Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

 :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé

Chinoike Tsumi
Chinoike Tsumi
Indépendant
Messages : 432
Date d'inscription : 17/03/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang C
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue1199/500Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (1199/500)

   

   
Matricule ninja
  NOM : Chinoike
   PRÉNOM : Tsumi
   GROUPE : Indépendant
   GRADE : Genin
   RANG : Je laisse à votre jugement
   SEXE :
   ÂGE : 19
   SITUATION : Célibataire
   FAMILLE : Chinoike Yomi - Mère adoptive (Morte)
   

   
Personnalité
QUALITÉS
Débrouillard
Rêveur
Calme
Discret
Doux
Empathique
Pacifique
Résistant
Patient
DÉFAUTS
Complexé
Passif
Introverti
Hésitant
Mystérieux
Renfermé
Timide
Sombre
Sensible
AIME
La neige
Voir un sourire
La Lune
Ses souvenirs
Les Etoiles
La voix de sa mère
N'AIME PAS
La Cruauté
L'indifférence
La Solitude
Le Silence
La Violence
Son Clan
AUTRES
Je ne
suis pas
des vôtres.
PHYSIQUE
TAILLE :
1m73
POIDS :
60kg
PEAU :
Reflet de Lune
CHEVEUX :
Blanc Sale
Mi-Long
YEUX :
Sang
Grand/Amande
VISAGE :
Visage fin, les joues creusés par la faim, l'oeil gauche toujours caché par une mèche.
CORPS :
À peine musclé, les os du torse apparent, de belles mains, le dos voûté légèrement, les membres fins.
AUTRE :
Une mèche sur son oeil gauche manquant. Des vêtements en lambeaux et de multiples cicatrices sur tout le corps.
Histoire
C'était il y a 16 ans jour pour jour. Je n'ai que des bribes de souvenirs mélangés aux histoires que j'ai pu entendre et qui, avec le temps, ont dû se confondre dans ma mémoire. Yomi ma mère me racontait le massacre de notre clan. Comment l'hypocrisie et l'Envie avaient prit les armes sous la bannière du Mensonge pour détruire ce qu'il y avait de plus cher à nos yeux. Je n'avais que 3 ans et non, je ne me souviens pas du sang, des cris et du désespoir. Je me rappel juste la clarté de la Lune qui parfois disparaissait derrière quelques faibles nuages. Des bras tendres d'un parent qui me serrait fort contre son cœur et dont je pouvais saisir le battement. L'odeur de l'air, ce mélange boisé qui rappellait le foyer ardent dans lequel on dépose une nouvelle bûche. Et le bruit du vent qui sifflait à mon oreille dans l'écho du crépitement de la paille. C'est ce jour-là que Yomi m'a trouvé, regardant le reflet de l'astre diurne dans l'eau calme de la rivière qui bordait notre village. Inconscient, qu'à peine deux mètres de moi, s'était entendu sur le sol celle dont je ne me souviendrai jamais le prénom, mais qui pourtant, m'avait donné la vie.

Plus tard, nous nous retrouvâmes dans une maison glaciale, dont les parois réfléchissaient le reflet d'ombre déformées par la Colère. Ici, pas de lumière éclatante, juste le scintillement amer des sentiments s'écoulant sur les visages plissés de ceux qui m'entouraient. Cette nuit-là, un homme a jaillit du rideau de flocon tombant pour emporter avec elle une jeune fille. Je me souviens son teint pâle, comme celui de la neige fraîchement tombé. Ils disparurent dans l'horizon immaculé, laissant derrière eux la croyance d'un avenir meilleur. Une main se posa sur moi, celle d'un jeune homme arborant un faux sourire de confiance. « Nous allons nous en sortir ne t'en fais pas. » m'avait-il dit.

« Les années passent et la Mort nous surprend tous. » La Guerre avait fait de nous des orphelins de la terre. La Famine nous prenait au ventre. Mais bien moins que cette envie de Conquête de la terre perdue, qui venait tirailler les esprits et les âmes de mes semblables. Poussés par ce besoin de vengeance, je les vis, du haut de mes 7 ans, tous s'élever pour créer peu à peu un avenir sur ces terres immaculés. Ils s'entraidaient pour créer dans ce Chaos, un semblant de futur. Yomi, ma mère adoptive, prit par à cette bataille contre la vie, - donnant toujours plus pour ce Clan oublié dans les cimes de l'Isthme du Gel, - finit par offrir son dernier souffle. La volute de fumée s'élevait dans les airs, disparaissant avec son âme dans les reflets des parois bleus de notre grotte. Son corps quant à lui fût offert au versant abrupte d'une falaise qui se perdait dans une immensité d'encre sombre. Elle partait rejoindre tous nos amis perdus disaient-ils. Mais à quoi bon retrouver ceux qui sont déjà perdu si c'était pour me perdre moi ?

Me voilà grand, trop grand pour faire la sourde oreille à mon clan et à ses demandes. Il me fallait être un des leurs, et cela passait par l'apprentissage et l'amour du Mal. Je devais faire preuve de courage en frappant celui qui est à terre. Montrer l'étendue de ma puissance pour terrasser celui qui me souriait il y a peu. Utiliser toutes mes ressources, pour détruire les efforts de cet autre qui ne m'avait rien fait. Mais à mes yeux, rien de tout cela n'avait de sens. Je n'étais pas comme les autres, désirant la Vengeance, les Larmes et la Douleur. Ainsi, leurs regards se détournèrent de moi. Ils m'appelèrent par d'autres noms. L'Orphelin Inutile. Le Pariât Lâche. L'Idiot Rêveur. Mais lorsque les mots ne furent plus assez prompt à me couvrir de douleur, ils laissèrent couler sur moi le torrent de leurs coups. Ma souffrance en offrande à leurs blessures passés... Après tout, en tant qu' « Engeance d'Uchiha », je devais bien le mériter.

C'est à la veille de mon treizième printemps, alors que le Clan avait fini par se lasser de moi et de ma présence qu'il vint à moi. Cet enfant de la Peine. Il me regardait du haut de ses funestes croyances venant d'un temps où il n'était même pas né. Jugeant mon corps frêle posé au pied d'une parois à l'écart du groupe. « Les grands disent que tu es un lâche. Pourquoi ne te bats-tu pas avec nous ? » me demanda le jeune garçon à peine âgé de quelques années. « Parce que je n'ai pas envie de me battre, mais de vivre. » lui répondis-je. C'est là que la rancoeur, dans laquelle il avait été bercé toute sa brève existence et qu'il gardait dans sa main sous forme de pierre, finit par m'atteindre elle aussi. Un dernier écho sanglant et j'entendis sa voix, lui que j'avais juré de ne jamais servir, lui qui rampant sous ma peau n'attendait qu'un prétexte pour s'extirper de mon corps. L'appel du Sang et de la Douleur, qui dans une cruelle Famine, part avec Envie à la Conquête de la Mort. Une Guerre intérieur qui avec la Colère nous plonge dans un doux Mensonge pour ne laisser place qu'à la Vengeance de nos Larmes et de nos Peines. Déraisonné, il me privait d'un œil. Aveuglé par la souffrance et le désespoir, j'écrivais à l'encre rouge carmin la ligne sanglante qui mit un point finale à l'histoire de sa vie. Quand je pris conscience de mon acte, le Clan était déjà autour de moi. Plus loin, à deux mètres de moi, le corps inconscient du petit garçon dont je ne connaissais le prénom mais à qui pourtant...

J'avais ôté la vie.

Monstre, assassin, traître à son clan, les mots glissaient jusqu'à mes oreilles, refermant toujours plus l'étau de la Peine qui déjà serrait mon cœur. Dans mon esprit, l'image du jeune garçon brisé sur le sol glacé. Sur mon corps, les marques de la rancoeur de ce peuple qui ne voyait plus en moi qu’un autre fléau dont il fallait se débarrasser. À mes oreilles, sonnait le glas du jugement dernier de mon âme. Tête baissée et poings liés j'avançais péniblement, mon corps voûté sous l'accablante honte de mes propres actes. Pourquoi n'avais-je pas pu me rendre sourd à son appel ? Comment était-il possible de tomber aussi bas ? Oui j'avais cédé au démon qui sommeillait en moi et aujourd'hui, je vois les Larmes et la Colère animer avec plus d'ardeur le brasier du mépris que ce Clan avait déjà pour moi. « Tout ce qui veut s'élever trop haut fini par tomber dans les abysses. » Et moi qui me voulait différent et détaché de leurs Conquête funeste, venait de peindre en lettre rougeoyante ma servitude à la Mort. On me mena hors du village, aux abords de la falaise où l'offrande de chair de nos morts était donnée au néant. Je venais souvent ici pour parler à ma mère, espérant entendre dans un écho le doux son de sa voix. Mais aujourd'hui rien ne parvint à mes oreilles. Ils jetèrent une corde qui alla s'échouer contre la paroi, dévoilant par la même occasion le chemin menant à un petit rebord étroit fait de glace, à peine assez grand pour qu'un adulte s'y allonge. On me fit signe de descendre. Je laissais doucement glisser la corde humide entre mes doigts qui me provoqua nombre de coupures. Non sans peine, je déposai mon pied hésitant sur ce pallier glissant, essayant d'assurer mon atterrissage dans ce qui serait ma prison pour les jours à venir.

La corde disparue vers le ciel, glissant comme un serpent le long de la paroi recouverte de neige et de glace. J'étais seul, dos au mur, face à la Mort et aux hauts monts qui depuis ma dur enfance, savait si bien cacher l'horizon. Sans futur, ni même de présent, je me recroquevillais sur moi-même, le souvenir du corps inerte de ce jeune garçon passant en boucle dans mon esprit tourmenté par la culpabilité et la tristesse. Plusieurs fois, j'hésitais. Me laisser glisser, découvrir enfin ce qui se trouvait en contre-bas mais surtout, rejoindre ceux qui comme moi s'étaient perdus sur cette terre hostile. Les jours passaient doucement, mais pas ma Douleur qui elle, restait vivace et lancinait mon cœur dans une tourmente quasi constante. Bientôt mes Larmes ne suffisaient plus à faire taire la Famine qui me brûlait le ventre. Peu à peu, elle prenait place en moi comme un poison qui se répandait, faisant perdre tout bon sens à mon esprit qui se mit à paniquer.

Je devais sortir d'ici, coûte que coûte, je devais manger quelque chose, n'importe quoi qui pourrait sustenter un temps ce démon qui me tirailler l'intérieur. J'essayais de grimper à la paroi mais rien ni fait, chaque tentative était un échec de plus me poussant parfois à la chute. Le froid, la soif et la faim étaient mes compagnons d'infortunes durant cette décadence lente qui allait sans doute me pousser vers l'abandon. C'est un jour où le ciel se tintait de lueur orangée que l'idée me vint. De mon œil unique, je regardais le tracé de ma main qui ne ressemblait plus qu'à un amas d'os tremblant. Doucement, j'approchais ma main de ma bouche, déraisonné par la faim, la fatigue et le froid, ce n'était plus moi, juste un morceau de viande. De quoi tenir encore le coup... Peut-être ? Mes dents plongeaient dans ma chair, plaisir et douleur se mélangeaient dans un vacarme catastrophique. Mais lorsque le sang vint enfin toucher ma langue, je sentis frémir en moi l'écho d'une voix aux sonorités multiples. L'appel du Sang. Et dans le reflet de la paroi de glace, je vis le démon. Il avait ma taille, les cheveux d'un blanc sale recouvrant le côté gauche de son visage, sa bouche affichant un sourire dément alors que son œil unique était teinté d'une lueur hémoglobine. « Élève toi, il est temps. »

Mon regard se posa sur mon autre main. Sans hésitation j'en faisais couler le sang qui venait serpenter sur ma pomme sans jamais tomber sur le sol. Je fis face à l'ombre écarlate arborant toujours sa folie destructrice de ses dents maculées. Nos mains se rejoignaient et je sentis une prise se créer sous ma peau. « Va. » Un geste après l'autre, je me sentis m'élever, quittant ma prison de glace, réduisant à chacun de mes contacts avec la glace l'espace qui me séparait de la liberté. Je lui cédais un peu plus de mon esprit à chaque fois que mon sang rentrait en contact avec l'eau gelé de ce mur qui n'était plus qu'un passage. L'ultime chemin entre la Vie et la Mort, peint à l'encre rouge de ma déraison.

« Une main jaillit du Néant abyssales, prenant prise sur le sol glaciale, une ombre s'extirpa de l'horizon orangé du soleil levant. Face à moi, le démon s'éleva, poussant un cri inhumain. Je vis son œil rouge flamboyant. De son corps décharné des filets de sang semblable à des serpents dansaient autour de lui. Et dans un dernier soupire, j'entendis leurs voix. « Nous sommes l'engeance de vos pêchés, ceux qui répondent à l'appel du Sang. Tsumi. »
   
Test RP

« Vous n'y pensez pas ! »

La voix du jeune Chinoike résonnait dans la grotte et avec elle la rage caractéristique de notre Clan. Qui pouvait le blâmer ? Lui qui avait vécu ces dernières années dans la Peine et le deuil. S'entraînant sans relâche avec pour seule motivation l'espoir d'un jour pouvoir se venger de celui qui lui avait ôté son meilleur ami ? Mon œil unique fermé, j'entendais sa complainte brodée d'injures et de Haine à mon encontre. Chaque phrase était une lame qui s'enfonçait toujours plus dans mon cœur et ravivait la culpabilité de cet acte abject que j'avais réalisé. L'ordre tombait, mettant fin à toute discussion. Nous étions choisis tout deux pour une mission de reconnaissance. Le clan s'était mis en tête de partir à la Conquête de nouveaux territoires et cela passait par la récupération d'informations topographiques et démographiques. Nous devions récupérer le plus d'éléments permettant aux futures missions d'aboutir sans accrocs. Le poing serré, le jeune Aru partait sans un mot.

« Non mais franchement ! Me donner une mission pareille avec un monstre comme lui ! Comme si ce psychopathe aux yeux rouges était capable de discrétion et d'utiliser son cerveau ! » Voilà plus d'une heure que l'on marchait dans la montagne enneigée, suivant les sentiers qui commençaient à disparaître avec la fin de l'automne alors que le soleil peinait déjà à nous éclairer. Pourtant, rien ne semblait pouvoir arrêter la logorrhée cinglante du jeune homme qui, dans une étonnante inspiration, trouvait toujours de nouvelle façon d'exprimer sa Colère envers moi.

« Tu devrais parler moins fort, on pourrait nous entendre. » lui conseillais-je. Il s'arrêtait net et je vis son poing se serrer alors que son corps se prenait de tremblement. Je savais d'ores et déjà ce qui m'attendais. Son poing heurtait ma tempe, me faisant perdre l'équilibre. Je tombais. J'étais à terre, lui était debout, la main prompt à frapper à nouveau, la haine débordant de son regard. « C'est tout ? » lui disais-je dans un rictus. La sentence tombait. À genoux au-dessus de moi, une main saisissant mon col, l'autre frappait sans relâche mon visage de toute la tristesse et la peine que son cœur possédait. Coup après coup, il relâchait tout. Enfin il avait sa vengeance envers ce lâche, cette pourriture qui lui avait prit la dernière personne qui comptait vraiment pour lui. Je lui avais retiré son enfance, ses moments de joies, son avenir... son seul ami. Des larmes coulaient de mon œil unique, mais il mit un long moment à s'en rendre compte, comme aveuglé par ses propres démons, assoiffés de Vengeance.

« Tu oses pleurer ? TU OSES PLEURER ! Les monstres comme toi n'ont pas le droit de pleurer ! Tu mérites ta souffrance et ta peine sale lâche ! Monstre ! Tu n'es qu'un monstre ! ALLEZ DIT LE ! Dit le que tu n'es qu'un sale monstre ! » Il arma une énième fois son poing et une giclée de sang vint maculer la neige fraîche qui nous entourait.

Plongé dans les ténèbres et la douleur, le goût du fer emplissait ma bouche, laissant quelques filets s'extirper de la commissure de mes lèvres. Pourquoi tout le monde me haïssaient autant ? Pourquoi n'avais-je pas droit de répit à cette souffrance qui tordait mon cœur ? Chaque jour, avant que tout cela n'arrive, j'étais jugé car je ne voulais pas le Mal. Dorénavant, on me calomniait car j'avais répondu à la Violence par la Mort. Bien entendu que j'aurais préféré mourir à sa place ce jour-là. Bien sûr que chaque jour je me réveillais en pensant à l'acte ignoble que j'avais commit. J'avais tué, un membre du Clan, de ce qui restait de ma « famille ». Cet enfant avait subi le courroux d'années entières de jugements et d'insultes. Je me devais de comprendre sa peine, mais la mienne ? Que valait ce monde si ce sont les victimes qui sont jugées ? Et pourtant, même moi je n'arrivais pas à me pardonner. J'avais cédé à mes démons, vos pêchés que je m'étais juré de ne jamais servir. Qu'en était-il de moi aujourd'hui ? Méritais-je encore quelconque châtiment ? Était-ce un juste retour des choses que cet enfant puisse ainsi déverser sa Colère sur moi ?

Il armait son poing à nouveau. Je pouvais l'entendre dans le grincement de ses dents, le sentir dans la poigne de sa main qui me retenait à lui. Il était prêt à peindre sur moi les frasques de ses sentiments. Si seulement il avait su à quel point il avait raison... À quel point en effet... J'étais un monstre.

Son acte s'arrêtait brusquement, bloqué dans le vide, comme figé par le temps. L'incompréhension changeait l'expression de son visage, qui alors se déformait en une impression de terreur. Car dans la nuit qui doucement posait son voile noir, une lueur rouge venait d'apparaître face à lui. Et le sang qui maculait sa main venait de se cristalliser et de lui retirer toute possibilité d'avancement. Doucement, je sentais mon corps se libérer de son étreinte, saisissant son cou, se relevant, et l'élevant avec moi au-dessus du sol. La Colère dont il avait voulu se libérer s'était imprégné en moi, nourrissant le monstre à l'intérieur de moi, qui venait de jaillir devant lui. Ma langue léchait la commissure de mes lèvres alors que sa peur grandissait. Il m'hurlait de le libérer, me menaçant des représailles du Clan si jamais je ne faisais pas ce qu'il me disait. Mais c'était trop tard, je n'étais déjà plus moi.

« Ahhh... Toute cette colère, cette peine, cette envie de vengeance, cette soif de faire du mal... Si douce... Si délectable... Si enivrante... N'ai pas peur mon garçon, tu ne vas pas mourir... Pas de suite du moins. » Comme projeté hors de moi, je me vis sortir un kunai de ma poche arrière. Doucement je l'approchais de la joue d'Aru qui semblait tétanisé. Chaque instant qui rapprochait la lame de son visage faisait tordre un peu plus l'expression d'horreur du jeune garçon qui pourtant n'arrivait pas à lâcher mon œil de son regard. Et j'assistais, impuissant, à cette mise en scène perverse d'une souffrance que je ne désirais. J'aurais voulu fermer les yeux, mais le démon s'y refusait. Je devais voir la vision d'épouvante, la chair qui se découpait peu à peu, les hurlements de douleur, la gestuelle désespérée mais surtout, la Peine qui allait le briser.

« Non... » La lame s'arrêtait, tremblante d'incertitude. Dans un accès de raison, je lâchais le gamin qui, une fois libéré, reculait de plusieurs mètres pour se mettre hors de portée. Le démon hurlait, cherchant à reprendre le contrôle de mon corps. « Non, jamais...plus... tu ne... feras... de mal. » Mon corps se tordait, violenté par ses forces qui s'affrontaient en moi. L'une désirant la Mort, l'autre la Rédemption. Je tombais à terre, serrant les dents, fermant ma paupière pour le plonger dans la cécité. S'il ne le voyait pas, il ne pouvait pas se nourrir de sa Colère et me contrôler, moi. C'était ce que j'avais appris après toutes ces années d'entraînement. Je n'étais plus la marionnette de leurs pêchés. Aujourd'hui, à cet instant c'était moi qui les contrôlaient.

Peu à peu, mon corps s'arrêtait de trembler. Petit à petit, mon cœur cessait de s'emballer. Minutes après minutes, je reprenais l'ascendant sur les démons. Mon corps se calmait, mon esprit aussi et un long soupir de soulagement venait de glisser de mes lèvres, créant une large volute de fumée grisâtre. « Pardonne moi pour tout ça... Tu sais, tu as raison au fond, je suis bel et bien un monstre, mais je ne veux plus l'être... Car chaque jour je me rappel de lui, son corps brisé sur le sol gelé, l'odeur du sang qui emplissait ma bouche, l'horreur dans le regard des nôtres. Ce n'est pas ce que je voulais, je ne l'ai jamais voulu. Si je pouvais je reviendrais en arrière pour mourir à sa place... Mais je ne peux pas. Tout ce que je peux faire aujourd'hui c'est vivre avec cette honte d'avoir fait ce mal qui me ronge chaque jour un peu plus. Vivre avec, et faire en sorte qu'il ne heurte plus jamais personne... Je n'ai jamais voulu combattre tu sais, pourtant, depuis mon enfance, et encore plus aujourd'hui, chaque jour est une bataille contre... ça... Je suis désolé de t'avoir privé de ton ami... Et si pour toi, mon crime ne mérite pas la rédemption alors vas-y, fini ce que tu as commencé. Au moins je serais peut-être libéré de tout ce mal qui est en moi. »

Je le voyais s'avancer d'un pas incertain. À ça place j'aurais eu peur moi aussi. Mais il continuait de s'avancer, sortant un Kunai de sa poche, il le pointait sur moi, prêt à agir au moindre de mes gestes. Mon bourreau s'approchait. L'heure du jugement était là. La lame s'élevait dans les airs, prête à frapper. Je fermais l'oeil, attendant patiemment la fin de tout cela. Aux abords du lac, entourés par les hauts monts qui pointaient leurs regards vers les étoiles, je laissais mon destin à cet enfant.

Sa main heurtait le bureau de fortune du chef du village, y déposant les cartes et les informations que nous avions récolté. Le visage emmitouflé dans un tissus, je le laissais expliquer les détails de notre mission et tout ce que nous avions pu obtenir pour la suite des opérations. Sans dire mot, le chef écoutait les propos du jeune homme tout en regardant les divers parchemins que nous lui avions apporté. D'un geste, il nous faisait signe de partir, son visage arborant un large sourire...
   
Derrière l'écran
PSEUDO : Yata'
   ÂGE : 27
   CONNU PAR : Un Singe
   AUTRE CHOSE ? Comment est votre blanquette?
   
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 4620
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Over 9'000
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue100000000000/100000000000Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (100000000000/100000000000)
Bonsoir,

Bienvenu jeune Chinoike.

J'ai bien lu ton histoire et j'ai quelque petit souci. Fais attention dans quelques paragraphes, tu as mélangé quelque temps, mais même si tu peux le corriger si tu le souhaites, c'est plus un conseil quand viendra le test rp.

Par contre, j'ai des petits soucis de compréhension de ton histoire. Le fait d'avoir mis des majuscules à certains mots, c'est pour personnifier les différents vices ? Comme si on parlait des démons qui accompagnent la vie ?

Deuxièmement, j'avoue avoir un peu du mal à comprendre la première partie entre Yomi, ton personnage et la jeune fille qui apparaît. Si tu pouvais essayer d'éclaircir ce point, cela serait bienvenu, afin de pouvoir au mieux créer un test rp qui convient à ton personnage.

Le troisième point qui me parait le plus important, c'est la fin de ton histoire, on parle d'un être faible et décharné qui aurait vaincu un soldat Chinoike. De plus, les Chinoike sont partiellement décimées, je ne pense pas qu'ils peuvent s'affronter pour une aussi futile raison, si tu m'amènes le combat pour la perte de ton œil de manière un peu plus crédible, je peux accepter une mort, mais là en état je ne vois pas forcément une cohérence avec le clan. Après, si vraiment, tu ne souhaites pas toucher ce point, je te demanderai simplement de rendre crédible la victoire de ton personnage ou d'expliciter un peu plus. Même si je pense que finalement tu as voulu peindre une certaine double personnalité avec l'effet du black-out.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas.

Tu as fait le plus gros, je pense qu'un édit et je te donnerai avec plaisir ton Test rp, jeune padawan.
Que la force soit avec toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Tsumi
Chinoike Tsumi
Indépendant
Messages : 432
Date d'inscription : 17/03/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang C
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue1199/500Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (1199/500)
Je pense avoir (Je crois) fais tous les édits demandés et je pense avoir éclaircit ce qui pouvait être abstrait.

Concernant les Majuscules oui, c'est voulu comme une personnification de ce qui caractérise pour moi les démons qui accompagnent le clan (du moins mon ressentit par rapport à son histoire et le contexte de ce dernier).

Pour le passage de la perte de l'oeil, je ne voulais pas d'un combat avec un soldat, mais d'une altercation stupide entre un enfant et le personnage de manière à accentuer le coté tragique du personnage qui malgré ses convictions cède fatalement à la vengeance contre un plus faible que lui (ce qu'il critique toute son enfance) et découvre son aptitude à manipuler le sang. Mais ne sachant pas si je pouvais déjà évoquer ça dans ma fiche présa j'ai voulu faire abstrait pour au cas où y revenir plus tard en RP vu qu'il manque 3 ans d'histoire (durant lesquelles je compte expliqué comment il en arrive au niveau que vous m'aurez octroyé). J'espère ne pas avoir fait de bêtise avec mes Edits, je reconnais que le style que j'essaie d'employer ne rend pas forcément certains éléments aussi évident que ce que je voudrais, j'espère que ça le fera, si jamais n'hésite pas à me dire je ferais les modifs qu'il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 4620
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Over 9'000
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue100000000000/100000000000Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (100000000000/100000000000)
D'accord ça me semble suffisant:

Voilà le sujet de ton test rp:

Test Rp:

Si tu as la moindre question n'hésite pas. Bon courage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Tsumi
Chinoike Tsumi
Indépendant
Messages : 432
Date d'inscription : 17/03/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang C
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue1199/500Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (1199/500)
Après m'être rendu compte que 2000 mots était trop peu pour tout ce que j'avais à écrire, je me suis permis d'ajouter un (gros) élément à l'histoire.

Pour le test rp il est terminé. Je m'en remet à votre jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 4620
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Over 9'000
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue100000000000/100000000000Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (100000000000/100000000000)


Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Pq2c


Respect test-rp et originalité


La consigne était plutôt simple et tu as parfaitement répondu à la consigne, je t’avouerai que la correction a pris un peu plus de temps que prévu parce que j’ai du relire l’histoire et j’étais perdu avec ces nouvelles informations en relisant à tête reposée j’ai compris. Finalement, ton personnage se retrouve possédé par l’incarnation de ses vices. C’est intéressant comme contexte, mais fais attention si tu tues quelqu’un de plus dans ton clan tu seras sûrement traqué et tuer. J’ai eu le droit à un beau et agréable test rp.



Orthographe et grammaire



Quelques petites fautes, mais rien qui gêne la lecture.



Avis général et verdict


Bon maintenant passons au verdict, tu as un peu dépassé la limite de mots, mais vu que tu ne demandes pas forcément un rang particulier. Tu souhaites être Genin, donc je te propose de te valider au rang C indépendant du clan Chinoike. Si tu acceptes ce jugement, tu peux poster à la suite de ce sujet et nous mettrons ta couleur et tu pourras recenser ton avatar.



Correction par Le péché de la luxure
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Tsumi
Chinoike Tsumi
Indépendant
Messages : 432
Date d'inscription : 17/03/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang C
Ryos: 0
Expérience:
Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Left_bar_bleue1199/500Where do we go from here? - Chinoike Tsumi - Terminé Empty_bar_bleue  (1199/500)
Hello !

D'abord merci pour la validation et heureux de voir que ça vous a plu !
Concernant le rang et la "Classe" de base j'avais mit "Je le laisse à votre jugement". Du coup si pour vous je vaux d'être Genin rang C j'accepte avec grand plaisir !

Encore merci et à très vite IRP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Tu as mis que le grade que tu souhaitais était Genin donc un Genin peut être entre rang D ou C. Est ce que tu veux être plus?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation