:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Domaines des Clans Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau départ

Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Nouveau départ  Left_bar_bleue0/250Nouveau départ  Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki avait suivi en silence le ninja qui était venu la chercher. Le bruit de leur chaussures se répercutait en écho sur les parois de la grotte qu’ils étaient en train de quitter. Rien ni personne n’était venu entraver leur progression, alors qu’ils auraient dû être arrêtés par l’une des sentinelles depuis un bon moment déjà. Mais personne n’était venu pour poser des questions. On laissait une jeune fille du clan a peine âgée de 15 ans quitter avec un homme qui avait deux fois son âge. Si ce genre d’événement aurait normalement levé quelques drapeaux rouges, il semblerait que les gardes aient reçu comme consigne de laisser passer le duo, comme si leur passage avait été soigneusement planifié. Difficile de croire la cheffe de clan lorsqu’elle disait que le village de Suna avait fait la demande pour recevoir une personne comme Yuuki dans ses rangs . On aurait presque pu croire que toute la scène avait été arrangée par le gars des vues .

La noirceur de la caverne dit bientôt place aux lumineux rayons du soleil en cette magnifique journée sans nuages. La ninja en devenir ne put s’empêcher de plisser les yeux et mettre une main pour les couvrir, tant elle n’était pas habituée de recevoir autant de lumière. Le vent sec chaud du sud balayait ses cheveux, contrastant avec la fraîcheur moite de la grotte des Kusaribe. Difficile de dire depuis combien de temps Yuuki m’avait pas mis les pieds à l’extérieur. Le plus souvent confinée à l’intérieur, elle passait le plus clair de son temps à la préparation de médications ou le soin des plantes alors qu’on permettait à d’autres filles du clan de faire les courses. Une autre punition déguisée , rien de moins. Toutefois, cette punition ci était différente. Elle sonnait enfin la liberté de la jeune blonde, où elle serait libre de ses mouvements et de ses déplacements, à l’intérieur comme à l’extérieur . Cette promesse d’un nouveau départ , elle l’avait saisie presque sur le champ, non sans avoir au préalable jaugé celui qui était venu la chercher .

La jeune fille gardait toujours le silence, ses pieds s’enfonçant dans le sable brûlant, sensation qu’elle n'avait pas connu depuis longtemps. De douloureux souvenirs de sa vie d’autrefois dans un dispensaire du clan situé dans une oasis refirent surface. Souvenirs qu’elle s’efforça de renvoyer bien loin dans les limbes de son esprit. L’occasion qu’elle avait saisie était la meilleure opportunité pour se détacher de son clan et des liens qui la retenaient à celui-ci. Elle pourrait se reforger une nouvelle identité, loin des hypocrites et des menteuses qui l’avaient toujours entourée . Plus besoin de jouer à faire semblant, plus besoin de porter un masque. Hors de cette caverne , elle pouvait être qui elle voulait et agir comme bon lui semblait ... à quelques exceptions près. Ce n’était , heureusement, rien de pire que ce qu’elle avait connu.

Yuuki n’avait pas encore dit un seul mot de la traversée . Le village de Suna était seulement à quelques lieues, et déjà la jeune femme commençait à avoir bien chaud . Heureusement, elle n’avait apporté avec elle que le strict minimum, ce qui était presque l’entièreté de ses possessions. Contrairement aux autres filles qui avaient eu de la chance d’être élevées par leur mères ou leurs sœurs , Yuuki était seule au monde dans cette caverne. Bien qu’elle soit nourrie et logée , elle devait compter sur la générosité des autres pour avoir des vêtements et d’autres objets personnels. Son bagage était donc léger ... le bagage matériel bien entendu. Le bagage émotionnel ,lui, était un peu plus lourd à porter. Un fardeau qu’elle aurait bien aimé laisser derrière elle .

Les portes du village étaient bien en vue. Les hauts murs de roc se détachaient du paysage, haute muraille qui assurait la protection du village du sable. Une défense infranchissable, une ville imprenable. Yuuki ne put s’empêcher de s’arrêter quelques instants pour observer la magnificence de cette œuvre de la nature. Derrière se trouvait son avenir, la promesse d’une nouvelle vie, l’opportunité de devenir la meilleure version d’elle même, le nouveau chapitre de sa vie qui s’écrivait enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Kayaba Akihiko
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 343
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 863
Expérience:
Nouveau départ  Left_bar_bleue900/2000Nouveau départ  Empty_bar_bleue  (900/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

all good things



Yuuki & Akihiko


Aujourd’hui est un jour spécial pour les peuples sédentaires du Désert, et qui saura se montrer bénéfique tant pour la nation militariste que pour le clan de soigneuses invétérées. Pourquoi ? Les deux chefs – Senshi pour Suna, Kana pour les Kusaribe – ont décidé d’un commun accord qu’une jeune recrue se doit d’être transférée pour renforcer la garde des Sables… et surtout éviter de semer davantage de zizanie dans la paisible caverne de l’Aspect. Allez savoir comment cette jeune pousse en est arrivée là, par contre. Je veux dire, elles sont toutes connues pour leur tranquillité d’esprit (enfin, en parte ; Hakaze est quand même sacrée exception – quand bien même elle a tendance à afficher son tempérament de feu qu’en ma présence), alors comment Yuuki peut bien déroger à la règle ? Une chose est sûre, elle ne tient en rien de Kana (bah, ce n’est pas sa fille après tout). Je ne connais pas personnellement la mère de la blondinette, mais j’imagine qu’elle doit être bien différente de celle que j’ai déjà eu le plaisir de côtoyer par le passé.

En tous les cas, c’est à moi, en ma qualité de Haut Conseiller mais aussi d’interlocuteur privilégié des relations entre les Kusaribe et Suna, d’aller la récupérer. Et il me faut faire vite, j’ai encore toutes les modalités administratives à remplir par la suite ainsi que ses différentes affectations à établir. Autant dire que la journée ne va pas être de tout repos… Surtout que dans l’idée il faudrait aussi que je lui fasse suivre un plan di’ntégration. Et je ne vais pas le cacher : ça m’emmerde et j’ai autre chose que ça à faire. Sauf qu’il n’est pas dans mon intérêt que de la laisser dans un coin à se débrouiller toute seule… Elle est encore jeune et n’a, pour ainsi dire, jamais rien connu du monde. Je soupire alors que nos pas résonnent dans le dédale rocailleux de la caverne alors que le soleil commence déjà à nous éblouir. La journée va définitivement être longue. Surtout si elle ne parle pas.

Après quelques temps de marche supplémentaire (temps durant lequel personne n’est encore venu nous déranger), nous finissons par voir les hauts remparts du village, ainsi que l’entrée principale. Je souris et mets ma main devant mes yeux pour éviter de me brûler la rétine. Soudainement, je m’arrête : il faut bien briser la glace qui s’est déjà instaurée entre nous, surtout vu ce que je lui ai préparé pour la suite… Là, je trouve une dune non loin et l’intime de me suivre jusqu’à cette dernière. Profitant de l’ombre qui s’en dégage, je m’assois et m’adosse à la bosse sableuse avant de sortir une clope que je m’empresse d’allumer et de caler entre mes lèvres.

« Yuuki… Je l’interpelle sans cacher que je suis dans mes pensées. J’imagine que tu ne connais rien des raisons qui ont poussé ton clan et ma Nation à te changer d’affectation, n’est-ce pas ? Je lui demande simplement. De fait, je peux comprendre que tu veuilles les connaître ; le cas échéant je te le dirai. Autrement… Nous pouvons très bien laisser tout ça de côté. Je lui souris et lui tends ma gourde d’eau. Désaltère-toi, sinon tu vas griller sur place. Je la laisse s’acclimater à ma présence avant d’enchaîner. Et si tu me parlais un peu de toi, hm ? Je ne sais de ta personne que ce que Kana a bien voulu me dire – mais j’ai quand même envie d’avoir à faire à la vraie Yuuki. Pas de faux semblants avec moi. Donc vas-y, présente-toi, je suis tout à toi, je lui dis d’une voix qui se veut douce afin de faciliter le contact. »


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Nouveau départ  Left_bar_bleue0/250Nouveau départ  Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Les murailles de Suna en vue, le shinobi s'arrêta soudainement, pointant une dune tout près, invitant Yuuki à le suivre. Sans visiblement rechigner, bien qu'elle avait hâte d'entrer dans la ville derrière les remparts de pierre, elle marcha derrière Akihiko et s'installa à son tour à coté de lui, dans le plus grand déplaisir. L'ombre lui fit le plus grand bien malgré le fait qu'elle ne le montra pas, plutôt mécontente d'avoir à faire une pause non sollicitée alors qu'elle était si près de sa destination. Elle poussa un long soupir, tout au plus. Elle ne souhaitait pas trop courroucer l'homme qui était assis à coté d'elle : qui savait ce que les ninjas en colère pouvaient bien faire?

La mine légèrement boudeuse, elle observa le blond s'allumer une cigarette. Ses narines se retroussèrent lorsque la mauvaise odeur de la fumée atteignit son nez, elle elle ne put réprimer une expression de dégout, sa main chassant les volutes de nicotine qui se dirigeaient vers elle. Tout comme l'alcool, Yuuki avait une profonde aversion pour la cigarette.

Cela ne sembla pas émouvoir l'homme à ses cotés, qui se décida de lui faire la conversation entre deux bouffées de nicotine. Légèrement médusée par le ton, mais aussi le sujet, la jeune fille resta silencieuse pendant qu'il parlait. Elle haussa un sourcil alors qu'il lui présentait la gourde d'eau. Malgré la chaleur, elle était beaucoup trop fière pour assumer qu'elle puisse avoir soif, et voulait paraitre plus forte qu'elle ne l'était réellement.

" Je les connais bien les raisons du pourquoi on m'envoie avec vous. Je suis trop difficile à gérer, pas assez souple et malléable pour cette sorcière. Pas assez douce et gentille. Pas assez... Kusaribe. C'est pas la première fois qu'on me fait le coup... ma mère m'a envoyée ici à la caverne à l'âge de 5 ans. J'étais trop turbulente pour elle aussi. "

Elle arracha alors la gourde d'eau précédemment repoussée des mains du Jonin pour en prendre une gorgée, mais ce fût difficile, tant elle se sentait submergée par la colère. Parce que bien qu'elle tentait de garder un visage impassible, d'avoir l'air forte, de montrer que tout ça ne l'affectait pas, la réalité était tout autre. Elle n'était qu'une enfant de 15 ans que l'on venait d'abandonner pour une deuxième fois.

Essuyant l'eau qui avait coulé sur son menton, elle serra la fortement entre ses mains. Parler de sa mère avait ouvert une porte qu'elle croyait avoir fermé à double tour depuis vientôt 10 ans.

" Je sais pas ce que l'autre t'a raconté. " Changement de ton. Les dents sont serrées. "Sûrement un tas de conneries pour bien paraitre, elle aime ça bien paraître la cheffe. Moi je vais te dire ce qu'elle t'a pas dit. J'ai empoisonné une fille pour qu'elle me laisse tranquille. J'ai volé une fiole dans un cabinet, et c'était prémédité, même si tout le monde pense que c'était un accident. J'ai déjà étranglé une fille parce qu'elle me tombait sur les nerfs. Pas beaucoup, juste pour lui faire comprendre que je pouvais la tuer. Et j'en ai presque tuée une autre dans un tunnel de la caverne, c'était pas mon but, mais sa tête était trop fragile pour résister au mur de pierre. Elle baignait dans son sang quand on l'a trouvée. Personne sait que c'est moi, personne ne m'a vue.

Et la seule raison pourquoi j'ai pas coupé la main du vieux seigneur pervers hier au souper, c'est que j'ai pas envie d'aller croupir en prison. Je suis pas stupide non plus, mais j'avais vraiment envie de lui donner une bonne leçon. J'espère qu'il ne touchera plus jamais une autre fille de façon non sollicitée comme ça. "


Une autre gorgée d'eau. Les mains de la jeune fille tremblaient tellement elle etait en colère. Elle prit quelques secondes pour se calmer, laissant sa respiration revenir à la normale.

" Ça c'est moi. J'ai la rage à l'intérieur de moi. J'espère que les filles sont pas trop chiantes dans votre village, parce que je vais leur faire du mal si elles s'en prennent à moi. Et vous pourrez vous débarasser de moi après si vous voulez, j'en ai l'habitude de toute façon. Ou vous pourrez me tuer si c'est plus facile pour vous, c'est pas comme si j'allais manquer à quelqu'un... "
Revenir en haut Aller en bas
Kayaba Akihiko
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 343
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 863
Expérience:
Nouveau départ  Left_bar_bleue900/2000Nouveau départ  Empty_bar_bleue  (900/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

all good things



Yuuki & Akihiko


Mine boudeuse et narines retroussées, Yuuki ne supporte pas le tabac, ni même son odeur. Le révulse-t-elle ? Probablement. En ai-je quelque chose à faire ? Pas le moins du monde. Ce n’est certainement pas une gamine comme elle qui va me dicter comment je dois me comporter. J’ai déjà établi un marché avec Ageha, et c’est amplement suffisant. Maintenant, stop. Qu’elle chasse ma fumée aussi longtemps qu’elle en a vie, si je veux lui en foutre plein la tronche, alors je le ferai. Au moins, elle a la séance de ne pas m’interrompre pendant que je parle. Elle n’est peut-être pas si désespérée que j’ai pu le penser au premier abord. Je continue de garder mon sourire et un ton relativement calme, propice au dialogue, lui expliquant que je peux lui donner les raisons qui l’ont conduite à se faire intégrer à Suna. A cet effet, elle me confie les raisons qu’elle pense connaître. Mon sourire, quoi que devenant un tantinet moqueur, joueur.  Si elle savait… mais si elle savait !

« On va dire que tu as saisi une partie des raisons qui ont conduit nos deux parties à t’intégrer au sein de Suna, je lui annonce. J’inspire une profonde bouffée de nicotine, laisse la fumée prendre place dans le creux de mes joues avant de la recracher en un dragon vaillant. Enfin, j’arque un sourcil. Tu n’es pas née à la caverne ? Je lui demande, surpris. Ah bah ça pour une surprise, je ne l’ai pas venue venir ! Je lui ébouriffe les cheveux. »

Je ne savais vraiment pas qu’elle n’était pas née, contrairement à Hakaze (et quasiment tout le reste du clan, à part quelques exceptions), à l’extérieur du domaine du clan, en dehors de cette caverne dépourvue de toute aspérité. Ceci peut éventuellement expliquer les « déviances » de la jeune Kusaribe qui se tient face à moi, faisant la moue. Je finis par me redresser et faire quelques pas vers l’arrière, mettant de la distance entre elle et moi. C’est là qu’elle revient vers moi et chope la gourde qu’elle avait pourtant repoussée. Je soupire, consterné : je vais avoir un énorme boulot à faire sur elle, et ça ne va certainement pas être de tout repos. Je lève les yeux au ciel : pourquoi faut-il que je me coltine TOUS les cas spéciaux de Suna ? Comme s’il n’y avait pas assez de Jônins pour ça… Sans déconner, j’ai quand même autre chose à foutre que servir de père de substitution.
Moi, avoir des gosses ? DES GROSSES BARRES DE RIRE. Je n’ai clairement pas l’étoffe pour. Surtout quand on sait à quel point mon propre géniteur a renié mon éducation pour m’enfermer dans une cave ou tenter de  faire des expériences sur ma tronche. Vraiment, quel véritable exemple de paternité j’ai ? Senshi ? Ouais, ça fonctionnerait sur des personnes matures, pas sur une boule de haine incohérente comme la petiote. Elle n’a connu que son clan, Kana et d’autres femmes, comment peut-elle ainsi détester tous ceux qui l’entourent ? Parce que La Mère n’a pas pu lui accorder TOUTE son affection ? Parce que la petite tête est incapable de penser de manière aussi complexe que l’Aspect ou moi-même ?
Ouais. Un énorme boulot m’attend et, pour la première fois de ma vie, je ne suis pas certain d’être prêt. Pas du tout. Au pire je pourrai demander à ma mère adoptive ce qu’elle en pense ou si elle a des conseils à me prodiguer, mais autrement…
Ainsi débute son inquisitoire envers le clan qui l’avait accueillie et élevée, pensant qu’elle seule détient la bonne parole, racontant conneries sur conneries. Toujours dans l’exagération, elle ne mesurait probablement pas ses paroles ou leur portée. Là, je m’arrête de sourire et affiche un faciès des plus sévères : il est temps de lui apprendre la discipline. D’un geste rapide et précis, presque chirurgical, je l’attrape au niveau de la gorge et la soulève de sorte à ce que ses yeux soient face aux miens.

« Je sais, réplique-je sèchement. Je suis au courant de tout ton passé depuis que tu es arrivée dans la Caverne du clan. Je sais combien tu es aimée des Sœurs et de Kana. Je sais combien Hakaze tient à toi. Aussi, sache une chose, Kusaribe Yuuki : ta mort aura forcément un impact, même si tu ne t’en rends pas compte. Même si tu refuses de l’admettre, tu manqueras à tes proches. Et ce, même si tu ne les aimes pas. Même si tu les hais. Même si tu n’en as cure. Alors, jeune fille, il va te falloir prendre du plomb dans la cervelle et arrêter de ne penser qu’à ton nombril. Je fronce les sourcils et la jette au loin, dans le sable, sans la ménager. De toute façon, à partir de maintenant, il te faudra penser à Suna, et uniquement à Suna. Je marque une nouvelle pause avant de changer drastiquement de ton. Ouais, t’as fait du mal à une fille. Ok, t’en as empoisonnée une. T’as même failli exploser la cervelle d’une autre en lui éclatant sa sale gueule contre le mur. Et alors ? Qu’essayes-tu de prouver ? Je me calme un chouilla, je ne veux pas non plus la choquer, la pauvre. Que tu es démunie de sentiments ? Désolé, mais ça ne prend pas. Pas avec moi. Tu auras beau porter des masques,  il y aura toujours quelqu’un pour lire à travers eux. Tu veux prouver au reste du monde que tu es forte ? Commence par apprendre à accepter la vérité ; ce que tu viens de me faire, à te « vanter » de la sorte, prouve ô combien tu es un être faible et insignifiant. Je rallume ma cigarette qui s’est éteinte avant de me mettre accroupi et de lui en balancer plein la figure. Ce que tu as fait, et je parle uniquement de tes actes, pas de tes paroles, est la base de tout Shinobi qui se respecte. Et je suis là pour t’accompagner dans cette voie qui sera la tienne. Je suis là pour te rendre plus forte, Yuuki. Suna est là pour te rendre plus forte… et j’espère que je n’aurai pas à le répéter une deuxième fois. »  

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Kusaribe Yuuki
Kusaribe Yuuki
Suna no Genin
Messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 15

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG D
Ryos: 46
Expérience:
Nouveau départ  Left_bar_bleue0/250Nouveau départ  Empty_bar_bleue  (0/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Soulevée par la force de la poigne du Jonin, la jeune fille ne put rien faire d'autre que de battre des pieds, tentant de s'extirper de sa mauvaise situation. Les coups de pieds qu'elle essaya de donner dans le flanc du shinobi n'affaiblissaient en rien la pression qui s'exerceait sur sa gorge. La Kusaribe pensa au scalpel qu'elle avait dérobé il y a quelque temps, et qu'elle avait caché profondément dans son sac. Si cela s'était avéré une bonne idée pour ne pas qu'on découvre cette arme dans sa chambre, maintenant qu'elle devait lutter contre sa vie, elle regretta cette erreur de débutante. Toujours avoir une arme à portée. Avec une lame en mains, elle aurait pu trancher le poignet de l'homme qui l'étouffait avec une force incroyable. Était-ce cela la puissance des shinobis? La panique se mit à la gagner. Akihiko essayait-il vraiment d'en finir avec sa vie ? En désespoir, elle se mit à le griffer violemment sur les mains, pressant les pouces de l'homme avec des petites mains, dans l'espoir qu'il la lâche.

Et bientôt, juste avant qu'elle ne sombre dans l'inconscience, il la lâcha enfin, le jettant quelques mètres plus loin dans le sable. La Kusaribe était sur le ventre, toussant violemment, la gorge enflammée par la douleur. Sa respiration était difficile, mais au moins elle était vivante. Le Jonin l'avait-il pris au mot, lorsqu'elle disait qu'elle pouvait bien mourir et cela lui était égal? Effectivement, personne ne l'attendait à la maison, pas même sa mère, ni même Kana qui venait de la mettre dehors de la caverne, rien de moins. Mais avait-elle nécessairement le gout de mourir pour autant ? Absolument pas. Son désir de vivre était plus important que jamais, pour leur montrer à tous qu'elle pouvait être une personne importante malgré le fait qu'on l'aie rejeté depuis aussi longtemps qu'elle se souvienne, et peut-être même sa naissance. Elle allait lui montrer, non elle allair montrer à tous, qu'elle était plus forte et meilleur que ce que l'on croyait.

Toujours sur le ventre, maintenant qu'elle ne toussait plus et qu'elle avait repris un rythme de respiration presque normal, Yuuki entendit les pas du Jonin dans le sable, signe qu'il approchait. Que lui voulait-il encore, ce ninja fourbe? Lui balancer un coup de pied dans les côtes afin de s'assurer qu'elle avait bien compris le message? Ne l'avait-il pas déjà assez bien amochée comme cela, alors que la jeune Kunoichi devrait arborer des marques violacées sur sa gorge pendant quelques jours? Que nenni, celui-ci s'était penché près de la Kusaribe, et avait à nouveau allumé une cigarette et lui projettaut la fumée en plein face, de façon délibérée cette fois. La colère gagna alors la jeune fille encore une fois. Profitant du fait que ses mains étaient cachées sous elle, Yuuki effectua des mudras, et senti son chakra filer à une vitesse folle dans son corps. Pas assez rapide pour éviter d'être empoignée par la gorge, maintenant elle le serait suffisament pour esquiver la prochaine attaque qu'il lui balancerait.

Elle n'écouta que d'une demi-oreille ce qu'il avait à dire, serrant les dents, attendant le moment fatidique où il la frapperait. Ce moment n'arriva cependant pas. Il ne voulait que lui parler, désormais qu'il s'était calmé. Mais la jeune fille n'était pas tout à fait calme, encore insultée par la tentative de meurtre -car c'était bien cela - et la fumée de cigarette qu'il lui avait soufflé en pleine face.
Boostée par sa technique, son bras parti rapidement pour claquer le bâton de nicotine que le Jonin tenait dans sa main espérant lui faire lâcher. Avec de la chance, la cigarette s'éteindrait dans le sable.

" Non mais t'arrêtes avec cette cochonnerie. Ça pue."

Elle restant en silence quelques instants avant de se mettre à quatre pattes, serrant les dents. Elle avait été vaincue, elle devait l'avouer. Là voila qui était passée de quelqu'un de craint dans sa caverne, à une petite fille face à un homme aussi puissant que celui qui était devant-elle. On était loin du stéréotype des mâles dont elle avait entendu parler dans sa vie : le sexe faible et insignifiant, servant seulement à la reproduction des filles du clan. Le speciment qu'elle avait devant-elle ne ressemblait à rien de ce dont elle avait connu. Il était beaucoup plus puissant et dangereux que ce qu'elle se serait attendue.

L'aiderait-il réellement, ou était-ce une promesse en l'air, un nouveau mensonge, un propos hypocrite, comme elle avat été habituée dans sa vie? Pourtant, elle avait envie de le croire. Ne lui avait-il pas fait comprendre qu'il serait franc et honnête avec elle. N'avait-il pas tenté de la tuer ? Oui, pour de vrai. Il ne s'était pas contenté de la chicaner, de la mettre en punition dans un coin, de lui couper des privilèges, de la mettre à l'écart. Non, il lui avait purement et simplement broyé la gorge. Comme il lui avait promis alors qu'ils étaient dans la caverne. Il avait dit qu'il n'hésiterait pas à utiliser la force au besoin, et il l'avait fait.

" Ok, t'as gagné. Mais j'aurai ma revanche. Quand je serai plus forte, je te ferai avaler ta cigarette."

Quand elle ne sera plus faible et insignifiante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Domaines des Clans-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.