Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raviver l'élégance

Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 493
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1105
Expérience:
Raviver l'élégance Left_bar_bleue2719/2000Raviver l'élégance Empty_bar_bleue  (2719/2000)
Raviver l'élégance Ven 16 Oct - 14:29
Omura Mifuyu


Raviver l'élégance

solo


Mifuyu, probablement pour la première fois depuis deux ans, s'était traînée dans une boutique d'armement ninja. Elle avait souhaité faire réviser ses armes, confiant ses kunai, ses senbon mais également ses scalpels à un artisan Fûma, seul clan en qui elle avait confiance à ce sujet. Ainsi dépouillée de toutes ses armes, et principalement de ses précieux scalpels, la doyenne se sentait vulnérable, presque nue. Il lui manquait quelque chose pour qu'elle soit complète, c'était physique.

Pour patienter durant les réparations ou les remplacements dans le cas où cela serait nécessaire, elle fit le tour de la boutique d'abord, puis déambula dans cette rue spécialisée au matériel shinobi. C'était dans cette même rue que l'on vendait le matériel médical utilisé par les ninja médecins, aussi elle connaissait chaque bâtiment qui composait l'allée par cœur ; sans n'être pourtant jamais entrée dans la grande majorité d'entre elles.

Elle s'arrêta devant une échoppe dont la devanture avait attiré son attention. Des dizaines d'ombrelles, toutes plus belles l'une que l'autre, étaient disposées autour de l'arche qui servait de frontière entre l'intérieur et l'extérieur. Elle y pénétra, comme envoûtée. Elle fit glisser ses doigts fins contre les étoffes exposées sur le présentoir principal, et c'est ce contact, immensément doux, élégant même, qui assaillit soudain son esprit d'une certitude : elle désirait une nouvelle ombrelle. Elle en avait déjà une, mais ne s'en servait presque jamais ; blanche, ornée du blason des Omura, la couleur ne se prêtait vraiment pas à un tel objet, aussi elle ne s'en servait pratiquement jamais.

C'est à ce moment que la vendeuse parut devant elle, comme par enchantement. Cette vendeuse n'était pas n'importe qui, Rika Akane était la meilleure : experte dans son domaine, elle manipulait les ressentis des clients avec brio, sentait ce qui pouvait leur plaire et quand ils étaient prêts à l'acheter. Dans cette configuration, et pour l'une des rares fois dans sa vie, la Sorcière avait été identifiée comme proie idéale, et à raison.

Seulement, Mifuyu était comme elle était, et il était difficile de la changer. Voyant cette petite vendeuse opportuniste se présenter à elle, elle se braqua immédiatement. Elle était la cliente, elle se savait en position de force, et le fait de subir la pression ne serait-ce que physique d'une femme qui l'observait, lui demandait de quoi elle avait besoin, l'orientant malgré elle vers l'achat, cela l'énervait. Rika Akane s'en rendit compte rapidement et adopta l'attitude inverse, restant discrète mais ne la quittant pas du regard à une certaine distance. Elle récupérait toutes les informations nécessaires à son métier, à savoir quels étaient les articles devant lesquels elle s'arrêtait plus longuement, quelles étaient leurs caractéristiques, etc. Quand elle eut accumulé tous les renseignements qu'elle estimait intéressants, elle se présenta à nouveau devant la chirurgienne.

- En quoi puis-je vous aider, madame ?
- Hm…
elle la regarda d'un air dédaigneux. Je ne fais que regarder, merci.
- Si vous le désirez, vous pouvez trouver des ombrelles ninjas en arrière-boutique. Vous pouvez cacher une arme dans leur manche.
- Hum… je ne suis pas sûre que ce soit ce dont j'ai besoin… mais je vous remercie.
- Attendez-moi ici, je reviens avec l'une de ces ombrelles. Vous verrez tout ce qu'ils vous permettront de faire, Mifuyu-sama.


Elle écarquilla les yeux. Elle avait visé juste. Elle la connaissait donc ? Et elle s'adressait à elle de la sorte ? Elle devait avoir drôlement confiance en son produit, cette petite prétentieuse… Elle allait voir ce qu'elle allait voir ! Foi de Mifuyu ! Mais pour la faire payer, il fallait d'abord faire ce qu'elle lui avait demandé, c'est-à-dire attendre ici, seule, que la vendeuse revienne lui montrer son fameux produit magique.

Technique à apprendre :

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 493
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 1105
Expérience:
Raviver l'élégance Left_bar_bleue2719/2000Raviver l'élégance Empty_bar_bleue  (2719/2000)
Re: Raviver l'élégance Ven 16 Oct - 14:37
Omura Mifuyu


Raviver l'élégance

solo


Quand Rika Akane revint, et devant la moue dubitative de la doyenne, un simple signe de la main suffit à l'empêcher de râler. Quelle drôle de femme, pour réussir à avoir une telle emprise sur Mifuyu sans qu'elle ne sente l'envie irrépressible de l'humilier en retour. "Regardez-donc, avant de juger" lui dit-elle simplement. "Surtout, regardez-bien". Instantanément, les yeux de la chirurgienne se portèrent sur le sommet de l'ombrelle, qu'elle vit commencer à tournoyer, d'abord doucement, puis de plus en plus rapidement. Elle se sentit bientôt envoûtée, prise au piège dans une prison d'ombrelles, comme si jamais plus elle ne reverrait le soleil. Des dizaines d'ombrelles similaires semblaient l'enfermer totalement dans un dôme et, si la dirigeante en second de la DAPHU n'avait pas été une femme de grande puissance et d'une intelligence hors-norme, elle aurait sans doute était effrayée.

Elle avait parfaitement compris et, pourtant, ce fut comme un électrochoc pour la vieille dame. C'était exactement ce qu'elle cherchait. Mais comment avait-elle su ? Elle s'était faite avoir. Rika Akane, quant à elle, la regardait nerveusement. Elle se demandait si sa petite démonstration suffirait à convaincre une si illustre combattante qui, immédiatement, joignit ses deux mains entre elles et cria : "Kai !". S'ensuivit un long échange de regards, d'une telle tension que les ombrelles autour des deux femmes semblaient s'être remises à tourner naturellement.

- Bon, ok… dit-elle du ton qui sert généralement à déclarer les sentences. Je vous le prends, mais à une condition. Vous m'expliquez comment faire ça.
- Absolument !
dit la vendeuse, aux anges, d'une voix plus aiguë que naturellement, marquée par l'excitation de la réussite, et par la fierté – l'orgueil, même – d'avoir l'occasion d'enseigner à Mifuyu, de se placer comme sa supérieure.

Trois heures plus tard, elle ressortit avec une ombrelle noire, le symbole de son clan brodé en rouge en son sommet, un tanto camouflé à l'intérieur de cet objet en apparence banal. Elle aimait beaucoup l'élégance qu'il lui prodiguait et, si elle était meilleure avec des scalpels qu'avec un tanto, cela pourrait toujours être amusant d'essayer de nouvelles choses. Elle en avait même oublié les armes qu'elle avait envoyées en révision…

Mais alors, comment s'était passé cet entraînement insolite ? Eh bien il s'était passé là, dans l'arrière salle de la boutique, tandis qu'un collègue de Rika Akane s'occupait du reste des ventes. Il n'était pas aussi bon qu'elle, aussi bien qu'ils perdaient sans doute un peu d'argent au change, toutefois Akane avait une âme bien trop altière pour passer à côté de l'occasion d'enseigner à la légendaire Sorcière Omura.

- La première étape, évidemment, est de forcer votre cible à observer le centre de votre ombrelle en la faisant tournoyer devant lui. Vous avez absolument besoin de capter son attention.
- Oui, ça, je l'avais bien compris… Venez-en au fait, je vous prie.
- Pardon, pardon. Une fois que vous êtes camouflés derrières votre ombrelle, puisque l'adversaire ne regarde plus qu'elle, il vous faut projeter une onde de chakra, semblable à l'onde paralysante mais en moins puissante qui, en passant au travers de l'ombrelle, va plonger l'adversaire dans une illusion. C'est très facile, mais il faut avoir quelques bases en genjutsu. J'imagine que c'est votre cas…

- Evidemment, cela va de soi, répondit la doyenne, bien que c'était complètement faux…

Elle ne maîtrisait à ce jour aucune technique de genjutsu, mais elle estimait que l'explication de la vendeuse pourrait l'aider. Il s'agissait d'une onde de chakra, comme pour le kanashibiri, mais plus faible, à canaliser au travers de l'ombrelle. C'était assez abstrait, mais pas inatteignable.

Alors elle essaya, à de multiples reprises. Tout ce qu'elle parvint à faire, pendant la première heure, était de pétrifier à répétition de peur la pauvre vendeuse qui, envahie de la plus sombre terreur, avait fait tomber le masque de fierté qu'elle avait arboré jusqu'ici. Bien heureuse de faire sa vente, elle était tout de même en situation inconfortable, consciente de s'être frottée à quelqu'un qui pouvait l'annihiler sans même la toucher. Si elle ne voulait pas subir de conséquences néfastes, elle comprit qu'il n'y avait pas d'autre solution que de réussir son apprentissage au plus vite.

- Vous êtes très puissante, madame. Mais justement, il vous faut contrôler cette puissance. Tout le charme de l'ombrelle, comme de l'illusion, n'est pas de détruire, il est de séduire.

C'était la clef. Il fallait être envoûtante. Pour être honnête, Mifuyu n'en avait pas réellement l'habitude, mais ce nouvel exercice réveillait un instinct enfoui en elle. Elle qui avait toujours adoré l'élégance, mort d'ordre d'ailleurs dans la communauté Omura, elle n'avait jamais essayé de charmer. Alors elle continua. Elle parvint, après plusieurs tentatives, à adoucir son chakra, à se déposséder de la haine qui la dévorait, le temps d'adresser une ultime tromperie à un adversaire. C'était donc cela, l'art du genjutsu ? C'était passionnant ! Pour une scientifique comme elle, intéressée tant par le corps que par l'esprit, c'était une véritable révélation. L'entraînement continua encore deux heures. Quand enfin elle était parvenue à reconstruire l'illusion qu'elle avait subie pour la projeter sur Rika Akane, elle sembla lui revenir en pleine face. Elle la subit une seconde fois, impuissante.

La doyenne s'énervait, mais essayait de le masquer derrière un masque de douceur, le masque de l'illusion. Il fallait rendre son illusion plus convaincante afin de piéger définitivement la vendeuse, ce qui était d'autant plus difficile qu'elle était la créatrice de cette technique.

Cela lui prit encore beaucoup de temps. C'est quand elle s'habitua enfin à accepter l'ombrelle comme accessoire, comme arme, comme prolongement d'elle-même, que sa technique devint plus efficace. Ce n'était pas un simple outil de beauté ; mais c'en était un quand même, il ne fallait pas l'oublier, car c'était de cette beauté qu'il fallait se servir pour la tromperie. Mais ce n'était pas une simple arme non plus ; mais il ne fallait pas oublier qu'elle en était une, car c'était cela qui donnait toute sa puissance. Avec cela en tête, elle ne rata plus sa cible, qui finit par lui demander de partir, exténuée d'être le cobaye d'une femme si oppressante.

Satisfaite, Mifuyu quitta les lieux, sa précieuse ombrelle posée contre l'épaule alors même qu'il ne pleuvait pas. Elle en oublia d'aller récupérer ses outils ninjas. Rika Akane, dans sa boutique, comptait et rangeait les billets donnés par cette cliente qu'elle avait, comme toujours, su satisfaire. Elle sourit ; sa boutique avait encore de grands jours devant elle.

Technique à apprendre :

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation