Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Etrange Noël de Nantekotta

Ōshanburazā Rinkusu
Ōshanburazā Rinkusu
Uzushio no Chunin
Messages : 284
Date d'inscription : 28/07/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang A - Perle d'Uzushio
Ryos: 0
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue1623/2000L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (1623/2000)
L'Etrange Noël de Nantekotta Lun 21 Déc - 11:59
Ōshanburazā Rinkusu
L'Etrange Noël de Nantekotta Zc6i

Rinkusu

Où la légende du Lynx des Mers du Sud




Laissez-moi vous conter l'histoire étrange, qui se déroula un beau jour de Décembre. Le Village d'Uzushiogakure habitué à la chaleur et au temps clément du Sud se réveilla pourtant en ce beau jour avec ses toits et ses ruelles couverts d'un épais manteau blanc. Dans son histoire, ce fut peut-être la première fois qu'une telle chose arrivait, plongeant les habitants dans une stupéfaction qui ne tarda pas à se transformer en joie. Un hiver sous la neige ! Quel enfant n'en avait pas déjà rêver ? Oh bien sûr, il existe bien des régions dans ce monde où la poudreuse délicate recouvre chaque tous les jours les hauts monts. Mais un tel spectacle ? Au bord de la mer ? Un seul mot subsistait dans l'esprit d'un vieux garçon à l'allure juvénile : Incroyable.

Cet homme, bien que non habitué à se lever tôt, s'était retirer des bras de Morphée bien plus promptement que d'accoutumé. Arborant son air renfrogné de ces réveilles bien trop prématuré, ses pas le menèrent jusqu'à la porte de sa cabine où déjà sur le pallier, quelques flocons semblaient vouloir s'inviter. Impossible, improbable ! D'un coup de poignet il déplaça le bout de bois, constatant avec émerveillement la magie de ce curieux instant.

Sur le pont, l'épais manteau neigeux venait de se déposer, alors qu'aucune houle ne semblait jouer sur l'imposant navire. Pied nu, il courut vers le bord, constatant avec un grand sourire que même la mer s'était figé en ce magnifique jour, créant un miroir de glace irrégulier où s'étaient échouées toutes les embarcations du village. Et si certains auraient pu penser à une attaque d'un Clan maîtrisant les arcanes de la Glace, le garçon, quant à lui ne vit que la bienveillance du destin, qui avait décidé d'offrir un moment d'émerveillement et de répits aux habitants de ce monde.

Regardant vers le ciel, il put voir quelques flocons qui virevoltaient paisiblement, offrant d'autant plus de féerie à cette matinée si particulière. Pourtant, ce qui marqua son attention, fût l'étrange morceau de glace qui semblait tomber droit sur lui. Et plus il se rapprochait, plus il pouvait discerner la forme curieuse que ce dernier arborait. On aurait dit, un morceau de papier, ou peut-être une lettre ? Que cela pouvait être étrange. Piqué d'une curiosité infantile, il attendit que la curiosité soit à portée de main pour s'en saisir, découvrant avec stupéfaction qu'il s'agissait bel et bien d'un message à sa destination. Ouvrant avec frénésie l'enveloppe ornée de couleurs chatoyantes, il en dévora le contenu, se rendant compte avec une grande stupéfaction qu'il s'agissait d'un ordre de mission.

« Distribuer de la joie et du bonheur aux plus démunies ? » dit-il avec interrogation. Quel drôle de demande se mit-il à penser, vérifiant le commanditaire dont le nom venait à manquer. La récompense pour cela était bien cher payé, pourtant, ce ne fût guère l'appât du gain qui motiva le vieux-jeune garçon à s'activer. Quelque chose en lui, comme un sentiment étrange, venait de prendre place et d'effacer toute l'horreur que son statut lui conférait. Enfin, il possédait l'occasion de ne plus être agent de la mort mais bien de la joie et de la félicité. Ni une ni deux, il accouru vers son appartement, fouillant dans sa malle un vieux souvenir oublié que son père lui avait confié. Et lorsque enfin, il le trouva, il laissa échapper un cri de joie, vissant sur sa tête ce qui serait son couvre-chef pour cette belle et féerique journée : Un bonnet pointu, surplombé d'un pompon blanc. C'était décidé, il serait le Capitaine de cette allégresse qui frapperait de sa bienveillance le village d'Uzushiogakure. Mais comment ? Par quel stratagème pensait-il pouvoir y arriver ?

D'un hurlement sonore, il quémanda la présence de son second qui apparu à grande enjambée, tentant de ne pas se vautrer dans l'épais manteau de neige qui recouvrait de plus en plus le Densetsu. Vociférant ses ordres, il lui expliqua les prémices de son plan, bien conscient que sans une aide apportée, il ne saurait à même de réaliser la mission qui lui était confié. D'un mouvement énergique, il se mit à dessiner ce qui serait la plus belle des idées pour réchauffer les cœurs en cette froide journée.

Surprit par une telle imagination, rien ne vint en réponse du second, si ce ne fut un hochement de tête, bien conscient du travail dantesque que cela serait. Il leur fallait donc des costumes de couleur rouge brodés de blanc, cela ne serait pas trop simple à confectionner. Cependant, le soucis se trouverait dans l'étrange bâtiment que son Capitaine désirait. Une sorte de bateaux-traineau tenant sur des lames ? Si la folie de son supérieur n'avait aucune limite, le défi que cela représenterait pour lui avait cependant, suscité un élan de fierté. Si c'était ce qu'il voulait alors il l'aurait !

L'équipage s'attela toute la matinée à confectionner les plans de l'homme à l'allure de garçonnet qui enfermé dans sa cabine, écrivit quelques lettres dont les destinataires seraient – sans nulle doute – emballés par une telle idée. Sommant le dernier de son équipage, il lui confiait les précieux paquets contenant une invitation à sa parade étrange ainsi que l’accoutrement que Tokagi avait déjà réalisé, avec une note en bas de page : « Si une idée folle vous vient en tête, n'hésitez pas à la ramener ! Plus nous serions grandiose, plus le succès de notre entreprise sera grand ! Voyez grand, voyez spectaculaire ! Nous montrerons au village et à notre commanditaire la joie que nous sommes capables d'apporter ! »

Objets et Techniques Utilisés:
« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Ennosuke Gintaro
Ennosuke Gintaro
Uzushio no Genin
Messages : 357
Date d'inscription : 07/04/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 2060
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue1052/500L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (1052/500)
Ennosuke Gintaro


-Gin-kun lève-toi ! Tu ne vas pas passer ta journée à  dormir !


-Laisse-moi ! Il fait froid et je m’ennuie. Répondit-il en criant. Je suis bien moi dans mon futon. Grommela-t-il en enfonçant sa tête dans sa couette.


-Je suppose que tu ne veux pas ouvrir ton courrier ? C’est de ton senseï !


-Quoi ? Attends ! J'arrive ! Touche à rien ! Dit-il en se levant brusquement.


Asako pouvait entendre son fils se préparer si vite qu’il était tombé deux fois dans la précipitation.


-Il est où ? Demanda Gintaro essoufflé.


-Ici ! Tiens ! Répondit-elle en rigolant et en lui tendant le paquet.


Ni une, ni deux, Gintaro déchira le paquet et s’arrêta quelques instants sur la tenue rouge et blanche. Connaissant Rinkusu ça ne pouvait être qu'une idée un peu tordue. Gintaro déposa les habits à côté de lui et attrapa une note. Il lut la lettre jusqu’à la fin. C’était une sorte d’invitation. Quelqu’un lui avait donné un ordre de mission.


-Distribué de la joie et de la bonne humeur ? C’était une mission bizarre, mais Gintaro ne refusait pas un peu de distraction.


Il reprit les habits et les enfila après quelques secondes d’hésitation.


-T’es beau comme ça ! Tu pars en mission avec ton senseï ? Demanda Asako


-Oui ! Répondit Gintaro. On va distribuer de la joie aux plus démunis. T’aurais pas une idée ?


-Hum ! Je suis désolé Gin-kun, j’aurai su ça avant, j‘aurais préparée quelque chose. Dit elle un peu gênée. Tiens tu donneras ça à ton professeur ! Dit elle en lui tendant une boite avec des brioches à la viande.


-Merci. Faut que je trouve une idée du coup. On se voit plus tard, bonne journée maman. Dit il en passant le pas de la porte d’entrée.


-OUAIIIIIIS ! Cria-t-il heureux de partir en mission.


Son cri était tel, qu’il fit tomber un bloc de neige qui se trouvait sur le toit de la maison. Il fut écrasé, tombant au sol. Il se releva enlevant toute la neige de son costume et jeta un œil autour de lui, voir si quelqu’un avait pu assister à la scène, mais il n’y avait personne. Le village était déjà magnifique sans neige, mais avec, il était splendide. Gintaro sortit de chez lui et commença à se diriger vers le port.


-Bon, faut que je trouve une idée. Dit il en s’arrêtant à un coin de rue. Oooooooh ! J’en ai une. S’exclama t il.


Gintaro courra en direction du centre-ville cherchant quelque chose un peu partout.  Une fois sa cible repérée, il sauta sur la palissade qui était dans le dos de l'homme.


-Yo Tanuki-san. Et bah dit donc t’es courageux de vendre tes peintures dans la rue avec un froid pareil. T’as pas trouvé d’atelier ? Dit il en sautant devant l’homme ressemblant à un tanuki.


-Oh salut gamin. C’est quoi cette tenue ? Tu fais un festival ou quoi ? Demanda Takaki.    


-Nan je suis en mission, j’allais rejoindre mon senseï, mais je t’ai vu alors je m'arrête dire bonjour. Qu’est-ce que tu fais dehors comme ça ?


Takaki soupira.


-Tu sais gamin, les temps son dur pour tout le monde, moi y compris.


-Écoute, j’ai un truc à te proposer. Tes peintures sont très jolies et je me disais que ça pourrait émerveiller les gens, leur procurer un peu de joie, tu vois ce que je veux dire ?


-J’ai rien contre faire un peu de chiffre d'affaires. C’est qui tes clients ? Demanda Takaki.


-Ça risque de te poser un peu problème parce que ce serait gratuit pour eux ! Expliqua Gintaro.


-Tu te fout de moi ou quoi ? Tu penses que je vais faire ça gratis ? S’exclama Takaki.


-Bah ça te gênait pas quand tu taguais les murs de la ville ! Répondit Gintaro en croisant les bras.


-C’était une autre époque ! Je te l’ai dit les temps sont durs pour moi, je ne fais pas autant de ventes que je le voudrais.


-Bah vois ça comme un coup de pub, tu fais ton truc et les gens le verront et ça attirera des clients !

-Hum, vu comme ça, oui ça pourrait être bien. Très bien, laisse-moi attraper mon matos et j’arrive. Dit-il en rassemblant ses affaires.


Gintaro sourit et marcha au côté du petit homme poilu. Ils discutèrent jusqu'à arriver au port où Gintaro se dirigea avec Takaki du côté où le Densetsu était amarré. L'équipage était très actif et le bateau drôlement décoré.


-Hey ! Bonjour senseï. Je vous rapporte une surprise. Dit il en montant à bord avec son invité.


-Tiens de la part de ma mère. Dit il en tendant la boîte contenant la brioche. Je te présente Takaki Sukejuro, le meilleur artiste d’Uzushio.


-Du monde ! Corrigea Takaki.

L'Etrange Noël de Nantekotta
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Aya
Miyamoto Aya
Uzushio no Genin
Messages : 209
Date d'inscription : 08/08/2020
Age : 22

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin d'Uzushio - Rang C
Ryos: 230
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue518/500L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (518/500)
Miyamoto Aya
Une lettre et un paquet de la part de son sensei ! Aya avait récupéré le précieux colis les yeux brillants, donnés par un Seiren exaspéré.

Sa fille avait rejoint une équipe shinobi contre sa volonté, dans une tentative peu réussie de la part des anciens pour la canaliser et lui permettre de mieux se concentrer sur ses leçons. Non seulement ça ne marchait absolument pas, mais en plus son sensei était un pirate à la réputation sulfureuse. Et voilà que maintenant il la réquisitionnait alors que de nombreux cours étaient encore prévus ! Il n'avait pas le choix que de courber l'échine afin de ne pas entrer en conflit avec le senkage, mais il ruminait sa colère.

Toujours est-il que la jeune Miyamoto était enchantée par la lettre arrivée juste à temps pour illuminer sa journée. Elle qui s'apprêtait à devoir une fois de plus s'éclipser en douce pour finalement subir les foudres de son père, voilà qu'elle avait maintenant le droit de sortir ! C'était un sentiment nouveau de liberté, mais tellement agréable.

Elle monta dans sa chambre pour ouvrir le paquet et fut étonnée d'y trouver, en plus de la lettre, un étrange accoutrement. La lettre du pirate était bien énigmatique, parlant de devoir répandre le bonheur, quelque chose comme ça. Elle haussa les épaules, se disant qu'elle verrait bien, mais n'hésita pas longtemps avant de se changer.

"C'est quoi ça ? Tu vas pas sortir comme ça, quand même ?"


C'était pas vraiment classe mais ça tenait chaud. A moins que ce ne soit tout simplement l'ardeur de la genin qui la réchauffait, allez savoir.

"Mh, mh"

Elle passa ainsi accoutrée devant son père qui ne manqua pas de la foudroyer du regard, ce qui éveilla l'agressivité de Bob qu'elle calma en avançant légèrement plus vite. Elle mit alors un pied dehors, et ce dernier... s'enfonça.

C'était glacé et mouillé en même temps, mais c'était doux comme un nuage. Elle laissa échapper un petit glapissement avant de se reprendre et de se mettre en route, faisant quelques pas hésitants afin de s'habituer au contact de ce qu'elle devinait être de la neige. Il faut dire que quand elle était enfant il n'avait jamais neigé (du moins qu'elle se souvienne), et plus tard elle avait été enfermée à chaque occasion. C'était donc un nouveau monde qui s'ouvrait devant elle, un monde tout blanc et pur, tout calme et beau.

Elle se mit alors en route vers le port, les yeux papillonnant à droite et à gauche, vers là où devait être amarré le bateau de leur sensei. Elle l'avait déjà aperçu lors de ses diverses escapades mais n'avait jamais eu l'occasion de monter à bord, bien que rongée par la curiosité.

"Ayaaa !"

Une voix s'éleva du bâtiment devant lequel elle passait, et la jeune femme arrêta sa déambulation rêveuse pour se reconcentrer sur son propriétaire. Elle eut un grand sourire en reconnaissant Masa, le cuistot de génie avec qui elle avait pris l'habitude de faire les 400 coups dès que ça touchait de près ou de loin au domaine culinaire. Il avait les yeux aussi pétillants que la jeune femme, et il lui faisait signe de la main.

"Viens voir !"

La jeune fille s'avança pour arriver au comptoir du ramen des brumes, dont les peintures délavées semblaient comme mis en valeur par la blancheur de l'environnement. Elle manqua de glisser et se rattrapa in extrémis contre un poteau qui craqua de façon menaçante, exprimant son mépris. Elle bredouilla une excuse avant de finalement se stabiliser devant le comptoir.

"Toi aussi t'as eu cette lettre bizarre ?"
La jeune fille hocha la tête, et le cuistot enchaîna. "Bin, voilà, j'ai fait une boisson pour l'occasion. Tu verras, ça tiens super chaud et ça a pas besoin de rester au chaud. Tu veux pas m'aider à en distribuer ? J'en ai fait 12 tonneaux, mais on peut en porter qu'un à la fois, ils sont beaucoup trop lourds."

"Ben c'est que..."

"Moi je vais déjà faire un tour dans le quartier, tu t'occupes de celui à coté des Miyamoto !"


"Masa ! Faut que j'aille rejoindre mon équipe. Eux aussi ils ont eut la lettre."

"Ah ! Génial. Bin prends en deux, tu leur fera distribuer. Moi j'm'occupe des dix autres. Fais gaffe surtout, dis au gens de jamais rajouter de sucre !"

"Ça marche, merci !"


Les deux compères prirent congé, l'un partant à bride abattue pour assurer une distribution express et l'autre avançant difficilement sous le poids des deux tonneaux. D'une vingtaine de litres chacun, il était difficile pour la jeune femme de se déplacer avec aisance, la neige n'aidant pas. Pourtant, elle n'abandonna pas, motivée comme elle était. Il en faudrait plus pour la dissuader !

Elle arriva finalement au niveau de l’impressionnant bateau dans lequel elle monta avant de déposer ses tonneaux sur le pont avec un grand ouf. Son champ de vision enfin dégagé, elle vit enfin son sensei ainsi que des membres de son équipage et un monsieur très impressionnant, mais aussi gintaro.

"Sensei ! Gingin ! Vous avez tous le costume !"


"Tous des débiles"


"Il sont trop cool hein ? Vous les avez eu comment sensei ?"


La Miyamoto mit fin au flot de ses questions en s'asseyant sur le pont, récupérant un peu de l'effort qu'elle venait d’effectuer.

"J'ai ramené des tonneaux de... de truc à boire qui tiens chaud. Je sais pas ce avec quoi c'est fait, mais c'est sur que c'est bon."

Ingrédients de la boisson:
Revenir en haut Aller en bas
Omura Hana
Omura Hana
Uzushio no Genin
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2020
Age : 22

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 620
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue695/500L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (695/500)
Omura Hana
L'Etrange Noël de Nantekotta
Voilà qu'une mission bien étrange a été confié à un bon nombre de shinobis, une mission si peu ordinaire qu'elle convenait tout à fait à une jeune femme comme Hana. Et quoi de mieux pour resserrer les liens de son équipe!
feat Ouvert à tous
Quelle étrangeté ce matin-là pour Hana. Elle avait l'impression de redécouvrir l'hiver lorsqu'elle s'aperçut de l'épais manteau blanc qui dissimulait les jardins de la cour de sa maison. Le bel érable dont les feuilles étaient déjà tombés, laissait place à des petites stalactites étincelantes, le point d'eau s'était gelé et reflétait la lumière comme un miroir, et puis toute la neige, si froide, si belle, si pure... Hana contemplait le spectacle de la nature avec un enthousiasme égal à sa personnalité et cet enthousiasme fut d'autant plus grand que l'on confia bientôt une mission des plus énigmatiques aux shinobis de Uzu. Répandre la joie et la félicité pour les jours de fêtes qui arrivaient. Que voilà une idée formidable! La kunoichi avait toujours eu envie de participer à ce genre d'évènement social, elle qui en avait toujours été privé. Il fallait dire que dans sa famille, les jours de fête n'existaient pas. Seul le travail importait.

Mais que faire? Comment organiser les choses? Qu'est-ce qui pourrait faire plaisir aux autres et les rendre heureux? Voilà qui fut un véritable casse-tête jusqu'à ce que l'homme de la situation fit envoyée une missive à son équipe : Rinkusu. Il fallait dire qu'il était la personne la plus appropriée, surtout aux yeux de Hana. Elle avait eu le plaisir de noter que ce dernier et tout son équipage avait le sens de la fête et lorsqu'elle lut entre les lignes que cela se ferait sur le navire même de son Capitaine, ce n'était qu'un bonheur supplémentaire. Et puis, elle allait avoir le plaisir de revoir tout le monde! Mais la missive était accompagné d'un cadeau : un splendide costume. Qu'il était beau!

Il n'en fallut pas plus pour que la jeune femme l'essaya - et cela lui allait à ravir bien entendu - mais cela, ce n'était que le début. Elle ne put s'empêcher de rajouter sa petite touche personnelle avec de délicates fleurs blanches pour ses cheveux ainsi qu'épingler une rose en boutonnière. Cependant, il était aussi clairement noté dans le message qu'il fallait se joindre au Dentetsu avec une idée folle. Mais quelle idée? Hana supposait que cela devait avoir un rapport avec les fêtes mais elle n'y connaissait pas grand chose. Comment faire plaisir? La question semblait épineuse et pourtant, elle eut une curieuse idée. Folle? Peut-être. Mais mignonne à son image.

Au bout de quelques heures de travaux pratiques mystérieux, la jeune femme se rendit rapidement sur les quais,  un sourire immense aux lèvres avec une pancarte qu'elle avait dissimulé sous un drap. Toute pimpante pour les fêtes, l'humeur joyeuse.

" Bonsoir la compagnie! Comme je suis heureuse de vous retrouver! N'est-ce pas merveilleux toute cette neige? "

Le sourire de la douce jeune femme s'étira alors qu'elle montait sur le navire. Une fois à bord, elle salua ses équipiers qui étaient déjà présents.

" Gintaro-kun! Aya-chan! Vous êtes déjà-là? Que vous êtes beau tous les deux! Ooooh!! Et le bateau! Il est sublime! Hahahaha! Cela s'annonce merveilleux! "

Hana se mit à saluer tous les marins présents, elle les connaissait pour la plupart, et avait même dansé avec certain avant de se tourner vers tout le monde.

" Il était écrit qu'il fallait venir avec une idée folle pour répandre la joie, alors j'ai réfléchi à une chose que tout le monde aimait. "

Tout à coup, Hana retira le voile qui dissimulait sa pancarte et la leva devant tout le monde avec une immense fierté.

L'Etrange Noël de Nantekotta 46gv

Il y était écrit "câlin gratuit" et bien évidemment, chacun serait généreusement offert par Hana elle-même.

" J'ai fait la pancarte moi-même! Comme je ne savais pas trop ce que l'on offrait pour une telle occasion, je me suis dis que les câlins, tout le monde aime ça! Cela fait toujours du bien un peu de chaleur humaine, n'est-ce pas? J'espère que cela conviendra. Des câlins pour tout le monde! "

La kunoichi sautilla sur place tout en se laissant émerveiller par tous les efforts de décoration.

" Alors? Qui veut être le premier? "

Hana tendit en grand ses bras délicats. Premier arrivé, premier servi.




Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue2671/1200L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada
Malgré le froid qui empoignait la région depuis quelques jours, Sanada dormait toujours à la belle étoile, emmitouflé dans son hamac et une large peau qui lui servait de couverture.

Ce matin-là, une fine perle d'eau s'échappa d'un nuage avec ses sœurs, au contact de l'air froid, par la magie des éléments, l'eau devint solide, ralentissant sa chute alors que ses voiles de glace prenaient le vent.

La goutte devenue flocon vogua quelques secondes et s'écrasa sur la joue du jeune homme.
Le contact fut aussi surprenant qu'agréable.
Tout le contraire de la lettre qui se colla sur son visage quelques secondes plus tard.

Le message était clair. En ce jour exceptionnel, les shinobis avaient pour mission de réchauffer les cœurs de ceux qui faisaient vivre le village comme les marginaux, les oubliés de la valse du commerce qui dictait le rythme de la cité marchande.

Une autre note suivait la recommandation des autorités. Une note de son vieil ami et libraire Sugihara qui l'invitait dans sa boutique pour des "préparations".

Quand il descendit dans sa rue, les habitants semblaient tous émerveillés par la magie que produisait le ciel en ce jour béni. Si Sanada avait pu expérimenter la fureur des nuages et de leurs projectiles glacés grâce à sa technique d'orage de grêle, il n'avait jamais vu le pan pacifique du cumulus, la beauté qu'il pouvait créer aussi.
Cachés derrière de multiples tissus, les uzujins semblaient profiter de ce cadre si extraordinaire dans ce coin du Sekai et si les adultes se réchauffaient près des grosses bassines des cuisiniers de rues en dégustant un saké chaud, les enfants de la rue avaient entamé une guerre avec pour jutsus des boules de nuages qu'il lançait en cirant des noms de techniques, pour la plupart inventées par leurs imaginations débordantes.
Quand Sanada poussa la porte de la libraire, la chaleur le fit frissonner un instant.

- Bienvenue cher ami ! Dit Sugihara en s'inclinant légèrement, une ridicule tenue verte et rouge d'une taille minuscule dans la main droite.

- Salut ? Répondit le jeune homme intrigué par cette invitation et l'uniforme que brandissait son ami.

- Tadam ! Je te présente ton costume pour aujourd'hui !

- C'est une blague ! Je rentre même pas mon bras là-dedans !


- Tu es un ninja non ? Allez Hop ! C'est pour le bonheur du village !

- Mais c'est quoi au juste ?

- J'ai lu une légende la semaine dernière dans un livre oublié, apparemment, dans l'Isthme du Gel, on dit que des petits êtres habillés comme ça construisent les jouets des enfants tout au long de l'année et les livrent. Tiens, regarde !

Le vieillard ouvrit un vieux livre qui contenait la gravure d'un de ces fameux "lutins".
Un nez deux fois plus long que celui d'un homme, des cheveux frisés, un sourire malicieux et des petites jambes dodues étaient dessinés avec une précision qui forçait l'admiration.

- Je suis censé me transformer en ça ?

- Oui.

Pourquoi moi ? Dit Sanada dépité.

- On ne discute pas. Sois heureux que je t'aie trouvé quelque chose !

Sous la direction artistique de Sugihara, Sanada usa du Henge plusieurs fois avant que le libraire ne soit totalement satisfait de sa transformation. Après avoir enfilé le costume, il se regarda une dernière fois dans la glace.

Avec son chapeau pointu orné d'un pompon blanc, ses collants verts et ses chaussures dont la pointe faisait presque sa taille, c'est-à-dire cinquante centimètres, jamais celui qui se considérait comme un élu des dieux ne s'était senti plus ridicule.

L'Etrange Noël de Nantekotta Yogk

Dehors, il attira le regard et la sympathie de nombreux passants, à son grand désarroi.
Il tentait d'échapper à une bande de jeunes qui voulaient se servir de lui comme trophée pour leur guerre de boule-de-neige quand il aperçut plusieurs shinobis qu'il connaisesait bien.
La foule dans le port lui permit d'échapper à ses poursuivants, grâce à sa taille, il pouvait se faufiler entre les jambes des porteurs.

Enfin arrivé devant le Dansetsu, le lutin regarda ses congénères, Rinkusu, Gintaro, Aya et Hana.

- Le premier qui se moque, je lui balance une panthère de foudre au cul. Dit-il d'un air renfrogné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Au cours de ton dernier séjour à Uzushio, lors de l'examen chuunin, tu avais pu revoir Sanada et passer un peu de temps à discuter avec lui, de son évolution au sein du village comme de ses envies pour le futur, bien qu'il soit resté succinct à ce propos. En quittant le village caché, tu lui avais fait la promesse de récupérer des bois de cerf lorsque ces derniers entameraient leur mue automnale et de lui rapporter afin qu'il puisse poursuivre la décoration de sa demeure. Ainsi, après en avoir amassé suffisamment pour qu'il puisse avoir le choix de séparer ceux qui lui convenaient des autres, tu te décidas à prendre la route.

Une route qui ne s'annonçait pas évidente, tant la neige avait inhabituellement décidée de s'inviter abondamment cette année, annonçant un hiver plus rude que vous n'en aviez jamais connu. Des flocons gros comme des poings d'enfants ne cessaient de danser dans le ciel, avant de recouvrir le sol d'un manteau neigeux sur lequel se reflétait la lumière pour offrir une ambiance presque divine. Malgré tout, fort de ta promesse, tu rassemblas ton courage et chargea ta besace des présents à ton ami, tout en y ajoutant la bouteille de rhum qui te réchaufferait le gosier. Tu mis deux jours entiers pour avaler le chemin séparant Inari d'Uzushio, et si tu traversas la majeure partie des grandes forêts à pied au cours de la première journée de trajet, l'effort fut considérable, tant la neige rendait la progression difficile, ton corps s'enfonçant jusqu'aux hanches à chaque pas.
Si bien qu'à l'aube du deuxième jour, après avoir passé la nuit au chaud dans l'auberge salvatrice d'un petit village, tu achetas une charrue et deux chevaux habitués aux plus grands froids, afin de rendre ton avancée plus aisée.

Juché sur le siège conducteur et fumant allègrement cigarette de salvia sur cigarette de salvia, tu arrivas à bon port une petite heure avant le couché du soleil pour tomber sur un spectacle des plus extraordinaires. Moult uzujin s'activaient de ci de là, engoncés dans des habits rouges et blancs, tels des lutins bienveillants. Après avoir montré patte blanche aux gardes de l'entrée, tu leur demandas ce qui se passait ici.

-Une mission collective envoyée par un mystérieux commanditaire, afin d'apporter un peu de réconfort aux plus démunis...t'expliqua le premier avant que le second surenchérisse.

-Ouais...l'hiver est rude cette année et tout le monde n'a pas la chance de pouvoir de pouvoir vivre son bonheur comme bon lui semblerait...ça fait pas de mal aux shinobis d'apprendre à réchauffer les cœur de temps en temps...

Cela te rappelait quelque chose et tu ne pouvais pas leur donner tort. Déambulant dans les ruelles, toujours assis dans ta carriole une idée te vint quand tu aperçus la joie sur les visages enfantins qui venaient s'attrouper autour des shinobis présents. Tu allais apporter ta contribution. Tu calligraphias rapidement quatre parchemins que tu déposas à tes côtés, puis de quelques mudras, tu changeas de forme pour prendre l'apparence d'un vieil homme avec un grand bâton, un chapeau rouge et une toge de la même couleur.

Nouvelle apparence de Shika:

Pile au moment où tu aperçus Sanada et quelques uns de ses congénères, entourés d'enfants des rues.

-Bonjour à tous mes amis...lanças-tu avec entrain avant d'ajouter...et que ce village soit éclairé par vos sourire à tous...

En tirant une grande lattes sur ta clope de sauge, tu plaças les quatre parchemins devant toi et appliquas à chacun quelques signes manipulatoires pour faire jaillir quatre dragons de feu au travers desquels tu recrachas une épaisse fumée. Ils serpentèrent sous les yeux des gamins, virevoltant dans les airs avant d'exploser en un feu d'artifice étincelant.

Fuinjutsu【ART DES SCEAUX】 Smocza10
BAKURYUGEKI
【LE DRAGON EXPLOSIF】

DOMAINE :
Fuinjutsu
RANG :
D
PORTÉE :
Moyenne
CHAMP D'ACTION :
Faible
DESCRIPTION :
L’utilisateur invoque un petit Dragon de feu d’un parchemin qui se rue vers l'ennemi et explosera au moindre contact.
Il inflige des dégâts légers.
CONSOMMATION DE CHAKRA :
Faible

ÉVOLUTION DE LA TECHNIQUE

- RANG C :
L'utilisateur utilise un Sceau plus complexe et plus puissant sur son parchemin, qui invoque un Dragon de Feu de taille respectable qui inflige de dégâts non-négligeable à l'ennemi. De plus, sa portée passe à Grande.
CONSOMMATION DE CHAKRA :
Moyenne
- RANG B :
L'utilisateur utilise un Sceau plus complexe pour augmenter encore la puissance du Dragon de Feu invoqué (bien que ça taille n'augmente pas). Il inflige désormais des dégâts importants à une cible unique ou peut exploser au milieu d'un plus grand nombre d'adversaires et leur infliger à tous des dégâts non-négligeables. Le champ d'action de l'explosion est alors Moyen.
CONSOMMATION DE CHAKRA :
Forte


Les enfants observèrent tout cela, le regard brillant de milles étoiles, avant que tu ne stoppes ton moyen de transport au niveau du petit groupe et que tu en descendes.

-Les enfants, ça vous dirait que je vous raconte l'une des plus ancienne légendes du sekaï? Ça s'appelle le ninja aux anneaux...annonças-tu d'une voix mystérieuse.

Puis, un nouveau mudra plus tard, joignant le geste à la parole, tu modulas ton ombre pour en faire jaillir plusieurs personnages que tu fis interagir les uns avec les autres en contant une aventure qui, tu l'espérais, satisferait tout ce petit monde.

Technique inventée
KAGE GEKIJO
【THEATRE D'OMBRE】

DOMAINE :
Hiden Nara
RANG :
D
PORTÉE :
Faible
CHAMP D'ACTION :
Faible
DESCRIPTION :
L'utilisateur manipule son ombre pour créer un ou plusieurs personnages interagissant dans un spectacle de théâtre d'ombre. Cette technique ne sert qu'à divertir petits et grands. En combat elle peut éventuellement servir de diversion, l'effet et l'importance de la diversion étant laissées à l'appréciation de la cible.
CONSOMMATION DE CHAKRA :
Très faible
Revenir en haut Aller en bas
Ōshanburazā Rinkusu
Ōshanburazā Rinkusu
Uzushio no Chunin
Messages : 284
Date d'inscription : 28/07/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang A - Perle d'Uzushio
Ryos: 0
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue1623/2000L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (1623/2000)
Ōshanburazā Rinkusu
L'Etrange Noël de Nantekotta Zc6i

Rinkusu

Où la légende du Lynx des Mers du Sud




Étonnant, époustouflant, épatant ! Tant de mots pour décrire les idées de ses paires qui, les uns après les autres venaient de se présenter sur le pont du navire où le chaos organisé ambiant avait apporté quelques attentions des villageois. Après tout, si le Densetsu était connu pour son équipage quelque peu particulier, il faisait également parti de ces singularités qui en des moments pareils valaient le coup d'oeil. Ce fut tout naturellement que nombres de curieux s'amassèrent ainsi, découvrant avec amusement l’accoutrement bizarre de ces shinobis qui apparaissaient au fur et à mesure.

Continuant ses préparatifs, le jeune homme au bonnet rouge et à la blonde chevelure filait du pont à la proue, aidant et guidant ses subalternes dans cette tâche gargantuesque à fin que tout soit plus que parfait et ce, sans conditionnel ! Il fût stoppé dans sa course folle lorsqu'un autre jeune garçon à la brune chevelure apparu, avec à ses côtés, un être des plus étrange. « Lui ? Un artiste ? » pensa-t-il à haute voix en ce triturant la fausse longue barbe blanche qu'il arborait. Tout cela était fort intéressant en réalité. Car si le grandiose de ses inventions n'était plus à prouver, il allait sans doute leurs manquer ce je-ne-sais-quoi faisant toute la magie de Noël. Remerciant le cadeau fait par son jeune ami, dans lequel il ne tarda pas à plonger ses crocs, une idée lui survint soudainement, tandis qu'un énorme bruit sourd s'échappa de derrière eux. C'était une jeune femme aux allures de guerrière qui pourtant, était vêtu du même déguisement que l'équipage et le jeune ninja venant d'arriver. À ses côtés, deux immenses tonneaux de boisson au contenu pouvant – selon ses dires – réchauffer le cœur de n'importe qui ! Tout cela était intéressant... très intéressant d'ailleurs... Car bien que son plan était conçu pour être parfait, la petite touche personnelle de ses amis offraient une tout autre dimension qu'il ne put qu'accepter à bras ouvert.

Gratifiant les deux jeunes gens qu'un large sourire, il s'empara de l'artiste, lui faisant part de cette vision qu'il avait eu et dont il aimerait que ce dernier puisse parfaire la réalisation. À l'annonce d'une telle prouesse, l'ego de l'étrange créature sembla se gonfler, si bien qu'il partit en trombe, bien décidé à mettre sa patte à l'édifice grandiose de ce moment magnifique. Ce fut alors qu'il se retourna, prêt à donner ses ordres concernant les tonneaux bien garni de la jeune femme lorsqu'un élément fit son apparition, bloquant le pirate dans son geste, le figeant dans un air de stupeur et de contemplation profonde. Sa belle était là, vêtue de toute sa beauté, arborant la tunique rouge et blanche avec cette douceur dont elle seule était capable. L'homme rata un battement de cœur, d'autant plus lorsqu'il vit l'idée de la demoiselle éclater au grand jour sous le format d'une pancarte proposant des câlins. Voilà une occasion à ne pas manquer se dit-il ! Accourant vers elle, il se retrouva écrasé au sol lorsque la moitié de l'équipage lui passa dessus pour tenter d'obtenir la tendresse de la jeune femme que tous ici adorait. Grommelant dans sa fausse barbe alors que son second fut le premier à s'enquérir d'une embrassade, il se releva péniblement, les joues gonflés par la jalousie et la colère.

Ce fût alors qu'un petit être fit son apparition. Curieux personnage aux allures plus qu'enfantin, il arborait une tunique des plus originales alors que son frêle petit corps n'était pas sans rappeler un personnage que le jeune homme avait croisé à plusieurs occasions. S'avançant vers lui à grande enjambé, il le regarda avec plus d'insistance lorsque d'un coup, une lumière s'éclaira dans son cerveau, provoquant un rire des plus francs tandis qu'il le pointait du doigt. Curieux apanage pour un envoyé des dieux s'écria-t-il de manière moins cordiale. Cela lui valut, comme prévenu, de se faire roussir le derrière par une panthère dont la sauvagerie électrisa tout ses sens, faisant de la fourrure qu'il arborait un immense porc-épique de poil noirci.

Décidément, rien n'allait en s'arrangeant pour le garçon instigateur de toute cette cohue. Si bien que frapper dans son ego et sa fierté, il quitta le pont, tournant les talons à ses invités qui se riaient de lui. D'un pas certain, il monta vers la vigie en haut du haut mât, se laissant submerger par la beauté du village qui, sous la présence des flocons et de quelques nuages, faisait déjà briller les lanternes publiques, octroyant un spectacle des plus grandiose au blondinet qui se perdit un temps dans ses pensées. Mais la récréation fut vite finit lorsqu'une explosion lui creva le tympan, le faisant presque tomber de son perchoir. Par quelle diablerie ? Pensa-t-il. Mais ce fut sans compter sur les trois autres artifices qui lui explosèrent littéralement dessus. Ni une ni deux, il sauta du haut du mât, plongeant la tête la première verre le pont où il s'écrasa la figure, non sans créer l'hilarité chez l'équipage alors qu'un curieux personnage à la longue barbe et à la toque rouge fumant la pipe s'adonnait à quelques merveilles auprès des enfants.

Époussetant sa tenue, il tenta de se redonner un peu de constance, faisant fit des gloussements qui éclataient encore à son sujet. Ce fut alors qu'une main se posa sur son épaule, un de ses invités n'étant pas dans la possibilité de venir à cause de soucis familiaux, lui avaient répondu par une curieuse enveloppe, contenant une lettre explicative ainsi que quelques rouleaux de parchemins gravés de quelques sceaux. Et bien que la peine envahit un temps le cœur du blondinet, il n'eut pu que répondre au messager par un grand sourire, souhaitant à son ami aux longs cheveux de jais, beaucoup de courage en ces temps pour lui difficile.

Enfin ! Tout était prêt ! Les absents auraient tords quant aux présents, ils allaient pouvoir assister et participer à ce plan des plus loufoques dont seul le jeune garçon avait le secret ! Prenant place au centre du pont, il éveilla l'intérêt de ses convives, non sans quelques gestes théâtraux, puis lorsque le silence survint, il commença son ode.

« Cette année à vos côtés fut de celles qui ne s'oublie jamais. J'ai eu l'occasion de rencontrer nombre d'entre vous dans des situations toujours plus étranges, mais aujourd'hui, en ce beau jour de décembre, nous sommes réunis, prêt à offrir ce qu'il y a de meilleur en nous. Je vous en remercie. » dit-il en faisant une révérence. « Cependant, vous devez vous douter que je ne vous ai pas convié pour simplement quelques échanges. Non. L'équipage s'affaire depuis les premières heures de ce jour à confectionner un appareil qui nous permettra d'étendre le bonheur à tout le village ! Messieurs, dames... Permettez-moi de vous présenter sans plus tarder... Votre moyen de locomotion de ce soir... » Le pont s'ouvrit soudainement en deux, tandis qu'un bruit sourd semblait provenir des tréfonds du navire. Doucement, la chose apparut à l'assemblée, non sans créer quelques émotions par-ci et par-là. Mais ce qu'il y avait de sûr, c'est que tout était prêt, il ne manquait plus qu'à y aller.

Spoiler:

D'un saut, il se retrouva sur le char immense où quelques tonneaux de boisson chaudes venaient d'être embarqués prêt à être servit, où moult place non loin d'un amas de rose était disponible à quiconque voulait donner de l'amour, mais possédant aussi tous les parchemins nécessaire à quelques artificier de génie ! Bien sûr, cette embarcation avait besoin d'un conducteur, et quoi de mieux qu'un petit être vert pour cela ? Il se le demandait bien, alors que le jeune garçon à la chevelure brune semblait quelque peu désemparé, ne sachant pas où se mettre. Posant sa main sur son épaule, il l'invita à dégainer son épée, alors qu'il se retourna, extirpant les rouleaux de parchemins, réalisant les incantations nécessaire permettant à l'encre de quitter son support et de se transformer en rennes majestueux.

« Mes amis ! Il est temps ! Que la première parade d'Uzushio commence ! »


Ainsi se mit en route l'étrange traîneau remplit de milles et un cadeaux. S'avançant au grès des allées et rues du village shinobi, il s'arrêta à chaque occasion, offrant une boisson chaude et un peu de réconfort à quiconque semblait en avoir besoin. Et si les anciens semblaient beaucoup apprécier le contenu des tonneaux ainsi que la douceur des bras de la jeune femme aux cheveux violets, les enfants, quant à eux, s'émerveillaient devant le faux combat entre deux shinobis et les incroyables artifices du magicien à la longue barbe. Il y en avait pour tous et pour toutes et cela dura tout le restant de la journée, ainsi qu'une bonne partie de la nuit. Le froid laissant place, malgré les flocons tombant, à une douce chaleur qui remplit le coeur de chacun des villageois du pays des tourbillons...
Objets et Techniques Utilisés:
« halloween »
Revenir en haut Aller en bas
Omura Hana
Omura Hana
Uzushio no Genin
Messages : 196
Date d'inscription : 14/10/2020
Age : 22

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 620
Expérience:
L'Etrange Noël de Nantekotta Left_bar_bleue695/500L'Etrange Noël de Nantekotta Empty_bar_bleue  (695/500)
Omura Hana
L'Etrange Noël de Nantekotta
Voilà qu'une mission bien étrange a été confié à un bon nombre de shinobis, une mission si peu ordinaire qu'elle convenait tout à fait à une jeune femme comme Hana. Et quoi de mieux pour resserrer les liens de son équipe!
feat Ouvert à tous
Que de beau monde ! Quel jour de fête ! Hana était aux anges. Elle espérait sincèrement que son idée pourrait plaire à tout le monde. Quoi de mieux que de répandre le bonheur au travers d'un acte aussi chaleureux qu'un câlin ? Qu'importait la personne du moment que la tendresse s'y trouvait et qui de mieux que la douce Omura pour offrir cela à qui le souhaitait ? D'ailleurs, à l'instant même où elle fit sa proposition et qu'elle ouvrit les bras pour la première victime de ses attentions, ce fut Tokagi, le second de Rinkusu qui s'élança en premier auprès d'elle. Qu'est-ce qu'il était grand ! Les bras de la demoiselle eut presque du mal à faire tout le tour.

" Tokagi-san!!! Je vous souhaite paix et bonheur en ce jour de fête ! "

Puis une fois que ces bras quittèrent le second du navire - visiblement un peu à regret pour ce dernier - elle reconnut le timonier avec sa fine moustache. Elle avait eut l'occasion de danser avec lui et elle fut heureuse de lui rendre la pareille par cette accolade affectueuse. Et il en fut ainsi pour chacun des marins du navire qui avait fait la queue pour la saluer. Hana était heureuse de voir que son idée avait du succès mais elle se rendit compte qu'elle n'avait malheureusement pas eu encore l'occasion de serrer le capitaine dans ses bras. Peut-être ne le désirait-il pas ? Mais il fallait dire qu'il se devait d'être très occupé en étant l'organisateur de la soirée. Il lui faudrait le retrouver un peu plus tard ! Elle avait une surprise pour lui.

Mais d'ailleurs, ce fut au travers d'un grand cri mais aussi d'un rire général que la jeune femme finit par retrouver Rinkusu, électrisé par ce qui semblait être une panthère de foudre, lancé par un curieux lutin vert. Voilà bien une étrange créature. Bien évidemment, Hana n'avait pas le moins du monde reconnu qu'il s'agissait de  Sanada et ce fut avec beaucoup de curiosité qu'elle l'observa, avant de voir du regard le capitaine se retirer, l'égo froissé par l'humiliation.

" Oh... Capitaine... quelle vilaine blague que voilà. "

Mais une nouvelle fois, le pirate s'échappa ! Ne laissant nullement l'occasion à la belle de lui offrir son cadeau. Toutefois, au lieu de cela, elle pouvait prêter son attention à ses jeunes camarades.

" Haaaa! Gintaro-san! Je te souhaite de très bonnes fêtes! "

Sans guère lui demander trop son avis, les bras d'Hana s'enroulèrent autour de lui afin de lui offrir une affectueuse embrassade comme pour tout l'équipage. Et devinez qui fut la prochaine ? Aya bien entendu !

" Aya-san!!! À toi aussi, je te souhaite de très bonnes fêtes ! "

Bon, il fallait dire que cette fois-ci, l'accolade ne fut pas accueillie aussi chaleureusement que ces autres camarades mais qu'importait la grimace de la Miyamoto, cela était de bon cœur. Et ce qui la sauva d'une attention plus longue fut les formidables feux d'artifices que lança un curieux vieux bonhomme. Le regard de la jeune femme fut totalement captivée, éblouie par la féérie des couleurs et des explosions. C'était vraiment d'une beauté à couper le souffle.

Mais est-ce que le spectacle s'arrêta là ? Bien entendu que non ! Ce n'était jamais assez pour le surprenant capitaine du Dentetsu !! Voilà qu'il révéla le clou du spectacle en présentant un magnifique chariot de noël ! Tout l'équipage semblait avoir travaillé d'arrache-pied et Hana se mit à applaudir devant un tel trésor d'inventivité. Aussitôt, Rinkusu invita ses convives à venir sur leur nouveau moyen de locomotion, ce dernier leur permettrait de parader dans toute la ville pour rencontrer tous les habitants, des riches aux pauvres. Aucune exclusion en un si beau jour.

L'Omura ne se fit pas prier et grimpa bien vite sur le véhicule, elle n'eut aucune hésitation, bien trop enthousiaste pour avoir la moindre crainte. Ce fut d'ailleurs avec ce même sentiment de joie qu'elle partagea tout ce qu'elle avait à partager pendant tout le cortège. Ce fut avec un plaisir non dissimulé qu'elle n'hésita pas à prendre les enfants qui le voulaient dans ses bras, les adultes compris après tout. Tout le monde avait le droit à ses attentions. Ce fut ainsi que boissons, rires et tendresses furent échangés tout le long du parcours, mais il restait encore une personne à qui Hana n'avait fait offert ses attentions : Rinkusu. Elle ne pouvait pas partir sans cela voyons ! Impossible ! Mais il lui fallut beaucoup de patience pour parvenir à l'atteindre. Il fallait dire qu'il était un homme très populaire et demandé un peu partout. Ce ne fut que très tard dans la soirée, quand tout se calma un peu qu'elle réussit miraculeusement à l'apercevoir.

" Capitaine ! Puis-je vous voir quelques minutes ? "

La main de la demoiselle se saisit du manche de la tunique de ce dernier et elle le tira dans un coin moins exposé au regard d'autrui.

" Veuillez me pardonner, Rinkusu-san. J'ai cherché à vous voir toute la soirée mais je n'y suis pas arrivée. Je sais que l'ordre était d'apporter la joie aux citoyens mais... vous aussi vous faites de ces derniers. "

Un joli sourire apparut sur le visage de la jeune femme et elle ouvrit les bras pour serrer son senseï dans les bras avant de lui tendre un paquet.

" Tenez ! C'est pour vous. Mais ne l'ouvrez pas encore ! Quand je serais partie. "

Ce qu'il dissimulait ? Et bien il s'agissait d'un livre qu'elle avait chiné. Il s'agissait d'un roman qui parlait des aventures d'un marin, qu'elle-même avait dû lire une bonne centaine de fois. A l'intérieur, elle y avait glissé une petite violette séchée ainsi qu'un petit mot qui disait sobrement "pour mon capitaine". Mais ce n'était pas fini !

" Ha ! J'oubliais ! Il parait que c'est une tradition ! "

A ce moment-là, la jeune femme chercha dans la poche de l'une de ses robes et sortit une toute petite branche de gui. Tout sourire, elle tira le bras pour que la branche se retrouva au-dessus de la tête de Rinkusu. Espiègle, la demoiselle avança et glissa un petit baiser sur la joue du marin.

" Je vous souhaite paix et bonheur en ce jour de fête, mon capitaine ! "

Un nouveau sourire et l'Omura prit la fuite dans un petit éclat de rire. Elle espérait que le cadeau lui ferait plaisir. Ils auraient l'occasion d'en parler une autre fois.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation