:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi casser quand on peut faire fondre ? - Hayame Atsumi (Attente test RP)

avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Hayame
PRÉNOM : Atsumi
GROUPE : Uzu
GRADE : Chuunin
RANG : B
SEXE :
ÂGE : 25
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Atsumi est la fille unique d'un couple de marchands profitant pleinement de l'activité commerciale du village caché. Ils vivent cependant tous deux à quelques kilomètres d'Uzushio.

Personnalité
QUALITÉS
Franche
Discrète
Souriante
Réfléchie
Ouverte
Compatissante
Patiente
Bon public
Juste
DÉFAUTS
Matérialiste
Têtue
Violente
Égocentrique
Sèche
Solitaire
Manipulatrice
Humour noir
Intéressée
AIME
Les poivrons
La pluie
La justice
La politique
L'originalité
Les gens calmes
N'AIME PAS
Les crevettes
Les foules
L'insouciance
Le bruit
La chaleur
Parler de soi
AUTRES
Assez fortunée
Grande buveuse de thé
Agoraphobe
PHYSIQUE
TAILLE :
1m68
POIDS :
53kg
PEAU :
Claire
CHEVEUX :
Blonds
Bas de la nuque
YEUX :
Bleus
Enfoncés
VISAGE :
Un visage aux traits fins, un peu jouflue.
CORPS :
Taille fine, poitrine raisonnablement mûre. Musculature fine liée à l’entraînement au taijutsu
AUTRE :
Atsumi porte toujours des vêtements discrets et bien souvent des gants.
Histoire & Description mentale


Mentalité

Oui, la jeune fille est de celles dont on ne détache pas les yeux. D'une taille tout à fait convenable, bien qu'un peu petite, un corps sculpté, sans être musclé, plutôt mure de poitrine, Hayame Atsumi n'a en effet pas fini d'attirer le regard de tous.

Mais bien que relativement consciente de sa magnificence, elle ne semble y accorder que peu d'importance. Pourtant, la jeune femme aime s'en servir en mission pour tromper ses ennemis, se créant une multitude de personnalités en fonction de ses interlocuteurs. Demoiselle en détresse, femme fatale, jeune écolière perdue, fille de riche seigneur... Il faut dire qu'elle ne gagne pas son pain de la même manière que le plupart des shinobis.

Atsumi est une espionne, probablement des plus prometteuses que l'on ai jamais vu. Elle s'infiltre donc où elle peut, afin de récolter des informations quand on lui demande. C'est comme ça qu'elle aime gagner sa vie.

Au niveau de sa vraie personnalité, celle qu'elle aborde lorsqu'elle ne se sent pas menacée ou qu'elle n'est pas en mission, elle a tout de quelqu'un de très sympathique. Elle est souriante et un peu enfantine sur les bords, ce qu'on lui reproche souvent d'ailleurs ! A voir tous ses collègues, Atsumi parait en effet bien joviale et passe souvent pour une incompétente de par son manque de motivation sur les missions dites "classiques". Bien évidemment, elle n'en a que faire, puisque les preuves sont là. Évidemment, une légère haute estime de soi même, un probable narcissisme ainsi qu'un caractère plutôt pointu font parti de ses très très rares défauts (y'en a pas beaucoup je vous dis !). Mais la rayonnante blonde reste avant tout une personne de confiance, sérieuse, leader née et profondément investie.

Sa passion pour la géographie lui a d'ailleurs permis d'acquérir de nombreuses connaissances sur le monde qui l'entoure, faisant d'elle une grande cultivée dans le domaine, surtout depuis son arrivée au village, où elle trouva une ambiance très studieuse, lui donnant d’avantage envie d'en apprendre plus.

Quelques péripéties

Sa naissance : bercée par l'amour et le bonheur.

-  Au-dessus d'une modeste boutique, dans un petit appartement, une femme hurle. Pas besoin de s’inquiéter, elle ne fait que donner la vie ! Son visage est tordu par la douleur, mais elle tient bon, portée par une force mystérieuse que seule la femme possède dans des situations pareilles. Elle donne tout, afin de donner naissance à son enfant. D'ailleurs, quand on parle du loup, une petite crevette  d’à peine 3kg vient d'arriver. A peine visibles, quelques cheveux blonds sur son crâne, la petite ne braille pas. Non, elle ouvre ses yeux d'un bleu azur, et regarde simplement le médecin qui la tient dans ses bras. Puis, le bébé sent qu'elle passe dans une nouvelle paire de bras. Souriant, pleurant à chaudes larmes, son père l'admire.

« C'est ma fille ! C'est Atsumi ! Regardez! »

L'homme, ému, s'approche de sa femme, et pose doucement sur son sein l'être qui croît en elle depuis de longs mois.

La dénommée Atsumi se blottit alors contre sa mère, et décida de piquer un petit somme pour se remettre de ses émotions, venir au monde est après tout un exercice que nous avons tous effectué, et nous nous souvenons tous à quel point c'était fatiguant, non ?

Son enfance marquée par l'ennui, ou comment a-t-elle voulu devenir shinobi.

- La petite Atsumi à 6 ans. Ses longs cheveux qu'elle n'a jamais voulu se faire couper tombent en cascade dans le bas de son dos, tandis qu'elle cours les bras grands ouverts en direction de son père qui est affairé à la caisse de sa boutique. L'homme ne peut s'empêcher de sourire, mais doit se résigner à se concentrer sur son travail.

« Allez ma chérie, sois gentille et laisse nous travailler, ta mère est aussi occupée que moi alors ne la dérange pas. »

D'une expression qui se voulait explicitement boudeuse, la jeune fille sortit en trombe du magasin, et s’assit sur les marches devant la porte. Furieuse, elle maudissait cette profession qui lui prenait ses parents à longueur de journée, en grognant des grossièretés qui ne devraient sûrement pas sortir de la bouche d'une si jeune enfant. Mais alors qu'elle allait se lever pour déambuler sans but dans le petit village, une forte détonation plutôt proche l'envoya au sol. Quelques égratignures, rien de grave, mais la personne qui avait causé cette explosion se rapprochait. C'était un shinobi, de toute évidence. Il semait la pagaille dans le village et tenait par le col un homme âgé qui s'agitait minablement pour tenter en vain de se libérer. Le renégat aux chicos pourris sourit de toutes ses dents avant de clamer haut et fort d'une voix enrouée par le tabac :

« Si vous voulez pas voir le vieux sage du village crever plus tôt que prévu, z'avez intérêt à rappliquer fissa et me donner tout ce que vous avez tous ! »

Inconsciemment, la petite s'était levée et faisait face au renégat dans un état second. A cet acte, elle n'eut le droit qu'à un ricanement amusé. Mais sans crier gare, une force invisible vint percuter le renégat, qui lâcha le vieux sous la surprise. La force invisible continua d’enchaîner le semeur de troubles, et finit par l'envoyer à terre, la figure en sang.

Le sauveur du village apparut enfin aux yeux d'Atsumi, lorsqu'il s'approcha du vieil homme afin de l'aider à se relever. Il s'agissait simplement d'un shinobi sensoriel de très haut niveau des forces spéciales, qui vint s'adresser à la jeune fille.

« Tout va bien petite ? Je suis un shinobi de Uzu, ca fait un moment que je traque cet individu ! »

Évidemment, la blonde était bouche-bée, et ne put que sourire bêtement lorsque ses parents se précipitèrent vers elle en pleurant, pour venir serrer leur petite poupée si précieuse.

« Holalala, qu'est ce qu'il s'est passé ? Tu dois être terrifiée »

« Non maman. Je veux faire comme lui, c'est génial ! »


La veille de son départ pour Uzu, peu après la prise de sa majorité.

-  A table, l'ambiance était pesante. Sa mère n'avait pas prononcé un mot, et son père lui lançait des sourires nerveux en remuant sa soupe.

« Papa, Maman. On en avait déjà parlé. A de nombreuses reprises. Ma décision est prise depuis longtemps. Vous devriez être heureux que j'ai réussi à trouver ma voie, pas vrai ? Et c'est l'occasion ou jamais d'entrer dans cette Ligue Marchande dont vous parlez tant ! »
tenta la blonde d'une voix encourageante.

Elle même en réalité avait le cœur lourd. Inutile de nier que cette famille était très soudée, et que la séparation allait être très douloureuse pour chacun d'entre eux. Seulement, elle faisait de son mieux pour camoufler ce sentiment.

Sa mère étouffa alors un sanglot, qui vint percer soudainement le silence lourd dans la pièce. Atsumi lâcha son couvert, et se contenta de fixer le sol en serrant les poings tandis que son père tapotait doucement le dos de sa femme.

« Ca ne devait pas se passer comme ça. Je pensais te garder auprès de moi bien plus longtemps. » dit-elle, entre deux gémissements.

A la fois agacée et profondément touchée par cette chaleur maternelle si familière, la jeune fille se leva et enlaça sa mère sans un bruit tandis que son paternel levait la table. Lorsque le dernier bol atterrit dans l'évier, il pris la parole :

« Viens avec moi dans le bureau, j'ai à te montrer quelque chose. »

Intriguée, la blonde se détacha lentement de sa mère, qui trouva la force de lui adresser un sourire.

« Allez, va. » finit-elle par lui dire.

C'est donc ce qu'elle fit, pénétrant dans la pièce froide et poussiéreuse où elle n'allait pratiquement jamais. Son père pointa du doigt un album fin à la reliure en cuir qu'elle ne connaissait que trop bien. C'était le fameux album de famille ou un majestueux arbre généalogique se trouvait à la première de couverture.

« Encore ? Papa, ça doit bien faire cent fo... »

« Cette fois, je vais t'en dire un peu plus. » la coupa-t-il en ouvrant l'ouvrage tout en pointant du doigt son père. « Cet homme que tu n'as jamais connu, tu le sais, c'est mon père. Je ne t'en ai jamais vraiment parlé, mais lui aussi était shinobi. Et cela à causé sa perte,durant la fameuse guerre des clans. Mais je ne suis pas là pour te donner des leçons de morale. Je suis venu te faire part d'un secret. Hayame Huroï est tombé au combat face à plus d'une dizaine d'hommes. »

« Pourquoi donc s'attaquer à lui en effectifs si importants ? » analysa Atsumi.

« Ton grand père détenait une particularité que toi et moi détenons aussi.  Il s'agit d'un attribut génétique permettant de produire de la vapeur acide : le futton. »

Sur le coup, la jeune femme ne réalisa pas très bien, mais très vite, elle rassembla ses esprits. Elle possédait donc un Gekkai Kenkai ? Les fameuses capacités spéciales détenues par des shinobis redoutables ? Elle hésitait entre tressaillir d'impatience ou de peur. Voilà quelque chose qui venait de donner du regain à sa volonté.

La première mission d'Atsumi en tant que chûnin.

-  « Je suis désolée, mais je vais devoir vous faire fondre... » chuchota-elle, dissimulée dans une bouche d'aération.

Sur ces mots, une épaisse nuée de vapeur s'échappa de sa bouche et envahit toute la pièce. Bientôt, les toussotements se firent entendre, puis les cris, et enfin l'odeur caractéristique de chair brûlée. En quelques secondes le groupe de criminels qui avaient pour projet de nuire au village caché a été neutralisé. Bien évidemment, ils n'allaient pas mourir, mes les brûlures, elles, resteront. Une fois encore, la maîtrise du futton d'Atsumi avait fait des victimes.

La jeune femme alors âgée d'une vingtaine d'année sortit de sa cachette, et atterrit dans la salle de réunion. Jackpot : les parchemins renfermant les plans des présumés malfaiteurs. Après s'être emparé du fameux trésor, Atsumi repartit aussi vite qu'elle fut arrivée, ne laissant derrière elle que les corps évanouis, comme on lui avait demandé.

C'est son quotidien, et elle ne s'imagine pas une seconde faire autre chose. Elle est taillée pour ça, c'est comme une évidence ! La menace Atsumi sévit de jour en jour, et elle n'a pas fini d'en faire frémir plus d'un ! Aujourd'hui, les objectifs de notre demoiselle sont clairs. Elle souhaite peser dans la balance, avoir de l'influence. Elle se sent redevable de ce village qui lui a permis de vivre son rêve et souhaite se rendre encore plus utile. Atsumi compte plus que jamais enquêter, pister, traquer, assassiner dans l'unique but de faire sa place. Mais pour cela, elle est convaincue qu'Uzu doit en finir avec cette politique pacifiste mise en place, au profit d'un peu plus de fermeté. Selon elle, cela lui permettrait de gagner en puissance, ce qui pourrait aiderait à se tenir prêt à faire face à d'éventuels conflits. Il ne faut jamais baisser sa garde, même en temps de paix.

« C'est dommage, un si joli visage que le tien ! Un véritable gâchis. »
- Atsumi face aux corps brûlés.



Test RP

Une fois votre fiche complétée, le staff vous confiera un test RP sur la base des éléments donnés. Ce test RP déterminera votre grade.
Faites nous rêver !
Pour un rang D : 500-2000 mots minimum
Pour un rang C : 1000-2000 mots
Pour les rang B/A: 1500-2000 mots

Derrière l'écran
PSEUDO : Ikumo, ou parfois "Mizu"
ÂGE : 17 ans
CONNU PAR : Top site !
AUTRE CHOSE ? J'ai une envie de sushis, mais vous pouvez même pas imaginer à quel point.




Remarque:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja.

Voici ton test RP:
 


Tu as deux semaines pour le remplir.

Courage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Bonsoir,

Concernant cet "imbroglio politique" est-il admis que je dois narrer la mission ainsi que le déroulement de cet assassinat, ou dois-je directement débuter le test aux "conséquences" ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Tu es libre de narrer la mission et d'agrémenter ton test RP d'action, mais tu dois convaincre par le respect de la consigne. Si tu estimes pouvoir la respecter tout en habillant les conséquences d'un manteau de contexte, alors tu peux le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.