:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Domaine Onryou Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bêtes et natures [Pv Maho]

Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 170
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue933/500Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (933/500)
Bêtes et natures [Pv Maho] Jeu 25 Oct - 22:30
Nara Towa
Je courrais dans la forêt d'Inari, à la recherche de cette pauvre petite bête... Les daims, daines et faons étaient sacrés pour nous, membres du clan Nara. Pour moi, c'étaient des messagers des dieux et il était inconcevable que l'une de ces créatures soit blessée ou pire, tuée. Hélas, un faon dont j'avais l'habitude de m'occuper s'était égaré. Je l'avais cherché dans tous le domaine Nara, mais introuvable. Il était en train de grandir, il avait besoin de liberté. Je n'avais rien contre cela, mais la vie était difficile, tout le monde ne vivait pas en harmonie avec la nature et nombreux étaient ceux qui chassaient les animaux pour le plaisir. N'importe quel animal. Et il était hors de question que je laisse mourir ce petit que j'avais vu naître et dont je m'étais occupée depuis. Il était comme les oiseaux qui prenaient leur envol... Mais il fallait que quelqu'un soit là pour le protéger, au cas où...

Je courrais... A force de courir, j'étais sortie des limites de notre domaine. Je m'enfonçais toujours plus loin dans la forêt d'Inari. J'étais sur mes gardes, je n'avais normalement rien à faire ici, il était donc possible que je rencontre un ennemi, et je ne connaissais pas bien les environs, il était donc possible que je me perde. Mais, je devais prendre des risques, pour ce faon... Mes sens n'étaient pas sur-développés contrairement à ceux de certains shinobi, mais cela ne m'empêchait pas de compter sur eux. Mes sens étaient en alerte, tout mon être était centrés sur une seule tâche, retrouver l'animal sacré qui avait disparu. Si j'entendais quelque chose dans les buissons, je me retournais et cherchais l'origine de ce bruit. Si j'avais vu quelque chose bouger en périphérie, je vérifiais qu'il ne s'agissait pas de la pauvre bête perdue.

Je ne comptais plus les heures qui s'étaient écoulées depuis le début de mes recherches. Je commençais à désespérer... Ce qui ranima la flamme de l'espoir en moi, ce fut l'ombre que je perçus quelques mètres devant moi. Suivant cette ombre, je parvins à une clairière au centre de laquelle se trouvait mon ami.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue270/2000Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho

Une branche, un tronc, une liane, une autre branche, l'homme défiait la gravité, circulant dans le royaume arboricole comme une antilope galoperait en pleine savane. Encore une fois le Gardien d'Inari virevoltait dans la forêt, sauf que pour le coup il n'était pas seul. Au milieu de son territoire, l'Onryou se fichait pas mal de la discrétion, ne se gênant point pour agrémenter ses patrouilles de quelques compagnons. Aussi les arbres vibraient au fur et à mesure de son avancée, perturber par la horde de petits singes qui suivaient la flèche humaine.
Héritier du singe, Maho s'entendait naturellement parfaitement avec les autres primates, si bien qu'il n'était pas rare que, même sous sa forme humaine, il s'invitasse dans leur communauté. Aujourd'hui se furent les capucins à profiter de lui, le joignant dans ses acrobaties, et profitant du fait que sa présence chassait tout autre prédateur afin de se laisser aller. Aussi l'excursion s'était transformée en un joyaux tintamarre, bien loin de l'idée qu'on se ferait de la terrible Sentinelle qu'il était censé incarner.

Pourtant, après une intense séance de branche-surfing, l'orchestre ambulant s'arrêta net, un simple grognement du leader suffisant à calmer le cirque. En soit ce ne fut pas tant l'ordre vocal, mais bien le changement d'attitude qui calma les primates, la méfiance d'un gardien n'étant pas quelque chose à prendre à la légère. Même sur ses terres, même dans cette atmosphère festive, ses sens restaient en éveil. Rien d'étranger n'échappait à sa surveillance, rien d'humain en tout cas, car les disciples d'Ysei se gardait bien d'imposer leurs lois au monde animal.
Rapidement, les capucins disparurent, s'évadant dans la forêt dès qu'ils comprirent que le Gardien avait fini de jouer. Ce dernier changea complètement de langage corporel, l'acrobate souriant laissant place au prédateur. Suivant son ouïe, il localisa rapidement l'anomalie, masquant sa présence dans le couvert des arbres. Contrairement à sa proie, il se trouvait chez lui, capable d'imiter si parfaitement la démarche d'un singe qu'il devenait presque impossible de le distinguer de son environnement. De son point de vue, il ne pouvait distinguer clairement les traits de la demoiselle. Par contre, il eut tout le loisir de contempler le faon, la clairière adjacente lui offrant une vision dégagée.

Son calme se changea soudainement en colère, son sang envahissant chacun de ses muscles tandis que ses iris dorés s’enflammèrent. D'un bond majestueux, il quitta son perchoir, se plaçant juste en face de la demoiselle. Il avait réagi au premier pas qu'elle fit envers le faon, inconscient alors des réelles intentions de la jeune Nara.
Maho se tenait à quelques centimètres de l'intruse, un regard assassin lui interdisant tout mouvement, tandis qu'il pointait un kunaï vers son joli minois. Oui, on ne pouvait nier ses charmes, mais pour l'instant aucune galanterie ne traversait l'Onryou. Sa voix grave résonna dans la forêt, lourde en menaces.

"Les braconniers ne sont pas les bienvenus dans ces terres. Tu as dix secondes, avant que ta tête ne serve de jouet pour ce jeune faon."
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 170
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue933/500Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (933/500)
Nara Towa
Je le regardais... Je regardais cet être que j'avais vu naître et pour lequel je m'étais prise d'affection. Je l'aimais plus que mon propre frère. Tout ce qui constituait cet être était sacré... J'avais atteint mon but... Ce splendide faon, il était à quelques mètres de moi, à portée de main... Je pouvais maintenant le ramener à la maison, auprès des siens mais aussi auprès des Nara. Je m'avançais vers lui, pas à pas, tendant ma main droite dans sa direction. Il ne bougeait pas, il ne me regardait même pas... Il broutait... Il était habitué à moi, il n'avait aucune raison de fuir, au contraire. Cependant, ce moment empli d'émotions, pour moi, fut brisé par l'arrivée d'un homme.

Grand, musclé et menaçant, il avait bondi avec une rapidité et une agilité impressionnantes pour atterrir face à moi. Il était à quelques centimètres de moi. Je laissai retomber mon bras. Il me menaçait d'un kunai comme si j'étais le pire déchet de l'humanité. C'était un shinobi, il n'y avait aucun doute à avoir à ce sujet et il était fort, très fort. Et, pour une raison qui m'échappait, j'avais l'impression qu'il était plus proche de la bestialité que de l'humanité. Quoiqu'il en soit, je ne pouvais effectuer le moindre mouvement au risque de voir mon sang versé, ma tête voler... Je déglutis. Je n'avais plus qu'à prier pour que sa raison l'emporte sur le reste.

"Les braconniers ne sont pas les bienvenus dans ces terres. Tu as dix secondes, avant que ta tête ne serve de jouet pour ce jeune faon."

Un Onryou ? Sans doute. Il parlait comme si ces terres lui appartenaient et cela expliquait son aspect sauvage. Je ne voyais pas ce qui pouvait le laisser penser que je comptais m'attaquer à ce pauvre petit animal. Détourner le regard, mentir ou tenter de fuir était stupide. Cet homme était bien plus rapide d'après ce que j'avais vu et bien plus fort d'après sa musculature alors me le mettre sur le dos revenait sans doute à signer mon arrêt de mort or je n'étais clairement pas suicidaire. Espérant que connaître la raison de ma présence ici et mon identité le calmerait, je me présentai.

-  Je ne suis pas ici pour du braconnage. Je suis Nara Towa et ce faon a malencontreusement quitté le territoire de mon clan, je suis venue le ramener auprès des siens.

Ma voix avait été calme, presque monocorde. Mon visage qui quelques secondes plus tôt adoptait une expression de stupéfaction avait regagné sa neutralité. A la suite de mes paroles, je me permis une légère courbette pour officialiser tout ça. Mes mouvements se voulaient minimalistes afin d'éviter d'alarmer inutilement l'être qui m'avait identifié comme intruse. Puis, d'un même ton, je demandai à savoir à qui je m'adressais.

- Vous êtes un Onryou, je suppose... Si c'est bien le cas, je vous prie de bien vouloir m'excuser pour être entrée sur votre territoire sans autorisation.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue270/2000Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho

Lentement, le Gardien commençait son décompte, ignorant l'immobilité de l'intruse en pensant déjà à qui il donnerait son cadavre. Les loups se délecteraient sans doute de ce met gratuit, mais ils n'avaient en général pas de soucis pour se nourrir. Par contre il y avait une femelle ours qui venait de mettre bas, et nul doute qu'elle pourrait profiter d'un supplément en protéines. Tandis que le sablier s'épuisait, la demoiselle sortit finalement de son mutisme, démontrant une voix et un calme inadaptés à la situation actuelle. Ceci dit, si elle était bien une Nara, elle pouvait se permettre un sentiment de sécurité. Les deux clans n'étaient pas alliés, mais ils respectaient scrupuleusement une cohabitation pacifique, et les Onryou se garderaient bien d'être ceux à déterrer la hache de guerre.
Seulement de toute sa vie, chaque Nara qu'il eut croisé possédait une crinière ébène. Ce détail fut si constant qu'il faisait presque office de loi, tant était qu'il fut perturbé par la chevelure dorée de sa prétendue voisine. Non, il faudrait plus que de simples mots pour le convaincre, mais au moins sa politesse lui avait dégoté une sentence moins cruelle. Si elle coopérait, même si elle n'était pas une Nara, peut-être se contentera-t'il simplement de la raccompagner au dehors de ses terres.

"Ne bouge pas."

Rangeant son Kunaï dans l’étui suspendu à ses hanches, Maho s'éloigna un instant, quittant des yeux la jolie inconnue pour se concentrer sur l'animal. En un instant, son aura meurtrière disparut, laissant place à une bienveillance dont on ne l'aurait jamais cru capable. D'un pas mesuré, il s'avançait vers le Faon, prenant bien soin de prendre une trajectoire circulaire, évitant les yeux de la bête, afin de ne pas passer pour un prédateur. Les enfants d'Ysei considéraient la faune d'Inari comme leur propre famille, et celle-ci tendait à répondre favorablement à leur sympathie.
Aux côté de l'animal, il caressa doucement son flanc, laissant à son compagnon du jour le temps de s'habituer, avant d'oser des caresses plus fournies. Analyser son pelage lui permettait de s'assurer de sa provenance, et en effet, la jeune femme ne mentait pas à ce sujet. Ceci dit pourquoi donc un Faon fuirait-il une terre aussi favorable que celle des éleveurs de cerfs? Toujours sur ses gardes, l'Onryou retourna vers la belle, s'arrêtant à faible distance tandis qu'il plantait ses iris flamboyants dans les siens.

"Effectivement cet animal provient des terres de ton présumé clan. Ceci dit rien ne me confirme ton appartenance à ce dernier. Ta courtoisie te donne le droit de repartir d'ici en vie, seulement si tu veux récupérer ce cerf, il va falloir me prouver ton identité."

Prenant le temps d'examiner le corps de la belle, ne se gênant pas pour s'attarder sur ses formes généreuses, Maho lâcha un petit sourire, dévoilant un peu de l'homme derrière la bête. En soit il espérait qu'elle ne fut pas une ennemie, car il serait dommage d'abîmer une silhouette si agréable, et des lèvres aussi sanguines.

"Peu importe la méthode, si tu es réellement une Nara, aucun mal ne te seras fait dans ces terres."
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 170
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue933/500Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (933/500)
Nara Towa
Je l'écoutai. Je ne fis pas le moindre mouvement et je l'observais, me demandant ce qu'il avait en tête. Il ne m'avait pas immédiatement attaqué et avait même rangé son kunai, ce qui signifiait que le doute s'était immiscé dans son esprit, que mes paroles avaient su l'atteindre. Il s'approcha de la bête sacré. Ce petit faon ne broncha pas, ce que je trouvais un peu étrange car, bien qu'habitué aux Nara, cela restait un animal sauvage. J'assistais à la scène, silencieuse. Cet homme avait sans aucun doute l'habitude de côtoyer les habitants de la forêt et le petit y répondit favorablement. C'était un beau spectacle même si j'aurais aimé enlacer, moi-aussi, le faon, toucher son merveilleux pelage une nouvelle fois.

"Effectivement cet animal provient des terres de ton présumé clan. Ceci dit rien ne me confirme ton appartenance à ce dernier. Ta courtoisie te donne le droit de repartir d'ici en vie, seulement si tu veux récupérer ce cerf, il va falloir me prouver ton identité."

Je hochai la tête. Courtoisie ? Je parlais comme toute créature humaine se devait de le faire, avec respect et politesse. Et, si je e me montrais pas particulièrement chaleureuse, je n'avais pas l'impression d'être désagréable, en soit, ma façon de communiquer était correcte. Et si cette "courtoisie" était suffisante pour sortir en vie de ce territoire alors, j'espérais penser que cet homme ne devait pas tuer grand monde. Car, il n'y avait rien de plus triste que constater que le monde était empli de barbares incapables de faire preuve de la moindre politesse, se rabaissant par conséquent à un statut inférieur à celui d'une bête des plus vulgaires. Et oui, si le Go et le Shogi avaient su développer certaines capacités chez moi, je ne m'étais jamais vraiment intéressée au monde extérieur et à ses habitants. Inari était mon monde. Les daims, mes dieux.

- Ce jeune faon a du être surprotégé, il s'est sans doute éloigné par besoin de plus de liberté et parce qu'il s'agit d'un aventurier.

Prouver mon appartenance au clan de manipulateur des ombres ? n'était pas un problème puisque j'étais réellement une Nara et que, si je ne portais pas l'emblème des miens, j'en connaissais les secrets. J'avais remarqué le regard de l'inconnu qui s'attardait sur mon corps et mes formes plutôt généreuses, mais je n'en fus pas gênée. Certains regards lubriques s'étaient déjà posés sur moi, il fallait faire avec et pourquoi pas m'en servir pour atteindre mes objectifs en mission. Ce corps qui était mien avait ses avantage et ses inconvénients que je me devais de connaître parfaitement pour en tirer le meilleur.

"Peu importe la méthode, si tu es réellement une Nara, aucun mal ne te sera fait dans ces terres."

Peu importe la méthode ? Et bien, soit. Je formai quelques mudras, puis étirant mon ombre, je cherchai le contact avec la sienne pour l'immobiliser et ainsi lui apporter la preuve tant attendue. Certes, j'avais tenté d'utiliser une technique sur lui, mais il m'avait invité à le faire alors, en toute logique, il n'avait pas à s'énerver ou à m'attaquer. D'autant plus que je comptais le relâcher dès la fin de ma démonstration si son ombre se faisait capturer.

- Est-ce suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue270/2000Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho
Chose peu commune, la jeune femme semblait se soucier d'avantage de l'animal que d'elle même. Ce n'était qu'un détail, mais pour un être mi-homme mi-bête, cela ne saurait passer inaperçu. Beaucoup d'autres auraient répondu par la crainte, essayant d'abord de se sauver eux-même, seulement elle se souciait du jeune faon. Altruisme ou stupidité, cela restait encore à définir.

Comme savait si bien le faire son fameux clan, elle incarna son chakra en ténèbres, étirant son ombre jusqu'à toucher celle du colosse. L'Onryou était plutôt fier de sa force, pourtant celle-ci s'avérait caduque. Il ne pouvait esquisser le moindre mouvement, victime d'une prise que sa puissance herculéenne ne pouvait défaire. C'était la première fois qu'il subissait la fameuse manipulation d'ombre, et force était de constater que, peu importe sa puissance, une fois pris dans cette toile, il devenait un agneau sans défense.
Heureusement la Nara n'avait aucune mauvaise intention. Déjà la prise s'effaça, aussi subitement qu'elle était apparue. Maho en perdit presque son équilibre, se rattrapa de justesse après quelques piétinements. Voila qui brisait un peu son image de Gardien sans pitié, seulement une fois l'identité de l'inconnue confirmée, le prédateur pouvait rentrer ses crocs.

"Je ne sais pas si je trouve cette technique impressionnante ou effrayante. En tout cas je suis heureux que nos clans parviennent à cohabiter sans accrocs."

Parlant bien plus pour lui que pour Towa, Maho laissa une légère appréhension teintée sa voix. Il était évidant qu'il ne mentait pas, le regard  perçant qui guettait les mudras de la demoiselle témoignant de son extrême concentration. Il n'y avait là rien d'alarmant. Il venait juste de réaliser le potentiel de ses voisins. En soit ce n'était guère surprenant, puisque malgré leur caractère effacé, les Nara ne souffrirent jamais de la moindre offense sur leur territoire.
Secouant vivement la tête, le Gardien brisa ses réflexions, offrant un visage bien plus chaleureux à son invité. Il fit quelques pas sur le côté, libérant le passage entre la demoiselle et le cervidé. Inclinant légèrement le front, une main posée sur le cœur. Il dévoilait finalement l'autre face des prétendus sauvages.

"C'est largement suffisant. Bienvenue sur les terres de mon peuple chère voisine. Je ne croise pas souvent les Nara, mais j'avoue que les rares rencontres furent toujours un grand plaisir."

Il aurait voulu ajouter que dans son cas, le plaisir était décuplé, toutefois n'était-ce pas prématuré? De plus, malgré son sourire, l'éclat naissant au fond de ses yeux ne trompait personne. Il n'y avait rien de malsain dans son regard, mais Maho était un homme très proche de ses instincts. Il appréciait la beauté quand il croisait sa route et, toujours, il tentait d'en goûter la saveur.
Pour l'instant il se contentait néanmoins d'observer, curieux de voir comment les fameux éleveurs de daims se comportaient avec ces derniers. De par leurs bêtes intérieures, les Onryou avaient une façon assez exceptionnelle d’interagir avec la faune. Fusionnels et démesurément protecteurs, ils considéraient les enfants d'Inari aussi importants qu'eux même. Seulement leur façon de faire ne les rendait pas plus arrogants. Ils savaient bien que d'autres humains partageaient leur amour pour la nature, mais leur méthodes devaient bien différer non? Maho avait aujourd'hui l'occasion d'observer cette différence, et cela affûtait sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 170
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue933/500Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (933/500)
Nara Towa
"Je ne sais pas si je trouve cette technique impressionnante ou effrayante. En tout cas je suis heureux que nos clans parviennent à cohabiter sans accrocs."

Le langage du corps n'était pas ma spécialité, mais je tentai de lui adresser un sourire comme pour tenter de le rassurer. Certes, c'était un sourire maladroit mais un sourire quand même. Je n'étais pas la créature la plus expressive qui soit, raison pour laquelle on m'appelait le "Glaçon d'Inari" au sein même du clan Nara. Malgré mon physique plutôt attrayant, j'avais du mal à exprimer ce que je ressentais et ce surnom ne m'aidait clairement pas à me sentir à l'aise bien au contraire... En tous cas, si je n'étais pas vraiment expressive, je parvenais sans peine à comprendre ce que ressentait mon interlocuteur.

- Je suis contente d'avoir les Onryou pour voisins, car même si je n'ai rencontré des membres de votre clan qu'en de rares occasions, vous êtes agréable et respectueux de cette somptueuse forêt qui nous abrite et nous nourrit.

Ce n'était pas tous les jours que je me permettais de faire l'éloge, ouvertement, d'un clan ou d'une personne. Cependant, je jugeais cela particulièrement important de faire part de mes impressions à cet homme. Il semblait fort et vu son comportement, ce n'était pas un membre lambda. Il s'était décalé pour me laisser la liberté d'approcher de mon ami, puis m'avait souhaité la bienvenue chaleureusement avec la plus grande politesse.

"C'est largement suffisant. Bienvenue sur les terres de mon peuple chère voisine. Je ne croise pas souvent les Nara, mais j'avoue que les rares rencontres furent toujours un grand plaisir."

J'inclinai légèrement le buste pour le remercier, avant de m'avancer doucement vers le jeune cervidé en tendant ma main vers lui. S'agiter et lui bondir dessus aurait été une réaction stupide. Je le laissais sentir l'odeur qui se dégageait de ma main, puis se frotter à celle-ci, signe que je pouvais me laisser aller à des gestes d'affection. Enroulant délicatement mes bras autour de l'encolure de l'animal pour l'enlacer tendrement, fermant mes yeux quelques instants afin de profiter de la douce sensation, avant de caresser son doux pelage. Je lâchai le faon et m'écartai de lui après avoir profité de ces quelques instants de retrouvaille, me retournant vers l'habitant de la forêt qui m'avait suspecté d'être une vulgaire braconnière.

- Merci de l'avoir protégé, je suis parfois inutilement inquiète lorsque les jeunes s'éloignent du domaine du clan.

J'avais cette tendance à stresser pour un rien, j'étais vraiment nerveuse... Cela pouvait être utile dans le sens ou cela me permettait de réfléchir d'avantage avant d'agir et de préparer des plans de rechange, de chercher des failles... Mais, cela me rendait un peu sensible, psychologiquement parlant, me torturant parfois l'esprit pour un rien. C'était utile en mission mais pénalisant au quotidien. Toutes les informations qui me manquaient étaient une source d'incertitude et cette incertitude pouvait facilement se transformer en danger ou me mener à commettre des erreurs. C'était sans doute l'une des nombreuses raisons qui me poussaient à rechercher la vérité derrière le chakra, son origine et le Sage des Six Chemins. En tous cas, cette nervosité mêlée à ma curiosité naturelle me poussa à questionner mon interlocuteur.

- Au fait, je ne crois pas que vous vous soyez présenté. Puis-je savoir à qui j'ai affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue270/2000Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho

Elle s'avança avec calme, la main en avant, mais en ligne droite. En général seuls les prédateurs marchaient de la sorte. Pourtant, à la grande surprise de l'Onryou, le Faon n'esquissa même pas un début de fuite. Levant la tête, l'animal huma l'air, avant de poser ses yeux noir vers la demoiselle. En général, les Hommes-bêtes se faisaient accepter en mettant en avant leur nature animale, et en supprimant leurs instincts prédateurs, donnant ainsi la sensation à la faune qu'ils étaient l'un d'entre eux. Ceci dit la belle n'avait rien changé à son attitude. Elle s'était faite accepter en tant qu'humaine, sans pour autant que l'affection de faon en fusse diminuée. Maho contemplait, presque ému, le résultat d'une longue cohabitation pleine de respect et de tendresse qui s'était cristallisée en une confiance et une affection inflexibles.
Il fut presque gêné de l'avoir prise pour une braconnière, mais sa fierté lui interdit la moindre excuse. Il se contenta de hocher doucement la tête lorsqu'elle le remercia, espérant sincèrement qu'il n'y eut aucun sarcasme derrière ces mots. Laissant le temps à la Nara de finir ses retrouvailles, il ne la quitta toutefois pas des yeux, son regard ayant toutefois échangé la lubricité de l'homme pour une franche admiration.  Néanmoins, lorsqu'elle lui fit face à nouveau, il ne put s'empêcher de jurer intérieurement. Cette femme était absolument ravissante, d'une beauté propre à attiser l'envie.

"Je suis Onryou Maho, Gardien d'Inari."

Concise et précise, cette présentation mille fois répétée fut suivit d'un léger sourire. Bien qu'ayant fait quelques pas en avant, Maho n'avait pas tout à fait baissé sa garde, par contre il n'y avait plus aucune trace de la franche animosité qui l'avait animé au début de la rencontre. Quand à son titre, il savait fort bien que la discrétion de son clan dans la géopolitique mondiale en faisait une entité méconnue, mais qu'importe. Même si elle ignorait l’existence de l'ordre d'Heuksa, ses mots n'en avaient pas moins de sens. Il considérait toute la forêt comme sa maison, pas seulement le territoire restreint de son clan.

"Je ne sais pas vraiment comment cela fonctionne chez vous mais eh... Il y a t'il un procédé particulier pour dire à une femme qu'elle est absolument exquise?"

Sans aucun doute le tact n'était pas son point fort, et pourtant le Gardien venait de faire un très grand effort pour ne pas être trop direct. Il faut dire que chez les Onryou, approcher une femme se faisait d'une toute autre façon. L'acte sexuel s'était émancipé des normes sociales, et s'il pouvait encore être chargé de sentiments, il n'était pas rare que des amis, des connaissances, voir même de parfaits inconnus se laissent aller à leurs pulsions. Pour peu qu'il y ait une attraction commune, chacun était libre d'explorer ses désirs, tant était que faire des avances, et refuser celles-ci, était une chose bien plus aisée.
Maho ne prétendait pas connaître les coutumes du reste du monde, mais ce qu'il put observer lui montra rapidement que les choses du corps étaient souvent gérées différemment. De plus, la renommée de l'Intendant faisait qu'il n'avait souvent aucune difficulté à trouver une partenaire. Aussi s'il n'avait souvent pas besoin de séduire au sein de son clan, sa maladresse n'en était que plus grande lorsqu'il sortait de sa zone de confort. M'enfin... qui ne tente rien n'a rien non?
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 170
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue933/500Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (933/500)
Nara Towa
"Je suis Onryou Maho, Gardien d'Inari."

Je hochai la tête. Maho, voilà un nom que je comptais bien retenir. Je ne connaissais pas la hiérarchie Onryou, mais j'admettais qu'il devait occuper une place importante, associant l'idée de gardien à l'idée de protéger et supposant que la protection ne pouvait être offerte que par une personne doté d'un temps soit peu de puissance et de capacité de réflexion. Ajoutons à cela les connaissances approximatives qu'il détenait sur les Nara qui lui faisaient éprouver respect ou crainte, sa méfiance, son amour de la forêt et de ses habitants et voilà de quoi en faire quelqu'un de digne d'occuper une place dans mon esprit.

- Enchantée.

Intérieurement, je remerciais les dieux de nous avoir fourni pareils voisins. Je n'aurais guère apprécié partager Inari avec les Yamanaka ou encore les Uchiha. Je ne me souvenais pas avoir eu le moindre soucis avec le clan Onryou, depuis la fin de la guerre en tous cas et pourtant, nous partagions un territoire commun, comme quoi nous étions faits pour nous entendre. C'était peut être leur façon d'être plus... animale qui les rendait préférables aux autres êtres humains.

"Je ne sais pas vraiment comment cela fonctionne chez vous mais eh... Il y a t'il un procédé particulier pour dire à une femme qu'elle est absolument exquise?"

J'observais l'homme. J'étais à la recherche de quelque chose, d'un petit indicateur qui me permettrait de déterminer s'il s'agissait d'une blague ou s'il était sérieux. Apparemment, il était sincère ou du moins, ce n'était pas de l'humour. Je m'accordai donc quelques secondes de réflexion pour songer aux raisons qui pouvaient se cacher derrière de telles paroles. Je plongeai mon regard dans celui de l'Onryou avant de finalement me décider à lui apporter une réponse.

- Généralement, on en passe par le langage et ses subtilités pour complimenter la personne envers laquelle on éprouve une certaine attirance. Le langage corporel est également utilisé, mais dans une moindre mesure.

Un certain embarra m'avait gagné bien que je gardais la face devant Maho, il était possible qu'il m'eut questionné pour aborder quelques femmes du sekai dont la culture s'éloignait un peu de celle des Onyou, mais j'avais décelé un certain regard qui me laissait penser qu'il m'eut trouvé quelques charmes. Je décidai donc de lui retourner la question pour revenir dans une zone de confort. Qui sait, peut-être qu'il saurait me dispenser des connaissances qui m'étaient jusque là inconnues.

- Existe-il d'autres façons de manifester son attrait pour quelqu'un ?

Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 225
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 807
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue270/2000Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (270/2000)
Onryou Maho
Le langage et les subtilités... Pourquoi les peuples plus "civilisés" ressentaient-ils ce besoin de masquer leurs passions? Pendant longtemps, Maho songea que ces approches détournées étaient une preuve de raffinement, comme si des siècles de séduction avaient rendu les femmes plus exigeantes, demandant aux prétendants non seulement de présenter leurs charmes, mais avec un grain d'originalité. Seulement il ne pouvait totalement s'enlever l'idée de lâcheté que lui inspirait cette démarche. Pourquoi se cacher? Par soucis d'élégance ou par peur du refus?

D'autant plus que bien qu'elle parla de subtilités, la demoiselle ignora royalement les non-dits de la question, ou du moins feinta-t'elle l'incompréhension. Très bien, il pouvait être deux à jouer à ce petit jeux. Alors qu'elle lui renvoya la balle, l'Onryou ne put s'empêcher de sourire, avançant d'un pas allègre vers la demoiselle. Il ne se rapprocha pas trop, ne souhaitant pas l'intimider. D'ailleurs il fit bien attention à laisser ses mains en vue, histoire qu'elle n'ait aucune raison de s'inquiéter.

"Et ben disons que les Onryou sont en général plus directes. L'homme étant un animal, le contact est aussi important que les mots."

Aussitôt dit il avança sa main droite, ses doigts effleurant d'abord ceux de la demoiselle, sa peau rugueuse, usée par l'escalade et la vie sauvage contrastant étrangement avec l'épiderme assurément plus doux de la Nara. Puis il saisit légèrement sa main, d'une prise suffisamment faible pour qu'elle puisse s'échapper sans le moindre effort.

"Puis sans détour nous manifestons notre intérêts. Dans votre cas, je dirais que vous êtes une femme absolument magnifique."

Bien que son ton se voulait naturel et relâché, il ne pouvait cacher la lueur de désir qui vibrait dans ses yeux. Tout comme il l'avait dévoré du regard quelques minutes plus tôt, il la fixait désormais avec intensité, espérant toucher bien plus que cette main, si toutefois la demoiselle le permettait.

"Toutefois si nous n'avons pas de limites quand à la précision de nos compliments. Jamais un homme n'exprimerait clairement ses désirs à une femme. On se présente aux dames, celles-ci ont la responsabilité du choix."
Revenir en haut Aller en bas
Nara Towa
Nara Towa
Indépendant
Messages : 170
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 0
Expérience:
Bêtes et natures [Pv Maho] Left_bar_bleue933/500Bêtes et natures [Pv Maho] Empty_bar_bleue  (933/500)
Nara Towa
L'Onryou s'approche de moi, d'un pas. Je reste immobile malgré l'envie de reculer que j'éprouve et l'observe, il ne témoigne pas la moindre once d'hostilité à mon égard. Il a mis ses mains en vue. Je plonge mon regard dans le sien comme s'il mettait possible de sonder son âme. Je songe, soudainement que lui retourner sa question était quelque chose de maladroit...

"Et ben disons que les Onryou sont en général plus directes. L'homme étant un animal, le contact est aussi important que les mots."

Fuir n'est pas la solution. Je me tais et je l'écoutes. Je laisse ses doigts effleurer les miens avant qu'il ne me saisisse la main. Je sais où il désire en venir. Un sentiment de déception m'envahit, mais je ne le montre pas, je reste de marbre. Parfois, j'ai la désagréable impression de n'être qu'un morceau de viande devant certains hommes et, je déteste cela.

"Puis sans détour nous manifestons notre intérêts. Dans votre cas, je dirais que vous êtes une femme absolument magnifique."

L'homme-bête n'est pas repoussant, il a un charme indéniable. Cependant, je ne peux pas me permettre d'accepter ses avances, ce serait une action stupide qui pourrait engager nos clans. Les êtres humains sont parfois stupides et savent trouver toutes sortes de prétextes pour faire la guerre ou obtenir quelques compensations qui n'ont pas lieu d'être. Je sais que le clan Nara n'est pas comme ça, cependant on ne sait jamais...  Mais, plus que cela, les relations purement charnelles ne m'intéressent pas, bien qu'il m'arrive d'en avoir pour le travail, dans le contexte d'une mission et cela ne tombe pas forcément sur une personne attrayante. Je suis plutôt froide, mais j'aime les émotions. Le corps sans l'âme n'est rien.

"Toutefois si nous n'avons pas de limites quand à la précision de nos compliments. Jamais un homme n'exprimerait clairement ses désirs à une femme. On se présente aux dames, celles-ci ont la responsabilité du choix."

Je brise le contact visuel que j'ai établi un peu plus tôt. Mes yeux bleu ciel viennent se poser sur sa main. Les femmes ont la responsabilité du choix, hein ? Je recule d'un pas, puis je lève mon regard vers son visage. Mes paupières se ferment tandis que je lui apporte ma réponse.

"Je ne peux pas faire ça..."

Je suis bien heureuse d'avoir rencontré Maho, mais il y a des limites que je ne peux pas franchir, qu'il ne peut pas franchir... Mon coeur ne peut pas lui appartenir et il ne le pourra jamais. Mon coeur, mon âme et mon corps appartiennent à mon clan.

"Merci, mais je vais devoir y aller..."

Alors que je m'éloigne de lui, je murmures quelques mots : Je suis ravie de t'avoir rencontré et j'espère que nos chemins se recroiseront, mais je ne suis pas désolée... Je pense qu'il n'a pas entendu, mais cela m'importe peu. Ce n'est pas grave s'il ne me comprend pas. J'y suis habituée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Domaine Onryou-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.