:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'une fleur à une autre [entraînement solo]

Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
D'une fleur à une autre [entraînement solo] Left_bar_bleue2009/2000D'une fleur à une autre [entraînement solo] Empty_bar_bleue  (2009/2000)
Yamanaka Sayuri



D'une fleur à une autre

Yamanaka Sayuri

Pour parvenir à avancer, il faut parfois retourner dans le passé. 







Parchemin après parchemin, tu ne trouvais rien, rien que ne te satisfaisait du moins. Combien d’écrits avais-tu parcourus en vain ? Combien d’heures avais-tu passées à tourner en rond dans ta petite maison à tenter d’additionner différents facteurs, à chercher et rechercher une nouvelle façon d’utiliser le poison ? Tu ne savais plus, tu en avais perdu le compte. Tu étais de celle qui enchaînait les missions. La raison était fort simple. Si tu n’avais pas la tête occupée par un projet de grande envergure, par quelque chose qui devait accaparer chacune de tes pensées, tu laissais dévorer par le silence de ta maison, par l’absence de chaleur dans ton univers.

Bien sûr, il y avait Ao, mais tu ne pouvais pas toujours dépendre sur lui pour voler à ton secours lors de tes mauvaises journées. Tu n’étais pas non plus du genre de celles qui cherchait compagnie, tu avais bien trop mauvais caractère pour ça.

Tu te laissas tomber sur le dos au milieu de ta salle à manger. Tu ne voulais pas y penser, c’était pour ça que tu t’étais enchaînée à tous ces parchemins, c’était la raison pourquoi tu cherchais à développer une nouvelle technique. Pour passer le temps, pour ignorer en toute conscience d’âme que tu repoussais avec vigueur tous ceux qui tentaient de s’approcher et même ceux dont ce n’était pas le cas.

D’un geste empli de rage tu saisis un rouleau et le lanças contre le mur. Ton esprit tournait en rond, tes pensées, un peu plus noires chaque fois qu’elles t’échappaient. Cela te rendait dingue !

Le parchemin que ton regard n’avait pas suivi venait de percuter quelque chose, mais au son de l’impact, tu devinas que ce n’était pas le mur. Tes yeux clairs se posèrent donc sur l’objet.

Une petite armoire. Pas n’importe quelle petite armoire. Celle où tu avais rangé les possessions de ta mère suite … Chassant ce souvenir de ta tête, tu t’approchas en rampant, n’ayant guère la grâce ou la décence de te relever. L’armoire n’était pas si loin de toute façon.

Tes mains tremblantes en ouvrirent les portes glissantes. Tu étais la fille de ta mère, on t’avait formée à prendre sa place. Tu le savais. Tu savais donc également qu’elle aussi avait été une maîtresse des poisons, au même titre que toi, mais tu n’avais jamais osé regarder dans ce qui lui avait appartenu autrefois. Tu n’avais jamais trouvé la force d’ouvrir ces portes lorsque tu les avais fermées, comme si de les fermer garderait la douleur de sa disparition sous clé. Des foutaises, tu le savais, et pourtant, une partie de toi avait toujours eu peur d’ouvrir un pan de ton passé et de plonger, tête première, dans la douleur que tu avais ressentie lorsqu’elle était partie. Les secrets de ses poisons et de ses techniques reposaient donc entre de vieux parchemins que tu n’avais jamais osé lire et qui maintenant devaient être illisible ou presque.

Tes yeux s’emplirent de larmes, bien contre ton gré. Mais qu’est-ce qui te prenait de l’ouvrir ? Pourquoi cette journée-là ? Pourquoi avais-tu fait quelque chose d’aussi stupide ?

Une à une tu sortis les boîtes les disposant en arc de cercle autour de toi. Vieux kimonos, épingles à cheveux rouillées, bijouterie ternie, parchemins moisis, bouteilles de poisons moisis, notes, et livres. Toute sa personne se retrouvait devant toi, autour de toi.

Tu restas immobile.

Combien de temps ? Tu ne saurais le dire. Tes yeux passant d’un objet à l’autre, réveillant différents souvenirs que tu croyais enfouis ou disparus.

La lumière du jour fit place à l’obscurité de la nuit. Par l’ouverture d’une porte coulissante menant au jardin, la lumière blafarde de la lune éclairait paresseusement ces objets qui t’étaient à la fois si précis et si haïs.

Tu sortis de transe à certains points. Pourquoi tout avoir sorti ? Il fallait les ranger de nouveau. Mécaniquement, tu te mis à l’œuvre, replaçant tout dans l’armoire. Si cette soirée avait une suite de hasards ou non, tu ne pouvais en être entièrement certaine. En fait, dans un coin de ta tête, de ton cœur même, tu espérais que le destin était intervenu cette soirée-là, pour t’offrir cette découverte, alors que de tes mains, un petit rouleau de parchemin tomba au sol alors que tu terminais de ranger la dernière boîte.

Tu le repris. Tu le fixas quelques secondes. Tes doigts caressèrent sa surface jaunie, puis, inspirant un bon coup pour te donner le courage, tu l’ouvris.

«
Elle deviendra une excellente kunoichi. Je le sais, c’est mon enfant après tout. Je voulais la protéger de tout ça, elle est si petite, si fragile. Mais sa décision est prise. Lorsque je rentrai de mission, je lui enseignerais ma technique du Dokugiri. Elle l’a toujours trouvée impressionnante. »

Le Dokugiri … Qu’était-ce déjà ?

Tu repassas en mémoire quelques-unes des techniques de ta mère. Mais bien sûr. Un nuage de poison opaque. Un poison que ta mère t’avait interdit de toucher, respirer et même imaginer dans ta jeunesse, de peur que tu ne te blesses par quelque malheureux accident.

Dokugiri. Elle voulait t’enseigner le Dokugiri, lorsqu’elle rentrait. Mais elle n’était jamais rentrée. Elle ne t’avait jamais enseigné sa technique, ou quoi que ce soit d’autre. Disparue, arrachée. Tu t’étais retrouvée seule.

Tu posas le morceau de parchemin que tu imaginais avoir été rédigé à l’intention de ton maître des années auparavant. Tu allais mettre au point cette technique, même si pour cela tu devais fouiller dans les racoins de ta mémoire que tu évitais, chaque jour, avec tant d’efforts.




CSS par Gaelle



Technique acquise:
 


D'une fleur à une autre [entraînement solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Sayuri
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 401
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 343
Expérience:
D'une fleur à une autre [entraînement solo] Left_bar_bleue2009/2000D'une fleur à une autre [entraînement solo] Empty_bar_bleue  (2009/2000)
Yamanaka Sayuri



D'une fleur à une autre

Yamanaka Sayuri

Pour parvenir à avancer, il faut parfois retourner dans le passé. 







Les jours qui suivirent furent à la fois occupés et longs. Tu passais un nombre incalculable d’heures à revisionner cette époque où ta mère était encore à tes côtés. Tu revisionnais sa démonstration du Dokugiri. L’exercice n’était guère agréable, puisqu’à chaque fois que tu ouvrais les yeux de nouveau, tu réalisais que cette époque était d’ores et déjà révolue.

Tu revoyais sans cesse son sourire et son regard empli d’amour posé sur toi. Plusieurs fois, tu t’étais levée pour rejoindre tes bouteilles de saké, dans l’espoir d’étouffer la douleur qui gonflait dans ta poitrine. Clairement, tu avais perdu notion du temps, alors que nuit et jours se succédaient, entre ton alcool et les heures passées à peaufiner la théorie derrière cette technique.

Tu étais pleinement consciente que si tu n’avais pas trouvé cette note, tu ne t’infligerais pas une telle torture. Cette note disait que ta mère voulait t’enseigner cette foutue technique et c’était la seule motivation nécessaire pour te plonger sans cesse dans le passé. À étudier, décortiquer, à tenter de te rappeler avec exactitude la façon de procéder qu’elle employait.

Elle n’avalait pas de poison avant de faire sa technique et faisait quelques mudras – lesquels ? Tu ne te souvenais pas – et tu en conclus donc que le poison était en fait créé à l’intérieur même de l’utilisateur grâce à son chakra. Tu avais fait quelques tentatives déjà, mais tu n’avais réussi qu’à créer un gaz malodorant. Il te manquait quelque chose. Tu n’arrivais pas mettre le doigt dessus.

Était-ce la quantité de chakra lancé ? Ou peut-être était-ce la façon de le projeter ? Mais ces deux solutions te paraissaient farfelues. Pourtant, tu n’arrivais toujours pas à créer l’effet voulu. Tu tentas, malgré tes doutes, d’altérer chacun de ces paramètres individuellement, ajoutant de la puissance au chakra, la réduisant, tentant de le projeter autour de toi ou l’imaginant prendre la forme d’une sphère, mais rien ne se montra concluant.

Tu étais à la case départ, à nouveau. Tu pensas plus d’une fois à aller voir ton mentor, mais revint sur ta décision à chaque fois. Tu désirais réussir par toi-même. Non, plus qu’un désir, c’était un besoin. Tu devais te prouver que tu étais capable de marcher dans ses pas, de la surpasser. Tu allais trouver cet enfoiré qui avait causé sa perte. Tu le tuerais lentement, le ferais souffrir … Mais pour ça, il te fallait devenir plus forte, plus forte que ta mère pour le trouver et tu doutais y parvenir si tu ne réussissais même pas à refaire cette technique qu’elle pouvait effectuer les yeux fermés.

Donc si le chakra n’était pas le problème, peut-être était-ce les mudras changeaient une technique en entier. Tu fis donc plusieurs tentatives, les unes après les autres, changeant les mudras. Il te fallut quelques heures de laborieux casse-tête avant de réussir, mais tu y parvins. Une brume opaque et empoisonnée t’entoura rapidement. Tu avais réussi.

Il fallait d’abord malaxer le chakra, le concentrer dans ses poumons, puis l’envoyer dans sa gorge. À ce point, il fallait l’expulser dans un souffle faisant les mudras du lapin, du coq et rat.

Tu sortis du nuage, l’observant, assise près des camélias que tu n’entretenais guère de ton jardin, se disperser petit à petit dans l’air.

« Il m’aura fallu plus de temps que tu ne l’avais pensé, mais j’ai réussi maman. J'ai appris le Dokugiri ... Est-ce ... Non, laisse tomber. Ce n’est pas important. »

Tu levas une coupe de saké que tu présentas avec lenteur à la Lune, une expression douce accrochée au visage, les yeux larmoyants.




CSS par Gaelle



D'une fleur à une autre [entraînement solo] Untitl25
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.