:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Est :: Vallée de la Foudre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue1965/2000Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Bleuet, Chardon

et Hortensia

Yamanaka Kirika et Yamanaka Sayuri

How do you grow thorns on such a pretty flower ?








Parfois, tu questionnais ton sens des décisions. Tu avais décidé d’apporter la petite recrue de ton équipe en mission avec toi, dans le vain espoir de faire d’elle une véritable Kunoichi. Tu l’avais fait en sachant que récent, tu étais malade. Oui, malade. Tu avais l’estomac sur les lèvres depuis le début de votre voyage, mais ta fierté t’interdisait de le faire savoir à ta jeune apprentie, une délicate fleur Yamanaka sans saveur, réellement. Tu aurais dû apporter Ao avec toi, ou Jinpachi, mais tu voulais l’endurcir et si deux shinobis expérimentés avaient été avec toi, tu n’aurais pas pu le faire, car ils auraient fait tout le boulot. Il fallait simplement la mêler à un réel combat. Faire d’elle une vraie kunoichi. Rien que tu ne pouvais atteindre, n’est-ce pas ?

Pourtant, tu avais tout de même décider de partir, sachant que cet état durait depuis quelques semaines. Il faudrait s’y faire. Tu n’avais pas le choix. Alors, tu cachais ton malaise derrière un masque stoïque comme tu le faisais toujours aussi bien. Ta tête était douloureuse de ta dernière soirée de beuverie. Une drôle pensée te traversa l’esprit : peut-être irais-tu mieux si ton rythme de boisson retrouvait son état normal ? Peut-être, mais il n’était pas question de refaire ton mode de vie davantage.

Ton regard se posas sur ta jeune compagne de voyage. Pourquoi fallait-il que tu fusses la gardienne d’enfants, encore ? Qu’importait, tu avais tu avais d’autres chats à fouetter que de te plaindre sur cette attribution.

« C’est une mission simple. Prétends être ma sœur jusqu’à ce que les bandits nous tombent dessus. Mais nous serons prêtes. »

Tu t’étais vêtue sobrement, pour une fois, prétendant être une musicienne des routes. Et Kirika jouait le rôle de ta petite sœur. Aussi simplement que cela. Ton plan n’était pas extravagant mais, normalement, il devrait fonctionner. Tu allais montrer à Kirika, comment une vraie kunoichi travaillait. Tu allais te salir les mains, lui salir les siennes également.

« Lorsque les brigands nous intercepteront, nous les tuerons, tous sauf un. Leur chef. Celui-là, je fouillerai sa tête. Une fois sa tête fouillée, nous connaîtront l’emplacement du campement. Nous les exterminerons, ensuite nous attendrons trois jours à leur campement pour nous assurer que nous en aurons manqué aucun. Après cela, nous rentrerons. Je ne tolèrerai aucun écart de conduite. »

Tu n’étais pas exactement certaine si elle saurait agir comme tu avais exigé d’elle, mais elle était avertie. Tu comptais bien la punir, d’ailleurs si elle n’écoutait pas tes ordres. Tu avais quelques poisons à tester … Enfin, tu ne serais pas trop méchante avec elle, sinon ses parents sauraient te faire la vie dure, chose que tu ne désirais pas particulièrement. Et Jinpachi aussi ne serait pas particulièrement plu si quoi que se soit arrivait à sa nièce. Enfant légitime de nature gentille, tu avais l’impression que tout le monde cherchait à la protéger et cette idée te rendait encore plus malade que cette nausée qui ne te quittait toujours pas.

Tu restais silencieuse pour la plupart du voyage. Tu n’avais rien à lui et à ses questions, si elle en avait, tu répondais avec le moins de mot que tu le pouvais.






CSS par Gaelle



Parchemin de mission:
 


Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kirika
Yamanaka Kirika
Indépendant
Messages : 9
Date d'inscription : 20/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 26
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue0/250Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
C’était le jour J ! Dire que ce jour était tant attendu serait mentir. La pauvre petite princesse était sur le point de déchanter. Aurevoir le château, les belles robes, les heures devant le miroir à coiffer sa longue chevelure blonde. Il fallait bien que cela arrive. Jusqu’à présent, elle n’avait participé à rien d’exceptionnel et le peu de fois où l’occasion aurait pu se présenter, sa nouvelle équipe faisait tout le travail. Elle n’avait qu’à se planquer derrière son oncle et le tour était joué. Nombreux sont ceux qui font la fierté de leurs clans ou bien même leurs villages respectifs par leurs talents. Des personnes tout simplement douées dans un domaine comme par exemple les techniques propres à un clan, l’intelligence, la dextérité. De vrais ninjas, des futurs héros. Mais pour Kirika, c’était tout autre chose. Elle n’avait qu’à « vivre » pour être aimée. C’était un peu « soit belle et tais-toi ». Au sein du clan, elle était vue comme l’enfant parfaite, la Yamanaka la plus représentative des allures qu’ils ont, de leurs valeurs.

Cependant, une autre Yamanaka aussi belle que dangereuse semblait en avoir assez de ce petit jeu. Il y a quelques temps, le père de Kirika, qui est aussi l’un des Conseillers du clan, avait confié sa douce fille au renommé trio, Ao, Sayuri et Jinpachi. Bien que cette décision soit prise à la légère par la principale concernée, il en est tout autre pour ces trois ninjas. Il fallait forger son caractère, développer ses compétences, en créer de nouvelles, faire d’elle une kunoichi Yamanaka digne de ce nom. Certains l’ont peut-être oublié, mais Sayuri avait apparemment pris cette requête comme une mission de la plus haute importance et ne comptait pas y aller de mains mortes. Le Conseiller ne pouvait plus faire marche arrière, le clan tout entier en avait eu vent. Alors pour Sayuri, la voie était libre.

Kirika connaissait Sayuri depuis plusieurs années. Surement pas personnellement, car la cheffe d’équipe n’était pas du genre à discuter, encore moins avec une gamine. A vrai dire, elle ne posa jamais un seul regard attendrissant sur Kirika, comme si elle était immunisée contre son charme. Pourtant, Kirika aurait adoré la voir comme une amie, une grande sœur. Au lieu de cela, elle ne pouvait la voir qu’en tant que cliente. En effet, l’empoisonneuse venait de temps en temps à la l’herboristerie de sa mère pour remplir son stock. Kirika avait tenté quelques approches mais en vain. Même si elle jouait très bien à la marchande, Sayuri ne blaguait pas au point d’impressionner la Genin qui ne disait jamais un mot lorsqu’elle entrait dans la boutique.

Lorsque Kirika apprit qu’elle partait aux côtés de Sayuri en mission, cela fit l’effet d’une bombe. Une sensation immense de chaleur dans la poitrine et quelques sueurs froides. Elle était tétanisée. Non pas à l’idée de partir en mission, mais simplement d’être JUSTE avec Sayuri. L’angoisse totale… Comment allait-elle faire sans Jinpachi pour tempérer les échanges et surtout pour faire tout le boulot à sa place ? Kirika n’était pas le genre de fille à prendre des décisions, encore moins des initiatives. Même lorsqu’on lui demande de faire quelque chose, la panique fait qu’il n’en ressort strictement rien. Elle est tellement maladroite qu’elle pourrait se blesser toute seule.

Durant le voyage, les deux Yamanaka n’échangeaient que très peu. Sayuri semblait pensive, quant à Kirika, elle se demandait bien à quoi son sensei pouvait bien penser… Afin de se donner un air plus sérieux, Kirika avait attaché ses cheveux et mimait une expression de dur à cuir. Cela fût de courte durée lorsque Sayuri lui toucha – enfin – quelques mots au sujet de la mission. « C’est une mission simple. Prétends être ma sœur jusqu’à ce que les bandits nous tombent dessus. Mais nous serons prêtes. » Elle répondit par un hochement de tête et d’un « d’accord » d’une voix la plus ferme qu’elle puisse.

« Lorsque les brigands nous intercepteront, nous les tuerons, tous sauf un. Leur chef. Celui-là, je fouillerai sa tête. Une fois sa tête fouillée, nous connaîtront l’emplacement du campement. Nous les exterminerons, ensuite nous attendrons trois jours à leur campement pour nous assurer que nous en aurons manqué aucun. Après cela, nous rentrerons. Je ne tolèrerai aucun écart de conduite. »

« Nous les tuerons tous ? » exprima-t-elle d’une voix tremblotante.

Catastrophe ! Kirika était incapable de faire du mal à une mouche et là on parlait de tuer des gens ? TUER ? Ce mot était tellement lourd à entendre que Kirika avait à peine écouté le reste des explications. La jeune fille avait pourtant lu le parchemin exposant la mission. En aucun cas il s’agissait de mettre fin à des vies humaines. Elle n’osait pas contredire son chef, mais cette fois-ci, elles étaient seules, Kirika n’allait pas pouvoir se cacher, elle allait devoir agir. Elle secoua sa tête comme pour chasser l’image horrible qui inondait son esprit.

« Dis Sayuri, pourquoi ne demanderions-nous pas simplement qu’ils s’en aillent et laissent les pèlerins voyager en paix ? »


Encore une fois la naïveté et la peur prenait le dessus. Kirika ne voulait en aucun cas blesser quelqu’un et surtout, se salir les mains. Le temps paraissait tellement long. Kirika souhaitait profondément faire demi-tour, elle priait pour qu’un évènement important se produise afin qu’elles soient obligées de rentrer à la maison. Ou alors, qu’un esprit la possède juste le temps de la mission pour qu’elle n’ait pas à agir. Dans tous les cas, Sayuri venait de planter le décor et cela n’allait pas être beau à voir. La petite avait confiance en son ainée, mais elle savait qu’elle allait en profiter pour la mettre dans des situations inconfortables. La peur, l’angoisse, elle ne pouvait plus faire marche arrière. Les précédentes entres-vues avec l’équipe Kitsune n’étaient qu’un simple avant-gout. La partie commençait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue418/1200Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Acte 3
Yamanaka and co




Ce que je faisais ici, je ne savais pas réellement. J'avais prévenu mon départ dans les bureaux de notre « administration » que j'allais suivre Sayuri et Kirika dans leurs missions, car bizarrement, je m'inquiétais pour jeune fille et sa première mission. Elle était finalement une des seules personnes dans ma famille pour qui j'avais un minimum de peur et depuis les récents événements et le début de sentimentalisme de Sayuri. J'avais peur que notre veuve noire ne soit devenue qu'un simple petit chiot affaibli et c'est ce qui me faisait peur. Si elle était devenue faible, cela pourrait être dangereux pour la sécurité de la petite demoiselle et je voulais simplement être un bon précepteur, un bon membre de sa famille. 


J'avais mis un long manteau à capuche le long de mon corps et j'étais parti couvert comme un inconnu. J'avais suivi le convoi des deux femmes Yamanaka à une certaine distance. Hors de question qu'on me voit et heureusement qu'Ao n'était pas là, sinon il m'aurait facilement déniché avec ses dons de senseurs qui me désespéraient tellement. La mission était simple récupérer des informations et tuer les brigands, normalement cela ne devrait pas forcément être très compliqué, mais le problème venait surtout du fait que la jeune fille n'avait pas souvent combattu et surtout la mission pouvait changer un être de part en part, serait-elle capable d'affronter quelqu'un ? Serait-elle capable de se retrouver face à un ennemi qui veut la tuer ? Je ne pouvais imaginer son regard devant cette peur de mourir, devant la soif de meurtre d'un adversaire qu'on ne pouvait comprendre que lorsqu'on se retrouvait face à cet ennemi.

J'étais resté à une distance raisonnable, j'écoutais d'une oreille attentive à leurs paroles. La jeune fille ne voulait pas tuer et elle était jeune pour avoir déjà du sang sur les mains, mais en même temps sa technique pouvait-elle marcher. Je m'étais assis le long d'une branche en amont des deux femmes, je restais loin de leur vue, mais assez proche pour entendre le son de leurs voix qui de ma distance semblait être des chuchotements quasiment inaudible. De cet endroit, je pourrais intervenir si nécessaire et que la mission serait trop compliquée ou bien qu'un stupide brigand essaye de s'en prendre à l'adolescente. Je n'hésiterai guère à étriper cet homme avant même que sa lame touche la peau de cette enfant.



   

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue1965/2000Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Bleuet, Chardon

et Hortensia

Yamanaka Kirika et Yamanaka Sayuri

How do you grow thorns on such a pretty flower ?







Cette fille était le summum du naïf et tu dus mordre ta joue pour éviter de lui lancer des bêtises suite à ses questions, te contentant de lui lancer un regard noir, chargé de frustration, mais ton malaise te repris et tu détournas les yeux de sa petite silhouette. Elle était une fleur de bleuet, l’innocence incarnée et cette attitude ne ferait pas long feu. Il fallait la briser, encore et encore, jusqu’à ce que son esprit devienne plus fort et que son enfance lui échappe. Elle devait devenir une kunoichi. Une vraie.

Le trajet était long et ennuyant et tu luttais sans cesse contre l’intrusion de pensés qui n’avait pas leur place dans ta tête. Un saké bien particulier, un jardin, un peu de bonheur … Tu fus ramenée à l’ordre par une voix rauque. Devant vous, un groupe de quatre hommes se tenaient fièrement quelques bouteilles de saké entre les mains. Ils se moquaient de passeurs qui n’avait rien osé faire. Pas de doute, tu venais de trouver le premier groupe de brigand. Il fallait maintenant les tuer. Mais pas tout de suite. Tu voulais les surprendre et ensuite … les tuer. Violemment. Il fallait que tu passe te nerfs. Tu espérais que tes nausées disparaissent au cours de cet affrontement, car tu redoutais ce qui pourrait arriver …

« Hé, mes jolies ! Vous savez, il y a un péage ici, mais si vous n’avez pas les moyens … On prend aussi le … nature si vous voyez de quoi je parle »

Un homme à la chevelure sombre parla, il portait un vieux kimono rapiécé ça et là. S posture manquait clairement d’élégance et son haleine, alors qu’il se pencha vers toi lors de sa dernière phrase, empestait l’alcool.

Ton regard bleu glissa vers les bouteilles. Ce que tu ne ferais pas pour les récupérer. Tu fermas les yeux, et en les ouvrant une seconde plus tard, tu passas tes bras autour de Kirika, l’entraînant contre toi.

« Oh non ! monsieur, nous … Nous ne pouvons pas payer, nous n’avons pas un sous et nous sommes attendues pour une représentation, nous ne pouvons pas être retardée … Et ma … et ma sœur n’est qu’une enfant … elle ne peut pas, c’est impossible ! Je vous en supplie laissez-nous passer ! »

Alors que tu parlais, les trois autres hommes vinrent vous encercler. Celui qui avait parlé et qui semblait être leur chef s’approcha pour te saisir le poignet. Et voilà, le tour était joué, il ne restait qu’à les tuer. Ils ne soupçonnaient pas que tu puisses être une kunoichi. Un sourire carnassier naquit sur tes lèvres alors qu’un de tes mains vint prendre quelques un unique shuriken dans ta manche de kimono. L’acier allait pleuvoir.

« Maintenant Kirika. Occupe-toi du chef. »

De te main libre, tu repoussas celle de l’homme et en un pas rapide tu lui fis dos pour mieux observer ceux derrière toi. Tu montras à tes adversaires ton unique shuriken et l’un d’eux éclata de rire. Tu t’y attendais, rares étaient les fois où l’on prenait un seul shuriken au sérieux. Quelques mudras plus tard ainsi qu’un tir très précis, ton shuriken se multiplias en millier d’exemplaires. Les hommes devant toi n’eurent pas le temps d’éviter la technique

« Rappelle-toi, je le veux vivant Kirika. »

Bien que tu te doutassesque la fillette n’allait pas le tuer, elle ne ferait même pas de mal à une mouche. Mais tu voulais la forcer à combattre. Il n’était pas question qu’elle se cache derrière toi pour ce combat.

Tu fis ensuite quelques mudras rapide avant de cracher un sombre nuage mauvâtre de tes lèvres. Les pauvres bougres qui subissaient tes assauts hurlèrent. Tu jetas un rapide coup d’œil à la petite fleur derrière toi pour t’assurer qu’elle faisait bien quelque chose de ses dix doigts, prête à intervenir si le besoin se montrait.





CSS par Gaelle



Récap:
 


Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kirika
Yamanaka Kirika
Indépendant
Messages : 9
Date d'inscription : 20/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 26
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue0/250Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Oh misère ! Ils sont là… une belle équipe de bras cassés prêts à s’en prendre aux  kunoichis. Chassez le naturel, il revient au galop, le premier groupe de brigand n’avait  pas cherché des sous très longtemps. Il fallait en plus qu’ils fassent des propositions… douteuses. « En nature ? Ils veulent des fleurs ? » c’est ce que Kirika aurait aimé exprimer à voix haute à sa tutrice, mais leurs regards et celui de Sayuri la firent taire. Tout s’accélérait, un moment que Kirika allait vivre qu’une seule fois, sans aucune possibilité de faire un arrêt sur image ou encore mieux, un retour en arrière. Son aînée prit la parole et envoya l’alibi des deux jeunes sœurs inoffensives. Mais cela n’était pas suffisant pour que les « méchants garçons » passent à autre chose. Ils avaient très envie d’en découdre, avec ou sans consentement.

Très vite, Kirika se retrouva  plaquée contre le corps de Sayuri. L’un des hommes la regardait avec insistance. Sans lire dans ses pensés et sans connaître ses intentions, la débutante était extrêmement gênée. Comme si son instinct de femme – loin d’être apparent - lui envoyait un message d’alarme. Le leader du groupe posa sa main sur le poignet de Sayuri. Grossière erreur, bien qu’elle ne connaissait pas grand-chose au combat, la petite savait en revanche ce qu’il fallait faire et surtout ne pas faire avec son Sensei. Une phrase mal exprimée peut détruire une vie, alors quand il s’agit d’un contact physique… Kirika dû déglutir rien qu’en imaginant ce qu’ils allaient prendre.

C’était au tour de Kirika d’entrer en scène, le temps n’était plus au doute et elle se fit violence pour agir tout en espérant qu’elle soit à la hauteur des attentes de son clan. Sayuri se plaça de façon à laisser Kirika face à une seule personne. Sa cible était à 1 mètre 50 d’elle pendant que dans son dos, une pluie d’armes de jet s’abattait sur les brigands. Cela donna l’idée à Kirika de faire la même chose. Prenant un air concentré et… bad ass, elle prit de sa poche un kunaï dans le but de mimer son sensei. Cependant, la miss se rendit vite compte qu’elle ne disposait pas du même panel de compétence que son aînée. Gênée, elle lança le kunaï en direction du vilain chef avec élan. Et là, le bide total… Elle qui pensait avoir mis assez de puissance dans son lancé c’était raté. Pareillement pour la trajectoire. Le kunaï tomba à même pas deux mètres d’elle sans même se planter dans le sol. Le chef se mit à se moquer d’elle,, quant à Kirika… elle aurait aimé disparaître.

Reprenant ses esprits elle s’exprima avec volonté : « Ce n’est pas finis ! » elle plaça ses mains d’une façon à créer les mudras propres à son clan : « Shintenshin no Jutsu !! » Le chef qui était encore en train de rire se fit surprendre par la technique et n’eut pas le temps d’esquiver. Et ce n’était pas le seul. Kirika remarqua que ses pieds n’étaient plus les siens et sauta presque de joie. Tout ceci pouvait donner l’impression que c’était prévu, mais pas du tout. Juste un coup de chance après un gros raté. Aussi, l’apprentie kunoichi avait oublié un détail, son véritable corps venait de s’écrouler au sol et il restait sans défense. Grossière erreur de débutante. Bien qu’elle était plutôt contente de sa prestation, elle appréhendait la réaction de son mentor de la journée…

« Oh ! Une voix dans ma tête !? »

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue418/1200Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Acte 3
Yamanaka and co



Cette idiote, elle avait utilisé une technique qui allait la mettre gravement en danger. Idiote utilisée une technique enfin cette technique de transposition alors qu'il y a des ennemis autour, c'est comme donner son corps à manger à une meute de loup enragé et affamés. Mon corps se levait d'un bond et tel le guépard, j'avais bondi d'arbre en arbre. Deux brigands s'étaient retrouvés devant le corps de la demoiselle, clairement, je ne savais pas s'ils avaient imaginé la tuer ou bien pire, mais malheureusement pour eux, la douce idée d'un plaisir spécial avec cette fillette que ce soit la mort ou autre chose plus lubrique. Le temps d'une idée, d'une pensée avant que le couperet de ma main qui s'abattait sur la nuque de ces deux hommes dans un crépitement de foudre. Sérieusement, la nuque de ces deux personnes craquait comme le papier qui venait de se déchirer. Mon sourire démoniaque venait de s'afficher et tordait mon visage, j'aimais sentir la mort d'un brigand sous le poids de ma force. L'homme n'avait même pas dû comprendre ce qu'il s'était passé. J'avais simplement bondi d'une branche d'un arbre. Le poids de mon corps qui venait d'atteindre le sol dans un halo de poussière. Je récupérais le corps de la petite Kirika dans mes bras : 


« - Bon, la prochaine fois pense à te protéger avant tout. Je ne serais pas toujours là à couvrir tes arrières et Sayuri non plus. Il faut que tu grandisses. Ramène-nous le chef de cette troupe de brigands. »


Alors qu'un autre ennemi se projetait vers moi, je décrochais un coup de pied retournée qui s'apparentait à la technique de vrille de la tornade de feuille, pour repousser cet ennemi qui volait sur plusieurs mètres avant de s'affaler contre un arbre. Le souci, venait d'un autre brigand celui-ci avait échappé à la vague mauve de la veuve noire et il se retrouvait devant moi, un brigand d'une carrure détonnant et avec un immense gourdin. Ma langue s'amusait à dessiner le contour de mes lèvres, le guépard venait de trouver une proie plus qu’appétissante. Je me jetais vers elle alors qu'il assénait son gourdin que j’esquivai d'une virevolte sur le côté droit, avant d'asséner un coup de pied vers les genoux de cette montagne. Il ne tressaillait même pas, une véritable armoire à glace. Je me rattrapais avec mes mains de manière à effectuer une remontée physique et pris une impulsion pour m'éloigner de cet homme avant qu'il fasse danser de nouveau son gourdin dans une vrille implacable. Bon, il était doué, je manquais de peu de recevoir le gourdin dans les cottes. 


Je me remettais d'aplomb et droit avant d'accumuler du chakra dans ma main. Mon regard de fauve et mon sourire carnassier qui se trouvait à peindre mon visage d'une folle envie de tuer : 

« - J'espère que tu vas apprécier ce cadeau. » 

Lariat. Mon bras, chargé d'un manteau de foudre mon corps venait de se propulser par le chakra et mon corps venait de charger sur cet homme dont le gourdin venait de voler vers moi. J'encaissais durement le choc, mais mon coup parvint au niveau du cou de cet homme qui venait de mourir le regard qui implorait la vie. La fin avait été rapide, mais sûrement douloureuse pour ce pauvre homme. 



   

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 366
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 275
Expérience:
Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Left_bar_bleue1965/2000Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Empty_bar_bleue  (1965/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



Bleuet, Chardon

et Hortensia

Yamanaka Kirika et Yamanaka Sayuri

How do you grow thorns on such a pretty flower ?







La petite fleur de Yamanka avait tout fait de travers et alors que tu allais intervenir, Jinpachi apparu et se mêla au combat, lançant une remarque à sa nièce alors qu’il récupéra son corps inhabité, remarque avec laquelle tu devais avouer être d’accord. Tu bondis en direction de l’homme, le chef de ce petit groupuscule de brigand et saisissant ton bras, tu lui fis une clé de bras qu’un civil aurait du mal à se dépendre, alors que ton regard bleu froid se posait sur sa nuque. De toi émanait une aura meurtrière, paralysante, effrayante. Le pauvre homme ne pouvait absolument pas bouger.

Tu humectas rapidement tes lèvres, alors qu’une soif se sang se dessinait de plus en plus sur ton visage. Tu relâchas ton emprise sur l’homme qui ne bougea pas d’un poil et composas des muddras spéciaux de ton clan. Son esprit était tien, ses secrets étaient à nu devant toi.

À peine eus-tu commencé à fouiller son esprit que tu fus prise d’une nouvelle nausée. Pinçant tes lèvres, fronçant les sourcils, tu te concentras un peu plus sur les images et les sons que tu récupérais de son esprit. Mais, tu atteignais la limite de ce que pouvais supporter ton corps, alors que mâchoire semblait lourde, ta bouche anormalement épaisse. Merde, il fallait s’arrêter là. Tu n’avais pas. Prenant un kunai, tu tranchas d’un geste rapide sa gorge, laissant un jet vermillon tacher le sol.

« Occupte-toi d’elle »

Et tu t’éloignas, à pleine vitesse de Jinpachi et sa nièce. Tu allais épargner ton orgeuil et vomir hors de leur champ de vision. Était-ce réellement l’alcool qui te faisait cet effet ? Peut-être avais-tu attrapé un virus ou un truc du genre …

Alors que l’intérieur de ton estomac se répandait derrière un buisson, tu ne pouvais t’empêcher de te questionner. Tu état ne t’inquiètait pas à proprement parler, ça allait passer, ça passait toujours et sinon tu mourrais, rien que tu n’avais pas déjà accepter en marchant dans la voie du ninja.

Une fois que tu pus relever la tête, tu t’appuyas contre un arbre, la tête penchée vers l’arrière, les paupières closes, le temps de reprendre tes esprits. C’était trop fréquent pour être l’alcool. Tu te reposerais un peu en rentrant.

Une inspiration et tu retournas vers tes équipiers prétendant bien aller, comme si les dernières minutes n’avaient jamais existé. Tu achevas d’un geste froid et expert chacun des hommes encore vivants, puis, tu portas ton attention sur la petite.

« Inacceptable. Comment as-tu pu pensé que cette stratégie fonctionnerait ? Jamais. Il ne faut jamais laisser son corps sans esprit alors que l’on est entourée par l’ennemi. Tu aurais pu mourir et ça me serait retombée dessus. »

Un soupir et tu levas les yeux vers Jinpachi.

« Et toi, qu’est-ce que tu fais ici ? Je n’avais pas besoin de toi pour cette mission. »

Qu’importe sa réponse, ça ne changeait rien au fait qu’il était là, devant toi à cet instant-là, mais tu l’écoutas tout de même et aussitôt que le silence régna de nouveau, tu ajoutas :

« Suivez-moi, j’ai l’emplacement de leur camp, c’est à une heure de marche d’ici. Il y a dix autres hommes et leur chef. Kirika tu mettras le feu aux tentes. Jinpachi et moi allons se charger de les exterminer, tu as assez fait de bêtises comme ça. »





CSS par Gaelle



Récap:
 


Bleuet, Chardon et Hortensia [Pv Yamanaka Kirika] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Est :: Vallée de la Foudre-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.