:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La naissance de l'ouragan d'Uzushio [Aneko, Kuragari & Haruka]

avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

L'Uzukage m'avait convoqué dans son bureau quelques jours plus tôt pour me nommer chef d'équipe et mettre deux shinobi sous mon commandement. Il ne les avait pas convoqué, il avait apparemment envoyé des messagers leur porter une convocation. Il avait choisi de jouer les mystérieux et avait refusé de me donner d'autres informations que le nom de mes coéquipiers. Parmi eux se trouvait une personne que je connaissais bien, trop bien... Il s'agissait de Misatachi Kuragari, mon mentor si on pouvait appeler quelqu'un qui poussait les autres à faire des bêtises avec lui comme ça, il était plus âgé que moi mais je savais pas vraiment à quoi m'attendre de lui hormis ses extraordinaires idées de bêtises. L'autre était Omura Aneko, c'était donc quelqu'un qui devait posséder l'Hiden Omura ou qui se spécialisait dans les soins... Aneko... Ce prénom me disait vaguement quelque chose, mais je n'arrivais pas à mettre un visage dessus, ce qui me dérangeait...

Quoiqu'il en soit, le rendez-vous avez été fixé, trois jours après que le message ait été délivré, après la pause déjeuné et à l'entrée du terrain d'entraînement. Comme j'avais été nominé chef d'équipe, j'avais intérêt à être en avance pour éviter de passer pour une paresseuse, surtout si Kuragari comptait me préparer un sale coup. J'avais hâte de voir ce qu'allait donner notre équipe, par contre si mes partenaires ne comptais pas se mette au boulot, j'allais les secouer et pas qu'un peu. Moi, je visais haut, mon but était que l'équipe entière atteigne l'élite. J'étais arrivée deux heures en avance, j'avais pris un repas à emporter et je m'étais installée sur une barrière afin de déguster mon repas, tout en surveillant les passants, guettant l'arrivée de mon mentor.

Toute cette histoire faisait remonter de bons souvenirs, en particulier les bêtises que nous avions fait ensemble... L'échange de statuettes était vraiment pas mal et Kuragari se débrouillait toujours pour trouver des cachettes où monter des plans d'actions. Nous formions une bonne paire tous les deux... J'étais contente d'avoir été nommé chef d'équipe, j'aimais bien faire des missions mais je n'aimais pas la solitude à laquelle j'étais bien souvent confrontée et je n'avais pas connu beaucoup d'équipes... Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu de partenaire, j'étais vraiment toute excitée ! Et puis, j'avais hâte de voir qui était le troisième membre mystère.

Je me rendis bientôt compte qu'il fallait que je songe à ce que l'on allait faire... Il fallait que l'on fasse connaissance, mais cela n'allait pas durer bien longtemps et avoir rendez-vous pour seulement dix minutes était plutôt frustrant... Il fallait donc que je songe à ce que l'on allait pouvoir faire ou se dire... J'avais beau être jeune, j'étais une Jônin et j'avais un certain nombre de responsabilités même si c'était barbant... Bon, déjà fallait qu'on parle des classique, nom, prénom, âge, rang, grade. Puis nous pouvions parler de nos objectifs personnels, de nos centres d'intérêts... Après ça, il pouvait être intéressant de faire une démonstration de nos compétences afin de savoir à quoi s'attendre de chacun et peut être mettre en place une stratégie, un positionnement... Ce qui allait aussi nous permettre d'avoir une idée des types de missions qui nous étaient accessibles...  Une fois mes yakisoba finis, je croquai dans la pomme qui me servait de dessert.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

bad apple

Haruka & Kuro & Aneko

Depuis sa dernière équipe en date, de l’eau avait coulé sous les ponts et bon nombre d’événements pour le moins traumatisants pour Kuragari s’étaient dissipés. Ou au moins amenuisés. A présent, il n’avait plus peur d’être confié à un nouveau Juunin et allait bien souvent – sans politesse aucune – dans le bureau du Senkage afin qu’on lui attribue enfin de nouveaux partenaires. Lui qui était si jovial, si avenant, si bout en train… Il ne supportait vraiment pas la solitude. Aussi trouver de nouveaux amis, de nouvelles personnes avec qui partager ses méfaits était devenu primordial pour lui !
Aussi le Genin s’était encore rendu chez ses supérieurs. Il fut reçu comme il se devait : à coups de pompes au train afin de le faire dégager. Ne connaissait-il donc pas les règles de savoir vivre ? Eux pensaient que non. En réalité, il les connaissait mais c’était propre à sa personnalité que de toujours embêter ceux qu’il côtoyait. Il n’était calme que lorsqu’il dormait et… un Kuro calme au possible ne présageait rien de bon. Pire que de passer sous une échelle ou de croiser un chat noir, comme pouvaient le dire les superstitieux.

Ne pouvant donc pas avoir d’audience avec le dirigeant du village ou même ses sous-fifres, le Misatachi retourna chez lui – enfin, chez sa mère – et cherchait à s’occuper. Il aurait pu aller s’entraîner mais, encore une fois, être seul le frustrait au plus haut point. Mère solitude n’était pas sa meilleure amie, elle ! En parlant de meilleure amie, il aurait pu aller chercher Aneko mais il savait pertinemment qu’elle était trop occupée pour se risquer à une nouvelle maraude. Et puis… Elle était soigneuse et infirmière de Central, le plus grand hôpital d’Uzu. Bien qu’immature, le Genin savait combien il était important pour elle de ne pas faillir à ses fonctions. Après tout, de potentielles vies reposaient entre ses mains…
Après discussion avec sa mère, il fut contraint de l’aider à ranger la maison et d’aller faire les courses histoire qu’elle pût préparer le repas du soir. Non sans râler, il se rendit sur le marché et parcourut les différents étals de nourriture en vérifiant la liste qu’il avait entre les mains. Cela lui prit d’ailleurs peu de temps, aussi s’octroya-t-il une douce escapade au café du coin. Le temps était propice au soleil qui baignait le village de ses rayons et de sa douce chaleur estivale, aussi s’installa-t-il en terrasse. S’il avait été en bonne compagnie, peut-être se serait-il tenté à un léger verre d’alcool – quand bien même il ne tenait pas du tout cette substance. Mais pour le coup, il préféra siroter un café – peut-être bien la seule chose de laquelle il était accro – en balayant l’horizon du regard. Probablement à l’affût d’une bêtise à commettre. Mais rien ne se présenta comme une bon ne opportunité, aussi il décida de rester sage pour le moment.

Sa tasse vide, il la ramena au comptoir, remercia le barman, le paya, laissa un pourboire et lui souhaita une bonne journée avant de repartir chez lui. Une fois devant la porte, il se rendit compte d’une chose… Le plus important… Il avait oublié le plus important… Les sacs de courses étaient restés au bar !!! La voilà, sa bêtise. Au pas de course, il rebroussa chemin et croisa le tenancier avec lesdits sacs. Heureusement que cet homme était d’une bonté infinie ! Il le remercia fortement et prit de nouveau le chemin de la maison, après avoir bien sûr vérifié qu’il n’avait rien oublié d’autre, cette fois. Comme son cerveau, par exemple. Kuragari ouvrit donc la porte, signala sa présence comme le voulait la tradition, ôta ses chaussures et se dirigea vers la cuisine. Là, il posa les sacs sur la table débarrassée et se lava les mains avant de se mettre aux fourneaux.
Pour ce faire, il était évident qu’un tablier était de rigueur. Comme seul celui de sa mère était disponible, il dut se plier à ce jeu du destin et le porta alors qu’elle semblait vraisemblablement être dans la salle de bains. Bah, tant pis. Au moins elle serait satisfaite une fois qu’il aurait terminé son labeur.

« Travail terminé ! Hurla-t-il afin de se faire entendre de cette dernière. »

Quelqu’un frappa soudainement à la porte. Sans réellement réfléchir, c’est un Kuragari vêtu d’un tablier blanc à pois roses et parsemés de fleurs aux mêmes teintes qui se présenta à l’entrée de la maison familiale. Sans se soucier de l’identité de cet inconnu, il ouvrit, un large sourire aux lèvres. Puis la honte le couvrit. Un messager du Senkage était véritablement en train de le dévisager des racines à la cime. Ses joues commencèrent à virer au rouge pour enfin le transformer en pivoine. Il n’était vraiment pas à son aise et ne semblait pas spécialement vouloir le cacher. De toute façon, il ne le pouvait pas.

« Kuragari… ? L’interpella ledit messager, incrédule au possible. Puis, faisant abstraction du spectacle qui se jouait devant lui, surenchérit avant que son interlocuteur n’eût le temps de répondre. Voici votre convocation, vous allez ENFIN avoir une nouvelle équipe. J’espère que vous serez satisfait. En revanche, ne cherchez pas à obtenir plus de détails, moi-même ne suis au fait des membres qui vont devoir subir vos méfaits, soupira-t-il finalement avant de s’éclipser en un nuage de fumée. »

Kuragari se secoua la tête, faisant disparaître toute la honte éprouvée. Sa mère finit par descendre et le rejoignit. Il lui expliqua alors la situation et lui lit la lettre qu ‘il venait de recevoir. Il avait rendez-vous le lendemain au terrain d’entraînement… Il avait tellement hâte de découvrir ses nouveaux équipiers ! Briser cette solitude, cette sempiternelle routine… Enfin l’amusement allait de nouveau emplir sa vie. Les aventures, aussi – et on ne parle pas des femmes qu’il allait peut-être pouvoir rencontrer par la suite ! Il allait sans dire qu’ils avaient rendez-vous en début d’après-midi. Aussi il allait pouvoir faire une grâce matinée, histoire d’être au plus grand de sa forme !

Le lendemain matin, vers dix heures, le Misatachi ouvrit les yeux. Dès lors, un sourire satisfait et ô combien heureux venait terminer son jeune faciès. Rapidement, il alla prendre son café matinal afin de correctement émerger et s’enquit ensuite d’aller prendre sa douche. En sortant, il embrassa rapidement sa mère pour lui dire au-revoir et lui souhaiter une bonne journée avant de se diriger vers son restaurant favori. Là, il prit sa boîte de ramens à emporter favorite et se dirigea vers le lieu de rendez-vous. Il s’agissait de ne pas être en retard. Avoir de l’avance était peut-être même envisageable !
Alors qu’il marchait et mangeait, il se demandait quand même qui allaient être ses nouveaux équipiers. Surtout son ou sa Sensei. Il n’en avait absolument aucune idée. Boh, ça lui ferait une surprise au moins. Terminant son repas, il jeta le tout, sachet et boîte, dans une poubelle non loin et termina sa marche jusqu’au terrain d’entraînement. Il avait encore le temps, mais il ne voulait pas être le dernier.

En s’approchant, il put remarquer une silhouette qui lui était familière. Haruka… Peut-être une simple coïncidence, se disait-il. Mais il n’y avait personne d’autre et le rendez-vous était programmé pour seulement quinze minutes plus tard ! Plus aucun doute possible, elle était désignée pour être ou sa sensei, ou son équipière. Tout fou et heureux au possible, il se rua vers elle.

« HARUKAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! Scanda-t-il son nom. »

Une fois à portée, il lui sauta au cou comme pour la prendre dans ses bras. Il était VRAIMENT heureux de la voir, depuis tout ce temps ! Dire qu’à l’époque ils passaient leurs journées ensemble, que ça soit sur les bancs de l’académie ou en-dehors, à commettre Amaterasu ne savait quelle bêtise… Cette belle époque lui manquait, parfois. Inconsciemment – et à cause d’une bien trop mauvaise habitude – il retira tous ses vêtements d’un geste de la main, ne laissant sur lui que ses sous-vêtements. Il s’écarta un peu de son ancienne « élève » et la fixa dans les yeux, un sourire narquois aux lèvres.

« Bon, vu qu’on va peut-être être des équipiers, j’vais te faire une surprise ! S’exclama-t-il en croisant ses mains. De là, une statue de lui totalement nu apparut aux côtés de sa destinatrice. Les détails de la glace sculptée étaient flagrants. Tout y était. Vraiment tout. Même le plus infime et intime détail était présent. Je suis sûr que ça va te plaire, la taquina-t-il finalement, attendant la dernière inconnue de leur équipe. »

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Alors qu’elle venait tout juste de sortir de salle d’opération et qu’elle se détendait après avoir sauvé la vie d’un pauvre bougre qui avait ingéré un objet métallique pointu, un messager l’avait attendu pour lui donner un rouleau portant le sceau du Senkage. Elle déroula le papier pour découvrir qu’elle rejoignait officiellement une équipe. Ça faisait un bout de temps qu’elle n’avait pas formé une réelle équipe, elle partait le plus souvent seule en mission ou elle était demandée pour former des groupes temporaires. D’ailleurs la missive lui indiquait les noms des deux personnes qui seront ses coéquipiers et ils ne lui étaient pas inconnus. Le premier, était celui de son meilleur ami, Kuro, un jeune homme beaucoup trop farceur et qui se fourrait sans cesse dans les problèmes au point qu’elle le soignait quand il allait trop loin.

Le deuxième nom indiquait une jeune Uzumaki qui était venue récemment se faire soigner, leurs relations commençaient mal car la rouquine avant manquer de respect vis-à-vis du personnel et Aneko lui avait dit franchement sa manière de pensée à ce sujet. Elle allait devoir faire de grands efforts pour oublier cette petite querelle et partir du bon pied. La dernière information inscrite était qu’ils avaient tous les trois rendez-vous dans trois jours sur le terrain d’entrainement. Elle attendit tout de même la réunion d’équipes avec impatience ce demandant ce qui allait se produire car ça promettait.

Lorsque le jour vint, elle arrive cinq minutes en avance, mais cela ne l’empêcha pas d’être dernière. Au moment où elle approche de ses coéquipiers, elle manque de recevoir en pleine figure les vêtements de Kuro. Sur le coup, elle était partagée entre le désespoir et l’amusement. Le farceur tendit à l’Uzumaki, une étrange statuette de glace, le représentant nu avec force de détail. Aneko eut une idée pour taquiner son ami comme elle en avait l’habitude. Arborant, un visage impassible, elle vint se mettre d’un coup à côté de la rouquine pour fixer la statuette d’un air interdit puis se tourner vers sa coéquipière et lui dire à voix basse sachant très bien que Kuro l’entendrait tout de même.

- Il triche sur sa longueur ...

Elle glissa ce commentaire qui était tout sauf innocent comme si c’était une constatation normale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

Toujours assise sur ma barrière, je fermais les yeux, tâchant d'économiser la moindre parcelle d'énergie, me doutant que ce cher Kuragari n'allait pas tenir en place bien longtemps et qu'il allait me falloir beaucoup d'énergie pour garder mon calme ainsi qu'un semblant de sérieux. Le coin était calme, le seul bruit perceptible était le délicat chant des oiseaux... Jusqu'à l'arrivée de mon camarade, celui avec qui j'avais fait les quatre cent coups, qui brisa cette harmonie en m'appelant. J'étais contente de le revoir, alors je souris en tournant la tête vers lui. Il me sauta au cou, ce fut à ce moment là que je réalisai que l'idée de m'installer en équilibre sur une barrière était loin d'être géniale, me faisant basculer puis tomber. La délicatesse n'était pas vraiment son truc comme moi, ce devait être la raison pour laquelle nous nous entendions si bien, tous les deux. Même si je me retrouvais à terre avec mon ami et mentor, j'étais contente de le revoir après si longtemps, alors je riais, jusqu'à ce qu'il agisse étrangement... À se moment-là, je m'immobilisai pour le fixer avec incompréhension. Pourquoi devait-il se déshabiller ?

« Bon, vu qu’on va peut-être être des équipiers, j’vais te faire une surprise ! Je suis sûr que ça va te plaire. »

Une surprise ? J'adorais les surprises, néanmoins Kuragari avait l'habitude d'en faire beaucoup trop, comme cette représentation de lui même, nu... Je n'avais rien contre son corps, loin de là, il était plutôt bien fait, mais cela restait très gênant pour moi... Je ne pouvais évidemment pas voir dans quel état je me trouvais, or je n'avais pas de mal à imaginer mon visage rougit par l'embarras... D'autant plus qu'elle arriva... La femme qui servait de troisième membre à l'équipe... C'était la fille de l'hôpital, je comprenais même pas comment j'avais pu l'oublier... C'était celle qui en avait fait tout un plat d'une simple bousculade... L'ambiance promettait d'être électrisante... Enfin, c'était ce que je pensais jusqu'à ce qu'elle rentre dans le jeu de mon mentor, commentant la statuette.

- Il triche sur sa longueur...

Je ne savais pas vraiment si c'était vrai ou s'il s'agissait d'une blague, mais je ne comptais pas vérifier... Par contre, c'était un peu gênant d'imaginer qu'elle connaissait les moindre recoins du corps d'un de ses partenaires. Et puis, en discuter ouvertement... J'allais peut être devoir me méfier d'elle au cas où elle aurait idée de partager quelques unes de mes informations personnelles avec d'autres... Bon, il fallait tout de même pas oublier que c'était une réunion officielle... Ce que tout le monde semblait avoir oublié ou négligeait. Je me relevais donc, pour ensuite m'éclaircir la voix, essayant de prendre un air sérieux avant de parler.

- Il semblerait que le Senkage ait décidé de nous mettre en équipe et de me nommer chef d'équipe. Par conséquent, nous seront souvent amenés à travailler ensemble. Je propose donc que nous commencions par nous présenter.

Tout ce qui était administratif ou qui demandait pas mal d'organisation n'était pas mon truc, j'aimais pas ce qui était trop carré... Néanmoins, j'étais aux commandes d'une équipe et il y avait des moments où je devais être sérieuses. Je savais pas vraiment ce qu'on devait faire ou plutôt ce que je devais dire, raison pour laquelle je décidais d'imiter mon tout premier chef d'équipe.

- Je suis Uzumaki Haruka, une Jônin de rang B de dix-sept ans. Mon objectif est d'être une shinobi d'élite respectée afin de changer le clan Uzumaki et de faire d'Uzushio un puissant village. J'aime tout particulièrement dormir et me battre. Je déteste les anciens du clan Uzumaki, les menteurs et les canidés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

a new adventure



Haruka & Kuro & Aneko


Sculpture terminée (un tantinet rapidement, certes) et à présent offerte, Kuragari observait son ancienne élève, son ancienne disciple, et se délectait de sa réaction. Bien sûr qu’il avait fait cela juste pour la blague, c’est pour cela qu’il avait grossi le trait jusqu’à lui offrir un nu de sa personne (de toute façon, il n’était pas réputé pour être pudique, le Genin…). Sans grande surprise, voilà que Haruka se mit à rougir. Fortement. Vraiment. Finalement, la dernière du trio finit par les rejoindre. La ponctualité était décidément au rendez-vous : tous étaient arrivés en avance ! Haruka pouvait au moins avoir confiance en cette valeur. C’était peut-être bien la seule suffisamment tangible chez Kuro…
Quand bien même ces deux-là étaient meilleurs amis, il n’y avait probablement quasiment aucun moment où ils ne se chamaillaient pas. « Qui aime bien châtie bien » comme dirait l’autre. Aussi ses premières paroles concernèrent sa magnifique représentation ô combien détaillée et sans aucune vanité. Tout y était… Il s’agissait là des exactes dimensions de l’ébène ! Alors de là à dire qu’il mentait sur sa longueur… Non. Non. Et encore non !!! Pourtant elle savait de quoi il en retournait. Bah, qu’à cela ne tienne. Il allait l’ignorer et éviter de se discréditer pour l’instant.

De toute façon, cette rencontre était censée être une réunion officielle et ça, même lui l’avait compris. Aussi il se recula un peu, puis encore un peu plus afin d’être aux côtés de l’Omura. Sourire satisfait aux lèvres, il faisait comme si rien ne s’était passé et écoutait Haruka faire son speech. En effet, le Senkage avait décidé de faire de ce trio une équipe – et quelle équipe, par Amaterasu ! Cela impliquait donc une étroite collaboration de la part d’un comme l’autre, aussi se présenter semblait être une bonne idée aux yeux de l’immature… Quand bien même il les connaissait déjà toutes les deux. La cheftaine ouvrit donc le bal. Une Jûnin de rang B. En effet. Pas de problème là-dessus. Membre du clan Uzumaki, bla bla bla, tout le monde le savait. Mais qu’elle passe au vif du sujet, qu’ils se battent !!! Puis elle énuméra ses projets, ce qu’elle aimait et ce qu’elle n’aimait pas. Du classique.

« A moi j’imagine, s’enquit Kuragari. Vous le savez déjà mais histoire d’être formel… J’suis Misatachi Kuragari, dix-neuf ans, Genin – vous moquez pas ! J’aime… Les filles, manger, me battre, les défis… Mais surtout emmerder le monde ! Par contre j’aime pas vraiment le thé et encore moins la chaleur… Ah et j’ai un peu de mal à garder mes habits, se présenta-t-il à son tour avant de se tourner vers son amie. J’comprends mieux ta remarque de tout à l’heure… T’sais, faut pas être jalouse hein ! Fallait juste me le dire que toi aussi t’en voulais une… Il lui créa alors exactement la même statue que celle offerte à Haruka. A moins que… Il mit ses mains sur son boxer et s’apprêta à le descendre. A moins que tu veuilles de nouveau y jeter un œil ? » S’exclama-t-il en riant à gorge déployée. Si elle pensait qu’il mentait… Elle n’avait donc qu’à vérifier !

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Aneko se rendit compte que sa provocation fit mouche auprès de Kuro mais fut mal accueilli par Haruka qui fut très gêné de ce commentaire. Heureusement, elle se reprit et endossa son rôle de chef, mettant fin aux farces et provocations durant un instant. Elle annonça l’évidence qu’il formait une équipe officielle pour ensuite se lancer dans une présentation inutile, puisqu’il se connaissait déjà tous les trois. Elle annonça son nom, son grade et son rang avec ses ambitions suivirent de ce qu’elle n’aimait pas. Aneko pensait que c’était une perte de temps mais son meilleur ami enchaina, se présentant à son tour. Il ne manque de ponctuer sa présentation d’un humour un peu cynique.

Il profita d’avoir l’attention pour taquiner Aneko et lui faire une autre statuette, identique à celle offerte à Haruka. Il poussa le vice encore plus loin, commençant à baisser son boxer tout en demandant si elle avait envie de revoir son intimité. Aneko le savait tout à fait capable de se mettre à nu sans aucune gêne, c’est pourquoi elle dut se précipiter sur lui et attraper son boxer pour le maintenir en place. Elle se retrouva tout près de lui, leurs corps et ne visage séparer que par quelques centimètres. Aneko le fusilla du regard et lui dit :

- Si tu oses la montrer ici, je t’opère immédiatement pour une amputation et une castration … Sans rien pour atténuer la douleur, bien sûr.

C’était évidemment des menaces en l’air, mais s’il le faisait, elle trouverait forcément un moyen de lui faire payer son indécence. En s’écartant, elle reprit la parole pour se présenter :

- Je suis Omura Aneko, Chuunin de rang B de vinght ans. Mon objectif est de créer une école qui formerait un maximum de personne aux secours, aux soins et à la médecine. J’aime faire de la pâtisserie et s’occuper des enfants qui se retrouvent à l’hôpital pour leur remonter le moral. Je déteste échouer car lorsque cela arrive, des personnes meurent.

Bon, c’était lugubre mais c’était la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

Comme je me l'imaginais, la présentation de Kuragari fut haute en couleurs, de tel sorte que je ne pus m'empêcher de rire lorsqu'il évoqua son hobby, emmerder le monde. Cela lui ressemblait tellement ! Je me remémorais alors toutes les bêtises que nous avions effectué ensemble... Elle était belle la sensei ! Même pas fichue de rester sérieuse plus de cinq minutes. Au moins, Ils se coltinaient pas un vieillard aigri qui allait leur empêcher de respirer... Je savais pas s'ils avaient connus ce genre de casse-pieds, mais moi oui, et franchement cette époque ne me manquait pas le moins du monde bizarrement.
Malheureusement, mon cher mentor recommença à faire des siennes en créant une nouvelle statuette à son effigie qu'il comptait offrir à Aneko, l'invitant à prendre des mesures afin de vérifier s'il ne trichait pas sur les mesures. Mais, l'Omura ne semblait pas vraiment emballée à l'idée de vérifier, de sorte qu'elle menaça l'homme du groupe, proposant une opération chirurgicale qui n'allait sans doute pas lui plaire. Décidément, notre équipe était atypique... Au moins, nous ne risquions pas de nous ennuyer, mais je doutais que les missions diplomatiques puissent être un vrai succès avec nous.

- Je suis Omura Aneko, Chuunin de rang B de vinght ans. Mon objectif est de créer une école qui formerait un maximum de personne aux secours, aux soins et à la médecine. J’aime faire de la pâtisserie et s’occuper des enfants qui se retrouvent à l’hôpital pour leur remonter le moral. Je déteste échouer car lorsque cela arrive, des personnes meurent.

Son objectif était bien plus noble que le mien, ça, c'était une vraie Ninja Médecin... Enfin, je disais ça, mais y avait sans doute autant de médecins ayant le coeur sur la main que de scientifiques fous se servant de leurs patients comme cobayes. Avec ces derniers on pouvait être sûr que pour un examen, on allait rentrer avec un orteil en plus ou en moins, certains pouvaient avoir une bras ou une jambe en plus si le médecin était de bonne humeur, d'autres ne rentraient jamais chez eux. Je faisais donc attention aux médecins, si je sentais qu'il y avait un truc louche, je partais en courant.

Par contre, y avait un truc que je ne comprenais pas vraiment avec le Senkage... Pourquoi avait-il décidé de mettre dans une même équipe trois personnes ayant le même niveau, certes nous avions pas forcément le même grade, mais notre puissance restait équivalente. Cela aurait certainement été plus profitable de nous séparer Aneko et moi pour faire deux équipes différentes à moins qu'il avait d'autres idées en tête...
Quoiqu'il en soit, on avait été placé dans la même équipe et je n'avais pas le pouvoir de demander des explications ou une modification d'équipe. En plus, ce n'était pas vraiment le moment de réfléchir à ça. Nous étions réunis et devions faire plus ample connaissance, non pas nous creuser la tête afin de comprendre le Kage...

- Bon, je propose maintenant que l'on évoque nos compétences... Après cela, on fera une démonstration de ce que l'on sait faire, si vous êtes d'accord. Du coup, je suis une ninja aux capacités sensorielles, je maîtrise le Fuinjutsu, le Hiden Uzumaki et le Taijutsu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

bad apple



Haruka & Kuro & Aneko


A quoi bon tenter d’être sérieux l’espace de quelques secondes si c’était pour que les chamailleries habituelles du duo de meilleurs amis furent maintenues à flot ? A rien, précisément. Aussi, Kuragari remarqua quelque chose, quand bien même ce n’était pas dans ses habitudes : les deux jeunes femmes semblaient relativement bien informées de la composition de l’équipe… Pourquoi était-il encore et toujours le dernier à être au courant ?! Pourquoi n’avait-il eu aucune information sur la convocation offerte par le messager du Senkage ?! A croire que tout le monde en avait marre de ses bêtises – ce qui pouvait être compréhensible, d’un point de vue externe, mais pour quand on était surnommé Kuro.
Une autre question germa de fait dans son esprit : pourquoi faire ces présentations ? Il ne s’agissait là que de redites, de palabres inutiles qui ne faisait que retarder l’inévitable ; L’HEURE DE L’AFFRONTEMENT TANT ATTENDU. Du moins, c’était dans cette optique qu’était parti le nudiste. Sans rire, quel autre moyen que d’apprendre les capacités de tout un chacun si ce n’était en s’y frottant véritablement ?

Mais pour l’instant, l’heure semblait être encore aux railleries. Avant d’introduire sa personne, Aneko avait décidé de répondre à Kuragari, un peu trop sur la défensive à son goût. Elle le charriait et osait prétendre qu’il mentait pour ensuite faire la farouche ? Inconcevable.

« Allez Aneko-swan, pas la peine de faire ta mégère… On connaît tous nos bas instincts… Pas la peine de s’en cacher ! Puis, en lui tirant la langue : T’as que d’la gueule de toute façon. »

Il savait pertinemment que jamais elle ne le castrerait, comme susmentionné. Elle était bien trop habituée à ses prouesses pour cela. Et, de toute façon, cela finirait par lui manquer. Elle perdait perd ante et le Misatachi était persuadé qu’elle ne voulait pas se retrouver dans un tel embarras.
Quoiqu’il en fut, le Genin ne les écoutait plus. Il était déjà au fait de tout ce qu’elles pouvaient bien dire alors… Autant se concentrer sur le prochain coup tordu qu’il pourrait faire. Et autant avouer qu’il ne manquait pas d’idée. Les statuettes n’étaient là qu’en guise d’amuse-bouches. Ses deux coéquipières n’étaient clairement pas au bout de leurs peines, ni de leurs surprises…
Soudain, Haruka capta un peu plus son attention : ils allaient faire une démonstration de leurs pouvoirs. ENFIN !!! Comme à son habitude, il avait décidé de ne as se plier au modèle, de ne pas entrer dans le moule – et allait faire preuve d’insubordination pour ainsi dire. Se présenter ? C’était surfait, désuet. Caduque, même. Puis il perdrait toute la surprise qu’il souhaitait avoir… Autre détail ; elles étaient probablement déjà au courant de ses différentes capacités…  Aussi était-il vraiment nécessaire de se répéter une fois de plus ? Non, il ne voulait pas.

Sans crier gare, le bleuté s’était rhabillé et s’était éclipsé afin de rapidement mettre de la distance entre lui et ses deux ennemies du moment. Une bonne mêlée générale comme on les aimait. Tout en reculant, il avait formé quelques signes nécessaires à ses sorts et ainsi naquit une technique Katon de bonne envergure, comme il les aimait ; faire les choses en grand, jamais rien réduire. Puis, il fit claquer ses mains et une forte bourrasque prit naissance dans le but premier d'empêcher ses deux adversaires de véritablement fuir : elles allaient devoir mettre du chakra dans leurs pieds pour ne pas s'envoler. Cette technique venteuse avait pour second but d’amplifier la densité de cette technique de feu, ainsi que ses dégâts.
Du moins, c’est ce qu’il avait en tête. Pour être honnête, ses plans étaient réputés plus pour leur aspect foireux que du génie qui en ressortait vraiment… Dans le fond, c’était une bonne idée mais… Il y avait trop de facteurs qu’il n’avait pas pris en compte… Comme un potentiel changement de trajectoire ou même une défense de la part de ses vis-à-vis.
Bah, les dés étaient jetés. Il ne restait plus qu’à voir comment cela allait se passer pour la suite, maintenant qu’il était à une vingtaine de mètres de ses deux amies les plus proches.

« Bon allez, j’vais pimenter un peu les choses… Si j’gagne, on fait un plan à trois. Mais si vous gagnez, j’deviens votre esclave à toutes les deux. Deal ? Annonça-t-il dans le plus grand des calmes, probablement au grand dam de ces dames. »

(c) AMIANTE



Récapitulatif de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

Aneko m'avait arrêté dans mon élan pour me signaler qu'elle était attendu et que, par conséquent, elle ne pouvait rester plus longtemps avec nous... C'était dommage, c'était vraiment dommage... Cependant, elle était médecin et avait un certain nombre de devoirs en tant que tel et je n'avais aucun droit de m'interposer et de la gêner. J'avais quelques trucs en tête mais, j'allais devoir repousser ça à une autre fois, continuer le rendez-vous d'équipe alors que l'un d'entre nous était absent. Aneko s'éloigna de nous, je me retournais alors pour dire à Kuro qu'on remettait ça à une autre fois...

Il était loin... Et habillé... Oui, il s'était rhabillé... Pourquoi ? Le perspective de le voir à moitié nu ne m'intéressait pas particulièrement, c'était plus gênant qu'autre chose, néanmoins son comportement me poussait à m'interroger... Pourquoi s'était-il déshabillé e premier lieu ? Et pourquoi s'était-il rhabillé ? Pourquoi maintenant ?

Katon... Fûton... Génial... Franchement, j'avais envie de pleurer... Voyant ces deux techniques arriver pour moi, je formais les mudras nécessaires à l'utilisation d'un Fuinjutsu, puis je scellai le jutsu de feu de mon camarade, sans prêter attention à son autre technique... Sceller une technique comme ça demandait une grande concentration, je ne pouvais pas me concentrer sur autre chose, ainsi sa technique Fûton me souleva avant de me repousser contre un arbre. J'avais néanmoins atteint mon but premier, soit, sceller son Katon, cela pouvait toujours être utile.

Parfois, je me demandais pourquoi j'avais pu écouter ce type et faire des bêtises avec lui... Je l'aimais beaucoup, il était très gentil, mais il n'écoutait rien... Parfois, il me fatiguait... Non seulement j'avais voulu qu'on PRÉSENTE nos capacités AVANT de faire une DÉMONSTRATION, mais en plus, Aneko venait tout juste de nous signaler qu'elle devait partir... Et lui, qu'est-ce qu'il faisait ? Il décidait de lancer un combat...

S'il était si peu attentif et s'il fonçait toujours dans le tas sans réfléchir, j'appréhendais le moment où nous allions faire notre première mission ensemble... J'espérais qu'il connaisse au moins l'esprit d'équipe, sinon ça allait être long et laborieux de travailler avec lui. Mais j'avais confiance en ses capacités, j'étais sûre qu'il avait les moyens de devenir un shinobi de génie, il fallait juste qu'il apprenne deux-trois règles. D'ailleurs, son comportement me laissais parfaitement imaginer les raisons pour lesquelles il était encore Genin.

Pourquoi ne pas rentrer dans le jeu de Kuro pour cette fois ? Je lançai un kunai en direction de mon camarade, puis je me mis à courir vers lui espérant pouvoir engager un combat au corps à corps dans lequel j'espérais prendre l'avantage...


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

who will save us now



Haruka & Kuro


Qu’est-ce que j’étais motivé. J’avais enfin une nouvelle équipe et, en plus de ça, j’allais enfin pouvoir bouger et montrer aux plus gradés ce que je valais réellement. Adieu les a priori sur le Genin de dix-neuf ans, adieu les paroles méprisantes et désobligeantes à mon égard. En plus, j’avais de la chance : je me retrouvais avec mon ancienne « élève » d’académie et ma meilleure amie. Franchement, j’étais bien loti pour le coup.
Je devais bien avouer, en revanche, que je m’étais quelque peu… précipité en lançant l’assaut. Je me doutais que Haruka voulait qu’on parle de nos capacités puis qu’on en fasse une démonstration. Disons que j’avais un peu passé l’étape des présentations et… que j’avais directement voulu rentrer dans le vif du sujet. Ah ce que j’étais chaud !

Aneko, un peu moins. Enfin, je ne savais pas trop comment elle le vivait, mais apparemment elle avait dû partir pour une raison plus importante qu’une formation d’équipe… Peut-être bien l’hôpital dans lequel elle travaillait. Bah, c’était compréhensible. Des vies pouvaient être en jeu, là-bas, alors il était normal de se focaliser dessus plutôt que sur une simple entrevue d’équipe. Elle participerait à la prochaine au pire !
De fait, j’avais quand même lancé les hostilités, avec un grand sourire aux lèvres. J’avais hâte de leur faire mordre la poussière et j’avais même lancé un gage débile pour pimenter le tout. Mais avec l’absence de l’Omura, il me fallait en changer les termes… Mais cela attendrait. Pour l’heure, j’attendais de voir comment Haruka allait s’en sortir avec mon combo de Fûton et de Katon, ce qui rendait la dernière affinité un peu plus puissante quand même. A ce moment-là, elle sortit un parchemin et… ma boule de feu s’évapora. Non… Elle disparut, comme si elle s’était faite absorber par ce papelard !!! Je détestais ces foutus utilisateurs de Fûinjutsu… Comment je pouvais établir un plan d‘attaque face à des trucs pareils ?! Nan, je ne pouvais pas. A mon grand dam. Par contre, même si elle fut capable de canaliser ma propre technique, il fut dans l’incapaicté totale d’échapper à ma bourrasque et je pus la voir s’envoler pour ensuite s’écraser violemment contre un arbre. J’étais content, j’avais réussi à la toucher en premier.

« Bon, vu qu’Aneko s’est barrée… faut que j’change les termes du contrat… Je la regardai se relever. Si je gagne, tu me dois un plan d’un soir. Si j’perds, j’serai ton esclave. Deal ? »

Il ne me restait plus qu’à attendre sa réponse. Qui viendrait probablement après puisque, pour l’instant, elle tentait de s’élancer à pleine vitesse en me lançant un kunai. Rien de bien effrayant pour le coup… Je frappai de nouveau dans mes mains et une nouvelle bourrasque prit forme et renvoya son arme de jet vers elle… « Fûton ! Reppushô ! » Je me demandais par contre si elle allait encore se faire envoyer valser ou si elle allait ENFIN concentrer du chakra dans ses pieds. Par Amaterasu, j’étais censé être le Genin et me faire enseigner des choses par elle, pas l’inverse !
Mais je n’allais pas m’arrêter là. J’étais décidé à profiter du surplus énergétique de ma technique de Vent et matérialisai ainsi trois lances de glace que je lançai vers elle. « Hyôton ! Sohyôga ! » Boostées par mon coup de vent, leur vitesse était largement amplifiée et elles avaient plus de chances de venir se planter dans sa chair et de lui infliger quelques précieux dégâts pour la suite des choses. Voire même engourdir ses membres et l’empêcher d’utiliser ses mudras…

Comme pour la narguer, j’affichai un sourire fier, jusqu’aux oreilles, puis lui tirai la langue et la bougea dans tous les sens. N’y voyez rien de tendancieux, c’était juste pour me moquer d’elle.

« Bah alors la Jûnin ? T’as du mal ou ça se passe comment ? » Ricanai-je.

(c) AMIANTE



Récapitulatif de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

Mon répertoire de technique de Taijutsu n'était pas bien rempli, il était même presque vide, mais je sentais que j'allais le regretter si je me battais à distance car Kuro était bien trop à l'aise à mon goût. Les premières techniques qu'il avait utilisé prouvaient bien qu'il allait sans aucun doute prendre l'avantage en restant à distance. Et puis, c'était quoi cette histoire de plan d'un soir ? C'était une blague ou il était vraiment sérieux ? Il faisait et disait tellement de bêtises que j'avais du mal à déterminer quand il était sérieux ou non, c'était gênant... Je tenais beaucoup à ce Genin, mais parfois, j'avais vraiment du mal à le comprendre... Enfin, c'était peut être ce qui faisait son charme, on ne savait jamais à quoi s'attendre de lui, ou plutôt, on savait qu'il était capable de tout et n'importe quoi. Il ne semblait pas avoir peur du ridicule, c'était peut être pour ça qu'il réussissait toujours à nous surprendre.

Grr... Je détestais ce fichu Futon... Saleté d'affinité élémentaire qui en plus d'offrir une panoplie de techniques gênantes, permettaient de faire d'armes banales des outils extrêmement dangereux. Permettant, par exemple, de rendre des lames plus tranchantes ou de retourner des projectiles contre leur envoyeur... Kuragari avait utilisé la même technique que précédemment, cette fois, j'utilisai la technique que l'on apprenait à l'académie ninja afin de marcher sur toute surface solide, concentrant une partie de mon chakra dans mes pieds en espérant ne pas être balayée une nouvelle fois par son jutsu. Quant au kunai qui me revint dessus, je l'esquivai en pivotant sur le côté. Malheureusement, je ne pouvais pas esquiver la technique qui suivit, ou du moins, je fus frappée par deux lames de glace au lieu de trois. Cela faisait mal, très mal... J'avais beau avoir une excellente constitution qui me permettait de combattre avec un certain nombre de blessures, cela me faisait toujours mal de prendre des coups... Si seulement la douleur pouvait disparaître...

« Bah alors la Jûnin ? T’as du mal ou ça se passe comment ? »

Il m'écoutait pas et en plus, il me cherchait... Si j'avais eu de l'eau sous la main, je lui aurais bien rafraîchi les idées... Ce qu'il pouvait être pénible quand il s'y mettait... Je savais que j'étais susceptible, mais j'étais persuadée que j'étais pas la seule à avoir déjà eu envie de lui en coller une... Je me demandais combien d'équipe il avait connu et combien de Sensei il avait du énerver... J'avais beau essayer de rester calme, je ne pouvais pas m'empêcher de lui répondre, c'était plus fort que moi...

- La Jônin est plus douée pour le soutien que pour l'attaque à l'état brut. Et je vais t'apprendre quelque chose que tu ne sembles pas savoir, le grade n'est pas lié à la puissance. Dans le cas contraire, tu ne serais surement plus Genin et ce, depuis longtemps. Ne viens pas te plaindre si je t'enchaîne parce que tu l'ouvres trop.

Oui... Bon... La diplomatie et moi, c'était pas vraiment ça... Il l'avait un peu cherché en même temps, il devait savoir que j'avais le sang chaud et pourtant, il m'avait provoqué. Donc, c'était sa faute, pas la mienne. Je lançai deux senbon dans sa direction, puis j'utilisai le Bunshin afin de faire apparaître cinq clones, ceux ci se dispersèrent tout cherchant à se rapprocher de mon ami, comme moi. Mon but ? Le déstabiliser et l'empêcher de balayer tout le monde à la fois afin d'optimiser mes chances d'entrer au contact pour le réveiller avec un bon gros coup de poing.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

tsuna awakens



Haruka & Kuro


Autant je pouvais être motivé au début, autant l’absence d’Aneko se faisait ressentir. Je n’avais pas spécialement de difficultés contre Haruka… Je savais qu’elle n’était pas forcément douée en ce qui concernait la force brute et qu’elle était surtout axée sur le soutien. Tout mon contraire… Honnêtement, j’en venais à penser que la battre devait être extrêmement facile. Elle avait peut-être une bonne réserve de chakra mais pour l’instant, la quasi totalité de mes techniques avaient fait mouche… Je ne savais vraiment pas quoi faire sans la blesser gravement. Et toujours utiliser la même technique ne me plaisait pas du tout…
Faut dire qu’elle cherchait, aussi. Ce n’était pas la première fois qu’elle décidait de me lancer un projectile, et déjà la fois d’avant je l’avais retourné contre elle…

Bon. J’allais jouer le jeu. De toute façon, j’avais déjà commencé en ignorant ses dernières paroles. Qu’est-ce que je pouvais bien y répondre ? J’avais oublié à quel point elle était susceptible et la vitesse à laquelle elle pouvait se vexer. Sont beaux les Jûnins, je vous le dis ! Je mis à courir littéralement sur les senbons et leur propriétaire alors que quelques clones venaient d'apparaître (comme si j'allais me faire avoir par une technique apprise à l'académie...), bras tendus vers l’arrière. Juste avant l’impact avec ses projectiles, je ramenai mes mains vers l’avant, attrapant au même moment deux shurikens. D’un geste et d’une fluidité sans équivoques, je les lançai sur elles et tapai dans mes mains. De nouveau, une bourrasque s’éleva et repoussa ses projectiles, avait aussi pour but d’amplifier mes propres armes de jets et allait certainement repousser Haruka, à moins qu’elle n’utilisât de nouveau la technique qu’on apprenait à l’académie.
En vrai, c’était pénible de toujours utiliser ce Fûton. Il n’y avait absolument aucun fun, aucun amusement à agir de la sorte… Mais tant qu’elle resterait aussi butée, je n’avais pas le choix. Je me devais de lui apprendre deux ou trois trucs. A ma manière, bien évidemment. Néanmoins, je ravalai une énième raillerie. Je n’avais pas spécialement envie que l’envie d’arrêter d’être ma Sensei lui prisse.

Du coup, pour changer les plaisirs de ma vie de combattant, voilà que je fis quelques mudras. La bourrasque brouillant quelque peu le visuel qu’elle pouvait avoir sur moi, voilà que je préparai une technique Katon. Celle de la balsamine. Je crachai alors des boules de feu, une petite myriade, qui fusèrent sur mon vis-à-vis du moment. Au total, elle avait deux senbons qui lui étaient retournés, trois kunais qui perçaient l’air et une multitude de boulettes enflammées qui brûlaient (lol t’as compris) d’envie d’enflammer ses fringues. Je me demandais comment elle allait pouvoir tout esquiver… SI elle en était capable. Il ne fallait pas non plus oublier mon merveilleux Fûton qui pouvait servir dans quasiment toutes les situations !
Bonne chance, Haruka. Tu allais en avoir besoin ! J’affichai un sourire carnassier et la fixai longuement dans les yeux. Elle avait intérêt à se montrer plus convaincante que ça si elle voulait ne serait-ce qu’espérer me toucher…  

(c) AMIANTE



Récapitulatif de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

Il me cassait les pieds avec son Futon... Il savait faire que ça ou quoi ? S'il aimait tant son Futon, il avait qu'à l'épouser, en plus, il utilisait toujours la même technique... Je savais que ça devait pas être amusant de m'affronter mais quand même ! Pourquoi me combattre de toute façon ? Il devait bien se douter que j'avais aucune chance de le battre en face à face puisque contrairement à lui, mes techniques n'étaient absolument pas axées sur l'attaque. S'il n'avais pas compris que ce combat n'avait aucun sens, cela signifiait qu'il était vraiment stupide. Je doutais que ce soit le cas, mais je comprenais vraiment pas le sens de ses actions. Pour faire une démonstration de ses capacité, ce n'était pas forcément nécessaire de se trouver un adversaire et de le combattre.

Je me baissai pour esquiver les kunais, ancrée dans le sol pour ne pas être emportée par ce maudit vent. Malheureusement, les senbons que j'avais lancé avaient été retournés contre moi par le Futon de l'uzujin et ils pénétrèrent ma peau, me blessant au bras gauche. La blessure était superficielle, mais la douleur l'était beaucoup moins... Je comprenais pas comment de fichus senbons pouvaient faire aussi mal... Un autre Katon... Je le trouvais remarquable. Je trouvais ça remarquable que Kuro puisse utiliser le Katon, le Futon et le Hyoton. C'était assez compliqué de faire face à un adversaire capable d'utiliser tant d'éléments. Je ne pouvais pas esquiver cette technique si facilement, j'étais obligée d'avoir recours à un jutsu. J'utilisai le Kawarimi, laissant place à une souche d'arbre tandis que j'atterris derrière mon camarade. Je formai quelques mudras, concentrant mon chakra afin de matérialiser des chaînes dorées que j'expédiai en direction de Kuragari.

Je savais que je n'avais strictement aucune chance de le battre en combat singulier, néanmoins, je comptais me battre sérieusement, espérant ainsi lui occasionner quelques dégâts. C'était une démonstration qui avait viré en entraînement mais tout entraînement était bon à prendre. Le seul détail me chagrinant étant le fait que le Genin de l'équipe ne m'écoutait pas, moi, sa Sensei.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

a new adventure



Haruka & Kuro


Mon éternel soucis, en cas de combat, c’est que je ne savais pas faire dans la demi-mesure. Soit je m’amusais et chatouillais mon adversaire, soit je le tuais. C’était vraiment chiant, emmerdant. Alors contre un adversaire contre Haruka qui n’avait certainement pas intérêt à partir en mission sous peine de se faire capturer ou éclater par le premier adversaire venu… Du moins, voilà comment je voyais la chose. Elle ne m’avait certainement pas surpris lors de ce combat. Ou alors si, mais négativement. En effet, elle n’avait pas été capable d’esquiver tout ce que j’avais entrepris (et encore, j’avais été sympa) et en plus de cela, je n’avais pas encore vu l’ombre d’une chaîne propre de son Kekkei Genkai. Déçu ? Oh que oui. Allais-je arrêter de la malmener pour autant ? C’était bien mal me connaître.

Finalement, voilà qu’elle quitta mon champ de vision, esquivant ainsi mon Katon. De cela ne résultat qu’un nuage de fumée et une pauvre souche de bois qui fut rapidement calcinée et consumée. Le soucis, maintenant, c’est que je n’avais absolument aucune idée d’où elle pouvait bien être et je n’avais pas franchement envie de prendre des dégâts d’une manière aussi débile que cela. Aussi, dès que je m’étais rendu compte de son absence, je formai quelques mudras propres à l’élément venteux. « Fûton. Kaze no Kekkai. » Une tornade de vent immobile, qui n’avait pour seuls mouvements que les rotations et autres révolutions d’une vitesse ahurissante. Finalement, j’entendis un cliquetis lourd et assourdissant juste derrière moi, ainsi qu’un éclat doré. AAAAAAAAAAH. LES FAMEUSES CHAINES. ENFIN.

Mais c’était quand même vachement puissant pour un combat non létal quand même. M’enfin… Ce n’était pas comme ça qu’elle allait gagner hein. Je passai alors à travers ma protection aérienne et empoignai les dites chaînes qui étaient encore collées à son corps. Je les ramenai devant ma bouche et inspirai. « Katon. Ryûka. » Sa propre technique se mit à s’embraser et le tout remontait droit vers elle en direction du haut de son corps. Si elle se bouffait ça, alors il valait mieux pour elle d’éviter les frais. Je n’avais pas non plus envie de l’envoyer à l’hosto...

(c) AMIANTE



Récapitulatif de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

J'étais un peu vicieuse, voire beaucoup, sur le coup... Je ne pouvais pas dire le contraire... Néanmoins, il ne me laissait absolument pas le choix, comment voulait-il que je m'en sorte autrement ? Ses capacités étaient un véritable poison pour les miennes. Le Ninjutsu était un art qui pouvait s'avérer très dangereux lorsqu'il était bien maîtrisé et, malheureusement pour moi, Kuragari était un maître dans ce domaine. D'un côté, j'étais contente car je savais que ses capacités lui permettraient d'aller loin et de s'en sortir seul. Mais d'un autre, cela me confirmait ce que je savais déjà : mes compétences étaient précieuses, mais elles ne s'avéraient vraiment utiles en combat que lorsque certaines conditions étaient remplies. Utiliser un kawarimi pour esquiver, puis enchaîner avec une technique secrète de mon clan, me paraissait être l'enchaînement idéal. Hélas, il fit encore appel à une de ses fichues techniques Fûton, repoussant ainsi mes chaînes dorées qui vinrent se plaquer contre mon corps.

Evidemment, il était plus rapide que moi et en profitait pleinement. Il ne s'était pas contenté de repousser mon attaque, il s'était aussi permis de contre-attaquer. Il saisit une de mes chaînes, l'amena à sa bouche et utilisa une technique Katon, faisant remonter le feu jusqu'à moi grâce à ma propre technique. Je reçus d'importants dégâts, cela faisait un mal de chien... Je sentais que j'allais surement devoir faire un tour à l'hôpital du village s'il continuait sur cette voie... Fallait peut être que mon ami et maître apprenne à se contrôler, sinon personne n'allait jamais accepter de s'entraîner avec lui, et c'était valable pour moi aussi. Gentil, mais les combats amicaux devenaient vite dangereux avec lui. Aussi, s'il choisissait mieux ses adversaires y aurait moins de problèmes.

Si on pouvait énoncer un point positif, c'était sans doute le fait que je n'étais pas très loin de mon camarade et adversaire. À peine me relevais-je du coup porté, que j'usai du Funyu afin de relâcher la technique que j'avais auparavant scellée, espérant prendre Kuro par surprise et ainsi, le toucher. Puis, je ruai en direction de mon partenaire pour l'attaquer au corps à corps, espérant y prendre l'avantage à l'aide d'une technique de Taijutsu. Une fois ceci tenté, je me saisis d'un kunai afin de continuer le combat, ne je voulais pas revenir à un affrontement à distance. Au prochain coup que j'allais recevoir, j'allais ans doute lui demander d'arrêter le combat afin que je puisse récupérer avant de partir en mission. Mais hors de question qu'il l'emporte sans la moindre égratignure. J'étais gentille et peut être pas avantagée contre ce genre d'adversaire, mais j'avais une réputation à tenir. Ce n'était pas le premier genin à exceller en combat, mais quand même... Vaincre une jônin sans la moindre blessure... Et puis, pourquoi il ne se concentrait pas afin de monter en grade plutôt que rechercher perpétuellement l'affrontement ?


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

bad girlfriend



Haruka & Kuro


Ce combat… Si encore on pouvait appeler cette mascarade comme tel. Sérieusement, je n’étais encore qu’un Genin et elle était supposée être ma Sensei… J’avais eu l’espoir de trouver un peu d’ingéniosité en elle… La force brute n’était pas censée être l’élément décisif lors d’un affrontement. Et pourtant… ET POURTANT ! Voilà que depuis le début je me baladais avec une telle aisance… Rien que parer sembler être l’équivalent de soulever une montagne pour la frêle Uzumaki. Bah, je ne pouvais pas lui en  vouloir non plus… Elle était axée support mais… Je la pensais quand même au moins capable de pouvoir retourner mes propres assauts contre moi-même.
Ce qui ne tarda pas, d’ailleurs. Je me rappelai de cette technique Katon qu’elle avait osé sceller juste sous mon nez. GROGNASSE ! Mais c’était le jeu, et au moins cela pimentait un peu nos actions. Ça relevait le niveau – qui pourtant était au ras des pâquerettes.
Eh mais… Si ça se trouve, elle n’était pas dans ton état normal. Personne ne pouvait savoir si elle était  bourrée ou défoncée ! Et si c’était grâce à ça que j’avais pu ainsi la baiser à chaque assaut ? Cela prenait une tout autre dimension ! … ou alors elle était handicapée. Je savais pas trop. En tout cas, elle avait beau être mon amie, ce n’était pas ainsi que j’allais arrêter de l’emmerder et de me foutre d’elle. Ah ça non. Mon respect, elle allait devoir le gagner, et ce n’était vraiment pas en perd ant de la sorte qu’elle y parviendrait.

Enfin bref, je me suis égaré. Cette technique de feu ainsi scellée me fut de nouveau projetée alors qu’elle venait de prendre un sacré assaut. Elle déploya le parchemin utilisé auparavant et voilà qu’une déflagration en jaillit, me prenant pour cible. Boarf. Rien de bien méchant. Je fis quelques mudras et voilà qu’une simple souche de bois me replaçait. Chacun son tour, hein ! Puis, alors que je commençais à matérialiser deux lames de glace, une dans chaque main, je profitai de l’effet de surprise et fusai vers Haruka avant de la coincer au niveau de la jugulaire avec mes deux armes façonnées. Finalement, je relâchai prise tout aussi rapidement. Cela ne servait à rien de continuer. Déjà, je risquais de l’envoyer à l’hosto ou, via l’ivresse du combat et/ou de la victoire, de la tuer. Et autant dire que je n’en avais pas spécialement envie. Bah, je l’aimais bien, après tout, aussi nulle au combat fut-elle.
Je lui tournai alors le dos, envoyai mes lames valser au loin avant de les désintégrer d’un claquement de doigts et m’éloignai un peu. Quelques secondes après, je me repositionnai face à elle et, sourire aux lèvres, la fixai.

« J’pense qu’il vaut mieux s’arrêter là, Sensei, dis-je en entourant le dernier mot de mes doigts afin de former des guillemets imaginaires. Pour te remettre de tes émotions, t’as qu’à passer chez moi, j’te ferai un thé, un café ou autre chose. De quoi te revigorer, quoi. Je fis à nouveau volte-face et continuai ma route ers chez moi, bras levé en signe d’au revoir. J’t‘attends chez moi ! Tu sais où j’habite, de toute façon. Puis je ne laissai apparaître que mon index et mon pouce, levés haut vers les astres. Sans rancune, Haruka-chan ! »

(c) AMIANTE



Récapitulatif de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 189
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 134
Expérience:
300/1200  (300/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La naissance de l'ouragan d'Uzushio

J'avais eu le vain espoir de prendre mon camarade par surprise en relâchant un jutsu scellé au préalable et donc, de le blesser ou de l'égratigner avec la technique Katon utilisée. Evidemment, ma vitesse n'était pas à mon avantage et il avait su anticiper mes actions, lui laissant le temps de faire appel à un kawarimi pour esquiver, laissant derrière lui une souche d'arbre. Je n'eus pas le temps de le chercher qu'il se retrouva derrière moi, me menaçant avec des lames de glace. Il était beaucoup plus fort que moi, il avait un certain don pour le combat et il maîtrisait le Ninjutsu à la perfection. Vu mes capacités et les siennes, il était logique qu'il l'emporte et ce, avec facilité, mais cela restait vexant et gênant pour moi. J'étais la Sensei, j'étais donc censée enseigner des choses à mes coéquipiers, cependant j'étais plus faible. Je devais donc trouver autre chose sur quoi me reposer pour être respectée par les personnes moins gradées que moi ou je devais m'entraîner afin de le surpasser, ce qui risquait être très compliqué puisque mon rôle était de soutenir mes coéquipiers, pas de faire usage de la force brute.

« J’pense qu’il vaut mieux s’arrêter là, Sensei.»

Comme je m'en étais doutée, il ne me considérait pas comme sa sensei... Cependant, cela faisait toujours mal de le voir faire des signes explicites pour me faire comprendre que pour le moment, je n'étais en rien une sensei... A ses yeux, je n'étais qu'une amie... Enfin, c'était déjà bien. Je restais immobile sur le terrain d'entraînement, le regardant me tourner le dos tandis qu'il venait de m'inviter chez lui. Après l'effort, le réconfort. Je ne pouvais pas refuser l'invitation de Kuragari, parler de tout et n'importe quoi devant une tasse de thé, nous détendre en changeant de sujet, voire même mettre au point de nouvelles bêtises... Quoi de plus attirant ? Enfin, dans un sens, je ne pouvais plus le suivre lorsqu'il s'agissait de semer la pagaille à Uzushio, j'étais jônin et j'avais des obligations. Mais, dans un sens, cela pouvait être amusant de lui courir après pendant qu'il faisait de sales coups.

Je le regardais partir... Bon... Mes vêtements étaient en sale état... Heureusement qu'ils n'étaient pas neufs... C'était absolument pas classe... Je ne pouvais pas le suivre comme ça. Je devais me changer et donc, faire un détour par chez moi ou par la maison d'Ao-jiji, avant de le rejoindre. Je pris la direction opposée, sans me retourner pour me préparer, refusant de me présenter chez lui comme ça.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.