Le deal à ne pas rater :
Machine expresso automatique avec broyeur – DELONGHI MAGNIFICA S ...
245.99 €
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moins rapide que la Foudre [Feat Akira]

Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



- Eh bien, tu n'es pas en retard.

La jeune et pimpante Omura qui s'occupait de l'accueil de l'hôpital du village regarda Sanada en faisant mine de lui faire les yeux ronds. Il était déjà passé hier pour prendre des nouvelles d'Akira. Grâce à sa proximité avec la Sorcière figure crainte, mais au combien respectée au sein de son clan, le genin avait noué des liens au sein de la famille médecin, et Omura Iya faisait partie de ces connaissances avec lesquelles le soldat des Cinq prenait plaisir à converser.
En outre, il pouvait grappiller des bruits de couloir de temps en temps et avait ainsi entendu que son nouvel ami était retourné à l'hôpital porté par une Konohajin. Selon les dires, il s'était entraîné et certaines blessures s'étaient rouvertes. Sanada avait donc naturellement demandé le jour de sa sortie et voilà que, pour une fois, il n'était effectivement pas en retard.

- Je peux aller le chercher ? Demanda Sanada avec un grand sourire comme s'il n'avait rien entendu.

- Oui ! Mais ÉTEINT CE CALUMET ! Nom d'une pipe ! S'exclama Iya d'une voix qui fit trembler les murs.

Sanada s'exécuta, trop content de pouvoir aller sermonner celui qui faisait tout pour gâcher ses chances pour le tournoi qui arrivait.

Devant la porte, il ne s'embarrassa pas longtemps, tapant à plusieurs reprises avant d'entrer sans l'approbation sonore du résident.

Akira était là, parsemer de bandages, mais assit. Sanada s'approcha avec un grand sourire et lui claqua une tape à l'arrière de la tête.

- Tu cherches vraiment à mourir ici ou quoi ? Si vraiment tu y tiens, je connais un banc de requin qui squatte le large en ce moment, ils seraient ravis de t'accueillir. Et ce sera rapide mon ami ! Dit-il en ouvrant la fenêtre afin d'allumer son calumet sans mauvaise conscience, pour lui. Tu sors aujourd'hui, et je t'emmène avec moi, on va faire un petit tour touristique du village et de ses environs. On sera en bateau, comme ça, tu te poses, et tu profites du soleil. Pas un mudras ne sera composé aujourd'hui, ou c'est moi qui te grille les côtes à coup de senbon de foudre.

Sanada rassembla les affaires du jeune homme et l'accompagna à l'accueil, où une fiche de traitements et de conseils alimentaires l'attendait.

- Bon ben pas de poulpe grillé pour aujourd'hui. Tu vas bouffer de la soupe mon vieux. Mais je connais le meilleur dashi du village et en plus, c'est dans un des endroits les plus cools du village, enfin, je t'en dis pas plus. Tu verras.

À peine dehors, Sanada emmena son ami vers le port. Le rythme de marche était lent, ce qui convenait parfaitement à Sanada qui avait toujours trouvé que le monde se pressait grandement. Lui aimait laisser son corps le mener, regardant la cime des arbres, les oiseaux qui passaient, et les nuages des dieux derrière le filtre de sa fumée blanche.

Il prit sciemment les rues les plus commerçantes du village caché, celles où les échoppes débordaient de marchandises venues de toutes les îles et du continent, illustrant à merveille le nouveau statut de carrefour commercial de la cité du Tourbillon. Une de ses rues donnait sur le marché du port, lieu de prédilection du jeune homme où ses escaliers surplombaient la place, permettant une vue panoramique sur les commerces et le port.

- Voilà le plus gros marché du village. Je suis certain que tu pourras retrouver des choses du continent, bien sûr, le reste vient des îles. La mer, c'est notre continent à nous par ici.

Il laissa son ami flâner entre les commerces. Son air pâle et ses habits étaient exotiques pour les marchands qui voyaient chez lui un client de plus à berner en cette période faste en étrangers. Sanada resta près de lui, plaçant une réplique cinglante à ceux qui voulaient arnaquer son ami.

Enfin, ils débouchèrent sur le grand port d'Uzushiogakure.

De l'entrée, on pouvait distinguer la multitude de quais, les grands bateaux de commerce, et toute l'agitation qu'il y régnait.

Le soldat des cinq guida l'invité jusqu'au ponton réservé à l'académie, sauta dans un optimist et tira sur la corde qui le maintenait à quai pour le rapprocher au maximum de l'Uchiha.

- Allez Moussaillon, on embarque, quoi de mieux pour découvrir une île qu'un bateau ? Ne t'en fais pas, j'ai passé plus de temps en mer que sur la terre ferme dans ma vie. J'espère juste que tu n'as pas le mal de mer ! Conclut-il en l'aidant à grimper sur la petite embarcation à voile.

Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

J’étais retourné aux urgences et c’est sans grande surprise que j’eus le droit à de nouveau quelques soins et une nuit de repos. Ce qui n’était pas prévu en revanche c’était que Sanada vienne me chercher avec autant de familiarité. J’avais loupé l’épreuve, à cause de moi, comment il pouvait être aussi jouasse à l’idée de me voir ? J’avouais être assez étonné, surtout quand il parla d’aller faire un tour de la ville et des environs. Il voulait nous faire bouger sur un bateau pour pas que j’ai à m’épuiser. Souriant un peu gêné à sa menace, je le suivais tout penaud alors qu’il continuait à enchaîner les attentions. Ce mec était définitivement… Une perle. Gardant toujours le silence, je le suivais, découvrant chaque chose qu’il voulait bien me montrer et ce jusqu’à ce qu’on arrive au bord de l’eau et qu’il ne ramène une embarcation où je finis par monter pour m’asseoir et enfin l’interroger. « Pourquoi t’es sympas avec moi ? » car soyons honnête, si ce n’est une poignée de personne, peu étaient vraiment sympas avec moi, du moins pas par envie et je doutais qu’il y soit forcé vu le nombre de chose sympa qu’il enchaînait depuis qu’il était venu me chercher.

« Je veux dire j’ai globalement foiré l’épreuve, à cause de moi Sora a été un connard avec toi et puis on se connait pas. » je lui avais peut-être juste évité de se faire choper prêt des copies, mais pour le reste, pour l’épreuve d’avant, il n’avait rien à me prouver, il n’avait aucune dette et aucun besoin de se trainer un boulet. « C’est déjà surprenant d’être venu me chercher, mais j’avoue le Dashi, le tour sur un bateau… Si on oublie que tu m’as proposé de me suicider dans un banc de requin et que tu m’as menacé de m’électrocuter, c’est des attentions assez… Inattendu. », comme beaucoup de chose dans ce village au final. Ca changeait réellement de mon premier passage d’examen, de cet échec sans nom causé par une Hako n’ayant pas réfléchi plus de cinq minutes. Ici, on avait bien la preuve que c’était moi le problème. Inutile de rejeter la faute cette fois.

« Mais merci. » finis-je par souffler. Il était inutile de faire semblant, ni d’ignorer les règles élémentaires en mesure d’éducation. Quel que soit ses raisons, au moins devais-je le remercier pour ça. Sans lui je serais sans doute retourné retrouver mon futon, sans personne à qui parler, sans personne à intéresser tant je n’étais personne, tant je ne valais rien. Au moins aurais-je une occupation et puis je m’essayais encore à l’humour, histoire de pas tout dramatiser sans raison. Inutile de devenir plus gênant que je ne l’étais déjà.


☽ • ☾
ft. Bro



Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



La petite voile triangulaire se gonfla sous l'effet de la douce brise du sud. Avec précaution pour éviter les remous provoqués par les immenses navires de commerce qui rentraient et sortaient du port, Sanada prit la direction d'une petite île située au large de la côte est.

- Pourquoi t’es sympas avec moi ? Je veux dire j’ai globalement foiré l’épreuve, à cause de moi Sora a été un connard avec toi et puis on se connait pas.

- Quel rabat-joie ! J'ai jamais été fan de la compétition, alors la défaite, si tu savais comment je m'en fous. Pour le type mi-aigle mi-homme et re mi-aigle derrière, je l'ai pas trouvé si désagréable. Tu ne connais pas Mifuyu-sama toi, ou pas assez ! Dit-il avec un rire nerveux. Pourquoi je serais pas sympa d'abord ? J'étais moins souple qu'un rocher et tu as dû affronter l'épreuve seul. Et pourtant, tu ne m'as pas entendu me confondre en excuse. Tu as fait de ton mieux, le reste, appartient aux dieux. Donc t'arrêtes de te morfondre sur ton sort et tu profites du paysage, bordel. Conclut-il en balançant un peu d'eau salé en direction du konohajin.

La mer était calme, et au loin, ils pouvaient à présent distinguer une toute petite île qui semblait perdue au milieu de l'immensité aqueuse. Arrivé à quelques dizaines de mètres du petit bout de terre, la couleur de l'océan se transforma d'un bleu profond en turquoise, le sable fin et la faible profondeur dévoilant les merveilles enfouies. Un cercle de coraux multicolores semblait entourer l'île. En son sein, des milliers de poissons aussi colorés que la forêt aquatique vaquaient à leur occupation, se chassant les uns les autres tandis que les plus petits se terraient dans les cavités créées par la barrière de corail.

- Si on dépasse cette frontière naturelle, c'est le territoire des requins. Vas-y, jette-toi dedans vu que le monde est si cruel ! Dit-il, accompagnant sa phrase d'un clin d’œil complice.

Sanada engagea le petit bateau au travers du seul trou de la barrière puis abaissa la voile. Se penchant, il plongea ses mains dans l'eau et frotta ses pouces les uns contre les autres pendant une minute avant de se redresser précipitamment.

- Ça y est, ils arrivent ! S'exclama-t-il avec joie en désignant du doigt un endroit du lagon qui paraissait un peu plus sombre.

Une dizaine de requins s'approchaient en ondulant. D'une taille raisonnable, ils étaient plus impressionnants que dangereux, Sanada le savait bien, mais il se garda bien de le dire à Akira. Sortant quelques bouts de poissons séchés qu'il avait préalablement acheté au port, il en donna un peu au Konohajin.

- Il y a des vieilles qui donnent à manger aux oiseaux sur le continent, je le sais, car je l'ai vu une fois en mission, c'est un peu la même chose là. Dit-il.

Pour montrer l'exemple, il jeta la tête d'un petit barracuda et regarda les requins foncer dessus.

- Bon alors, maintenant qu'on est tranquille, tu peux me parler de toi un peu ? C'est vrai, à part ton prénom et le nom de ton clan qui parait-il est un des plus puissants du Sekai, je ne connais rien de toi. Tu vis avec tes parents ? C'est comment Konoha ? J'ai entendu dire que c'était enfoui dans une forêt, c'est vrai ? Et ton clan, il est cool ? Et pourquoi tes yeux deviennent rouge en fait ? Et les amours ? Et les emmerdes ?

Sanada éclata de rire, puis, pour laisser le temps à son nouvel ami de répondre, il alluma son calumet.

Les requins de plus en plus attirés par l'odeur de cadavre et de sang commençaient à s'agglutiner autour du petit bateau. Certains, plus téméraires que les autres, tapaient légèrement sur la coque d'où tombait miraculeusement une nourriture amorphe qu'il ne fallait même pas chasser. Pour Sanada, c'était une compagnie apaisante, il plongeait même parfois sa main pour caresser la peau étonnamment douce des prédateurs des profondeurs, en faisant bien attention à caresser l'arrière de leurs corps. Avec ce genre bestioles, et contrairement aux vieilles qu'il avait vu distribuer des graines aux piafs, on risquait un peu plus que de se faire picorer la main, mais c'est ce qui rendait l'expérience beaucoup plus grisante.

Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

Le garçon était étrange, mais vraiment sympa, il parlait aussi beaucoup et avec joie. Je n'avais pas à m'excuser, j'avais fait ce que je pouvais, comme lui n'avait fait que ce qu'il pouvait. Je devais arrêter de me morfondre, mon avenir appartenait aux dieux ? C'était assez étrange, mon esprit avait un peu de mal avec la conception de dieu, de force supérieur, pour les clans comme le miens, nos origines se disaient supérieur, divine, mais j'étais septique, c'était plus fort que moi. Hochant donc la tête pour ne pas me reprendre de l'eau, il nous guida vers l'endroit où les requins devaient se trouver. Il les attira alors, et soyons honnête, je me penchais légèrement pour les voir arriver. C'était la première fois que je voyais des requins d'aussi près, la première fois que j'en voyais en fait. Me redressant quand il proposa de les nourrir, je ne me fis pas prier, beaucoup trop intéressait par tout ça, je fus toutefois forcé de me concentrer à nouveau quand il m'inonda de question.

Parler de moi, je n'en avais pas l'habitude, mais ses questions étaient... Vivais-je chez mes parents, comment était Konoha, est-ce que ce qu'on disait sur le village était vrai, mon clan était-il cool, pourquoi nos yeux devenaient rouges ? Et puis les deux dernières questions qui m'arrachèrent un rire nerveux, « Comment tu fais pour être à la fois complètement détendu à la limite de planer et aussi avide de réponse ? », j'étais pas certains qu'il fallait que je me confie à un Uzujin, mais avec Shun ça ne m'avait posé aucun problème et je sais pas, il y avait quelque chose avec Sanada qui me rassurait, comme si je pouvais me comporter normalement. Il n'était pas dans les mêmes attentes des autres me concernant. Il s'en fichait, il était juste curieux, « On est bien dans une forêt, à flanc d'une montagne aussi, c'est vraiment sympa, mais ca fait moins vacances qu'ici ! », mais ça lui ferait sans doute le même effet qu'à Konoha, quoi qu'on avait pas de plage nous, ni de requin, « C'est aussi vivant qu'ici, sauf que c'est vert. », pour la suite, il ne restait que moi, le clan et combien je ne le portais pas dans mon coeur. « Je vis chez ma grand-mère... Mes parents sont assez élitiste et il avait des attentes assez précise à mon sujet... On va dire que pas y répondre n'a pas permis que je puisse rester sans... Avoir des problèmes. » pas de Katon, un Sharingan en demi-teinte, c'était tout autant de chose qui n'allait pas chez moi pour eux.

« Tu l'auras compris les Uchiha sont pas du genre... Facile... Tu vois, ton discours comme quoi la compétition c'est pas important, c'est pas vraiment d'actualité chez moi. J'ai passé plusieurs jours à l'hopital et j'ai pas reçu une visite d'eux, ni de mon chef de clan... Et ils sont là, je le sais. On doit être les meilleurs, les plus puissants, ceux qui ne correspondent pas n'ont tout simplement pas leur place. On n'alimente pas la légende d'être les plus puissants sans concession faut croire... Si je me ridiculise pendant les phases de combats, je suis mort, crois moi... », ou condamné à épouser une femme, pour faire un enfant Uchiha ayant mon Sharingan... « Et pourquoi les yeux deviennent rouge... C'est le Sharingan quoi, je sais pas comment ça fonctionne dans les faits, je sais juste que ça se teinte de la couleur de la passion et de la colère. », et autant ignorer les questions sur les amours et les emmerdes.

« J'ai parlé avec Mifuyu-Sama... C'est elle qui m'a soigné, j'ai peut-être merdé en lui disant que t'avais été pris par un poison, elle n'avait pas l'air très contente... Je me trompe en disant qu'elle est un peu élitiste aussi elle ? En plus de flippante ? » demandais-je dans un rire et dans l'espoir de détourner la conversation de moi et de mon clan et de la pression que j'avais juste en pensant à mes échecs.


☽ • ☾
ft. Bro


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



Face aux questions concernant Mifuyu, Sanada ne sut quoi répondre sur le moment.
Il savait que leur association était souvent perçue comme incongrue.

Pourquoi donc une Omura experte de kaikenjutsu et des poisons entraînait-elle un élève qui se destinait apparemment à un avenir dans le ninjutsu pur ? Pourquoi ce gamin, non-clanique, entrait avec la Sorcière dans ses laboratoires personnels ? Beaucoup de gens au village s'étaient posés la question un jour, mais Sanada ne pouvait rien dire. Il ne pouvait pas parler de la quête ordonnée par la Pythie, de la volonté des dieux qu'il dépasse l'homme pour fusionner avec la Nature. La seule qui connaissait son secret était la sorcière, gardienne des clés de sa transformation.

Pourtant, il n'avait pas envie de mentir à Akira en lui faisant croire que leur relation ne dépassait pas le cadre académique. Ce garçon lui inspirait une confiance naturelle, comme si les cieux eux-mêmes reconnaissait un invité digne de leur royaume. Comme avec Shika, malgré tout ce qui les séparait de fait, il se sentait comme lié à son destin, comme si Jashin avait entremêlé le fil de la vie des deux jeunes ninja dans un nœud bienveillant.

- Elle est élitiste, c'est assez certain. Mais elle m'a fait progresser très rapidement. Tu sais, je ne connaissais rien au chakra, il n'y a pas si longtemps. Rien de rien. J'ai grandi sur une île de perliculteur. Notre truc, c'est les perles, pas les jutsus. Mais c'est ce qui m'a donné l'amour de la mer et de ses profondeurs. Enfin, si je suis avec Mifuyu, c'est que nous avons un but en commun, dépasser la condition humaine, par tous les moyens.

Il se retourna avec un grand sourire vers Akira. Il ne lui avait pas menti, sans toutefois exposer les conséquences qu'une telle doctrine allaient avoir dans sa vie. Si les recherches sur Fusuke allaient à un bon rythme, Akira allait avoir du mal à le reconnaître lors de leur prochaine rencontre.

- Allez, on met les voiles, je vais te montrer le marché flottant, tu vas voir, c'est super cool ! Dit-il en tirant sur l'écoute pour faire avancer le petit bateau qui n'en avait qu'une, de voile. Je ne sais pas trop si elle est flippante, je n'ai pas peur d'elle, ou pas trop, pour être honnête. Je peux pas craindre les hommes, ils pourraient se croire comparables aux dieux ! Pour citer un chanteur des îles du sud que j'aime bien.

Le soldat des Cinq alluma son calumet en ouvrant le petit clapet de métal qu'il mettait quand il était en mer pour éviter les ravages du vent sur son herbe séchée. En cette saison, il faisait déjà chaud à Uzushio et le soleil tapait fort sur la mer turquoise. Sanada fit quelques détours pour montrer des rochers assez imposant qui s'élevaient en pleine mer, comme une forteresse naturelle en plein milieu d'un désert bleu. Il lui expliqua comment il imaginait un avant-poste de défense ici pour le village, et la joie qu'il aurait eue à prendre le travail de gardien.

- T'imagines mon pote ? Seul, peinard, sur ton petit bout de rocher, tu t'entraînes, tu lis, tu fumes, la mer et le ciel comme uniques compagnons !

Ils passèrent ensuite près d'une crique que Sanada appréciait particulièrement. La dernière fois qu'il était là, c'était avec Junko, et les souvenirs avec la dame lui inspirait toujours un mélange de sérénité et d'admiration pour l'érudite. Il décida donc d'y faire un détour pour que le jeune homme voit cette merveille de ses yeux.

La grotte avait pour grand avantage de ne pas être sombre, car éclairé par des millions d'algues et autres animaux bioluminescents.
Sanada venait ici très souvent, et pourtant, chaque fois, le spectacle l'enchantait comme au premier jour. Les bruits qui résonnaient légèrement, l'odeur de pierre froide mêlée à l'iode, la sensation d'être protégé par la terre mère en personne loin de la cohue des rues du village, tout cela créait dans son esprit le tableau parfait de la demeure D'Amenko, celle qui avait enfanté la vie.

- Ça te dérange si on reste un peu ici, je finis mon calumet et après, on va manger un coup. Ça me donne faim en général de ne rien faire.

Il accrocha le petit optimist à une stalagmite tout près de la petite plage de sable naturel qui s'était formée au fond de la crique et foula la petite bande blanche avant de s'y allonger. Admirant le plafond de roche qui brillait comme la plus étoilée des nuits en pleine mer.

- Tu sais pour ta famille, faut pas faire attention. Le statut, le prestige, tout ça, c'est important dans le jeu de la politique. Je suis désolé que le ciel te fasse porter un fardeau que je n'ai pas, celui d'avoir une famille prestigieuse. Mais chaque difficulté dans la vie, chaque défaite, n'est qu'une épreuve des dieux pour nous tester. Et tu sais ce qu'on dit ? Le divin aime tester les véritables soldats sous ses ordres. Si tu as des moments difficiles, c'est que selon le regard des cieux, tu peux aller bien plus loin. "La honte est dans la fuite, pas dans la défaite" dirait ma mère. Je suis sûr que tu seras quelqu'un de très fort un jour, mais ce jour-là, il ne faut pas que tu oublies ce que l'on t'a fait subir au nom de la puissance.
Mimant un poète, il déclama un nouvel aphorisme de la Pythie. "Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller". Le pouvoir rend fou Akira, le faible est au moins sain d'esprit. Nous serons forts ! Dit-il en se relevant, emporter par sa fougue. Mais on n'oubliera jamais que la nature du fort est de détruire le faible, c'est pour cela, qu'il faut être plus qu'un humain, enfin, je crois. Chuchota-t-il comme s'il parlait seul en s'allongeant de nouveau. Tu m'as pas répondu sur les amours ? Me dis pas qu'un Uchiha beau gosse n'attire pas les foules à l'académie de Konoha, je te croirais pas.

Sanada tira une longue latte sur son calumet, se taisant un peu, pour le plus grand bonheur des habitants de la crique qui n'avaient pas l'habitude de tant de vacarme. Il attendait une réponse sincère de son nouvel ami, seulement après, il allait le guider vers le quartier le plus atypique et le plus animé du village caché du Tourbillon.

Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

L'entendre parler de cette femme enfant était assez étrange. Elle était de toute évidence étrange, mais il semblait s'en satisfaire, y trouver des avantages et tant qu'il ne subissait pas, je suppose que je n'aurais rien à dire. Enfin de base je n'avais rien à dire tout court, mais ce garçon était sympa, je l'aimais bien, je n'avais pas envie qu'il soit malheureux, surtout en ayant des passions aussi douces que la mer et ses profondeurs. C'était un gars bien. Ne disant donc rien, je le laissais naviguer vers je ne sais ou pendant qu'il m'expliquait ne pas pouvoir craindre les hommes, car si c'était le cas, ils devenaient comparables aux dieux. Il y croyait vraiment ? J'avouais ne pas avoir une vision très clair de la religion sans avoir été exposé à cette dernière. Chez les Uchiha, c'était un peu particulier et souvent lié à notre puissance supposée. « Tu peux m'expliquer un peu ta vision de la religion ? J'avoue ne pas être si éclairé que ça. » .

Il tourna alors autour d'un rocher, me demandant d'imaginer ici un lieu pour s'entraîner, pour lire, pour fumer. Ne pouvant retenir mon rire sur cette dernière partie, j'avouais être vraiment bien avec lui. « Je finirais rouge écrevisse à rester sur ce rocher... J'ai tout d'un albinos ! » déclarais-je donc avec humour. Mais je devais reconnaître que les lieux étaient vraiment magnifique et que ce voyage m'éloignait un peu de mes angoisses. Il s'arrêta alors, me demandant si j'étais dérangé par les lieux et si l'on pouvait rester ici. Je n'avais rien contre ça, je préférais réellement profiter des lieux pour me détendre. « Non c'est très bien. » affirmais-je avant d'avancer moi aussi vers la plage pour m'y asseoir nous loin de lui. L'endroit était magnifique, le plafond semblait presque irréel et j'aurais sincérement pu me laisser porter si Sanada n'était pas revenu sur ma famille. Il ne pouvait pas savoir à quel point il disait vrai. La puissance chez les Uchiha rendait fou, incapable de réellement pouvoir lutter. Le Sharingan se nourrissait de cette souffrance, de cette violence, mais je ne connaissais personne de sain d'esprit et de puissant dans le clan. Mais si je pensais que le sujet de ma famille pouvait-être compliqué, le suivant et les questions indiscrète de l'homme furent pire. Je n'avais pas répondu à cette question sur les amours et il refusait de croire que je n'attirais pas les foules... Riant nerveusement, je ne me rappelais pas une seule fois quelqu'un venant vers moi pour me draguer. Personne ne voulait sortir avec un Uchiha raté. « Y'avait rien a dire en même temps ! » déclarais-je donc toujours aussi nerveux.

Il ne me semblait pas du genre à juger, enfin je l'espérais, mais j'avais peur du rejet et pour une fois que j'avais quelqu'un m'appréciant... « Je suis pas du tout populaire, y'a des Uchiha bien plus réputé que moi... Moi je suis... Un avorton. » sans intérêt, mais je supposais qu'il allait refuser l'idée qu'il n'y ai rien dans ma vie, alors j'allais lui en donner un peu, « Mais je suis amoureux d'une personne, elle est plus agée et elle est pas dans le même pays, du coup ça sert à rien, surtout que mon clan n'acceptera aucune partie de cette relation... Alors voilà, rien de fou... Et toi ? » j'espérais pouvoir changer de sujet, j'espérais pouvoir être tranquille, parce que j'avais peur, je m'étais déjà suffisamment ridiculisé devant lui.


☽ • ☾
ft. Bro


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



Akira n'avait vraisemblablement pas envie de continuer sur le terrain des amours. L'uzujin sentait une retenue chez son ancien partenaire et il ne voulait pas appuyer sur le sujet. Aujourd'hui n'était pas un jour pour cela. Il fallait se reposer, avoir l'esprit libre et tranquille, loin des problèmes de la vie.

- J'ai bien eu quelques aventures, mais rien de bien passionnant non plus. Dit Sanada qui se rendait compte à quel point il était difficile de mettre en mot les tourments de l'amour. Bon allez, c'est pas tout ça, mais on décolle !

Le soldat des Cinq se releva en rangeant son calumet dans sa ceinture avant d'épousseter sa cape. Il dénoua le cordage qui retenait la petite embarcation et sauta dessus avant de remettre la dérive pour repartir.

- En avant moussaillon, prochaine escale, le marché flottant D'Uzushiogakure !

Les rayons du soleil éblouirent les yeux de Sanada quelques secondes. Quand il était dans cette crique, il avait toujours eu l'impression d'être hors du monde, dans une réalité qui n'appartenait qu'aux habitants de ce domaine, forces immuables insensibles à ce qui se passait sur la terre des mortels. Cette sensation était d'autant plus saisissante quand il quittait le lieu refermé sur lui-même et qu'il embrassait l'immensité de l'horizon. Le temps était au beau fixe, l'eau était turquoise, le vent soufflait une brise régulière et rafraîchissante. Il faisait bon vivre au pays du Tourbillon et Sanada était fier de montrer les décors propres à l'île à un étranger comme Akira.

- Tiens, prend donc le gouvernail, ce n'est pas très compliqué. Tu tournes le manche dans le sens opposé de la direction que tu veux prendre. De toutes manières, il n'y a pas de corail ici. Ca, c'est l'écoute, c'est ce qui tient la voile et la tend, plus tu tends, plus tu accélères. Ah oui, et fais gaffe, si tu tournes d'un côté ou de l'autre, la voile va bouger aussi, donc gare à la tête.

Sans trop laisser le choix à l'Uchiha, Sanada abandonna son poste pour ouvrir la glacière présente sur tous les optimists de l'académie. Il en sortit deux noix de coco fraiches qu'il emporta avec lui pour s'asseoir plus près du jeune homme et attrapa son kunai.

- Dirige-toi donc vers ces bambous steuplait. Dit Sanada sans regarder où allait Akira, confiant en son nouvel ami et trop concentré à percer la coque du fruit. Concernant ma croyance, je suis un osmétien. Je crois donc en Shinsei, Amenko, Karo, Mino et Jashin. Bien que je sois issu d'une branche minime de l'osmiétisme, ma mère étant une érudite de notre école de pensée, nous partageons la même croyance en cinq dieux et leur £egoks, l'autre côté des divins, l'autre pan de l'existence. Après une rapide prière, il continua. C'est une religion tournée vers la connaissance et l'acceptation d'autres doctrines. Certains diront que ce n'est qu'une pensée manipulatrice pour contenter les malheureux, je crois pour ma part que c'est ma raison de vivre.

Sanada ne pouvait pas décemment parler de sa mère la Pythie et de la mission que les dieux lui avaient confiée au travers de ses oracles. Il se contenta donc d'effectuer la technique de marche sur l'eau pour s'approcher des bambous, puis, il coupa une jeune pousse avant de revenir.
Avec minutie pour faire honneur à son invité, il enleva les filaments de la couche supérieure du végétal avant de couper la fine tige en biseau. Il rinça ensuite plusieurs fois les deux bâtonnets qu'il avait créés et les plongea chacune dans une noix de coco.

- L'avantage avec le bambou, c'est qu'il est creux, vachement pratique pour boire toute sorte de jus à même le fruit ! Dit-il en cognant le  verre naturel contre celui de son camarade. Allez. Je reprends les reines, comme ça, toi, tu profites du paysage.

La petite forêt de bambou longeait un bras de mer qui rentrait dans le village. Sanada aimait particulièrement ce quartier. Même si le marché n'était pas le grand ou efficace du village, il avait un charme unique. Les échoppes, ici, étaient construites directement sur l'eau et les pêcheurs et autres locaux venaient souvent manger en restant sur leurs barques, ou faire des emplettes juste avant de rentrer s'ils habitaient sur une autre île que la principale. Les barques avaient du mal à traverser tellement l'endroit était bondé en permanence, le bruit y était incessant mais joyeux, les odeurs exquises.

Sanada s'arrêta devant un stand qui vendait des brochettes de poisson et attacha l'optimist au restaurant flottant comme il en était la coutume.

- On va prendre un plateau de brochettes "découverte" s'il vous plaît. Mais pas d'arnaque, je suis un genin d'ici moi, je vous ai à l'œil !
Dit Sanada qui savait pertinemment que le charme de l'endroit attirait les riches marchands et notables qui passaient, et donc, par une causalité aussi naturelle que celle des dieux provoquant l'orage, attirait tout autant les charlatans qui vendaient les excellents produits culinaires du village à prix d'or. Alors, comment tu trouves l'endroit ? Sympa non ? Vous avez des trucs comme ça chez toi ? C'est quoi ton endroit préféré à Konoha ? Cria-t-il pour tenter de se faire entendre dans le brouhaha ambiant.
Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

Il ne s'acharna pas sur les histoires d'amour, fort heureusement, il avait dû comprendre que ce n'était pas quelque chose d'agréable, pas plus que j'avais grand chose à dire. Tout comme lui, quoi que lui avait eu des aventures au moins. Me remettant donc debout à sa demande, je remontais sur le bateau en direction du marché flottant. M'asseyant donc pour regarder le paysage, je me retrouve pris de court quand il décide d'abandonner la navigation pour se concentrer sur la boisson. Il croit sérieusement que je pourrais naviguer ça ? Un peu hésitant, j'allais quand même essayer, mais j'avais peur de faire une bêtise, ou de me prendre la voile. Je n'étais pas un marin, mais j'avais réussi à rejoindre les bambous et il avait été prendre ce dont il avait besoin après m'avoir expliqué un peu plus sur sa religion. J'avais toujours un peu de mal avec ces concepts abstraits. Plusieurs dieux, ca me semblait certes cohérent, mais la connaissance, la science même encore fragile n'allait pas contre tout ça ? Et accepter les autres doctrines ce n'était pas... Incohérent ? Je ne rejetais pas, simplement ça me dépassait un peu. « Me faudrait sans doute quelques cours particuliers pour comprendre. » avouais-je un peu gênée avant de le regarder partir chercher ce qui devint nos pailles.

Il reprit sa place et moi la mienne alors que j'étais à présent avec une noix de coco dans la main. « La vie sur un bateau sous un beau temps semble presque facile... Quoi que je pense que j'aurais brûlé avant la fin de la journée. » confiais-je dans un rire. Il nous porta alors jusqu'à un marché et avec lui toute son animation. C'était assez particulier, nouveau et visiblement il ne fallait pas se laisser avoir. Me demandant donc comment je trouvais l'endroit, il s'intéressa à ce que l'on pouvait avoir à Konoha. « Non on a pas comme ici. » commençais-je, « C'est super animé, ça à l'air d'être bien, ca change, c'était vraiment une bonne idée de venir ici. » soufflais-je en regardant autour de nous.

« A Konoha c'est dans le village, c'est moins dépaysant, mais je suppose que ca serait pareil pour toi. » souriant toujours, je repris, « Avec l'examen, ca ne m'étonne même pas que certain veille arrondir leurs fins de mois. La vie doit pas être facile. », toujours moins facile que s'ils étaient ninja. L'or ne coulait pas à flots ici.


☽ • ☾
ft. Bro


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



Hrp:

Le soldat des Cinq tenta d'imaginer à quoi pouvait bien ressembler Konoha et la grande forêt qui l'entourait. Il avait quelques recueils de voyageurs qui parlaient des régions du Sekai. Lui n'avait jamais vraiment quitté les îles ou la côte du continent. Sa soif de voyage et de découverte était bridée par son statut de genin qui l'empêchait de sortir du village sans un supérieur ou une équipe. L'examen allait enfin remédier à ce problème, du moins l'espérait-il.

Il avala les différents fruits de mer et poissons qui étaient crucifiés sur les petits bâtons de bois en expliquant l'origine des mets et leurs provenances dans la région. L'immense diversité de cultures et de traditions au sein même du grand archipel témoignait de la richesse du monde. Raison de plus pour Hisser les voiles vers l'horizon.

Lorsqu'ils eurent terminé le repas, Sanada détacha la corde pour repartir et ainsi laisser la place à une autre embarcation qui attendait pour se délecter des mets des îles.

- Tu sais, ce que je t'ai dit tout à l'heure, dans la grotte étoilé, je le pense vraiment. La seule manière de combattre les tyrans et les égarés est de devenir plus fort qu'eux. Malheureusement, c'est la violence qui règne. La bienveillance, il faut être le plus fort pour pouvoir l'imposer. Peut-être que l'on deviendra comme ceux qu'on déteste avec le pouvoir. Il rend fou après tout. Il glace le cœur et y creuse un trou qui ne sera comblé que par l'avidité acide. Qui creusera, et creusera encore...

Le regard plongé vers le large, Sanada pensait au chemin que les dieux lui avaient ordonné de suivre. Il pensait à la Sorcière, aux hybrides qu'il avait tués sous son regard aussi. L'homme bête, la femme-crapaud, la gardienne araignée du temple, autant d'innocents sacrifiés à l'autel de la religion qu'ils appelaient "Science". Il pensait aussi aux paroles de la Pythie avant son départ. Celles qu'il avait notées en tachant l'encre de ses larmes alors qu'il partait vers un inconnu qui était dorénavant son chez-lui.

“ L’homme est une corde tendue entre la bête et le Surhumain, — une corde sur l’abîme.

Il est dangereux de passer au-delà, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière, frisson et arrêt dangereux.

Ce qu’il y a de grand dans l’homme, c’est qu’il est un pont et non un but : ce que l’on peut aimer en l’homme, c’est qu’il est un passage et un déclin.

J’aime ceux qui ne savent vivre autrement que pour disparaître, car ils passent au-delà.”


Le bruit d'un thon qui sauta au loin l'éloigna de ses souvenirs. Il ne fallait pas penser à cela tout de suite. La Sorcière avait prévenu que compléter les recherches de Fusuke allaient être un travail de longue haleine. Pour le moment, il fallait juste devenir plus fort. Plus de pouvoir, pas pour régner, mais pour ne pas tomber.

Il esquissa un sourire à Akira avant de s'excuser pour ce moment d'absence et prit la direction du grand port marchand, épicentre de la vie du village. Au lieu de s'arrêter sur le quai où ils avaient débuté leur périple, Sanada mena l'optimist vers un quai un peu plus éloigné. Abaissant les voiles, il s'arrêta devant le Joyaux des mers, l'empereur des vagues, le légendaire Mizushi. Le bateau était majestueux. Le bois le plus noble se mêlait aux cordages les plus robustes, aux voiles les plus fines et résistantes. Tout dans ce chef d'œuvre respirait la grâce, l'agilité d'un dauphin, et la force brute d'une baleine.

- Je voudrais devenir un grand navigateur reconnu des marins et craint des pirates et des ennemies du village. Un jour, je deviendrai le commandant de ce bateau. Un jour, les innocents ne craindront plus que le courroux des dieux en pleine mer, car je m'occuperai de celui des hommes. Et si moi, un non-clanique qui ne connaissait pas le chakra il y a de cela quelques années, peut réussir cela, alors tu peux faire de grandes choses toi aussi. Je sais que je cite beaucoup ma mère, mais elle me disait souvent aussi que "Si un homme a pu boire à l'océan de la vie, alors il mérite de boire à ton petit ruisseau". Ne te sous-estime pas mon pote. Les dieux ont choisi de te faire exister, de te donner une famille avec un don. Mais aussi ton caractère, tes forces et tes faiblesses. Et si le fil de ta vie que tient Jashin entre ses griffes est encore intact, c'est que tu as ta place dans ce monde. Ne laisse jamais aucun mortel te laisser penser le contraire. Et toi ? Quel est ton rêve ? Non, plutôt, quel est ton but ? Car tu vas l'atteindre, comme j'attendrai le mien.
Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

Combattre et devenir plus fort, laisser la placer aux tyrans et prendre le risque de devenir fou et de s'y enfoncer éternellement. Était-ce vraiment ça qui nous attendait ? La mort ? La folie ? J'avouais m'être perdu dans mes pensées à mesure qu'il parlait, que j'imaginais mon avenir dans un clan à l'héritage si dément. Allais-je vraiment devenir ainsi ? Allais-je vraiment être condamné à cela en connaissant les prédispositions de mon clan ? J'étais perdu, perturbé par ce qu'il venait de dire et cet avenir que j'avais devoir forger avec force, mais peut-être dans la folie. Ce n'était pas une fatalité, juste une prédisposition que je pouvais toujours combattre jusqu'à m'en libérer, mais ça serait sans doute un combat de plus. Sanada n'avait pas idée de la portée de ses mots sur moi à cet instant. Il n'avait pas conscience de combien il venait de toucher quelque chose qui m'avait plus d'une fois maintenu éveillé. Il ne pouvait pas savoir, c'était une évidence, mais le Sharingan nous condamnait tous d'une façon ou d'une autre. C'était une condamnation à mort.

Relevant les yeux lorsqu'il confiait vouloir devenir un grand navigateur, je réalisais que nous avions bougé jusqu'à rejoindre un immense bateau. Il était magnifique, et je comprenais pourquoi l'on voulait être à sa barre. J'ignorais certes les aspirations à être un marin, tout comme la piraterie m'était étrangère, mais il était déterminé. Souriant quand il cita sa mère, il continua en affirmant que j'avais hérité cela des dieux, que je n'étais pas là sans raison. J'avais du mal à comprendre comment on pouvait parler d'un dieu, comment on pouvait autant y croire. Ca m'échappait pour le moment, mais je pouvais comprendre qu'on y tienne, qu'on puisse y croire, mais j'avais du mal à me dire qu'une force supérieur pouvait exister. Sinon j'aurais été mis là avec pour seul avenir la souffrance. Ca serait injuste et une colère ne me semblait pas plus cohérente. « Je suis désolé, mais la religion m'échappe vraiment. » soufflais-je sans pour autant lui dire qu'elle n'existait pas. Elle m'échappait juste.

Quant à mes rêves, j'avouais que c'était assez compliqué, j'avais des envies et il était, en effet, plus simple de parler de but et non de rêve ici. Je ne rêvais plus depuis longtemps, je devais atteindre mes objectifs et m'en sortir, quoi qu'il arrive. « Je crois que j'aimerais qu'on change les attentes qu'on a des autres. Qu'on n'impose pas un objectif, mais qu'on les laissent se les fixer. Je crois que j'aimerais juste que d'autres n'aient pas à vivre ma vie. » et c'était assez stupide, « Je sais pas comment je pourrais faire ça, mais se fourvoyer, avoir peur de l'échec, je refuse de continuer à vivre dans ça et je ne veux pas que d'autres aient à le faire... Je crois que j'ai ce but stupide de faire que le monde soit meilleur, ou sans distinction, ni pression inutile. », à commencer par mon clan. J'étais encore un enfant, encore incapable de voir le monde tourner correctement. Je devais grandir sans doute, mais je devais surtout arrêter de vivre en arrière. « J'admire que tu saches autant quoi faire de ta vie et les citations de ta mère. » concluais-je alors dans un sourire.


☽ • ☾
ft. Bro


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira


-  J'admire que tu saches autant quoi faire de ta vie et les citations de ta mère

Sanada ne put s'empêcher d'éclater de rire. C'est ce qui rendait Akira aussi attachant qu'exaspérant aux yeux du soldat des cinq. Sa propension à aimer les autres semblait telle qu'il en oubliait de s'aimer lui-même. Jetant sur le monde un regard plein de compassion, il était apparu à l'uzujin que la seule réponse qu'il avait eut de son clan eut été le mépris.

Pourtant, il se trompait sur le jugement qu'il portait sur Sanada. S'il savait "quoi faire de sa vie", c'était simplement parce que le Pythie l'avait ordonné, et sous sa voix, c'était les cieux qui parlaient pour le jeune homme. Les dieux avaient donc décidé de son destin, comme celui de l'Uchiha, qui, sans nulle doute, était grand. La vocation n'était que la digne rencontre entre l'homme et le dessein filé par les trois Soeurs. Il n'y avait absolument rien d'admirable pour Sanada. C'était simplement l'ordre des choses.

- Bouarf, y a rien de fou là-dedans, tu sais. Et pour ma mère, elle est un peu spéciale. Mais je suis sûr que si tu la rencontres, elle aura plein de choses intéressantes à te dire sur ton avenir. Encore faut-il la comprendre. On dirait que les mots viennent à elle en empruntant mille détours... Enfin bon. Tout ça pour te dire, il faut que tu arrêtes de te dévaloriser. Si ton clan ne peut pas voir la grandeur dans chaque homme alors il ne faut pas changer ton regard. Il faut changer le regard de ton clan.

Sanada n'avait qu'une conscience partielle de ce qu'impliquaient ses mots. Pour lui, un clan n'était rien d'autre qu'une famille lointaine qui partageait votre nom de famille, des traditions et un savoir-faire. Il n'avait jamais connu la pression d'une communauté sur un individu. La paroi de verre qu'était "l'étiquette", une rigueur de tous les instants pour conserver l'honneur du clan qui avait durement obtenu durant des siècles. Cet honneur, que l'on mettait une éternité à bâtir, mais une seconde à briser. Et les horreurs qu'impliquait cette dure loi.

L'Uzujun fit le tour du port pour montrer les différents quais au touriste puis revint vers le ponton d'où ils étaient partis quelques heures auparavant.

- Allez, on fait une dernière étape et on pourra se reposer. Dit-il avec un sourire en rallumant son calumet.

Il guida Akira au travers du port et s'arrêta acheter quelques fruits frais et des brochettes de gambas. Remontant vers les habitations des villageois sans clan, il s'arrêta devant la sienne. Un simple immeuble plein de charme comme il y en avait tant dans le quartier.

- Bon, il faut monter par le mur pour aller chez moi. Dit Sanada en exécutant la technique basique de ninpo.

Tout en marchant à la verticale pour rejoindre le toit-jardin qu'il avait aménagé, il se retourna.

- J'espère que vous apprenez ce genre de techniques dans ton académie. Sinon, c'est la honte. Dit-il en faisant mine de ne pas se souvenir de l'examen.

À travers cela, il voulait simplement le traiter comme tous ses amis, et cela passait avant tout par un chambrage en règle. Akira n'avait rien de faible, et la meilleure manière de le lui prouver, était d'agir comme on agissait avec les autres. La pitié ou l'empathie, le jeune konohajjin en avait assez pour deux.

- Tadaaaam ! S’exclama Sanada une fois revenue à l'horizontale sur la grande terrasse qui dominait les bas-quartiers et le grand port des mers du sud.

Le soldat des cinq n’était pas peu fier de son antre, bien qu’elle fût en plein air. Il avait toujours préféré dormir ainsi, et s’il y avait un nuage, il n’avait qu'à le chasser pour se rendormir aussitôt, momentanément rafraîchi par la pluie, fugace de par sa faute. De plus, il n’avait aucune envie de laisser son nouvel ami découvrir la véritable chambre que les autorités lui avaient attribués. Elle servait de temple privée honorant sa mère, la Pythie, et les victimes du jeune homme, les hybrides ratés de la Sorcière en tête. Tous avaient un autel, qui aurait pu paraître macabre et morbide s’il n'était pas la preuve d’un amour inconditionnel et d’une dévotion pure envers sa mission. Mais ça, seul lui le savait. Mifuyu partageait son secret, comme lui partageait le sien. Les deux s’étaient liés à jamais dans une quête de puissance, c’était sa voie.
Bien trop sombre pour le soleil blanc qui le suivait au travers des plantes et des fleurs.

Une fois la visite du magnifique jardin terminé. Sanada présenta le clou du spectacle. Sous un toit végétal de jasmin qui embaumait les tissus, deux hamacs étaient placés face au port et à la mer. Les côtés étaient remplis de rosiers et de passiflores qui déployaient leurs pétales autour de la vue sans entrave qui menait au bout du monde.

Sanada se jeta dans l'un deux et ouvrit une bouteille de jus de mangue avant de tirer une longue latte sur son calumet et de le tendre à Akira.

- Allez pose toi mon pote. Normalement, le coucher du soleil, je le mate avec Uzumaki Haruka, c'est mon amie et je l'adore plus encore que cette vue. Enfin, à choisir, je prendrai la vue, elle donne moins de coups. Mais ne lui répète surtout pas ! Dit-il en souriant. Si tu veux pas goûter, je comprends. C'est une herbe qui apaise, mais ça a différent effets sur les gens. Je la fais pousser ici même, nourrit aux nuages ranton, et au vent marin. Les prêtres de mon île natale ont des cheveux bizarres en longs boudins et il fume pour se rapprocher des dieux, mais ils ont pas le nuage divin qui arrose leur plantation. Allez goutte, si ça se trouve, une infime partie de mon ranton va être aspiré par ton corps et y'a ptetre moyen que tu deviennes moins dégueu en raiton.Dit-il avec un sourire moqueur, provoquant ostensiblement Akira en lui jetant les noyaux des dattes qu'il avalait.

Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

Ne pas se dévaloriser, ca semblait tellement simple dans sa bouche, tout comme toute sa vie. Certes ça paraissait complexe, pas simple dans l’idée d’être sans intérêt, mais simple par rapport à ma vie, à ce que je devais faire ou répondre aux attentes. Perdu dans mes pensées, je fus ramené à la réalité par une proposition de bouger. Souriant sans vraiment savoir pourquoi, je le suivais jusqu’à un mur qu’il fallait visiblement monter. Riant alors à ses mots, je ne tardais pas à ajouter, « On est pas si en retard ! Quoi que j’en connais qui savent toujours pas marcher sur l’eau et qui sont au moins chuunin ! » riant de bon coeur, je grimpais le mur pour rejoindre ce qui semblait être chez lui. Ca avait l’air vraiment sympa, quoi que simpliste. C’était loin des maisons qu’on pouvait trouver de par chez moi, quoi qu’il devait toujours y avoir des originaux, mais là, c’était vraiment particulier. Ca donnait un sentiment de liberté qui faisait presque oublier l’insécurité. Ca sentait bon, l’air marin donnait même l’impression de se ressourcer. M’asseyant donc sur un hamac comme lui, je regardais un peu étrangement son calumet qu’il venait de me tendre.

Il expliqua pas trop en début, il parlait plus de moment partagé ici, mais après un sourire, il indiqua clairement ses intentions. Que je tire moi aussi une latte sur ce qu’il venait de me tendre. J’avais déjà un très mauvais souvenir avec l’alcool, alors avec ça… Je n’avais aucune idée de combien cela pourrait m’affecter, mais pour lui il n’y aurait rien de spéciale si ce n’est une chance infime d’aspirer du Ranton pour devenir meilleur et forcément je ris de nouveau, « C’est pas toi qui disait encore il y a cinq minutes que je devais pas me rabaisser ? », mais je comprenais la boutade, un peu comme Hako qui avec le temps m’insultait plus de façon anecdotique que par réelle haine ou envie de me dénigrer. Ce n’était pas comme ce que je pouvais subir au clan et c’était bien, ca faisait du bien.

En revanche cette histoire de calumet… Bon c’était compliqué de se décider quand on vous attaquer avec des dattes, enfin des noyaux, mais je finis par soupirer, « J’espère que c’est pas aussi fort que l’alcool ton truc. » déclarais-je avant de me lancer et de manquer de m’étouffer avec la fumée. Lui retendant alors, je commençais à tousser tant je n’avais pas l’habitude. « Comment tu fais ?! C’est horrible ! » j’avais même l’impression dans avoir dans les poumons, ce qui était logique vu que c’était le but, mais mon dieu ce que ça brûlait. Je n’étais pas fait pour ça et pour le moment je voyais pas l’intérêt.


☽ • ☾
ft. Bro


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



- C'est vrai que la première fois, j'ai pas tellement aimé, à vrai dire, ça te suffit bien comme ça. Tu ne va pas tarder à ressentir l'effet apaisant. Dit Sanada en reprenant son calumet, la seule chose qu'il ne quittait jamais avec le livre que sa mère lui avait confié.

Il s'affaira à préparer les brochettes sur une grille au-dessus d'une petite masse de charbon incandescent. L'odeur était plus qu'alléchante quand il continua la cuisine en coupant des fruits à l'aide d'un de ses kunais. Profitant de l'ambiance cosy et intimiste, il se laissa à quelques confidences sur son équipe.

- ... Ouais, c'est Otohime ma préférée, depuis toujours. Elle est un peu franche, et pas si distinguée que ça, mais c'est une chose que j'admire chez elle. Même ses défauts ne me gênent pas ! Masami, elle est méga-forte. Elle doit avoir une dizaine d'armes, et elle sait toutes les manier ! Nous avons une relation plutôt amicale, mais une fois nous avons...tu vois ce que je veux dire quoi ! Et toi ? Tu l'aimes ton équipe ? Peut-être que ton amour se trouve là. Ou bien est-il ailleurs ? Dit Sanada en se rapprochant d'Akira. Il n'allait pas le lâcher sur ce sujet, non pas car il voulait absolument savoir, mais parce qu'à chaque fois qu'il parlait d'amour, le konohajin faisait tout pour changer de conversation.

Lui laissant le temps de la réflexion avant de revenir à la charge, il expliqua à son invité les différents quartiers que l'on voyait de sa terrasse, l'organisation du port et les tonnes de marchandises qui arrivaient et partaient depuis celui-ci. La grandeur du QG de la ligue Somei, comme souvent, il laissa son flot de paroles se déverser sans vraiment demander si celui qui l'écoutait en avait vraiment envie.

- Allez ! On mange ! Dit-il après un long moment.

Il disposa les plats sur le petit tapis dédié aux repas et s'assit en invitant son ami à faire de même.

Il avait tenté de faire honneur à Akira et surtout, à sa région natale. C'était sûrement assez bête, mais il avait envie de monter le meilleur jour de son village et de l'océan adoré qui l'entourait.

- Gambas au citron, au piment, et au gingembre riz au lait de coco ou vinaigré. Salade de fruits exotiques et jus à volonté ! Dit-il en s'asseyant.

Après une rapide prière à Amenko, déesse de la vie, en remerciement de ce repas, il s'empara de ses baguettes et commença à goûter de tout, mêlant les fruits avec les gambas et le riz.

- Alors, ku veux koujours pas me guire qui shait battre kon coeur ? Dit Sanada, la bouche pleine.


Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

Je n'étais pas sûr que cela soit une très bonne idée de fumer son truc, mais maintenant, c’était fait et je suppose que j’allais bien le sentir quand les effets me prendraient. Le regardant donc s’affairer à faire à manger, je l’écoutais me révéler qu’il adorait son équipe. L’une d’entre elle était d’ailleurs sa préféré, mais c’était avec la seconde qu’il avait eu une relation. Je n’avais rien contre ça, mais ca lui permit de revenir à la charge, me demandant si j’aimais mon équipe, puis s'il était possible que l’amour s’y trouve. M’étouffant à moitié avec mon propre air, j’eus du mal à reprendre mon oxygène, car sincèrement, s'il fut un temps j’avais pensé ça possible avec Yume, je savais à présent que ce n’était qu’une illusion de mon cerveau pour rationaliser l'inacceptable. « J’aime mon équipe, mais c’est plus des sœurs, genre y’a aucune chance et aucune envie de ! » éludant donc la deuxième partie de sa question, je fus presque rassuré quand il m’annonça que l’on mangeait, déjà car ça sentait bon, mais surtout car il n'allait pas en reparler en mangeant si ?J’avais espéré, comme j’avais espéré que son truc ne me fasse rien, mais il faut croire que la dizaine de minutes qui venait de s’écouler avait suffit à parasiter mon cerveau. Voyant le monde commencer à flotter autour de moi, je tournais la tête vers lui lorsqu’il me demanda si je ne voulais toujours pas lui dire et subitement mes mots commencèrent à m’échapper, à moins que ce soient mes pensées.

« Il n'est pas de Konoha. » répondis-je en reposant cette brochette, l’esprit troublé, loin de toute réalité, « Tu dois jamais rien dire, okay ? » lui demandais-je, « Si tu le dis on va m’empêcher de l’aimer et j’ai déjà pas le droit, mais s'ils savent je pourrai vraiment plus, même dans mes rêves… Et dans mes rêves il est souvent tout nu et ça fait que je me réveille en étant tout bizarre et le seul moyen que ça passe c’est de... » j’étais en train de dire quoi ? J’avais conscience que je venais d’en dire trop, j’avais conscience qu’il ne fallait pas et pourtant, mon coeur semblait vouloir lui faire confiance, comme mon esprit soulagé de ses craintes. Comme avec le Sake, ma conscience s’éloignait et si la crainte de le perdre même en rêve demeurait, elle ne me dirigeait plus. « Je suis amoureux d’un garçon… Ce n'est pas bien je sais, mais il est si beau et si gentil… » j’avais conscience qu’il n’y avait pas grand chose de rationnel et je m’en fichais, simplement… C’était vrai. « Il est de Uzu, mais faut rien dire, j’ai pas envie de le dire, c’est un secret, il sait même pas ! » je m’angoissais sur beaucoup de chose, surtout sur le prix à payer de chaque action.

« Je suis un Uchiha, j’ai un Sharingan, je dois avoir des enfants pour leur transmettre… Là les gens ils vont dire quoi ? Ca ne serait pas pour des enfants, ca serait que pour le plaisir, enfin je suppose parce que j’ai jamais… Enfin tu vois et j’ai pas envie de le faire avec quelqu’un de mon équipe, c’est des fille, c’est dégueulasse ! » bon peut-être pas, c’était un peu plus complexe que ça, mais dans tous les cas j’étais perdu, je n’aurais rien dû dire et je n’aurais surtout pas du… Oh une mouette !


☽ • ☾
ft. Bro


Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



Sanada écouta attentivement les confessions du jeune Uchiha, il se rendait compte de ce manque de tact maintenant que son ami lui confiait le ce qui gisait au fond de son cœur, bien terré pour échapper aux poids des traditions et de la dictature des dojutsus et de leur transmission. Lui n'avait jamais été attiré par les hommes, même si, de par son physique androgyne, il avait souvent été victime de raillerie à ce sujet.
Alors qu'il avouait que l'élu de son cœur était du village du Tourbillon, Sanada garda le silence, il ne voulait pas s'immiscer encore un peu plus dans ce qui était sans doute un combat intérieur lourd à mener. Ignorant donc sa curiosité qui lui ordonnait de pousser l'interrogatoire pour découvrir l'identité de l'heureux élu, il préféra rassurer son ami sur le futur.

- Je comprends ton désarroi mon pote, ça doit être dur de cacher ce que l'on est réellement. C'est comme si on me reprochait à moi d'aimer les femmes, alors que je n'ai pas choisi cela. Les dieux donnent, et l'amour, s'il est consenti par les deux, n'est jamais un péché. Tu as le droit d'aimer qui tu veux. Il ne faut pas vivre pour les autres, ce sont des simples mortels, comme toi, comme moi.
Attends, je reviens, j'ai une idée. Je te laisse mon calumet, je reviens dans quelques minutes.


Le soldat des Cinq laissa donc son ami seul un instant, il avait eu une idée de cadeau plus tôt cette après-midi, quand ils flânaient dans la grotte d'algues phosphorescentes.

Un long moment plus tard, qui dépassait allègrement les quelques minutes avancées par l'uzujin, il revint avec un bocal de verre rempli d'eau. Au centre, une des algues lumineuses brillait de mille feux, jetant une ambiance bleutée sur les visages des genins. Au fond, un simple bout de parchemin semblait avoir été découpé d'une page plus grande.

- J'ai coupé cette phrase dans le grimoire de ma mère, les pages ont été traités par un sceaux Uzumaki pour résister à l'eau. L'encre ne se diluera donc jamais. C'est un souvenir pour toi, que tu te souvienne que quand il fait sombre, ce n'est pas forcément pour que tu sois aveuglé, c'est peut-être pour que d'autres voient. Ne prends pas les règles de ton clan, de ton village, de ton Daimiyo comme une loi immuable. Seuls les dieux à travers la grande nature peuvent nous contraindre. Si les divins ont éclairé ce chemin sur ta destinée, si tu as choisi d'honorer l'amour de Karo à ta manière il n'y a pas de mal tant que l'amour y est. Ce qui ne t'est pas impossible ne t'est pas interdit. Tu as le droit d'être ce que tu es, tu devrais même en être fier ! Et puis au pire, il y a bien les Omura qui pourront t'aider si vraiment ton clan veut une descendance ! Dit-il en riant.

Il confia le petit bocal à son ami, accompagné d'une note qui était gravé sur le verre.

" À garder dans un endroit humide et sombre, car, si nous avons besoin de la lumière, d'autres se complaisent dans l'obscurité. "

Au fond du bocal, en dessous de l’algue qui éclairait le bout de parchemin écrit de la main de la Pythie, Akira put lire la phrase que Sanada lui avait répété plus tôt.

“ Celui qui a pu boire à l’océan de la vie mérite de boire à ton petit ruisseau.”

Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Akira
Uchiha Akira
Konoha no Chunin
Messages : 1575
Date d'inscription : 18/03/2019
Age : 32

Fiche du Ninja
Grade & Rang: INTENDANT - CHUUNIN - RANG B
Ryos: 2850
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue3458/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (3458/1200)
Uchiha Akira
Moins rapide que la Foudre

☽ • ☾

Je crois que j’étais trop sujet à ce que je venais de fumer pour prendre pleinement conscience de ce que j’avais dit et de ce que cela impliquait, en fait, je commençais même à ne plus trop comprendre ce qu’il essayait de me dire. La difficulté de devoir le cacher, se faire reprocher ce qu’on était alors qu’on n'avait pas choisi. J’étais pas certain que dieu me donne quoi que ce soit. Pas sûr non plus que ce ne soit pas un péché. J’avais peut-être le droit d’aimer qui je voulais, mais avais-je le droit de l’imposer ? Prenant donc son calumet, je le tiens quelques minutes avant de finir par en fumer de nouveau, sans réfléchir au fait que ça allait m'abrutir encore plus. Le ciel semblait tourner, j’entendais mes pensées et j’étais presque sûr que j’aurais pu avoir une discussion avec moi-même, genre, comme un Genjustu. Mais avant d’y céder pour voir si c’était possible, Sanada était de retour avec un objet qui brillait dans les mains. Perdu dans cette contemplation, je ne pris une nouvelle fois pas conscience de la pleine importance de ce qu’il me montrait. Pourtant c’était un objet précieux, une chose qui appuyait ses mots et me poussaient vers l’avant. Je devais honorer la volonté des dieux, et je pourrais bien être aidé par des Omura pour avoir une descendance.

Tournant la tête vers lui, je prenais ce qu’il me tendait sans vraiment comprendre ce qui était écrit, ce qui était con, car j’étais persuadé que j’aurais dû lire. « Ils font quoi les Omura ? Si ce n’est des naines bizarres... » je parlais un peu mal de cette chère Mifuyu, mais pourtant c’était la vérité non ? Elle était étrange, terriblement. « Elles peuvent porter des enfants ? » demandais-je en regardant ce qu’il me donnait. « Pourquoi tu me donnes un truc de famille ? » demandais-je sans transition. J’avais au moins compris qu’il y avait un truc de sa mère là-dedans. C’était un objet précieux, qu’il devait garder avec lui, contre lui et pas le donner à un inconnu. Comme il voulait que je comprenne quoi dans ce complaire dans l’obscurité ? Il parlait de moi encore une fois ?

C’était vraiment compliqué de saisir toutes les subtilités de la vie. « Je me sens vraiment bizarre. » confiais-je alors avant de me redresser un peu maladroitement pour déposer l’objet là où il risquerait rien, c’est-à-dire sur le sol, mais se pencher en étant sur un hamac n’était pas une idée brillante et c’est sans vraiment de surprise que je fis une magnifique pirouette pour tomber sur le sol, hilare, le calumet bien en hauteur pour confirmer qu’il n’avait rien, « Le truc qui fume il est pas cassé ! » déclarais-je fier de moi, de ce que j’avais réussi à faire !


☽ • ☾
ft. Bro



Revenir en haut Aller en bas
Masamune Sanada
Masamune Sanada
Uzushio no Chunin
Messages : 722
Date d'inscription : 11/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B - Arpendeur des Six Chemin du Cercle d'Or
Ryos: 855
Expérience:
Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Left_bar_bleue2671/1200Moins rapide que la Foudre [Feat Akira] Empty_bar_bleue  (2671/1200)
Masamune Sanada

Moins rapide que la Foudre

feat Uchiha Akira



Le soldat des Cinq connaissait les effets de son herbe sur les néophytes. Certains s'endormaient très vite, plongeant dans un sommeil sans rêve. D'autres encore rejetaient la substance divine, en vomissant ou en toussant à en perdre le souffle. Les derniers, eux, devenaient plus bavards, moins inhibés par la tradition qui pesait sur leur comportement en permanence.

Akira semblait être de la dernière catégorie. Il posa des questions sur les Omura, et leurs capacités. Sanada aussi était sous l'emprise de son calumet, et il confia son secret à Akira sans la moindre hésitation. Quelque chose le poussait à lui faire confiance, et qui était-il pour dévier du chemin que les cieux traçaient devant lui.

- Pour les Omura, c'est assez compliqué. Ils ont acquis une certaine perfection dans la connaissance du corps et du vivant en général. Ils peuvent te greffer sans mal des organes féminins. Avec Mifuyu, nous étions à la recherche des travaux d'un Omura mort, Fusuke. Ce génie à en partie découvert la clé pour fusionner l'homme avec l'animal. Ma voie est de devenir plus qu'un homme, alors, le moment venu, je deviendrai autre chose que le mortel que je suis maintenant. Les dieux ont décidé. La prochaine fois que nous nous verrons, j'aurais fusionné avec la grande Nature Aki. J'aurai une part animale, je n'espère qu'une chose, rester en partie moi-même à l'intérieur. Ne pas oublier ma mission, ne pas céder à des instincts étrangers. Ça me fait peur quand j'y pense. Partager mon corps avec autre chose tout ça. Et pour le village, c'est une chose interdite et tabou, il faut que tu gardes cela secret. Tu promets ? Dit Sanada soudain conscient des confidences qu'il venait de faire.

Il alla chercher un peu d'eau fraîche à la fontaine qui irriguait une partie du jardin suspendu et quand il revint, il vit son ami basculé sur le côté en s'écrasant sur le sol. Par réflexes, il avait maintenu le calumet en hauteur, comme on tentait de sauver un objet dans l'eau en levant un bras.

Sanada éclata de rire puis alla aider l'Uchiha.

- Pour l'objet, c'est un cadeau. Pour que tu te souviennes. Allez mon pote, il est temps que tu te reposes ! Dit-il en lui donnant un plaid pour contrer la brise marine.

L'uzujin convoqua des nuages sombres, masquant la lune et les étoiles pour quelques instants, plongeant le quartier dans une nuit presque trop sombre. Quand les nuages se dissipèrent, Sanada était déjà en train de dormir. La journée avait été riche et agréable.

Depuis qu'il avait rejoint le village, les dieux lui avaient offert le cadeau de rencontres qui allaient marquer sa vie.

L'aube de l'amitié qui naissait avec Akira était de ces rencontres, même si les deux jeunes hommes l'ignoraient encore.
Relationnel touristique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation