:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Centre Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fou de Suna [Mission rang C - ft Yukio]

Serika Pippuko
Serika Pippuko
Suna no Genin
Messages : 20
Date d'inscription : 18/12/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 130
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue70/500Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (70/500)
Serika Pippuko
Mission:
 



Le Fou de Suna
Serika Pippuko avec Nozomo Yukio

S’étant mise en évidence à côté d’un stand ambulant de restauration, Pippuko s’occupait à feuilleter l’ouvrage qu’elle avait piqué à son frère tout en grignotant le Manjû que sa grand-mère l’avait forcé à emporter avec elle. Cela faisait quelque temps qu’elle avait daigné sortir de sa couche et se rendre au lieu de rendez-vous à l’avance qui avait été fixé avec Yukio, son Jounin dont la mémoire égalait celle d’un poisson quand il s’agissait de retenir son nom. Étrangement, Pippuko croisait les doigts pour qu’il prenne son temps. Avec elle, sa présence amènerait l’obligation de ranger sa source de libération et de lever son derrière pour aller se jeter à la poursuite du danger public dont la cervelle avait disjoncté. Pour le moment, rien n'avait attiré sa curiosité. A croire qu'il attendait que les deux comères se réunissent enfin. Même si elle n’avait rien fait d'autre que d'accepter, Pippuko se demandait toujours pourquoi avaient-ils eu une telle mission à accomplir. N’était-ce pas un peu risqué pour une simple genin comme elle ? Allait-elle devoir jouer les pacificatrices ou au contraire, allait-elle devoir user de la force ? Si cela ne tenait qu’à elle, elle opterait pour la première solution, mais elle avait très vite compris que la vie n’était pas toujours au service de qui le quémandait. Rien de plus ennuyeux.

Après avoir englouti son mets, la jeune fille sorti un petit linge de son sac pour s’essuyer la bouche et par conséquent, être présentable. Après tout, il valait mieux se faire pulvériser en ayant fière allure, histoire d’être agréable à regarder même dans son propre tombeau. Une pensée qui amusa la demoiselle sans qu’elle ne puisse s’en empêcher. Si ses parents savaient ça, pour sûre qu’elle perdrait très vite son sourire. Bien qu’elle ne soit pas suicidaire, rire de son malheur n’était pas inaccoutumé. Bien au contraire et avec la mission, ça ne risquait que d’empirer. Enfin, si elle en avait encore l’occasion.

Tandis que les minutes passaient, Pippuko finit par relever la tête quand elle eût compris qu’il était temps pour elle de fermer le bouquin et de se lamenter silencieusement de l’arrivée de son Jounin qu’elle aperçut au loin. Rangeant ses affaires, elle se releva et alla à sa rencontre en trottinant avant d’incliner la tête pour le saluer


—Ah te voilà enfin. Tu en as mis du temps, je commençais à me faire du souci.

Était-il nécessaire de mentionner qu’elle n’en pensait pas un mot ? Que la triste ironie de cette demoiselle venait de refaire surface ? Elle l’aurait pourtant voulu mais son esprit s’était focalisé sur son lit. Malgré ses jérémiades, la genin comptait bien faire de son mieux pour réussir la mission. Après tout, rien ne valait la plus grande des satisfactions que l’on éprouvait après la réussite de ses fonctions. Avec en prime, de quoi se remplir les poches. Que du bonheur.

Revenir en haut Aller en bas
Nozomo Yukio
Nozomo Yukio
Suna no Jonin
Messages : 152
Date d'inscription : 09/12/2020
Age : 23

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 240
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue439/1200Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (439/1200)
Nozomo Yukio


Le fou de Suna


Feat: Pippuko Serika



Le profil de Kengo Jiika m'avait interpellé : Un homme pas très fortiche dans le ninjutsu qui persistait quand même dans son objectif, quitte à devenir un danger pour les autres. La première partie me plaisait assez, je me voyais dans son comportement. La volonté de s'améliorer était au cœur de ma vie et chaque jour, chaque mission, j'essayais de faire plus pour devenir un meilleur ninja. La seconde partie me mettait étrangement en colère, il ne fallait pas devenir un poids ou un risque pour ses camarades. C'était contraire à la base d'une mission et totalement inopérante avec mon système de valeurs. Deux tentatives pour devenir genin, deux échecs. Il y en a qui n'ont juste pas le talent, mais s'inviter dans une mission comme ça... De plus, d'après nos informations, il avait pris les nerfs, car il voulait maintenant s'attaquer à des genins fraichement sortis de l'académie. Une vengeance mesquine qui n'améliorait pas mon avis sur le bonhomme.

C'était le but de la mission, le chopper avant qu'il ne fasse du mal, par surprise, à un jeune ninja.

Kengo n'avait pas une bonne maitrise du chakra, mais avec des shurikens il tirait son épingle du jeu. Rien de pénible pour moi, mais on m'avait mis dans les pattes la jeune Puppi... Puko... Elle. Le Kazekage avait un mauvais sens de l'humour : arrêter un homme qui visait des genins avec une genin, je devais assurer et la protection des jeunes et la sécurité de ma collègue. Une belle mission. Me baladant dans les rues du centre-ville, les sens aux aguets tout en passant inaperçu, adoptant spontanément une démarche de badaud quelconque. Seul le katana à ma ceinture signalait d'une affiliation à un métier de la guerre... Ou juste que j'aimais couper mon jambon avec un gros couteau. Le centre-ville était tranquille, les gens faisaient leurs commissions dans le plus grand calme alors que le soleil percé les quelques nuages présents dans le désert. La chaleur, présente, toujours, n'empêchait pas les habitants de Suna de sortir et de faire leur vie la journée, ils avaient l'habitude et s'il fallait attendre une grisaille pour sortir... Eh bien, on ne sortait pas du tout. Le soleil était attaché à ma vie, les rudes entraînements des Nozomo se plaçaient toujours à midi, quand le soleil était à son zénith et je savais qu'après une journée dehors je devrais prendre une douche vu la quantité de transpiration et de sable qui s'accumulait sur ma peau. La routine quoi.

J'avais laissé à Pippoku un peu d'avance avant de se rejoindre, il fallait que Jiika la remarque avant que je fasse mon entrée. Quand j'eus un angle de vue sur elle, je pus constater qu'elle mangeait tranquillement à un stand ambulant de restauration. Soit elle jouait très bien la comédie, soit elle était inconsciente. C'état une cible, tout autant qu'une chasseuse. Il fallait faire gaffe. Un hasard de la vie fit qu'elle leva la tête quand j'approchais, pas la peine de m'annoncer alors. Elle vint tout aussi tranquillement me saluer et conférait des paroles des plus agréables :
—Ah te voilà enfin. Tu en as mis du temps, je commençais à me faire du souci.

Je la regardais un peu interloqué, elle pouvait à tout moment se faire attaquer, mais elle se faisait du souci : Soit c'était une hypocrite, soit elle était stupide. Sans plus réfléchir au QI de ma partenaire, je murmurai à son adresse quelques indications :
- Je faisais le tour du village pour repérer les autres genins, le plus logique serait que notre homme vise le centre-ville où l'on trouve le plus de densité de population. On ne connait pas ses intentions : Attaque discrète ou en trombe, donc reste attentive autour de toi. Je jetai un coup d'œil rapide autour de moi, en quête d'un signe suspect. Je vais m'éloigner de toi, tu es une des cibles alors il faut que tu sois seule, si je reste à côté de toi il n'osera pas bouger. Tu vas te déplacer un peu dans la rue et ensuite aller dans un coin plus tranquille, pour l'appâter. Vu ton comportement, il ne peut pas se douter que ta mission est de l'arrêter.

Je lui fis un petit geste de la main, être un appât n'était pas le rôle le plus évident surtout pour quelqu'un de son âge. Le meilleur moyen d'attraper Kengo était de l'utiliser, mais j'avais des scrupules.
- Ne t'inquiète pas, s'il y a un quelconque danger j'interviens. Tu es une genin Pippin, tu es une kunoichi, lui c'est rien du tout donc tu vas te débrouiller comme une cheffe. C'était des paroles que je jugeais rassurantes, moi ça pouvait marcher sur moi, à voir si sur elle c'était efficace. Au pire, tant pis.

Un petit sourire et je m'éloignais d'elle, rompant le contact pour me fondre dans la foule. Passant derrière une échoppe, je produisis un mudra pour me transformer en un des badauds observés dans la foule, Le Henge basique permettait de sauvegarder un maximum de chakra vu que n'importe qui faisait l'affaire. Je n'allais parler à personne. Juste confondre un peu mon physique pour pouvoir filer l'homme qui filait Pipeline.

La traque du fou pouvait commencer.
Technique utilisée pour la filature :
 



Sphinx. Yukio 021

Revenir en haut Aller en bas
Serika Pippuko
Serika Pippuko
Suna no Genin
Messages : 20
Date d'inscription : 18/12/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 130
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue70/500Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (70/500)
Serika Pippuko
Le Fou de Suna
Serika Pippuko avec Nozomo Yukio



—Pippuko. Mon prénom c’est Pippuko. Marmonna-t-elle, sourire crispés aux lèvres tandis que Yukio s’éloignait d’elle.



Qu’avait-elle fait au bon dieu pour que cet homme déforme tout bonnement son prénom ? Il était pourtant simple, elle en était sûre. Peut-être était-ce trop compliqué pour un homme aussi désinvolte ? Quelle qu’en soit la réponse, Pippuko finit par clore ses paupières pour s’empêcher de marmonner quelques mots peu flatteurs à son encontre et inspira pour se détendre. Pour le moment, elle avait une mission à accomplir, elle réglerait cette histoire de nom plus tard.

L’une des mains sur la bande de son sac, Pippuko sort de celui-ci un Dorayaki soigneusement emballée et se mit à le manger, adoptant le comportement habituel qu’elle avait chaque fois qu’elle s’en allait au centre-ville. De cette manière, cela lui permit de vérifier qu’elle avait tout ce dont elle avait besoin : Morceau de tissu soigneusement enroulée, ses armes, ses neurones. Néanmoins, toute son attention était portée sur ce qui l’entourait. Se concentrant pour sentir une quelconque présence suspicieuse en se référant à son intuition bien que pouvant être trompeuse, il lui arriva tout de même de saluer quelquefois les villageois qu’elle connaissait non sans rien laisser paraître. Aujourd’hui, elle allait devoir être maitresse d’elle-même et elle craignait que cela ne soit plus facile à dire qu’à faire.


Alors qu’elle discutait brièvement avec une amie à sa grand-mère, l’impression qu’on l’observait naquit en elle. Étrangement, son cœur rata un battement.

« Zen. »

Aussitôt sentie, Pippuko mit fin à leur conversation et salua la doyenne.

S’arrêtant à divers stands au nombre de client considérable et n'observant autour d'elle que lorsqu'elle effectuait un mouvement le lui permettant, elle en profita pour réfléchir à la vitesse de la lumière et songer aux diverses ruelles qu’elle avait l’habitude d’emprunter quand elle avait besoin de s’aérer l’esprit tout ayant l’impression d’être seule au monde. Au bout d’un moment, elle se remémora l’une d’elles où se trouvait quelquefois un marchand de bijou ambulant. Ayant l’habitude de lui acheter quelques accessoires pour orner ses vêtements, elle avait très vite pris connaissance de ses jours d’affaires et de ses jours d’absence. Et cela tombait plutôt bien. Il ne devrait pas y être aujourd’hui. S'il était là, tant pis, elle changerait d’emplacement. Cependant, elle croisait les doigts pour qu’il n’y soit pas. L’avantage avec cette allée c’est qu’elle menait tout droit à une impasse et qu’ainsi, peu  de gens s’y rendait quand il n’y avait pas de commerce.  Une fois sûre d’elle, elle prit la direction de sa destination.

Voilà maintenant quelque temps que l’impression de ne plus être seule s’était encore plus accrue  et si elle avait hésité à soupçonner Yukio, son intuition lui cria que la présence n’était pas aussi sécurisante que celle de son poisson rouge –aussi dur fut-il de le reconnaitre-. Peut-être se trompait-elle encore ? Après tout, la nervosité avait ce don de sensibiliser hôte contre son gré.

Avalant d’un trait le dernier morceau  de son gâteau, elle sortit son mouchoir pour s’essuyer la bouche tout en finissant par s’enfoncer plus rapidement dans l’allée à l’étroitesse considérable. Elle constata avec satisfaction que le marchand n’y était pas. Ne perdant pas de temps, elle observa autour d’elle chaque parcelle d’ombre qu’offrait le soleil confronté aux murs et le fond de la ruelle qui menait donc à  l’impasse, plus loin. Une idée toute simple lui vint à l’esprit. Si elle n’était pas sûre d’être suivie, elle serait tôt vite fixée. Se plaçant dans l’ombre pour éviter qu’une absence d’ombre soit perçue, elle s’attela à exécuter quelques mudras avant que n’apparaisse un clone de sa personne lui ressemblant trait pour trait. Peu encline à perdre du temps, elle concentra du chakra dans ses pieds pour gravir le mur le plus proche d’elle et qui par chance ou non, était le plus masqué par l’ombre  assez rapidement, espérant que si Kengo la suivait vraiment, il ne la verrait pas gravir le mur. Attendant patiemment, Pippuko fixa son clone donnant dos au point d’entrée.

« Pourvue que je ne fasse pas de bruit »

Son temps était compté. Elle ne saurait lui être cachée très longtemps, surtout de cette façon, mais le berner rien que par un clone inutile ne serait-ce que pour quelques minutes serait une opportunité à saisir.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nozomo Yukio
Nozomo Yukio
Suna no Jonin
Messages : 152
Date d'inscription : 09/12/2020
Age : 23

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 240
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue439/1200Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (439/1200)
Nozomo Yukio


Le fou de Suna


Feat: Pippuko Serika



Il fallait dire que la jeune fille faisait bien l'inconsciente du danger. Encore une fois, je m'interrogeais sur ses capacités : Manger, discuter comme si de rien n'était. La tension qui s'insinuait dans le dos de la genin quand elle sentit, elle aussi, la présence de l'ennemi me fit comprendre qu'elle jouait bien la comédie mais la jeunesse parlait. Après la tension du choc, elle comprendrait rapidement qu'elle est proche de la confrontation. Un mince fil entre le contrôle et le chaos.
Entre la biche et le loup.

Sous les traits d'un homme replet, brun et barbu, sous une fine couche de tissus pour tenir la chaleur du désert, je suivi ma camarade tout le long de ses pérégrinations. Perdant patience, avant de voir enfin Kengo Jiiga avancer dans la foule. Il était banal, brun avec le teint hâlé, nul ne pourrait dire qu'il était un aspirant ninja rompu au shurikenjutsu mais incapable sur le plan du chakra. De lourds sacs aplatissaient sa posture, des armes je devinais, mais lesquels ?
"Pas besoin de le confronter en pleine rue, il pourrait blesser des habitants. Bien joué Pikupo". Voir mon élève ainsi se déplacer pour rejoindre un endroit plus tranquille me fit ressentir une petite fierté, je ne lui avais rien appris, mais je pouvais voir qu'elle avait la tête pleine.

La petite procession marchait ainsi : Elle qui menait la barre, dirigeant Kengo qui la ciblait bel et bien puisqu'il restait à bonne distance en hésitant pas à s'arrêter à certains étalages tout en gardant le regard posé sur la nuque de la jeune genin. Enfin, moi qui rasais les murs en braquant mon attention sur la cible. Dans ma tête, j'étais tendu puisqu'au milieu de la foule je devais protéger mes concitoyens et mon allié en cas d'accrochage. Heureusement, Kengo était aussi bon en filature qu'en ninjutsu. Son attention était un tunnel et j'étais dans l'obscurité. Il était focalisé sur sa vengeance sur le village, oubliant que ses agissements n'étaient pas méconnus puisqu'on le surveillait depuis son intervention désastreuse dans une mission.
"Il veut quoi ? Juste taper sur quelque chose ? Il peut pas se trouver une cible qui a plus de répondant et de son âge ?

De fil en aiguille, on se retrouvait dans un endroit calme. Une ruelle. Je pris un peu de distance avec ma cible puisqu'il devait se retrouver en confiance pour engager sa propre proie. Kengo se tenait contre un mur, au départ de l'endroit inoccupé et scrutait l'obscurité. De loin, je pouvais percevoir la silhouette de ma camarade. Parfaitement immobile.
"Elle doit avoir un plan, j'espère pour elle" En même temps que je pensais cela, Jiika rentra dans la ruelle en fouillant dans l'un de ses sacs qu'il avait transféré sur l'avant. De dos, je perçu le mouvement caractéristique d'un jet d'outil de ninja. Sans doute des shurikens vu les domaines de compétences du monsieur. Je me rapprochais de sa position pour mieux voir et, si besoin, intervenir. Kengo cachait un peu la vue, mais je pouvais apercevoir le bras de Pippoku qui dépassait. Toujours immobile.

Pas de bruit. Par terre, pas de sang. Bientôt, le cliquetis du métal qui frappait durement un mur. Kengo avait-il raté son tir ? Avait-elle esquivé ? "Non, ce n'est juste pas elle. C'est un clone intangible pour lui tendre un piège". Avec mon temps de retard, je l'avais compris et notre cible aussi. Paniqué, regardant autour de lui, il sortit un parapluie de ses réserves textiles et le projeta en l'air. Des centaines de senbons sortirent de l'objet devenu arme pour fondre sur les sources de chakra environnante : La genin, moi qui caché derrière un mur vis quand même quelques jets fondre la pénombre pour se figer à quelques mètres de mes pieds.

À la fin de l'attaque, je repris ma position d'observation : Patient sur la réaction de la jeune fille et soucieux d'agir si besoin. Il avait pris un parapluie pour se battre, le poids de son sac avait diminué, mais que cachait-il encore ?
"C'est ta cible, voyons ce que tu es capable de faire en duel".

Sa cible était un raté, à elle de montrer qu'elle mérite d'être une Tanuki.
Action de Kengo Jiika :
 

Technique Yukio :
 



Sphinx. Yukio 021

Revenir en haut Aller en bas
Serika Pippuko
Serika Pippuko
Suna no Genin
Messages : 20
Date d'inscription : 18/12/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 130
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue70/500Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (70/500)
Serika Pippuko
Le Fou de Suna
Serika Pippuko avec Nozomo Yukio

Une certaine déception se répandit en Pippuko en constatant qu’elle ne s’était pas trompée. Non seulement Kengo la suivait mais il avait fait le mauvais choix d’user de la force en attaquant alors qu’elle avait tourné le dos. Rien de plus ennuyeux pour la genin qui jusqu’à maintenant avait presque ressenti une pointe de pitié pour cet homme. Désormais, elle hésitait entre la lassitude et l’exaspération.

« Quel sot. »


Tandis qu’elle décela la frayeur perceptible de l’homme ayant monté d’un cran, Pippuko leva les yeux en comprenant ce qu’il avait déployé un drôle de parapluie qu’elle connaissait plutôt bien. Laissant échapper un soupir plutôt qu’un juron inconvenant, Pippuko se détacha du mur avant d’user du sable pour accomplir la technique. Si cela avait sans aucun doute trahi sa position, elle ne s’était pas résolue à laisser de tels dangers lui percer la chair aussi tôt bien qu’elle ait pourtant songé à se trouer la peau pour insérer des anneaux à son nez. Ce à quoi sa mère s’était opposée. Ainsi avait été son choix, elle allait donc le respecter durant ce combat.

Taiseuse, Pippuko n’attendit aucunement que l’homme déploie une autre arme si rapidement sans contrattaquer. Réalisant quelques mudras le plus vite lui fut-il possible, elle projeta en sa direction les deux kunais piochés dans sa poche pour profiter de son temps de réaction en réalisant la technique de la sécheresse imaginaire tout en veillant à ce qu’il soit dans son périmètre, espérant qu’il n’ait pas le temps de se dégager de sa portée ou même de comprendre ce qu’elle tentait de faire. De toute façon, il ne lui restait plus qu’à se remettre à son faible niveau de connaissance. Posant sa gourde en bois d’eau sur le côté au cas où sa technique marcherait, elle recula, faiblement mais sûrement.

Ne quittant pas l’homme des yeux, elle garda son visage fermé, l’empêchant de faire de lui un livre ouvert tout en taisant chacune de ses émotions comme elle le pouvait. Tout contrôler était une nécessité si elle ne voulait pas faire d’elle-même sa propre faiblesse. Il fallait qu’elle le mette hors d’état de nuire et le plus rapidement possible. Quitte à user de Yukio si elle ne le sentait pas. Quoique agir seule était une idée qui lui plaisait plutôt bien et ce, même si elle n’allait sûrement pas en ressortir sans blessures.

« Les risques du métier. Pas moins attractif. » se dit-elle en observant les faits et gestes de sona adversaires. Malgré sa crainte de manquer d’une bonne occasion durant le combat, elle préféra se détendre en blaguant pour elle-même. Chacun sa manière de se protéger dira-t-on.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nozomo Yukio
Nozomo Yukio
Suna no Jonin
Messages : 152
Date d'inscription : 09/12/2020
Age : 23

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 240
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue439/1200Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (439/1200)
Nozomo Yukio


Le fou de Suna


Feat: Pippuko Serika



L'attaque de Kengo n'avait pas entrainé de cris ou de gémissement de douleur de la part de Pipeline. Me risquant à jeter un coup d'œil, une fois que la douche de senbon était passée, je pus voir ma condisciple dans la ruelle, avec ce qu'il restait d'un bouclier de sable qui s'effondrait au sol : Elle avait subis l'attaque, mais l'héritage des Serika l'avait protégé. "Pas mal, très utile"

Le bruit des tiges de métal se réverbérait dans l'espace restreint. Un infime incident sonore qui pouvait être n'importe quoi à l'oreille du badaud, comme des matériaux de constructions qui se renversaient sur le sol... Enfin, je l'espérais. Pas besoin de spectateur en danger dans cette situation. Impatient de voir la suite, je me collais au mur scrutant les faits et gestes de l'autre Tanuki. Elle était visible à l'adversaire et si ce n'était pas un clone, tangible ou non, elle était alors vulnérable à une quelconque attaque. Je voulais la voir se battre pour constater de ce qu'elle savait faire, mais pas jusqu'au point de devoir l'amener à l'hôpital. Hayato m'en voudrait ...
"C'est peut-être pour ça que je suis pas chef, je suis trop sensible au duel pour interférer dans l'un". Une blague, tout au plus, si ça chauffait je ne laisserais absolument pas la genin prendre une blessure grave. Plus un enjeu de confiance dans les partenaires que d'une vraie volonté de protéger : On était des ninjas quand même.

Pirapo engagea un assaut : Lançant deux kunaïs, elle produisit ensuite des mudras et resta... là. Immobile. "Bon... Elle fait quoi ?". Scrutant le combat et la réaction de Kengo, qui esquiva un projectile mais reçu l'autre dans l'épaule, j'attrapai la gourde de maté à ma ceinture et bu une gorgée alors que notre cible grognait de douleur. Pas super professionnel de boire alors qu'un partenaire se battait, mais que voulez-vous ?
J'avais soif.
La première gorgée ne me combla pas, étrange, alors j'en repris une seconde. Les yeux fixés sur le dos de Kengo, le cul de la gourde au premier plan. Il montait, montait... Plus rien dans la gourde, la gorgée était devenue le contenu de la gourde entière. J'avais toujours soif. Une impression familière, j'avais déjà connu cette situation.
"Merde, un genjutsu... Ce genjutsu là". Crispé sur ma gourde, je maudissais Pipinduile pour être une utilisatrice d'illusion. Je marmonnais alors quelques mots à son adresse :
- Un genjutsu de zone contre un mec tout seul, elle a quoi dans le crâne ? J'allais devoir avoir une petite conversation avec elle, suite à cette mission. Mon cerveau m'envoyait l'information que ma gorge était sèche, mais j'avais un demi-litre de décoction dans le ventre.

"Ne pense pas à la soif, ne pense pas à la soif..."
. J'avais si chaud et le soleil de désert n'était pas du tout le responsable. Je n'aimais pas les illusions, pas autant que Hayato, mais je n'étais pas à l'aise quand ils rentraient en jeu. Jouer avec ma tête, c'était pas fair play. "Comme si la guerre c'était fair play". Mes seules entrevues avec ce type de technique m'avait amené à me méfier, à fuir les types qui utilisait le psychologique plutôt que le physique. Voir que l'une de mes camarades était de ce genre là me refroidissais, mais bon : Il faut toujours avec plusieurs cartes dans son jeu. Il valait mieux avoir cette fille avec moi que contre moi, même si là c'était un peu les deux. Peut-être qu'annoncer à Hayato qu'elle utilisait le genjutsu pourrait un peu amortir l'annonce qu'elle avait fini à l'hôpital avec ce combat ? Non, non non. Même les illusions ne justifient pas de la laisser se démerder même devant un grand danger.
Quoi que ...

Dans la ruelle, l'adversaire de ma genin se prit la gorge : Avait-il compris le manège ? Pas vraiment, on n'apprenait pas à l'académie ce genre de chose et il n'avait pas fait de mission ou était pris en charge par un chuunin ou juunin pour avoir la moindre idée de ce qu'il lui arrivait. Prenant dans sa main droite un kunaï, qu'il envoya directement, il s'engagea sur la petite fille en courant. En pleine ligne droite, c'était courageux. Stupide, mais courageux. Sautant au contact de sa cible à la suite de son projectile, il décocha un coup de pied. Leste, il attrapa la gourde en se baissant d'un rapide coup de main et déboucha le contenant pour prendre une gorgée. Une longue gorgée d'eau claire, rien qu'a son dos on pouvait voir qu'il appréciait son moment.
"Mon vieux, tu en prendras pas qu'une seule". Jaloux, je voulais boire aussi. Mon cerveau envoyait des signaux pour que j'aille lui casser le bras. Lui chiper la gourde me faisait saliver. Peut-être que j'interviendrai plus tôt que prévu, pour qu'il ne finisse pas toute la gourde.

Saloperie de genjutsu de zone.
Action de Kengo :
 

Yukio :
 


Sphinx. Yukio 021

Revenir en haut Aller en bas
Serika Pippuko
Serika Pippuko
Suna no Genin
Messages : 20
Date d'inscription : 18/12/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 130
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue70/500Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (70/500)
Serika Pippuko
Le Fou de Suna
Serika Pippuko avec Nozomo Yukio

Un court instant, Pippuko râla contre elle-même en songeant à ce qu’elle venait de faire. Il était clair qu’user de ce type de technique n’avait pas été l’idée la plus brillante qui soit. « Au moins c’est radicalement efficace » songe-t-elle en se promettant d’essayer de ne pas agir de façon aussi précipité. Mais, la situation  ne jouait pas en sa faveur. Alors qu’elle récapitula les bons côtés de cette bourde, elle manqua jurer en se rappelant que Yukio n’était pas loin. Minces étaient les chances qu’il ait évité le genjutsu. Elle s’en doutait bien et si elle ressentit un instant les remords lui poinçonner le coeur, ceux-ci disparurent très vite quand elle songea à sa manie de ne pas respecter son nom « ça ne lui fera pas de mal. Bien au contraire » songe-t-elle, un léger sourire narquois au visage. «S’il ne retient pas mon nom. Il retiendra au moins mes bourdes. Je l’espère du moins. » Finalement, la compassion avait ses limites. Toute bonne chose à une fin dit-on. Surtout quand elles ne menaient pas même à l’infime contrepartie qu’était la mémorisation de son nom.

« Du donnant-donnant. »

La main dans le sac, Pippuko sorti rapidement un kunai pour bloquer celui que venait de lancer Kengo cependant, il s'en fallut de peu pour qu'elle ne reçoive le coup de pieds de son adversaire. Se soustrayant donc de justesse en exécutant un mouvement de retrait, surprise par cette soudaine envie de lui mettre un coup de pied. Plus de peur que de mal peut-être, mais le mécontentement était d’autant plus fort. En bougeant légèrement, une douleur vive se répandit dans son corps. Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte qu’un senbon lui avait perforé la peau. « Plus de peur que de mal une fois de plus. » Maugréant un joli petit « flûte » bien que son esprit quémanda un mot bien moins délicat, la genin jeta un coup d’œil à l’assoiffé qui commençait sérieusement à lui taper sur le système. Réprimant son agacement, elle se redressa rapidement et avec contrariété, Pippuko effectua un mouvement de la main pour lui envoyer un flot de shuriken de sable bien étoffée avant de foncer sur sa cible qu’elle espérait complètement accessible et lui asséner sans hésiter deux coups de pied le premier n’ayant autre but que le ruser, puis le second qui se résolut à lui frapper dans les jambes, réalisant ainsi la technique de Konoha Senpû, aussi bien pour se rapprocher un peu plus de l’achèvement de sa neutralisation que pour lui rendre la monnaie de sa pièce, ayant avalé de travers le coup qu’il lui avait infligé. Si cela avait été osé, elle avait décidé de miser sur le tout. Préférant éviter plus de contacts, Pippuko veilla à mettre de l’espace entre eux deux avant de jeter un rapide coup d’œil sur le côté en se demandant si son aîné allait daigner se bouger le petit train, enfin s’il arrivait à penser à autre chose que boire. De toute façon, il était plus expérimenté qu’elle, elle n’avait pas à s’en faire pour lui. Du moins selon elle et son amour-propre.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nozomo Yukio
Nozomo Yukio
Suna no Jonin
Messages : 152
Date d'inscription : 09/12/2020
Age : 23

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 240
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue439/1200Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (439/1200)
Nozomo Yukio


Le fou de Suna


Feat: Pippuko Serika



"Hmm, elle se défend bien".

Pour une petite chose rondouillarde et fragile, Pikonbiere se défendait pas mal : Contrant le kunaï, esquivant le coup de pied, mais quelque chose avait l'air de la faire souffrir. De mon angle de vue, je ne voyais pas grand-chose mais une tige de fer dépassait de son épaule. Une technique discrète comme l'envoie de senbon n'était pas facilement esquivable, même moi j'aurai pu me laisser prendre sans vision sur le poignet de l'adversaire. Kengo buvait toujours et plus l'angle de son coude augmenté en hauteur plus j'avais envie d'intervenir pour récupérer le précieux nectar minéral. La perception de ma camarade qui s'activait me coupa dans mon fantasme du goût frais de l'eau dans ma gorge. D'un mouvement de poignet, elle jeta des shurikens... Mais je ne l'avais pas vu en sortir, bientôt je me rappelais qu'elle était une Serika et que la création d'outil ninja en sable était rapide pour eux." Pas mal comme technique"

Kengo, occupé à descendre toute la gourde, ne pouvait pas se douter que son opposante aller répondre avec ce genre de technique, il recula devant le choc et la douleur de ces projectiles faisant leur chemin dans sa chair. Rasséréné par le rappel qu'il n’était pas là pour engloutir toute l'eau du désert, il fut bien plus actif, en mettant la gourde rapidement à sa ceinture, quand elle lui fonça dessus. "Du corps-à-corps ?" Je ne me doutais pas que la petite allait charger ainsi, mais la fierté fut un peu de mise : On pouvait compter sur elle, dans la limite du genjutsu de zone bien sûr... Cette nouvelle pensée teinta le compliment d'un peu de rancœur.

- Foutu genjutsu... Je me permis de murmurer.

Poupikou avait un plan en tête : Sautant pour faire subir à ce buveur fou un coup de pied rotatif, elle savait, ou prévoyait, qu'il allait esquiver l'attaque. Ce qu'il fit, mais Kengo ne pouvait se douter que la jeune fille allait retomber au sol pour se baisser et viser les jambes dans un balai tout aussi rotatif. Si je n'étais pas censé être présent dans l'entrée de cette rue, j'aurai sifflé d'admiration devant le courage de cette shinobi qui attaquait un homme adulte. "Pas mal, on va pouvoir faire quelque chose de toi." La cible de la mission recula devant ce nouvel impact et, de ma position, je pus même entendre un petit grognement de douleur. J'en avais assez vu de la fillette, "et puis j'ai soif", quittant mon déguisement ninpo je produisis des mûdras pour foncer vers Kengo et user de mon fourreau pour attaquer ses jambes affaiblis par l'impact de ma genin. La surprise et la nouvelle douleur qui se diffusait de l'arrière de son genou à toute sa jambe, quand j'attaquais d'un coup sec cette zone pour le faire tomber, lui fis jaillir un cri que j'étouffai bien rapidement. En utilisant ma main libre pour l'accompagner, à ma façon, dans sa chute : J'appliquais ma propre force à la gravité pour l'écraser contre le bitume et le plaquer, immobile, en mettant mon genou sur son plexus. Assez fort pour le tenir, pas assez pour l'étouffer, totalement.

- Arrêt buffet mon grand, je t'ai laissé joué avec la petite, mais on dirait qu'elle te donne bien du mal. Tu veux jouer avec moi ? Je fis non de la tête devant ma question rhétorique. J'attrapai prestement la gourde de Pikachu à la ceinture du malheureux pour me servir une grande rasade dans le gosier. Kengo pensa que j'étais occupé à autre chose car il essaya de se redresser. Quittant ma délicieuse dégustation pour retourner à mon office, je renforçai mon poids sur ma jambe posée gentiment sur son torse pour lui rappeler qu'il n'était pas en position pour essayer de tenter quelque chose. Pour renforcer un peu cette impression, j'ajoutai :

- Hmm... On dirait que tu veux jouer. Amenant aux paroles, un geste, je fis coulisser dans son fourreau ma lame, lentement. Le bruit du métal qui se libérait peu à peu fut léger, mais proche de l'oreille de Kengo : J'étais sûr que cela faisait son petit effet. Peut-être que je devrais me prendre au jeu, aussi.

Pas besoin de le tuer, mais pour l'amener se faire juger il valait mieux le neutraliser. Histoire d'éviter qu'il essaye de s'échapper dans le processus. Posant la gourde, précautionneusement, "je reviens vite", j'attrapai le visage de Kengo d'une seule main : Serrant de mes doigts le pourtour de son faciès, je me mis à taper d'une force mesurée sa tête sur le sol. Pour l'assommer, sans lui créer une hémorragie cérébrale ni le tuer. La tâche me prit deux ou trois tentatives, sous les grognements de douleur de la victime. C'était sans doute des petits cris, mais ma paume couvrant la moitié de sa bouche étouffée ses vocalises. Arrêtant en même temps que je ne percevais plus d'activité vocale, je relâchai ma pression et enlevai ma main.

- Kengo, combien font 2 et 2 ? J'attendis un moment, rien. Kengo, combien j'ai de doigts ? Je lui fis un doigt d'honneur. Toujours rien. Posant mon index et mon majeur contre sa gorge, je vérifiais son pouls. Bon, il vit encore. J'ai dû l'assommer pour bien cinq ou dix minutes.

Me relevant, je l'agrippai par le col pour le hisser et le mettre sur mon épaule. Le bougre pesait son poids, mais ça devrait aller pour le petit voyage vers la tour du kazekage pour son jugement. Mission rondement menée. Me tournant avant de partir vers la genin, qui regardait ma prestation d'un air... étrange, je me permis quelques mots :

- Bien joué, Pippeline, tu as vraiment assuré sur le coup. Tu es un super appât et tu t'es très bien défendu contre ce tocard. Tu as tout mon respect pour le boulot accompli. En même temps, je hochais la tête de contentement pour signaler que j'étais content. Jetant un oeil à la ruelle, et les centaines de senbon figée au sol et sur les murs, en plus des quelques kunaïs utilisés.Maintenant, ramasse les senbons et kunaïs éparpillés dans la zone, pas besoin que des civils récupèrent des outils de ninja. Cela t'apprendra à utiliser un genjutsu de zone, qui touche tes camarades. Je ramassai la gourde pour boire une ultime gorgée avant de lui lancer, ce n'était pas la mienne : Autant ne pas piquer les affaires des autres.

Sans attendre de réponse, je me mis à composer des mudras pour partir du champ de bataille. On pouvait dire que j'étais un beau salaud pour avoir laissé la genin se battre et juste intervenir sur la fin, pour achever le tout, moi je dirais que c'était un test.

Elle l'a réussi.

HRP:
 




Sphinx. Yukio 021

Revenir en haut Aller en bas
Serika Pippuko
Serika Pippuko
Suna no Genin
Messages : 20
Date d'inscription : 18/12/2020

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 130
Expérience:
Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Left_bar_bleue70/500Le fou de Suna [Mission rang C  - ft Yukio] Empty_bar_bleue  (70/500)
Serika Pippuko
Le Fou de Suna
Serika Pippuko avec Nozomo Yukio
Sans retenir son soupir de soulagement, Puppiko s’écarta, main sur la poitrine en voyant Yukio charger. De toute façon, elle savait déjà d’avance la finalité de cet affrontement maintenant qu’il était là. N’étant plus d’aucune utilité, elle alla se plaquer contre le mur le plus proche en respirant un bon coup tout en observant la fatalité s’écraser sur Kengo tout autant que le genou du Nozomo sur son torse. Puppiko ne pu s’empêcher de se mordre la lèvre en voyant la tête du petit malfaiteur percuter le sol.  Cet homme n’avait donc aucune douceur et aucune délicatesse, à croire qu’il avait confondu son  crâne avec une noix à percer.

Au moins, la tâche était terminée. Passant une main sur son front chauffant, elle demeura silencieuse en voyant le vulgarisme dont usait son aîné. Hésitant entre la surprise et la lassitude, elle ne savait plus s’il fallait se résoudre à prévoir toute forme de singerie de sa part. Mieux valait s’attendre à tout. Au moins, sa puissance rattrapait le coup.

Se décollant du mur quand il porta enfin le corps inerte mais bien vivant de l’homme, Pippuko s’avança vers Yukio qui la félicita. Légèrement étonnée mais enchantée, elle inclina légèrement la tête en silence. Finalement, il pouvait se montrer appréciable s’était-elle dit, pas indifférente à toute forme de reconnaissance. Mais cette pensée s’évapora aussi vite que le sourire qui n’avait pas eu le temps de se dessiner complètement. Faire du nettoyage ? Sérieusement ? Il ne lui laissa pas le temps de s’indigner qu’il disparût en un clin d’œil, laissant une genin à la bouche entrouverte et les yeux aussi ronds que des œufs de pintades. Il lui semblait qu’elle pouvait désormais entendre les brises du vent aller et venir tant le silence dans les alentours était à son comble. Quelque temps plus tard, ses paupières se clore et son nez inspira tandis que sa bouche expira, le répétant durant un certain temps. Calme. Il lui fallait rester calme face à ce genre d’individu.

Rouvrant ses paupières une fois sûre d’avoir fait le vide, elle déposa sa gourde qu’il lui avait rendue bienheureusement et s’exécuta en se tournant vers le bordel.

―Fais ci fais ça, gnagnagna. Et puis quoi encore ? Faire ses linges tant que l’on y est ? On croirait rêver. Faut me le dire hein si j’auditionne pour devenir nettoyeuse de ruelle. Nom d’un chien.

Bien que marmonnant dans sa barbe et parlant dans le vent, elle s’agenouilla pour récupérer les armes les plus proches d’elle, soupirant par la même occasion. Elle espérait finir avant la fin de la journée mais avec tous ces senbons...

Ses yeux s’orientèrent vers le soleil, tapant suffisamment fort pour lui demander de retirer quelques couches de vêtements. Bien que mécontente face à cette tâche ménagère, Pippuko reconnut tout de même la satisfaction qu’elle venait de ressentir face à cette mission s’étant soldée par une victoire. Bien que ne l’ayant pas terminé par ses propres moyens, elle avait tout de même eu la chance de se confronter à un adulte et lui asséner des coups suffisamment durs pour l’entendre se plaindre. Faiblard peut-être mais assez gratifiant et seule la vie savait combien il était important de savoir être fier de soi-même. Remettant une mèche folle derrière son oreille, Puppiko revint mettre les armes dans son sac, sourire aux lèvres. Finalement, être une kunoichi avait parfois du bon.

Jetant un bref regard  à sa gourde, la genin haussa ses sourcils et ricana par la suite. Elle venait de réaliser que Yukio avait bu à sa gourde juste après Kengo. Voilà qu’une mauvaise idée lui avait traversé l’esprit.

« Ah ça ! il va falloir que je le raconte. Nozomo Yukio, celui qui embrasse ses adversaires, de surcroît des hommes. Plutôt chouette. »

Certes, ce n’était pas tout à fait vrai…Mais cela restait un baiser indirect si ? De toute façon personne n’allait le savoir.  Hé puis, il le méritait un peu non ? Lui qui refusait de se caser au grand dam de son frère, il lui serait plus facile de faire gober cela à ses camarades.

«Attends un peu. »

Et la voilà parti dans un fou rire qui avait de quoi faire fuir les passants et qui ne s’arrêtera sûrement pas avant la tombée de la nuit...
Quelle bonne journée !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Centre Ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.