:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Uesugi Lavi [en attente de validation]

Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 18
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 89
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur



Uesugi Lavi
NOM : Uesugi
PRÉNOM : Lavi
GROUPE : Uzu
GRADE : Chuunin
RANG : C
SEXE :
ÂGE : 21 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Deux parents ainsi qu'une vaste famille.

Personnalité
QUALITÉS
Optimiste
Bienveillant
Curieux
Sérieux
Observateur
Cultivé
Farceur
Traditionaliste
Protecteur
DÉFAUTS
Bavard
Tactile
Intrusif
Lunatique
Nonchalant
Irritant
Hyperactif
Cachottier
Direct
AIME
Ecrire
Art
Parler
Taquiner
Autrui
Son Peintre
N'AIME PAS
Règles
Facilité
Tromperie
Vantardise
Beuverie
Son Père
AUTRES
Autre
Autre
Autre
PHYSIQUE
TAILLE :
1m79
POIDS :
67kg
PEAU :
Blanche
CHEVEUX :
Rouge
Mi-long
YEUX :
Vert
Forme/Autre
VISAGE :
Un visage assez fin qui transpire l'amabilité, un peu moins avec un œil perdu.
CORPS :
On ne peut pas dire qu'il soit très muscle, juste le strict minimum.
AUTRE :
Un cache œil pour dissimuler l'oeil qu'il a perdu. Oui, il est éborgné. Œil droit.
Histoire
-  6 Naissance – L'enfant est né un an avant la paix dans le Sekai, au sein du clan Uesugi. Cette famille est une famille noble qui a toujours eu pour principe de financer sa propre protection sans réellement s'engager dans les conflits shinobi. Le clan Uesugi est de ces clans qui mettent en avant leur richesse pour obtenir gain de cause, asile et protection. Un Uesugi ne se bat pas, ceux sont les autres qui se battent pour lui. En vue de faire de Lavi un héritier, les aïeuls ont décidé de le mettre à l'abri du danger. Ils s'assurent comme ça que sa vie ne sera pas mise en danger en le protégeant de la sorte.


2 – Huitième année – La Noble famille Uesugi a rejoint le village caché des tourbillons. Être accueilli entre les murs de cette nation permet d'assurer la pérennité de leur projet pour l'enfant héritier. Leur participation financière a permit de ratifier une sorte d'accord : on leur offre asile et protection et ils assurent un appui continu. Des quartiers leur sont réservés au sein du village. Du haut de ses huit ans Lavi ne comprend pas bien ce que ça signifie. Il n'a d'ailleurs aucune idée de ce qu'on peut bien attendre de lui.

4 – Dixième année –  Voilà maintenant deux ans que le clan habite Uzu. Durant ce laps de temps on a commencé à inculquer à Lavi une éducation stricte et carrée. Pour lui cela se résume a être enfermé dans une cage, brisé par les mœurs et traditions des siens. L'héritier ne fait que rêvasser en regardant au loin, rêvant d'exploration et d'aventure. Malheureusement pour lui, cela ne sied guère à ses parents qui désirent le garder près d'eux afin de le protéger. C'est à l’extérieure des murs de sa famille qu'il trouve son réconfort et sa joie de vivre. Il se fait tantôt ancré dans les traditions, sérieux et calme, tantôt hyperactif, curieux et touche à tout. Deux faces d'une même pièce. Il lui a été difficile de convaincre ses parents de le laisser aller ne serait-ce qu'à l'académie pour changer d'air et apprendre les rudiments du ninja. Eux se disent que ça lui passera avec le temps, qu'il a juste besoin d'espace.


9 – Quinzième année – Rien ne se passe réellement comme prévu. Genin et fier de l'être il entreprend de continuer. La seule condition à cette liberté est de ne pas se mettre en danger, que sa survie ne soit pas remise en question. Quelques années lui suffisent pour se faire des amis et des connaissances dans le village. Le seul bémol qui se présente à ce moment est la capacité qu'il a développé. Lavi est mal à l'aise à l'idée de posséder la maîtrise de l'élément de glace. Le garçonnet de désire pas faire vent de ce don qui lui est fait. Il continu de s'éclipser de temps à autre pour pouvoir respirer en dehors de son clan quand il n'est pas en mission. Lavi passe certains moments à entretenir cette capacité ne serait-ce que pour la beauté d'un art éphémère.

Ses yeux commencent à se poser et à s'aventurer sur le corps d'un homme plutôt que sur celui d'une femme. Une attirance pour la gente masculine se développe. Encore un secret à garder. L'époque d'aujourd'hui et même celle d'hier ne voit pas forcément d'un bon œil ce genre de frasque. Non pas qu'il n'aime pas le corps d'une femme, mais celui d'un homme fait battre en lui bien plus que son bas-ventre. Malheureusement, la coutume veut qu'un digne héritier finisse par s'amouracher d'une femme dans un magnifique mariage arrangé.



14 – Vingtième année – Promu Chuunin, Lavi affirme sa place dans les rangs de ses camarades. Ce n'est pas le cas vis à vis de sa famille. Le fait de s'engager et de s'investir autant pose problème. Lavi joue du terme de leur « contrat » pour s'enfoncer davantage dans la voie qu'il a choisi. Il n'est pas tout le temps nécessaire de mettre en péril sa vie lors des missions, donc pourquoi le faire si ça peut lui nuire ?

Le jeune Uesugi a d'ailleurs fait la connaissance d'une Uzumaki. Le clan Uzumaki est un clan fondateur du village et ce n'est pas faute de dire que les Uesugi entretiennent une bonne relation avec les Uzumaki. Lavi a trouvé chez eux une femme qui pour lui se résume à être une grande sœur qu'il n'a pas eu. Cette relation lui permet d'extérioriser ses craintes par rapport à son avenir. Il ne faut pas se leurrer, il ne peut effleurer que du bout des doigts une prochaine promotion.
Lavi ne rêve que d'explorer le monde et en apprendre davantage sur le peuple foulant le sol du Sekai. C'est là son seul objectif, pouvoir s'évader et marcher aussi longtemps que ses jambes lui permettront de le faire. Rien de bien splendide dans un tel rêve, pas de rêve de gloire, d'aventure héroïque, de conquête ou bien même vouloir être rattaché à un destin sans pareil. Ces choses là ne sont pas pour lui. Son clan lui impose déjà assez de choses comme ça pour qu'ils s'en imposent plus que de raison. Malheureusement, s'évader implique de pouvoir assurer sa propre survie, pour ça il lui faut donc plus d'expérience, plus d'acquis, plus de savoir et assez de force. Donc s'aventurer un peu plus sur le chemin qu'il emprunte actuellement, chose que son clan lui refusera toujours.

Hanté par les rêves illusoires que Lavi entretient, il songe souvent à l'avenir et à comment tourner cette histoire à son avantage. Peut-être qu'il peut simplement prouver sa valeur et sa force. Sans doute qu'en exposant son talent unique il peut affirmer être apte à rester ninja en assurant sa survie et celle de ses camarades. Prétexter affirmer la position des Uesugi à Uzu en leur offrant un chef à la fois sage et puissant ? Tant de possibilités et à chaque fois une même conclusion : impossible. Pourquoi ? Car la dernière fois que son clan a tenté de s'affirmer sur le terrain ils ont frôlé l'extinction. Ayant amassé richesse par le passé ils ont décidé alors de ne plus se battre et d'offrir à ceux voulant les protéger argent et réputation. Un passé qui désormais le bride pour son propre avenir.

Il ne faut pas perdre espoir, c'est ce qu'il se dit. Si aujourd'hui ce n'est pas possible, pourquoi pas demain ? Être patient est sans doute la clef pour guérir ses maux. C'est peu avant sa dix-neuvième-année que Lavi fait la rencontre d'un orphelin. Un artiste, beau, peu bavard au premier abord, mais sympathique une fois la couche de vernis grattée. Lavi doit sûrement lui peser un peu sur les épaules à lui tourner autour, toujours à le distraire dans sa besogne et s'amuser tactilement parlant à vouloir le déstabiliser. C'est une relation qui lui permet de se détendre davantage et de pouvoir se focaliser sur autre chose que sa propre vie ou ses problèmes.

Ensuite vient le moment où cette femme que Lavi considère comme une sœur fait naître en lui le désir de vouloir aller plus loin que prévu. Comment juger la difficultés de devoir protéger sa propre vie si on ne se confronte pas au danger ? Il n'est pas obligé de foncièrement se mettre en danger, mais rien n'écarte l'éventualité d'une mission en dehors du village. C'est une note qu'il pose pour plus tard.



15 – Vingt-et-unième année – Année désastreuse ayant pourtant bien commencé. Dans son désir de vouloir connaître le grand frisson en étant confronté à un danger il se dit que de s'éclipser quelques heures ne va pas lui porter préjudice. Alors il décide de s'évader le temps d'un après-midi, juste pour explorer un peu plus loin que les alentours de son village. Il marche jusqu'à s'aventurer dans la forêt bordant le village. Rien de tel pour être enjoué et continuer de plus bel. Lavi y rencontre un ninja extérieur à son village, sa première impression et bonne, comme à son habitude il s'amuse à le chercher, le taquiner, son hyperactivité ne semble cependant pas fonctionner.

L'héritier finit par irriter cet inconnu de sorte à ce que ça finisse en confrontation. Pour lui ce n'est qu'un jeu, une façon de communiquer par les coups et rien de plus. Malheureusement c'est en recevant un shuriken dans son œil qu'il comprend la gravité de tout cela. Lavi est à la merci dudit inconnu car il n'est plus en mesure de se défendre convenablement. Chance, coup du sort ou bien facilité scénaristique, à vous de voir, un jeune et fringant jeune homme apparaît alors. L'Uzujin venant d'apparaître envoie balader ledit adversaire à l'aide d'un oiseau composé d'encre et de chakra.
L'affrontement prend fin ainsi, Shun – car tel est son nom – sauve notre héritier et fait fuir l'assaillant.

De son coté Lavi perd connaissance et est rapidement ramené au village. Déception et colère sont les maître mots de cette situation. Durant sa convalescence le sujet qui revient le plus souvent est : lui interdire de quitter l'enceinte du village et de pratiquer les arts ninja. Le clause est devenue caduque à l'instant où il a perdu l'usage de son œil. Comment compte t-il désormais se sortir de ce pétrin dont lequel il s'est lui-même mis ? C'est une bonne question, question qui se pose durant sa longue convalescence. Assigné à résidence et soigné les jours qui suivent, il passe son temps à se remettre en question.

Test RP

- Voilà à quoi nous mènent tes frasques Lavi…

- Père, j'ai conscience de mon erreur, et naturellement…

- Et naturellement tu vas t'en tenir à notre part du marché, la clause stipulait de ne pas se mettre en danger, chose que tu n'as pas su t'empêcher de faire. De ce fait, tu as ordre de rester au sein de nos quartiers. Un soupire se fait entendre. Un héritier éborgné, quelle image cherches-tu à véhiculer… Lavi ?!

Quelle image cherches-tu donc à véhiculer ? Toi qui ne sais que rire et profiter de la vie en dehors des murs de ton clan ? Toi qui n'as de cesse de prétendre vouloir voyager et simplement t'enrichir par tes rencontres ? Tu n'y as jamais réellement pensé, car pour toi la seule chose qui a compté jusqu'à ce jour était de pouvoir t'évader de ce climat hostile à tes faibles ambitions. Tu fais pâle figure devant le paternel maintenant. Que peux-tu bien lui répondre ? Que tu désires toujours ardemment suivre la voie du shinobi ? Mais comment le justifier face à un personnage ne désirant qu'un simple héritier à poser à la tête de son clan ? Tu n'en sais fichtrement rien, car tu ne sais que ruser et rivaliser de sournoiserie pour te confondre en excuse et obtenir gain de cause.

- J'ai simplement souhaité vouloir en voir un peu plus… Je n'ai jamais eu le loisir de quitter ce village Père. Comprenez simplement que j'étais curieux de savoir à quoi ressemble une simple forêt en-dehors de ces murs, rien d'autre…

- Ne te moque pas de moi Lavi… Est-ce compliqué de demander une escorte ? Une simple escorte ne coûte rien pour nous, tu le sais, alors cesse donc de t'imaginer des excuses qui ne valent rien.

- Je n'invente rien… Ce qui me coûte cher avec vous Père c'est d'avoir un semblant de liberté dans ma vie. Vous ne cessez de répéter qu'un Uesugi ne se bat pas, que les autres se battent pour lui, et j'en suis fatigué… tout simplement. Depuis que je suis né, on ne cesse d'épier mes faits et gestes, de contrôler ce que je dois faire et de m'imposer une ligne de conduite et un rôle à tenir.


Tu sers ce tissu qui te sert de couverture. Allongé sur ce lit entre les murs de votre bâtisse. Ton œil valide préfère se poser sur l'horizon offert par l'ouverture de cette fenêtre. Fuir le regard de ton père est la chose la plus facile à faire quand tu tentes de lui dire ce que tu penses réellement de cette situation. L'objectif de ce débat n'est pas de devoir le convaincre de te laisser devenir un ninja, loin de là. Tu le sais au plus profond de toi que ce mal-être que tu ressens vient de loin, de très loin. Ta mâchoire se contracte alors que ta gorge se fait saisir par un mal encore inconnu.

- Et donc Lavi ? Il est normal de s'inquiéter pour sa progéniture surtout quand celle-ci est destinée à reprendre le flambeau. Tu m'as encore prouvé que je fais bien de m'inquiéter. Alors, ne me blâme pas pour cela.

- Et donc si on en parlait alors ? S'inquiéter pour sa progéniture… Pour une simple question d'héritage ? Est-ce si compliqué de me décrocher un simple : mon garçon, ou bien mon fils. Je ne suis donc que l'objet d'un vaste projet ? Éclairez moi donc de votre lumière Père, car je peine à concevoir que je puisse devenir quelqu'un un jour si l'on continue ainsi…

- Continuer ainsi ? Crois-moi bien que je vais t'éclairer Lavi et d'une bien belle manière : tu vas cesser de rêvasser et tu vas t'investir au sein de notre clan. Désormais, tu ne seras que Uesugi Lavi, du clan Uesugi et futur héritier. Ainsi tu pourras prétendre devenir un Homme. Le ton se fait alors plus ferme. Nous avons été bien trop généreux avec toi et je constate que le laxisme de ta mère te mène à déroger à nos règles et te permet de perdre pied au point de penser pouvoir t'émanciper de notre autorité.

Ton œil se ferme tandis que ton corps bouillonne, tes mains se font moites et un semblant de sanglot semble venir t'assaillir. Peut-être est arrivé le moment de devoir t'affirmer et de devoir assumer qui tu es. Père ne comprend pas que tu ne désires pas t'émanciper, mais simplement te construire autrement qu'en suivant les directives que l'on te donne. Seulement, il va te falloir bien du courage pour pouvoir lui répondre maintenant. Penses-tu en être capable ? Penses-tu seulement pouvoir prendre l'ascendant psychologique sur lui alors que tu sens tes chaînes se resserrer peu à peu ? Comment se faire entendre de quelqu'un quand cette personne ne semble déjà pas vouloir vous écouter ? Car oui, tu le ressens ainsi : Père n'entend pas tes paroles et reste figé sur ce qu'il pense bon de devoir t'imposer.

- Perdre pied ? A cause du laxisme de Mère et de cette gentillesse que vous avez eu de me laisser entrer à l'académie étant enfant ? Désirez-vous entendre pourquoi je suis si instable et peu enclin à me laisser conduire par vos espoirs et vos attentes ?!

- Mais avec plaisir mon cher Lavi, explique moi donc pourquoi tu es ainsi, alité dans ce lit avec un œil en moins et mon respect de perdu. Expose moi donc ces raisons que tu vas encore inventer pour te sortir de ce pétrin.


Te sens-tu prêt ? Tu as souvent imaginé ce moment et tu as souvent rêvé de pouvoir lui faire entendre ta voix autrement que par des excuses inventées pour cacher ce que tu penses réellement de sa personne. Pourtant, ce n'est pas si facile en réalité, on pense souvent que de revoir ce que l'on pense devoir dire nous aide, mais non… Car le moment venu ce n'est plus ce qu'on a déjà préparé que l'on désire dire, mais ce que l'on pense sur l'instant présent. Alors, tu vas tenter de reprendre ta respiration, de chasser cette angoisse qui est la tienne.

- Comment voulez-vous que je devienne un digne héritier si je ne possède pas mon propre point de vue ? Mon propre jugement… Ma propre vision des choses ?! Je n'arrive déjà pas à m'affirmer en tant qu'individu, alors en tant qu'héritier… Tu marques une pause avant de poser ta main droite sur ce pansement cachant ton œil crevé. Vous m'empêchez de respirer, de me construire par moi-même. Vos règles, vos conditions, vos obligations et nos traditions sont un poison pour ma psyché. J'en ai assez de me priver, j'en ai assez de devoir jouer un rôle face à tous alors que je vois tout le monde autour de moi pouvoir s'épanouir à sa guise.

Les yeux du paternel commencent à s'écarquiller tandis qu'une larme vient se nicher jusqu'à la commissure de tes lèvres. Larme salée par ta déception, par cette faiblesse qui est la tienne de toujours vouloir plaire à ton prochain et oublier la personne que tu désires tant devenir. C'en est trop pour ton esprit, trop de mutilations infligées depuis des années, trop de stigmates psychologiques à devoir porter et assumer sans jamais ne pouvoir t'en excuser ou bien t'en débarrasser. Tu n'es qu'un adulte en devenir qui se sent perdu entre deux chemins à choisir : celui que l'on te demande de suivre et celui que tu aimerai pouvoir emprunter. Alors que ton géniteur t'observe et attend la suite, toi tu reprends en affirmant davantage ton ton, faisant sentir ce malheur qui est le tien au-travers de ton timbre hésitant.

- Je jalouse par moment les orphelins qui pleurent la mort de leurs parents, car eux n'ont pas à subir cette torture que vous m'imposez chaque jour qui se fait depuis déjà bien longtemps. Ta main lâche ton pansement pour aller empoigner la chair se présentant face à ton cœur avant de fixer ce qui te sert de père. Alors cessez donc de vouloir me faire du mal ainsi à négliger celui que j'aimerai être et tenter un peu de comprendre l'enfant qui se meurt dans un coin de sa tête par peur de votre réaction !

Pourquoi t'arrêtes-tu ? Penses-tu commettre une erreur pouvant te porter préjudice ? Tu dois continuer Lavi, tu dois finir ce que tu as commencé. Si pour une fois tu peux l'atteindre, si au moins pour cette fois-ci tu peux tenter de faire battre le peu de cœur qui reste à cet homme, alors pourquoi hésiter ? Parce que tu l'aimes dans le fond ? Naturellement. Qui n'aime pas ses parents ? Malgré ce qu'il te fait subir, tu ne peux t'empêcher de penser que les craintes et les peurs qui sont les siennes lui viennent de l'époque de la Grande Guerre. Que son comportement lui vient de son passé, qu'il peut lui aussi être victime de son éducation et des préjugés qu'on lui a inculqué par le passé. Cependant, tu ne dois pas laisser ton jugement se faire biaiser par les excuses que tu peux encore lui trouver. Non, tu te dois de t'affirmer une bonne fois pour toute afin de briser la glace qui gèle et enchaîne ce potentiel que tu as quant à ton avenir.

- J'en viens à détester mon propre père, alors que je suis censé l'idolâtrer et espérer le surpasser comme tout un chacun, comme tout enfant ou adulte le prenant pour exemple. Mais quel exemple me donnez-vous donc au final ? Car dans le fond, ce qui me rend instable c'est bien vous Père, et personne d'autre. C'est le moment de conclure Lavi, c'est ce moment où tu vas affirmer ton point de vue et te faire entendre pour de bon. Contrat ou pas, qu'il soit caduque ou non, que vous le vouliez bien ou que vous ne le vouliez pas eh bien je choisirai la voie qui me semble la plus juste pour moi. Laissez-moi donc vous dire cette chose très cher paternel adoré : devenir ninja n'est pas mon objectif premier, ce n'est qu'une façon pour moi de me défaire de votre emprise et de pouvoir respirer un peu. Tu te mords la lèvre avant d'achever ta besogne. Maintenant, peu importe votre décision ou votre réponse, la mienne est dite et prise. Prendre la tête de ce clan ne me dérange pas du moment qu'on me laisse faire mes choix. Certains ne se contentent pas de vivre en parfait couard en se cachant derrière les autres.

Tes mains se détendent à mesure que tu inspires, puis que tu expires. Quelle sera sa réaction maintenant ? Car, lorsque tu le fixes tu n'y vois qu'un homme étonné de ce qu'il vient d'entendre. Pas un mot de prononcé, ni une réponse de donnée, simplement un silence pesant de nouveau sur tes épaules. Néanmoins, tu remarques comme un signe d'approbation dans le regard qu'il t'offre maintenant. Son visage se referme peu à peu aux émotions qu'il peut laisser transparaître, du moins pour le peu que tu peux en voir. Le paternel se relève toujours en silence, se dirigeant alors vers la sortie de cette chambre qui pour toi ressemble plus à une cage qu'autre chose, puis s'arrête au pas de la porte avant de parler.

- Tu resteras à Uzu jusqu'à nouvel ordre. D'ici un mois, nous devrons nous rendre à Konoha. Tu seras à mes cotés pour cette visite du pays du feu en tant qu'héritier du clan et shinobi du pays du tourbillon. A toi de me montrer que ce mois te sera profitable avant de me prouver que je peux de nouveau te faire confiance.

Voilà les derniers qu'il prononça avant de quitter la pièce, prenant soin de faire entendre le claquement de cette porte que tu fixes. Tes mains viennent se joindre à ton visage alors que tu soupires d'aise, laissant tes émotions reprendre le dessus. Tu te sens soulagé d'avoir pu enfin t'exprimer, mais tu te demandes encore si cela te sera bénéfique.
Derrière l'écran
PSEUDO : Eden
ÂGE : 20 ans
CONNU PAR : Top site
AUTRE CHOSE ? Autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 830
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja !

Avant toute chose, nous allons commencer par ce qu'il faut modifier sur ta fiche.

Tu n'es pas né quatre ans après a paix mais deux ans avant celle-ci.

Ce n'est pas à modifier, mais si tu souhaites qu'il y ait un quartier Uesugi sur le forum, j'entends par là un véritable sous-forum dédié, il faudra créer une fiche de clan et la validation d'un clan peut prendre plusieurs semaines, même si aucun élément ne pose problème.

En l'an 2, tu vis du haut de tes huit ans, pas de tes six ans.
Revenir en haut Aller en bas
Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 18
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 89
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Les erreurs sont rectifiées.
Pour la question des quartiers, je ne désire pas en voir la création en sous-catégorie et je n'ai pas le projet de créer véritablement le clan Uesugi pour le moment.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 830
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
J'aimerais savoir ce qu'est une peau normale.
Revenir en haut Aller en bas
Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 18
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 89
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une peau de couleur blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 830
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
D'accord! Ainsi, je te donne ton test RP;

Voici ton test RP:
 

Tu as deux semaines pour le terminer; je me doute que ce sera fini bientôt, mais tu peux demander un délai si tu en as besoin. Amuse-toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 383
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 256
Expérience:
705/500  (705/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Salut ! Des nouvelles ? Ton test t'inspire t-il ? Bisous !




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 18
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 89
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour,
Je peine beaucoup à le terminer effectivement, si je bloque réellement je vous le ferai savoir.
Merci de vous être tenu au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Uesugi Lavi
Uesugi Lavi
Uzushio no Chunin
Messages : 18
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 89
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je up histoire d'avertir que mon test rp est terminé.
Bonne lecture, et merci pour la futur correction !
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 830
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Respect test-rp et originalité

Pour ce qui est du test rp, je pense que le contrat est plutôt bien rempli. On se met à la place du père qui reçoit toute la haine de son enfant, mais on ressent également ce fils qui malgré ses propos essaye de faire à comprendre que son père l’étouffe et qu’il a besoin de son aval et non de ce mépris pour avancer dans ce monde. Il utilise des bons arguments et j’ai trouvé le moment sur le fait qu’il le détestait particulièrement poignant. Je n’aurais pas aimé être à la place du père. De plus, l’émotion est palpable par ce questionnement sans cesse du jeune garçon qui a peur d’aller trop loin, d’habitude , je ne suis pas très fan de la narration en « tu », mais j’ai trouvé que sur ce coup, elle nourrissait parfaitement la narration et ce test rp.



Orthographe et grammaire

Pour ce qui est de l’orthographe et la grammaire, j’ai relevé quelques fautes :
« Eclairez moi » s’écrit avec un trait d’union et a contrario « au-travers » s’écrit sans trait d’union « au travers »
« tu aimerai pouvoir emprunter. » A la P2, on met un petit « s ». Sûrement une petite erreur de relecture, car tu ne l’as pas faite souvent.
« qu'il soit caduque ou non » dans ce cas présent, le terme « caduque » s’écrit « caduc », car il est masculin.
« pour de bon » s’écrit « pour de bons » c’est une règle générale de Français.
« seras à mes cotés » ne s’écrit pas comme ça, en effet là, tu as employé le verbe coter qui est en rapport avec le prix. Il fallait écrire « tu seras à mes côtés. » qui veut bien dire proche de lui.

Au vu de l’ensemble de ta présentation, il y a très peu de fautes et la syntaxe est plus que correct.




Avis général et verdict


Dans l’ensemble, c’est une très bonne fiche, très peu de fautes et surtout une plume légère et qui prend bien aux tripes et qui donne envie de lire plus. Quelques fautes d’inattention, je pense, mais qui ne gâchent en rien la lecture de ta fiche. Tu es validé Chunin d’Uzushio, rang C comme tu le souhaitais. Je t’invite à aller profiter du forum.

Pour aller faire ta fiche technique : ici
Pour recenser ton avatar c’est ici : recense moi



Correction par Uesugi paternel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.