:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il faut savoir se faire attendre pour mieux se faire désirer [Solo]

avatar
Messages : 158
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 24

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang B
Ryos: 66
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur








Je pars ou je reste ?


| FESTIVAL D’OMBRE ET DE LUMIÈRE ! |
Le Grand Marché Shinobi de Baransu cet été !

.:: Me disait l'affiche qui me faisait face. En effet ce petit bout de papier méticuleusement posé sur le comptoir du magasin dans lequel je faisais mon shopping avait curieusement attiré mon regard. Un festival qui ne m'était pas inconnu, mais où je n'avais jamais osé mettre les pieds, trop de monde. Il s'agissait d'un marché organisé par un clan de Samurai dans le but de remercier les shinobis pour les avoir autrefois sauvés -de ce que j'en avais compris. Ce marché accueillait donc les shinobis du monde entier, dans une ambiance neutre. Là-bas, les combats ou les tensions entre villages et clans étaient fortement prohibés. Bien qu'ils avaient mis à disposition des arènes de matchs amicaux, d'après les rumeurs. Un endroit qui, à première vue, semblait bien amical, mais qui au deuxième plan devait rassembler un tas de tension et surtout un tas de complots sournoisement préparés... Devrais-je m'y rendre ? Ma curiosité voulait découvrir ce petit monde de neutralité, mon sixième sens, lui, m'interdisait d'y aller. J'étais une Kunoichi secrètement recherchée au Marais de Kobie, et le marché en était pas si loin. De plus, au Centre siégeait autrefois le groupe Naraku auquel j'appartenais et lequel j'avais anéanti avec l'aide de Reiji. Il n'existait plus, mais des membres revanchards pouvaient être encore en vie. Je n'irais pas. Ma décision fut prise, je pris mes provisions et sortis de l'enseigne délabrée.

.:: Et pourtant....le lendemain, mes pas (ou plutôt mes sauts) m'amenèrent en direction de Baransu... Je traversais actuellement les forêts du pays du Feu. Pourquoi allais-je là-bas ? Je n'en savais rien. Je savais que c'était risqué, mais... J'avais besoin de vérifier, j'avais un mauvais pressentiment. Je n'aimais pas la foule, mais heureusement Baransu se rapprochait du Nord et l'été y était donc plutôt doux, alors aucun risque d'être étouffée par une foule transpirante ! Rien qu'à m'imaginer l'odeur nauséabonde j'en avais la nausée ! De plus, la foule était aussi un bon moyen de me camoufler. Après tout, il était plus difficile de chercher une aiguille dans une botte de foin, non ?
Ou alors, j'en avais simplement assez de vagabonder seule... J'avais besoin de rencontrer d'autres ninja. Sentiment étrange pour une personne telle que moi, une personne qui n'arrivait pas à accorder sa confiance ni s'accrocher aux gens... Mes souhaits débordaient de contradictions...

.:: Quelques heures plus tard, je me trouvais au marché de Baransu. C'était plutôt impressionnant, je devais l'avouer. Je fus même prise d'une étrange excitation à me retrouver ici. Seulement, mon mauvais pressentiment me submergea de nouveau : le temps changeait. Le ciel devenait gris, et l'orage grondait au loin. Au départ, cela ne me préoccupait pas plus que cela, au contraire, j'étais même plutôt contente que le soleil ne soit pas au rendez-vous et m'éviterait de finir aussi rouge qu'une écrevisse. Je visitais alors les stands, tenus par divers shinobis, l'oeil toujours aux aguets toutefois. J'observais également mon environnement minutieusement, vérifiant la ronde des patrouilles, les endroits favorables pour fuir, les shinobis pouvant représenter une menace, ma vision analysait tout. Certains diraient que je suis une fuyarde, mais en réalité il se s'agissait pas vraiment de peur, plutôt de survie. Ce dont j'avais peur, c'était d'être de nouveau enfermé, de ne plus être libre. Alors, je fuyais, réalisant parfois les actes les plus ignobles dans le but de survivre et vivre en toute liberté. Oui, je pouvais être égoïste pour mon propre bien.

.:: La tempête s'approchait. Certains fermés leurs stands à cause du vent qui menaçait de leur voler leurs bâches. J'attrapais quelques babioles prient par le vent et les ramenai à leurs propriétaires qui me remercièrent. Toutefois, il était préférable de ne pas rester ici. C'était à croire que les lieux de détentes me fuyaient. Même ici j'apportais involontairement des ennuis... Valait mieux partir et retourner vagabonder dans le Sekai. Toutefois, c'est quand j'allais faire demi-tour, que j'évitais une flèche de justesse poussant un gamin proche de moi par la même occasion. M'avait-on attaqué volontairement ? Un homme de mon père ? Immédiatement je me préparai à fuir, toutefois, c'est en voyant une armée de samurai entourer le marché que je compris rapidement qu'ils n'en avaient pas après moi. Il semblerait que l'Empire de Tetsu daigne enfin mettre leurs menaces à exécution...


▬  Je dois vraiment porter la poisse…, soupirai-je.


.:: Pourquoi maintenant ? Pourquoi pile au moment où j’arrivais ? Il ne s’agissait pas de simple lamentation, là c’était prouvé : j’étais maudite. C’était en tout cas la seule explication logique que je trouvais à mon manque de bol…    

©️ NAELY


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.