Voir le deal
199 €

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako]

Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Senju Daiki

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
L'aube déjà se lève, mais il y a un moment que je suis éveillé. Je n'ai pas eu le cœur de m'entrainer encore, mon esprit étant trop occuper à débattre d'un autre sujet : mes élèves. Il est évident que j'ai plus à enseigner à Hako qu'à Yume, du moins en termes de techniques, de savoir-faire brut. En plus, l'Aburame semble nécessiter plus de guidance que ses consœurs, bien qu'elle ait de la suite dans les idées.

Hier, je lui ai donné rendez-vous au terrain d'entrainement. Pour qu'elle puisse atteindre son plein potentiel, il faut qu'elle sache qu'elle peut me faire confiance, mais aussi qu'elle peut apprendre de moi. Il faut qu'elle comprenne de façon inconsciente qu'elle peut s'appuyer sur ma personne et ce que je représente. Bon ... voyez-vous ça ? Je deviens responsable ou au moins un sensei qui essaie de faire son travail efficacement ... Chô aura bien gagné ça en m'attribuant ces gamines ...

J'ai décidé de faire un entrainement seulement elle et moi, histoire de gagner un peu de sa confiance ou de son respect. Après tout, ces deux éléments sont à la base d'une équipe fonctionnelle et j'ai l'impression que si Hako me fait confiance, les deux autres auront plus tendance à suivre son exemple, entre autres, par sa personnalité volubile et son apparent charisme.

Il faut savoir que malgré ses pitreries, elle semble plutôt douée pour encourager les autres à se tourner vers elle. Enfin, ce n'est pas non plus comme si je devais me trouver une raison pour tenter de rendre mon travail plus simple ...

Il ne me faut pas très longtemps avant d'être prêt à m'élancer vers le terrain d'entraînement et ce n'est qu'après quelques longues minutes de marche que j'y arrive. Je prends quelques instants pour me préparer mentalement à cette épreuve, car même si cette rencontre ne semble pas être conçue pour être riche en émotions, j’ai le mauvais pressentiment que je ne sais pas dans quoi je me suis embarqué en prenant cette décision.

Je m’installe à l’ombre et y dépose la boite repas, ma gourde et mon chandail. Je commence, ensuite, à méditer. Enfin, non, pas vraiment, je m’égare à peine les yeux fermés. En quelques temps, beaucoup d’évènements se sont enchaînés et … et ce n’est que le début, ça j’en suis persuadé. Pourquoi ? Appelons ça l’intuition. Ou peut-être n’est-ce que la probabilité que toute cette rencontre tourne mal qui est incroyablement haute.

Aller, n’y pensons plus. Hako ne devrait pas tarder et cette tentative de méditation ne me mène à rien.


Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
Transmission des savoirs

Hako hésitait entre la surexcitation (habituelle chez elle) et une certaine légère, minuscule, à peine notable, qu'elle imaginait sans doute, appréhension.
Son nouveau senseï Senju lui avait donné rendez-vous tôt dans la matinée pour un "entraînement personnel".
Vu le degré de violence et de fourberie dont avait abusée le lutin vert de Konoha lors de la normalement simple "rencontre" de l'équipe 2, il y avait quelques chances qu'elle se face vertement tancée...

Brute. Insupportable. Téméraire voire suicidaire. Egoïste. Voilà comment on l'avait souvent qualifié (notamment Akira, son ex-coéquipier).
Pourtant, la minuscule Aburame faisait des efforts !
C'est vrai qu'elle n'avait guère consultée (pas du tout en fait) ses coéquipières lors de son "entraînement" en équipe contre Daiki.
Voulant trop briller et être reconnue, la petite genin à froufrou avait joué un tour pendable à son maître avec ses clones, et incidemment à son équipe...
Mais Kaori avait son légendaire sharingan pour anticiper et s'adapter à ses stratégies imprévisibles (voir loufoque) ! Et sa douce (enfin...) Yume la connaissait bien (et l'avait évidemment brocardée) et savait gardé la tête froide et profiter de son précieux Byakugan pour dégotter les ouvertures générées par le chaos que le lutin vert de Konoha semait sur le champs de bataille !


C'est donc une jeune Aburame à la fois frustrée, excitée et vaguement gênée qui se rendit au terrain d’entraînement au point du jour.
Pour une fois, elle n'était pas en avance. Voulant paraître "normale" et pas hyperactive, la kunoichi vert-pomme avait rongé son frein et calmé son impatience pour arriver à l'heure dîte et non passer de (trop) longues minutes à trépigner sur place.
Calme, posée, mature. Elle conjura dans son esprit l'image de la digne Hyûga qu'elle fréquentait en cachette.

Son sensei était déjà là, confortablement installé sous un arbre en lotus, les yeux fermées.
Les bonnes résolutions de la petite Aburame ne résistèrent pas à ce spectacle. Sa bouche, traîtresse, s'ouvrit et déversa son fiel avant que son cerveau ne réalise.
"Eh, senseï ! La nuit est finie ! On vous a crevé tant que ça ?" railla gentiment la kunoichi vert-pomme en souriant à pleine dents... Avant de virer illico au pivoine, se bâillonnant des deux mains à retardement.
Ce n'était pas Yum-Yum ou la p'tite Kaori qui se trouvait là les yeux clots. C'était son senseï, son chef d'escouade, un jônin brillant et disciple de Maître Hokage.
Mentalement, une image de Yume exaspérée lui flanqua un coup de poing sur son crâne épais. Niveau respect de ses ainés, elle repasserait.

Gênée, elle sautilla un peu sur place, le feu aux joues.
"...Aheum... Bonjour Senju-senseï. Je suis prête pour notre entraînement..." balbutia-t-elle, ses salutations polies arrivant hélas un poil trop tard.
Ne pouvant rester en place plus de quelques secondes (et s'occuper/s'agiter permettant de masquer sa gêne palpable), Hako se mit à exécuter quelques kata dans le vide.
"On va faire quoi ?" s'enquit-elle joyeusement, bien décidé à ne pas rester sur une mauvaise impression et à faire de son mieux. "Du combat au corps à corps ? Du Dôton ? J'suis prête à tout ! Vous allez voir, je serais une élève modèle !"
Enfin, elle allait essayer...
Hako se souvenait que son professeur savait manier ces deux domaines. L'ennui, c'est que si elle avait confiance en elle coté Taijutsu, elle se savait encore bien novice en ninjutsu, à part dans les techniques secrètes de son clan...
En tout cas, la minuscule genin désirait prouver sa valeur à Daiki. Elle lui ferait une démonstration de son art, de son intellect et... elle se le jura.... Elle écouterait les instructions. Sans improviser !



Technique enseignée par Hako:
 



Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs

Les paroles plutôt brusques de la petite Aburame me tirent hors de mes pensées qui tournent en rond, encore et encore. Toujours fidèle à elle-même, son commentaire ne me surprend pas. Je retiens même l’ombre d’un sourire. J’ouvre les yeux juste à temps pour la voir couvrir sa bouche et changer de discours et alors qu’elle me salue selon les convenances, je me redresse, me dépliant de tout mon long. Puis, je pose mon regard sur la petite genin.

« Bonjour, Hako. Heureux de voir que tu as tant d’enthousiasme aujourd’hui »

Je me retiens d’ajouter ‘’comme toujours’’, car peut-être le prendrait-elle mal et l’offenser n’est clairement pas le but de la manœuvre. Ses questions enthousiastes me rassurent un peu, car elle ne semble pas être ici simplement par devoir, mais aussi par curiosité si ce n’est que par pur désire d’en connaitre un peu plus. Il est vrai que cette équipe n’a pas eu de sensei stable depuis sa formation et c’est bien dommage, car ces trois pousses manquent un peu sur les bases de leur métier.

« Je pensais à du taijutsu pour l’instant. Nous verrons pour le dôton un autre jour, mais ne t’inquiète pas, nous y en viendrons quand tu seras prête. »

Quand tu seras prête … qu’est-ce que je veux dire par là ? Voilà une excellente question. Une excuse bidon pour paraître plus … posé, probablement. Je n’ai pas de doute que physiquement, elle pourrait apprendre toutes les techniques Dôton que je pourrais lui transmettre, mais je dois avouer que je suis réticent à cette idée. Je ne sais ni comment, ni dans quelles circonstances son petit esprit tordu pourrait s’en servir et je ne veux pas être responsable d’une catastrophe.

« Tu te souviens de la technique que j’ai employée pour détruire ton rempart de pierre ? Je vais te l’enseigner. Bien sûr, rien ne presse, il n’est donc pas nécessaire de tenter de la parfaitement maîtriser en une seule journée.»

Je fais une courte pause le temps de mettre mes idées en ordre. Je ne veux pas l’assiéger non plus avec la théorie dans l’immédiat, ça manque un peu de délicatesse et de chaleur humaine. Je suis son sensei, pas simplement son formateur. Je ne suis pas là simplement pour lui montrer une technique. Maladroitement, je change rapidement de sujet.

« Commençons plutôt par autre chose. Je sais que tu as plusieurs tours dans ton sac et que tu n’hésites pas à bluffer, mais en situation de combat, sur quel genre de stratégie est-ce que tu t’appuis le plus ? Est-ce que le taijutsu est central dans ton style de combat ? »

À comprendre : à quel point es-tu à l’aise avec le taijutsu ? Non seulement cette question peut m’aider à mieux la cerner, mais en plus, elle me permettra d’orienter avec plus d’aisance mes explications de ce que je compte lui montrer. Pas mal.



Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
Transmission des savoirs

Heureusement son nouveau senseï ne sembla pas prendre ombrage du manque de déférence initial du lutin vert de Konoha.
Rien que la promesse future d'enseignement de techniques suffit à la faire bondir Hako de joie.
Et annoncer qu'il s'agirait de Taijutsu la fit immédiatement se mettre à faire quelques kata en criant sa joie.

"Yeah ! J'adore le Taijutsu !" s'exclama la minuscule Aburame en dédiant un franc sourire au massif Senju. Ses yeux d'émeraude pétillèrent de malice. "C'est un truc qu'on attend pas chez une jolie petite demoiselle ! Et j'adoooore les surprises et jouer des tours aux gen... méchants !"

Mais au lieu de commencer immédiatement un entraînement épique, son maître décida plutôt (hélas) de discuter un peu.
Hako retint sa bouderie, même si il était visible que son enthousiasme délirant retombait un peu.
Mais bon, c'était logique : Daiki venait à peine de prendre les rennes de l'équipe (légendaire) n°2 de Konoha. Ils ne se connaissaient pas encore bien et donc ne pouvait pas fonctionner comme une extraordinaire machine de mort parfaitement huilée...
Et de toute façon, la fière jeune Aburame aimait bien aussi discuter (et se vanter ou même juste se mettre en avant).

La kunoichi vert-pomme sourit méchamment quand son senseï évoqua ses tours pendables.
"Comme je l'ai dit, j'adore les surprise !" ricana-t-elle joyeusement dans un grand sourire d'auto-satisfaction.
Mais celui-ci ne dura pas très longtemps, se remémorant sa première "rencontre-entraînement-tentative de meurtre" avec son nouveau chef d'équipe (et le Regard de Yume après ses mortelles pitreries).
Hako s'assit en lotus (bien que ne pouvant s'empêcher de se trémousser), réfléchissant et pour une fois tournant sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.
"... Un peu trop parfois. Surtout quand euh... j'improvise et que... j'oublie de prévenir mes alliés." avoua-t-elle avec un peu de rouge aux joues.

Bien évidemment le lutin vert de Konoha ne continua guère dans l'introspection.
Elle répondit donc plus en détails aux questions du puissant Senju.
"J'avoue que pour la stratégie en combat, j'suis plutôt mon instinct..." commença la minuscule genin en se grattant la tête, signe de réflexion intense. "Du temps de l'équipe n°13, Akira avait parlé d'un truc à propos des différences entre tactiques et stratégies, mais j'ai pas tout compris..."

Hako dédia un nouveau sourire de requin à son maître avant d'expliciter ses méthodes de combats.
"J'utilise souvent mes clones d'insectes pour tromper l'ennemi ou comme couverture pour pouvoir m'approcher et lui poutrer la gueule à coups de techniques de Taijutsu. Les arcanes secrètes de mon clan permettent de vider un ninja de son énergie et quand il est tout mou ou assommer, j'peux le finir avec des techniques de corps à corps dévastatrice..."
Derrière les vantardises de l'adolescente surexcitée, cela apprenait bien des choses à Daiki : sa jeune élève n'était pas une spécialiste, mais plutôt une touche à tout, pouvant donc avoir un rôle très flexible dans l'équipe.

De plus, sa façon d'improviser et de se battre en utilisant tous les avantages possibles trahissait une mentalité idéale pour une future utilisatrice du Dôton, art ninja qui transformait le terrain lui-même en allié... Ou en chaos.
Cela rejoignait donc les craintes du Senju : autant ne pas lui enseigner ce genre de chose avant que cette petite excité n'ai un peu plus de plomb dans la tête.
Pourtant l'énumération des styles de combats et tours pendables de la jeune Aburame montrait aussi son désir d'apprendre et une maîtrise d'un nombre étonnant de techniques pour une simple genin...


Rien que parler combat avait de nouveau excité la petite Aburame. Bondissant sur ces pieds, la kunoichi-vert pomme mimait des combats ou faisait des kata rapide tout en décrivant ses méthodes de lutte.
Elle s'approcha d'un malheureux mannequin de combat du terrain d’entraînement pour lui faire subir les pires sévices.
"J'aime apprendre des techniques, beaucoup !" expliqua-t-elle joyeusement à son maître. "Autant mes insectes que le Dôton ou le Taijutsu sont super versatiles ! J'peux tabasser les méchants, leur briser les os mais pas que ! Je peux protéger mes amis avec mon dôme d'insectes ou un mur de pierre. J'peux bander les petites blessures ou extraire du poison, espionner l'ennemi ou le traquer. Je peux défoncer des murs à coup de tête ou de poing, faire tomber les ennemis pour les achever au sol ou même faire sauter l'arme d'un bandit ou d'un samouraï, comme ça : Konoha Shôfû !"

La jambe de la jeune Aburame se détendit soudainement comme un ressort, son coup de pied claqua comme un fouet, visant l'excroissance qui servait de bras au mannequin de, qu'elle brisa net. Le bout de bois tourbillonna haut dans le ciel, avant de venir se ficher dans le sol du terrain d’entraînement en vibrant.
Satisfaite d'elle-même, Hako fit le signe de la victoire et tourbillonna gaiement sur elle-même pour faire face à son senseï.
"J'aime bien cette technique, même si ça suce pas mal en chakra..." déclara-t-elle gaiement, ses yeux vert malicieux cherchant visiblement l'approbation de son maître lui aussi spécialiste en Taijutsu. "Elle me ressemble : c'est vif, violent et très versatile. Avec, j'peux soit faire très mal, soit désarmer un gars qui se la pète avec un gros sabre, soit balancer en l'air un ennemi. Ensuite, à Yum-Yum de le cribler de flèches !"

Elle rit et virevolta à nouveau pour se rapprocher du Senju.
"Du coup, je peux pas vraiment dire si le Taijutsu est central dans ma façon de me battre..." conclut la kunoichi à la tenue froufrouteuse fantaisie. "Mais je l'aime beaucoup ! Et vous sensei ? Vous manipuler le Dôton et vos lianes de bois tendancieuses en plus d'être un expert au corps à corps... C'est quoi votre style de combat favori ?"
Hako était fière d'elle-même : elle avait réussit à se rappeler de vouvoyer son chef d'escouade, un adulte, un jônin. L'éternel petit sourire de requin était de retour.
Non seulement elle adorerait voir quelques démonstration de la puissance du Senju formé par le Hokage en personne, mais aussi en apprendre plus sur sa façon de combattre. Voir l'affronter (Hako étant Hako, une petite brute).
Et allez savoir ce que l'imprévisible petite futée pourrait imaginer comme combo ou tactique en coopération avec son maître...





Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
Mon élève commence donc à me décrire ses tactiques de combats. Et elle s’assoit même pour discuter, mais elle ne cesse de bouger. Elle a beaucoup d’énergie. De s’être tourné vers le taijutsu n’a donc rien de surprenant. L’écoutant, je souris ; ce qu’elle décrit ressemble beaucoup à ce que j’ai pu voir l’autre jour.

Joignant paroles à l’action, elle me fait une petite démonstration d’une de ses techniques de désarmement. Plutôt efficace, surtout quand l’utilisateur à la force nécessaire … Je hoche la tête, posant une main sur mon menton.

« Je vois. Je comprends mieux maintenant. Elle me parait plutôt efficace cette technique. Où est-ce que tu frappes pour désarmer ton adversaire ? Son avant-bras ou son poignet ? »

Je fais une pause. Ce n’est pas le temps de s’ébahir devant une prouesse de corps-à-corps, mais d’en apprendre plus sur mes élèves. Ressaisis-toi Daiki !

Elle plutôt bien résumé ce que je voulais savoir. Ensuite, ce n’est pas tout ce que je voulais savoir non plus. Bine sûr en tant que leur instructeur, il est de mon devoir de transmettre savoir et connaissances et expérience, mais ce n’est pas tout, enfin, selon moi. Il y a plus. Construire un esprit d’équipe, comme j’avais à l’époque avec mon équipe. Je dois avouer que c’est quelque chose qui me manque, d’être de sentir une équipe unie, de savoir que mes équipiers sont là … Je veux dire, je m’entends assez bien avec Masaru, mais pas rien de comparable à mes jeunes années.

« Dis-moi, que penses-tu de tes coéquipières ? Est-ce que ça fait longtemps que vous êtes équipières ? »

Une courte pause pour laisser ma réelle question en suspension quelques secondes, me permettre de la formuler pour ne pas effrayer une gamine. Après les avoir rencontrer, je ne peux m’empêcher de me demander quelle est leur dynamique d’équipe. Individuellement, elles sont fortes pour des genins, chacune d’entre elles. Elles sont, pour leur âge, bien meilleur que l’on pourrait leur accorder à un premier regard et c’est d’autant plus important pour moi de savoir. Qui s’entend avec qui. Se font-elles confiance ? Après tout si leur carrière de kunoichi décolle en flèche, elles se feront remarquer et se feront envoyer sur des missions de plus en plus dangereuses et il faut qu’elles aient confiance en l’une et l’autre. Aveuglément.

Mon regard se plante dans celui de la petite genin devant moi. Toute trace de légèreté s’est effacée.

« Crois-tu pouvoir leur confier ta vie ? »


Je secoue la tête avant de tourner le regard vers un arbre.

« Je crois que tu peux deviner pourquoi une telle question … Tes coéquipières, elles seront ton ancre, la pierre de départ de ta carrière et il est d’autant plus important d’être capable de leur confier ta vie. Ne t’inquiète pas, ce n’est pas qu’à toi que je vais en parler, je leur ferais le même discours lorsque je les rencontrerai seule à seul. »

Je me relève d’un bon et étire un peu mes bras et mon dos.

« Et si on commençait cet entraînement ! À rester assis comme ça, nous deviendront mous et faibles. Se serait mieux d’éviter. Donc, cette technique. Hum. Dis-moi as-tu déjà tenter de donner des coups de poings et tombant vers le sol ? »



Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Transmission des savoirs

Hako faisait de son mieux pour écouter et répondre à Daiki. Même aussi bourrine et excitée qu'elle soit, la jeune Aburame avait (vaguement) consciente qu'elle avait (peut être) un petite peu manqué de respect à son senseï lors de leur première rencontre.
Or, Hako n'aimait pas restait sur une mauvaise impression.
Elle fit donc de son mieux pour répondre aux questions du Senju et être attentive, même si la kunoichi surexcitée peinait à tenir en place plus de deux secondes.
Le lutin vert de Konoha décrivit donc minitieusement sa façon de combattre, faisant même la démonstration d'une de ses techniques de Taijutsu qui piqua l'intérêt de Daiki.

Ravi de "parler boutique", la jeune Aburame décrivit un peu plus en détail le coup de pied incapacitant qu'elle venait de présenter.
"En fait, ça dépend de sa prise sur l'arme et de son orientation." répondit joyeusement la minuscule genin, dressant son pied pour effectuer quelque mouvements dans le vide. Ses explications démontrèrent que derrière la petite brute, il y avait aussi un esprit aiguisé (certes aiguisé dans le but de faire mal aux autres).  "Comme souvent avec le taijutsu, faut adapté en fonction de la situation. C'est ça qui est génial ! Un coup du plat du pied sur l'avant-bras pour l'écarter brutalement. Un coup de talon dans le poignet pour faire lâcher prise. Le tout avec une soudaine mais violente pulsation de chakra pour renforcer l'impact. P'pa, qui est médecin, m'a dit qu'en fait on peut provoquer avec ça une brève tétanie des muscles ou des douleurs terribles à certain nerf. Du coup, le méchant lâche son arme et on peut le tabasser plus facilement  !"

Le lutin vert de Konoho, ravie de montrer ses talents martiaux, pirouetta jusqu'à un mannequin du terrain d’entraînement et réutilisa son assaut, jambe tendu qu'elle fit claquer comme un fouet, comme si elle était montée sur ressort.
"Et comme ça aussi : Konoha Shôfu !"
Cette fois, elle ne visa pas un appendice, mais directement la tête de la pauvre poupée de bois, qui se détacha avec un craquement sinistre.
"Eh eh ! C'est avant tout un coup de pied bien précis et violent. Du coup, en pleine poire, ça fait super mal !"

Satisfaite de sa joyeuse (et bourrine) démonstration de brisage de nuque, la petite Aburame sautilla de nouveau vers son chef d'équipe, mais un brin perplexe.
"Il me semblait que vous étiez un spécialiste de Taijutsu aussi senseï..." commença la jeune fille, rougissant légèrement et évitent le regard du Senju. Elle craignait de lui manquer de respect à nouveau, mais impossible de tenir sa langue. "Vous ne...euh... ne connaissez pas ce mouvement ?"
C'était après tout possible. Il s'agissait d'un assaut particulier, destiné à lutter contre les combattants armés. Peut-être que Daiki utiliser d'autres techniques ou des versions plus puissantes...

Mais pour l'instant, le Senju préféra aborder la composition de l'équipe n°2 de Konoha, surprenant Hako par ses questions.
Elle se gratta la tête, sachant très bien que l'image de sa belle et douce Yume lui envahissait l'esprit et la faisait vaguement rougir à nouveau.
"Oh, j'traîne avec Yum-Yum depuis pas mal de temps déjà. On a déjà été entraînées par un Senju et Uchiha Kagami en personne. Bon, très brièvement et je crois que c'était juste un tour pendable de maître Hokage... J'adore combattre avec Yume ! On... se complète et s'entraide à merveille. Elle est rapide, je suis résistante. Elle peut combattre au corps à corps aussi bien que moi ! Comme son Junken et gracieux ! C'est merveilleux à voir... Et super douloureux à se prendre dans la tronche ! Et avec son arc et ses yeux magiques, elle peut repérer les ennemis et les flécher ou m'orienter vers eux."

Le lutin vert de Konoha se dandina un peu sur ces pieds, mais décida de poursuivre etd 'être honnête avec son senseï. Enfin, pas complètement non plus : impossible de lui avouer ses sentiments pour sa belle Hyûga et leur relation si particulière et "hors norme".
"En plus... Yume est calme et posée en toute circonstance alors que je suis...hum... plus directe et rentre-dedans. Du coup, c'est généralement elle qui fait les plans...enfin, qui adapte les plans au chaos que je sème. Je suis plus une... improvisatrice. Elle est aussi plus douée pour parler aux gens que moi. Mais... D'un autre coté, je crois que ça l'aide aussi quand je la...euh... pousse... bouscule ses habitudes et la fait sortir de son cocon."

Ensuite, la petite Aburame aborda le cas de Kaori. Hako l'amait bien, mais la connaissait bien moins que sa mie aux yeux lavande pâle.  
"Pour Kaori, c'est la première fois qu'on est en équipe ensemble, même si j'ai déjà fait une mission avec elle et Uchiha Nikkou pour fesser du bandits de grand chemin ! C'est une Uchiha et un p'tit génie, mais à l'inverse des autres coincés arrogant du clan, elle est cool. Et elle pas froid au yeux et semble pouvoir bien se battre. Et puis, j'ai toujours eut un bon feeling avec les gosses..."
Hako avait d'ailleurs l'habitude de traîner autour (voir dans) l'Académie Ninja pour "entraîner" les jeunes apprentis-ninja, dont la petite sœur de Yume.
Enfin, à onze ans, Kaori n'était plus exactement une enfant...

Une fois de plus, Hako hésita, dansant d'un pied sur l'autre.
"Et... elle maîtrise le sharingan à trois tomoe." souffla la jeune Aburame. Sa fréquentation d'Akira du temps de l'équipe n°13 (et même après) lui avait appris deux trois choses, d'inquiétantes rumeurs sur cette pupille écarlate que pourtant tous les Uchiha rêvaient de posséder. "Apparemment, si jeune c'est un miracle. Mais... J'suis pas sûr que...hum... vous allez trouver ça bizarre... J'aime m’entraîner, devenir de plus en plus puissante... Mais dans le cas de Kaori, ses pupilles... m'inquiète un peu."

Néanmoins, la kunoichi vert-pomme planta sans coup férir son regard d'émeraude dans celui de son senseï et répondit à sa question.
"Oui, je leur confierais ma vie sans soucis. Et je donnerais la mienne sans... Non, en fait je ne donnerais pas ma vie pour elles."
Sur ce constat désarmant et inattendu, Hako eut un sourire de requin et claqua ses poings l'un contre l'autre.
"Non. Le clan Aburame ne croit pas aux sacrifices héroïques. Qui les protégerait après ?" poursuivit-elle d'un ton dur mais passionnée. "Je ne donnerais pas ma vie pour elles. Je les défendrais ! Je gagnerais ! Tout comme je vous protégerais, ainsi que tout Konoha ! Quiconque s'en prendrais à l'équipe n°2 me trouvera sur son chemin."
Le très fier lutin vert de Konoha dédia un nouveau sourire de requin à son maître avant de terminer sa diatribe.
"Et vous savez combien j'peux être casse-bonbon en combat, senseï... Alors, vous pouvez me confiez leur vie et la votre. Et je sais qu'elles feraient pareil. Et j'pense que vous aussi..."

Daiki se releva et passa ensuite à ce qu'il avait promis : l’entraînement de la kunoichi vert-pomme.
Hako rit aux plaisanterie du Senju et sauta de joie, poing levé et toujours aussi surexcité.
"Allons-y ! J'ai hâte de voir que tu... vous pouvez m'apprendre !"
Son maître lui posa une question et très vite la petite maligne Aburame y vit un rapport avec leur "entraînement" précédent, où le puissant Senju avait défoncé d'un coup de poing tourbillonnant une de ses passerelles de pierre invoqué par ses maigres talents en Dôton

La kunoichi vert-pomme réfléchit à la question, avant de hausser les épaules.
"Pour les coups de pieds, oui." avoua la jeune fille toute de vert vêtue, songeant à sa technique de Dynamic Entry. "Pas vraiment pour les coups de poings, je dois bien avouer... Et puis..."
Il fallait parfois être conscience de ses limites, surtout pour les dépasser.
La minuscule genin avança jusqu'à son sensei et se mit parallèle à lui, tendant son bras.
La comparaison entre le bras aux biceps musclés de l'imposant jônin et celui de la petite Aburame sautait au yeux. Le bras de la kunoichi devait être au moins deux fois moins long et deux fois moins épais que celui de Daiki.
"On va pas se le cacher, mes petits poings sont pas les armes les plus mortelles du monde..." souffla la jeune spécialiste en Taijutsu. "Je... manque d'allonge et de puissance."

Voilà pourquoi Hako utilisait essentiellement des techniques de coups de pieds. Ou de coups de boule.
Cependant, il lui restait son arme secrète : le Poing de la Justice, qui justement compensé la faiblesse de ses petits poings en les surchargeant de chakra.
Mais à part ça, elle n'avait jamais vraiment cherché à acquérir de technique se basant sur les poings ou la boxe.
Maintenant qu'elle y songeait, c'était une lacune de son éducation martiale. Dû à ses complexes sur sa taille de naine.
Hako se demanda si justement le puissant Daiki ne privilégiait pas quand à lui ce genre de technique, au détriment des coups de pied. Cela pourrait expliquer son intérêt pour le Konoha Shôfu, qui le sortirait de ses habitudes.
Ce pourrait-il qu'ils puissent... S'entraider ? S’entraîner mutuellement ? Non, ce serait trop beau d'être traité comme un égal par un jônin.

Du coup, la minuscule genin se fit songeuse, puis bien vite, enthousiaste. Ce ne serait pas facile, mais elle allait tout faire pour acquérir la technique de son maître.
"C'est pas ma spécialité, mais j'peux essayer. J'vais pas laisser mon physique de p'tit cafard bondissant m'arrêter... C'est la technique qui a servit à défoncer mon pont de Dôton que tu veux m'apprendre, c'est ça ?" lança gaillardement la kunoichi vert-pomme, oubliant dans son enthousiasme de vouvoyer son senseï. "J'imagine que la hauteur et la rotation allié au chakra pourront compenser mon manque de puissance physique dans les bras..."
Elle se mit en garde avec un sourire de défi, prête à commencer l’entraînement.




Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Senju Daiki

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
Son rapide résumé de son coup de pied me fait penser qu’avec ma taille et ma force, cette technique pourrait être dévastatrice si je la connaissais. La question de mon élève m’Arrache un sourire de plus, ce qu’elle dit est vrai, je suis sensé moi aussi être un maître du taijustsu, mais je ne connais pas ce coup.

« Le taijutsu est un domaine avec un millier de choses que l’on peut faire. Le corps peut se tordre dans tous les sens, peut frapper d’un millier de façons différentes, alors, en toute honnêteté, si un homme, ou une femme, vient me voir en affirmant avoir maîtriser l’entièreté de ce que le taijutsu est, je ne le croirai pas. Alors pour répondre à ta question, je ne connais pas ce coup, ni beaucoup d’autre. Nous apprenons tous les jours, même à mon âge Hako. »

Mais pour l’instant, je le garde dans un coin de ma tête, pour me concentrer davantage sur le monologue ininterrompu d’Hako sur son ressenti vis-à-vis de ses équipières. Elle semble particulièrement attachée à Yume et elle mentionne que c’est habituellement Yume qui calme le jeu et propose des plans, bien que je l’eusse remarqué. J’ai aussi vu qu’elle n’ose pas affirmer toutes ses idées, elle n’émet que très peu d’opinion … Enfin … Je ne suis pas ici pour analyser Yume, mais comprendre un peu plus Hako et son rapport à ses équipières. Elle est plus inquiète de Kaori, mais aux vues des informations qu’elle vient de me révéler … Je ne suis pas surprise. Le sharingan à trois tomoe, à son âge ? Même moi je peine à y croire. Peut-être en glisserais-je un mot à Masaru. Si je peux faire que mon élève et mon équipier entre en communication, peut-être pourra-t-elle en apprendre un peu plus de lui ?

Et le discours d’Hako plus inspirant alors qu’elle me dit pouvoir confier sa vie à ses équipières et je peux en faire de même. Ma main se pose sur sa petite tête et je lui ébouriffe le bonnet d’un geste affectueux.

« Excellente réponse que tu me donne-la. Tu peux en être fière. C’est l’essence même de ce que devrait être une équipe ninja. En tout cas, ici à Konoha. »

Je me lève pour commencer l’entraînement. Elle devine immédiatement de quelle technique je parler et elle semble avoir bien compris le principe, sans que j’ai a expliquer la théorie derrière, mais en même temps, elle s’y connait en taijutsu, je ne suis pas surpris du tout. J’hoche donc la tête.

« Effectivement, tu as bien devin et compris. La gravité jour un rôle critique avec cette technique. De tourner sur soi permet une meilleure vélocité également ce qui accélère la descente et rend l’impact plus puissant. »

Je compose ensuite les mudras pour faire mon immense mur de pierre et en le pointant je dis à Hako :

« Je vais commencer par une démonstration et ensuite, nous nous rejoindrons au sommet, est-ce que ça te convient, ou tu veux essayer sans démonstration ? »

À ma dernière question, mon ton est un peu plus provocateur, avec un ton d’humour.







Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
Transmission des savoirs

Visiblement, les deux praticiens du Taijutsu, maître et élève, étaient sur la même longueur d'onde.
Même si Hako fut surprise que son senseï ne connaissent pas sa technique de désarmement, elle n'en perdit pas pour autant son respect envers le massif Senju (enfin, pour autant que le bouillant et vantard petit lutin vert de Konoha pouvait avoir du respect pour quelqu'un).
Ils avaient juste des styles de combat différents.
Certain ninja préférait la force, d'autre l'agilité ou la vitesse alors que certains préféraient miser sur des techniques plus exotiques et des stratagèmes vicieux.
C'était ça qui rendait les confrontations entre shinobi à la fois mortelles et enrichissantes.
"J'pourrais vous la montrer ! Je suis sûre que vous pouvez l'apprendre en un rien de temps ! Il faut juste bien viser et faire claquer sa jambe comme un fouet en libérant son chakra pile à l'impact !" proposa la jeune Aburame, ravie d'enseignée elle aussi.

Mais pour l'instant, c'était à elle d'être l'élève.
Son nouveau chef d'escouade s'enquit des relations de la jeune Aburame avec son équipe. Vaguement, Hako se demanda s'il n'était pas mal à l'aise d'être ainsi entourée de kunoichi (certes un peu jeunes, surtout Kaori).
En tout cas, les réponses du lutin vert de Konoha semblèrent contenter son senseï, voir même lui faire plaisir.
Le Senju tendit même la mains pour ébouriffer gentiment sa turbulente nouvelle recrue.

De manière surprenante pour quelqu'un qui paraissait si à l'aise avec les autres (voire qui avait un petit soucis avec l'autorité) et qui semblait si... physique, Daiki eut la surprise de sentir Hako se raidir et de lire la surprise dans ses yeux suite à ce geste.
La minuscule genin se rendit compte que son senseï avait noté son hésitation et en rougissant, elle s'expliqua.
"Ah ! Euh... Merci..." balbutia-t-elle tout d'abord, le rouge aux joues, vaguement gênée. "Vous savez... C'est plutôt rare que... l'on touche un Aburame. Volontairement, j'veux dire et sans chercher à l'incinérer."

Le fait que les membres de son clan étaient de véritables nids ambulants de millions d'insectes répugnants et dévoreurs de chakra n'y était évidemment pas étranger.
En plus, il fallait rajouter à ça que les Aburame était un clan taciturne, secret et silencieux, chez qui les démonstrations d'affections n'étaient pas légion. Voire même rarissime.
Le simple fait de sourire était déjà considérée (mal) comme un manque de retenue.
Enjouée et turbulente, Hako avait faim de ce genre de relation que les autres considérées comme allant de soit (encore que, de ce qu'elle avait vu, c'était pas vraiment mieux chez les Hyûga et les Uchiha).

Mais elle n'était pas là pour parler sociologies des clans. Hako avait une technique de destruction de pont à acquérir !
Daiki confirma ses hypothèses, ce qui fit rosir de fierté et de plaisir la petite spécialiste en Taijutsu.
Il convoqua ensuite un gigantesque mur de pierre qui pourrait leur servir de promontoire afin de s’entraîner à leur mortel plongeon poing en avant.
Hako laissa échapper un sifflement admiratif devant le titanesque rocher invoqué par le Senju, bien plus haut, épais et résistant que son maigre petit mur de cailloux...
Les yeux d'émeraudes de la petite genin brillait d'envie et de détermination, signifiant qu'un jour cette technique serait sienne.

"Un démonstration d'abord, s'il te plaît." annonça curieusement la kunoichi vert-pomme, oubliant par la même occasion de vouvoyer son senseï. Elle se souvenait des admonestation de Yume, qui l'accusait de toujours foncer sans réfléchir.
Visiblement, elle avait acquis le respect de Daiki par ses réponses et son instinct de combattante. Autant pour une fois se montrer raisonnable et se laisser enseigner les choses de la bonne façon plutôt qu'essayer au hasard.
Les Kami savaient le nombre de rouste que sa mère lui avait infligée pour avoir essayer un truc (causant souvent des explosions ou diverses destructions).

Hako regarda donc sagement son maître sauter du haut de son promontoire rocheux, déchaînant sa technique dans tourbillons surpuissant. L'impact au sol forma un joli petit cratère. Sur un ennemi, il y avait moyen de briser quelques os ou de faire bien mal...
La jeune fille avait basculé en mode Aburame, concentrée et décortiquant chaque mouvement grâce à l'esprit analytique qui faisait la fierté du clan de manieur d'insecte si réfléchit (Hako mis à part).

Bien évidemment, cela ne dura guère : à peine la poussière retombée que déjà elle bondissait sur ses petites jambes pour sautiller autour de Daiki.
"C'était génial ! A moi maintenant !" s'exclama joyeusement la kunoichi vert-pomme, concentrant son chakra dans ses pieds pour escalader le rocher.
Une fois là-haut, le Senju eut un nouvel exemple du caractère (suicidaire) téméraire de sa jeune élève : Hako n'hésita pas un seul instant à ce jeter du haut de la falaise-à-emporter, tête la première.
Nulle peur, nulle hésitation.
Au contraire, elle semblait même y prendre plaisir.
"Taki no Senpû !" s'écria la minuscule genin, brandissant fièrement le poing en avant tout en essayant de tourner sur elle-même.

Si la rotation était bonne (la petite Aburame avait beaucoup de techniques tourbillonnantes et était plutôt agile), Hako avait mal calculé son temps de chute et brandit son poing trop tard.
Du coup, le lutin vert de Konoha s'écrasa lamentablement au sol.
Heureusement, la première chose qu'apprenait les praticiens du Taijutsu, c'était comment tomber et se recevoir.
Mais cela n'empêchait pas que ça soit bien douloureux.
Hako évita donc de se rompre le cou, même si elle se redressa la figure rougie et pleine de terre, saignant du nez.
Son maître eut également l'occasion d'ouïr l'incroyable et varié vocabulaire injurieux de son élève.
Visiblement, la créativité de la petite Aburame ne s'arrêtait pas aux techniques de combats. Elle en aurait remontré à pas mal de poissonnières ou de charretiers. Il y avait même certain mots et... pratiques qu'une demoiselle de son âge n'auraient pas du connaître...

Réalisant qu'elle n'était pas seule et en présence d'un adulte, son chef d'escouade en plus, le lutin vert de Konoha vira au rouge brique et se calma.
"...Hum. Ah. Euh... Désolé pour... euh... tout ça." s'excusa gauchement la kunoichi vert-pomme, essuyant d'un revers négligeant de manche sa figure crottée. "Euh... Sinon je pense savoir où j'ai merd...hum... échoué. J'ai trop attendue en me concentrant sur la rotation, j'aurais du concentrer mon chakra dans mon poing et le tendre en avant d'abord..."
Dansant d'un pied sur l'autre, la minuscule genin attendait l'inévitable engueulade à propos de ses manières.
Mais pour elle, ce n'était qu'un détail. Son esprit bouillonnant était déjà en train de penser à son prochain essai.
Cette fois, elle y arriverait à coup sûr !




Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
Elle me propose de m’apprendre sa technique de désarmement, tout bonnement, juste comme ça. Elle est bien sympathique, elle ne réfléchit pas vraiment aux rangs et tout ça, du moins, c’Est-ce que j’en ai compris, avec son attitude et sa façon de rapidement proposer à partager ses connaissances. J’hoche donc la tête. Je dois avouer que ce genre de coups me semble bien pratique. Désarmer un adversaire peut entièrement changer le cours d’un combat, surtout s’il s’appuis sur son arme pour se battre.

« Oui, ça me semble bien cette technique ... »

Bon ce n’est pas le temps de s’émerveiller devant cette technique, mais plutôt de montrer à Hako comment sauté et frapper en même temps. Je lui fais donc la démonstration avant de remonter la rejoindre. Mais avant que je ne saute, j’ai senti son regard changer, analysant les mouvements et la rotation. C’est très satisfaisant de la voir si concentrer. Elle veut s’améliorer, apprendre et devenir plus forte et ça se voit. J’aime bien ça.

Lorsque je remonte, elle se précipite clamant que c’est son tour. Je la laisse donc se jeter en bas du promontoire. Je ne m’inquiète pas, je sais qu’elle ne se blessera pas. Je m’assoie donc sur le bord du mur alors qu’elle saute et je l’observe. Sa rotation est bien exécutée, mais elle brandit le poing trop tard, faisant échouer tout l’enchaînement et, donc, elle ne réussit pas l’attaque, s’écrasant au sol à la place. De ma position, je vois qu’elle réussi à atterrir sans se faire mal et je sens mes épaules se relâcher … Depuis quand étaient-elles tendues ?

Et je l’entends. Des mots que je ne dis pas moi-même, et ils coulent en déluge de sa bouche. D’un côté je ne suis pas surpris, mais d’un autre, je sais que je ne m’y ferai jamais. Après qu’elle ait demandé pardon et expliqué son erreur, j’en profite pour lui dire, plus en riant qu’en la sermonnant réellement :

« Tu devrais surveiller cette langue, ça va t’attirer des ennuis un jour. »

Je ne suis pas son père, son parent ou quoi que soit et même si d’entendre ses paroles de sa bouche me laisse bouche-bée la plupart du temps, ce n’est pas ma place de lui faire un sermon ou une engueulade en bonne et due forme. Pas ici, en tout cas. Enfin, pas dans cette situation, devant maître Hokage ou des gens distingués, probablement, mais sur le terrain d’entraînement ? Non. Et je n’ai pas envie de faire la police pour des mots.

« Tu as bien compris ton erreur, alors je ne vais pas te le répéter. À la place, je vais te donner mon truc pour toujours réussir cette technique sans me prendre les pinceaux comme ça. Lorsque je tends le poing, je calcule toujours ma chute pour avoir le temps de faire trois rotations sur moi-même avant de toucher le sol. Penses-tu que tu peux le faire ? »




Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
Transmission des savoirs

Hako ricana gentiment en affichant une mine contrite suite aux remontrances de son senseï à propos de ses écarts de langage.
"Oh, je préfère la franchise même un peu cru aux atermoiement diplomatiques..." déclara le petite genin en haussant les épaules, tout de même vaguement contrite. "Mais oui, je sais, Yume arrêtes pas de me le répéter... Mais bon, les ennuis, c'est un peu le sel de la vie d'une kunoichi, non ?"

Éclatant de rire, l'espiègle Aburame revint à son entraînement.
Sous les yeux du Senju, elle exécuta d'abord au sol une triple rotation sur elle-même, consciencieuse et appliquée... Pendant au moins une bonne minute.
Ensuite, l'enthousiasme débridée de la petite Aburame reprit le dessus et Hako se mit carrément à exécuter des pas de danse tourbillonnant sur la pointe de ses pieds (un exercice pour danseuse classique ou kunoichi qui avait du temps à perdre et envie d'épater ses amies).
"Merci pour le conseil !" souffla quand même la minuscule genin en riant, avant de se rapprocher du massif Senju et de le mesurer du regard (au point d'en être presque génant). Elle poursuivit  d'un ton goguenard accompagné d'un sourire chaleureux après son examen.
"Hmmmm... Je suis bien plus petite et m'man dit que je suis un véritable typhon... J'pense pouvoir caser au moins quatre rotations !"

A peine eut-elle déclarer ses intention que la kunichi vert-pomme bondissait de nouveau sur le mur de pierre pour gagner de la hauteur.
Toujours sans peur, elle se précipita à nouveau dans le vide sans hésiter un seul instant.
"Taki no Senpû !" s'écria-t-elle, réalisant cette fois une triple rotation parfaite (malgré sa vantardise, Hako avait décidée de suivre les conseils de son maître. Pour commencer.
Ensuite viendrait les "améliorations" qui faisaient tant soupirer ses coéquipières, ses parents et les membres de son clan.

Mais malgré les suggestions éclairées de Daiki, une fois de plus la petite Aburame se vautra douloureusement au soil.
Totalement concentrée sur ses rotations, elle n'avait pas eut le temps de pleinement chargé son poing de chakra.
L'impact fut fort douloureux et un civil se serrait sans doute exploser le bras. Mais l'increvable lutin vert de Konoha se contenta de se redresser et d’épousseter ses vêtements pleins de terre et de poussière en grommelant et en se mordant les lèvres pour ne pas laisser échapper un nouveau chapelet d'injure.
"Ok, ok, manque de coordination..." grogna la kunoichi vert-pomme en essuyant la sueur de son front.

Et une fois de plus, elle surpris le Senju : au lieu de s'élancer immédiatement sur le murs pour réessayer, comme à son habitude, la petite impulsive... commença à faire quelque kata dans le vide.
"J'ai besoin de m'échauffer pour améliorer ma souplesse et de réfléchir..." expliqua la jeune Aburame à son maître, montrant pour une fois une étrange maturité. Bon, Hako réfléchissait en tabassant le vide... Mais il y avait du progrès comparé à son impulsivité habituelle. Son coté Aburame était-il en train de ressortir ?
Bien vite, elle reprit ses exercices de danses tourbillonnantes, comptant dans sa tête et levant le bras bien haut dans le ciel.
Elle devait trouver le bon rythme, l’enchaînement parfait entre rotation et application du chakra. Et c'était plus facile à faire au sol qu'en tombant.

Après un certain temps, la jeune Aburame s'estima prête et escalada de nouveau la mini-falaise convoqué par son senseï.
D'un bond elle se jeta dans le vide, poing en avant.
Cette fois la rotation fut correcte et son poing brandis se retrouva bien surchargé d'énergie au moment de percuter le sol.
L'impact creusa un petit cratère d'où jaillit un lutin vert faisant le signe de la victoire en sautillant.

"Yeaaaah ! ça a marché !" exulta la kunoichi vert-pomme, rayonnante de fierté. Elle avait pigé le coup plutôt vite, signe indubitable qu'elle progressait à pas de géant dans l'art du Taijutsu.
Il faut dire que la technique enseignée par le Senju lui convenait parfaitement : tourbillonnante, surprenante et risquée. Toute que qu'elle aimait.
Mais cependant, Hako savait qu'elle était encore loin de pouvoir en faire usage dans un vrai combat, contre un adversaire mobile.
En l'air, les changements de trajectoire étaient particulièrement délicats à réaliser sans aide...
Elle allait devoir s’entraîner pour parfaire ce nouveau tour dans son sac à malice.

Enthousiaste, elle remonta derechef sur la parois rocheuse pour s'élancer de nouveau dans les cieux.
Hako essayait de rendre la technique un peu moins prévisible et ne se priva pas pour effectuer un peu plus de tourbillon que ce qu'avait préconisé le Senju.
Moins puissante que son senseï, elle devait compenser par un plus grand nombre de rotations afin de conserver l'efficacité du coup.

Cette fois, la kunoichi à froufrous avait délibérément ciblée le mannequin d’entraînement le plus proche au lieu du sol.
Elle se devait de connaître la puissance de destruction exacte de cette nouvelle technique.
Un sourire de requin éclaira brièvement sa face poupine quand son poing tourbillonnant réduisit en petit bois le pantin de forme grossièrement humaine.
"Eh, pas mal, pas mal !" s'enthousiasma la jeune genin, toute heureuse d'ajouter un peu plus de potentiel de destruction à son arsenal.
Bon, il allait encore falloir qu'elle s’entraîne un peu : elle avait été trop lente et n'avait pas atterrie exactement là où elle avait visé. Des détails mineurs contre un mannequin de bois, mais potentiellement mortels contre un véritable ennemi...

Mais ce n'était pas pour tout de suite. Hako avait globalement compris la technique, le reste n'était que de l'expérience à acquérir.
Il était donc temps d'inverser les rôles entre maître et élève.
D'un sourire, elle composa promptement quelques mudras, convoquant trois clones d'insectes.
"A notre tour, senseï !" pépièrent (un peu trop) gaiement les Aburame miroirs en ramassant les débris du malheureux pantin terrassé par l'original.
Les bouts de bois feraient un très bon succédanée d'armes.Parfait pour entraîner le Senju !

"Je vous remontre ma technique !" s'exclama joyeusement la kunoichi vert-pomme en se ruant vers un de ses doubles. "Konoha Shôfû !"
Claquant comme un fouet, sa jambe se détendit comme un ressort et désarma sans faillir l'un des clones qui se retrouva tout penaud à contempler ses mains vides.
"Vous avez compris ? D'un coup, tchak ! Il faut que ça soit fulgurant. Et en visant les points faible ou la prise de l'ennemi !" expliqua la jeune Aburame, sans la moindre once de supériorité ou de moquerie dans la voix alors qu'elle enseignait à un adulte, à un disciple personnel du Hokage.
Hako avait pourtant monté un certain orgueil et un ego bien dimensionné. Mais visiblement, elle ne tirait aucune fierté particulière à apprendre une technique somme toute basique à celui qui était son senseï et son chef d'escouade.
Pour elle c'était normal, naturel de s'entraider et de renforcer la puissance d'un ninja de Konoha, d'un condisciple. Et ceux peut importe le grade, le clan ou l'importance de son allié.
En plus, il était visible qu'elle prenait plaisir à transmettre son savoir. Bon, ses explications n'étaient par contre pas toujours les plus claires au monde...

"Utilisez mes légions pour vous entraîner à faire sauter leur arme... Ou leur caboche. Apparemment M'man trouve ça relaxant d'exploser mes clones..."
Yume aussi, en y repensant. Visiblement beaucoup de monde adorait exploser la petite tête de l'insupportable kunoichi vert-pomme.
"Et l'avantage, c'est que mes clones sont nuls avec une arme mais comme ils sont petits et agiles, ça reste un challenge ! Bon, ça sera évidemment plus dur avec un vrai spécialiste du kenjutsu ou un ninja sachant se battre au corps à corps, mais au moins si vous les explosez, je peux toujours les reconstruire !"
Et ce serait au final moins coûteux en chakra qu’enchaîner les démonstration elle-même : ce coup était plutôt épuisant tant l'impact était renforcé pour augmenter sa vitesse et sa force à l'impact.


Récapitulatif:
 



Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
Cette petite est … désarmante. Après son échec, je ne peux que rester estomaqué alors qu’elle se met à enchaîner des katas dans le vide. Chose qu’elle semble aimer particulièrement puisqu’elle en fait souvent. Je la laisse donc faire, sans rien dire, sans poser de questions. Elle sait comment se gérer. Pendant ce temps, j’en profite pour méditer, au sommet de mon mur. Lorsqu’elle remonte, je me tourne vers elle pour bien observer, une lueur amusée dans les yeux. Elle est déterminée, c’est bien ça. C’est encourageant.

Je l’observe sauter et tout me semble bien. Lorsqu’elle atterrit le sol se creuse, l’impact est un succès. Mais elle ne s’arrête pas là, je la laisse donc faire, refermant les yeux, savourant le soleil sur ma peau. Elle a bien compris, je n’ai rien à ajouter, à l’exception que ce qu’elle fait est bien alors lorsqu’elle m’appelle pour me dire que c’est mon tour, je bondis de mon perchoir pour la rejoindre.

« Bien joué. C’est une réussite indéniable. Un peu de travail encore à faire, mais c’Est des choses que tu sais déjà, n’est-ce pas ? »

Ma voix est calme, ma posture nonchalante, alors que j’observe mon élève qui me refais la démonstration. Il n’y a pas dire, ce coup de pied à ses utilisations et d’en connaître le secret ne peut que m’être bénéfique. Effet sonore en bonus, des phrases courtes et vagues, mais l’essentiel y est. Un coup sec vers le haut. Mon élève ne se montre aucunement arrogante face à sa démonstration ou ses explications, elle m’a l’air simplement contente de partager. C’est agréable. J’avais l’impression que cette génération était un peu … comment expliquer ? Peut-être est-ce Hako qui est différente ou moi qui n’ai pas croisé les bonnes personnes ? Qu’importe.

Je ne suis pas certain d’être à l’aise de frapper des clones de mon élève, mais ce qu’elle fait du sens. C’est bien mieux que de pratiquer sur un mannequin statique qui n’a de point faible que ceux de sa conception et surtout, avoir une cible mouvante, change réellement tout dans l’assimilation de ce genre de tour.

« Allons-y alors. »

Alors, lorsque les clones apparaissent, je me positionne, prêt à commencer. Je n’attends pas et m’élance. Un problème que je rencontre … notre différence de taille. Elle est bien plus petite et donner un coup de pied ascendant sur plus petit que soi … Disons que je dois retravailler ma posture un peu. À raz-le-sol, un bras appuyé sur la pelouse du terrain d’entraînement, je donne mon premier coup. Aucun chakra, je veux simplement maîtriser la forme avant de m’élancer à tête perdue dans le contenu.

Bien sûr, le clone n’explose pas, mais je dois avouer aussi retenir ma force, même si ce n’est pas nécessairement voulu. Je n’arrive tout simplement pas à me résoudre à frapper mon élève. Et c’était déjà le cas lors de notre première rencontre. Bien qu’elles m’affrontaient, je n’ai pas chercher à les blesser une seule fois et, aujourd’hui, ça joue contre moi, clairement.



Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
Transmission des savoirs

Pendant que les doubles en insecte de la jeune Aburame assaillait son senseï armé de bâton, Hako s'exerçait à tourbillonner sur elle même, poing brandit, afin de graver dans son corps le timing de la technique que lui avait enseigné son maître.
Hélas, malgré son endurance légendaire, il y avait une limite de tours sur elle-même qu'elle pouvait effectuer avant d'avoir envie de dégobiller.
Et cela n'aurait pas été très céans pour une dame. Ou une genin en plein entraînement avec son supérieur...

Hako arrêta donc ses danses tourbillonnantes pour observer comme Daiki s'en sortait face à ces doubles.
Visiblement le massif Senju semblait avoir du mal contre les doublures de la minuscule kunoichi vert-pomme.
Pourtant, en bon spécialiste de Taijutsu, le senseï de l'équipe n°2 adapta sa posture face à la différence de gabarit.
Mais... quelque-chose n'allait pas.

Il fallut un petit moment pour que Hako comprenne exactement quoi. Au début, elle pensa que c'était à cause de l'absence d'utilisation évidente du chakra.
"Plus fort, senseï !" encouragea la minuscule genin. "Le coup doit claquer comme un fouet, il faut détendre la jambe comme un ressort ! N'hésitez pas à y aller à fond : ce ne sont que des clones !"
Un de ses doubles lui lança alors un regard laconique, visiblement peu ravie de se voir reléguer comme matière d’enseignement parfaitement remplaçable (ce qu'ils étaient).

Même si Daiki sembla enfin se mettre à user de son art contre les doubles d'insectes, quelque-chose clochait encore.
Normalement, même en ratant son coup ou en utilisant une version incomplète ou abâtardie de la technique que voulait lui enseigner Hako, le puissant Senju aurait déjà dû exploser un clone ou deux.
Or, il n'en était rien.
C'était comme si... Oh !
"Mais cet idiot retient ses coups !" siffla à voix basse la minuscule Aburame entre ses dents.
Et, se sentant moins menacé, les doubles du lutin vert de Konoha s'enhardissait, frappant sans vergogne avec leur bâtons.

Bien évidemment, n'étant pas des spécialistes en combat armé et n'ayant (presque) aucune imagination, jamais un des doubles de Hako n'aurait normalement pu constituer une menace pour Daiki. Surtout contre un jônin de sa trempe.
Le combat en était presque ridicule... Mais on n'était jamais à l’abri d'un mauvais coup.
"Allez, senseï ! Défoncez moi ces petites pestes !" encouragea d'abord gaillardement la jeune Aburame. "Ou envoyez voler leur bâton !"
Mais las, le Senju se retenait à chaque fois et les clones trop malin de la kunoichi vert-pomme en profité pour esquivé ou détourner assez le coup pour en souffrir...

Hako comprenait, du moins vaguement, les raisons des hésitations du noble Senju.
Leur chef d'escouade ne voulait sans doute pas faire mal à l'une de ses élèves, même sous forme de doublure. Bien peu d'adulte doté d'un minimum de bon sens et de compassion oserait tabasser sciemment une (enfant) adolescente...
Mais... Ils étaient des ninjas. Ils devaient mettre la compassion leurs scrupules de cotés. L'ennui, c'est qu'il est difficile de dépasser ses sentiments...
D'autant plus qu'ils n'étaient pas en pleine guerre, au milieu d'un combat où ils risquaient leur vie. Pas d'équipier en danger, de patrie à défendre ou de civils à sauver.

Pour Daiki, ce n'était qu'un amusant petit entraînement avec une de ses élèves. Il... ne le prenait pas assez au sérieux.
Et cela agaça la minuscule genin. Elle qui était si fière de partager ses talents avec son senseï !
Un sourire de requin illumina ses traits alors que ces yeux d'émeraudes pétillèrent de malévolence.
Ok, il était temps de confronter les réticences sentimentales de son senseï à la dure réalité...

Hako guetta le bon moment, celui où le puissant Senju donna un coup trop lent mais suffisamment puissant...
"Kawamiri !" s'exclama soudainement la minuscule Aburame après avoir promptement un mudra, échangeant sa place avec celle du clone visée qui s'apprêtait à esquiver.
La véritable Hako dédia un sourire narquois à son maître tout en le foudroyant du regard au moment où le coup de pied la frappa en pleine tête.

Comme sa doublure en insecte, Hako aurait pu esquiver l'assaut trop timorée de son maître. Elle n'en avait rien fait à dessein.
La kunoichi spécialiste du Taijutsu aurait également pu atténuer l'impact avec du chakra ou en modifiant promptement sa posture.
Là encore, elle n'en fit rien, subissant de plein fouet le coup.
L'impact brutal l'envoya tituber quelques pas en arrière.
Immédiatement, Daiki cessa l'assaut, réalisant qu'il avait touché le véritable lutin vert de Konoha.

"Peuh ! Un coup de chochotte !" pesta Hako, crachant néanmoins du sang de sa lèvre fendue. "Même pas fichu de m'assommer, alors que je n'ai rien fait pour me défendre..."
C'était douloureux et elle saignait de la lèvre et du nez, mais elle plongea un regard déterminé dans les yeux de son senseï en se mettant en garde.
"Vous y allez pas assez fort, senseï." jugea la petite Aburame d'un ton dur. "Je ne suis pas en sucre. Je suis une kunoichi. Je sais très bien que vous n'aimez pas frapper les petites filles. Et encore moins vos délicieuses élèves... Mais nous sommes des ninjas et l'hésitation peut nous tuer. Tout à l'heure, vous m'avez demander si j'étais prête à confier ma vie à mes coéquipières... Et à mon senseï. Mais j'espère qu'elles et que vous aussi êtes prêt à faire de même. Et ça inclut s’entraîner à fond, ne pas hésiter. Nous sommes tout les deux des praticiens du noble art du poings et des pieds dans la gueule. C'pas l'art ninja le plus subtil et il est violent. Si on s’entraîne ou combat ensemble, en première ligne, on sera blessé. Je saignerais, j'aurais des bleus, voir des os brisés. Mais je m'en remettrais et je triompherais !"

Après son discours, la petite Aburame fit quelques saut-périlleux arrière pour prendre du champs.
"... Et j'espère que vous aussi. Alors prenez moi au sérieux. N'hésitez pas à m'envoyer sur les roses, à détruire mes clones, à vous approprier mes techniques. Un jour, vous me sauverez peut-être la vie avec, tout comme je sauverais la votre ou celle de Yume ou de Kaori grâce à ce que vous m'aurez appris."
Pendant qu'elle parlait et reculerait, la jeune Aburame concentrait son chakra dans son poing, déclenchant les premiers stades d'une de ses technique fétiche.

Elle souffla,s'essuya le sang qui goutait de son nez d'un revers de manche.
"Je sais aussi que c'est dur d'y aller à fond juste pour un entraînement..." poursuivit la minuscule genin d'un ton fielleux, indiquant une dangereuse idée.
Son poing vaillamment brandit luisait de plus en plus, se changeant en véritable petit soleil.
"Alors... On va reprendre et cette fois en plus de mes pauvres doubles armés de misérable bâtons, j'attaquerais aussi, avec mon Poing dela Justice ! C'pas une épée, mais je vous déconseille fortement de l'encaisser de front..."
La puissance de la technique était maintenant palpable, éblouissante et déchaînée au creux de la mains de la jeune genin.

"Je vous fais confiance pour l'arrêter, pour m'envoyer voler d'un coup terrible à la tête ou pour tenter de me briser le bras avant que je vous touche."
Sans tenir compte d'éventuelle récrimination de son senseï, elle attaqua le pauvre Senju avec ses clones et son poing luisant de chakra.
Hako sentait qu'elle allait au final avoir droit à un sermon sur l'usage proportionné de la force et le respect de l'autorité... Et sans doute qu'elle écoperait d'une punition.
Mais tant pis : il fallait qu'elle bouscule la compassion et la gentillesse de son senseï. Et lui faire comprendre qu'il pouvait compter sur elle, sans limite, sans hésitation.





Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
Coup après coup, je ne viens jamais à bout des clones d’Hako. De retenir mes coups ne me donne aucun avantage, c’est certain. Ces clones en prennent avantage. Mais je ne change pas la méthode. Coup après coup, les petites Hako me tabassent, ne devrait-ce pas être le contraire ? Ce n’est pas suffisant. Je devrais pouvoir faire mieux, je devrais être capable de porter ce coup, mais je n’y arrive pas, tout simplement pas, malgré les encouragements bruyants de mon élève. Et les clones continuent leur petit manège.

Et puis, mon pied parvint à en toucher une qui recula de quelques pas. Les événements se remettant en ordre dans ma tête, je réalise mon erreur immédiatement. C’est Hako, pas un clone, mais la vraie Hako et je viens de lui mettre mon pied au visage. Alors que la réalisation prend place, je m’approche d’elle, pour m’assurer que tout va bien, mais elle relève la tête, plus déterminée que jamais.

Et la vérité, tout simplement la vérité coula de ses lèvres. Elle me disait de cesser de faire la mauviette, de ressaisir, de lui faire mal, qu’au final se serait pour son bien. Je le sais déjà tout ça. Je le sais et pourtant. Je connais la force de mon corps, je sais qu’elle jeune et petite, de simplement lui mettre mon pied au visage pourrait réellement la blesser. Mais ce qu’elle dit est plus que logique et oui je savais bien avant qu’elle le dise. Je ne l’avais simplement pas réalisé. Tout ce que j’ai à faire, c’est me secouer. Lui mettre mon pied au visage et oser, oser la frapper, oser apprendre d’elle.

« Tu as raison. Sur toute la ligne. Mais laisse à ton vieux maître une chance veux-tu ? Il a encore du mal avec tout ça. Avec avoir quelqu’un à sa charge. »

J’ai marmonné, presque chuchoté. Je ne sais si elle a entendu, en fait, je préférais qu’elle n’entende pas au final. Je n’ai pas pensé avant de parler. Et elle continue son monologue, son message chargé en sens … et en mots.

Mais rien, rien dans ce monde m’aurait préparé à l’idée machiavélique de la petite. Son poing brillant de plus en plus, elle me menaça ouvertement de me frapper en recommandant fortement de pas se le prendre.

Je n’aurai pas le temps de la bloquer. Je le sais, je le sens. Tant pis pour le coup de pied, quelques mudra et un autre mur de terre s’élève du sol, mais cette fois-ci, entre Hako et moi. Hors de question de faire ça ! C’est bon. J’ai compris. Évitons les accidents, par pitié.

« Oublie ça Hako ! Tu sais ce que ça voudrait dire pour ta carrière Ninja si je brisais ton bras ou pire ? On va éviter. »

Prenant position et cette fois-ci, sans retenir ma force, envoyant le chakra dans ma jambe, je frappe un des clones d’Hako, faisant voler le bâton dans les airs. J’en attrape un autre par le collet et le plaque au sol, me servant de toute la force de mes bras, avant de retenter la technique sur un autre qui s’avance encore. Je ne retiens pas mes coups. Pas cette fois-ci.

L’important dans la technique, c’est le mouvement où l’on déploie la jambe une coordination de force et de vitesse. Un coup sec, violent qui ne donne jamais de deuxième chance. Je prends appuie et recommence. Jusqu’à ce Hako me dise que c’est maîtrisé.

Je me laisse tomber contre mon dernier mur, le souffle court, les mains sur les genoux. Si c’est d’apparence maîtrisé, il me faudra toujours le tester en réelle situation avant de l’appelé ainsi. Maintenant, passons aux choses sérieuses.

« Tu peux me dire à quoi tu pensais tout à l’heure Hako ?! être courageuse et téméraire, c’est deux choses différentes. Être vaillante à l’entrainement et suicidaire aussi. Tu te rends compte de ce tout ce qui aurait pu arriver avec ta technique plus tôt ? Par instinct, j’aurais pu te blesser sérieusement ou rien faire et me prendre ton attaque pour te protéger ! »

Je laisse une courte pause, j’essaie de ne pas m’emporter. Ce n’est pas mon genre, pas d’habitude, mais les trois genin de l’équipe 2, elles ont trouvé une façon de me faire perdre mes moyens.

« Écoute, tant que tu me promettes de pas refaire quelque chose du genre. »



Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 323
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 716
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue1672/500Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (1672/500)
Aburame Hako
Transmission des savoirs

Hako voulait que son équipe soit au top.
Pas par pure arrogance ou pour pouvoir s'en vanter (même si elle le ferait), ni par soif de puissance. Non, pour la jeune Aburame, avoir des coéquipiers les plus forts  et efficaces possible était un moyen de les protéger, de les maintenir en vie plus facilement.
Malgré son jeune âge, la kunoichi vert-pomme avait déjà côtoyé la mort, la donnant même parfois. Elle savait à quel point il était facile de blesser, de briser des os.
Pas questions que ça arrive à ses coéquipières ! Et pas non plus à son senseï !

Du coup, le lutin vert de Konoha se changea en tornade martiale sans la moindre pitié, envoyant ses clones d'insectes "motivés" le Senju rétif.
Il commença à morigéner dans sa barbe, mais il y avait du mieux.
"J'suis pas sûre que dans un véritable combat l'ennemi laisse une chance à mon vieux et gentil maître !" riposta gaillardement Hako, qui avait entendu avec l'ouïe fine de la jeunesse. "En garde ! Et... C'est une charge qu'on peut porter à plusieurs. Je ne suis pas un boulet à traîner, pas plus que Yum-Yume ou Kaori. Mais vous risquez de l'devenir si vous nous faîtes pas confiance... Ou si vous vous prenez ce coup !"

Pour ne laisser aucune chance à son maître, aucune dérobade possible et pour être prise au sérieux, elle prit violemment part à "l'exercice", menaçant son propre chef d'escouade avec une de ses techniques les plus mortelle.
Plus que broyer le corps de son maître, c'était ses hésitations que la jeune Aburame voulaient briser.
Daiki n'était visiblement pas né de la dernière pluie et jaugea vite le danger du poing luisant de chakra de la minuscule genin.
A une vitesse phénoménale que la kunoichi vert-pomme ne pouvait espérer égaler, il composa promptement quelques mudra avant de dresser sur son chemin de nouveau un effroyable rempart de pierre, empêchant le lutin vert de Konoha de se joindre à la bastonnade.

Un rictus mauvais aux lèvres, Hako s'élança tout de même, n'écoutant pas les appels aux calmes du massif Senju.
Hako hésita un bref instant : est-ce que sa technique pouvait abattre pareil rempart convoqué par un Maître du Dôton comme Daiki ? Allez savoir... Mais même si pour son ego essayer aurait été intéressant, cela n'aurait en rien menacé son maître.
Mais le lutin vert de Konoha n'était pas à bout de ressource. Oh, elle connaissait bien ce mur maintenant, ayant passé la journée à l'escalader (ou du moins son jumeau) pour se jeter dans la vide, point en avant.
Sa technique d'escalade de murs étaient toujours active, aussi la kunoichi s'élança sans s'arrêter, escaladant l'obstacle à toute vitesse.

Une fois en haut, la minuscule Aburame n'hésita pas un seul instant. Elle plongea vers Daiki du sommet, se mettant à tourbillonner, poing en avant.
"Taki no Senpû !" s'exclama la kunoichi vert-pomme, en profitant pour parfaire son entraînement.
Hako avait soigneusement viser à coté de son senseï et défonça donc que le sol en grimaçant. Elle avait inhabituellement et à dessein utilisée plutôt sa main gauche, qui avait un peu souffert de l'impact.
Son poing droit luisait de chakra comme un petit soleil au travers de la poussière soulevé par son bvrutal atterrissage.
Elle se trouvait désormais au corps à corps avec Daiki, son Poing de la Justice chargé à bloc de puissance brute.

Souriant au Senju, elle mima un assaut... Avant de pivoter dans un tourbillon de froufrou et d'abattre plutôt sa technique ultime contre le mur de pierre de son senseï.
L'impact fut prodigieux et tonitruant à souhait, Hako déversant non seulement son chakra, sa force mais aussi sa frustration.
"Et pour la votre ?" siffla la petite genin en contemplant le carnage caillouteux. Elle soupira lourdement "Désolé, mais il fallait bien ça pour vous motiver.

Forcement, son maître ne l'entendait pas de cette oreille et elle se fit passer un savon.
Mais pas avant d'avoir fait de son mieux pour désarmer les clones armés de bâton. Évidemment, étant un maître en Taijutsu, Daiki, une fois correctement motivé maîtrisa les rudiments de la technique.
Ce qui, hélas, lui laissa du temps libre pour sermonner sa bouillante petite genin.

"Senseï... C'est vous qui m'avait forcée à vous mettre, excusez mon langage, un bon coup de pied au cul." essaya de se justifier la jeune Aburame, avec toutefois un peu de rouge aux joues. Même elle avait conscience d'avoir un poil abusé. "Et si cela n'avait pas été un entraînement ? Et si vous aviez été attaqué par une fillette tout aussi mignonne et mortelle que moi ? Et... Et bien, l'air de rien, je maîtrise pas mal cette technique. J'pense que si vous vous étiez figé comme un benêt, je me serais arrêter juste à temps."
Enfin, peut-être. Hako savait très bien comment il était facile de se laisser emporter par le flot du combat.
"Et... Et vous êtes un jônin ! Vous auriez pu sans doute l'éviter ou m'immobiliser d'une manière ou d'une autre. Mais... pardon d'en avoir encore une fois un petit peu trop fait..."

La jeune Aburame, visiblement gênée, eut un petit rire nerveux.
"Bon, promis, j’essaierais plus de vous tuer à l’entraînement." essaya-t-elle de plaisanter malgré tout. "Du moins, tant que vous ne le méritez pas !"
La jeune kunoichi eut soudain une moue pensive en examinant son massif sensei. Allez savoir pourquoi, elle aimait bien le Senju. Son intérêt sincère pour sa sécurité, pour sa carrière de kunoichi. Et ils avaient des points d’intérêt commun, comme le taijutsu ou la même Affinité élémentaire. Son père, dont elle avait justement apparemment hérité l'élément, lui avait raconté que la légende populaire décrivait les manieur de Dôton comme des protecteurs. Cela faisait rire sa mère, pour qui sa fille avait plutôt tout d'un agresseur.

"Vous savez... Ma mère est une ex-Inuzuka." avoua la minuscule genin, pensive. "Elle est un peu comme moi : agressive, rentre dedans. Elle manie le Taijutsu aussi, tout en trichant avec un chien géant. Mais... ça lui a pris des années pour oser me taper dessus franchement lors de nos entraînement. Mais une kunoichi ne progresse pas si ces maîtres la maternent trop... Il y a une limite à ce qu'on peut apprendre seul ou de leçon professé trop tièdement..."
D’ailleurs Hako savait désormais qu'il fallait qu'elle progresse là-dessus. Qu'elle arrête de tout vouloir faire toute seule, d'agir par elle-même sans réfléchir.
Son clan, qui pourtant ne la portait pas dans leurs cœurs, l'avait aidé, notamment pour ses nouvelles techniques de clonages. Et  elle progressait chaque jour grâce à Yume et Kaori...  Et Daiki maintenant.

"Puis à un moment... J'ai failli la battre." continua la kunoichi-vert pomme, perdue dans ses souvenirs. "Vous savez comment peuvent être certaines de mes idées : imprévisibles et dangereuses. Et ça lui a fait comme une piqure. J'étais désormais une kunoichi et quand je me battais, je ne plaisantais pas. Du coup, elle s'est mise à me combattre vraiment, à fond. Et j'ai pris une putain de dérouillée !"
Hako leva ses yeux d'émeraude pétillant de joie vers son massif senseï, emportée par son explication et ne réalisant pas la vulgarité de son vocabulaire, comme d'habitude..
"Mais elle m'avait reconnue comme une vraie menace ! Vous ne savez pas combien ça m'a fait plaisir ! Et je me suis entraîner encore plus dur. Et, et je crois que ça lui faisait plaisir à elle aussi de pouvoir m'affronter sérieusement ! Maintenant, elle est même obligée de se servir du Katon contre moi !"
Elle rit joyeusement à ces souvenirs.
"En plus, on dit maintenant que ça entraîne mon père, qui soigne nos blessures avec son Iroujutsu..."

La jeune Aburame en sautillait d'enthousiasme, mimant par réflexe de fabuleux extraits de ses combats passés contre sa mère.
Néanmoins, vu le sérieux de son senseï et de la situation, elle fini par se calmer. Un peu.
"Bon... J’essaierais de pas vous poussez à bout, promis... Mais en échange, ne me maternez pas ! Et j'accepte n'importe quelle punition que vous pourriez me donner pour mon... manque de respect. Et tout ça." conclut la minuscule kunoichi, dédiant un timide sourire à son maître. "Il me reste de la monnaie de ma dernière mission... Pour m'excuser, j'vous invite : ramen ou yakiniku ? On pourra même parler théorie, stratégie ou j'sais pas quoi genre ce que Yume appelle l'usage proportionnée de la force : j'suis vannée pour aujourd'hui... Ma petite...euh... démonstration m'a mise sur les rotules..."




Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] H5IDCbh
Revenir en haut Aller en bas
Senju Daiki
Senju Daiki
Konoha no Jonin
Messages : 135
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 28
Localisation : la forêt près de Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG B
Ryos: 100
Expérience:
Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Left_bar_bleue588/1200Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] Empty_bar_bleue  (588/1200)
Senju Daiki

Aburame
Hako

Senju
Daiki

Transmission des savoirs
Et évidemment, elle a entendu. Oui, je sais, j’aurais pu y penser avant de parler, mais je ne l’ai pas fait. Maintenant, ses propos ne sont vraiment plus les même et son petit poing brille de plus en plus. C’est à ce moment que j’ai élevé mon mur de pierre pour éviter qu’elle ne me frappe directement de son coup de poing destructeur. Et bien sûr, elle ignore les appels que je lui lance. Elle monte sur le mur le mur et exécute la technique que je lui ai montrée au cours de la journée.

Je l’entends à la dernière minute lorsqu’elle scande le nom de la technique. Je n’aie pas le temps de bouger, encore aux prises avec ses clones. Elle décida, pourtant, de se jeter à côté de moi, fracturant le sol à ma droite, de son poing gauche. Dans le nuage de poussière, je vois celui de droit qui brille encore. Elle n’a pas abandonné.

Enfin, c’est ce que je pensais, jusqu’à ce qu’elle frappe le mur juste à côté de moi en y déversant toute sa puissance, toute sa luminescence. La pierre vola à l’impact, le massif morceau de roc s’effondra sur lui-même. Et c’est à ce moment là que je décide de lui donner le fond de ma pensée.

Évidemment, elle réplique à mon sermon, mais elle semble un peu gênée. Je ne peux empêcher mon visage de s’adoucir lorsqu’elle enchaîne avec sa promesse et, une fois de plus, je lui souris.

« Aller, ça me va bien comme entente, ça. »

Tant que je ne le mérite pas, hein ? Je peux bien prendre ça. Ce n’est pas sorcier et elle ne cherche pas à me contredire. Elle comprend très bien ce que j’ai dit. Elle enchaîne ensuite sur une anecdote. Sa mère. J’ai entendu parler d’elle, enfin, surtout depuis qu’Hako est mon élève … Enfin, ce n’est pas exactement de sa mère qu’elle me parle, mais plutôt d’entraînement avec elle.

Oui, oui, je le sais bien, mais le savoir ne rend pas l’application de cette réalité plus facile pour un maître. Je l’écoute, immobile. Je ne me ferme pas à ses propos. La petite semble tellement contente, tellement avalée dans son histoire. Mon sourire de tout à l’heure ne m’a pas quitté.

« Pas la peine de punition, je sais que tu as bien compris, mais je ne dirai pas non au Yakiniku. Refaire ses forces après un tel entraînement, c’est une excellente idée. Tu sais, des fois, il faudrait que l’écoute, Yume. Elle ne te dit pas ces trucs-là pour t’emmerder. »

Je vais récupérer les choses que j’ai laissées avant l’entraînement et retourne auprès de mon élève. Il semblerait que nous ayons eu la même idée, car boîte déjeuner était suffisamment remplie pour deux. Je garde ce détail pour moi et je décide d'enchaîner sur autre chose :

« Il faut quand même avouer que ton poing lumineux c’est quelque chose d’extrêmement puissant. Il faut des techniques d’une force surprenante pour abattre mon mur de pierre. Plutôt impressionnant. Un atout incroyable pour tes missions à venir. »




Transmission des savoirs [Pv Aburame Hako] JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.