Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €
Le Deal du moment : -64%
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques ...
Voir le deal
199 €

 :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zhao Yu [En attente validation]

Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Zhao Yu [En attente validation] Left_bar_bleue916/2000Zhao Yu [En attente validation] Empty_bar_bleue  (916/2000)
Zhao Yu



Zhao Yu

NOM : Zhao
PRÉNOM : Yu
GROUPE : Indépendant
GRADE : Aucun
RANG : A
SEXE :
AGE : 40 ans
SITUATION : Célibataire.
FAMILLE : Dernier né d’une longue lignée de frères. Sept frères et soeurs pour être exact. Un oncle encore en vie.

Personnalité
QUALITÉS
Rigueur
Sang-froid
Résilience
Calme
Efficacité
DÉFAUTS
Pince sans-rire
Maniaque
Manque d’humour
Impassible
Colérique
Froid
AIME
Le combat
Le silence
Wei
Les armes
La guerre
L’ordre
N'AIME PAS
Le chaos
Le bruit
Les enfants
La flemme
La plage
Le riz blanc
AUTRES
Niet.
Nada.
Nope
PHYSIQUE
TAILLE :
1m82
POIDS :
81kg
PEAU :
Blanche
CHEVEUX :
Bruns
Courts
YEUX :
Noirs
VISAGE :
Une mine impassible et fermée
CORPS :
Un corps sec et très musclé, résultat de longues années d’entraînement. D’une vie d’entraînement?
AUTRE :
Sept blessures liées à des perforations sur le torse.
Histoire
Racontez nous votre histoire en listant les événements importants de votre personnage. Ce que nous voulons voir est votre imagination, votre originalité ainsi que votre cohérence.
Attention, veuillez lister les événements marquants de votre personnage dans le bon ordre chronologique, ne listez pas ses événements dans le désordre !

An -25. Naissance du dernier fils de la famille Zhao. Enfin du dernier jusqu’à ce que les Jin aient un autre enfant. En l’occurrence ils n’en eurent pas. Sa famille servait les Jin depuis des générations. Voilà ce à quoi il allait être destiné également. Yu fut le prénom qu’on lui attribua. D’après le nom de son arrière-grand-père. Il n’avait encore que quelques secondes de vie à son actif mais son destin était scellé.
Les Zhao étaient les serviteurs silencieux des Jin depuis la nuit des temps et chacun d’entre eux était lié à un membre de la famille Jin dès la naissance. Sauf pour le dernier né Zhao. Les Zhao devaient toujours avoir un enfant d’avance pour servir de guerrier de l’ombre au prochain né des Jin. Si cet enfant ne naissait pas et que la génération régnante des Jin ne pouvait plus donner d’enfant, on faisait alors disparaître le dernier des Zhao.

An -20. Yu est initié par son père aux arts martiaux en vue de devenir le prochain guerrier de l’ombre du dernier héritier Jin. Très strict sur les règles et la tradition, le père de Yu lui en fait voir de toutes les couleurs pour qu’il corresponde parfaitement à l’archétype des kagemusha Zhao. Le jeune enfant ne comprend pas encore tous les tenants et aboutissants de cet entraînement mais il sait qu’il se fera battre s’il ne le suit pas.

An -17. Désormais un peu plus grand, Yu comprend qui sont les Jin pendant les leçons données par leur seul grand-père en vie, Zhao Fei. Une des plus grandes familles de marchands d’armes de tout le Sekai. Les Zhao sont leurs gardiens depuis près d’une centaine d’années et ainsi, ils font en sorte de les protéger quelque soient les dangers pour assurer la survie de la lignée.

An -15. Yu, dernier-né, se fait embêter par ses frères et soeurs, plus âgés et informés, en partie du moins, du processus de sélection des héritiers Jin. De ce qu’il en voit malgré son jeune âge, seul un seul membre de chaque “portée” est encore en vie excepté dans la sienne et dans celle de son père. Suite à une embuscade fâcheuse avec les membres de sa fratrie, Yu en ressort grièvement blessé avec sept cicatrices sur son poitrail. Il ne doit sa survie qu’à l’intervention de son grand-père Fei.

An -13. Zhao Wu, père de Yu, est convoqué à passer le rituel de sélection avec sa génération. Le jeune Yu ne reverra jamais son père suite à cela et seul son oncle Gu reviendra de l’épreuve. En même temps, Jin Meng accède au poste de trésorier de la famille.

An -12. Suite à la disparition de son père, Yu s’entraine d’arrache-pied avec son grand-père Fei, kagemusha en titre du dirigeant de l’époque de la famille Jin. Celui-ci lui apprend les arcanes secrètes de son propre art martial, l’Ansatsuken-ryû. Il apprend en même temps que si la matriarche Jin n’obtient pas d’enfant dans les huit années à venir, il devra disparaître. Conscient de sa situation précaire, le jeune garçon redouble d’effort pour pouvoir oublier sa condition.

An -4. A la limite du délai péremptoire de son exécution nait Wei, dernière-née de la famille Jin. L’enfant lui est présentée lors d’une cérémonie de naissance fastueuse et Yu voit en ce petit bout d’être vivant un rayon d’espoir. Aussi longtemps que cet enfant vivra, il sera capable lui aussi d’avoir une vie à peu près normale. Il se fait donc le serment de le servir jusqu’à sa mort, sous les yeux du patriarche Jin, renouant par la même occasion avec sa destinée qu’il avait failli voir disparaître.

An 7. Onze ans après la naissance de Wei, son entraînement peut enfin commencer. Désireux de prolonger sa vie le plus longtemps possible, Yu a donc décidé de démarrer tardivement la formation de la jeune fille, ce qui lui permettra de par leurs traditions, de repousser la date des épreuves de sélection d’héritier.

An 15. Bien que têtue et irresponsable, Wei se montre être une élève de génie et une experte dans le maniement des armes. Cela lui sera bientôt indispensable car Zhao Fei vient de mourir. N’ayant plus de kagemusha, les deux dirigeants de la famille Jin, parents de Wei, sont donc forcés de suivre la règle de succession et d’annoncer la période de succession. Lâchés dans le vaste monde, les héritiers Jin doivent donc partir plusieurs années et rapporter une preuve de leur grandeur. Pour Yu, le message est clair. La preuve de grandeur la plus facile à porter serait de ramener la tête de chaque membre de sa fratrie en guise de démonstration de puissance. Certain que ses frères et soeurs ont pour la plupart cette idée en tête, il se hâte donc de quitter la maison familiale avec Wei pour gagner un peu de temps et réfléchir sur la marche à suivre.

Test RP


An -4.
Nuit pluvieuse et tempête.
Manoir familial des Jin.


La tension était à son comble dans l'immense propriété familiale de la famille Jin. Quels qu'aient été les troubles auxquels ils avaient été confrontés dans leur vie, les Jin n'avaient malgré tout jamais su se faire à la venue au monde d'un enfant, bien qu'en en ayant confectionné des ribambelles.

Les couloirs résonnaient ça et là du va-et-vient des serviteurs pressés et l'on entendait des ordres aboyés à gauche et à droite par de nombreux responsables du personnels, soucieux de faire en sorte que rien ne perturbe l'événement à venir. Au plus l'on s'approchait de la chambre d'accouchement et au plus le silence régnait, les serviteurs en guenille laissant place à de riches servants en livrée, distribuant coupes de thé ou remontants plus forts aux Jin venus de toute la région pour la naissance du dernier-né.

Hautement symbolique, cette naissance serait sans doute la dernière donnée par la matriarche de la famille Jin. Cela signifiait aussi que l'enfant serait la dernière de cette portée à pouvoir prétendre à la succession de la famille. Nombre des prétendants légitimes étaient donc venus voir la naissance de leur soeur. Pour les plus âgés d'entre eux, ce n'était qu'une rivale de plus dans la course à la succession. Pour d'autres ce n'était qu'une procession bizarre à laquelle ils ne comprenaient pas grand-chose.

Pour Yu, c'était sa lettre de grâce. Il avait passé huit années de sa vie à s’entraîner sans savoir si sa vie avait réellement un sens. D’après la tradition de sa famille, tous les Zhao devaient être Kagemushas des Jin. Des Jin nés dans un délai de huit ans après le dernier enfant Jin déjà pourvu d’un gardien. Yu était le dernier de sa fratrie. Et les années étaient vite passées. Sous la houlette de grand-père Fei, un homme sans âge et protecteur des deux dirigeants Jin, actuellement mari et femme, il s’était formé aux arts du combat. Petit à petit, le temps avait émoussé sa détermination. A quoi bon s’entraîner ? Sa vie était réglée comme du papier à musique. Petit à petit, la noirceur l’avait envahi. Désespéré, il savait ce qui l’attendait si nul enfant ne venait à terme dans ce délai. La mort. Pure et simple. Il s’y était résigné. Ainsi était faite la tradition. Il se demandait juste lequel des Zhao accomplirait cette tâche, son grand-père peut-être ?

Alors, quand il avait appris qu’un enfant, sans nul doute le dernier, était à venir, sa vie avait repris cours. Il s’était repris en main. Il avait décidé de revoir tous les fondamentaux que lui avait enseigné son aïeul et commençait même à perfectionner son propre style. Cependant, au fond de lui, le doute subsistait.
Il était assis dans l’antichambre menant à la salle d’accouchement. Seul sur un banc, il était soumis au regard provocateur et haineux de sa fratrie, prête à en découdre à la moindre provocation. Ainsi était la règle chez les Zhao. Toute provocation pouvait être confrontée par un duel. Yu avait bien appris de son enfance et n’avait plus provoqué ses frères et sœurs depuis quelques années, depuis qu’ils lui avaient tous percé le corps chacun à une reprise, témoignant de leur haine pour lui, préféré de Fei. Ils avaient leur raison d’avoir peur, Fei était une légende dans leur famille. Il servait la famille depuis plus longtemps que nul autre et avec une rigueur et un discernement des plus impressionnants au vu de son grand âge.

Le temps n’était pas à ces pensées-là. Tout se jouait dans la chambre d’où leur parvenaient des cris étouffés de la matriarche. A l’intérieur, l’élite de la famille se tenait autour du lit tandis que le duo de médecins de la famille ainsi que la sage-femme les accompagnant étaient à l’œuvre. L’accouchement semblait plus compliqué que prévu car le bébé ne se présentait pas de la bonne manière apparemment.  Quand cette information leur fut annoncée, un de ses frères osa même sourire. Comme si la durée de vie de Yu venait d’être écourtée d’un coup. S’il avait été seul, Yu lui aurait brisé les côtes et l’aurait laissé s’étouffer, le sang remplissant ses poumons, tandis qu’il aurait écouté le gargouillis sifflant sortir de sa bouche de crécelle. Il ne pouvait pas s’y résoudre pourtant, quand bien même l’aurait-il voulu.

Tellement de pensées se bousculaient dans sa tête que l’environnement autour de lui semblait diffus. Il ne savait pas quoi en penser. Fallait-il se réjouir de voir arriver dans sa vie un petit être qu’il serait amené à protéger jusqu’à sa mort, surtout que ce n’était pas son enfant mais celui d’un des maîtres ? Cet enfant aurait le droit de vie et de mort sur lui. Dans l’histoire, nombre de Jin avaient décidé de renoncer à leurs postes en forçant leurs Kagemusha à mettre fin à leurs jours. Des suicides assistés sous formes d’accidents pour que les dirigeants ne s’y intéressent pas trop. Cela permettait à certains de sortir du joug de la famille et de vivre une vie plus calme. Que désirerait donc cet enfant ? Il n’en savait foutrement rien. Il allait falloir qu’il le forme. Au combat. A la vie. Pourtant, cela ne l’intéressait pas plus que cela. Il se sentait piégé, enfermé dans un système dont il ne pouvait se défaire. Qu’il vive ou meure ne changeait rien pour lui tant qu’il ne s’éloignait pas du chemin tracé par ses parents et ancêtres avant lui. On ne pouvait pas transiger à la tradition. Nulle trace de ceux qui avaient tenté d’y échapper n’était conservée. Une légende planait même autour de ce qui se passait si l’on tentait de fuir. Son grand-père lui avait déconseillé de se résoudre à cela. Qu’il comprendrait une fois son maître venu au monde. Sa maîtresse en l’occurrence.

Enveloppé dans son kimono noir, il ne vit pas son grand-père arriver et pénétrer dans la pièce. Il sentit juste un frôlement dans l’air à côté de lui et quelqu’un s’asseoir à côté de lui. Il ne vit pas non plus la ribambelle de regards meurtriers se poser sur lui après que toute sa fratrie ne se soit inclinée devant Fei. Le vieil homme sans âge avait esquissé un sourire poli et posé une main sur le genou de Yu. Il comprenait sa situation. Il avait été dans la même position il y a bien des années de cela. La seule chose à faire était d’attendre. Jusqu’à ce que la porte s’ouvre. Comme maintenant.

Fei avait pris le jeune homme hagard sous son bras et l’avait mené dans la chambre. De part et d’autre de la pièce se trouvaient les maîtres les plus éminents de la famille, qu’il salua avec déférence tout comme son grand-père qui alla se placer derrière le patriarche sans un bruit. Au fond, dégoulinante de sueur et drapée de blanc, la matriarche l’invita à venir d’une voix à bout de souffle. Il savait ce qu’il devait faire mais ses mains tremblaient. Le bébé était posé sur le ventre de sa mère, seul être vivant criant dans cette pièce silencieuse et froide. Il irradiait de vitalité. Au premier regard, Yu fut foudroyé. Comme si un lien inexplicable venait de le lier à tout jamais à cette petite chose.
Sans vraiment comprendre pourquoi, il fit exactement ce que l’on attendait de lui. Il prit le couteau rituel et s’entailla la main, laissant quelques gouttes perler sur le front de l’enfant.

« Moi, Zhao Yu, fils de Wu, affirme solennellement que je serai fidèle et porterai allégeance à cet enfant, Jin Wei, à ses héritiers et successeurs, en observant fidèlement les traditions de nos familles respectives. Par ce serment, je te confie ma vie, mes choix et fais vœu de te servir jusqu’à ce que la mort me prenne. Longue vie à la famille Jin. »

Un long silence régna dans la pièce avant de se transformer en nuée d’applaudissements. Il était désormais un Zhao à part entière. Un véritable Kagemusha. Pourtant, toutes ces formalités n’étaient rien par rapport à ce qu’il vivait en ce moment. Les yeux du bébé, le front maculé de quelques gouttes de sang, le fixaient. Amusée par cette scène, la matriarche lui ordonna de s’approcher et de prendre le petit être dans ses bras. Il n’avait jamais senti quelque chose d’aussi chaud. Un sentiment de joie le parcourait en cet instant et cela lui donnait la chair de poule. Une fois la clameur passée, il sut que l’évènement était terminé en voyant les dignitaires de la famille s’éparpiller petit à petit dans l’immense propriété. Le patriarche et sa femme récupérèrent l’enfant, leurs yeux brillants de larmes tandis que Yu se postait près de la porte, faisant office de sécurité. Il ne réalisait pas encore très bien ce qui se passait mais il sentit son grand-père arriver dans son dos. Il était de garde lui aussi, pour protéger le patriarche. Sentant que le jeune homme était ému, il s’était posté en retrait, pour éviter de froisser sa dignité d’homme en découvrant ses yeux embués par l’émotion.

« Tu as fait un serment remarquable Yu. »


Le vieil homme laissa les secondes s’égrener, le temps que toutes les émotions qui parcouraient le corps de son petit-fils se canalisent petit à petit et qu’il parvienne à remettre de l’ordre dans son esprit. Le manque de maitrise de ses émotions était une tare qu’il fallait à tout prix éliminer. Tous les Zhao renommés étaient des modèles de flegme et de maîtrise de soi. Fei en était même un des parangons.

« Arigato ojiisan »

L’enfant était né. Il était en vie, et au moins pour quelques années encore. Le couperet ne tomberait pas de sitôt. Il ferait tout pour que cela ne soit pas le cas. Réajustant son kimono, il inspira longuement et ferma les yeux un instant. Un discret sourire vint se peindre sur son visage. Wei.
Sans se l’avouer, il éprouvait déjà de l’amour pour ce petit bout de chou à peine né. Il la servirait, c’était son devoir. Avec amour, c’était son choix.

Derrière l'écran
PSEUDO : Fro
AGE : Aha.
CONNU PAR : Oho.
AUTRE CHOSE ? So watch me whip.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 4620
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Over 9'000
Ryos: 0
Expérience:
Zhao Yu [En attente validation] Left_bar_bleue100000000000/100000000000Zhao Yu [En attente validation] Empty_bar_bleue  (100000000000/100000000000)
Correcteur


Reroll, bonjour !

Test RP:

Vous avez deux semaines, bon courage.

Revenir en haut Aller en bas
Zhao Yu
Zhao Yu
Indépendant
Messages : 243
Date d'inscription : 09/08/2019
Localisation : A côté de Wei

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG A
Ryos: 990
Expérience:
Zhao Yu [En attente validation] Left_bar_bleue916/2000Zhao Yu [En attente validation] Empty_bar_bleue  (916/2000)
Zhao Yu
Finito. Avec amour correcteur. Avec amour !
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 4620
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Over 9'000
Ryos: 0
Expérience:
Zhao Yu [En attente validation] Left_bar_bleue100000000000/100000000000Zhao Yu [En attente validation] Empty_bar_bleue  (100000000000/100000000000)
Correcteur


Zhao Yu [En attente validation] Pq2c


Respect test-rp et originalité


Voilà ce qui représente un test RP de qualité. Honnêtement, on y voit tout ce que je pouvais espérer d’un énoncé comme celui que je vous ai donné. Les sentiments s’entremêlent avec grâce, ce, même alors qu’il s’agît d’un personnage justifiant le manque d’émotions visibles. Les deux dernières phrases amplifient véritablement – et subliment – le texte. Félicitations, il s’agit là d’un test RP réussit.



Orthographe et grammaire


Rien à dire, le français est parfait, sans fautes malgré quelques tournures de phrases qui m’ont fait hausser le sourcil droit mais qui ne gênent en rien la qualité de l’écrit. Bravo.



Avis général et verdict


Mon verdict est sans appel : je vous valide avec plaisir indépendant rang A. Vous pouvez faire votre F.T. et recenser votre avatar.



Correction par Papy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation