:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines désertiques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu]

Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue85/2000Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Mission:
 

-Bienvenue dans le pays de mes ancêtres. Le haut conseiller m'offre un regard un brin intrigué. C'est ici que la tribu Komuro voyageait à l'époque ou j'étais encore une petite fille, je connais bien ses gorges, j'y ai passé une partie de mon enfance. Même si les souvenirs sont relativement troubles. Cela fait longtemps que je ne suis pas venue ici.

Pas dans le sens que je ne suis plus jamais passée par les plaines désertiques non non non! Plutôt qu'à l'époque ou j'étais encore une enfant, je passais mon temps lorsque le camp était monté à me balader dans les recoins les plus sombres et les plus caverneux de ces gorges à la recherche de scorpion pour jouer avec eux. Mais à la fin, monsieur Skops ne voulait plus se montrer ; il avait peur de mes éclairs, c'est dommage j'aimais bien ce gros scorpion, c'était le seul à avoir du répondant et à ne pas s'enfuir quand je leur montrai mes progrès dans la manipulation de la foudre.

-A une époque il y avait beaucoup moins de bandits, mais Suna a changé ça hélas.

Non pas que Suna ait favorisé l'essor du banditisme dans la région, c'est une chose insidieuse qui s'est développée avec l'apparition du village caché du vent ; tout les grands guerriers des tribus se sont rassemblés sous une même égide, celle de Serika Senshi le pacificateur des quatre vents et grand garde des sables. Tout ceux qui jadis passaient au sabre les vilains et les malintentionnés sont aujourd'hui des ninjas de Suna, ils protègent la cité et ses intérêts, ils ne vadrouillent plus dans cette mer jaune et rocailleuse qu'ils naviguaient jadis sans peur et sans reproches. Les petites gens viles en ont profité pour se transformer en voleurs de grands chemins, aujourd'hui n'est que l'aboutissement de quinze années d'impunité pour le petit banditisme ; ils sont méchants parce qu'ils peuvent l'être. C'est triste.
Au lieu d'être gentils, ils sont méchants par purs intérêts, sans considération pour toutes les souffrances qu'ils causent. Mais aujourd'hui sera un jour différent!

-Quand j'étais petite, je me souviens que mes parents commerçaient avec les Turegu, on les surnommait les hommes bleus à cause de leurs vêtements qui déteignaient sur leur peau, ils étaient grands et forts. On leur échangeait souvent des reliques du désert contre de belles étoffes. Maman adorait les tuniques bleues qu'ils tissaient.

Il est midi, et pourtant j'ai déjà l'impression que mes camarades de mission sont agacés par mon enthousiasme.

-Si mes souvenirs sont bons, je crois que dans une de ces gorges il y a une caverne avec une source d'eau, vous voulez qu'on aille y faire un tour pour demander aux voyageurs s'ils ont vu des choses ou alors devrions on nous aller dans une véritable halte?

Rapport de situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue0/250Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Nanakita est la région située au Nord de la frontière du pays du vent. Zone aride et rocailleuse, elle connaîtrait une recrudescence du banditisme depuis quelques temps. Le commerce maintenant affecté par cette vague de criminalité, le seigneur local n’a rien trouvé de mieux que de faire appel aux shinobis de Suna pour enrayer la menace. Signe que le Daimyo n’est pas assez puissant pour gérer pour lui-même.

L’équipe Kimpatsu marche depuis longtemps déjà, et Mion n’a cessé de bavarder. Si Yuuki est reconnaissante que la Jonin puisse avoir une connaissance étendue du territoire, évitant que le groupe ne se perde dans ce dédale de dunes semblables unes aux autres, elle commence  néanmoins à être agacée par le flots de paroles qui sort de sa bouche.

« À une époque il y avait beaucoup moins de bandits, mais Suna a changé ça hélas »

« J’espère que le Kazekage lui fait payer la totale à ce Seigneur pour nos services... en tout cas c’est ce que je ferais. Les autres régions n’ont qu’à se rallier au pays du vent s’ils veulent sa protection.»

Ou qu’il crèvent. On fait pas la charité à Suna, et les rumeurs qui couraient  sur l’ombre à la tête du village allaient  dans le même sens. On raconte que le Serika abhorre la faiblesse et n’hésite pas à tout écraser sur son passage pour se faire respecter. Il semble si respectable, mais terriblement effrayant à la fois. Et c’est cette crainte de ce que cet homme pourrait faire à une simple Genin si elle osait désobéir qui semble tenir Yuuki en laisse... du moins pour le moment. C’est déjà mieux que rien.

Le Soleil se fait de plus présent alors que la matinée avance, et malgré la combinaison ample portée par Yuuki pour la protéger des rayons tout en assurant que son corps puisse respirer, la jeune kunoichi sent que sa température monte dangereusement. Très peu habituée de vivre à l’extérieur, ce voyage forcé la met plutôt à mal, renforçant son caractère irritable. Elle n’écoute que d’un oreille ce que la Messagère déblatère, n’hésitant pas à la couper à un certain moment.

« On arrive bientôt? J’en peux plus de marcher dans ce satané désert...»

Mion propose alors de trouver les gorges en question ou d’arrêter à une vraie halte. La deuxième option semble la meilleure, c’est pas le temps de perdre 2h à chercher une hypothétique source d’eau si l’équipe peut s’arrêter dans un endroit qui existe pour de vrai.

La jeune femme attend l’avis du chef d’équipe avant de se prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
Asa Ageha
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 111
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 679
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue510/500Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (510/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha ne disait rien. Elle admirait le paysage, regrettait juste qu’il faisait bien trop chaud pour pouvoir aller pieds nus. Les cailloux et autres inégalités du terrain ne l’impressionnaient pas. Depuis le temps, elle avait presque soigneusement construit puis entretenue une sous-peau dure mais élastique, la laissant capable de sentir, sans ressentir de trop. Partout où elle pouvait, elle était nus-pieds. A Suna, plus personne ne s’en étonnait.
Cependant, on était loin du village caché, et il faisait trop chaud pour que la jeune fille pût aller à l’air libre. Aussi supportait-elle ses bottes, ce qui la faisait un peu bouder. Ageha savait que ce n’était la faute de personne – si ce n’était des bandits, dont les activités hautement violentes et témoignant d’une insuffisance claquaire à l’adolescence la forçait à se rendre ici, avec des bottes – donc elle n’infligeait pas sa morosité à son équipe.
De plus, elle préférait se concentrer sur un sondage discret, mais actif des alentours. Elle manquait peut-être d’imagination, mais elle n’allait pas se promener en territoire extrêmement dangereux le nez au vent.

- « Ne devrions-nous pas nous faire passer pour des voyageurs ? Au cas où nous rencontrerions d’autres groupes… Au cas où les bandits veillent sur les routes pour repérer des proies. Arriver en plein déploiement d’arsenal ninja pourrait leur mettre la puce à l’oreille, les empêcher d’agir voire de les inciter à se carapater sous un rocher. » intervint-elle alors qu’une pause était envisagée. Yuuki n’avait pas eu d’apport spécifiquement bénéfique au débat ; Ageha aimant marcher, et ne souciant pas le moindre du monde des intérêts politiques en jeu, elle se contentait d’aller et de faire ce qu’on lui disait de faire. Mion avait une approche intéressante, mais Ageha la trouvait trop directe. Ah, furtive un jour, furtive toujours. Rigolo, comme une fille comme Ageha, qui n’avait qu’un bon sens très terre à terre, semblait toujours préférer une approche au travers d’un masque ou d’un prétexte.

Ne manquait plus que le jugement du chef, unique mâle de la troupe, qui allait sûrement rapidement regretter cette activité « camping bucolique ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kayaba Akihiko
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 343
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 863
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue900/2000Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (900/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

one million voices



Kayaba Akihiko & PNJ


Aujourd’hui, c’est activité camping bucolique avec mes trois blondes. Ou plutôt, quand l’équipe « Kimpatsu » part en mission. Si je fais ça pour jauger les capacités de coopération des trois demoiselles, je sens que ma patience, elle aussi, va être mise à rude épreuve. Pour commencer, Mion ne s’arrête pas. Elle marche vite, pleine d’entrain, ses pas ponctuant chacun des mots prononcés. Et Amaterasu sait combien elle en dit alors que nous arrivons dans la contrée de ses ancêtres. Moi, je ne dis rien. Je la laisse faire et je cache mon agacement, mon manque de motivation ; je vais devoir me brider non seulement parce qu’il ne faut pas tuer la cible, mais aussi parce que je n’ai pas envie qu’une des trois se fasse emporter par mes vagues aux proportions énormes.
Reste encore à savoir comment nous allons procéder… et je ne parle pas seulement de la mission que nous devons accomplir. En effet, si ma garde du corps est on ne peut plus enthousiaste, Ageha préfère simplement admirer le paysage en foulant le sable chaud. Mais Yuuki…

Ah, Yuuki. C’est vraiment le cas compliqué que j’ai à gérer. Encore adolescente est en pleine crise, elle est souvent en opposition avec ce que tout le monde veut – ce n’est pas pour rien qu’elle s’est retrouvée à Suna plutôt qu’à rester au domaine du clan. Non contente de faire des caprices à tout va, elle déteste aussi à peu près tout le monde – notamment toute figure d’autorité féminine. Je peux comprendre son aversion pour les femmes Kusaribe, sa mère n’ayant jamais été un bel exemple de maternité, et Kana ne montrant pas forcément ce qu’elle pense réellement… Mais, personnellement, je trouve qu’elle est dans l’excès, dans l’abus. Je soupire : ça va être à moi de trouver ses leviers de motivation afin de pouvoir, petit à petit, lui laisser un peu plus de liberté, être un peu plus dans le participatif et le délégatif. Mais ça, ça ressemble au travail de toute une vie. M’enfin, pour l’heure, je vais me contenter du directif. C’est là le seul moyen que j’ai pour la faire obéir et je n’hésiterai pas à la briser s’il le faut.
Bref, ça va être long. Très long. TROP LONG.
Bah, au moins, elle s’est déjà imprégnée de la philosophie de Suna : elle est la plus forte Nation du Sekai et tout nous est dû ; nous ne travaillons pas gratuitement et nous savons le faire comprendre – principalement par la force d’ailleurs. C’est au moins un pan psychique que je n’aurai pas à façonner chez elle.

« Très bientôt, je lui réponds du tac au tac en sortant une cigarette de mon paquet – j’en ai déjà grand besoin. Puis à mon tour de regarder Ageha qui propose un plan bien échafaudé, comme toujours. L’idée est bonne, je souligne. En revanche, qui possède le Dai Henge ici ? A part Mion, personne, de mémoire. Moi, je ne l’ai pas, et la version de base peut être trop facilement découverte, même par des civils, pour un peu qu’ils aient l’œil entraîné. Finalement, je me tourne vers la Komuro et rebondis sur ce qu’elle disait. Une gorge avec une source d’eau ? Mes yeux s’illuminent : voilà qui va me permettre de me sentir un peu mieux. Je secoue ma gourde et constate qu’elle est déjà presque vide. Je propose que nous nous dirigions vers l’endroit susnommé et d’y mener une enquête de routine. Après quoi, nous ferons une véritable halte pour la nuit. Je marque une courte pause, jouant avec ma fumée en créant diverses formes toutes plus ou moins complexes selon mes envies. Mion, je te laisse ouvrir la marche ; je m’occupe de la fermer. »

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Les Vautours

   
Les gorges rocailleuses de Nanakita, véritable dédale naturel, se situait au Nord de Suna. Passage quasi obligatoire pour les marchands se rendant au village caché des sables. Ces gorges étaient le théâtre de brutales et ignobles meurtres pour le moins étranges perpétrés par une bande de pillards du désert. C'est tout affolé que Dorai Akio le seigneur de Nakinata contact le Kazekage. Une demande à l'aide afin de gérer cette situation. Une équipe de shinobis fût envoyée par le Serika : l'équipe Kimpatsu.

La matinée touche à sa fin et les shinobis de l'équipe marchent déjà depuis un long moment dans la fournaise. Mais leur habitude du climat aride du pays des vents les rends bien plus endurants à ce genre de chaleur. La présence de Mion et sa connaissance des environs permet au groupe de ne pas se perdre dans le labyrinthe de roches et de sables. En tête, elle se contente de guider le groupe, agaçant la Kusaribe tandis que la troisième membre de l'équipe se laisse distraire par le paysage. Le leader de l'équipe, écoute les flot ininterrompu de paroles de la Komuro. Finalement le groupe se décide à prendre la direction d'une formation rocheuse connue par Mion, un havre pour les voyageurs non loin de leur position.

La formation, creusée naturellement par le vent et le sable correspond à une ouverture hémisphérique assez large pour y accueillir un campement d'une dizaine de tentes. En son centre se trouve une plan d'eau circulaire, véritable oasis dans ce désert de poussière. Un trou dans le plafond de la grotte que les hommes du déserts appellent : "le puits", permet à la lumière naturelle d'entrée dans la caverne. Sur place, une caravane de quatre chariots s'est déjà installée. Leurs animaux parqués dans un coin semblent parfaitement habitués au climat désertique. Quatre grandes tentes ont été montées par les marchands de passage. Ceci sont assis en tailleurs sur un immense tapis coloré, parsemé de multiples fruits et autres rations. Il semble que les voyageurs s’apprêtaient à démarrer leur repas. Grâce à leurs sens mystiques, Mion, Asa et Akihiko purent déterminer que les voyageurs n'avaient rien de combattants utilisant le chakra. Si ils venaient à se défendre, ce ne serait pas par les arts ninjas. Visiblement les marchands ne remarquèrent pour le moment pas la présence des shinobis.

Malgré tout, les shinobis senseur purent apercevoir la présence d'un autre homme dans la caverne, celui-ci beaucoup plus préoccupant. assis seul dans l'ombre, il dégageait une indéniable aura mystique que les senseur purent déceler. L'homme, assit à l'écart mangeait distraitement en regardant les marchands. Son regards semblait perdu, contemplatif. Les discutions et rires de Fuyuki Kido, l'un des marchands, arborant une moustache ridicule et un ventre proéminent, emplissait la caverne d'un récits de voyage déjà bien entamé.

"...Et là voyez vous camarades ! Une nuée d'oeiseaux ! je n'ai jamais vue cela de ma vie ! Ils semblaient dirigés par un esprit commun ! L'ordre dans le chaos ! Un phénomène que je fus le seul à voir puisque mes compagnons de route s'étaient perdus dans la tempête de sable. Qu'Amaterasu les protèges. J'ai suivit le vol des oiseaux et ceux-ci me permirent de rejoindre une oasis dans le désert. Sans ce signe, je serais surement mort aujourd'hui."

   
Résumé:
 

   
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue85/2000Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Bonjour tout le monde! La fraîcheur qui m'envahie est parfaite.

Je me souviens encore de cette douce odeur de pierre humide, un délice après une journée à patauger dans les sables arides et ardents du désert. Le simple fait d'être là me rend heureuse, un retour à l'enfance qui à défaut d'être sollicité ravive en moi nombre de souvenirs. Toujours cette ambiance tamisée et discrète, avec des aventuriers et des nomades comme à l'époque où j'étais petite, tout mimi. J'ai encore les mémoires de ces innombrables soirées avec mes frères et sœurs près de la source à jouer ensemble pendant que mes parents et le reste du clan installaient le camp pour passer la nuit ici. Déjà à l'époque les scorpions avaient peur de moi et j'étais l'héroïne d'Hisako et Saya, mes deux cadettes.
J'espères que ce sera toujours ainsi, que je constituerai toujours un modèle pour les gens autour de moi. Je chasse ces pensées orgueilleuses de mon esprit et m'approche du groupe de quatre qui s'est déjà formée, des marchands qui ont l'air de bien vivre.
Je m'incline bien bas devant l'aîné avec sa grosse moustache et son ventre bien dodu ; voilà un marchand qui a bien réussi avec son commerce.

-Excusez moi messeigneurs, moi et mon groupe souhaitons faire halte dans cette caverne, pouvons-nous nous joindre à vous? Je montre mon brassard jaune de Suna. Nous sommes ici pour enquêter sur les accidents qui sont survenus dans la région, nous ne dérangerons pas ne vous inquiétez pas.

Une fois la réponse obtenue, je m'en remets à son excellence pour la suite qui reste le chef malgré mon expertise de la région, je ne suis que la navigatrice désignée après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue0/250Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki écouta avec attention les propos de Ageha, qui avait su montrer rapidement qu'elle était une personne posée et réfléchie, beaucoup plus que les trois autres membres de l'équipe réunis. La jeune chuunin avait fortement impressionné la dernière arrivée, et bien que Akihiko balaya ses idées du revers de la main, la Kusaribe vérifia avec attention son apparence pour s'assurer qu'on ne la relierait pas au village de Suna dès le premier coup d'oeil. Pas question de dévoiler toutes leurs cartes maintenant, là-dessus la Genin était d'accord avec sa collègue. Pour les armes, heureusements, Yuuki n'avait que des effectifs médicaux avec elle, ainsi que des armes très discrètes. Rien qui n'attirerait inutilement l'attention.

La jeune fille ronchonna quelque peu alors que le chef de l'équipe décida que tous feraient une petite halte dans l'une des cavernes environnantes plutôt que de continuer leur chemin. Pourquoi perdre leur temps à essayer de trouver un abri au lieu de filer directement à la prochaine étape? Quelle perte de temps !! Yuuki n'était pas assez stupide pour faire chemin à part, et se résigna à suivre tout le monde selon les instructions de Mion, qui connaissait le mieux les environs. Tous arrivèrent rapidement vers l'entrée d'une caverne. À l'odeur, Yuuki reconnu qu'il y avait un trou d'eau, elle qui avait vécu plus de la moitié de sa vie dans la caverne des Kusaribe.

La température tombe immédiatement alors que l'équipe Kimpatsu fit son entrée dans l'anfracuosité de la roche. Bien qu'elle ne l'avoua pas, la Genin était soulagée d'être enfin dans l'ombre : le soleil lui tapait méchamment sur la tête et la rendait plus agressive et irritable qu'à l'habitude. Une pause était évidemment de mise, mais la jeune fille préférait continuer d'être contrariée. Elle ne pouvait surtout pas avouer que Mion avait eu une bonne idée, ni que son chef avait bien fait d'approuver la dite bonne idée.

"Bonjour tout le monde!"

Yuuki plaqua une main sur son front avec découragement alors que Mion salua les voyageurs d'une voix forte. Pour l'entrée discrète, c'était raté et pas qu'un peu. Avait-t-elle vérifié un minimum que c'était sécuritaire et sans danger ? Des animaux, quelques marchands... et si les pillards se cachaient, attendant justement que les voyageurs fatiguées et affaiblis viennent chercher refuge dans un endroit comme celui-ci, en profitant pour les enlever et les tuer? La jeune Genin observa l'environnement autour d'elle, constatant qu'il n'y avait rien d'autre que l'équipe shinobi et les commerçants.

"Nous sommes ici pour enquêter sur les accidents qui sont survenus dans la région, nous ne dérangerons pas ne vous inquiétez pas"

* Nous allons juste avertir le désert en entier qu'on se trouve ici et pourquoi, non ne vous inquietez SURTOUT pas....*

Zéro discrétion.  Autant envoyer une missive au chef des pillards pour lui indiquer qu'on vient leur rendre une petite visite. Elle remarque alors le brassard de Suna au bras de la garde du corps. Imbécile.

" Moi qui croyait qu'on devait faire ça plus subtilement..." lacha-t-elle de façon à ce que ce soit inaudible pour les marchands, mais pas pour le reste de l'équipe. Ses bras étaient croisés, et elle ne tenta même pas de cacher son mécontentement sur la façon dont la garde du corps menait les choses.

Mion était peut-être forte avec ses attaques électriques, mais Yuuki réalisa rapidement que ce n'etait pas auprès de la Jonin qu'elle pourrait apprendre les arts ninjas plus intelligents et réfléchis qu'elle recherchait véritablement.
Revenir en haut Aller en bas
Asa Ageha
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 111
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 679
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue510/500Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (510/500)
Voir le profil de l'utilisateur
[HRP : toutes mes excuses pour le retard et le retard bis… j’avais posté dimanche mais mon PC / internet semble avoir planté un max… T_T]

Ageha regarda son équipe d’un air désabusé. Personne n’avait pensé à prendre une tenue civile ? Elle-même n’avait qu’à enlever sa veste protectrice et son bandeau pour pouvoir se fondre dans la masse. Enfin, masse… devenir anonyme parmi les quelques personnes inconscientes, ou bien décidées à se balader dans le désert. La jeune femme aimait bien son chef, mais il avait le même défaut que tous les ninjas qui usaient et abusaient des techniques qui faisaient « boum » : ils dépendaient de leur chakra pour tout, y compris faire cuire les œufs au plat. Elle roula les yeux au ciel. Pas besoin de technique pour ne pas être ninja. Mais elle n’était pas chef.

Ce dernier décida d’un plan, qui manquait de précision et de préparation. Elle n’avait même pas eu le temps de scanner les environs et de faire un rapport que l’élément masculin de l’équipe et cerveau de ladite équipe annonça une approche frontale. Bien… Ageha haussa les épaules. Elle ne sentait qu’un homme qui pouvait être suspicieux. Il suffisait de le garder à l’oeil. Avoir du chakra n’était pas un crime. Il pouvait être un de ses ninjas des clans encore indépendant, n’en déplût aux efforts du Kazekage. Ou allez savoir quoi, encore.

Cependant, il y avait frontale et suicidaire et quand Komuro-san s’avança en clamant haut et fort ses couleurs et son but, Ageha fit ce qu’elle savait faire de mieux : elle prit la tangente. A un moment donné, elle était là, prête à entrer dans la caverne et l’instant d’après, il n’y avait même pas une empreinte pour trahir sa présence. Kayaba-san avait désormais l’habitude et il devait forcement la tenir à l’oeil, donc elle ne s’inquiétait pas : il savait ce qu’elle faisait. Pour le moment, elle n’utilisa aucune technique pour se dissimuler, se « contentant » des années d’apprentissage en tant qu’espionne et assassin pour se faire discrète. La jeune femme prit un grand soin à atténuer son chakra au maximum, ne gardant que son mode senseur pour ne garder qu’une conscience générale des environs… et de cet homme suspect.
Pour le moment, elle resta à l’extérieure de la grotte, dans l’ombre tout de même, avec l’idée de progresser dans les recoins une fois l’attention de chaque personne dans la grotte sera focalisée sur le trio de blondinets approchant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kayaba Akihiko
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 343
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 863
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue900/2000Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (900/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

one million voices



Kayaba Akihiko & PNJ


Si Mion est présente et capable de nous booster avec toute l’ampleur que peut avoir sa bonne humeur, il y en a une qui ne semble toujours pas des plus enchantées. Yuuki. Déjà difficile en temps normal, maintenant que nous devons traverser une bonne partie du désert jusqu’à atteindre l’endroit choisi égoïstement – car présentant une source d’eau, à en croire ma garde du corps – force est de constater que ça ne cesse d’empirer. Et midi n’est pas encore passé. Je me retiens de soupirer à chaque fois que je l’entends se plaindre ou faire une remarque maussade ; qu’est-ce qui a bien pu me piquer quand j’ai décidé d’emmener cette joyeuse compagnie en mission officielle d’équipe.
Mais bon ! Je suis chef d’équipe (si on laisse mon premier statut de côté), de fait je me dois de montrer l’exemple, et donc de prendre sur moi. Ce que je parviens à faire sans vraiment de mal – la magie des masques et autres filtres. La Komuro ouvre donc la marche, comme je lui ai demandé, alors que je la ferme. Question de précaution, déjà, mais cela me permet surtout d’avoir un œil sur l’infiltrée en chef et sur… l’élément difficile (pour ne pas dire le boulet) de l’équipe. Bah, je ne lui en veux pas. Elle est jeune et en pleine crise d’adolescence – que celui ou celle qui n’est jamais passé par là me lance la première pierre ! De plus, cela ne fait que quelques temps qu’elle a rejoint (de force) l’armée Sunajin, sans qu’on ne luit ait véritablement expliqué les raisons d’une telle mutation, secrets d’État entre le Sable et le clan Kusaribe obligent.

Bref, enfin nous arrivons au lieu susmentionné par la seule à même de nous y guider même les yeux fermés. La cavité, naturellement creusée par le vent érosif et la silice chaude, nous offre son entrée hémisphérique. Si je pensais jouer sur la discrétion, au moins l’espace de quelques temps, Mion semble être convaincue du contraire. Pourtant, les quelques cinq personnes présentes au sein de la caverne ne semblent pas nous avoir encore remarqués… Ouais, enfin jusqu’à ce que Candide l’ouvre. Comme à chaque fois. Cela dit, je ne relève pas. De toute façon, Yuuki s’en charge à ma place alors que je scanne les environs à l’aide de mes sens mystiques passifs. Les marchands semblent être de véritables négociants, il n’y a pas vraiment de chakra supérieur à la normale. Par contre, le type au fond… Non content d’être louche, il a aussi un chakra digne de Shinobi. Autant dire que je vais me méfier de lui.
Ou alors… Une idée me vient en tête alors que nous sommes pleinement rentrés. D’un geste précis mais élégant, j’en claque une derrière les oreilles de Yuuki et lui offre un regard noir : elle n’est certainement pas en mesure de critiquer les choix de sa supérieure, aussi je lui fais comprendre sans dire un mot de la fermer. Sinon, je me ferai un malin plaisir de lui broyer la gorge pour la faire taire. Encore.

Si notre entrée était déjà fracassante grâce à Mion, il a fallu que cette dernière fasse un peu plus de zèle en… annonçant clairement notre but et notre affiliation ?! Je retiens un rictus d’incompréhension, tâchant de toujours afficher mon plus beau sourire, témoignant de ma bienveillance. Ca me fait mal de l’avouer, mais je rejoins l’avis de la plus jeune, pour une fois… Bah, au moins, c’est fait. De toute façon, ce n’est pas comme si j’étais une pauvre personne lambda ; il y a fort à parier qu’on m’aurait très vite reconnu de toute façon… N’est pas Haut Conseiller qui veut !
Mais comme si surveiller la blonde (la cadette, en fait) n’était pas suffisamment éprouvant, voilà qu’Ageha prend la fuite à s’efface petit à petit, bien que semblant toujours désireuse de garder le sombre inconnu dans son champ de vision. J’adresse alors à cette dernière un hochement de tête d’approbation alors que je laisse ma seconde gérer les marchands et la perturbatrice. De mon côté, je décide d’aller voir celui que j’estime être un Shinobi avant de m’asseoir à ses côtés, adoptant une mine légèrement plus grave, ne laissant plus que la neutralité paraître sur mon visage. Sans dire un mot, je me laisse glisser le long de la paroi, m’asseyant ainsi à ses côtés, profitant de la distance qui me sépare de mon élève originelle pour sortir mon paquet de cigarettes. Comme pour inciter à la parlotte, j’en tends une vers le mystérieux inconnu alors que j’allume la mienne.

« J’imagine qu’ils vous paient grassement, hmmm ? Je demande d’un ton monotone, presque ennuyant. Bah, ça se sent que vous n’êtes pas n'importe qui non plus, sans oublier que de votre position, vous pouvez facilement garder un œil sur eux et sur l’ouverture de la grotte… Légère pause. Je trouve d’ailleurs ça surprenant que vous n’ayez rien tenté en nous voyant arriver… Après tout, on ne se connaît pas, n’est-ce pas ? On aurait très bien pu lancer une attaque... éclaire... »

(c) AMIANTE



Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Les Vautours


Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'entrée des shinobis de Suna dans la grotte ne passât pas inaperçue au grands damne de la Kusaribe et du haut conseiller du village des sables. Par son entrée fracassante, Mion annonçait haut et fort les intentions du groupe. Interrompu dans son récit, le bedonnant Kido se tournât vers la Komuro d'abord un peu surprit de voir trois personnes entrer dans cette cavité. Puis son expression passât à la joie de voir de nouvelles têtes et potentiels clients où auditeurs pour ses histoires de voyages.

"Ha bien le bonjours amis de Suna ! Mais je vous pris, prenez donc place. J'allais justement entamer l'histoire de cette fois où je me suis sortie d'un nid de hyènes prêtes à me dévorer jusqu'à l'os ! Car voyez vous, c'était il ya quinze ans. J'étais alors un homme dans la force de l'âge et je n'avait pas encore ce ventre énorme..."

Et l'homme repartis de plus belle. Parmi les autres marchands, le jeune Fubuki Yahiko n'était pas à l'aise depuis que la jeune femme avait annoncé être sur une enquête concernant des accidents survenus dans la région. Clairement pas originaire du coin, son patron espérait étendre son activité jusqu'à Suna en envoyant le jeune âgé d'une vingtaine d'année. Celui-ci visiblement inquiet s'approchât de Mion. Du moins c’était ce qu'il avait raconté aux autres marchands.

"Hum... Excusez moi. La région n'est pas sure ? Vous... Vous pouvez m'en dire plus ? Je ne souhaite pas vous déranger hein..."

De son côté, le haut conseiller de Suna choisit plutôt de s'intéresser à l'homme situé un peu plus en retrait. Alors que le sunajin s'installait, l'homme ne bougeât guère, restant calme et posé. Quand Akihiko lui proposât une cigarette, le mystérieux homme acceptât, puis écoutât son nouvel interlocuteur. Il portât la cigarette à ses lèvres avant de répondre.

"Vous vous méprenez monsieur de Suna. Je ne voyage pas en leur compagnie. Le désert appartient à chacun et chacun appartient au désert non ? Je ne suis qu'un simple pèlerin. Pieux mais lucide. Vous attaquer alors que vous êtes plus nombreux n'aurait fait que m'attirer des ennuis que je ne cherche pas et ces voyageurs se seraient retrouvés pris dans nos assauts. Et Bien que Shukaku soit gourmands, ces "accidents" sur lesquels vous enquêtez avec votre équipe de blondes devrait l'avoir un peu rassasiez vous ne pensez pas ?"

Il conclut en s'approchant légèrement du sunajin afin d'implicitement lui demander d'allumer le tabac. Asa Ageha avait choisit de rester de retrait par rapport à la cavité. Inaudibles depuis l'intérieur de la grotte, elle put entendre des cris de rapaces dans le lointain sans toute fois les voir où les percevoir même avec ses sens mystiques.

Résumé:
 

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Mion Komuro
Mion Komuro
Suna no Jonin
Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 100
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue85/2000Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (85/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Oh rien de spécial ; les légendes habituelles sur le désert. Depuis la fondation du village du sable, il y a toute sorte de rumeurs qui arpentent les dunes ; nous vérifions juste que l'une des dernières en date n'est qu'un "on dit", il n'y a rien à craindre. Si vous avez vécu dans le désert pendant tout ce temps, ça n'est pas une autre histoire pour dissuader les enfants de sortir de leur tente la nuit qui devrait vous intimider mon cher.

Et puis les histoires du seigneur marchand sur comment il s'est tiré d'un nid de hyènes sont bien plus intéressantes pour le moment que de paniquer un jeune homme pour des histoires qui ne le concernent pas. Tout sera bientôt réglé, alors pourquoi alarmer la population avec notre mission? Si elle n'est pas secrète, il n'est pas non plus indispensable de la rendre traumatisante pour tout ceux que nous croisons, je constate un peu déçue que le haut conseiller ne s'est pas joint au groupe mais a préféré aller discuter avec un ami lointain reclus au fond de la caverne.
Tant pis pour lui! J'aurais tout loisir d'écouter les terribles péripéties du seigneur marchand en toute quiétude avec les autres, j'ai vraiment envie de savoir comment il a pu sortir de ce nid de hyènes en vie.

-Je vous en prie, racontez-nous donc comment vous avez pu sortir de ce nid de hyènes, la savane est un environnement dangereux, que vous soyez encore là pour raconter l'histoire prouve amplement qu'à l'époque vous deviez être un athlète des plus vigoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue0/250Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
"Aïe ! Mais j'ai rien fait ! " s'écria le jeune Genin alors que son Sensei lui envoya une jolie claque derrière la tête.

Mais tous savaient qu'elle avait ouvertement critiqué le choix de l'approche de la Jonin la plus puissante du groupe, et même si Aki n'était pas d'accord, il s'était bien garder de le montrer puisque tout le monde savait que Mion pouvait le faire frire avec un claquement de doigts. Dans tous les cas, Ageha serait bien d'accord avec elle puisque c'est une amatrice des techniques fourbes. D'ailleurs, de son coté, la Chuunin s'était fait la malle à l'extérieur ou se cachait avec des moyens furtifs à l'intérieur de la caverne. Mieux valait ne pas essayer de la chercher et faire comme si elle n'avait jamais été là : l'empoisonneuse avait probablement un meilleur plan que la Messagère, et ce n'était pas Yuuki qui grillerait sa couverture.

Le gros marchand, qui devait être bien riche au vu de l'énorme bedaine qui avait poussé avec les années, sembla plutôt content de voir les shinobis de Suna débarquer. S'il avait été un bandit ou un meurtrier, il se serait probablement enfui. Il continua donc ce qu'il savait le mieux faire : parler et raconter des histoires. Histoires inventées, bien évidemment. Cet homme semblait mentir comme il respirait, et c'était connu que les commerçants n'hésitaient pas à exagérer si ça pouvait leur assurer des ventes. Yuuki n'avait donc pas l'intention de l'écouter.

La jeune Genin se retourna pour constater que Aki n'était plus derrière elle, mais avait lentement marché vers un recoin sombre de la caverne. La blonde tenta de la suivre discrètement - bien que cela ne serve à rien, son sensei savait toujours où elle était - et remarqua soudainement un homme qui était caché dans un coin. Homme qu'elle n'avait pas vu du tout alors qu'elle était entrée dans l’anfractuosité de la montagne. Cachée du mieux qu'elle put - sans grand succès -, elle vit Aki offrir une cigarette à l'homme puis entendit leur discussion, et surtout....

" Wooo ! Vous pensez que Shukaku existe pour vrai ?? " demanda la jeune adolescente, pendue aux lèvres de ce mystérieux inconnu qui semblait savoir beaucoup de choses.

Yuuki était sortie de sa cachette à la mention du monstre du désert, une légende qu'on racontait pour faire peur aux enfants s'ils n'allaient pas au lit à la tombée de la nuit. Mais il n'y avait pas d'enfants à effrayer dans cette caverne (enfin...), et c'étaient deux adultes matures et raisonnés qui parlaient de meurtres sordides dans la région. Cet homme n'avait sans doute pas prononcés ces mots à la légère.  

Il ne restait plus à espérait que Aki ne la chasse pas à coups de pieds pour s'être approchée trop prêt et avoir ouvert sa grande gueule de façon inutile une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Asa Ageha
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 111
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 679
Expérience:
Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Left_bar_bleue510/500Pas de barbares chez nous. [Pv Kimpatsu] Empty_bar_bleue  (510/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha pouvait au moins se féliciter qu’aucun membre de son équipe ne trahît sa présence, ou plutôt son absence. Chacun et chacune fit à ce qu’ils avaient à faire, comme s’ils étaient une équipe de trois, et non de quatre. Elle pouvait donc faire ce qu’elle savait faire de mieux : ne pas être là. Avec son mode senseur, elle capta Aki et Yuuki qui s’approchaient de l’homme suspect. Le chef parce qu’il avait dû se méfier, la jeune par simple mimétisme ou inconscience. Mion pouvait s’occuper, en bien comme en mal, des commerçants.
Il ne restait donc qu’elle, en élément volant. Et en parlant de volatile, cela la chagrinait d’entendre ces oiseaux, et de ne pas les sentir. Une partie d’elle se gourmandait : pourquoi faire une fixette sur une bande de piafs ? Ils avaient eu aussi le droit de vivre loin des turpitudes du monde. Mais l’autre partie, la majeur partie, savait que des oiseaux dans le désert voulait dire deux choses : eau ou nourriture. Or, Mion avait dit que cette caverne, cette oasis du roc, était la seule source dans les kilomètres à la ronde. Il ne restait donc aux emplumés que de la nourriture… qui était donc mort et gisait dans les dunes ou les rochers ? Bien sûr, ça pouvait être un animal… ou ça pouvait être autre chose.

Sentant que la situation dans la caverne était pour le moment bien gérée, Ageha se permit de s’éloigner un peu. Prenant de la hauteur, elle grimpa sur le « toit » de la formation rocheuse, faisant bien attention à ne jamais venir obscurcir le trou de lumière, et se concentra en direction des oiseaux, en se fondant sur la provenance des cris, prenant en compte le vent et tous ces détails. Pour grimper, pas besoin de technique ninja, si ce n’était pour assourdir les petits bruits de son escalade, à la main, à l’ancienne. Économe de son chakra, ne voulant toujours pas être repérée, au cas où… tant de choses, en fait. L’homme étrange dans la caverne, une menace non identifiée, un autre ninja dans la même veine qu’elle planqué quelque part.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines désertiques-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.