait sorti du coma de la vie. « Tu as failli mourir à huit ans je me trompe ? » demandais-je alors, ignorant que j’avais peut-être mis le doigt sur quelque chose d’extrêmement douloureux, « Elle est trop nette par rapport aux autres, comme un coup franc, presque comme un réflexe meurtrier pour prendre la vie. Elle est différente du reste, elle est petite et fine, mais c’est la plus terrifiante de toutes, à la voir, on sent les intentions destructrice qu’il y a derrière… Elle est belle et dangereuse. », j’étais fasciné par des choses bien étrange, mais elle avait ce que je n’avais pas. « Moi elles résultent toutes d’une étude bien précise du corps, elles sont profondes, douloureuses, mais aucune n’étaient violente, elles sont juste chirurgicale et manque profondément de sens… », même si elles étaient importantes à mes yeux, ce n’était pas aussi beau que ce monde cruel lui avait donné.

« D’ou viens-tu toi ? Quelle est ton histoire ? Je refuse de crois qu’une créature comme toi a pu m’échapper tout ce temps sans une bonne raison ! » j’allais bien trop loin, mais je pourrais lui conter chaque torture si elle le voulait, car je devais savoir, je devais comprendre, « Demandes moi ce que tu veux en gage de confiance, tu me fascines beaucoup trop pour te cacher mon propre passé ! » déclarais-je avec entrain et bonne humeur. Quoi qu’elle veuille, elle l’aura, je devais savoir sinon j’allais devenir fou.




☽ • ☾
ft. Etsu


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




Alors il était du village d'Uzu? Cela changeait un peu la donne pour moi, en tant qu'indépendante et intendante des miens, je ne pouvais pas me mettre bêtement à dos un shinobi appartement à une nation qui avait cette renommée mais surtout cette puissance ninja. De plus, à l'écouter, l'art qui était le sien était d'ordre génétique? Je n'avais jamais entendu parlé d'un clan capable d'une telle chose... mais n'était-ce pas un peu pareil avec le mien? Plus personne ne parlait des Chinoike, on était presque une légende oublié. Si c'était son cas? Bizarrement, alors que mes yeux se posèrent une nouvelle fois sur les marques de son torse, c'était à mon tour de me poser des questions et de me retrouver fascinée. Je dirais même que je ne le regardais plus trop de la même manière alors que lui continuait à sourire.

Moi, je ne souriais pas. Je ne m'en sentais pas capable à cet instant alors que lui rayonnait en parlant de chose qui me faisait honte. Il avait un tel détachement, et un tel gouffre entre l'expression de son visage et la réalité de notre conversation. Alors je l'écoutais sans rien dire, sans l'interrompre dans son raisonnement et je m'interrogeais en ne détachant pas mon regard de lui - sans trop m'en rendre compte d'ailleurs, ce n'étais pas dans mes habitudes. Je crois que j'essayais de m'inventer sa vie... mais je fus brutalement couper de mes songes quand il me posa LA question dérangeante sans mesure. La question sur laquelle en réalité je ne désirais pas m'étaler. Mais j'étais trop bête. C'était ma faute. Qu'est-ce qui m'avait pris de la lui montrer? C'était comme tendre le bâton pour se faire battre. Je me comportais comme une véritable idiote.

Mais lui me surprit une nouvelle fois. Il avait à peine regarder ma cicatrice qu'il avait déjà déchiffré l'essentiel. A croire qu'il avait fait des études dans le domaine. Je n'eus pas le temps de trouver une feinte qu'il enchaina rapidement pour parler des siennes puis de me demander d'où je venais. Pire, il voulait en savoir plus sur moi, toujours en me regardant avec ces grands yeux! Il avait de jolis yeux cet imbécile. Il me rappelait quelqu'un... Qu'est-ce que je racontais bon sang!

" Je viens de l'Isthme de gel, le genre d'endroit où on ne porte jamais de Yukata mais plutôt de la fourrure... Mais je ne veux pas non plus que tu te mettes à voler une veste en fourrure. "

J'essayais de sourire un peu, tout en préférant prendre les devants sur l'éventuelle idée qu'il pourrait me proposer de chiper quoique se soit d'autres.

" Sinon... je m'appelle Etsu. "

Je lui tendis la main pour la lui serrer. Un peu formel, mais j'avais toujours été comme cela. Question d'éducation.

" Et j'ai aussi un don... que je dois à la génétique. Puisque tu m'as montré ce dont tu es capable... voici un petit aperçu. "

Lentement, je me retournais en direction de ma veste et me saisis d'un kunaï. Là, je me piquais le bout du doigt et tendit la main pour faire perler une goutte de sang. Quand le liquide rouge apparût en quantité suffisante, je fis un geste de la main, comme si je balayais l'air et mon sang forma un fin projectile qui se durcit. Il partit rapidement se ficher dans un arbre en face de nous.

" C'est la raison des marques de mes bras. Je suis obligée de me blesser pour me défendre. Ironique, non? "

Mon ton était plutôt cynique alors que je regardais mon doigt saigner encore un peu.

" C'est aussi pour cela que l'on a.... que l'on ne se montre pas beaucoup. Enfin, on est plutôt discret. "

Je me rattrapais comme je pouvais et finalement j'amenais mon doigt à ma bouche pour suceauter ma plaie alors que je l'observais avec des yeux faussement innocents. Je ne le connaissais pas assez pour entrer dans les détails mais visiblement, il me laissait une porte ouverte pour que je le questionna.

" Du coup, tu dis que tes cicatrices... elles ont été faites parce que l'on t'a étudié? Tu as servi de cobaye à des gens malintentionnés? Cela a dû être assez horrible. "

Je posais sur lui mes yeux avec moins de froideur. Je n'osais pas trop imaginer ce qu'il avait enduré. C'était bien différent de ma situation mais être considéré comme une bête de foire, je trouvais cela inadmissible. Au moins, les Uchihas, pour ce que j'en sais, n'avaient pas joué avec nous comme un chat avec une souris. Non. Ils s'étaient simplement abattus sur nous, femmes, vieillards, enfants... avec une frappe directe. Sans hésitation. Comme la lame qui m'avait traversé.

Technique utilisée:
 

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Tsume
Kudo Tsume
Uzushio no Chunin
Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG A
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue40/2000Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (40/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'un rafraîchissement

☽ • ☾

C’était moi ou elle commençait à me cerner ? Car son injonction, concernant ce que j’aurais pu faire était tombé exactement quand j’y avais pensé et venais même de m’arracher un sourire. Acceptant donc sa main, je serrais cette dernière précieusement alors qu’elle se présentait à moi. Etsu, c’était un joli prénom, très joli même, « Tsume. », lui répondis-je alors pour ne pas laisser ses efforts tomber en plan. Elle reprit rapidement, m’expliquant que je n’étais pas seul à avoir un don, elle, c’était autre chose, clairement, car après s’être blessé volontairement, elle enoya volé du sang qui semblait subitement plus solide, plus acéré. Ouvrant grand les yeux, c’était bien la première fois que je voyais ça et le moins que l’on puisse dire, c’était impressionnant. Vraiment. Les choses prenaient un peu plus de sens, elle devait en effet se blesser pour se défendre, ce qui expliquait ces marques… Elle était définitivement la plus belle créature qu’il me fut été de rencontrer. Elle était parfaite, en tout point. Les questions commencèrent à se bousculer dans ma tête, comme mon excitation d’en savoir plus, mais avant de pouvoir dire quoi que ce soit, elle s’interrogea à mon sujet. Oui j’en avais sans doute beaucoup trop dit, mais si ces révélations permettaient d’en savoir plus sur elle, alors je lui dirais tout ce qu’elle voudrait.

M’avançant donc assez involontairement vers elle, j’entrepris de répondre à ses questions, « Je sais plus trop je t’avouerais, j’ai grandis dans une cage et mère faisait des expériences pour savoir jusqu’où pourrait aller mes dons héréditaires, mais c’était dangereux pour elle, elle devait me tatouer pour que personne ne l’apprenne.... », si je n’étais pas encore fou à ses yeux, cela arriverait sûrement maintenant, mais comment m’en vouloir, ma vision du bien et du mal avait fini par être déformé. « Je me rappelle plus trop de mon enfance, je sais juste que j’ai appris à aimer la douleur quand elle a commencé à faire des tests sur mes tatouages. Au début les poisons faisaient vraiment mal, mais maintenant c’est supportable, je n’y prête même plus attention en réalité. », posant mon coude dans la paume de ma main, je relevais un regard plein d’étoile vers elle, il était tant que je sache. « Mais du coup, tu peux contrôler aussi mon sang ? Parce que moi j’adore ça les cicatrices, et c’est pas un petit coup de Kunai qui me fera mal, du coup si je me blesse, tu peux te défendre sans souffrir non ?. », c’était une question sans doute un peu étrange ayant seulement pour but une profonde envie de l’aider. Après tout, si elle elle était gêné, peut-être que d’autres non ? « Je sais que tout le monde n’aime pas souffrir, mais je sais pas, ca pourrait être bien en fait ! Bon après on vit pas dans le même endroit, c’est dommage… Ca aurait été bien de faire équipe !. », même plus que bien voir mortel.

« Pourquoi vous êtes obligé de vous cacher au final ? Vous maîtrisez un art unique, le sang c’est la vie ! Vous pouvez faire tellement de chose ! On devrait justement vous avoir tout le temps avec nous ! Ca doit être tellement efficace et puis en plus si vous pouvez utiliser les autres, ça limite votre fatigue ! Non, vraiment, vous ne devriez pas vous cacher ! Enfin, personnellement, j’aimerais vraiment en découvrir plus sur toi et ton clan, vous semblez si intéressant !. », j’ignorais sans doute que si ils étaient discret, c’était sans doute pour les mêmes raisons que moi, enfin que mon clan qui n’en était plus vraiment un. J’étais trop fasciné pour réfléchir à quoi que ce soit ! « C’est vraiment nul de cacher une beauté comme ça... », repris-je en avançant une main pour la saisir précautionneusement et laisser à mes doigts toute la douceur de découvrir la délicatesse de ses doigts. Elle n’avait rien des monstres que j’avais déjà pu croiser, elle était réellement une perle rare. « Pourquoi vivre la-bas ? Bien que la pâleur de ta peau rend très bien avec tes cheveux, ça doit-être particulièrement difficile non ?. », j’étais sans doute un idiot, mais j’étais curieux et je voulais savoir tout ce qu’il y avait à savoir sur elle. Elle était une boîte de Pandore que je voulais ouvrir à tout prix.




☽ • ☾
ft. Etsu


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




Tsume. Voilà donc le prénom de cet étrange garçon. C'était drôle d'imaginer que son nom signifiait "griffe", ou plutôt assez cocasse puisqu'il paraissait aimer les marques. Cela m'échappait complètement le fait qu'il puisse y trouver une beauté quelconque, bien que sur le fond, je ne trouvais pas cela forcément disgracieux chez les autres, j'étais surtout d'une grande sévérité envers moi-même. En y réfléchissant, cela faisait encore plus bizarre quand on savait que mon nom à moi voulait dire "plaisir". Une drôle d'ironie... que je n'allais pas lui dévoiler de peur qu'il vienne à s'emballer une nouvelle fois. Parce qu'il n'y avait pas à dire, je n'avais jamais vu un homme aussi enthousiaste à propos... de douleur.

C'était bien ma vaine. J'étais tombée sur un véritable masochiste et moi j'étais d'un clan qui se saignait littéralement... les veines. Par contre, lui, quand je l'écoutais, son histoire me paraissait bien horrible en bien des sens mais lui, il ne bronchait pas. Je plongeais mon regard dans le sien, peut-être à la recherche d'un éventuel mensonge ou bien d'une émotion en accord avec les horreurs de son enfance mais... rien. Il me racontait les choses comme si c'était d'une normalité évidente. Il devait être fou. Ce ne serait pas le premier dingue que je croisais.

" Je dois t'avouer... que j'ai un peu de mal à comprendre. Ce que tu me racontes me parait horrible. Être dans une cage comme un animal, subir des expériences bizarres... tu as du beaucoup souffrir mais toi... toi tu gardes le sourire. Tu... te rends compte que ce n'est pas commun, n'est-ce pas? Que l'on enferme pas les enfants dans une cage? "

Je penchais un peu ma tête sur le côté, l'observant de mes grands yeux un peu désolés à vrai dire. C'était curieux mais je trouvais qu'il y avait une sorte... d’innocence en lui que je ne saurais expliquer. Peut-être que ce n'était pas le bon mot, mais il y avait quelque chose. Inutile pour moi de m'interroger plus longtemps, Tsume enchaîna dans son interrogatoire.

" Tu poses toujours autant de questions quand tu croises une inconnue? "

J'écarquillais mes yeux en grand et rien ne semblait faire redescendre son enthousiasme. Et voilà qu'il osa me toucher! Il me prit la main! Il n'avait peur de rien celui-là! Se rendait-il compte qu'il approchait aussi familièrement l'intendante des Chinoike? Bien entendu que non. Parce que l'imbécile que j'étais ne l'avait pas signifié. Partir brutalement? Mais cela serait indigne de moi! Fuir? Jamais!

Je me permet de délicatement prendre sa main à mon tour... mais pour la lui rendre et la poser sur ses propres genoux. Aussitôt, je cessai de le regarder dans les yeux et détournai mon regard pour observer l'eau dans laquelle il s'était baigné plus tôt. Après tout, il était assis à côté de moi... très proche d'ailleurs, trop peut-être.... et torse-nu. C'était assez indécent et moi, quelques instants plus tôt, j'avais mis littéralement mon nez sur ses tatouages. Rien que d'y repenser j'en rougissais encore.

" On ne peut pas contrôler le sang de nos adversaires, seulement le nôtre. Et même si c'était possible, je n'exploiterais pas mes compagnons. Je ne vois pas pourquoi je voudrais faire souffrir des personnes qui me soutiennent ou que j'apprécie. Bien au contraire, je voudrais les protéger du moindre mal. "

Je savais pertinemment que cela était impossible et je ne m'attendais pas à ce que Tsume le comprit étant donné sa manière de voir les choses.

" Je n'aime pas voir les autres souffrir. Je n'aime pas voir les autres pleurer. Je veux seulement que les miens soient heureux et qu'ils retrouvent leur dignité. Et si nous nous cachons, ce n'est pas parce que nous le voulons, mais parce que nous n'avons pas le choix.... pour le moment. "

Mon regard écarlate semblait se perdre dans mes souvenirs, et je sentais en moi toute ma colère remonter. Notre exil, notre souffrance. Non. Les Chinoike ne tiraient aucun plaisir de tout ceci. Ce fut avec un peu de dureté que je tournai ma tête dans sa direction, fronçant des sourcils.

" Cesse donc de prétendre que je suis une beauté avec autant de légèreté. A combien de femmes dois-tu faire ce genre de compliment? Je ne suis pas... frivole. Ni une de ces midinettes à qui tu dois sans doute baratiner. "

Je rougis bêtement une nouvelle fois et me détourna aussitôt afin qu'il ne le remarqua pas trop.

" Le froid, on s'y habitue. C'est dur quand on est une enfant un peu perdue et c'est assez traitre. Mais avec le temps, on finit par s'y faire. Cela anesthésie la douleur. Je suppose que tu n'aimerais pas ça. "

Brusquement, je me tournai vers Tsume une nouvelle fois mais avec un air plus décidé.

" Cela fait plusieurs fois que tu dis que tu souhaites en savoir plus sur moi. Pourquoi? Des femmes, tu dois en croiser à la pelle, y compris dans ton village, non? Tu... tu es un collecteur d'informations pour les tiens? "

Je me montrais plus suspicieuse d'un coup. Il était peut-être temps, non? S'il fallait, tout ça n'était qu'un jeu de sa part et il espérait être tombé sur une nigaude de bas étage. J'avais toujours évolué dans un monde où il fallait se méfier de tout, comme tout shinobi.

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Tsume
Kudo Tsume
Uzushio no Chunin
Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG A
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue40/2000Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (40/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'un rafraîchissement

☽ • ☾

Je pouvais comprendre que pour elle cela devait-être compliqué à comprendre. Je parlais de chose sans doute affreuse dont très peu de personne se serait vanté et je ne m’en plaignais pas. Et si je comprenais qu’en effet il n’était pas commun d’enfermer des enfants dans une cage, je ne pouvais pas non plus nier avoir été perturbé par tout ça, enfin du moins plus maintenant, car je suis presque sûr que l’on me définirait comme étant perturbé. « Je pense, mais je crois que c’était mieux qu’être élevé par des parents m’aimant tellement qu’ils m’ont vendu. » je valais de l’argent, voilà où ceux-là s’était arrêté et encore, leur souvenir était vague. Je préférais m’occuper d’elle de ce qu’elle représentait et je posais en effet énormément de question. Répondant donc par un sourire, je glissais une main sur la sienne pour l’observer, mais elle ne semblait pas très à l’aise car à peine avais-je fini de jouer que déjà elle me remettait à ma place gentiment. Elle ne pouvait pas contrôler le sang des autres, et elle ne voulait pas contrôler le sang de ses alliées, elle n’en voyait même pas l’intérêt en fait. Pourtant la préserver me semblait pas vraiment négligeable, ça serait même d’un grand intérêt, surtout sur la durée.

La conversation glissa alors, elle ne voulait pas être vue comme une beauté, elle pensait même que je disais ça à toutes les femmes que je croisais, elle me pensait frivole, baratineur et elle n’avait pas si tort, juste… Elle était belle, je n’avais pas besoin de mentir, tout comme l’on ne m’aurait jamais fait chercher quoi que ce soit sur elle. Secouant la tête, je me relevais, reculant d’un pas avant de mettre les bras légèrement devant moi comme pour l’empêcher de continuer sur cette voie. « Attends, attends, attends ! » commençais-je, « Ok, je suis pas hyper sérieux comme garçon et ok je couche avec toutes les personnes le voulant quand j’ai trop bu. Je suis désolé, mais j’ai vu la lumière du jours il y a quelques années à peine et j’ai tendance à me laisser facilement emporter, juste que, j’aime les gens, j’aime le monde autant que j’en ai peur et je suis pas la personne la plus respectable au monde, voir je suis la pire, mais je ne mens pas, la preuve, je suis en train de te dire que je suis un obsédé dès que je suis bourré, ce qui arrive souvent ! », pourquoi je me justifiais, je n’en avais aucune idée, mais elle était réellement une déesse et elle me fascinait tellement que je ne pouvais pas la perdre à cause de moi. « Et tu es belle, je ne vais pas te mentir juste pour te faire plaisir ! Il n’y a rien de mal à être beau ! Regarde, moi je suis beau, je ne vais pas m’en cacher et toi tu es magnifique, quoi qu’on ait pu te dire ! Tu te rends pas compte en fait, mais j’ai pas besoin d’une bouteille de saké pour te trouver du charme, tu es vraiment splendide. » et je n’allais pas m’en cacher pour lui en faire l’aveu.

Quant au reste, « Je veux en savoir plus sur toi car tu m’intrigues au point que toutes les bizarreries de ma vie sont sans importance ! Et je m’en fous des femmes que je peux croiser au village, je les connais toutes, enfin toutes celles qui auraient pu avoir envie de coucher avec moi ! Elles sont cool, y’en a qui ont vraiment des choses sympas à dire, mais c’est pas toi et du coup non je collectionne aucune information, je te l’assure, je veux juste te connaître toi ! », prenant mon bandeau dans les mains, je le jetais plus loin avec le reste de mes affaires, quant à ce qui pourrait lui porter le plus préjudice, à savoir mon chakra, je réglais le problème assez vite en composant les mudra d’un Sekkyoku Tekina Ikukyu à quatre queues qui consomma presque tout mon chakra. Clairement épuisée, l’encre reprit sa place dans mon corps sans que je lui aie ordonné et mes genoux cédèrent sous mon poids. J’étais à bout de forces avec une technique, mais je ne m’étais pas présenté devant elle en pleine possession de mes moyens, « Je peux plus rien te faire là, je suis désarmé, si j’ai assez de chakra pour lancer quelque chose ça sera du poison uniquement et encore tout est la-bas…. Ne me fuis pas, je veux juste te connaitre, te comprendre, je ne te veux aucun mal. », souriant doucement, je relevais là tête, conscient que c’était complètement fou de faire ça, risqué aussi, mais je m’en fichais, elle m’obsédait réellement et je voulais savoir tout ce qu’il y avait à savoir sur elle, je voulais du temps en sa présence, « Crois moi, j’ai pas l’habitude de tenir autant à connaitre quelqu’un, mais tu es un flocon de neige dans une existence en plein désert, tu es… Tu n’as aucune idée de ce que tu es… Mais tu es fascinante ! » continuais-je avec ce même sourire crétin. J’aimais sa beauté, son histoire… Qu’elle me laisse faire, qu’elle me croit.




☽ • ☾
ft. Etsu





Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




Ce garçon était véritablement déconcertant pour moi. J'avais bien du mal à le cerner. Tout en lui devrait m'inspirer légitimement de la méfiance et cela ne serait que raison. Pourtant... je me surprenais à le plaindre ou plutôt, j'étais prêtre à reconnaître que sa présence ne m'était pas aussi insupportable qu'elle le devrait. C'était comme avec Buntaro mais pas tout à fait la même chose non plus. Lui, j'avais eu des années pour apprendre à la supporter et notre relation était peu commune. Mais Tsume, je venais à peine de le rencontrer et j'étais sincèrement en train de me demander dans quel bourbier je venais de mettre les pieds.... sans pour autant avoir envie de bouger de ma place assise.

" Tes parents t'ont vendu? "

Mes yeux s'écarquillèrent de surprise. Je n'ignorais pas les choses horribles qui se produisaient par le monde. La revente d'enfants? Cela existait depuis que les ryos avaient plus d'importance que la vie elle-même. D'ailleurs, des gosses pouvaient plus mal finir que devenir un shinobi... mais tout de même, enfermer dans une cage et servir de cobaye?

" Je suis désolée. Je ne voulais pas te remémorer des souvenirs de cette nature. "

Ce n'était pas très adroit de ma part... et puis après tout, je n'avais pas le droit de juger. Mon regard s'était radoucie pour montrer la sincérité de mes propos.... jusqu'à ce que mon naturel caractère de cochon revienne à la surface. J'avais du mal à accepter que l'on me fit des compliments aussi superficiels que ceux de la beauté et peut-être que c'était pire pour moi de me rendre compte que j'y étais stupidement sensible en une façon. Qui n'aimerait pas que l'on vienne à lui dire qu'il était plaisant? Cependant, je ne voulais pas me laisser amadouer par ce genre de vanité.

Voilà qu'il se leva brusquement et s'agita dans tous les sens, comme s'il voulait m'empêcher de partir on-ne-sait-où alors que je n'avais pas bougé d'un poil. J'étais toujours agenouillée près du point d'eau mais l'expression de mon visage semblait prisonnier à la fois par un sentiment de profonde consternation face aux arguments farfelus qui me sortit et de fascination face à toute l'énergie qu'il déployait pour ne pas que je vins à avoir une.... mauvaise opinion? C'était ce que je supposais.... mais plus il parlait, plus il s'enfonçait.

" Donc... tu es en train de m'avouer que je suis en compagnie d'un homme obsédé, porté sur l'alcool, peu sérieux, capable d'avoir des aventures avec n'importe qui, le tout avec une évidente régularité.... et cela est censé me rassurer? "

Pardon. Il avait dit honnête aussi. J'avais oublié le honnête. J'affichais une expression un peu blasée face à ma propre énumération des traits du personnage. Au moins, on ne pouvait pas dire qu'il se mettait particulièrement en avant, hormis son apparente franchise et le fait qu'il soit plaisant à regarder. D'ailleurs, je ne comptais pas lui confirmer ce dernier point parce que mon honnêteté à moi, à coup sûr, je le paierais d'une drôle de façon. Tsume semblait être beaucoup trop imprévisible et je ne tenais pas à ce qu'il... qu'il fasse quoi? J'eus une pensée qui me fit rougir et que je chassa très rapidement de mon esprit. A quoi me faisait-il réfléchir cet imbécile!!

En tout cas, il ne s'arrêta pas dans ses explications, allant toujours de plus en plus loin dans les confidences que j'aurais peut-être préféré ignorer. Maintenant, si je devais croiser une femme venant d'Uzu, je ne pourrais cesser de me dire : "est-ce qu'elle a fricoté avec Tsume? ". Non pas que j'en avais quelque chose à faire - je ne voulais pas en avoir quelque chose à faire... - mais à l'évidence, maintenant, je ne pourrais pas m'empêcher d'y penser. Par contre, l'argument "j'aurais pu coucher avec toutes mais elles ne sont pas toi", c'était osé. Il fallait oser. Il l'avait fait. Mon regard était encore plus blasé qu'il y avait quelques minutes.

" Je ne suis pas certaine que ces arguments jouent en ta faveur. Et puis, tu es libre de faire ce que tu veux avec qui tu veux. Nous venons de nous rencontrer, tu ne me dois aucune explication. "

D'ailleurs, je commençais à me questionner de plus en plus sur le sujet parce qu'il n'arrêtait pas de répéter le mot "coucher". C'était visiblement un homme facile! Alors que moi... moi je ne possédais pas ce genre d'expérience et cela me mettait plutôt mal à l'aise à vrai dire. Pas le temps pour ces cochonneries!

Mais Tsume me surprit une nouvelle fois. Plus d'explications farfelues, mais une attitude déraisonnable. Il se saisit du bandeau de son village et le rejeta sur le côté avec une désinvolture qui aurait pu lui valoir beaucoup auprès des siens. Là, il enchaîna des mudras et par instinct, je reculais et me mit sur la défensive. Il ne fit cependant aucune attaque, il se vida littéralement de presque tout son chakra. Je n'en revenais pas.

Lorsqu'il tomba à genoux, par instinct également, je m'étais rapprochée de lui pour le soutenir mais... je m'arrêtai quand je vis ces tatouages bouger à nouveau. Et puis, il était toujours torse nu. Je n'osais pas le toucher... mais je restais assise à côté de lui, les sourcils froncés, bizarrement en colère.

" Tu es fou. Complètement fou. Et si j'avais de mauvaises intentions? Et si je n'attendais qu'une occasion pour t'avoir? Tu te rends compte que tu gaspillerais ta vie pour rien? Il me serait facile de te tuer maintenant que tu es sans défense! "

Je soupirais, secouant la tête légèrement désespérée. Mais lui continuait à sourire.

" Tu es bizarre. Je ne saisis pas trop...  je ne saisis pas ce que tu attends de moi. Par contre, il faudrait que tu apprennes à ne pas être aussi déraisonnable. Même si tu n'as pas l'air d'accorder beaucoup d'importance à ta vie, tu ne devrais pas jouer avec elle comme tu le fais. "

Mon visage reprit une expression un peu plus sereine.

" Et puis s'il devait t'arriver malheur parce que tu as agis bêtement, tu vas briser le cœur de toutes les femmes d'Uzu. "

J'essayais d'afficher un petit sourire.

" Si tu cesses de faire l'idiot, je veux bien répondre à quelques unes de tes questions. "

Revenir en haut Aller en bas
Kudo Tsume
Kudo Tsume
Uzushio no Chunin
Messages : 40
Date d'inscription : 18/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG A
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue40/2000Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (40/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'un rafraîchissement

☽ • ☾

Je haussais les épaules quand elle s’excusait de faire renaître des mauvais souvenirs. En vérité je n’étais pas certain qu’il y ait quoi que ce soit de mauvais la dedans. Je m’en fichais un peu, ce que je voulais c’était qu’elle reste, même si, comme elle le soulignait, cela voulait dire lui avouer mes pires défauts. Disons que si ce n’était pas rassurant, cela avait au moins le mérite d’être honnête non ? « Un mec facile, mais honnête c’est bien non ? », demandais-je alors avec un sourire. Ne pas jouer en ma faveur, je voulais bien le croire, quant à pourquoi je me justifiais, j’en avais aucune idée, c’était juste elle qui… Elle me rendait peut-être plus dingue que je ne l’étais déjà. De toute évidence, elle allait avoir besoin de plus de preuve de ma neutralité et après m’être vidé de mon chakra - en lui faisant peur au passage - je m’écroulais à moitié, à bout de forces, mais avec le même sourire idiot sur le visage. Je ne lui ferais aucun mal, jamais, c’était assez étrange de penser ça, assez étrange d’agir comme ça. Elle me rendait différent.

Elle s’était de nouveau approché, me traitant de fou avant de faire des théories dans lesquelles je ne croyais pas. Elle n’avait pas de mauvaises intentions, sinon avec ce don, elle m’aurait déjà tué. Mon hypothèse se confirmait à mesure qu’elle parlait, à mesure qu’elle s’inquiétait pour moi au final. Riant à ses mots sur les femmes d’Uzu, je soufflais, « Je pense qu’il y a plus d’un alcoolique à Uzu et des biens moins dangereux que moi… », j’étais peut-être bien trop honnête sur ce que j’étais, sur le danger que je représentais, mais je n’allais pas lui mentir. Pas quand elle acceptait enfin de répondre à mes questions en échange d’un comportement moins stupide. Hochant donc la tête pour lui dire que j’avais compris, je l’informais d’une chose que son instinct avait peut-être comprit avant elle, « Évites de toucher mes tatouages… Ils contiennent un poison corrosif assez puissant qui risquerait de te brûler. », si elle se blessait pour se battre, moi je blessais les autres pour exister. Si je lui disais clairement, c’était pour ne pas la prendre en traître, pas la laisser faire et la blesser inutilement. Et puis là, j’étais trop épuisé pour contenir mes tatouages quelque part.

« Pourquoi tu as l’air d’autant subir la vie ? Je veux dire, je sais qu’être un ninja est quelque chose de brutale, on est confronté à la mort tout le temps, mais, y’a des choses magnifiques, on a le pouvoir de faire avancer des choses, de sauver des familles et pas forcément d’en briser. » commençais-je en sachant bien que c’était compliqué à voir, « Sans être un alcoolique dépravé comme moi, je suis sûr qu’il y a des moyens de profiter de la vie et de lui sourire ! » riant alors à ma propre description, je me laissais tomber sur le sol, le visage plongé vers le ciel, « J’adore être dehors, sur les plages du village à manger des myrtilles et toi qu’est-ce que tu aimes ? Qu’est-ce que tu fais pour oublier le fait qu’être un ninja peut-être épuisant ? Tu dois bien avoir des passions, des passes temps ?! Raconte moi ce qui te rend heureuse, car tu es belle quand tu souris ! », fronçant les sourcils sur le dernier point de ma déclaration, je reprenais un peu précipitamment, « Tu es belle aussi quand tu ne souris pas et que tu fronces les sourcils avec ce petit air trop mignon et sérieux ! Rassure toi ! ». J’étais la pire créature au monde, disons qu’il y avait de quoi devenir fou avec moi, enfin ici, folle. « Désolé si j’attache beaucoup d’importance à la beauté extérieur, je suis un artiste, j’adore dessiner et la beauté est une amie de longue date… Mais j’aime aussi représenter la beauté intérieure d’une personne, c’est souvent plus complexe, plus sombre, plus abstrait, mais c’est aussi ce qui me touche le plus ! », pour le moment, de ce que j’avais pu entrevoir d’elle, le dessin serait sombre, peu engageant peut-être, mais il serait torturé, cerclé d’une pureté semblable à la neige et à la rougeur d’une fleur d’Amarilys… Oui, j’avais un dessin en tête, mais rien pour l’exprimer ici.




☽ • ☾
ft. Etsu


Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Etsu
Chinoike Etsu
Indépendant
Messages : 82
Date d'inscription : 16/04/2019
Localisation : Il va faire tout noir!!! TG!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B - intendante des Chinoike
Ryos: 0
Expérience:
Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Left_bar_bleue139/1200Besoin d'un rafraîchissement [PV Kudo Tsume] Empty_bar_bleue  (139/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ft Kudo TsumeTomber la!! Tombeeeeeeer la chemise!
Besoin d'un rafraîchissement




Malgré l'attitude légère de Tsume, je n'en demeurais pas moins prudente et j'écoutais avec attention chacun de ses mots. Bien que je ne fis aucune remarque sur le sujet, je relevai qu'il m'avait précisé qu'il pouvait être dangereux et bizarrement, je le croyais. Certes, il se montrait souriant et mielleux avec moi à cet instant précis mais quand il me montra ce dont il était capable, ne serait-ce qu'avec son encre, son art semblait assez stupéfiant pour que l'on s'en méfiât.

" De l'encre empoisonné? Ton art est redoutable. Par contre, je tiens à te rassurer, tu es peut-être affaiblis, mais je ne suis pas le genre de femme qui va profiter de ton état pour te... toucher. "

Je préférais que cela soit clair. Je le connaissais à peine. Je n'allais pas le tripoter quand même ou bien le laisser imaginer que j'allais le faire. Bon... peut-être que je devenais un peu paranoïaque...

Abandonnant ce sujet, je l'autorisai à me poser les questions qu'il voulait en échange d'un comportement un peu moins dingue. Je l'écoutais donc, ne le quittant pas des yeux et le regardant s'étaler négligemment sur le sol. A l'entendre, tout paraissait si simple. On dirait que tout glissait sur lui et ne l'atteignait pas. Que ce soit son histoire avec ses parents, son enfance, ses tortures, ses beuveries et toutes ces folies. Je n'avais vraiment pas l'impression de vivre dans le même monde que lui.

" Un artiste, hein? Je comprend un peu mieux ta fantaisie alors. "

Ou peut-être était-ce aussi parce qu'il avait été privé de tout et qu'il voulait tout rattraper trop vite. Mais je n'étais pas là pour faire l'état de sa psyché. Par contre, je me mis à réfléchir un peu plus sérieusement à ces questions.

" Profiter de la vie... je suppose que je n'arriverais pas à le faire de la même façon que toi. J'ai... des responsabilités qui sont plus importantes et qui vont au-delà de mes désirs. Et puis mes désirs découlent aussi du poids de mes responsabilités. "

Je crois. Tout s'entremêlait en réalité. Je voulais ma revanche sur le monde. Je voulais la justice. Je voulais la vérité et que l'honneur des miens soit lavé. Je voulais retourner chez moi, là où j'avais grandi, là où ma famille était tombée et là où je pourrais leur donner une tombe descente. Je voulais revoir les paysages de mon enfance, son soleil, ses pluies, ses nuages orageux.

Soudainement, c'était à mon tour de me laisser tomber en arrière. Mes yeux rouges tournés vers le ciel, mes cheveux se mélangeaient à l'herbe humide de la rive de ce petit point d'eau rafraîchissant.

" Je n'ai pas vraiment de passe-temps. Je suis toujours en train de courir à droite ou à gauche. Sauf aujourd'hui. Je voulais me rendre au source chaude pour essayer de me détendre un peu, découvrir aussi les environs. Principalement pour me changer les idées avant de retourner dans l'isthme. "

Quand je n'essayais pas de faire de la politique politicienne, je passais généralement mes heures de libre à voir si mon clan ne manquait de rien, ou bien de la paperasse. Je m'entrainais aussi. Au lancer de kunaïs. Est-ce que l'on pouvait considérer cela comme un passe-temps?

" J'aime bien les fleurs. Les oiseaux aussi. Mais on ne peut pas dire qu'il y en est beaucoup chez moi. Les tempêtes de neige ne sont pas rares du coup, je passe beaucoup de temps enfermée. Il m'arrive de jouer aux échecs. Rien de bien... passionnant. Je suis une fille assez ennuyeuse en réalité. "

Travail. Travail. Travail. Je ne connaissais que ces mots là parce que je n'avais donné mon temps que pour servir mes ambitions. Buntaro me répétait sans cesse qu'il fallait que je me déconnecte un peu le cerveau, que je fasse quelque chose de différents pour ne pas sombrer mais je n'y arrivais pas. J'avais toujours l'impression de m'égarer si je me détournais de la route que je m'étais fixée, que c'était une faute que je paierais. Je ne voulais pas échouer. Pas en me montrant futile. Du coup, je passais mes journées le nez dans des rapports divers.

" Tu dois être déçu du coup. "

Je n'étais pas capable d'oublier que j'étais une Chinoike et que j'avais un devoir envers ceux qui étaient tombés.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.