Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"festival des Lanternes" sujet commun

PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017


Festival des Lanternes

Forêt ancestrale d’Inari
Grand village de Kurokawa



Les préparatifs pour le festival du Grand Seka étaient terminés depuis près d’une semaine et les visiteurs affluaient de part et d’autre du Sekai dans le domaine du chef de village Genshin Iwori. C’était un des derniers grands évènement de la région et Iwori comptait sur ces moments de festivité pour plusieurs raisons. Tout d’abord profiter de la vie, il n'était plus dans l’âge juvénile où la vie défile à toute vitesse et il commençait à se poser des questions. Quel héritage laisser derrière lui? Ce festival était une réponse à cela. Il avait décidé de laisser des souvenirs heureux à son village. Ainsi, il avait depuis plusieurs années mis en place ce festival, de taille assez moyenne mais qui, les dernières années du moins, gagnait en popularité. La rumeur disait même que le Daimyo viendrait cette année. Vérité ou non, cela suffirait sans doute pour attirer du monde. Il avait donc en premier lieu laissé la sécurité de l’évènement à la charge du clan Onryou puis avait convié les trois grands villages à participer. Ainsi, chacun enverrait une délégation triée sur le volet pour représenter le village et surveiller ses représentants tandis que d’autres ninjas pourraient librement profiter du festival avec les mesures de sécurité appropriées.

L’évènement allait être grandiose. De nombreux évènements étaient prévus ça et là. Des stands de nourriture, des artistes, des attractions typiques de fêtes foraines, tout était réuni pour que les gens s’amusent et passent un superbe moment. Ils verraient même le célèbre rituel des lanternes, attraction majeure du festival, pendant lequel chaque nuit des milliers de personnes laissaient s’échapper des lanternes sur le lac du village ou dans les airs.

S’agitant derrière son pupitre, Genshin Iwori se racla donc la gorge. Devant lui étaient assemblés dans la grande clairière du village plusieurs centaines de personnes venues assister au discours d’inauguration du festival.

« Mesdames, messieurs » annonça-t-il d’une voix usée par les ans tandis que la foule se taisait progressivement. « C’est pour moi un honneur et un grand plaisir de m’adresser à vous aujourd’hui pour l’ouverture du 4ème festival du Grand Seka. Permettez-moi de vous souhaiter à nouveau la bienvenue dans le village de Kurokawa. Je vous remercie d’être au rendez-vous pour cette fête de célébration.

J’aimerais souligner la présence dans ce lieu de nombreux civils portant des brassards rouges, ce sont nos volontaires et partenaires sans qui nous n’aurions jamais pu finaliser ce festival à temps et je tiens à les remercier. »


Salve d’applaudissements.

«Durant les trois prochains jours, vous allez pouvoir voir et apprécier le travail acharné de ces nombreuses personnes qui ont contribué à la mise en place de ce festival et qui font ce qu’il est aujourd’hui, un festival de village d’une ampleur régionale. Ce n’est pas sans émotion que je vous annonce par la même occasion le passage de flambeau quant à la supervision de l’évènement à mon intendant, un homme d’une grande valeur, j’ai nommé Riku Mogami. Je vous demande de l’applaudir mesdames et messieurs. »

Emu, le chef de village descend alors du pupitre en serrant la main à un homme, les cheveux blancs, petite barbe de deux jours, dans la trentaine. Assez normal si ce n’était que le charisme animal qui dégageait irradiait sur toute l’assistance.


« Mesdames, messieurs. Je remercie infiniment Iwori-san pour tout son travail et son implication sur le festival. Les plus acharnés d’entre vous savent combien il est méticuleux quant au bon déroulement de l’évènement *rires dans l’assistance* Cela dit, je reprends les rênes et nous allons donc couper court au protocole si vous le voulez bien. Il se fait tard, vous avez sans doute faim et personne ne peut vous en blâmer vu la délicieuse odeur de brochettes dans l’air.. Je déclare donc sans plus tarder ouvert le festival du Grand Seka de Kurokawa 4ème édition ! »

Sur ces mots, une dizaine de feux d’artifice de toutes les couleurs éclatent dans les airs à l’unisson sous le regard ébahi des visiteurs. Trois jours de longues festivités venaient de commencer.
Et vous shinobi, que venez-vous faire ici ?


CODAGE PAR AMIANTE


Pour plus d'informations, rdv ici : https://dawnofninja.forumactif.com/t5680-animation-festival-des-lanternes
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue916/2000"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (916/2000)


Festival des Lanternes

Forêt ancestrale d’Inari
Grand village de Kurokawa



Le festival du grand Seka venait de démarrer et Long She était présent. Cet évènement était assez atypique car l'atmosphère qui s'en dégageait était assez reposante pour que même Yu n'ait pas envie de conduire des affaires en ce jour. Et pourtant Dieu seul savait le nombre de deals qu'il venait de conclure pour assurer à Long She un futur prospère et un développement radieux.

Mais ce n'était pas sa raison d'être ici. Il était ici pour se détendre. La première fois depuis bien longtemps. Depuis qu'il avait tué sa soeur en fait. Il était un peu triste malgré tout. Sa soeur était certes un monstre mais tuer un membre de sa famille n'était pas quelque chose d'anodin. Loin de là. Il était perdu dans ses pensées à réfléchir à la vie, la mort, l'au-delà quand les feux d'artifice explosèrent dans le ciel.

Son regard se leva vers les assemblages phosphorés en train de détonner et des pattes d'oies se formèrent au coin de ses yeux. Il sourit quand il entendit les gens crier de grands Oooooh et Aaaaah au fur et à mesure que les couleurs des feux se mettaient à danser devant eux. Les gens avaient l'air heureux et c'était suffisant pour sortir Yu de sa rêverie. Regardant autour de lui, il chercha Wei du regard et ne la trouva pas. Sacrée Wei. Sans doute avait-elle trouvé quelque chose d'intéressant à manger, boire ou voir. Un pincement au coeur le prit.

Certes, il s'était promis de ne pas jouer le senseï poule ce soir mais il aurait du mal. Enormément de mal. Cachant son identité à de potentiels ninjas senseurs, il partit dans la foule à la recherche de sa disciple.

« Wei, tu es là? » annonça-t-il, hésitant.

Bien que Wei soit une kunoichi accomplie, il ne put s'empêcher d'avoir un flashback de tous les moments où elle avait été en danger et il se raidit. Fumetsu, sa soeur, bien trop d'autres fois. Avait-il été le meilleur senseï possible? Il avait tout fait pour en tout cas. Mais le danger n'était jamais loin. Au bout d'un moment, une petite voix dans sa tête se mit à râler.

« Raaah mais tu vas pas la fermer et profiter de la vie un peu? On est où là hein? Sur un champ de bataille? Non. Bah voilà. Tu l'écrases et tu t'amuses. C'est pas si compliqué non? » fit la voix.

Qu'est-ce que... S'abandonnant à cet évènement intrigant, le Zhao se dirigea vers les stands de nourriture.


CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Nara Haku
Nara Haku
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 05/05/2022
Age : 36

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang D
Ryos: 285
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue0/250"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (0/250)
Nara Haku
Yüna avait tanné ses parents pour aller au festival des lanternes cette année. Cela faisait plusieurs années qu’elle rêvait d’y aller, et avec son frère en prime. Haku qui ne pouvait pas résister au plaisir de satisfaire aux envies de sa sœur plaida en sa faveur. Ils obtinrent l’autorisation de s’y rendre… En étant accompagné d’un ninja du village pour le trajet. Après leur dernière escapade loin du village qui manqua de coûter la vie aux enfants, Hisae était moins encline à les laisser sortir seuls en forêt. Elle s’était même mise en tête de refuser à ce qu’Haku devienne ninja… Yoichi s’attelait à lui faire entendre raison, mais cela prendra encore un peu de temps.

*

Haku portait un short sombre, un tee-shirt arborant le symbole du clan Nara sur le devant et une veste claire que Haku tenait fermée. Cela avait pour conséquence de cacher le symbole du clan à la foule.


*


Ils traversèrent la forêt sans encombre jusqu’à arriver aux portes du grand village de Kurokawa où se déroulait le grand festival des lanternes qui avait lieu une fois par an. Yüna remercia le ninja et entraina son frère dans le village.

- Yüna… Tu peux me lâcher la main s’il te plait.
- Pourquoi ? Tu as honte ?


Haku soupira. Sa sœur céda à sa requête et lui lâcha la main. Il avait accepté de venir au festival parce que sa sœur le voulait. Mais Haku n’était pas particulièrement à l’aise dans la foule. Il préférait de loin un espace paisible et tranquille ou s’épanouissait la nature. Mais pour une fois, ne pouvait-il pas faire un effort ?
Il suivait sa sœur en affichant son habituel expression renfrogné, boudeuse. Il avait glissé ses mains dans les poches. Car il fallait bien les cacher, pour éviter à sa sœur le réflexe de lui tenir la main à nouveau. Haku avait effectivement honte de tenir la main, il ne se considérait plus comme un bébé, il avait six ans révolu et était un Nara. Mais personne ne voulait le voir grandir.

Perdu dans cette pensée de subir une injustice en étant ainsi incompris par ces parents et sa sœur, Haku se fit emporter par la foule qui se dirigeait vers les feux d’artifices. Le bruit couvrait les appels de Yüna. Haku avait compris qu’il était inutile de s’époumoner ou d’essayer de marcher à contre-courant. Quand il aura une opportunité de se glisser hors de la foule, il…. Hop ! c’est le moment de s’extirper.
Au moment où Haku se pensait sortit d’affaire, qu’il relâchait l’attention, il se heurta violement à une personne dos à lui. Le choc poussa Haku à se frotter le front avec sa main droite.


- Aouch !!!! Heu… Je m’excuse.

Le sourire embarrassé, quelque peu forcé, qu’il affichait ressemblait à si m’éprendre à un sourire narquois, preuve de sa maladresse dans les relations avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue2642/1200"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Aburame Hako
Festival des Lanternes

L'avantage d'être une kunoichi, surtout la meilleure chuunin du monde (évaluation toute personnelle), c'était qu'on pouvait voyager librement dans tout le Sekai. Et profiter des traditions intéressantes de toutes les régions traversées.
La vie d'un shinobi n'était pas faite que de missions sanglantes (ce n'est pas tout les jours qu'on a à trancher la gorge de quelque noble corrompus ou à démanteler un sordide traffic d'esclave, rouster des bandits de grands chemins devenus gênant) et d’entraînement spartiate.
Hako était donc convaincu qu'il fallait aussi se détendre de temps en temps (son père, un ninja médecin du clan Aburame, lui avait parlé de truc sur le repos des muscles et tout ça, elle avait pas tout compris).
De plus, le lutin vert de Konoha aimait les festivals, rencontrer les gens des pays alentours et apprendre leur coutumes.

Konoha avait envoyé une petite délégation à Kurokawa, pour son Festival des Lanternes de plus en plus renommé. Hako ne savait pas si c'était une sorte de démonstration de force, une visite diplomatique de bon voisinage, un intérêt poli pour les coutumes locale ou si ça cachait une mission (dont, rage, elle n'était pas membre ni même au courant).
Bref : elle avait quartier libre et comptait bien en profiter !
Pour l'occasion, la minuscule Aburame avait abandonné sa célèbre tenue vert pomme de lutin. Pour être dans l'ambiance, elle était revêtue d'un splendide yukata d'un vert pâle bien moins agressif pour les yeux, orné de délicate feuille d'érable.
Un vêtement un brin luxueux qui lui permettrait de se pavanait un peu (et, qui sait, avec peut-être quelque malandrin à rosser en fin de soirée, s'ils la prenait pour une jeune et jolie noble à enlever). L'obi dissimulait son bandeau de Konoha, qui restait à porter de main pour calmer un fâcheux tout en lui permettant d'être relativement incognito...

La petite konohajin s'était acheté avec amusement un masque d'Oni, qu'elle portait de traviole sur sa tête. Eh, elle avait un joli minois (selon ses propres critères), alors autant le montrer.
Mais le masque de démon était classe et lui rappelait son adversaire de la finale du tournois d'arts martiaux du Festival d'Amanogawa.
Hako ricana, jetant un œil curieux aux alentours : elle s'estimait célèbre, mais est-ce que quelqu'un d'ici aller la reconnaître ? Surtout dans cette tenue plus plus... féminine. Mouaip, avec sa taille et ses habits comprimant encore plus sa poitrine déjà pas super apparente, elle passait surtout pour une petite gamine de bourge...
Bon, l'effet petite princesse était un peu gâché par les multiples brochettes qu'elle tenait comme des senbon entre ses doigts et les larges bouchées qu'elle y prélevait de façon peu raffinée et avec une joie manifeste.

Les feux d'artifices étaient splendides (et mystérieux : son coté analytique d'Aburame se demandait 1° comment ça marchait et 2° comment elle pourrait les reproduire avec ses multiples bombes et fumigènes de ninja, histoire de leur donner un peu de peps), la bouffe délicieuse et les multiples lanternes illuminant le village rendait l'atmosphère magique.
Il manquait toutefois un petit piment, un soupçon d'animation... Mais la soirée était encore jeune.
Sourire aux lèvres, Hako vit ses voeux peut-être exaucés : un môme venait de s'embugner dans un géant musculeux à l'air peu amène.
Ah ! Un peu d'action ! Le rustaud avait une bonne tête de brute pas sympa bien à même de s'en prendre à un petit enfant ! Parfait pour s'interposer et se peindre comme une belle et gentille héroïne de roman !

Oh ! En plus le gosse avait un symbole qui ne lui était pas inconnu : celui du clan Nara. Parfait ! En se posant en sauveuse, voilà qui fera en plus un petite pub pour Konoha auprès du clan des ombres !
Cela rattraperait un peu sa bévue de la dernière fois où la minuscule Aburame avait croisé un Nara et l'avait, peut être à jamais, privé de descendances d'un coup de bien bien (ou mal) placé.
Souriant, la kunoichi en kimono vert pâle s'avança, prête à en découdre ou au moins à sermonner le butor si jamais il s'en prenait au p'tit bout d'choux (Hako avait déjà envie de pincer ses joues rebondit à le voir s'excuser gauchement. La petite chuunin réajusta son obi pour révéler à ceux dotés d'un œil attentif le bandeau du Village Caché de la Feuille.
"Pas de soucis, j'espère ?" lança la kunoichi en yukata vert d'un ton presque espiègle qui semblait indiquer qu'elle espérait bien le contraire.

HRP:

Revenir en haut Aller en bas
Nara Haku
Nara Haku
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 05/05/2022
Age : 36

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang D
Ryos: 285
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue0/250"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (0/250)
Nara Haku

Le choc de la rencontre avait eu pour conséquence de faire lâcher le bouton de la veste du garçon et ainsi dévoilé le symbole de son clan. Haku ne savait pas s’il devait en être soulagé ou embêté. En général il faut être assez … inconscient, suicidaire, fous (qualificatif au choix du lecteur) pour s’attaquer à un Nara. Mais là, il ne s’agissait pas d’un Nara lambda. Ou plutôt si, c’était un Nara lambda, un enfant sans techniques pour le moment. Mais qui pouvait le savoir si Haku ne disait rien ? Il fallait donc qu’il joue sur le fait qu’il était un petit génie du clan. Ce qui n’était, en soit, pas entièrement faux. Car la mère de Haku voulait que le garçon devienne un génie en herbologie avant de devenir un bon Ninja. Et pour son jeune âge, il était déjà en avance. Il maitrisait la lecture à la perfection et retenait assez facilement ses leçons. Toutefois, la pratique pêchait encore un peu, sauf dans le domaine des poisons. Mais cela, Haku voulait le garder secret. Le clan Nara était craint et respecté pour son intelligence et ses connaissances sur les remèdes. On se doutait bien que pour confectionner des remèdes il fallait une certaine connaissance en poisons, mais de là à s’en passionner… Un Nara passionné de poisons pourrait faire peur…

Le rustaud semblait avoir mal interprété les excuses de l’enfant, mais une voix claire et vive, limite provocante, vint couper la parole du molosse. Haku regarda dans la direction de la voix et vit une fillette, guère plus âgée que lui, du moins en apparence – taille, et visage juvénile – dévoilant légèrement un bandeau de ninja. Le coup d’œil fut si rapide que le garçon ne vit pas le symbole dessus. Mais il était sûr que la fillette connaissait quelques techniques de base. Même en se basant sur ce point, si le lourdaud décidait de s’en prendre à eux, ils ne feraient pas le poids. Se protéger, et protéger une fille en même temps que lui étaient deux situations totalement différentes. Ah oui, ne vous avions-nous pas informé que la tendance chez les Nara était le machisme ?


- Vraiment Monsieur, c’est de ma faute. Je m’excuse et vous souhaite une bonne soirée.

Dit-il en reculant et en plaçant ses mains écartées devant lui comme pour prouver sa bonne foi. Même si le sourire restait forcé, la voix du garçon trahissait la peur que monsieur musclor ne les attaque. Lorsqu’il se trouva à portée de la fillette il lui attrapa une main et l’entraina dans sa fuite. C’est à ce moment qu’il reconnut le symbole de Konoha sur le bandeau.

- Non mais vraiment, t’es idiote ou quoi ?

Lâcha-t-il entre ses dents durant leur course. Après un bon nombre de tours et détours dans les rues sombres qui bordaient l’allée centrale rempli de monde, Haku s’arrêta enfin et s’adossa à un mur. Il se laissa glisser jusqu’à s’assoir sur le sol. Il devait reprendre son souffle. Il aimait courir pour jouer mais n’était pas non plus un marathonien. De plus, la peur qu’il avait ressentie lui rappela sa dernière mésaventure.

- Konoha doit vraiment être en manque de ninja pour enrôler une gamine inconsciente. Il suffisait de s’excuser. Pourquoi tu l’as provoqué ?

Haku lança un regard plein de reproche à la fillette et affichant une moue désapprobatrice. Le garçon n’avait pas conscience qu’en s’interposant ainsi la fillette lui avait évité bien des problèmes.

- ‘fin bon… ce qui est fait est fait…

Soupira le garçon. Il se retrouvait perdu dans un village où il mettait les pieds pour la première fois. Il pensait à sa sœur qui devait le chercher partout. S’il s’avait comment retrouver les festivités, en se dirigeant vers le brouhaha de la foule, il ne savait pas comment retrouver sa sœur. Mais la priorité n’était pas là. Il se retrouvait en charge d’une gamine de son âge, d’apparence en tout cas, qui était tout aussi perdue que lui.

- Je vais te raccompagner auprès de tes proches, ils doivent s’inquiéter…

Il avait employé le mot « proches » car il se doutait qu’en tant que ninja elle ne serait peut-être pas venue avec ses parents. Mais vu sa jeunesse elle ne pouvait pas être venue seule. Cette fois, le ton de sa voix était neutre, comme pour apaiser la situation. Mais, rappelons-le, Haku n’as aucun tact et, même en mettant un ton apaisant, ses phrases peuvent déclencher de véritables tornades chez ses interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Chunin
Messages : 1157
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 25
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chunin Rang B - Cheffe de la Bunke
Ryos: 420
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue3498/1200"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (3498/1200)
Hyûga Yume
Je finis de passer mon Yukata, bien que de fête, pour le festival des lanternes, il restait très sobre. Le style Hyûga oblige. D’une délicate teinte indigo, ourlée de motifs de pétales de toutes les couleurs accompagné d’étoiles en satin aussi argenté que la doublure de mon kimono était serrée à la taille par un obi bleu foncé ourlé d’une délicate autre bande mauve et d’une cordelette argentée. Discret et élégants comparé à d’autres aux couleurs bien plus vive, faisant honneur au clan Hyûga, j’avais relevé mes cheveux en un chignon élégant couronné d’épingle représentant des fleurs dont certains ornements, indigo, rouge et mauve, descendaient délicatement autour de mon visage, comme une grappe de fleur délicate. J’avais, sous entendu les bonnets de la branche secondaire m’avaient demandé avec beaucoup d’insistance, accepté de me maquiller, recouvrant ma peau d’une fine poudre de riz, redessinant mes lèvres, sourcils et compagnie. J’avais l’impression d’être bonne à marié. Soit.

Immobile, Ichigo comme garde du corps à ma droite, Nori à ma gauche, les mains glissées dans les amples manches de mon habit, j’écoutais sagement le discours de bienvenu, un fin sourire étirant mes lèvres ourlées de rouge. Ichigo s’agaçait légèrement.

« Ils t’ont déguisé.»

Ils ? Les membres influents de la branche secondaire. J’eus un nouveau sourire polis en inclinant légèrement la tête.

« Ichigo s’il te plaît. Ne gâche pas cette belle soirée. »

Il hocha la tête, tout comme tous les autres membres du clan Hyuga il portait nos couleurs dans des kimonos tout aussi luxueux, mais plus sobre. Les dirigeants sortaient du lot et les membres émérites. J’applaudis dignement avec les autres avant de sortir mon éventail de mes longues manches pour me faire un peu d’air alors que je me mis à marcher tranquillement dans les rues de l’endroit.

« Vas-tu faire un lancé de lanterne ?
- Sans aucun doute Nori. Je pense même que j’en ferais une moi-même. »

Il m’observa avec attention.

« À qui vas-tu penser en la faisant ? »

Mon regard se tourna vers lui un instant et je haussais les épaules avec douceur.

« Ma mère. »

Tout simplement. Puis je laisserais les vents porter cette lanterne où les dieux le voulaient. Peut-être pourrais-je le faire avec Akira si l’idée lui plaisait. Et si j’arrivais à lui mettre la main dessus. Je continuais de marcher tranquillement, laissant mes gardes du corps veiller sur moi, discrètement.

« Tu vas ramener quelque chose pour ta petite sœur ? »

J’inclinais doucement la tête.

« Et peut-être pour Haru. Si je trouve quelque chose de bien pour lui. »

Cela lui plairait sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Jin Wei
Jin Wei
Indépendant
Messages : 143
Date d'inscription : 30/10/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang B
Ryos: 535
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue709/1200"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (709/1200)

« Quoi ? Si cher ?! Je vous en prends quatre portions pour le prix de trois. Dernière offre ! Non ? Eh, dîtes-moi mon bon monsieur, vous ne voudriez pas qu’il vous arrive un accident, par hasard… Ah, ça va, ça va, je plaisante, pas la peine d’appeler le gorille ! Tenez, voilà pour les quatre portions. Pfff… »

Se détournant de l’étalage, Wei posa un regard sur la rue bondée. Le feu d’artifice faisait peut-être rage au-dessus des têtes, mais ce qui faisait briller l’étincelle dans les yeux de la rousse, c’était la montagne de brochettes qu’elle venait de s’offrir. Enfin, qu’elle comptait surtout offrir à Yu, vu qu’il prendrait bien trois parts à lui tout seul… Elle avait bien tenté de négocier avec le vendeur, mais il fallait avouer que ça n’était ni le lieu, ni le moment. Reportant son attention sur les passants, elle tâcha de retrouver son mentor. Il n’était pas particulièrement grand, mais il avait l’avantage d’attirer le regard – ne serait-ce qu’à cause de sa mine naturellement renfrognée et de ses muscles saillants.

De fait, il ne lui fallut pas longtemps pour le voir, un peu plus loin. Ah, il venait dans sa direction, parfait ! Mais il n’était pas seul, quelque chose venait d’attirer son regard. Hmm ? Se glissant parmi la foule, Wei surveillait d’un œil l’équilibre précaire de son chargement et de l’autre tentait de distinguer qui se tenait à proximité du Zhao. Un animal ? Non, un enfant ! Il semblait vraiment jeune pour se balader tout seul ainsi. Que pouvait-il bien se passer ? Avait-il perdu sa maman ?
Elle n’était plus qu’à quelques pas lorsque quelqu’un d’autre se joignit à la scène. Faisant un geste que Wei ne sut interpréter, la nouvelle venue en kimono vert dit quelque chose que la rousse ne put entendre. Alors, d’un coup, le petit saisit la demoiselle et s’enfuit à toute jambe. Mi surprise, mi amusée par cette situation saugrenue, la rousse les regarda disparaître au loin avant de s’approcher de son binôme.

« Eh bah, je sais pas ce que tu as dit au gamin, mais il a l’air d’avoir eu la peur de sa vie. » Elle eut un petit rire. Pourtant, elle savait bien qu’il n’était pas du genre à s’énerver et certainement pas sur un enfant, au milieu d’une rue bondée, pendant un festival des lanternes. « Tiens, c’pour toi. » ajouta-t-elle, se débarrassant d’une grande partie de sa nourriture durement acquise.

Elle allait lui proposer de descendre l’artère principale, lorsqu’une jeune femme se précipita dans leur direction. Arrêtant quelques personnes sur son passage, elle semblait relativement affolée. Et pour cause, elle cherchait visiblement son frère, un petit garçon, en short, avec une veste plutôt claire… Tiens ? Un échange de regard avec Yu suffit à confirmer ses doutes : cela correspondait au petit gars qu’ils avaient vu quelques instants auparavant. Avait-il fui sa sœur, également ? Il semblait bien avoir le gène du fugueur.
« Mademoiselle ! » s’exclama Wei, attrapant le bras de la Nara. « Je crois l’avoir vu. Il a entraîné une jeune demoiselle en vert par là-bas. Je pensais qu’ils étaient ensemble… Vous croyez qu’il a des ennuis ? » Mais inutile d’attendre une réponse, la jeune femme était déjà repartie, l’air d’autant plus paniqué. Aie, aie, aie ! Ça sentait la rouste pour le petit bonhomme, s’il se faisait rattraper !

Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue2642/1200"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Aburame Hako
Festival des Lanternes

Le gamin maladroit semblait au moins un tantinet bien élevé : plutôt que de se la jouer sale mioche, il s'excusa platement de sa balourdise.
Voilà qui était bien plus mature qu'un lutin vert de Konoha l'aurait été à son âge... Mais Hako avait toujours plus était dans le conflit que dans la diplomatie.
La kunoichi en kimono vert pâle resta pourtant fermement campée sur ses petits pieds, au cas où. Qui sait, la grosse brute pourrait ne pas accepter les excuses du gosse et ainsi pimenter un peu sa soirée en lui permettant de jouer à (la m'as-tu-vue) l'héroïne.

Le gamin n'en menait visiblement pas large face au colosse, mais le voir oser lui adresser la parole et admettre ses torts plu à la minuscule Aburame.
Elle se détendit imperceptiblement et accepta qu'il glisse sa petite main (trop poisseuse : les gosses, surtout les garçon, se débrouillait toujours pour se salir) dans la sienne, sans doute pour se rassurer.
Non, en fait pour l’entraîner à l'écart. Surprise, Hako suivit machinalement le mouvement. Zut, pas d'héroïsme et de petite baston pour accompagner ses brochettes et les feux d'artifices...
Le p'tiot l'insulta en fuyant, mais Hako ne lui en tint pas rigueur (pour l'instant), mettant ça sous le coup de la panique.

Le petit garçon n'alla pas bien loin, n'étant visiblement pas un grand sportif. Hako l'avait suivit moitié par ennui, moitié pour s'assurer qu'il ne se fourrerait pas dans le pétrin à nouveau.
La petite Aburame était tellement détendue et amusée que durant leur fuite éperdue, elle mâchonna tranquillement ses yakitori.
Son jeune guide s'écroula contre un mur (il faudrait qu'il travaille son endurance. A son âge, Hako aurait fait trois ou quatre fois le tour du festival en pépiant et sautillant de tout coté), avant d'invectiver le lutin vert de Konoha.
Il avait visiblement reconnu le bandeau pendant à la taille de la kunoichi.

"J'suis pas une gamine, le nain !" rouspéta la minuscule chuunin, supposant que sa taille l'avait une fois de plus fait passer pour plus jeune qu'elle ne l'était. "Et ce n'était pas de la provocation, j'affirmais juste ma présence au cas où tes excuses n'aurait pas suffit. Y'a des brutes pas forcement aimables et compréhensives qui trainent parfois dans ces festivals. Surtout si on y sert de l'alcool..."
Bon, histoire de rester crédible et paraître mature Hako allait taire qu'elle espérait vaguement que le colosse qu'il avait bousculé soit de ce genre là pour pimenter un peu sa soirée...

"Et puis, c'est pas comme s'il pouvait m'arriver quelque-chose..." grommela la kunoichi en kimono vert avec un masque d'Oni dans les cheveux. "Faudrait genre une calamité divine, une guerre ou un Bijuu pour inquiéter une kunoichi comme moi. Et encore."
Trop bavarde et vantarde, Hako ne pouvait s'empêcher de se pavaner... devant un mioche n'ayant même pas la moitié de son âge.
Super pour l'autoproclamé meilleure des chuunin du monde, future jônin de Konoha.
Elle soupira, son coté Aburame ne pouvant s'empêcher d'analyser ses propos et de lui souffler ô combien elle savait se montrer immature.
"Bon aussi faut dire que le dernier festival auquel j'ai participé, y'avait un tournois d'art martiaux et en remonter à des tas de muscles, c'était un peu mon pain quotidien..."

Le garçonnet proposa de la raccompagner, comme s'il se posait en garde du corps. Cela la fit sourire (à la limite même de l'éclat de rire).
Bon, elle avait rien d'autre à faire (il faudrait qu'elle essaye de construire une lanterne, visiblement il y avait pas mal de gens et de stand qui le proposait) et ce serait un moyen de visiter un peu les allées du festival tout en surveillant ce fauteur de trouble en culotte courte.
"Oh t'inquiètes, mes coéquipiers me font pleinement confiance pour m'assurer de ma propre sécurité, surtout dans un endroit aussi paisible..." ricana gaiement la jeune Aburame.
En fait, ce serait plutôt pour les autres qui serait confronté à Hako (ainsi que tout ce qui se retrouverait autour) que autres membres de l'équipe n°2 de Konoha risquait plutôt de s'inquiéter. Quant aux autres konohajin présent, la plupart évitait de traîner dans les parages du lutin vert de Konoha de peur d'être entraînés dans ses frasques.

Un mince sourire barra le visage de la kunoichi, traversée d'amusantes pensées. Connaissant Akira et Yume, ils s'étaient déjà peut-être fait enlever par quelque vieux pédophile libidineux. Ou l'Uchiha aurait apporté la honte sur son clan en se cognant et en renversant un stand malgré son sharingan. Raaah, voilà qu'elle s'inquiétait pour eux maintenant, ces deux poissards !
"Sinon, le nom c'est Aburame Hako, chuunin de Konoha." lança la minuscule kunoichi à son jeune acolyte. "Et pour retrouver les gens, je m'y connais ! Regardes ça : Mushigan !"
Ouvrant les mains sous le regard curieux du petit Nara, Hako fit s'envoler quelques-uns de ses minuscules insectes-espions. Elle leur ordonna de patrouiller aux alentours et de retrouver Yume et Akira.
Pas qu'elle comptait forcement les rejoindre, mais sait-on jamais...

"Mes légions pourront retrouver facilement mes amis." expliqua doctement la kunoichi au masque d'Oni de guingois sur le crâne. "Mais en attendant, autant se balader un peu entre les boutiques du festival... On est là pour ça, non ? Et y'a des trucs bizarres à goûter ! J'ai repéré un stand où ils nappent des fruits exotiques, comme des bananes, d'un coulis marronnasse issus de fèves fermentés et broyés ou un truc du style. Faut que je teste ça !"
Et chemin faisant, le lutin vert de Konoha pourrait peut-être croiser d'autres gens d'intéressant.
 


Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Nara Haku
Nara Haku
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 05/05/2022
Age : 36

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang D
Ryos: 285
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue0/250"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (0/250)
Nara Haku

La fillette se défendit d’être une gamine. Haku ne put s’empêcher de sourire. C’était justement ce qu’il avait dit quelques minutes plus tôt à sa sœur pour obtenir de lui lâcher la main. L’explication qu’elle donna ensuite effaça le sourire du garçon. Le comportement des adultes était souvent problématique pour le garçon. Les adultes sont vraiment des créatures difficiles à comprendre… Il était prêt à acquiescer jusqu’au moment où elle se vanta. Haku fit une moue désapprobatrice. Il aurait pu tomber sur n’importe qui mais il avait fallu qu’il tombe sur une gamine vantarde. Il soupçonnait même la fille de chercher régulièrement la bagarre. Le garçon lâcha un soupir désespéré tout en continuant d’afficher un visage boudeur. Pouvait-il vraiment la laissez seule ? N’allait-elle pas créer des problèmes ? Tant que questions que le garçon se posait. Vraiment les filles étaient une source de problèmes sans fin.

Haku se releva et s’épousseta au moment même où la demoiselle se présentait à lui.

Aburamé… Ce nom lui disait quelque chose. Il l’avait lu dans un des parchemins de la bibliothèque du clan…. Mais de quoi s’agissait-il précisément… ? Perdu dans ses pensées, sourcils froucés et né retroussé marquant sa profonde réflexion, il ne réagit que quelques instant plus tard. Elle S’était présentée. La politesse voulait qu’il en fasse de même.


- Hein !? … Heu…. Haku…. Nara Haku.

Il avait hésité à dire ce qu’il avait pris l’habitude de faire lorsqu’il devait décliner son identité : se présenter comme fils de marchands itinérants. Mais il se rappela que le symbole de son clan était visible. Lorsqu’il prononça son présom pour la seconde fois il se rendit compte qu’il était proche de celui de la kunoichi. Il ne put réprimer un rire.

La démonstration qui suivit rafraîchit la mémoire du garçon, en même temps qu’un mal-être s’emparait de lui. Les Aburamé contrôlent les insectes. Haku trouvait cela intriguant sur le papier, mais particulièrement écœurant dans les faits. Il se reteint au mur pour régurgiter. Après s’être essuyer la bouche d’un revers de manche, il s’excusa.


- La course…. C’est à cause de la course…

Mentit-il. En se redressant il évita soigneusement de croiser le regard de Hako. Il craignait qu’elle ne décèle le mensonge. Car il avait conscience que ce n’était pas très poli de dire « ta technique me dégoute ». Même si cela était la vérité, même si Haku était maladroit, il avait un minimum de respect pour les autres. Heureusement qu’elle changea vite de sujet en lui proposant de se balader au festival. Il aurait préféré visiter la bibliothèque afin de parfaire ses connaissances, mais à cette heure, elle devait être fermée.

Elle mentionna, entre autres, des brochettes de fruits avec un coulis de chocolat. Haku connaissait bien cet ingrédient. Les marchands passaient par la communauté des Nara. Il avait même constaté que cette confiserie avait un effet étrange sur les adultes. En effet, en consommant ces friandises, alliés à l’alcool, les adultes avaient les joues qui s’empourpraient et… gloussaient comme des adolescents. Ils terminaient par envoyer les enfants au lit avant de gagner eux-mêmes leur chambre. Les bruits qui s’en suivaient métait mal à l’aise le garçon. En observant ce phénomène, Haku s’était juré de ne jamais goûter ce truc. En revanche, les bananes flambées au saké…. Il en avait l’eau à la bouche. Une fois flambé, l’alcool s’était évaporé et il ne restait que la délicieuse saveur du riz fermenté s’alliant à la banane chaude. En pensant à ce dessert la faim commença à tirailler le garçon. Il se laissera donc guidé par la Kunoichi, tout en surveillant qu’elle ne provoque pas de bagarre.

La faim poussa Haku à mettre ses mains dans ses poches, puis les retourna pour constater qu’elles étaient vides. Il ne pouvait pas se laisser payer à manger par une fille. Ce serait trop la honte...


- Il faut que je retrouve ma sœur…
Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue916/2000"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (916/2000)


Festival des Lanternes

Forêt ancestrale d’Inari
Grand village de Kurokawa



Yu regardait la scène autour de lui avec un air distrait. Un feu d'artifices, des enfants qui se couraient après. Il y avait même quelqu'un déguisé en lutin non? Quel rapport avec le festival? Bizarre. Bon. Se forçant à se détendre, il récupéra le chargement de sa comparse, un amas de viandes et de légumes piqués sur des bouts de bois. Oui. Des brochettes. Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas mangé d'ailleurs. Le fumet savoureux des morceaux de viande le fit saliver tandis que Wei le regardait et semblait parler à un enfant non loin. Ah les enfants. A une époque, leur candeur et leur esprit têtu firent d'eux des adversaires récurrents pour une Wei adolescente. Un sourire sur le visage, il en profita donc pour s'avancer dans la foule en direction de tables disposées entre les stands. D'un peu plus loin, on aurait pu croire à un bulldozer fendant la foule sans s'arrêter. Il ne se rendit même pas compte des gens autour de lui. Il avait faim.

Posant son derrière musclé sur le banc de bois qui craqua sous son poids, il posa l'assiette tandis qu'il fit signe à Wei de le rejoindre. Il y avait tellement de monde. Et de bruits. C'était assez édifiant. Wei arriverait-elle assez rapidement? Les brochettes allaient refroidir. Il regarda à gauche puis à droite et... engloutit la première brochette en une seule bouchée. Le contact des protéines animales avec ses papilles lui procura un doux sentiment d'extase tandis que le jus de la marinade, un mélange de sang animal, de citron et d'herbes, lui emplit la bouche. Sah. Quel plaisir. Machouillant d'un air distrait, il déglutit rapidement et s'empara d'un second pic.

Poivrons. Poulet caramélise. Boulettes de riz gluantes. Ses yeux se mirent à briller tandis qu'il contemplait l'harmonie majestueuse qui résultait de ce mets quasi divin. Au fond de lui, il savait que Wei allait lui reprocher sa gloutonnerie. Son ventre gargouilla et il oublia cette pensée sur l'instant. Les morceaux de poulet allèrent se mêler au moelleux des poivrons et à la texture cotonneuse des boulettes de riz, rejoignant l'autoroute vers son estomac en quelques secondes. Il se tourna vers le stand à côté de lui qui servait des boissons et, d'un bras, posa de l'argent sur le comptoir et s'empara d'un thé glacé qu'il siffla en quelques secondes, laissant échapper un rot sonore.

Un sentiment d'inachevé le parcourut. Il restait encore deux brochettes. Mais bon. 50/50, c'était la règle. Rah et pis merde. Il tendit sa grosse main velue vers la troisième brochette et leva la tête. Wei était devant lui.

« Oups» lâcha-t-il, le contour des lèvres plein de marinade.


CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Chunin
Messages : 663
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 1871
Expérience:
"festival des Lanternes" sujet commun Left_bar_bleue2642/1200"festival des Lanternes" sujet commun Empty_bar_bleue  (2642/1200)
Aburame Hako
Festival des Lanternes

Hako avait été privé d'un peu de "sport" par la diplomatie et les talents à la fuite du jeune Nara.
Du coup, elle se retrouvait plus ou moins en charge d'un pas spécialement reconnaissant. Et qui se la jouait un peu, chose qui amusait le lutin vert de Konoha (car elle faisait pareil).
En tout cas le "danger" était passé, il était donc temps de se présenter plus avant et de profiter du festival.
La jeune Aburame avait déployé une petite partie de son essaim, notamment pour retrouver ses coéquipiers. Et aussi un peu (beaucoup) pour esbaudir le jeune garçon.

Hélas, comme de très nombreuses personnes, voir jaillir des vêtements (et même de sous la peau) pléthores d'insectes noirâtres buveurs d'âme ne rencontra pas le succès attendu.
Plus que la kunoichi endiablé, c'était le Nara qui était vert. Il botta en touche pour masquer son dégoût tout en restant diplomate, chose que Hako mit sur son amusant coté de macho miniature.
La konohajin savait fort bien que son clan et ses techniques n'étaient pas les plus populaire, mais elle s'en fichait. Que les gens restent aveugle à leur beauté et à l'art secret et raffiné des dresseurs d'insectes mangeurs de chakra. Ou qu'ils les craignent et tremblent devant elle !
Dans tout les cas, cela rendait ses combats et ses victoires bien plus palpitantes et mémorables.

"C'est qu'il va falloir vous entraîner plus que ça, monsieur Haku du clan Nara, si quelques petites foulées vous mettent dans cet état..." ricana néanmoins le lutin vert de Konoha, ne pouvant pas résister au plaisir de taquiner son minuscule chevalier servant aux joues rebondies. "Il va vous falloir un peu plus de protéines pour fortifier ce corps de crevette digne d'un uzujin... Allons manger !"
C'était l'avantage du festival : il regorgeait de stand de nourriture pour les promeneurs en train d'admirer les lanternes et autres décorations.
Rien que pour s'enivrer de l'ambiance et des odeurs, Hako appréciait d'y déambuler plus ou moins au hasard.
En tant que kunoichi d'élite (autoévaluation), elle n'avait rien à craindre ici et se savait capable de protéger le jeune Nara au besoin, si d'aventure il mettait en rogne quelque ivrogne ou si l'Empire du Fer attaquait par surprise (ça c'était déjà vu).

Hako avait repéré auparavant un étal qui proposait des bananes piquée sur des bâtons, à dévorer en marchand.
Le fruit était déjà exotique pour une konohajin (même s'il devenait plus fréquent depuis les rapprochements entre les Pays du Feu et le Pays des Tourbillons, il fallait bien que ces ninja-marchands d'Uzushio servent à quelque chose), mais en plus la minuscule chuunin y découvrit plusieurs accompagnement, dont du cacao fondu et un flambage à l'alcool de riz ou au rhum.
Le chocolat avait un aspect étonnant, d'un brunâtre pas spécialement appétissant au premier apport mais Hako aimait les nouveautés et prendre des risques.
L'odeur était en plus à tomber, au point de même exciter les kikaichuu de son essaim intérieur.

Après avoir timidement fait l'acquisition d'une banane au chocolat, Hako décida que c'était délicieux et qu'elle ne mangerait désormais plus que ça !
"Oh ! C'est super booooon ! Faut que je fasse goûter ça à Yum-Yum !" pépia gaiement la kunoichi vert-pomme.
Son jeune compagnon de soirée n'avait pas encore choisit, visiblement. Pourtant, il lorgnait depuis un moment vers le bananes flambés la bave aux lèvres et les yeux pétillants d'envie. Hako aurait pu jurer avoir entendu son estomac gronder.
Il tata ses poches d'un air gêné avant de s'enquérir de sa sœur...
Oh !

La kunoichi habituellement vert-pomme, trop occupé à se délecter de dessert au chocolat, avait été pour une fois un peu lente à la détente.
Forcement, un gamin, même du clan Nara, ne se baladait pas seul avec son argent.
"Oh, si tu me la décris, on pourra la retrouver. J'imagine par contre que tu pourrais pas m'indiquer son odeur ou ses phéromones... C'est la plaie, entre le soir et les lumières des lampions, mes bestioles ne sont pas très efficace pour le visuel..." répondit gentiment la jeune Aburame, réfléchissant. "Remarque, le plus simple c'est de retrouver ma coéquipière : c'est une Hyûga et y'a pas mieux pour dénicher une aiguille dans une botte de foin !"

Pendant qu'elle parlait, Hako achetait un nouveau lot de bananes à déguster. Il fallait absolument qu'elle montre ça à Yume. Et qu'elle en remange une. Deux. Six.
"Tiens." lança le lutin vert de Konoha en tenta une banane flambée au saké au tout jeune garçon. "Elle te faisait envie, non ? Considère que j'suis ta grande sœur jusqu'à ce qu'on est retrouvé la vraie !"
Bon, pas dit par contre qu'une soeur attentionnée et responsable est offert un dessert flambé à son petit frère, même si l'alcool avait été en grande partie consumé par les flammes... Hako étant Hako, elle ne s'en était même pas soucié un instant.


Récapitulatif:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation