:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apprentissage express

Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue0/250Apprentissage express Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur



Toujours sous sa forme de chat après l'apprentissage du Dai Henge, Yuuki n'avait pas relevé la petite pique de Kazami. Elle s'était contentée de balayer le sable avec ses pattes arrières, comme l'aurait fait un chat qui veut enterrer ses excréments, avant de quitter les shinobis qui avaient partagé son temps. Avec la grâce féline qui accompagnait sa forme transformée, la Genin se dirigea un peu plus loin sur le terrain, là où il y avait des mannequin d'entrainement. Mieux valait se défouler sur l'un des pantins plutôt que de se battre avec la Serika. Denya ne pardonnerait peut-être pas à la Kusaribe de se battre avec l'une de ses deshi, et le mauvais comportement de l'élève finirait de remonter jusqu'au maître, Akihiko, qui ne se gênerait pas pour corriger sévèrement son apprentie.

D'ici à ce que Kazami réponde à la provocation et que les deux filles se battent en duel loin des regards de leurs sensei, Yuuki allait passer sa colère en envoyant quelques coups bien sentis sur les représentations humaines faites de sable durci, gracieusement offerts ou créés par les membres du clan Serika. Rien de mieux pour s'imaginer combattre avec cette horrible personne qui était venue bouleverser les plans de la Kusaribe. Il ne restait plus qu'à imaginer une perruque blonde avec deux couettes, un éventail, et ce sourire niais, et voilà le pantin ressemblait presque à Kazami. D'autant plus que les compétences de Taijutsu de la Genin laissaient largement à désirer, un peu d'entrainement à des coups ne serait pas de refus. La Serika semblait bien plus forte que Yuuki, et celle-ci ne se faisait pas d'idées : ce ne seraient pas ses capacités d'Iroujutsu ou même les techniques de son clan qui lui permettraient d'avoir le dessus sur l'autre fille, dont le clan Serika était reconnu pour manier le sable. Peut-être même qu'elle pouvait manipuler le Fuuton au vu du large éventail qu'elle traînait dans son dos. Clairement, la Kusaribe était en sérieux désavantage.

Faisant fi des shinobis qui l'entouraient, Yuuki alterna les coups de poings et coups de pieds, se reculant pour pouvoir prendre de l'élan et envoyer un solide coup de pied sur le mannequin d'entrainement. Elle répéta plusieurs enchaînements, utilisant ses techniques de clan pour booster sa vitesse ou sa force. Et lorsqu'elle sentit qu'elle s'était assez défoulée, elle pris une petite pause, assise dans le sable, observant les autres ninjas qui s’entraînaient aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Kisho Benkei
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 491
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 383
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue979/1200Apprentissage express Empty_bar_bleue  (979/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Dans la vie il y a bien des manières de s'occuper.
Certains passent le temps en buvant, d'autres partagent une fierté mal placée à l'égard dont ne sait quelle sport ou passion artistique, se prétendant l'élite des arts alors qu'ils arrivent à peine à écrire un haiku ou même à dessiner un bonhomme en bâtons. D'autres aiment juste se pâmer en faisant les magasins.
Pour ma part, l'une de mes occupations favorites est d'imiter ma soeur, nous échangeons les identités et nous allons voir les gens autour de nous, Kanade est Benkei, Benkei est Kanade, nous connaissons les habitudes et manies de l'autre, nous savons comment être l'autre sans nous dévoiler. Comme pour passer le temps à Suna, je vais traîner du côté du terrain d'entraînement dans l'espoir de pouvoir solliciter l'aide d'un mannequin pour exercer mon ninpo mais dommage pour moi, tout est occupé et bondé. Comme si le désert devait être dompté dans l'immédiat pour le meilleur comme pour le pire, pour ma part étant là pour des raisons éminemment puériles et tout autant diplomatiques (à la base d'un paris qui a mal tourné), je suis obligée de me travestir mentalement en une épouse modèle pour le haut conseiller de Suna. A défaut de se trouver une copine il peut en louer une, c'est un peu mon travail que de satisfaire sa misère sentimentale par moment, peut-être, à moins qu'au contraire je suis ici en tant que symbole de sa force? L'archétype de la femme récompense, le repos du guerrier (un repos du guerrier qui brûle un peu les nouilles d'ailleurs), mais tout cela n'a aucune importance ici. Parce que je suis en présence d'autres sunajins qui ne sont pas le haut-conseiller.
Même si j'ai entendu dire que son équipe avait eu vent de la nouvelle, d'abord je discerne tout de suite l'une de ses blondes ; la seule qui a le teint aussi foncé. La petite finit de se défouler sur un poteau avant de poser sur le côté, un peu fatiguée. Comme pour faire semblant d'en avoir quelque chose à faire, alors que je m'apprête surtout à lui jouer un tour de passe passe qui n'a aucun autre but que de me divertir, je m'installe à côté d'elle toujours sous la forme de Kanade.
Comme le dit si bien ma soeur (ou moi-même?), les codes sociaux existent pour prouver une certaine habilité à les comprendre, à les décrypter, les interpréter et à apporter une réponse adaptée. C'est pour cela qu'on dit bonjour aux gens quand on commence une conversation et qu'on se dit à plus tard quand on la termine, c'est une façon de ponctuer une conversation sans passer pour un impoli ou un incapable.
Mais si l'on s'en soustraie, on peut obtenir des résultats amusants. Faisons du rose, "fais donc du Kanade" comme dirait Benkei. C'est avec un ton dépouillé d'absolument toute émotion si ce n'est peut-être l'indifférence (l'indifférence peut-elle se caractériser par un vide émotionnel?), que je démarre la conversation par une question qui devrait se trouver au milieu en temps normaux.

-Tu as déjà songé à servir de modèle pour un peintre ou un sculpteur? J'aurais fort à explorer avec une personne comme toi.

Ma soeur aurait nombres de personnages à créer à partir d'elle.

-C'est rare de voir une clavicule aussi bien dessinée.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue0/250Apprentissage express Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki relaxait bien tranquillement après s'être vidée sur le mannequin d'entrainement qu'elle avait mentalement affublé d'une horrible perruque blonde. Une perruque de cheveux blonds sales et cassants, avec plein de pellicules. Serika Kazami meritait d'avoir des cheveux horribles, des poux et des racines grasses pleines de lentes. Voilà qui siérait bien pour cette aberration de la nature. La Genin se mit à penser à milles et une autres idées de l'image qu'elle se faisait de son ennemie jurée, des tortures qu'elle lui infligerait lorsqu'elle manierait mieux les secrets de l'Iroujutsu - qui peut avoir d'autres applications que médicales si l'on prend la peine d'être créatif- et d'autres fantasmes peu avouables mélangeant sang, violence et douleur, lorsqu'elle se rendit compte qu'une fille s'était installée près d'elle.

"Tu as déjà songé à servir de modèle pour un peintre ou un sculpteur? J'aurais fort à explorer avec une personne comme toi. "

HEIN?

"C'est rare de voir une clavicule aussi bien dessinée."

Yuuki fronça les sourcils, se demandant où cette femme aux cheveux roses voulait en venir. D'ailleurs, la Genin n'avait pas souvenir de l'avoir déjà croisée. Une nouvelle arrivée au village? Ou une personne qui était partie en mission pendant plusieurs semaines? La Kusaribe ne connaissait pas toutes les kunoichi du village, et il était bien probable qu'il n'y ait jamais eu d'occaison pour qu'elles entrent en contact. Mais avec des cheveux roses comme ça, la blonde aurait cru pouvoir se souvenir d'une telle tête.

Attendant des explications qui ne venaient pas, l'autre avait lâché ces paroles d'un ton totalement indifférent, Yuuki commença à se sentir mal à l'aise. Elle poussa quelques mèches de cheveux pour regarder la clavicule en question, qui ne lui semblait rien de moins qu'une clavicule normale. Bien sûr, la jeune adolescente était mince, donc cet os ressortait particulièrement, mais de là à être explorée...

" Je... peux t'en faire une comme ça si tu veux..." Répondit la Genin, plutôt incertaine. " Si on broie des os, il est possible de les ressouder et leur donner la forme voulue je suppose, avec l'Iroujutsu. Il faudrait essayer, quoi que je ne garantie pas de résultat..."

Dans tous les cas, cette discussion allait dans une direction qui ne plaisait pas à la Kusaribe, qui tenta de changer de sujet.

" Je ne pense pas t'avoir déjà croisée avant.. moi c'est Yuuki. T'es Jonin? Tu es venue t'entrainer ? "
Revenir en haut Aller en bas
Kisho Benkei
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 491
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 383
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue979/1200Apprentissage express Empty_bar_bleue  (979/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
-Mais non. Ce n'est pas le but. Je lui tire la langue, un peu agacée par son incompréhension, elle n'arrive pas à saisir l'Art, la recherche du beau et de la perfection artistique. Mh... Non, je ne suis pas de Suna.

Evidemment n'importe qui avec un sens minimum de la sociabilité se sentirait obliger d'approfondir un peu le sujet, à moins de ressentir une certaine hostilité à l'égard de son interlocuteur, mais comme je ne me sens guère d'humeur à me travestir trop longtemps sous le spectre de l'artiste qui néglige les conventions sociales comme ses heures de bain, je m'en vais lui répondre. Une réponse qui va susciter une réaction je l'espère.

-Si je disais que j'étais venue m'entraîner, cela sous entendrait que je ne dédie pas ma vie à la recherche de la perfection et que c'est le ninjutsu qui est une corvée. Alors que c'est plutôt l'inverse dans mon cas ; le reste de mon existence est une corvée que je dois supporter pour pouvoir m'adonner pleinement au chemin de la vérité.

Parce que la vérité ne saurait souffrir d'être une occupation secondaire, parce que la quête du zen et l'accomplissement du ninja ne font qu'un ; lorsque l'ombre et ses armes ne font plus qu'un, on effleure tout juste la vérité. Ce n'est seulement que lorsque même sans ses armes le ninja est capable de défaire l'ennemi simplement par ses convictions et son esprit que l'on se rapproche du ninja parfait. Mais l'ultime étape, celle d'avoir touché la vérité ne serait-ce qu'un instant, repose dans l'essence de la tolérance la plus pure à l'égard des autres ; le ninjutsu est une puissance effroyable et pour réellement la maîtriser il faut avoir un cœur dénué de craintes et de haine. Sinon l'on ne verra que son utilisation pour la guerre et le sang, tout le yang du ninja est dans cette optique et en oublie toute sa soumission au destin et au cycle de la vie.
Hors, ce n'est pas en étant dans le déséquilibre qu'on peut prétendre à une vie saine.

-Enchantée Yuuki, je m'appelle Kanade. Je ne suis pas réellement jonin, je suis un trésor de guerre du Haut-conseiller de Suna, Kayaba Akihiko : certains rapportent de leurs périples dans le Nord de l'or et des armes, lui a choisit de me ramener dans ses valises. Or, je n'ai ironiquement jamais exprimer mon accord direct au grand blondin danseur de vagues pour ceci. J'aurais humblement préféré rester dans mon clan à peindre, mais il semblerait que les affaires de ma sœur ne m'aient amené à être à son service pour un mois. Testons un peu les limites morales et sociales de notre amie. Ce qui fait de moi techniquement son esclave sexuelle bien malgré moi, puisque je n'ai jamais été sollicité dans toute cette histoire, de ce fait on peut considérer que je suis venue me distraire d'être la chose d'Aki. Mais... ne serait-elle pas elle même à son service? J'imagine que tu dois le connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue0/250Apprentissage express Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de Suna? Étrange, Yuuki croyait qu'on ne laissait pas les étrangers se promener seuls ainsi. Mais elle haussa les épaules, les autorités du village faisaient bien ce qu'ils voulaient, et peut-être qu'il y avait un Jonin qui surveillait de loin cette femme aux cheveux roses qui se promenait toute seule,prêt à intervenir au moindre mouvement suspect.

Hélas, la conversation avait était déjà très bizarre au départ devint encore plus singulière plus cette étrangère parlait. La Genin fronça les sourcils, incertaine de comprendre les propos qui sortaient de la bouche de son interlocutrice, comme si elle était carrément dans un autre monde. Yuuki haussa les épaules pour montrer qu'elle n'était pas rejointe par ce qu'elle venait d'entendre, mais plus profond d'elle-même, elle se sentait mal à l'aise d'être à coté d'un tel énergumène, et souhaitait simplement que l'autre s'éloigne pour continuer à s’entraîner. Si la fille aux cheveux roses n'était là que pour perdre son temps, au moins qu'elle laisse tranquille ceux qui travaillaient.

Kanade, car non, elle n'avait pas encore finit de parler et venait de se présenter, enfonça le bouchon encore plus, indiquant la réelle raison de sa présence à Suna. Akihiko, pervers en chef qui consommait de l'alcool et de la drogue à outrance, avait ramené cette pauvre femme de force après l'une de ses missions. Bien sûr, il y avait encore de l'esclavagisme à Suna - bien que tout fermaient les yeux là dessus - mais de savoir que son sensei participait à ce système en ramenant exclusivement des femmes pour son service personnel suffit à mettre une expression de dégoût dans le visage de Yuuki.  

Elle le savait capable de bien des atrocités, mais la possession de jeunes femme pour son plaisir était trop pour la jeune fille. Que les adultes fassent des choses entre eux, ça allait, mais l'autre fille ne semblait pas avoir consenti à tout cela.

" Écoute Kanade-san..." Yuuki fronça les sourcils puis regarda à droite et à gauche pour s'assurer que personne ne l'entende " Je peux te montrer une technique de Taijutsu pour te défendre si ... hemm... Akihiko-sensei veut te faire des choses que tu ne veux pas..."

C'était peut-être une trahison pour le village d'apprendre une technique à un autre shinobi, mais en ce moment, c'était le village lui même qui était en danger avec la conduite déshonorable du Haut-Conseiller. Mion-san avait raison dans le fond, il fallait protéger la fonction de l'homme, et Yuuki savait qu'il n'y avait rien de mieux qu'un doroppu kikku bien placé pour envoyer bouler quelqu'un. Un coup de pied savamment placé était probablement suffisant pour ôter tout envie à un homme de poser ses mains sur une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Kisho Benkei
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 491
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 383
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue979/1200Apprentissage express Empty_bar_bleue  (979/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
-Je suis reconnaissante d'une telle ferveur à faire régner la justice, j'accepte volontiers. Mais tout à un prix dans la vie et je n'aime pas laisser des actes bénévoles sans retour, même s'ils sont pour la bonne cause. Alors, histoire de ne pas paraître pour une profiteuse malgré mon statut de "victime", j'enchaîne. Toutefois, je tiens à me rendre utile, en échange je peux t'apprendre à marcher sur l'eau ; si ce n'est guère utile à Suna, je suis certaine que pour nombre de missions pouvoir se déplacer sur des surfaces instables te sera profitable.

Mais il faut aussi dire les choses clairement, parce que je ne voudrais pas que la jeune Yuuki se pose des questions sur le haut-conseiller de Suna ; je ne pense pas qu'il me forcera à lui faire des choses, sauf sur sa demande express je ne compte pas expérimenter avec lui les choses de la couche. Parce que ce serait exercer un rapport de force sur lui et que là où on ne peut plus dire non, le oui n'a plus aucune valeur ; si je suis très techniquement son esclave, il se peut aussi que je sois en mesure d'inverser la tendance par mon esprit et ses appétits sans limites.
Après tout, c'est un homme et je suis une femme, la où mes instincts maternels me poussent à protéger des enfants qui ne sont pas les miens, ses instincts de mâle le poussent à chercher la femelle en toute occasion.

-Apprends-moi, j'ai toujours rêvé de l'envoyer bouler.
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue0/250Apprentissage express Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki songea fortement à se gratter la tête à la mention de l'échange d'apprentissage d'une technique, en occurence apprendre à marcher sur l'eau. D'abord, c'était franchement inutile à Suna, parce qu'il n'y avait pas d'eau. Ensuite, la Genin n'avait même pas le droit de sortir du village à moins d'être escortée, et ce n'était pas demain la veille qu'elle se rendrait dans un endroit hors du désert. Enfin,comme il n'y avait pas de telle étendue d'eau, où et comment cette fille voudrait bien lui apprendre à marcher sur l'eau? Clairement, elle venait de très loin et n'avait pas compris que l'eau ici était dans les puits creusés très profond dans le sol.

Mais la jeune Kusaribe n'était pas là pour reprendre cette jeune femme perdue et probablement très effrayée d'être une esclave dans une village aussi inhospitalier que Suna. La réputation militaire du village était des plus établies, et cette étrangère n'avait peut-être pas eu de contacts avec qui que ce soit sauf Akihiko-Sensei depuis belle lurette. Cela faisait combien de temps qu'il la laissait séquestrée dans son appartement ? Avait-elle été assez gentille pur qu'il lui laisse le droit de se promener dans le village librement? Regardant encore une fois à gauche et à droite, cherchant encore quel Jonin devait s'occuper de cette fille aux cheveux rose -puisque les hautes autorités du village devaient être dans le coup au vu de la personnalité qui avait main mise sur cette esclave - elle ne vit rien du tout. Le shinobi en question devait utiliser une technique de furtivité... ou peut-être avait-il eu un besoin un peu pressant. C'était le moment où jamais.

" Oui, moi aussi je rêve du jour où je pourrai l'envoyer bouler, mais je ne suis pas encore assez forte et rapide pour ça. Bientôt. C'est mon sensei, et il m'a promis que je serais forte un jour si je m’entraînais beaucoup. Mais toi, comme il sera déconcentré pour assouvir ses bas instincts, ça devrait être plus facile. Il ne s'y attendra pas. Moi, il s'attend toujours à ce que je l'attaque. "


Voilà un objectif commun que les deux kunoichi avaient.

" D'accord je te montre de doroppu kikku. J'ai appris ça à la caverne toute seule, c'est assez facile, regarde moi. "

Yuuki s'éloigna alors de quelques mètres du mannequin d'entrainement sur lequel elle souhaitait démontrer sa technique.

" Bon, tu sais manipuler le chakra.. " Elle parlait du ninjutsu plus tôt donc c'était forcément une kunoichi. ".. alors pour cette technique, il faut mettre du chakra dans les jambes à la fois pour les renforcer mais aussi pour augmenter la vitesse de la course. Et comme tu va voir, avant d'attaquer ma cible, je vais faire un saut pour que mes pieds arrivent au niveau de son abdomen... mais tu peux toujours viser la tête ou les jambes si tu veux, ça dépend de quelle hauteur t'es capable de sauter et à quel endroit tu veux faire du mal. Mais si c'est seulement pour envoyer bouler, le ventre c'est le meilleur endroit à viser avec les pieds je crois. Mais si tu y met assez de force il est possible de faire très mal.. enfin je crois, j'ai jamais vraiment essayé...."

Yuuki s'exécuta donc, reprenant les mêmes gestes qu'elle avait décrit, et fonçant sur la structure de sable qui ressemblait vaguement à un humain. Son pied frappa au centre de la masse, et s'enfonça un peu dans le sable, qui ne mit pas de temps à reprendre sa forme initiale, gracieuseté du chakra Serika qui avait été insufflé dans les mannequins d'entrainement du terrain d'exercices.

" Tu peux essayer, y'a rien de mieux que la pratique pour apprendre une technique... C'est pas quand on en a besoin qu'il est temps de se dire qu'on aurait dû pratiquer..."
Revenir en haut Aller en bas
Kisho Benkei
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 491
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 383
Expérience:
Apprentissage express Left_bar_bleue979/1200Apprentissage express Empty_bar_bleue  (979/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
-La pratique, toujours. Sinon sur le terrain on le regrette.

Alors comme pour éviter un futur drame, je me mets en position face à au mannequin d'entraînement ; un peu de précision Kanade, d'abord concentrer le chakra dans ses pieds, ensuite sauter et faire pivoter tout le corps pour balancer un coup de pied surpuissant en pleine poitrine. J'imagine que le coup pourrait facilement défoncer une cage thoracique s'il est exécuté sur un civil, alors j'éviterai d'en faire un usage inconsidéré. Après tout on ne jette pas un cadeau à la poubelle, il en va de même pour une technique enseignée : on ne fait pas n'importe quoi avec pour éviter de plonger son utilisateur dans l'embarras.
Je concentre une bonne dose de chakra dans mes jambes, saute avant de forcer le dos vers l'arrière pour être parallèle au sol et déplie mes jambes comme des ressorts. Mes pieds percutent un mannequin d'entraînement qui tombe au sol devant la violence de l'impact et moi j'atterris sur le dos. La prochaine fois, peut-être sauter plus haut pour éviter de finir les quatre fer en l'air, une observation scrupuleusement scrupuleuse que je consigne dans un coin de mon esprit. Mais comme tergiverser mentalement sur la qualité de mes acrobaties périlleux et aériens n'est pas nécessairement le plus utile pour progresser, je tourne la tête vers Yuuki.

-C'était bien? En me relevant je fais semblant d'avoir un frisson avant de reprendre la parole, je me demande jusqu'où elle peut me croire. La dernière fois que nous nous sommes vus je n'ai pas été assez rapide quand il n'en n'a fait qu'à sa tête et il m'a attaché avec ses fouets aqueux avant de me prendre au fond d'une barque. J'ai préféré ne garder aucuns souvenirs de ce qui s'est passé ensuite tant il était fier de lui, j'ai encore gravé dans mon esprit son sourire bouffis d'orgueil et de luxure alors qu'il triomphait de moi. Ce qui est vrai sans l'être. Il n'a même pas attendu d'être de retour à la maison pour en ricaner.

Mais j'aime jouer sur les mots, les mots sont une arme redoutable quand elle provient de la langue d'une femme ; la meilleure épée de la kunoichi reste sa langue et elle ne la laisse jamais rouiller, sauf peut-être ma sœur Benkei, parce que Benkei est une guerrière qui vit et existe par l'épée. Elle triomphera toujours de la plume, jusqu'à ce qu'elle laisse un scribe vivre par pitié du moins.

-C'est un homme dangereux qui aime faire des vagues.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.