:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu braques ou tu raques [JIN]

Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 93
Expérience:
Tu braques ou tu raques [JIN] Left_bar_bleue60/500Tu braques ou tu raques [JIN] Empty_bar_bleue  (60/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Tu braques ou tu raques.


Quelle belle journée mon cher Lavi, rien de tel pour rendre quelques services à la population de notre charmant village, se faire connaître et bien voir est important pour le futur héritier que tu es. Tu ne rechignes jamais à aider ceux que tu croises, même si on doit avouer que tu n'y mets pas toujours du tien. C'est bien ça le problème, tu te perds à rendre service tout en te dispersant dans ta besogne. Enfin, on peut passer l'éponge pour aujourd'hui après tout tu vas tout de même recevoir un indépendant venu escorter un marchand. Une mission à la hauteur de tes attentes, rencontrer quelqu'un de l'extérieur c'est avoir l'opportunité d'assimiler une certaine culture et un certain savoir que tu n'as pas. Espérons tout de même que cet individu n'ira pas refuser de répondre à quelques questions, ce serait embêtant pour ta petite personne.

C'est fou, il n'empêche que même avec la plus petite mission possible tu penses tout de même à aller t'en écarter. On n'ira pas t'en vouloir, la curiosité est certes un vilain défaut, mais bien employée elle s'avère être une charmante qualité. N'allons pas trop le chercher non plus, retenons cette dernière leçon qui a été la notre lors de ta courte expédition. Tout ce que je peux dire pour le moment est que tu fais fier allure à porter ainsi les colis de cette charmante marchande, mon dieu qu'elle est belle, du moins c'est surtout ses yeux qui retiennent ton attention. Une couleur noisette d'une pureté encore jamais égalée, de quoi te faire sourire un long moment pour t'accorder ses faveurs le temps d'un instant. On ne crache jamais sur un rafraîchissement offert, se désaltérer après un effort est important.

Suite à cela, tu t'élances dans une course folle afin de pouvoir remettre la main sur un bon de commande que tu as oublié sur un comptoir plus tôt dans l'après-midi. Manger était une bonne idée, mais déposer ce bon sur le comptoir n'en était pas une. Fort heureusement, le propriétaire du commerce n'a pas oublié de le garder de coté, celui-ci étant habitué à de ce que tu oublis certaines choses avant de partir après chaque repas. Tu es essoufflé mon pauvre, mais ce n'est pas la fin de ton dur labeur, si tu veux être à temps à la boutique censée revoir son propriétaire revenir à temps tu te dois de te dépêcher encore et toujours.

Aller, souffle un peu espèce d'idiot, tu as certes chaud et tu as certes envie d'aller te remettre de tes émotions dans un bon bain, mais tu es arrivé à temps. Tu peux donc respirer et tenter de rameuter un peu de salive à ton palais pour agrémenter celui-ci d'une certaine humidité. Si je puis me permettre cette comparaison : tu as la gorge et la bouche aussi sèches que le désert de Suna. As-tu de l'eau ? Eh bien oui, tu peux enfin t'en souvenir et t'hydrater un peu.


- Leçon du jour : se tenir à la mission et ne jamais se disperser à vouloir rendre service partout. Dis-tu en t'étirant un bon coup avant de profiter de cette lumière offerte par le soleil qui vient napper ta peau d'une douce couche de chaleur. Bon, au final nous ne sommes pas en retard, à savoir quand ils vont finir par arriver. Pour l'heure, on ne bouge plus !

C'est fou cette manie de passer pour quelqu'un de décalé, avouons que de s'exprimer à haute voix tout seul ça porte à confusion. Les faits sont tout de même là : il n'y a encore personne et tu peux t'estimer heureux d'être en avance malgré les lourdes charges qui ont été les tiennes ces dernières heures. Tu t'adosses donc contre le mur du bâtiment, attendant ceux qui sont censés désormais te rejoindre. D'ailleurs, qui va amener cet homme ? Quelqu'un d'intéressant ? De passionnant ? Vas-tu pouvoir te permettre moult questions à la fois appropriées, mais aussi déplacées. Comme à ton habitude, mais cette fois-ci toujours dans la demi-mesure !


Feat
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Jinpachi
Yamanaka Jinpachi
Indépendant
Messages : 124
Date d'inscription : 25/01/2019

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG B
Ryos: 0
Expérience:
Tu braques ou tu raques [JIN] Left_bar_bleue418/1200Tu braques ou tu raques [JIN] Empty_bar_bleue  (418/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Acte 1
Nara Towa and Yamanaka Jinpachi



Une escorte qui m'avait pris pour une escorte, franchement ça commençait à bien faire. Je me retrouvais toujours comme l'être qui servait de bouclier, d'arme et de garde du corps. Je devais toujours protéger les gens et faire en sorte que leurs faiblesses soient compensés par ma force. En soi, c'était plutôt agréable qu'on puisse m'engager pour ma puissance, mais il fallait avouer que ce genre de mission manquait cruellement d'intensité et de peps. Pour résumer en peu de mots  ce genre de mission était insipide, vague, ennuyant et fortement dérangeant, car elle laisse trop de place à nos putains de pensées et je me retrouvais souvent en compagnie du Dieu Amaterasu qui me berçait de ses rayons du soleil. Alors que j'étais plus habitué à la compagnie de Raijin. Que ce Dieu pouvait me manquer sa puissance et ses éclairs Bordel De Raijin, mais où te caches-tu viens t'amuser avec moi un peu ? Affronter un putain d'éclair, c'était ça la vie, c'était ça qui me bottait et c'était ça qui avait laissé son emprunte indélébile sur mon visage et sous mon œil. 

L'escorte était longue et le vieux marchand qui m'avait demandé de l'accompagner était un petit bavard, il me racontait sa vie en long large et en travers. Il n'arrêtait pas, il avait des petits-enfants dont il rêvait qu'ils deviennent de grands noms du commerce. Le petit marchand insignifiant espérait que sa descendance devienne un grand nom et réussisse où il n'avait jamais reçu. Un espoir bien futile, mais un espoir humain. La vieillesse avait fait de lui, un être plus proche de la terre que de sa jeunesse passée. Il était quelqu'un que l'âge avait bien esquinté quand même. Les petites rides qui formaient des poches sous ses yeux, des petites joues qui faisaient penser à des petites poches comme les bouledogues. 


Nous continuâmes notre chemin et nous arrivâmes au village d'Uzushio. J'amenai le vendeur jusqu'à chez lui et une sorte d'énergumène un peu roux et avec un bandeau attendait non loin de la boutique. Je m'approchai de cet homme et me demandais ce qu'il faisait là. D'un ton ironique et assez agressif, ma voix se mit à résonner assez fort : 

« -Qui êtes-vous ? Vous êtes le nouveau garde du corps du monsieur de la boutique ? » 


   
   

Revenir en haut Aller en bas
Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 93
Expérience:
Tu braques ou tu raques [JIN] Left_bar_bleue60/500Tu braques ou tu raques [JIN] Empty_bar_bleue  (60/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Tu braques ou tu raques.


Le voici qui arrive, accompagné d'un bien beau et robuste mastodonte à la tignasse aussi blonde que celle d'une demoiselle venant vous inviter à prendre un premier verre afin de faire connaissance. Qu'il semble être grand cet individu qui l'escorte et n'oublions pas, mon cher Lavi, que c'est un indépendant. Le premier que nous voyons depuis celui qui nous a crevé cet œil qui fait de toi un si bel éborgné. Va t-il être aimable ? Accompagné de son bagage que nous appelons la vie ? Va t-il vouloir nous partager son savoir afin d'accroître notre connaissance sur le monde entourant notre village que nous chérissons tant ? Tellement de questions et si peu de réponses pour le moment. Enfin, de ton œil aguerri, tu peux constater que notre cher marchand est en bonne santé et naturellement composé de l'ensemble des membres formant son corps. Bonne nouvelle, rien de grave à déclarer pour le moment. Peut-être aurions-nous dû prévoir de quoi les rafraîchir et les sustenter après un si long voyage. Tant pis, il est bien trop tard pour y penser, je dois avouer que je n'ai pas pensé te le souffler ni même te le suggérer et s'absenter maintenant va être signe d'un grand manque de respect.

En tout cas, on ne peut lui retirer ce manque de tact et cette façon désagréable qu'il a de s'adresser à ta personne. Quel goujat celui-la sérieusement. Sait-il à qui il s'adresse en ce moment ? Puis, pourquoi ne pas décliner son identité avant d'entamer une conversation ? Appartient-il à une tribu sauvage peuplée par des énergumènes ne connaissant ni la politesse, ni les coutumes et les règles de bienséances ? Sans doute que par chez lui, les individus se balancent d'une branche à une autre pour se prouver leur intelligence… Enfin, te connaissant tu vas encore courber l'échine pour ne pas froisser ton prochain ou alors te faire provocateur pour lui faire comprendre qu'il ne semble être qu'un rustre n'ayant de beau et d'agréable que sa masse musculaire…


- Uesugi Lavi ! Et non, je ne suis que celui en charge de l'accueillir pour son retour et de m'occuper de l'épauler à reprendre racine dans sa boutique. Commences-tu à dire en décollant ta colonne vertébrale du mur auquel tu t'es précédemment adossé. J'espère que vous avez fait bon voyage en compagnie de notre cher marchant et je suis heureux de constater que vous n'avez, semble t-il, eu aucun soucis sur la route. Dis-tu alors que tu affiches désormais un large sourire. Par ailleurs, Le Monsieur de la Boutique se prénomme Oda !

Notre vieux Oda commence à pénétrer sa boutique afin d'y ranger quelques affaires et un peu de marchandises, vous laissant le temps de faire plus ample connaissance. Je t'ai connu plus sarcastique, mais tu sembles vouloir te faire aimable et bienveillant. C'est que tu as de la suite dans les idées, tu es désireux d'en apprendre plus sur cet individu et donc tu préfères être aimable afin de poser le plus de questions possibles par la suite. Tu t'inclines brièvement pour lui le saluer avant de te gratter machinalement l'arrière du crâne.

- Et donc, à qui ai-je donc la chance de faire face ? C'est que je connais peu de choses du monde extérieur et vous me semblez être une bonne opportunité d'en apprendre davantage du monde extérieur de la bouche de quelqu'un plutôt que d'ouvrages disposés ci et là dans les appartements de mon clan ! Avez-vous fait bon voyage ? Désirez-vous quelque chose pour vous rafraîchir ou bien quelque chose à grignoter pour vous sustenter ? D'ailleurs, si vous le désirez, je peux brièvement vous faire visiter notre charmant village ! Tu le détailles alors de la tête au pied. Vous semblez être un beau spécimen, quelle musculature, quelle taille… Êtes-vous quelqu'un d'important chez les indépendants ? A quel clan appartenez-vous donc ?!

Tu es bavard, bien trop mon bel héritier… Tu risque de l'agacer et au vue du ton qu'il a employé quelques instants auparavant, tu risques fort de le froisser… Mais peu importe ce que je peux te dire, quand tu es parti ainsi, rien ne peut t'arrêter, même pas une catastrophe naturelle… Nous ne pouvons qu'attendre qu'il daigne nous répondre et encore, il va sans doute se contenter de soupirer. Nous verrons bien…


Feat
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Centre-ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.