Le Deal du moment :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
Voir le deal
14.50 €

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Autres villages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C

Hyûga Haiko
Hyûga Haiko
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2023
Localisation : Derrière toi.

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - rang D
Ryos: 20
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue229/250Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (229/250)
Mission:

Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako]

Alors que nous nous dirigions vers Baransu pour accomplir notre mission, une mission visant à remettre sur le droit chemin le fils d'un noble samouraï, Hayao Kaito, je décide de profiter du calme du voyage pour faire connaissance avec mon coéquipier, Aburame Hako, un chunin de notre village. Je ne le connaissais pas du tout et je n'ai jamais entendu parler de lui. Le soleil était doux, les oiseaux chantaient, il semble que c'est le moment idéal pour en apprendre davantage sur lui.

"Hako," commençais-je d'une voix calme alors que nous marchions côte à côte, "c'est la première fois que nous travaillons ensemble, je m'appelle Haiko Hyûga. Je suis diplômé genin depuis peu et c'est la première fois que je sors du village. Toi, ça fait longtemps que tu es chuunin ?"

Je voulais briser la glace et établir un certain niveau de confiance avec lui. Après tout, une mission réussie dépendait souvent de la coopération et de la compréhension mutuelle entre les membres de l'équipe.

"Comment ça se passe habituellement pour toi lors de ce genre de missions ?" demandais-je, curieux de connaître son expérience passée dans des situations similaires. "As-tu déjà eu affaire à des individus aussi... difficiles que ce Hayao Kaito ?"

Je savais que chaque ninja avait sa propre histoire et son propre bagage d'expériences, et j'étais intéressé à entendre la sienne. C'était aussi une opportunité pour moi d'en apprendre davantage sur la manière dont il percevait notre mission et comment il envisageait de la mener à bien. Chaque expérience est bonne à prendre.

C'est la première fois que je sors du village. L'excitation grandit en moi. Cette sensation est incroyable. Il est impératif de réussir la mission. Ainsi, le village me fera confiance et je pourrais de nouveau effectuer des missions en dehors de Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue2642/1200Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Rappel à l'ordre

Du baby-sitting. Cette mission ressemblait à du baby-sitting.... Une double dose, même, vu qu'il fallait corriger un gamin de la noblesse (sans doute plus âgée qu'elle) de Baransu qui profitait du nom de son illustre famille pour échapper aux conséquences de ses actions égoïstes.
Mais bon, le fait qu'on lui file dans les pattes un jeune (enfin, l'écart d'âge n'était pas si important que ça) genin prouvait qu'enfin les hautes instances de Konoha avaient une pleine confiance dans son rôle de leader.
Hako devait donc faire bonne impression et se comportait en adulte responsable et en adorable sensei vert-pomme !

Il faut dire que même dans un village shinobi, où l'excentricité n'était pas si rare que ça, la minuscule Aburame n'inspirait pas de prime abord la confiance ou même le respect.
Vêtue de son éternelle, fantasque et froufrouteuse tenue vert grenouille, la jeune chuunin était même moins grande que son coéquipier du jour. Difficile donc pour le lutin vert de Konoha d'inspirer crainte et autorité à la première rencontre.
Au moins le Joker n'avait pas à craindre qu'on se moque de lui s'il s'amusait à se déguiser selon ses préférences.

Sautillant gaiement et après avoir babiller et fait rire les autres chuunin de garde à la porte de Konoha, elle fit signe au Hyûga de la suivre. Cela devait être la première sortie officielle du genin en dehors de la protection des murs de Konoha.
Du coin de l'oeil et un sourire aux lèvres, Hako observait ses réactions.
Malgré la saison, le temps était au beau fixe, ce qui allait rendre le voyage plus agréables. Dommage en un sens, Hako aurait bien voulut voir ce que donnerait ce genin courser par un ours dans la neige...
Pour l'instant, ils marchaient tranquillement (enfin Hako sautillait et flânait plutôt, faisant bien dix pas là où Haiko en faisait un) sous les arbres, mais la minuscule kunoichi avait bien l'intention d'accélérer le pas.
Mais comme ils n'avaient jamais fait équipe, il fallait sacrifier un petit temps à la présentation pour apprendre à mieux se connaître.

Hako s'était tue (chose rarissime), pour voir si le Hyûga allait prendre l'initiative d'entamer la conversation. Son clan rigide et très portés sur l'étiquette n'en faisait pas les plus sociaux de Konoha... Bon, de son coté, chez les Aburame normaux c'était encore pire. Mais Hako devait à elle seule compenser pour tout le clan.
La kunoichi vert-pomme fut agréablement surprise que son partenaire se lance le premier. Elle nota qu'il n'employa aucun titre de politesse pour la qualifier.
Intéressant : volonté de camaraderie ou mépris du la (trop) petite chuunin au visage poupin et la tenue fantasque qu'on lui avait filé comme sensei du moment ?

La chuunin Aburame haussa les épaules mais dédia un grand sourire au Hyûga.
"Enchantée, Haiko... Première sortie, hein ? Bienvenue dans le vrai monde alors !" répondit joyeusement le lutin vert de Konoha de sa voix suraiguë. "Hmmmm... Cela fait un p'tit moment déjà que je suis chuunin. Au moins un an. On m'a donné ce grade lors de l'examen commun avec Uzushio, où j'ai évidemment terminé première, devenant donc la meilleure kunoichi de deux Villages Cachés ! D'ailleurs, je pense recommencer et passer jônin bientôt..."
Bien évidemment, Hako ne pouvait s'empêcher de se vanter un peu (beaucoup).

Haiko avait quelques questions, auquel Hako en bonne sensei se devait de répondre. A sa façon.
"Déjà, dans le monde shinobi on peut oublier le habituellement. Si on fait appel à des ninjas, c'est que la situation sort de l'ordinaire..." gloussa joyeusement la kunoichi vert-pomme.  "Même si présentement notre mission n'a pas l'air bien compliquée... Mais normalement, voilà comment on procède : on se pointe discrètement pour prendre la température des lieux et repérer les cibles. On concocte un plan d'action adapté en fonction des informations récoltées. Le plan part en coui...vrilles à cause d'imprévus ou parce que le client à oublier de mentionner certains trucs vitaux. On s'adapte et je...on triomphe quand même pour la plus grande gloire de Konoha. Avec des points bonus si on ne rase pas de ville, qu'on casse par trop de choses chères et qu'on ne laisse pas trop de veuves éplorées ou de corps d'enfants déchiquetés."

Incapable de rester en place cinq seconde, le lutin vert de Konoha se fendit de quelques virevoltes entrecoupées de kata de Taijutsu. Il était facile pour Haiko de déduire de son comportement que son sensei du moment était plus portée sur l'action que la réflexion. Et que pour une demoiselle, elle était à la fois un brin trop survoltée et bien mal embouchée.
"Oh, des nobliaux ou des samouraïs imbus d'eux-même, certains que les règles ne s'appliquent qu'aux autres, j'en ai croisé quelques uns. Le problème, c'est la politique : on doit bien souvent bien trop ménager ces péteux. Cependant, là cela ne semble pas trop être le cas : la mission nous autorise implicitement à lui claquer sa mouille. Mais bon... Pas trop fort. C'est parfois étonnamment difficile de garder les gens en vie."

Hako parlait d'expérience : lors de sa première mission pour Konoha en dehors du village, elle avait fait éclaté la tête du bandit qu'ils devaient capturer. Cela avait malheureusement conduit son ancienne équipe sur une pente glissante menant à sa dissolution.
Désormais chuunin et membre d'une des équipes les plus redoutés du Village Cachés de la Feuille, la minuscule Aburame ne voulait pas voir reproduire cette erreur avec Haiko.
"Bon. Nous devons nous rendre à Baransu. C'est un ville frontalière entre l'Empire du Fer et la Vallée d'Enokizu, le fief des Inuzuka. Curieusement, la ville aime bien les ninja, ça change. Et y'a chaque automne un festival en leur honneur et en l'an 15  les connards ninjaphobes de Tetsu on attaqué la ville. J'y était et j'y ai fait la guerre... J'me suis même faite empalée pour sauver un.e Prince.sse du clan Yamanaka. Grâce aux shinobis rassemblée pour le festival, on a pu repousser l'Empire du Fer. Mais du coup, ça veut dire que le ninjutsu y est plutôt répandue. J'imagine que ce cher Hayao Kaito doit bien maîtriser deux trois trucs et du coup il se sent plus pété... Surtout que les familles samouraïs sont souvent bien formée au kenjutsu : y'a de quoi impressionner les manants."

Un petit rappel historique (avec son habituelle vantardise) était de bon ton pour prouver au genin qu'elle savait de quoi elle parlait. Et surtout, c'est toujours bien de savoir où on va mettre les pieds.
Elle lorgna ensuite le Hyûga de la tête au pied, réfléchissant. Il lui fallait connaître un peu les points forts et les points faibles de son élève du moment.
"Habituellement, je bosse avec la cheffe de la Bunke de ton clan. Aussi, j'connais pas mal les techniques Hyûga." affirma gaillardement la kunoichi vert-pomme. "Tu as déjà éveillé ton Byakugan ? T'es un Hyûga tradi' qui connaît le Jûken ? Et... T'as quelques autres surprises dans tes manches ?"

Tendant sa petite main vers Haiko, la jeune Aburame poursuivit, l'informant de ses propres talents. Un insecte ressemblant vaguement à un petit hanneton courait sur ses doigts.
"En temps qu'Aburame, je maîtrise évidemment les techniques de mon clan, basées sur le contrôle d'un essaim de kikaichuu, des insectes dévoreurs de chakra. Voici Lucille, une reine de mon essaim : prends-là et comme ça je saurais facilement te retrouver. ça évite aussi qu'on remplace subrepticement mes coéquipiers pour infiltrer le groupe... Sinon, je suis la vice-championne du Tournois d'Art Martiaux d'Amanogawa : autant dire que je me débrouille en Taijutsu... Et j'ai plein d'autres surprises dans mes manches."
Notamment une quantité inquiétante de parchemins et autres jouets explosifs. Mais bon, il ne s'agissait pas d'une mission de démolition.

Hako concentra un peu de chakra sous ses pieds avant de bondir sur un arbre. Ils n'étaient pas en promenade après tout et ils avaient une mission à accomplir. La Vallée d'Enokizu était loin, au delà des frontières du Pays du Feu. Autant donc se presser un peu. Et puis le lutin vert de Konoha avait envie de voir ce qu'avait dans le ventre le genin. Il était douteux que l'adolescent puisse tenir son rythme, mais il était important pour un sensei de connaître les limites de ses élèves, non ?
"Je suis une kunoichi d'élite de Konoha." affirma-t-elle gaillardement, un sourire de requin aux lèvres. "Aussi rosser un fils à papa imbus de sa personne me serait un peu trop facile. Je vais donc sûrement te laisser faire et je n'interviendrais quan..si sa dérape. Maintenant, on y va : on a de la route à faire et à vitesse de ninja !"



Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Haiko
Hyûga Haiko
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2023
Localisation : Derrière toi.

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - rang D
Ryos: 20
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue229/250Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (229/250)
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako]

Alors que nous progressons à travers la forêt, les mots joyeux et enjoués d'Aburame Hako résonnaient dans l'air. Elle a une énergie contagieuse, une personnalité exubérante qui tranche avec ma propre réserve. Malgré notre différence de caractère, je dois admettre que sa jovialité est plutôt rafraîchissante, et sa confiance en elle, très impressionnante. Ou alors, serait-elle tout simplement insolente ? Il est trop tôt pour que je puisse donner mon avis là-dessus.

Selon ses dires, elle est diplômée chûnin depuis un an et est sur le point de devenir jônin. Hako est clairement fière de ses réalisations, et sa façon de s'exprimer ne laisse aucun doute sur son assurance. Je suis curieux de voir à quel point elle est compétente sur le terrain.

"Excuse-moi de poser une question qui peut paraitre déplacée au premier abord mais tu sembles très sûre de toi. Est-ce que tu penses que tu es imbattable au combat ?"

Elle m’expliqua ensuite le déroulement habituel des missions, une séquence qui allait bien au-delà de la simple exécution d'une tâche. Il semblait que l'imprévisibilité était la norme dans le monde des ninjas, et je prenais note de sa manière détendue d'aborder les défis qui se présentaient. J’ai également l’impression que Hako possède une expérience précieuse dans la gestion de ce genre de situations délicates, et je me demande comment cela pourrait s’impliquer à notre mission actuelle.

Alors que nous poursuivons notre marche, elle me parla également de Baransu, la ville où nous nous dirigeons. Ses antécédents et ses connaissances sur la région sont impressionnants. La mention de l'attaque de Tetsu sur la ville m'intrigue, et je me demande si cela aura un impact sur notre mission. Je hausse un sourcil lorsque Hako m’annonce que cette dernière s’est faite empalée. Comment peut-elle raconter cette histoire avant tant de légèreté ? Cela me dépasse.

"Honnêtement, je ne me suis jamais battu sérieusement. C’était toujours à l’entraînement. Je me demande même si je peux rivaliser avec ce fameux Hayao Kaito. Cependant, une chose est sûre, je n’ai pas peur de combattre. Peu importe qui j’ai en face de moi."

Hako me posa ensuite des questions sur mes compétences et mes capacités en tant qu'Hyûga. Je hoche la tête en répondant à ses questions.

"Oui, j'ai éveillé mon Byakugan et j'ai reçu une formation de base en Jûken. Mon clan attache une grande importance à la maîtrise de ces bases. Je maîtrise également le raiton. Certes, mon arsenal n’est pas vraiment impressionnant mais je m’entraîne régulièrement pour l’améliorer.

La chuunin Aburame connaît Yume Hyûga ? Le monde est petit. La cheffe de la Bunke m’avait déjà parlé de son équipe mais ce n’était que quelques mots, elle ne s’était pas étalé sur le sujet.

"Tu connais Yume ? C’est marrant ça. Ces derniers temps, je m’entraîne avec elle, elle m’apprend quelques techniques."

Puis, Hako étendit sa main pour me montrer l'un de ses insectes, Lucille, qui semblait prête à s'envoler à tout moment. J'acquiesce et touche délicatement l'insecte. Je n’ai jamais eu peur des bestioles, j’ai juste une impression que je peux l’écraser à tout moment, il faut que je fasse attention.

"Je vois, les techniques des Aburame sont fascinantes. Je n’ai pas encore eu l’occasion de les decovrir. Cela devrait être utile pour notre mission."

La conversation est instructive, et je commence à comprendre un peu mieux la personnalité et les compétences d'Hako.

Finalement, nous accélérons le rythme, Hako se lance dans une série de sauts acrobatiques sur les arbres. Je la suis du mieux que je peux, conscient que nous avons encore un long chemin à parcourir jusqu'à Baransu. La mission est en cours, et je dois me montrer digne de la confiance de ma sensei de mission.

"Je suis prêt, Hako. Allons-y à vitesse de ninja" dis-je, déterminé à relever les défis qui nous attendaient à Baransu.

Après un voyage rapide et mouvementé, nous finissons par atteindre Baransu. J’ai eu du mal à suivre le rythme effréné d'Hako, dont l'endurance et la vitesse m’ont étonné. Mon souffle est court, et mes jambes me brûlent légèrement, mais je suis déterminé à ne pas laisser transparaître ma fatigue, même si mes nombreux essoufflements me trahissent.

Baransu se dresse devant nous, une ville aux allures paisibles, avec ses bâtiments traditionnels et ses rues pavées. L'atmosphère est radicalement différente de celle de Konoha, et je m'interrogea sur ce que nous allons trouver ici. Hako avait déjà partagé des informations précieuses sur la ville, mais il reste encore beaucoup à découvrir. Nous avons maintenant une mission à réussir.

"Que fait-on maintenant ?" demandai-je à Hako. "Il faut mieux chercher le domaine Hayao par nous-même ou demander l’aide des villageois ?"

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue2642/1200Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Rappel à l'ordre

Hako profita du voyage pour jouer au sensei.
Non. Elle était réellement la sensei de ce jeune (enfin, la différence d'âge n'était pas si grande) Haiko au moins pour cette mission.
Elle appris donc ses domaines de prédilection. Les techniques de son clan, évidemment mais également le Raiton. Intéressant : les Hyûga n'étaient pas connue pour apprécier le ninjutsu élémentaire préférant l'élégance de leur Jûken et la versatilité de leurs yeux magiques.

"Déjà, pas la peine de prendre des pincettes avec moi ou d'hésiter à me poser des questions. Je ne suis pas une Uchiha ronchonne ou un membre de ton clan au kimono tellement amidonnée qu'il ne peut pas bouger." répondit la kunoichi vert-pomme suite à une question de son nouveau disciple. "Quant à être imbattable : non. J'ai perdu en finale à Amanogawa par exemple. Et j'ai aussi déjà échoué en mission, quand j'étais jeune. Personne n'est imbattable. Mais je suis quand même très très dure à terrasser !"
Haiko était un rien trop... coincé et respectueux à son goût. La minuscule Aburame aimait les gens qui avaient du répondant et elle ne s'était pas gênée pour...hum...secouer un peu ses senseï.

Le jeune ninja lui fit part de ses doutes quand à son futur combat contre leur cible, Hayao Kaito.
"Ce type à l'air d'être une petite frappe arrogante, se reposant plus sur le nom prestigieux de papounet et de sa vague maîtrise de l'épée que sur de véritables compétence. En temps que shinobi, tu devrais pouvoir t'en défaire plus ou moins aisément. Et au pire, je suis là. Je suis chuunin : il n'a probablement aucune chance en cas de combat sérieux... Mais nous en sommes pas là pour le tuer, juste lui apprendre l'humilité."
La lutin vert de Konoha voulait rassurer son coéquipier. Honnêtement, elle n'avait pas la moindre idée des compétences réelle de combat de Hayao Kaito. Elle supposait beaucoup mais bon, il s'agissait d'une mission de rang C. Le genin pourrait galérer un peu mais avec elle en support, ça devrait passer. L'ennemi ne devait normalement pas avoir plus qu'une connaissance très basique du kenjutsu...

Ils se mirent en route à vitesse de shinobi, profitant des immenses arbres des forêts du Pays du Feu pour se déplacer quasiment en ligne droite. Un ninja n'avait pas besoin de route !
Cependant, le trajet était long : il leur fallait traverser le Pays du Feu, puis la Vallée d'Enokizu avant d'enfin arriver à Baransu.
Heureusement, il faisait plutôt beau pour la saison et le trajet se déroula sans incident notable (dommage : Hako aurait bien voulu s'amuser voir comment Haiko se serait comporter contre un ours colossal ou un tigre géant ou une bande de bandit...).
Le voyage lui permit aussi de tester un peu les limites physiques de son jeune disciple. Bien évidemment, l'arrogante et increvable petite spécialiste en Taijutsu le classa dans "chiffe-molle" (comme la majorité des gens).

Ils finirent par arriver en ville, où le genin écarquilla les yeux face à une cité de cette importance et très différente de Konoha.
Les yeux... Hmmm... ça allait être un problème. Mais d'abord, elle répondit à la question du Hyûga, ses yeux émeraudes luisant de malice.
"Alors notre mission est de rosser copieusement un jeune noble trop imbus de lui-même, pour le ramener sur la voie de l'épée... Son père est assez cruel pour embaucher des ninja pour ça, sans être assez strict pour avoir lui-même fait la leçon à son rejeton dévoyé. Donc : il veut sûrement que la chose reste secrète. Même à Baransu, la fréquentation et l'embauche de shinobi et mal vue et notre employeur ne veut sans doute pas qu'on se ramène dans son salon pour taper la discut'. De plus, la mission est assez claire : inutile donc d'aller demander d'avantage de renseignements au domaine Hayao."

De plus, cela évitait au lutin vert de Konoha trop de parlotte ampoulée avec des nobles... Elle laissait ça à la Hyûga de son équipe. Pas étonnant donc que l'idée soit venue à Haiko.
"On devrait pouvoir se débrouiller sans ça. Ce fils à papa est un mauvais garçon, qui aime sans doute s'encanailler : on devrait pouvoir trouver des informations en ville. Et il sera plus facile de lui préparer une fâcheuse rencontre dans un quartier un peu louche. Tu sais comment sont ces gens : ça roule des mécaniques, mais s'ils se sentent vraiment en danger, ça va beugler et pleurer auprès de la milice ou des gardes de son clan. Alors autant choisir un terrain plus... isolé."

La kunoichi vert-pomme planta son regard émeraude dans les yeux pâles de son coéquipier, affichant un mince sourire vicieux qui aurait fait reculé moult konohajin de sa connaissance.
"Voici venir l'heure du choix, Ô mon disciple..." commença la petite Aburame d'une voix dangereusement mielleuse. "J'ai un plan. Mais comme je te l'ai déjà dit, c'est ta mission. Ta première sortie hors de Konoha et ta première mission de rang C. Ne serait-il pas dommage de n'en être qu'un suiveur ? Aussi je te donne le choix : on fait à ma manière et tu fais le bon genin aux ordres, on réussit sans soucis la mission, ce qui sera bien pour ton dossier et ta carrière. Ou alors, tu t'estimes assez compétent et rusé pour prendre les choses en main en personne. Tu concoctes un plan et tu te débrouille. Bien sûr, j'aiderais mais je ne prendrais pas d'initiative. Et si ça rate, ça rate. Alors, Hyûga Haiko, quel est ton choix ?"

Si jamais un senseï lui avait proposé pareille chose, Hako en aurait immédiatement profité pour faire les choses à sa manière. D'ailleurs bien souvent et même si elle n'était pas la stratège de son équipe, le lutin vert de son Konoha avait tendance à improviser beaucoup en mission ou à adapter les plans d'Akira ou de Yume...
Mais la kunoichi vert-pomme savait aussi que tout le monde ne pensait pas ainsi. Haiko sortait pour la première fois de Konoha : il n'avait pas à endosser la responsabilité de la mission et Hako ne lui en voudrait pas s'il décidait de respectait le protocole militaire en préférant suivre les ordres de sa supérieure.
Et elle mentait un peu aussi : il était probable qu'elle ferait en sorte de réussir la mission même en cas de bévue du genin.

"Il y a également la question de la discrétion : l'idéal serait de ne pas exposer l'identité de Konoha derrière cette tâche peu glorieuse... Il va donc falloir nous déguiser !"
La minuscule Aburame sautilla gaiement jusqu'à la devanture d'un marchand qui vendait des paniers d'osiers et d'autres produits en paille tressée.
Elle y acheta un roningasa, un chapeau de paille populaire dans le coin, avant d’entraîner le Hyûga dans un coin sombre.
"Tiens, tu es désormais un rônin. Ou plutôt, un moine défroqué ou errant." lança joyeusement la chuunin de Konoha. "Retire aussi ton bandeau frontal. Le chapeau devrait te permettre de masquer tes yeux pâles et même l'utilisation du Byakugan. Quand à moi, j'adopterai un henge ou même un Daï henge, si jamais j'approche de la cible."



Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Haiko
Hyûga Haiko
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2023
Localisation : Derrière toi.

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - rang D
Ryos: 20
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue229/250Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (229/250)
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako]

Lorsque nous atteignons la ville de Baransu, une atmosphère étrangement calme et traditionnelle règne dans ses rues pavées. Le contraste avec la vivacité de Konoha est frappant, mais cela ne nous empêche pas de nous concentrer sur la mission qui nous attend. Hako m'a donné un aperçu de la situation, et il est temps de décider comment nous allons aborder le problème.

Je réfléchis à la proposition de Hako, et cela tombe bien. J'ai toujours été attiré par les défis, et je veux montrer que je suis capable de prendre des décisions et de mener une mission à bien, même en tant que genin. C'est la seule façon pour moi de me faire un nom dans ce monde.

Je regarde Hako avec détermination, mon regard se durcissant légèrement. "Hako, j'accepte ton défi. Pourquoi ne pas commencer par traîner dans les bars de la ville ? Ce sont des endroits où les gens se relâchent, parlent librement, et c'est là que nous pourrions tendre l'oreille pour écouter d'éventuelles informations sur Hayao. Cela nous permettrait de rester discrets tout en restant attentifs aux discussions qui pourraient nous être utiles. En ce qui me concerne, je suis plutôt grand et costaud malgré mon jeune âge, alors je pourrais entrer seul dans le bar sans attirer l'attention. Toi, avec ton gabarit, je pense qu'il vaut mieux que tu restes aux alentours des bars que nous allons fréquenter et que tu tendes également l'oreille. Généralement, à l'extérieur des bars, il y a du monde, et cela ne semblera pas suspect. Tu comprends ?"

Je marque une pause, réfléchissant aux mots suivants, espérant ne pas l'avoir vexée. "Ensuite, lorsqu'on trouvera Hayao, si tout se passe bien, je tenterai de le persuader de changer son comportement. Nous n'avons pas besoin d'utiliser la force à moins que ce ne soit absolument nécessaire. Si ça te va, tu m'observeras de loin, Hayao ne doit pas te voir. Cependant, je suis prêt à faire appel à toi en cas de besoin si ça déraille. Nous devons être prêts à nous adapter à la situation et à agir en conséquence. Alors, interviens si tu vois que ça se passe mal."

Je regarde Hako avec confiance, espérant qu'elle comprendra ma détermination à réussir cette mission en suivant ma propre voie. "Qu'en penses-tu, Hako ? Es-tu d'accord avec ce plan, ou as-tu des suggestions à apporter ? Nous sommes une équipe, après tout, et je tiens à ce que nous travaillions ensemble de manière efficace."

Puis, d'un coup, je me perds dans mon explication en jetant un regard sur le chapeau que Hako a choisi, une pointe d'incertitude me traverse l'esprit. "Il y a juste une chose, Hako, je ne suis pas sûr que ce chapeau aille vraiment avec mon style. Regarde-moi. Je possède le style du joker, présent dans les jeux de cartes. C'est un art, un art que j'ai perfectionné pendant de nombreuses années ! Je veux juste être sûr, je sais que c'est pour l'intérêt de la mission et je le comprends mais avoue que ça t'amuses de me voir ainsi ! Je ne ressemble à rien... Mais bref, passons."

Je poursuis, car une information me semble primordiale. "Il y a quelque chose que tu devrais savoir. Pour mettre KO Hayao, si c'est nécessaire évidemment, je devrai utiliser des techniques de mon clan, donc le Juken. Mes jutsus Raiton ne sont pas encore très destructeurs, donc je compterai sur mon Byakugan. Cependant, le Juken n'est pas inconnu dans le monde des ninjas, il est facilement reconnaissable. Il y aurait donc un risque que Hayao sache que nous sommes des ninjas de Konoha. Est-ce que cela pose un problème, Hako ?" Je marque une pause avant de reprendre. "Finalement, je ne pense pas que cela soit un problème. Si je dois le mettre KO, cela se passera tellement rapidement qu'il ne me verra même pas me déplacer." Je souris légèrement à la fin de ma phrase. Je ne suis pas arrogant d'habitude, mais Hako semble avoir une influence sur moi.

J'attends de voir si la chuunin a des questions éventuelles. Si ce n'est pas le cas, mon plan devra commencer sous peu.

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue2642/1200Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Rappel à l'ordre

Hako eut un petit sourire amusé : le Hyûga avait relevé son défi. Pas sûr que confier les rênes de la mission à un jeune genin inexpérimenté et qui n'était jamais sorti de Konoha soit une bonne idée ou en tout cas une théorie préconisée dans les manuels d'enseignements du Village Caché de la Feuille... Mais la minuscule Aburame pensait qu'on apprenait mieux en essayant et en situation qu'en théorisant, en restant passif ou en restant en remorque des autres.
Et puis, dans son immense ego, elle estimait pouvoir rattraper les éventuels pots cassés.
"Bien ! Tu as choisit la voie la plus ardu, mais la plus courageuse !" pépia gaiement le lutin vert de Konoha, affichant néanmoins une sourire de requin. "Étonnant pour un Hyûga... Vous êtes généralement plus réservés et enclins à suivre les ordres, la hiérarchie et tout ça... Mais attention, quand on suit la voie de la Volonté du Feu, on risque de se brûler !"

Haiko exposa ensuite ses premières idées, prémisse d'un vague plan d'action.
"Bien évidemment, dès qu'on les lâche dans dans la nature, les genin vont au bistrot ! Ma foi, au moins c'est pas direct à la maison-close..." ricana joyeusement la petit chuunin. Bien évidemment, on confiant les rênes à son jeune coéquipier, il commençait aussi à se permettre de lui lancer quelques piques. Mentionner ainsi sa petite taille et son apparence juvénile, en ce vantant de son physique de grand dadais ! Mais bon, remettre en question l'autorité était la norme chez les adolescents (elle en était une). "Bon, l'idée me va. C'est en effet un bon endroit pour glaner quelques ragots sur notre cible. Je saurais me faire discrète à l'extérieur, probablement déguisée ou sous un henge. Il faudra donc crier un peu fort si tu veux de l'aide quan... si tu déclenches une baston de bar."

La cible étant un samouraï aimant se vanter de ses prouesses et même extorquer autrui, il ne devrait pas bien être difficile de trouver quelqu'un pour les renseigner. C'était le genre de godelureau à même de se pavaner dans les bars et autres établissements de plaisir, entourée d'une cours serviles de profiteurs.
Haiko devrait donc s'en sortir. L'acquisition d'informations était une grande partie du travail d'un shinobi et le clan Hyûga était connus pour y exceller (cette bande de voyeurs !).

Hako ne put s'empêcher ensuite de sourire à l'exposer du plan du jeune genin, un brin trop naïf.
Si son père avait embaucher des ninjas pour "faire la leçon" à son fils dévoyés, c'est que les sermons et les appels à la raison avaient échoués. De plus, le briefing les autorisait explicitement à faire usage d'une quantité "modéré" de violence... Mais si Haiko voulait tenter une approche diplomatique (typiquement Hyûga...), libre à lui.
Le lutin vert de Konoha espérait juste que le candide Hyûga ne prenne pas pour argent content un "Oui, oui, pardon je le ferais plus." de Hayao Kaito...
Bah, elle pourrait toujours prendre le samouraï dévoyé entre quatre yeux après, si jamais il croyait tromper Haiko.
"Ok, j'observerai ton approche avec attention, de loin. Cela promet d'être... amusant." lança la kunoichi vert-pomme, ses yeux d'émeraude pétillant d'amusement anticipé.
Pour ceux qui connaissaient la menace à froufrou de Konoha, il était visible qu'elle ne croyait pas un instant à une résolution pacifique de cette histoire.


"Pas de suggestion particulière pour l'instant, à part les mises en gardes habituelle : rester discret, éviter d'impliquer Konoha si cela n'est pas nécessaire et ne pas hésiter à appeler à l'aide si sa dérape." conclut la minuscule Aburame, laissant ainsi plus ou moins quartier libre à son disciple du moment.
Elle envisageait même de ne pas se porter à son secours trop vite, si jamais il se reposait trop sur le deus ex Hakoa en l'appelant au moindre danger.
Mais elle ne comptait pas non plus l'abandonner ou le mettre sciemment en danger. Yume et le clan Hyûha lui en voudrait autrement...

Mais apparemment, Haiko n'en avait pas fini.
"Je n'y connais pas grand chose en cartes à jouer, juste de quoi taper le carton quand on est de garde ou pour m'infiltrer dans un bar ou une salle de jeu. J'avoue ne pas avoir trop fait attention aux illustrations, sauf quand y'en a avec des gens dénudés... Mais concernant ta tenue, j'ai juste fait une suggestion. Libre à toi de la suivre ou non, mais attention aux conséquences. Et franchement, avouons-le, je suis mal placé pour plaisanter sur la tenue d'autrui..."
Il fallait bien avouer que cette étrange passion et habillage ne cadrait pas vraiment avec le style habituellement raffiné et un brin stoïque des Hyûga. Il devait sans doute subir chaque jour de lourd regard, voire quelques sarcasmes.
Et ça, venant d'un clan dont le but dans la vie semblait d'être le plus morne et passe-partout possible, Hako pouvait compatir.
"Y'a une légende qui court, disant que les ninjas les plus puissants sont les plus excentriques. C'est une idée qui me plait..."

Haiko la questionna ensuite sur l'usage de son Jûken, une redoutable et étrange technique propre aux Hyûga que la minuscule Aburame ne connaissait que trop bien.
"Si tu te fais passer pour quelque disciple d'un ermite ou d'un moine, d'étrange talents martiaux pourront être explicables. L'avantage du Jûken, c'est justement qu'il n'ai pas trop flashy. Et comme tu dis, si tu l'assommes assez vite, on remarquera peut-être rien. Et puis, si cet art étrange est connus de Konoha ou des shinobis, il reste nimbé de mystère pour les autres. Et brutal coup au plexus plie autant les gens en deux qu'une caresse de Jûken. Mais n'hésites pas à en rajouter dans l'amplitude des mouvements, comme si tu déchaînais ta puissance... Et à balancer des trucs du genre j'ai retourné ta force contre toi en prenant un air énigmatique et supérieur. Z'êtes doués pour ça, les Hyûga."

Cet ultime conseil donné, Hako se dirigea vers un coin d'ombre dans une ruelle isolée. Elle n'invita pas spécialement Haiko à la suivre, mais ne lui interdit pas non plus.
D'un prompt mudra, elle se métamorphosa, adoptant l'apparence d'un adolescent de Konoha, éternel redoublant et petite frappe de l'Académie. De quoi passer inaperçu dans les rues et suivre Haiko au moins jusqu'à l'entrée d'un bar.
Là, elle attendrait , un brin d'herbe à la bouche, tel un petit voyou pas dangereux qui glandait sans toutefois oser entrer demander de l'alcool...
La kunoichi vert-pomme déguisée laisserait aussi traîner ses oreilles sur le chemin et aux alentours des tavernes visités par le Hyûga, essayant de son coté aussi de glaner quelques informations sur leur cible...


Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Haiko
Hyûga Haiko
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2023
Localisation : Derrière toi.

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - rang D
Ryos: 20
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue229/250Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (229/250)
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako]

J'observe Hako prendre ma proposition avec humour, mais je sens aussi une pointe de scepticisme dans son regard. Elle me rappelle le caractère réservé et hiérarchique de mon clan, les Hyûga. C'est vrai, en général, nous sommes enclins à suivre les ordres et à respecter la hiérarchie, mais je suis différent, certainement depuis la mort de mes parents. J'ai toujours eu cette soif de défis et de prouver ma valeur, même en tant que genin. Et c'est dans cet esprit que je m'engage dans cette mission avec détermination.

Hako accepte finalement le plan que j'ai proposé, et j'esquisse un sourire. C'est un bon début. Elle émet quelques mises en garde habituelles, comme la discrétion et l'évitement d'impliquer Konoha inutilement. Je les prends en compte, sachant qu'elles sont importantes pour le succès de la mission. Hako semble prête à me laisser un certain degré d'autonomie, tout en gardant un œil sur moi. C'est rassurant de savoir qu'elle sera là en cas de besoin.

Quant à ma tenue, Hako souligne qu'elle n'a fait qu'une suggestion et que je suis libre de la suivre ou non. Elle évoque également la légende selon laquelle les ninjas les plus puissants sont les plus excentriques. Cela me fait réfléchir. Peut-être que ma tenue ne correspond pas aux normes de mon clan, mais peut-être que c'est ma manière de me démarquer, de montrer ma singularité. Je souris à Hako, reconnaissant de sa compréhension. Cependant, je décide néanmoins de garder le chapeau, question de discrétion.

En ce qui concerne le Juken, Hako me donne des conseils judicieux. Elle suggère d'amplifier mes mouvements et de les rendre plus spectaculaires, afin de tromper les observateurs. Je prends note de ses conseils et je suis prêt à les mettre en pratique si la situation l'exige. Finalement, Hako se métamorphose pour se fondre dans la foule et m'accompagner discrètement jusqu'à l'entrée du bar. Je la regarde partir avec un petit sourire. J'ai confiance en elle et en notre capacité à mener cette mission à bien, même si nous devons jouer selon mes "règles".

Je me dirige vers le bar que j'ai repéré, prêt à entrer et à commencer à glaner des informations sur Hayao Kaito. Cette mission promet d'être un défi, mais je suis déterminé à prouver ma valeur et à montrer que je peux être un atout pour Konoha.

Je pénètre dans le premier bar, observant attentivement l'ambiance et les visages des personnes présentes. L'endroit est animé, mais il semble que les conversations soient principalement axées sur des sujets sans grande importance. J'essaie de tendre l'oreille, de capter des bribes de discussion, mais il n'y a rien qui attire mon attention. Après un moment, je sors discrètement, sachant que je ne peux pas m'attarder trop longtemps au même endroit.

Le deuxième bar que je visite est similaire au premier, et je répète la même routine. Je pose quelques questions ici et là, mais les gens ne semblent pas avoir entendu parler d'Hayao Kaito. Mon enthousiasme commence à s'émousser, et je commence à ressentir une pointe de frustration. J'ai l'impression que le temps presse, et je ne veux pas décevoir Hako.

Je me dirige rapidement vers l'endroit où Hako se situe. Elle est métamorphosée en un adolescent, et je lui adresse un regard confiant malgré les échecs précédents.

"Hako, ça ne se passe pas comme prévu jusqu'à présent, mais ne t'inquiète pas, ça va finir par payer," lui dis-je à voix basse pour ne pas attirer l'attention. "Nous devons continuer à chercher. Il y a un troisième bar que je veux vérifier, peut-être que nous aurons plus de chance là-bas."

Sans attendre de réponse, je me dirige vers le troisième bar, gardant un œil sur Hako pour m'assurer qu'elle me suit discrètement. Cette fois-ci, je sens que quelque chose est différent. L'atmosphère est plus tendue, et les conversations sont moins légères. Je m'approche du comptoir et commande une boisson pour ne pas attirer les soupçons.

Alors que je prends une gorgée, j'entends une voix à la table voisine parler d'Hayao Kaito. Mon cœur s'emballe d'excitation, et je tends l'oreille pour écouter attentivement la conversation. Il semblerait qu'Hayao ait l'habitude de racketter des gens au même endroit, chaque soir, à moins de trois rues d'ici. C'est une information précieuse, mais elle peut être fausse. Cependant, je suis convaincu que nous sommes sur la bonne piste, notre détermination et notre persévérance finiront par porter leurs fruits.

Une fois que j'ai recueilli les précieuses informations sur les habitudes d'Hayao Kaito, je quitte discrètement le troisième bar et retourne auprès de Hako qui reste toujours dans sa métamorphose d'adolescent. Nous nous retrouvons dans une ruelle sombre, à l'abri des regards indiscrets.

"Hako, j'ai de bonnes nouvelles," je murmure avec empressement. "J'ai entendu une conversation au troisième bar. Apparemment, Hayao a l'habitude de racketter des gens au même endroit, non loin de ce bar, à trois rues d'ici et chaque soir. C'est une information cruciale pour nous. Nous savons maintenant où et quand le trouver."

Je lui explique brièvement les détails que j'ai recueillis, gardant un œil sur notre environnement pour nous assurer que personne ne nous espionne. Une fois que j'ai terminé, je la regarde avec détermination.

"Maintenant que nous avons cette information, voici ce que je propose : nous nous positionnons à une distance raisonnable de l'endroit où Hayao opère habituellement. Je vais activer mon Byakugan pour scruter les environs. Avec un peu de chance, je pourrais repérer Hayao avant qu'il ne commence à extorquer qui que ce soit. Une fois que nous l'aurons localisé, nous pourrons intervenir. Qu'en penses-tu, Hako ?"

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue2642/1200Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Rappel à l'ordre

Déguisée en adolescent glandeur, Hako affichait un petit sournois narquois propre à son déguisement et à son état d'esprit, tout en "zonant" autour des bars et autres troquet un-peu-louche-mais-pas-trop de Baransu.
Le lutin vert de Konoha imaginait déjà le fabuleux rapport de mission qu'elle allait devoir rédiger à son retour : "Et là, j'ai donné quartier-libre à mon genin pour qu'il aille au tripot..."
Merveilleux. Combien à parier qu'Akira allait l'engueuler, alors qu'elle ne faisait qu'enseigner l'esprit d'initiative et la récolte d'information en milieu urbain ? Il faudrait qu'elle insiste sur ce point et noie un peu le poisson sur le fait qu'elle l'avait envoyé là-bas seul... Par chance, issus du clan Aburame et fille d'un père médecin, elle savait manier les phrases lourdes et verbeuse, qui donnait envie au lecture de juste survolé un pavé d'information.

Et puis, c'était presque sans danger !
Après la guerre, Baransu était une ville plutôt sûre, assez cosmopolite (la reconstruction attirait les talents et l'argent) pour que son Joker Hyûga ne se fasse pas tout de suite remarqué. En plus, il avait gardé le chapeau de paille. Et même ainsi, les gens du cru toléraient bien mieux les shinobis que le reste du Sekai. Même s'ils se fermeraient peut-être et ne lui donneraient plus d'indice, ils ne devraient pas ouvertement s'en prendre à lui.
Et dans le pire des cas, elle était pas bien loin.
De plus, Hako était quasiment sûre de se souvenir qu'il y avait des courts dédiés à la collecte d'information à l'Académie.

Elle suivit donc à distance son élève du moment, d'un pas mou et nonchalant propre à son déguisement d'adolescent désœuvré.
La kunoichi vert-pomme métamorphosée tapa même la discute avec deux-trois mecqueton fumant et glandant non-loin de certains bistrot. Elle tapa même brièvement le carton ou jeta quelques dès en se plaignant de la société, de ses parents (supposés) et autre billevesées, glanant aux passages quelques rumeurs et babioles suite à des paris (tricher contre des civils étaient plutôt facile pour une kunoichi de son rang et de son talent).
En attendant Haiko, la minuscule Aburame transformée s'amusa un moment à un jeu de trocs et d'échange avec les adolescents du coin, jusqu'à obtenir ce qu'elle désirait : un bijou de qualité médiocre.
Elle sortis un peu plus tard d'un mont-de-piété un peu douteux, affichant une mine déçu après l'expertise ridicule du propriétaire. En réalité, il lui était difficile de ne pas sourire : elle avait obtenu deux-trois informations sur leur cible.

Après avoir visiter deux-trois bar, Haiko la rejoignit finalement dans une ruelle sombre et vu l'odeur fréquentée qu'en cas d'impérieuse nécessité.
Elle écouta le rapport presque joyeux et surexcité (enfin, pour un Hyûga) du genin, un mince sourire aux lèvres. Cela confirmait ce qu'elle avait appris.
Le racket par Hayao Kaito avait en effet déjà été mentionné dans leur briefing et c'était pour ça que la kunoichi vert-pomme s'était intéressé aux prêteurs sur gage un peu louche, non loin des bars. Ils étaient "facile d'accès" pour des alcooliques et parieurs despérés, mais s’avéraient aussi des endroits parfaits pour mettre au clou un butin mal acquit et le changer promptement en pièce sonnante et trébuchante pour aller faire un tour au quartier rouge.

"Je vois que tu te débrouilles." lança aimablement la minuscule chuunin. Après tout, il fallait bien encourager la jeunesse. "T'as pas dû t'enfiler trop de pintes pour obtenir ces infos ? L'estomac des ninja est généralement résistant, mais on a nos limites, comme tout le monde... Alcool et ninjutsu ne font pas vraiment bon ménage !"
Une petit plaisanterie bien sûr : malgré d'amusant trait de caractère et d'habillement, Haiko restait un Hyûga. Il préférait sans doute mourir qu'être vue saoul en public.
Hako espérait juste que le jeune homme n'avait pas été trop direct dans ses questions. La curiosité insistante d'un étranger avait tendance à ne pas passer inaperçu.
Mais bon : c'était son plan, à lui d'assumer les conséquences si jamais quelqu'un prévenait la cible et qu'elle montait une embuscade pour "s'occuper" du curieux.

"Cela confirme ce que j'ai entendu de mon coté." confirma néanmoins la kunoichi vert-pomme, essayant de ne pas trop diminuer le succès en solitaire du Joker. "On va donc passer à la suite de ton opération. Mais d'abord, on va aller manger et traîner dans le moins minables des resto' pas loin de cet endroit, pour attendre le soir et notre ami. Et faire baisser ton taux d'alcoolémie. Attention de ne pas abuser de tes yeux magiques : Yum-Yum m'a dit que ça fatiguait vos pupilles.  Et je paye, bien sûr."
N'étant pas doté d'un merveilleux dôjutsu, Hako aurait abordé le problème autrement : sans doute en envoyant dans les rues des nuages d'insectes-espion ou en interrogeant les papillons de nuit et autres bestioles locales. Ou alors, elle aurait soudoyer quelques traîne-misères ou des gamins des rues pour qu'ils la préviennent en cas d'esclandre.

"Pour la suite, je me placerais en hauteur. Je te suivrais à distance, sur les toits. Vu la saison, il devrait vite faire assez nuit pour pas qu'on me repère." poursuivit la kunoichi vert-pomme métamorphosée, affichant toujours son sourire goguenard. "Mais là encore, je servirais juste de sécurité, d'arrière-garde : à toi de gérer le problème. Il te suffit d'appeler à l'aide en cas de vrai problème et je fendrais les cieux tel un ange vengeur !"
Peut-être littéralement : Hako aimait soigner ses (héroïques) entrée et elle pouvait réellement se doter d'une inquiétante paire d'ailes sombres d'insectes vrombissant.

La minuscule chuunin hésita un instant avant d'aborder un petit point de détail avec le Hyûga, avant d'y renoncer. Il verrait bien par lui-mêle.
En effet, il était fort probable que comme toute les petites brutes imbus de leur personne et de leur puissance, Hayao Kaito se soit doté d'une petite cours de sbires serviles. En effet, issus d'une famille de samouraï, pourquoi dépouiller des gens ? Pour plus d'argent de poche ? Non, certainement pas ! C'était sans doute pour rouler des mécaniques et jouer au dur devant ses amis.
Il ne serait donc sans doute pas seul.
Bah, même s'il n'était qu'un genin, Haiko devrait s'en sortir contre quelques brutes à la petite semaine...

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Haiko
Hyûga Haiko
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2023
Localisation : Derrière toi.

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - rang D
Ryos: 20
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue229/250Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (229/250)
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako]

J'acquiesce en réponse aux suggestions de Hako. Manger et me reposer semble une bonne idée, surtout si j'ai l'intention d'utiliser mon Byakugan plus tard dans la soirée. J'ai fait de mon mieux pour obtenir des informations, et il est vrai que ma réputation de genin serait désastreuse si nous échouons.  

"Merci pour le repas, Hako, c'est très aimable de ta part," je lui dis avec un léger sourire. "Je suis conscient que les yeux Byakugan peuvent être gourmands en chakra, et je ne les utiliserai qu'en cas de nécessité."

Nous nous dirigeons vers le restaurant que Hako a choisi, et je garde un œil sur les alentours tout en réfléchissant à notre plan. Il est impératif que nous ne nous fassions pas repérer avant de mettre la main sur Hayao. Un choc frontal avec lui ou ses sbires ne serait pas une situation idéale. En me concentrant, je peux déjà sentir l'excitation monter en moi. Mon clan m'a toujours enseigné à être calme et réfléchi, mais cette mission représente une opportunité de montrer de quoi je suis capable.

Alors que nous attendons la nuit pour nous rapprocher de l'endroit où Hayao opère, je m'inquiète un peu du nombre de sbires qu'il pourrait avoir à ses côtés. Les informations que j'ai recueillies ne mentionnent que son habitude de racketter des gens, mais cela ne signifie pas nécessairement qu'il le fait seul. Il est fort probable qu'il ait des comparses qui le soutiennent dans ses entreprises malhonnêtes.

Après avoir fini notre repas, nous retournons à notre poste d'observation, prêts à traquer notre cible. La nuit est tombée, et les rues de Baransu sont animées par l'activité nocturne. C'est le moment idéal pour agir, et je me prépare à activer mon Byakugan dès que nous serons suffisamment proches.

"Hako," je me tourne vers elle, "je suis prêt à y aller. Assurons-nous de rester cachés et observons attentivement les environs. Si tu repères quelque chose de suspect ou si tu entends des bruits inhabituels, préviens-moi immédiatement. Je ferai de même. Ensemble, nous pouvons mettre fin aux agissements d'Hayao Kaito et accomplir notre mission. Préparons-nous à passer à l'action."

Après avoir observé pendant un certain temps, je repère enfin notre cible, Hayao Kaito, sur le point de racketter un groupe de jeunes adolescents. C'est le moment de passer à l'action. Je m'approche avec détermination, me rappelant les paroles sages et diplomatiques que j'avais préparées dans l'espoir de le persuader de changer son comportement. Cependant, dès que je commence à lui parler, il montre clairement qu'il n'a aucune intention d'écouter la raison.

"Réfléchissez à vos actes. Il y a toujours une meilleure voie, une meilleure façon de vivre," je lui dis, essayant de calmer la situation. "Je peux vous aider à trouver un meilleur chemin. La violence et l'extorsion ne mènent qu'à des problèmes."

Mais mes paroles tombent dans l'oreille d'un sourd, et Hayao devient agressif. Il tente de m'attaquer, mais je parviens à esquiver habilement ses coups. J'en profite pour activer mon Byakugan, mes yeux blancs aux pupilles claires se dilatant alors que je me prépare à utiliser le Jûken. Hayao est rapide, mais ma maîtrise de cet art ancestral me permet de le prévoir. Les 32 poings du Hakke sont une technique redoutable, et je l'utilise avec précision. Mon chakra imprègne mes doigts alors que je frappe rapidement et précisément les points de chakra de mon adversaire.

Hayao crie de douleur et s'effondre sur le sol, vaincu. La mission est presque accomplie, et je me tiens prêt à signaler notre succès à Hako. Cependant, avant que je puisse faire quoi que ce soit, je sens une présence derrière moi. Je me retourne brusquement pour découvrir quatre hommes qui m'attaquent. Ils sont sûrement les collègues de Hayao, venus à sa rescousse.

La situation se complique rapidement, et je dois faire face à ces nouveaux adversaires tout en surveillant Hayao, qui tente de se relever. Nous sommes désormais pris au piège, et la mission est loin d'être terminée. La tension monte alors que je me prépare à faire face à ces nouvelles menaces, regrettant de ne pas avoir vu cette embuscade venir.

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue2642/1200Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Rappel à l'ordre

La vie de ninja était faites de phases longues et chiants, entrecoupés de brutaux moments d'action intense.
Après s'être diligemment restauré dans une établissement qui proposait une cuisine plus roborative que raffiné, la soirée s'avançait et il était temps pour les konohajin de passer à l'action.
Enfin, surtout Haiko, le jeune genin qu'escortait le lutin vert de Konoha. Suite à leur accord/défi, la minuscule Aburame ne comptait pas s'en mêler à moins que le Hyûga ne se mettent en danger.
Cela lui permettrait de jauger le jeune homme en situation et, si (ou plus quand) ça dérapait, elle pourrait intervenir et se la jouer. Tout bénef' !

La nuit tombée, Hako escala donc les façades et les toits grâce à son art shinobi, abandonnant son apparence d'adolescent désœuvrée une fois que l'obscurité fut à même de la dissimuler.
En contrebas, l'éclairage plutôt chiche de ces rues pas des plus rutilantes lui permettait toutefois de suivre la silhouette du jeune Hyûga.
La kunoichi vert-pomme se demanda si Haiko pouvait la voir, avec son légendaire Byakugan. Passant son temps à tabasser ou câliner par surprise Yume, elle savait qu'il y avait une limite à la portée de ce truc, mais sans la connaître précisément. Cela devait sans doute aussi dépendre de l'expérience et de la maîtrise, voire de techniques secrètes connu par le Hyûga...

Il fallut un  (toujours trop, aux yeux impatients du lutin vert de Konoha) long moment avant que leur cible se manifeste. Mais leurs informations s'avéraient juste : ce butor de Hayao Kaito fini par se montrer et alpaguer un groupe d'adolescent plus frêle que lui, sans nul doute pour leur extorquer quelque argent. Dont en plus, il n'avait sans doute nul besoin, étant le fils d'un éminent samouraï de Baransu.
Il faisait juste ça pour s'amuser et marquer son territoire, comme aurait dit la mère de la kunoichi vert-pomme.
En tout cas, cette agression patenté était l'excuse parfaite pour une intervention héroïque !
Ah, comme il était dur de ne pas s'élancer joyeusement du haut du toi, utiliser le Hoshi no Gâdian pour se métamorphosée en guerrière à paillette avant de s'abattre sur les Méchants tel un mignon fléau divin !

Mais bon : c'était à Haiko d'avoir son heure de gloire... Ou son humiliation.
Le Hyûga s'était décidé pour une approche diplomatique, raisonnable, censée. Hako n'y croyait pas une seule seconde : leur cible était un nobliau imbue de lui-même, sur de son immunité et de sa puissance.
En tentant de raisonner ce genre d'individu sans leur avoir d'abord claquer la mouille, c'était juste s'attirer de quolibets, les énerver et gâcher un bel effet de surprise.
Mais bon, il fallait bien que les genin se frottent au monde réel. Elle aussi avait eu moult élans de naïveté...

Bien évidemment, ce rustre de Kaito se comporta exactement comme l'avait prévue la minuscule Aburame : il devint agressif et méprisant, se riant de l’étranger qui osait se mêler de ses affaires.
Très vite, la discussion s'envenima et ils en vinrent aux mains. Hako se pencha par dessus le rebord du toit, prête à intervenir.
Mais le combat fut bref et à sans unique : bien trop sûr de lui et de son (médiocre, d'après ce que pouvait juger d'ici la kunoichi vert-pomme) kenjutsu.
Des gros muscles, un gros sabre et ça se prenait pour le roi du monde... Le fils à papa samouraï n'avait aucune chance contre un ninja aussi souple et vif qu'un Hyûga.

Haiko évita savamment les coups maladroits (le samouraï débutant le sous-estimait encore) puis porta une terrible contre-attaque à l'aide d'une technique de son clan que la chuunin Aburame connaissait bien pour l'avoir moult fois subit.
Kaito ne semblait pas très fin et en pleine nuit, pris par surprise, il avait peu de chance de reconnaître un art ninja.
Il avait dû juste voir un tas de coups flous qui l'avaient brutalement envoyé à terre, son sabre cliquetant sur les pavés.

Splendidement exécuté... Mais le genin avait oublié un détail : Kaiton était un chef de meute. Ce petit parvenu aimé briller devant des sbires, faire jouer ses muscles et ses techniques de samouraï devant un publique de sycophantes amateurs.
Il n'était donc pas seul. Du haut de son perchoir et malgré l'obscurité, la petite Aburame n'eut aucun mal à voir s'approcher quatre membres de la bande du butor, bien décidé à en découdre.
Sans doute nerveux et trop concentré sur sa cible et l'accomplissement de sa mission, le Hyûga ne semblait pas les avoir remarqué, malgré son Byakugan. Si ça se trouve, il avait trop pris à coeur les conseils de discrétion de la petite chuunin et l'avait déjà désactivé, croyant la victoire acquise... Offrant donc son dos à une belle embuscade !
Il était cependant peu probable que ces rustres représentent un réel danger pour un ninja, même inexpérimenté. En tout cas, pas un danger mortel : elle interviendrait avant.

Mais techniquement, elle avait bien spécifié à Haiko qu'elle n'interviendrait pas. Pas temps qu'il ne l’appellerait pasexpressément.
Jusqu'à quel point elle pouvait laisser le Hyûga se faire taper sur les doigts ?
Finalement, elle céda à son bon cœur (enfin, tout est relatif) : Hako imita  quatre fois le cri du pic noir, un oiseau diurne des forêt de Konoha, qui n'avait donc rien à faire là, surtout à cette heure.
A Haiko de comprendre le message et de l'appeler à l'aide... Ou de réaliser qu'il allait se faire prendre à partie par quatre brute.
Bon, de toute façon, le lutin vert de Konoha interviendrait vraiment dès que le Hyûga aurait reçu un coup.

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Haiko
Hyûga Haiko
Konoha no Genin
Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2023
Localisation : Derrière toi.

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - rang D
Ryos: 20
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue229/250Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (229/250)
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako]

La situation bascule en un éclair. Alors que j'étais prêt à signaler notre succès à Hako, je ressens une présence derrière moi. En me retournant, je découvre deux hommes qui se précipitent sur moi en même temps. Ils sont les acolytes de Hayao, venus le défendre.

Mon Byakugan est toujours activé, me donnant un avantage précieux. Je décide d'utiliser le Tourbillon du Hakke pour les mettre hors de combat en un seul mouvement. Mon corps s'élance en un tourbillon gracieux, frappant les deux hommes avec une précision mortelle. Les deux hommes tombent à terre.

Cependant, à peine ai-je neutralisé ces deux adversaires que je perçois un troisième homme qui fonce sur moi grâce à mon Byakugan. Rapidement, j'utilise la Paume du Hakke pour le repousser, l'envoyant vaciller en arrière.

Mais le quatrième ennemi est plus rusé. Alors que je me concentre sur le troisième, il se précipite vers moi et parvient à me porter un coup puissant en pleine figure. Je suis projeté au sol, sonné, mais déterminé à me relever.

Lorsque je parviens à me relever, je constate que Kaito est debout, ainsi que le dernier briguant. Dans cette situation critique, je décide répondre au signe de Hako et d'accepter sa proposition d'aide. Je lui fais donc un signe de la main, en espérant qu'elle comprenne mon appel. La bataille est loin d'être gagnée, et j'ai besoin d'elle pour m'aider à surmonter ce nouvel obstacle et à achever la mission avec succès. Je me suis peut-être surestimer en me lançant dans ce 1vs5.

"Vous allez avoir une jolie petite surprise les deux..." dis-je avec un air confiant.

Je désactive mon Byakugan, mes yeux commencent à me fatiguer.

Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Left_bar_bleue2642/1200Rappel à l'ordre [feat. Aburame Hako] / Mission Rang C Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Rappel à l'ordre

Un sourire de requin illumina le visage poupin de la minuscule Aburame perchée sur les toits.
Visiblement, son disciple du moment avait bien compris son "avertissement". Ou alors le genin maîtrisait mieux son Byakugan qu'elle ne le pensait... Mais Hako, fidèle à elle même et à son ego, préféra s'en attribuer silencieusement le mérite.
Deux des malandrins se heurtèrent à un tourbillon de violence, brutalement repoussés par la technique du Hyûga. Ils heurtèrent un mort et s'étalèrent au sol, assommés pour le compte. Bien.
Une troisième brute fit un vol plané inexplicable sans l'utilisation de l'art secret du clan aux yeux pales.
La petite chuunin grimaça : Haiko était fort prolixe en techniques typiquement konohajin.

Bon, il faisait nuit et les sbires de Kaito n'étaient sans doute pas les plus brillant esprit de Baransu... Et puis la mission ne requérait pas explicitement la discrétion. C'était juste un petit plus qu'avait imposé le lutin vert de Konoha qui espérait bien ainsi briller en temps que sensei avisée dans le rapport de mission (ce serait bon pour sa sans doute très bientôt promotion au rang de jônin).
Par contre, malgré ses talents et les techniques de son clan, Haiko commençait à rencontrer des problèmes et fut touché par un des malandrins.
Même le plus parfait des shinobi prenait toujours un risque s'il était grandement débordé en nombre. Utilisatrice (abusive) de clone, Hako connaissait parfaitement le poids du nombre et les danger d'un travail d'équipe parfaitement coordonné. Bien des jônin sensei avaient été douloureusement surpris par la mécanique parfaitement huilé de l'Equipe 2 de Konoha.

Heureusement pour Haiko, les truands des ruelles étaient bien loin de pareille coopération.
Kaito avait fini par se remettre des douloureux coups de Juken et avait dégainé son katana, prêt à se venger. Un de ses sbires, celui qui avait réussit à toucher un Hyûga (il pourrait s'en vanter) lui servant de second et de couverture.
Bref : le genin était dans de sales draps... Bon, enfin, pas tant que ça. Normalement, vu l’entraînement des ninjas de Konoha, il devrait pouvoir s'en sortir. Seul Kaito avait un réel entraînement militaire. Et encore, un début : ayant quitté la voie du bushidô pour se livrer au racket et à la débauche, il était loin de valoir un bon samouraï.
Mais bon, personne n'aimait se trouver face à une épée tranchante, d'autant plus que le Hyûga risquait de fatiguer et qu'il avait perdu l'effet de surprise.

Devait-elle intervenir ? Haiko avait reçu dans les dents cette petite tapette ramenant à la réalité les genin trop confiant... Mais se mêler de l'assaut final ne serait-il pas voler les efforts de son élèves ?
Un petit mouvement de la main de son coéquipier du jour chassa les doutes de la minuscule chuunin. Sagement, le Hyûga réclamait bel et bien son intervention.
Souriant méchamment, Hako bondit en l'air d'un salto absolument pas nécessaire, signant quelques mudra dans sa chute contrôlée.
A peine le genin eut il fini de parler qu'une femme en kimono aux longs cheveux noir, à la peau opaline et à la poitrine bien plus développée que celle du lutin vert de Konoha atterrit à coté du troisième vaurien encore debout. Elle portait un inquiétant masque d'Oni rouge.

"Qui ose lever la main sur mon disciple ? Subissez l'ire de Tomoe Hasegawa !" lança d'un ton presque amusée l'inconnue, Hako déguisée via un Dai Henge en sa (nouvelle) rivale de toujours, la gagnante du tournois d'art martiaux d'Amanogawa.
Sans plus attendre, elle balança un coup du tranchant de la main qui brisa net le bras de celui qui avait osé frappé un konohajin.
Entendant le craquement sec, Hako grimaça. Elle y était allé un peu fort contre un simple civil, qui s'écroula en beuglant de douleur.
Bon, plus question de reculer.

"Tu choisis bien mal tes adversaires, bébé samouraï... Ou plutôt, tu les choisissait bien, jusqu'à aujourd'hui." grinça méchamment la kunoichi déguisée. Son demi-masque d'Oni rouge laissait voir ses lèvres purpurine et un sourire d'un souverain mépris.
Beuglant de colère, Kaito leva son arme pour frapper. Lent, si lent.
"Si prévisible... Konoha Shôfû." soupira la minuscule chuunin métamorphosée, désarmant le fils dévoyée d'un coup de pied d'une vivacité et d'une précision inouïe. "Et ça se prend pour un samouraï... Juste un bandit de grand chemin !"

A peine le katana teintant piteusement sur le sol que le lutin vert de Konoha déguisé fondait sur Kaito.
"Tu aurais dû rester à terre après avoir affronté, mon élève." souffla-t-elle, avant de balancer un puissant coup de poing dans les côtes du jeune parvenu. Hako avait vaguement visé au même endroit que le Hyûga.
Bien plus forte physiquement que le genin et le samouraï débutant, elle espérait que celui-ci confrontait le puissant impact avec le Juken du Hyûga.
Évidemment, Kaito se plia en deux sous l'impact effroyable, sans doute avec quelques cotes brisés. Il s'écroula à terre dans son propre vomi, à peine encore conscient.

Surplombant dédaigneusement le fils déchu, la kunoichi actuellement pas vert-pomme agita le katana qu'elle venait de ramasser.
"Une belle arme. Sans doute un trésor familial..." murmurait-elle, sa voix dégoulinant de mépris. "De la confiture donnée aux cochons. J'en tirerai sans doute un bon prix et cette lame pourrait trouver un maître bien plus honorable et compétent. Mais... à l'inverse de ceux qui gisent dans ce caniveau, nous ne sommes pas des voleurs. Et après tout, l'un de vous, à un contre cinq est arrivé à effleurer mon disciple. Pour cet exploit, je vous laisse la vie sauve. Qui sait, cela vous servira peut-être de leçon et vous abandonnerez la voie du Mal..."

D'un geste de pur dédain, elle lança le katana sur un Kaito gémissant au sol avant de faire signe à Kaito de la suivre dans une ruelle adjacente.
Là, le lutin vert de Konoha abandonna son déguisement de championne en art martiaux.
"Bon, c'est réglé je crois. Tu t'en ai bien tiré, sans prendre plus de risque que nécessaire." déclara presque joyeusement la minuscule chuunin. "Kaito a perdu directement contre toi, ses sbires se sont fait écraser. Et mon intervention lui a prouvé qu'il y avait encore pire. Il faut espérait que la honte et le désir de s'élever le remette sur le droit chemin..."

Rien n'était sûr, mais les konohajin avait remplit leur mission. Plus qu'à faire leur rapport au commanditaire et à rentrer tranquillement à Konoha.
"Maintenant on remet les bandeau et on va passer discrètement par les toits pour se rendre au domaine des Hayao et rencontrer le client. Pour lui signifier que notre mission et accomplit et pour l'informer de prévoir un guérisseur pour son fils à la fierté blessée. Espérons que le vieux samouraï lui serre maintenant un peu plus la vis et que l'autre abruti est compris la leçon. Comme c'est ta mission, tu parles. Vous autres les Hyûga, vous êtes doués pour ça... Oh ! Et prend ce pot d'onguent pour ton visage. On est moins crédible avec le nez comme une patate."


Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Autres villages-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation