Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De vieilles histoires...

PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
De vieilles histoires... Dim 25 Aoû - 19:32
PNJ
De vieilles histoires


Même pour un chuunin, un chef d'escouade d'assassins de l'ombre, il fallait parfois faire preuve d'abnégation et de générosité. C'était bon pour le karma.
Voilà pourquoi Minato aidait un vieux moine à aménager dans un petit temple d'Uzushio. L’ancêtre déménageait sa congrégation en provenance de Hommachi, la Montagne des Dieux dans la région de la Vallée des Nuages.
Il ne lui restait plus qu'un disciple, lui aussi très âgé et dans sa région désolée leur ancien temple n'attirait pas foule. Plutôt que de voir leurs enseignements et leurs trésors pillé par les brigands ou confisquait par des confréries rivales, ils avaient décidés d'accepter l'hospitalité d'Uzushio, invité par les Uzumaki.

Normalement, décharger des caravanes statues de bois et parchemins poussiéreux aurait été confié à des petites mains, voire à des genin à roder en mission de rang D, mais les religieux étaient fort pauvres et n'avaient pu d'offrir se genre de service.
Voyant peiner deux vieillards montant de lourd paravents et encensoirs sculpter sur plus de sept-cents marches sous des torii rouge, Minato avait proposé son aide bénévole.

La journée tirait à sa fin et les rayons d'or du couchant illuminée l'intérieur du petit temple qui serait la nouvelle demeure des exilés.
Minato contemplait le travail bien fait alors que Haiko Katashi le moine supérieur à la longue barbe blanche s'inclinait respectueusement pour remercier le ninja.
Ils n'avaient rien à offrir au shinobi, à part leur reconnaissance sincère et un peu de thé accompagné d'un en-cas végétarien.

Un des paravents richement décoré attira cependant l’œil du chunin d'Uzushio.
Il représentait une série de... créatures, certaines étrangement humaine et d'autres monstrueuses et difformes dans une espèce de parade impie.
La lueur du couchant semblait souligner de couleur sanglante la scénette grotesque, la rendant bien plus inquiétante.
Le vieux moine remarqua l’intérêt du jeune homme pour la peinture et s'approcha pour lui tendre une tasse de thé.

"Aaaaah, la parade nocturne des 100 démons..." déclara-t-il d'une voix râpeuse comme le frottement du sable contre la roche. "Ceci vous intrigue, jeune shinobi ? D'après la légende, chaque année à l'été Nurarihyon mène les yôkai hors des ténèbres pour défiler toute une nuit dans les rues des villes ou devant les temples. Ceux qui croisent la parades des démons sont impitoyablement dévorés et on ne les revoient plus jamais... A moins bien sûr qu'ils portent sur eux des talisman protecteurs."

Le vieillard sirota son thé, l'air vaguement absent, ressassant d'antiques souvenirs.
"Nous pensons que c'est ainsi qu'est née l'art du Fuinjutsu que pratique de nombreux moines dont moi-même et nos très chers amis du clan Uzumaki... Mais de nos jours, ce genre de chose se perd. Les shinobi ont transformés la protection en arme, oubliant le coté spirituel de cet art... Regardez où cela à mener. Toutes ces guerres. Cette... avidité. C'est triste, bien triste..."

L'homme âgé soupira eut un petit sourire triste et caressant délicatement l'ouvrage sacré, se remémorant sa jeunesse, où il y avait encore des hommes pieux et pur pour se dresser contre le Mal.
Il fini par se retourner vers Minato et s'incliner à nouveau profondément.
"Veuillez pardonner les errements d'un vieillard... J'ai été impoli et irrespectueux envers nos sauveurs. Je sais bien qu'Uzushio n'a pas encore perdu toute spiritualité. La vie d'ermite m'a sans doute rendu un peu trop ombrageux et critique envers autrui. Cela fait plus de dix ans que nous n'avons pas accueillit de nouveau fidèle et l'aigreur de l'échec a fini par pervertir mon âme. Accepteriez-vous de tenir compagnie à deux reliques du passé pour le repas ? Pour vous remercier de votre aide et m'excuser ?"


   

   
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: De vieilles histoires... Dim 25 Aoû - 23:14
Invité
Une belle journée c'était levée aujourd’hui. J'ai été réveillé aux sons délicats des oiseaux, je n’avais plus qu'un a deux emplois et je ne manquais de rien.Un vent de bonheur et de liberté soufflais sur ma vie en ce moment, un sourire heureux s'affichait de plus en plus souvent sur mon visage et Minako avais l'air de plus en plus heureuse. Je nageais sur un petit nuage, depuis un long moment j'avais eu une permission ! Je pouvais faire ce que je voulais pendant toute une journée! Le rêve non?

J'avais passé ma matinée à trainer dans les boutiques du village et après m'être acheté une petite viennoiserie je m'étais trouvé un endroit au calme pour la déguster. Je n'avais plus eu de problèmes avec les ninjas d'Uzu depuis la confrontation et j’appréciais mes moments de solitude en regardant au loin. Mangeant je rêvais sur ce qu'il pouvais y avoir d'incroyable hors du village de Uzu. Des mythes a couper le souffle, des légendes qui étaient plus que ce qu'il ne paraissaient. Des trésors? Des mystères ? Peut être même un destin pour un gars comme moi.

Rêveur, assis sur un toit j'observais la vie. Les gens qui se parlent, s’esclaffent, rient aux éclats, ceux qui hurlent, ceux qui parlent. J'étais amoureux de cette vision. Uzu en paix et la vie qui y suit son cours.Malgré tout.Inlassablement, malgré les guerres et la terreur qui peux sévir dans ce monde.Une terreur qui devrait...être écrasé par une force supérieure.Mon regard se posa sur des moines apparemment très embêtés. Leur chargement était lourd et imposant pour de si frêles épaules.J'allais a leur encontre le regard déterminé et un sourire chaleureux sur le visage leur demander si ils avaient besoin d'aide.Ils acceptèrent avec joie et moi j’étais heureux d'aider.
Ils avertissement qu'ils venaient tout juste d’emménager ici, je leur donnais alors un coup de main. Naturel non ?

***

J'avais passé ma journée a aider les nouveaux résidents, porter toutes ses affaires m'a entrainé. Je serais surement plus performant pour Haruka-Sama. Les moines n'avait pas de quoi me payer mais je les rassurais sur mes intentions. Moi de mon coté observait tout leur merveilleux attirail et curieux d'en apprendre plus me rapprochais d'un paravent mystérieux.Il y avais un dessin très élaboré dessus et je ne comprenais pas tout. la voix du vieux moine m'interrompis avant que je pose la moindre question:

"Aaaaah, la parade nocturne des 100 démons... Ceci vous intrigue, jeune shinobi ? D'après la légende, chaque année à l'été Nurarihyon mène les yôkai hors des ténèbres pour défiler toute une nuit dans les rues des villes ou devant les temples. Ceux qui croisent la parades des démons sont impitoyablement dévorés et on ne les revoient plus jamais... A moins bien sûr qu'ils portent sur eux des talisman protecteurs."

Je me tournais vers lui l'air interrogateur sans rien dire, estimant la menace même fictive.Je n'y arrivais pas vraiment.

-Des talismans ? Comment un simple collier peux arrêter un démon...? Et puis les démons mangent forcement les humains ?


Il continua son monologue d'un air triste:

"Nous pensons que c'est ainsi qu'est née l'art du Fuinjutsu que pratique de nombreux moines dont moi-même et nos très chers amis du clan Uzumaki... Mais de nos jours, ce genre de chose se perd. Les shinobi ont transformés la protection en arme, oubliant le coté spirituel de cet art... Regardez où cela à mener. Toutes ces guerres. Cette... avidité. C'est triste, bien triste..."


J'eus un regard triste, il avais raison. Le monde était si beau, tellement pleins d'aventures, de richesses , de joie. Je ne comprenais pas pourquoi fallait t'il se quereller pour en faire partie.

"Veuillez pardonner les errements d'un vieillard... J'ai été impoli et irrespectueux envers nos sauveurs. Je sais bien qu'Uzushio n'a pas encore perdu toute spiritualité. La vie d'ermite m'a sans doute rendu un peu trop ombrageux et critique envers autrui. Cela fait plus de dix ans que nous n'avons pas accueillit de nouveau fidèle et l'aigreur de l'échec a fini par pervertir mon âme. Accepteriez-vous de tenir compagnie à deux reliques du passé pour le repas ? Pour vous remercier de votre aide et m'excuser ?"

-Non non, tout va bien je partage vos craintes et vos idéaux. Je vous avoue que si il y avais une entité ou un ninja assez puissant pour faire peur aux autres le monde se porterais mieux. Plus de guerres, plus de frontières et un monde entier a découvrir et un passé a redécouvrir. Moi ce qui me passionne ce sont les contes héroïques...J'aime les légendes comme celle de l'ermite et des démons a queues. Mais il n'y en aucune ou les hommes et les démons arrivent a s'entendre. Nous partageons la même terre alors pourquoi nous battre ?


Je marquais une pause puis annonçais d'un air gêné:

-Bref, je ne veux pas vous ennuyer avec mes histoires et c'est avec une joie immense que j'accepte votre requête. Et vous ne m'avez absolument dérangé je parles peu avec les gens de mon village. cela fait plaisir de pouvoir s'exprimer et d'en apprendre plus sur notre monde de temps en temps. Notre passé est la clé de notre futur après tout.


Je souriais sincerement aux vieux moines. C'était bizarre mais personne ne m'avais jamais invité avant. Et puis j'allais les aider pendant que j'étais là, c'est ce que n'importe quel ninja ferais !

-Par contre vous, allez vous reposer je m'occupe du repas je suis assez doué avec la nourriture. Dites moi ce que vous voulez et je vous le ferais !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
PNJ
De vieilles histoires

Le shinobi ayant accepté l'hospitalité des moines récemment arrivés à Uzushio put partager leur table, les aidant à préparer le repas.
Et, il fallait bien l'avouer, elle était, en plus d'être totalement végétarienne, plutôt frugale. Était-ce parce que les deux bonzes venaient d'une région pauvre ou bien parce que leur religion prônait un certain ascétisme ?
En tout cas, les vieillards semblaient ravis d'avoir un peu de compagnie dans ce village qui leur était après tout plutôt étranger.

"Ah, le mystère de la foi est grand..." grimaça le père supérieur du monastère en caressant son mâlâ, le chapelet de 108 grains de bois de santal. ""Si des récits font état de démons repoussé par la simple force de volonté ou la pureté d'un prêtre méritant ou par un signe religieux particulièrement bénit, d'autres explications sont possibles pour ses légendes. Certains de nos chapelets sont ornés de symboles ésotérique. Comme je vous l'ai dit, ce sont les moines qui ont formalisés les premier le Fuinjutsu à partir des Saints Écrits du Sage des Six Chemins... J’imagine que chanter les mantra et injecter du chakra dans les perles peut être vu comme une sorte d'analogue de vos mudra. Alors, technique ou intervention divine ? Qui suis-je pour prétendre faire la différence..."

Devant l’intérêt du jeune chunnin, le vieil homme fit déballer quelques exemplaire des trésors qu'ils avaient réussit à sauver de leur ancien temple.
En effet, certain chapelet semblaient orné d'étranges glyphes presque dérangeant, ou sculptés dans des bois précieux à l’étonnante solidité.
Il désigna aussi tout un tas de petits sachets, contenant saintes reliques et talismans bénis.
"Ces charmes sont souvent très à la mode de nos jours... Chaque temple semble en vendre, pour attirer bonheur et fortune... Et surtout, oboles. Mais ne décrions pas les actes de nos collègues... Il faut bien vivre. Mais certains talismans sont pourtant réellement efficaces, contenant un sceau de Fuinjutsu précis, transmit de génération d'adepte en génération... C'est un art qui se perd, hélas, au profil de grigris purement mercantiles..."

Par contre, le visage du moine s'assombrit et se ferma quand Minato aborda le concept d'un ninja assez puissant pour "stabiliser" le Sekai.
Visiblement, ce n'était pas du tout ce que croyait ces religieux.
"Un vision bien naïve, mais sans doute issus de votre éducation. La violence n'est jamais une solution efficace sur le long terme..." souffla le chef de la minuscule congrégation d'un air las. "Imposer ses vues, ses croyances par la peur ne conduit qu'à plus de souffrance. La peur engendre la haine, la colère et conduit à des décisions radicales qui ne font qu'augmenter la violence... Je sais que c'est un concept difficile à comprendre pour un shinobi, qui vit du sang et pour le meurtre, s'enrobant parfois dans une auto-justification comme c'était pour le Bien de tous... Et au final, on se retrouve seul contre tous. Il y a toujours plus fort que vous, toujours."

Son disciple, lui aussi bien âgée hocha la tête en servant du tofu frit. Pourtant, il contredit son maître sur ce dernier point.
"Shinobi-san soulève tout de même un point intéressant. Si le Sage des Six Chemin faisait son retour parmi nous, sa puissance lui permettrait de rallier toutes les nations..."
"Sa sagesse et son charisme plutôt !" contra l’ancêtre en le foudroyant du regard. "Jamais le Sage n'a prôné la violence et nous savons bien que ses disciples ont dévoyés ses enseignements, abandonnant la mystique pour les armes !"

"Néanmoins, la sagesse et les bonnes intentions ne sont rien non plus si elle ne disposent pas d'une puissance tangible et visible pour les asseoir dans ce monde chaotique. Ainsi par exemple, les Villages Cachés ont permis la création des Grandes Nations et l'arrêt des guerres incessantes..."
"Mais par la diplomatie ! Pas par les armes ! L'alliance des Senju et des Uchiha est signe d'illumination et de bon sens, pas de tractations iniques avec un couteau sous la gorge."
"Une diplomatie soutenue par la puissance combinée des clans ninjas."
"Une puissance qui put mener à l'hubris ! Même le sage Senju Hashirama et le redoutable Uchiha Madara ont succombé à la folie, ivres de leur propre pouvoir ! A vouloir imposer leur volonté par la force, ils n'ont fait que déchaîner mort et destruction !"
Le disciple ne dit rien, ne pouvant nier les terrifiants dégâts qu'avait infligé au Sekai le duel légendaire des deux ninjas.

Le vieillard sourit à Minato en lui servant du thé.
"Veuillez nous excuser : nous ne sommes que deux vieux idiots qui ressassons théorie et vieilles histoire dans notre coin. Bien évidemment, j'imagine qu'en tant qu'homme de l'ombre vous avez des visions bien différente de celles de deux vieux mystiques. J'espère que nous ne vous avons pas trop ennuyé."
"En tout cas, il est bel et bon que des ninja comme vous s'intéressent au passé. Comme vous l'avez dit si justement, il s'agit des fondations de l'avenir. Voilà pourquoi notamment nous sommes venus à Uzushio. Au moins nos enseignements ne seront pas perdu..."

Le bonze en chef laissa retomber son regard sur le paravent savamment orné et répondit à retardement à une des questions de Minato.
"Les démons... Voilà des croyances fascinantes. Il y a des éons, notre ordre comptait des chasseurs de démons." l'informa-t-il d'une voix rauque mais aussi empreinte de nostalgie d'un passé glorieux et depuis longtemps enfuis.
"Mythes et légendes que tout cela." coupa son disciple en secouant la tête. "La plupart de ses récits ne sont que des contes servant d'avertissement ou de leçon de vie ou de morale. L'homme est bien pire que les démons."

"Hmmmm... La plupart, sans doute. Mais pas tous. Il est des choses et des êtres qui rodent à coté de notre réalité. Et y pénètre parfois. Quant à leurs intentions... Qui peut le dire ? Mais en tout cas, non, tous les démons n'ont pas soif de sang humain. Certains ont des désirs beaucoup plus complexes..."
"Ou plus simple !" interrompit à nouveau l'autre vieillard d'un ton goguenard et le rouge aux joues. "Ah, je me rappelle mon jeune temps, à se glisser en douce dans la salle des archives pour compulser certains rouleaux décrivant un peu trop en détail les frasques de certain yôkai amateur de plaisir charnel !"
"Te rappelles-tu des coups de bâton que vous preniez ensuite ? S'imaginer pouvoir duper ses aînés..."
"Maintenant je me dis que c'était parce que vous aviez fait de même plus jeunes."
"... Toujours est-il que tout les démons ne sont pas avide de chair humide. Certains ne sont même pas maléfiques à proprement parlé, mais aiment jouer des tours aux humains et les faire tourner en bourrique. Ou bien, ils peuvent obéir à des codes ou des impératifs totalement différents de notre, hors de notre logique et de notre morale..."


   
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
J'étais heureux de pouvoir aider les moines, en les aidants je me sentais utiles. Cette journée aurait pu tout a fait être morne et ennuyante mais au vu de ce que je peux écouter elle s’avérait très enrichissante en vérité. Je le compris quand le moine très sage(surement le chef des moines) pris la parole pour m'enseigner les bases du fuiinjustu. Attention ici pas de techniques mais les prémices du ninjustu et même les début du chakra en vérité. lors de ce repas frugal je restais silencieux essayant de faire en sorte que la sagesse de l'ancien puisse me guider.

""Si des récits font état de démons repoussé par la simple force de volonté ou la pureté d'un prêtre méritant ou par un signe religieux particulièrement bénit, d'autres explications sont possibles pour ses légendes. Certains de nos chapelets sont ornés de symboles ésotérique. Comme je vous l'ai dit, ce sont les moines qui ont formalisés les premier le Fuinjutsu à partir des Saints Écrits du Sage des Six Chemins... J’imagine que chanter les mantra et injecter du chakra dans les perles peut être vu comme une sorte d'analogue de vos mudra. Alors, technique ou intervention divine ? Qui suis-je pour prétendre faire la différence..."


-Eh bien, vous êtes quelqu'un de très sage et de très expérimenté. Mais je vous en prie continuez. J'ai envie d'en entendre plus. Vous avez parlé du sage des six chemins ... Êtes vous certain qu'il existe ?


Il me montra tout un tas d'objets a la fois précieux mais communs. des talismans, des charmes, des amulettes que je contemplais avec attention.

"Ces charmes sont souvent très à la mode de nos jours... Chaque temple semble en vendre, pour attirer bonheur et fortune... Et surtout, oboles. Mais ne décrions pas les actes de nos collègues... Il faut bien vivre. Mais certains talismans sont pourtant réellement efficaces, contenant un sceau de Fuinjutsu précis, transmit de génération d'adepte en génération... C'est un art qui se perd, hélas, au profil de grigris purement mercantiles..."


Je buvais littéralement ses paroles en hochant la tête mes yeux plongés dans les artefacts qu'ils avaient sur eux. Les chapelets étaient finement taillés et pourtant il ne s’agissait pas juste d'un vulgaire chapelet il avais l'air extrêmement spécial. Désigné dans un but precis. Comment nos ancêtres pouvaient avoir toute cette connaissance et comment étions nous arrivés là? Nous sortons d'une période guerre intense et voila que rebelote l'empire reprends les hostilités. Cela ne s’arrêtera donc jamais?
Malgré tout j'ai eu l'impression de fâcher le sage quand je lui ai parlé de cet être qui pourraient tous nous réunir:

"Un vision bien naïve, mais sans doute issus de votre éducation. La violence n'est jamais une solution efficace sur le long terme...Imposer ses vues, ses croyances par la peur ne conduit qu'à plus de souffrance. La peur engendre la haine, la colère et conduit à des décisions radicales qui ne font qu'augmenter la violence... Je sais que c'est un concept difficile à comprendre pour un shinobi, qui vit du sang et pour le meurtre, s'enrobant parfois dans une auto-justification comme c'était pour le Bien de tous... Et au final, on se retrouve seul contre tous. Il y a toujours plus fort que vous, toujours."


"Shinobi-san soulève tout de même un point intéressant. Si le Sage des Six Chemin faisait son retour parmi nous, sa puissance lui permettrait de rallier toutes les nations..."


"Sa sagesse et son charisme plutôt !" contra l’ancêtre en le foudroyant du regard. "Jamais le Sage n'a prôné la violence et nous savons bien que ses disciples ont dévoyés ses enseignements, abandonnant la mystique pour les armes !"


"Néanmoins, la sagesse et les bonnes intentions ne sont rien non plus si elle ne disposent pas d'une puissance tangible et visible pour les asseoir dans ce monde chaotique. Ainsi par exemple, les Villages Cachés ont permis la création des Grandes Nations et l'arrêt des guerres incessantes..."


"Mais par la diplomatie ! Pas par les armes ! L'alliance des Senju et des Uchiha est signe d'illumination et de bon sens, pas de tractations iniques avec un couteau sous la gorge."


"Une diplomatie soutenue par la puissance combinée des clans ninjas."


"Une puissance qui put mener à l'hubris ! Même le sage Senju Hashirama et le redoutable Uchiha Madara ont succombé à la folie, ivres de leur propre pouvoir ! A vouloir imposer leur volonté par la force, ils n'ont fait que déchaîner mort et destruction !


Le sage me servis du thé en souriant, un sourire las de devoir toujours se battre pour la moindre petite chose:

"Veuillez nous excuser : nous ne sommes que deux vieux idiots qui ressassons théorie et vieilles histoire dans notre coin. Bien évidemment, j'imagine qu'en tant qu'homme de l'ombre vous avez des visions bien différente de celles de deux vieux mystiques. J'espère que nous ne vous avons pas trop ennuyé."


"En tout cas, il est bel et bon que des ninja comme vous s'intéressent au passé. Comme vous l'avez dit si justement, il s'agit des fondations de l'avenir. Voilà pourquoi notamment nous sommes venus à Uzushio. Au moins nos enseignements ne seront pas perdu..."

Je tendis les bras devant moi et les secouais négativement très gêné de les avoir fait avoir une dispute:

-Ne vous excusez pas! Ce n’était pas ce que je voulais dire...Veuillez m'excuser j'aurais du être plus éloquent.
Ce que je voulais dire ...Bon vous allez trouver cela vraiment naïf j'en suis persuadé. Mais bon bref je me lance:J'aimerais qu'un ninja puisse devenir assez fort et sage pour protéger tout les hommes.Et si c'est possible j'aimerais devenir cette personne un allié puissant et un terrible adversaire pour ceux qui s'en prendrais aux autres.Je ne connais pas bien le sage des 6 chemins mais je connais certaines légendes comme celle de ichibi. J'aime penser que un jour nous et ces créatures pourront nous mettre sur un pied d'égalité.D'un autre coté je suis assez a cheval sur les règles et je me fie au coté tactique, a la puissance brute. Mais pas parce que j'aime ça ou que je penses ainsi, j'ai été recueilli par le village de Uzushio tout petit avec ma sœur cadette du coup je me sens redevable infiniment envers le village et je penses a sa sécurité ou a son bien comme vous le dites si bien.
Je sais bien que c'est impossible de tout avoir donc je fais taire cette petite voix dans me tête puisque c'est presque impossible que cela réussisse un jour.


Je marquais un temps de pause, puis regardant avec un air interrogateur les deux moines je demandais:

-Vous avez parlés de Uchiha madara et Hashirama Senju, qui sont ces gens ?Et comment on t'il fait pour devenir si fort ? VOus avez bien parlé de mort et de destruction...Je ne connais pas bien l'histoire des ninjas avec les petits boulots que j'ai a coté donc je vais peut être poser une question idiote de temps en temps.

Le vieux sage porta son regard sur le paravent en question et me répondis finalement:

-Les démons... Voilà des croyances fascinantes. Il y a des éons, notre ordre comptait des chasseurs de démons."


-Des chasseurs de démons ?


-Mythes et légendes que tout cela...La plupart de ses récits ne sont que des contes servant d'avertissement ou de leçon de vie ou de morale. L'homme est bien pire que les démons.


Je me tournais avec une mine offusquée vers le disciple qui devenait un peu irrespectueux.

-Peut être mais je suis ici pour cela non?Pour écouter des mythes et des légendes.Et vous êtes les deux seules personnes a bien avoir l'envie de me les raconter. Tout peut être important.Continuez je vous en prie,
fis je a l'attention du grand sage.

-Hmmmm... La plupart, sans doute. Mais pas tous. Il est des choses et des êtres qui rodent à coté de notre réalité. Et y pénètre parfois. Quant à leurs intentions... Qui peut le dire ? Mais en tout cas, non, tous les démons n'ont pas soif de sang humain. Certains ont des désirs beaucoup plus complexes..."


Assis et les yeux qui brillaient en écoutant les récits de l'homme je m'imaginais des monstres capable de penser, reflechir, ressentir comme nous. Sur le moment j'avais envie d'en rencontrer un là maintenant tout de suite!

-Ou plus simple !Ah, je me rappelle mon jeune temps, à se glisser en douce dans la salle des archives pour compulser certains rouleaux décrivant un peu trop en détail les frasques de certain yôkai amateur de plaisir charnel !"

Je regardais l'autre vieillard en tournant la tête sur le coté ne comprenant pas tout de suite de quoi il était question puis mon cerveau eu un déclic ce qui résulta de ma couleur de peau aussi cramoisie que mes yeux.

-Te rappelles-tu des coups de bâton que vous preniez ensuite ? S'imaginer pouvoir duper ses aînés...


-Maintenant je me dis que c'était parce que vous aviez fait de même plus jeunes.


-... Toujours est-il que tout les démons ne sont pas avide de chair humide. Certains ne sont même pas maléfiques à proprement parlé, mais aiment jouer des tours aux humains et les faire tourner en bourrique. Ou bien, ils peuvent obéir à des codes ou des impératifs totalement différents de notre, hors de notre logique et de notre morale...


-Vous parlez des démons à queues c'est cela ? Vous les connaissez ? Ou il y a des écrits sur la question?Es que Ichibi est le seul dans son espèce ? Les journaux n'en parlent pas vraiment.Peut être que on pourrait arriver à...devenir amis?

Je m'étais presque levé tellement l'excitation de savoir si oui ou non ces créatures de légendes existaient. Mon cœur battait a tout rompre. Peut être que ça, c'était la clé.Mais je m'étais stoppé je me trouvais ridicule.

-Veuillez m'excuser.Je ne sais pas ce que je dis
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
PNJ
De vieilles histoires

Le (maigre) repas végétarien touchait à sa fin, mais pas les histoires et légendes comptées par les deux vieillard de la congrégation.
Ils semblaient avoir trouvé un bon public en la personne du jeune Minato et n'ayant plus eut de disciples à former depuis des éons dans leur monastère isolé, les moines étaient ravis d'enfin partager leur savoir.

Le jeune homme les rassura en montrant qu'il n'était pas qu'une brute en quête de puissance, même si les deux ancètres n'aimaient visiblement guère les gens qui imposaient par la force leurs convictions ou leur idée. Ils avaient déjà connus ça...
Minato les interrogea ensuite sur Uchiha Madara et son éternel rival, Hashirama Senju.
"Je suis étonné que vous n'en sachiez pas plus que nous à ce sujet." laissa tomber le vieux maître d'un ton doux mais un peu perplexe. "Il s'agit après tout de ninjas célèbres, dont l'ultime affrontement à bouleverser le Sekai. Je n'en ai pas tout les détails, mais visiblement un désaccord a surgit entre les deux rivaux qui avaient initié la fondation du premier Village Caché. En un instant, la noble entreprise vacilla et le spectre des guerres shinobis refit surface..."

"L'hubris, sans nul doute." intervint son disciple en hochant la tête d'un air entendu. "Et la fierté. Celui qui deviendrait le premier Hokage serait sans doute adoubé par l'histoire comme légendaire..."
"Toujours est-il qu'incapable de se mettre d'accord et ressassant des conflits passé, les deux ninjas se lancèrent dans un duel terrible qui ravagea le Sekai. Des lacs et des vallées furent creusé alors que les deux guerriers au pic de la puissance shinobi déployaient des techniques interdites."
"Et au final, aveuglés par leur conflit personnel, leur rage et leur fierté, les deux rivaux s’entre-tuèrent, marquant à jamais les esprits."
"Un vivant avertissement sur la corruption qu’entraînent le pouvoir et la fierté mal placée." termina le vieux bonze en secouant la tête d'un air désolé. "Et cela n'a guère arrangé la réputation des shinobi, destructeurs aveugles et assassins. Heureusement, Akimichi Chô réussit à rassembler derrière lui les ninjas de Konoha et à poursuivre le rêve d'une organisation commune. Et ainsi est née le Pays du Feu, puis, suivant cet exemple d'impossible coopération entre clan ninja, le Pays des Tourbillons et le Pays du Vent. Ce triptyque de puissance et d'alliance inespérée stabilisa le Sekai... J'espère que nul ne sera assez fou pour déstabiliser l'ensemble..."

Après cette explication sur le terrible combat des deux shinobis mythiques, les deux vieillards abordèrent la question des démons. Et même, des démons à queues.
"Et oui, il y a bien longtemps certains monastères étaient convaincus d'avoir la mission divine de chasser le Mal !" s'enorgueillit l'antique disciple en se regorgeant de fierté. "Par l’entraînement et l'étude des anciens écris du Sage des Six Chemins, certains temples formaient des Onmyojî ou des exorcistes manipulant le Ki ou le Chakra, donnant lieu à milles légendes et à des ordres de moines-guerriers..."
"Ceci a bien sûr put être enjolivée par le passage du temps. Chasseur de monstre ou juste combattant qui punissaient les bandit convoitant les richesses des temples ? Difficile à dire. J'aurais tendance à dire que les deux ont coexisté. Il y a tant de mystère en ce monde et le chakra permet de réaliser de véritables miracles... Ou des actes terribles ! Démon ou shinobi aux pouvoirs inexplicables par la populace ? Là encore le doute est permis. Tant de choses, tant de récits ont été perdu lors des guerres incessantes..."

Son vieux disciple acquiesça de la tête et s'en alla resservir le thé aux convives, alors que le maître de la minuscule congrégation de réfugiés contemplait les trésors non encore déballé qui encombrait leur nouveau monastère.
"Aaaah, les Bijuu..." soupira-t-il, claquant sa langue contre son palais. "Une fascinante question. A l'inverse des discrets yokai, leur présence est avérée et fort peu discrète vu leur masse titanesque... Mais ils ont le chic pour disparaître eux aussi comme des démons. Leurs actes sont incompréhensibles, leur puissance faramineuse. Est-ce une sorte géante et surpuissante de yokai ? Des divinités bien loin de la compréhension humaine ? Une manifestation brutale mais naturelle du chakra ? Les théories sont multiples et toute élusives. Difficile d'étudier ce genre de calamité ambulante... Certain les vénèrent comme des Dieux, d'autres les craignent comme des démons."

"Ils existent depuis la nuit des temps, peut être comme gardien du monde ou simple rappel qu'il existe des mystères inaccessible à l'Homme." continua son disciple dans un souffle, comme s'il ne voulait pas attirer sur lui l'attention de ces monstres. "Les écrits sont clair : il en existe neuf, chacun étant totalement différent et étranger et pourvu d'un nombre de queues différents. Sont-ils purement maléfique ou les destructions qu'ils causent ne sont-elles qu'inattention ou indifférence pour le genre humain ? Pour eux, nous ne sommes peut-être que des insectes, des moucherons agaçant qu'ils balayent sans même y faire attention..."

Le plus ancien des deux bonzes répondit à Minato, citant les Bijuu qu'ils connaissait et certaines de leur caractéristiques.
"Ichibi, Dieu des Sables Ensanglanté est le plus connu et s'avèrent vénéré par un culte souvent violent. On peut aussi remarquer des rapports entre les Bijuu et d'autres yokaï. Certain voient en Ichibi une sorte de Tanuki. Nibi ressemble apparemment à un Matatabi, un démon-chat à deux queues et Kyûbi semblerait apparenté aux Kitsune, les esprit-renard dont les plus puissants aurait comme lui neufs queues... Alors sont-ils une forme géante et dominante de ces yokai ? Leurs dieux tutélaires ? Qui peu le dire... En tout, ce n'est pas le genre de puissance que devraient déranger les hommes..."

   
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
"Je suis étonné que vous n'en sachiez pas plus que nous à ce sujet.Il s'agit après tout de ninjas célèbres, dont l'ultime affrontement à bouleverser le Sekai. Je n'en ai pas tout les détails, mais visiblement un désaccord a surgit entre les deux rivaux qui avaient initié la fondation du premier Village Caché. En un instant, la noble entreprise vacilla et le spectre des guerres shinobis refit surface..."

"L'hubris, sans nul doute." intervint son disciple en hochant la tête d'un air entendu. "Et la fierté. Celui qui deviendrait le premier Hokage serait sans doute adoubé par l'histoire comme légendaire..."


"Toujours est-il qu'incapable de se mettre d'accord et ressassant des conflits passé, les deux ninjas se lancèrent dans un duel terrible qui ravagea le Sekai. Des lacs et des vallées furent creusé alors que les deux guerriers au pic de la puissance shinobi déployaient des techniques interdites."


-Des techniques interdites ?Que voulez vous dire ?


"Et au final, aveuglés par leur conflit personnel, leur rage et leur fierté, les deux rivaux s’entre-tuèrent, marquant à jamais les esprits."


"Un vivant avertissement sur la corruption qu’entraînent le pouvoir et la fierté mal placée." termina le vieux bonze en secouant la tête d'un air désolé. "Et cela n'a guère arrangé la réputation des shinobi, destructeurs aveugles et assassins. Heureusement, Akimichi Chô réussit à rassembler derrière lui les ninjas de Konoha et à poursuivre le rêve d'une organisation commune. Et ainsi est née le Pays du Feu, puis, suivant cet exemple d'impossible coopération entre clan ninja, le Pays des Tourbillons et le Pays du Vent. Ce triptyque de puissance et d'alliance inespérée stabilisa le Sekai... J'espère que nul ne sera assez fou pour déstabiliser l'ensemble..."


Sage et droit j'écoutais cette histoire. J'avais la réponse de pourquoi je ne connaissais rien a ces histoires en effet j'évitais les histoires qui se finissent mal.Ce Madara Uchiha et ce Hashirama Senju  avaient vraiment fait tout ça pour...rien? Pour ne rien prouver ? Ces ninjas légendaires n'avaient que de légendaire que leur bêtise.Il se sont entretués et tout cela n'était que du bruit et beaucoup de souffrance pour rien.

-Comment ces ninjas ont obtenus une force pareille ? Enfin vous avez dit que leur combat a ravagé le sekai, je trouve ça très injuste. Il y avaient de gens plus méritant de ce pouvoir et plus sage pour mener les hommes.


Je rougissais quelques instants et me confondait en excuses :

-Enfin je veux dire que je ne sais pas si je suis le meilleur pour juger de leur situation mais c'est mon ressenti.J'ai confiance en notre alliance avec Konoha. Nous pourrions aller tellement loin si nous collaborions tous ! Imaginez la force que nous aurions! L’expérience et la sagesse de tout les villages cachés ce n'est pas rien .


J'avais ris a la fin de la phrase. Qu'es que je racontais? Je savais très bien que c'était impossible.Mais ce doux rêve était secrètement le mien et je l'avais évoqué sur le ton de l'humour. Cela sonnait tellement naïf, pur...Tellement moi. Je n'étais pas grand chose aujourd'hui mais il avais comme une petite voix dans même tête qui ne cessait d'y croire. Étais je vraiment devenu adulte ? Je m'attendais a ce que les moines me rient au nez.

Vint alors la question des démons et les moines en savaient des choses sur ces créatures:

"Et oui, il y a bien longtemps certains monastères étaient convaincus d'avoir la mission divine de chasser le Mal !Par l’entraînement et l'étude des anciens écris du Sage des Six Chemins, certains temples formaient des Onmyojî ou des exorcistes manipulant le Ki ou le Chakra, donnant lieu à milles légendes et à des ordres de moines-guerriers..."


"Ceci a bien sûr put être enjolivée par le passage du temps. Chasseur de monstre ou juste combattant qui punissaient les bandit convoitant les richesses des temples ? Difficile à dire. J'aurais tendance à dire que les deux ont coexisté. Il y a tant de mystère en ce monde et le chakra permet de réaliser de véritables miracles... Ou des actes terribles ! Démon ou shinobi aux pouvoirs inexplicables par la populace ? Là encore le doute est permis. Tant de choses, tant de récits ont été perdu lors des guerres incessantes..."

-Des moines guerriers? Cela devait être impressionnant a voir, me contentais-je de commenter.

L'un des deux sages parti et alla chercher un peu plus de thé.Je me considérais pas comme supérieur a ces moines qui avaient vraiment besoin de parler et de partager leur savoir. J'avais envie d'en entendre plus.

"Aaaah, les Bijuu...Une fascinante question. A l'inverse des discrets yokai, leur présence est avérée et fort peu discrète vu leur masse titanesque... Mais ils ont le chic pour disparaître eux aussi comme des démons. Leurs actes sont incompréhensibles, leur puissance faramineuse. Est-ce une sorte géante et surpuissante de yokai ? Des divinités bien loin de la compréhension humaine ? Une manifestation brutale mais naturelle du chakra ? Les théories sont multiples et toute élusives. Difficile d'étudier ce genre de calamité ambulante... Certain les vénèrent comme des Dieux, d'autres les craignent comme des démons."

"Ils existent depuis la nuit des temps, peut être comme gardien du monde ou simple rappel qu'il existe des mystères inaccessible à l'Homme.Les écrits sont clair : il en existe neuf, chacun étant totalement différent et étranger et pourvu d'un nombre de queues différents. Sont-ils purement maléfique ou les destructions qu'ils causent ne sont-elles qu'inattention ou indifférence pour le genre humain ? Pour eux, nous ne sommes peut-être que des insectes, des moucherons agaçant qu'ils balayent sans même y faire attention..."


"Ichibi, Dieu des Sables Ensanglanté est le plus connu et s'avèrent vénéré par un culte souvent violent. On peut aussi remarquer des rapports entre les Bijuu et d'autres yokaï. Certain voient en Ichibi une sorte de Tanuki. Nibi ressemble apparemment à un Matatabi, un démon-chat à deux queues et Kyûbi semblerait apparenté aux Kitsune, les esprit-renard dont les plus puissants aurait comme lui neufs queues... Alors sont-ils une forme géante et dominante de ces yokai ? Leurs dieux tutélaires ? Qui peux le dire... En tout, ce n'est pas le genre de puissance que devraient déranger les hommes..."

Je déglutissais. Alors ils existaient bel et bien et ils étaient...fascinants.Peut être était ce même  relié a leur plus petits Yokai ! J’étais a la fois terrifié mais profondément intrigué d'en voir un de mes yeux.

-Ces créatures sont fascinantes ! Avais je répondu après que les sages aient fini de parler. Es ce que quelqu'un les as deja écoutés ? Observées ? Peut et que le sage des six chemins en savaient beaucoup sur eux! Non ? Vous ne croyez pas ? si ce sont vraiment des choses très anciennes et puissantes qui sont tirés de la nuit des temps le sage a surement pu les étudier garce a ses pouvoirs non? Et peut être que oui effectivement elles ne supportent pas les humains mais elles sont douées d'une certaines intelligence non? Peut être qu'il est possible de leur parler ...?

Je fis une grimace:

-Bon ca a l'air dingue comme ça mais ce sont sans doutes les créatures les plus vieilles que nous connaissons non? Si on arrivait a  leur parler ? A tisser des liens avec elles...?


Mon visage s'assombrit quand je me rendis compte que je me rendait ridicule devant les deux sages je repris juste.

-Pardonnez moi je ne savais ou j'avais la tête.Je sais bien que c'est impossible mais j'ai envie d'essayer d'en apprendre plus. Si ce sont des créatures intelligentes elles doivent vivre la solitude et le regard des humains perpétuellement. ne jamais pouvoir sortir librement, vivre caché. Ce n'est spa une vie de rêve vous voyez.Pour vous contredire monsieur je ne pensent pas que nous soyons des insectes pour elles enfin juste autre chose. Sinon pourquoi se cacher ? Pourquoi ne pas ravager nos villes ? Non au contraire de ça ils se cachent et font en sorte de disparaitre. Tout ce la cache quelque chose j'en suis sur.

J'étais déterminé a trouver de quoi il en retournait.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Messages : 2353
Date d'inscription : 16/03/2017
Re: De vieilles histoires... Mar 17 Sep - 21:06
PNJ
De vieilles histoires

Le repas frugal des moines étaient terminé et la soirée déjà bien avancé.
Cependant, ravi d'avoir un peu de compagnie dans leur nouvelle congrégation si loin de leurs terres natales, les deux vieillard ne chassèrent pas l'uzujin et continuèrent à répondre à ses questions alors que la lune jouait à cache-cache avec les nuages.

"Fascinantes et mortelles." déclara sentencieusement le vieux prêtre en chef, tout en secouant la tête. "Certaines choses ne doivent pas être connu, ne pas être dérangé. Les Kami ont laissé certains mystères, mais ce n'est pas forcement aux hommes de les dévoiler. Les Bijuu sont une énigme qu'il n'est pas sage de confronter."
Son disciple grogna, pas forcement de son avis.
"Surtout pour des ninja." ajouta-t-il cependant, dans un sourire amer. "Sauf votre respect, Minato-san, vos semblables ont plutôt tendance à tout transformer en arme. Je n'ose imaginer ce qu'ils feraient de la puissance d'un Bijuu..."
"Une irrémédiable catastrophe. Ou un paradis... Allez savoir. Les effroyables guerres shinobis ont fini par déboucher sur un progrès, une alliance stabilisant le chaos du Sekai. Tout est donc possible." contra son supérieur, pensif.

Il réfléchit aux questions du jeune Minato en terminant son thé.
Même lui ne connaissait pas grand chose à ces créatures et il serait bien en peine de rassembler les réponses voulus par le jeune ninja d'Uzushio.
"Oh, moult sage et aventurier se sont risqués à les étudier ou juste les observer, de loin de préférence. Les plus hardis ont même essayé de leur parler. Généralement, ils se sont fait massacrés, aussi nous n'avons que des récits de secondes mains et des légendes... En tout cas, intelligent, vicieux et capable de communiquer, oui, ils le sont. La plupart des Yokai de haut rang en sont capables. Ils sont même réputé plus malin et instruit que les humains. Qui sait quels secrets du monde ils connaissent... Mais jamais en tout cas, ils n'ont montré, eux ou les Bijuu, la moindre velléité de les partager."

Son disciple se fit lui aussi pensif et partagea quelques rumeurs avec l'uzujin curieux.
"Une légende racontent qu'une ville portuaire aurait offert du sake sacré aux divinités de la mer pour les protéger d'un Bijuu. Ou au Bijuu lui-même, je ne me rappelle plus. Il me semble aussi qu'un clan de ninja se vantent d'en avoir repousser un... Vous devriez peut-être les contacter. En tout cas, cela montre qu'il est possible de négocier avec eux. Mais ils sont aussi imprévisible que la tempête. Nous sommes des fourmis pour eux : il est possible qu'ils ne nous épargnent que par jeu..."

Pour finir le plus ancien des moines aborda une dernière théorie pour répondre aux interrogations du jeune ninja.
"Certains bonzes ont je crois émis l'idée d'une sorte de cycle d'activité des Bijuu. Immortels, éternels, ils sont au delà de la compréhension humaine. Le temps n'a donc pas la même valeurs pour eux. Quelques centaines d'années ne sont peut être pour eux qu'une somme réparateurs. Et malins comme ils sont, ils doivent disposer de repaire les soustrayant à l'inquisition des hommes..."
"Cela n'a jamais été prouvé. D'autres érudits pensent que comme de nombreux Yokai, ils peuvent entrer et sortir à leur guise de notre monde, de notre réalité. Ils n'y viendraient que pour se distraire, chasser peut-être ou se livrer à des activités qui nous dépassent... Sont-ils tous rivaux ? Égaux ? Quelle relations ont-ils avec ceux qui les vénèrent ? Avec les autres Yokai. Nul ne le sait avec exactitude..."

Sur cette conclusion, la soirée toucha à sa fin.
Il ne restait plus de thé et le temple encombré de cartons pas encore déballé. Il restait encore tant à faire pour les deux vieux réfugiés... Mais cela attendrait demain.
En s'inclinant, ils se retirèrent pour gagner les quartiers de repos.

   
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: De vieilles histoires... Mar 24 Sep - 14:48
Invité
"Fascinantes et mortelles.Certaines choses ne doivent pas être connu, ne pas être dérangé. Les Kami ont laissé certains mystères, mais ce n'est pas forcement aux hommes de les dévoiler. Les Bijuu sont une énigme qu'il n'est pas sage de confronter."

"Surtout pour des ninja." ajouta-t-il cependant. Sauf votre respect, Minato-san, vos semblables ont plutôt tendance à tout transformer en arme. Je n'ose imaginer ce qu'ils feraient de la puissance d'un Bijuu..."


"Une irrémédiable catastrophe. Ou un paradis... Allez savoir. Les effroyables guerres shinobis ont fini par déboucher sur un progrès, une alliance stabilisant le chaos du Sekai. Tout est donc possible."


Je déglutissais au moment ou le sage parlait. Il avait raison c'etait un risque, le plus gros risque que l'on pouvais prendre dans une vie. Il ne fallait pas plaisanter avec un sujet pareil. Mais il avais tout d'abord "fascinantes" quelque chose me disais que peut être le vieux sage partageait mon point de vue.

-Je comprends, mais on saura rien en ne tentant rien non plus. Vivrons nous dans la peur de l'inconnu jusqu’à la fin de nos vies ? En effet dans les mains de n'importe qui nous courrons tous a la mort. Mais s'il faut prendre ces risque je les prendrais. Si cela peux stabiliser le sekai, une arme de dissuasion jamais de terreur. Les villages comprendront que s'attaquer mutuellement ne sers a rien si ce n'est récidiver la guerre Madara-Hashirama.Certes c'est dangereux mais ils sont peut être la clé qu'il nous manque pour comprendre notre passé, on ne peux pas vraiment faire comme si ils n'existaient pas et attendre qu'un beau jour d'ennui l'un d'eux vienne raser un autre village.

Vint la question a propos de personnes ayant côtoyé les bijuus de près ou de loin:

"Oh, moult sage et aventurier se sont risqués à les étudier ou juste les observer, de loin de préférence. Les plus hardis ont même essayé de leur parler. Généralement, ils se sont fait massacrés, aussi nous n'avons que des récits de secondes mains et des légendes... En tout cas, intelligent, vicieux et capable de communiquer, oui, ils le sont. La plupart des Yokai de haut rang en sont capables. Ils sont même réputé plus malin et instruit que les humains. Qui sait quels secrets du monde ils connaissent... Mais jamais en tout cas, ils n'ont montré, eux ou les Bijuu, la moindre velléité de les partager.

-C'est vraiment dommage.Peut être qu'ils n'ont pas assez confiance?


"Une légende racontent qu'une ville portuaire aurait offert du sake sacré aux divinités de la mer pour les protéger d'un Bijuu. Ou au Bijuu lui-même, je ne me rappelle plus. Il me semble aussi qu'un clan de ninja se vantent d'en avoir repousser un... Vous devriez peut-être les contacter. En tout cas, cela montre qu'il est possible de négocier avec eux. Mais ils sont aussi imprévisible que la tempête. Nous sommes des fourmis pour eux : il est possible qu'ils ne nous épargnent que par jeu..."

-Pourquoi pas ? Je me ferais un honneur d'aller glaner quelques informations supplémentaires sur vos conseils. J’espère être a la hauteur de la tache que je me confie. Si vous pouvez me noter ici...

Je lui tendis mon carnet et une page blanche ainsi qu'un pinceau pour récupérer les précieuses informations.Ma dernière théorie fis mouche dans l'esprit des deux sages:

-Certains bonzes ont je crois émis l'idée d'une sorte de cycle d'activité des Bijuu. Immortels, éternels, ils sont au delà de la compréhension humaine. Le temps n'a donc pas la même valeurs pour eux. Quelques centaines d'années ne sont peut être pour eux qu'une somme réparateurs. Et malins comme ils sont, ils doivent disposer de repaire les soustrayant à l'inquisition des hommes...


-Cela n'a jamais été prouvé. D'autres érudits pensent que comme de nombreux Yokai, ils peuvent entrer et sortir à leur guise de notre monde, de notre réalité. Ils n'y viendraient que pour se distraire, chasser peut-être ou se livrer à des activités qui nous dépassent... Sont-ils tous rivaux ? Égaux ? Quelle relations ont-ils avec ceux qui les vénèrent ? Avec les autres Yokai. Nul ne le sait avec exactitude...

Je m'inclinais respectueusement et les remerciais profondément de leurs informations et pour le temps qu'ils m'aveint accordés.

-Je vais rentrer vous devez être épuisés.Merci encore... Et vous en faites pas je trouverais un moyen!


J'ouvrais la porte d'entrée et la refermais avant d’être confronté a l'air froid du soir. D'un bond je me propulsais sur les toits de la ville. il était temps que je rentre chez moi. Bijuus quels mystères recelez vous encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.

Acte II -  Infestation