:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nudité, gêne & intrigue [PV Itachi]

avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Baransu était un endroit remarquable, tant de personnes d'horizons différents regroupées a même endroit. Pour un simple festival... Je comprenais que toutes ces nouvelles choses puissent intéresser des ninjas qui, comme moi, n'avaient connu que leur village ou territoire de clan. Je comprenais aussi que l'on ait envie d'en savoir plus sur les coutumes des étrangers. Et, je n'avais pas de peine à imaginer que cet événement puisse permettre de mettre au point des alliances, de tenter de voler les secrets d'un clan ou d'un village. Tout cela était bien intéressant. Néanmoins, même si j'avais ressenti de la curiosité -raison pour laquelle j'étais venu-, Suna me manquait déjà... Ces terres n'avaient rien à voir avec l'environnement dans lequel j'avais grandi. Je trouvais que mes somptueuses plaines de sable n'avaient rien à envier aux forêts ou aux montagnes. Même si nous vivions dans un environnement qui rendait parfois notre vie difficile, j'aimais mon pays et mon village. J'aurais aimé rentrer... Mais, je ne pouvais pas me déplacer, en dehors du village, seul et comme j'avais insisté pour venir, je doutais que l'on accepte de me raccompagner de sitôt.

J'avais décidé de profiter de tout ce qu'il y avait de bon à Baransu en attendant qu'un Sunajin autonome veuille rentrer et accepte de me ramener au passage. J'avais mangé dans un petit commerce qui s'était installé à l'occasion du festival, avec quelques membres de mon clan, goûtant des spécialités d'autres régions puis, je m'étais reposé en faisant une petite lecture de textes que j'avais trouvé. Il s'agissait de légendes, rien de bien compliqué et plutôt intéressant. J'aimais ce genre de choses bien que je n'en donnais pas forcément l'impression. Un peu de ménage dans ma chambre, d'une auberge de la cité, car ce n'était pas assez propre à mon goût, suivi de la confection de deux petites peluches, une lapin l'autre scorpion et direction les bains publics. Ce n'était pas quelque chose auquel j'étais habitué. C'était donc parfait. J'avais entendu dire que c'était un endroit où l'on se mettait à nu, dans tous les sens du terme. Un lieu de sociabilité et de détente pour récupérer tranquillement après une longue journée.

Nu comme un ver, je m'installai dans un bassin réservé aux hommes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le festival d'ombre et de lumière est juste fabuleux. Sous les lumières des bougies, éclairant la nuit d'une lumière orangée magique, c'est l'occasion pour des gens du Sekai entier de se rencontrer dans une ville aux ambiances festives, de se perdre dans le dédale des tentes marchandes, de tomber de surprise en surprise, de trouver des lieux isolés au milieu de ceux emplis de foule, de rencontrer des gens...

Ou d'en chercher.

Certes, si je suis ici, c'est aussi pour me détendre. Je gave mon oiseau de bien plus de friandises que nécessaire, j'achète des choses inutiles mais qui me plaisent sur le moment, je me promène un peu au hasard, je regarde avec intérêt toutes les boutiques... Mais je ne fais pas que ça.

J'observe les environs, à la recherche de personnes possédant un œil comme le mien. J'interroge les marchands du monde entier sur des personnes du nom "Akane". Quelqu'un, dans le monde entier, à déjà du entendre parler de mon clan, non ?! Je demande même à des passants... Mais, comme d'habitude, nada. A croire que je suis le dernier possédant un tel nom de famille encore vivant... Déprimant.

Mes pas aléatoires m'ont finalement mené devant un bâtiment dont la réputation a fait le tour du sekai. Les bains publics. est-ce un message ? Est-ce mon corps qui me dit "Arrête de trainer n'importe où et va passer du bon temps dans de l'eau chaude !" ? En tout cas, la perspective d'un bain en société m'attire beaucoup, la nudité et le regard des autres sur mon corps ne me dérangeant pas énormément.

Je hausse les épaules, et rentre dans le grand bâtiment. Je glisse un ryo sur le comptoir, payant mon entrée comme il se doit à une charmante jeune femme, qui détourne les yeux en rougissant en m'observant. Interrogatif, je hausse un sourcil avant de hausser les épaules. Je n'ai pas envie de réfléchir à ses états d'âme , j'ai juste envie de me glisser dans l'eau et me détendre... Je passe donc par les vestiaires, où je me dévêtis. Brr, la cicatrice sur mon bras est vraiment moche... Une immense balafre, trouvant sa source sur la droite du poignet et montant jusqu'à mon épaule. Violacée, épaisse d'au moins 3cm, elle était visible plus que de raison... M'enfin.

Je pénètre dans les bains, et me glisse dans l'eau. A cette heure tardive, les bains publics sont quasiment déserts, uniquement occupés par un jeune homme aux yeux de couleur différentes. Un autre vairon ? Voilà qui n'est pas banal ! Une fois rentrés, je salue le jeune homme d'un hochement de tête. Je n'ai pas particulièrement envie de discuter, je préfère fermer les yeux et me laisser fondre dans l'eau brulante... C'est un délice.

Je suis dérangé dans mon agréable recueillement par la montée subite du niveau de l'eau... Hm ? J'ouvre un oeil, avant d'ouvrir l'autre, surpris. Là où se trouvait une vaste étendue d'eau libre et un jeune homme calme se trouve maintenant un type énorme. Visiblement, il s'est dit que ça serait une bonne idée de venir faire fondre sa graisse dans le bassin... tss, je soupire. Le souci des bains publics, c'est qu'ils sont publics, justement. En plus, notre gros tas type à l'air de vouloir faire la conversation...

"Hey, J'vous connais pas vous ! V'nez d'où ? Moi j'viens de Baransu, j'm'appelle Asatarō ! Z'allez bien ? V'nez souvent ? J'suis un serviteur, et vous ?"


Je met un terme à son flot de questions, m’étendant de tout mon long dans l'eau, ne laissant plus dépasser que ma tête :

"Itachi, de Konoha. Première fois que je viens. Et j'allais bien jusqu'a ce qu'on me pose des questions à n'en plus finir."


Pas très sympa, mais il faut dire que j'ai vraiment, vraiment pas envie de faire la conversation à un  type sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Au début, j'étais tranquille. Les bains publics pour hommes étaient vides jusqu'à mon arrivée. J'avais droit à un calme remarquable, de sorte que je n'arrivais pas à comprendre cette notion de sociabilité dont on m'avait tant parlé, mais je n'allais pas me plaindre... La température était parfaite, les locaux étaient d'une incroyable propreté et le calme me permettait de me détendre comme je l'avais souhaité. Un homme ne tarda pas à me rejoindre dans l'eau, il était silencieux mais il attira tout de même mon attention par ses yeux vairons, bleu et blanc. Ce n'était pas quelque chose de mal, j'avais moi-aussi des yeux vairons, après tout, mais ce n'était vraiment pas courant...

Ainsi, je le fixais, silencieusement jusqu'à ce que le niveau d'eau augmente brusquement dû à l'être colossal qui s'était installé entre le type aux cheveux blancs et moi. Ce cher bonhomme était colossal dans le sens où il s'agissait d'une véritable boule de graisse. Inutile de dire qu'un type pareil te brisait tous les os du pied en te marchant dessus tellement son poids devait être immense. Je n'avais rien contre les gros, du moment que l'on n'entrait pas dans mon espace vital, or cet être que je ne pouvais même plus considérer comme un homme avait commis cette erreur.

Et en plus d'être physiquement ultra-envahissant, il voulait faire la causette avec nous... Ne connaissait-il pas la notion de vie privée, de politesse et de retenu ? Que pouvait-on en avoir à faire de son statut de serviteur ? Absolument rien. Et puis, ce langage... C'était un massacre. Mes oreilles souffraient affreusement... Il massacrait le langage et faisait de la communication une véritable torture. Mais, de par la réaction de l'autre homme aux yeux vairons, je n'étais pas le seul à trouver la chose insupportable, de sorte que je n'allais pas éprouver le moindre regret en parlant sincèrement.

- Je crois que tu t'es trompé de bain. Les femmes, ce n'est pas ici et vu la taille de ta poitrine, digne des plus belles vaches à lait, tu ne peux pas être un homme. De plus, je n'ai rien contre les esclaves mais je ne suis pas sûr qu'une personne ayant une condition inférieure telle que serviteur puisse avoir le droit de partager l'espace vital de personnes d'une certaine lignée. Le clan Serika te dit peut être quelque chose, misérable !

Oui, mon but était clair et simple : me débarrasser de cette créature qui semblait se croire humaine et se permettait de venir me gêner alors que j'étais en train de me prélasser...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
L'énorme gêneur n'a pas l'air de comprendre ma mise en garde. Au contraire, il faut croire qu'il prend ma réflexion comme une invitation à la discussion, vu qu'il continue son insupportable débit de paroles, me regardant avec ses yeux vides de toute réflexion :

"Ah, z'êtes de Konoha ? C'un bien beau village, pour sûr, mais ça vaut rien comparé à no't fière cité, hein ? Surtout avec l'festival ! Même vous, vous v'nez voir c'qui s'passe chez nous !"


Je soupire encore, le visage à moitié immergé, ce qui crée des bulles à la surface de l'eau. J'ai pourtant essayé de lui faire comprendre que mon envie de discuter est inversement proportionnelle à son envie de  nous faire partager son ennuyante vie, mais je n'ai visiblement pas été assez clair... Je n'ai pas envie d'être mis dehors, l'eau est bien trop agréable pour ça... je crois bien que je vais devoir subir l'étrange personnage tout le long de ma baignade. Tss... Je suis venu me détendre à la base ! Le jeune homme aux yeux vairons décide d'intervenir, sur un ton encore plus acerbe que le mien :

- Je crois que tu t'es trompé de bain. Les femmes, ce n'est pas ici et vu la taille de ta poitrine, digne des plus belles vaches à lait, tu ne peux pas être un homme. De plus, je n'ai rien contre les esclaves mais je ne suis pas sûr qu'une personne ayant une condition inférieure telle que serviteur puisse avoir le droit de partager l'espace vital de personnes d'une certaine lignée. Le clan Serika te dit peut être quelque chose, misérable !

Outch... Un sourire se dessine sur mes lèvres. C'était bien envoyé, et je pense que notre gros ami va enfin comprendre qu'il est de trop dans ce bain, ou que tout au moins il nous incommode. Je jette un oeil vers le jeune Serika. Il est issu d'un clan renommé de Suna, et sa position semble lui être monté à la tête, vu les termes qu'il utilise ainsi que la façon dont il parle au gros serviteur, "esclave". En même temps, venant de Suna où les gens sont tous très impliqué dans les grades, la puissance, une telle arrogance n'est pas étonnante... Mais bon, au moins ça devrait calmer notre énorme compagnon. Fin j'espère.

Le gros homme se redresse, nous dominant de toute sa hauteur et sa largeur, et franchement j'aurai préféré pas voir ça. Il semble énervé, très énervé. Pff, manquait plus que ça...

"Hey tu m'parle pas comme ça ! J'suis fier de mon boulot, et c'pas un aristocrat' d'mes deux qui va m'faire la l'çon ! T'vas voir c'que tu vas voir !! "

Et l'homme, de son son titanesque poids, fait un incroyable plongeon sur le jeune Sunajin. Ce qui à deux effets. D'une, je suppose que le jeune homme meurt sous la charge surhumaine. De deux... l'eau s'envole dans tout les sens, éclaboussant les alentours, et surtout vidant le bassin... Nous n'avons plus qu'une légère couche d'eau, suffisante pour baigner mes pieds, à la limite... trop, c'est trop.

Je me tourne vers les deux personnes en train de lutter, pris dans une rage noire. Je suis là pour me DÉTENDRE ! J'attrape le gros homme par l'épaule, l'obligeant à me regarder droit dans les yeux, avent de lancer un genjutsu : Narakumi ! Le gros homme est envoyé droit au pays des rêves... Enfin en théorie. Vu qu'un simple mouvement de tête, et le voilà de nouveau rétabli. Un frisson me parcourt le corps, et je fait un énorme bond en arrière, retournant proche de l'entrée des vestiaires, sur mes gardes. Je me met en position de combat, à défaut d'avoir un kunaï.

Ce gros type est fort, très fort.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
À vrai dire, j'étais plutôt fier de moi. Vu la tête de l'hurluberlu, il n'avait certainement pas apprécié ce que je lui avais dit mais c'était tant mieux. Le but n'avait jamais de le flatter... Ses chevilles étaient bien assez grosses comme ça ! En tous cas, j'espérais qu'il cesse de bavarder puisque son halène était fétide... Le pauvre homme n'avait rien pour lui, même pas l'intelligence ou la maîtrise de soi... Il fallait l'achever la pauvre bête !

"Hey tu m'parles pas comme ça ! J'suis fier de mon boulot, et c'pas un aristocrat' d'mes deux qui va m'faire la l'çon ! T'vas voir c'que tu vas voir !! "

Pathétique, il n'était même pas capable de parler correctement. Son but était-il de me faire perdre foi en l'humanité ? Parce que là, y avait du niveau... Et voilà que la bestiole se leva, puis qu'elle se jeta sur moi. Cependant, j'eus le temps nécessaire pour utiliser le Kawarimi no jutsu et ainsi échanger ma place avec une serviette. Je parvins donc à échapper à la créature dont j'avais sous-estimé le poids, l'humanoïde ayant vidé le bassin d'une traite, ce qui eut pour effet d'agacer le Konohajin et d'amorcer définitivement le combat. Il était à noter que ce n'était pas moi qui avait porté le premier coup. J'étais une victime innocente et au nom de mon clan et de sa toute-puissance, je me devais de rembourser mes dettes et donc, de frapper l'énergumène m'ayant pris pour cible. Oeil pour oeil, dent pour dent.

- Alors, comme ça, on ne sait pas viser ? Ne me dis pas que tu essayais de me tuer, espèce de gros plein de soupe. Et moi qui n'avais pas forcément envie de me battre... Tu vas le regretter, je vais te faire manger du sable, parasite.

Je fus étonné de constater que l'homme aux cheveux blancs utilisait lui-aussi du Genjutsu, bien que le Narakumi n'était pas une technique de haut niveau. Mais, contre toute attente, cela n'eut strictement aucun effet sur la vache à lait. J'avais peut être sous estimé mon ennemi, mais hors de question de me dégonfler. Les marques noires symboles du clan Serika se développèrent autour de mes yeux. Usant de mon Risôsu Chûshutsu, j'imprégnais le sol de mon chakra avant d'en broyer une partie pour créer du sable que je pouvais désormais utiliser à ma guise. Certes, nu, je ne paraissais pas bien impressionnant mais je n'en restais pas moins un shinobi ! D'ailleurs, mon regard fut attiré par une partie de l'anatomie de l'esclave... Petit... Lamentablement Petit... Je pouffai avant de lui lancer un regard empli de dédain.

- Si tu fais cette taille et que tu as ce poids... C'est pour compenser cela, n'est-ce pas ? Je te comprends, misérable créature, et par respect pour toi, je vais t'achever.

D'un geste de main, j'envoyai tout le sable que j'avais pu collecté sur l'ignoble créature humanoïde...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
- Alors, comme ça, on ne sait pas viser ? Ne me dis pas que tu essayais de me tuer, espèce de gros plein de soupe. Et moi qui n'avais pas forcément envie de me battre... Tu vas le regretter, je vais te faire manger du sable, parasite.


La voix ne provient pas de sous le tas de graisse, mais de juste à côté de moi. A ma droite se tient le jeune Sunajin, qui continue ses provocations. On a pas besoin de ça...  Mais du coup, je suis curieux de voir le style de combat qu'il allait adopter. Et je ne suis pas déçu... Car, comme par magie, il fait apparaitre du sable des entrailles de la terre, ses yeux se faisant entourer par des marques noires. Il a l'air vraiment décidé, c'est un peu effrayant... Mais je dois rester sur mes gardes. J'ai senti une grande force dans notre adversaire, et je pense que nous ferions mieux de nous méfier.

- Si tu fais cette taille et que tu as ce poids... C'est pour compenser cela, n'est-ce pas ? Je te comprends, misérable créature, et par respect pour toi, je vais t'achever.


Naaaan, faut pas faire ça... Certes, il était vraiment petit, mais ce n'est pas bien... Provoquer un homme sur sa fierté, c'est se préparer à prendre une rouste... Et je me trouve du côté provoquant. J'ai vraiment un mauvais pressentiment. Le Serika envoie du sable sur le gros homme, ce qui devrait le faire tomber... Mais, solide comme un roc, l'homme ne bronche pas, dégageant le trait de sable d'un coup de bras ferme.

"Alors, vous voulez m'régler mon compte ? J'vous souhaite bonne chance, c' pas des p'tits tours comme ça qui vont m'faire peur !"


Et, d'une vitesse stupéfiante pour son poids, l'homme nous charge. Je tente de le repousser avec un Mizu Rappa, mais il n'a pas de mal à esquiver, et arriver au corps à corps. Complètement pris au dépourvu par sa vitesse, nous n'avons pas le temps d'esquiver le tourbillon qu'il effectue sur lui même, et son pied droit m'envoie valser dans un coin de la pièce. Je me relève, visiblement l'individu n'a pas pour objectif de nous tuer, mais uniquement de nous donner une leçon. Railleur, l'homme se redresse de toute sa largeur, se tenant là où nous étions quelques instants auparavant :

"Alors, faites moins les beaux hein ? Z'avez pas d'chance, j'vous ait dit qu'j'étais un serviteur, mais j'vous ait pas dit d'qui ! J'suis un garde du corps du daimyo, et j'ai d'ja vaincu des types bien plus forts qu'vous ! Vous m'parlez mal, mais j'veux pas vous régler vot' compte. Par contre, j'espère bien qu'vous aller m'montrer c'que vous avez dans l'ventre, j'ai bien envie d'm'amuser un peu !"


Suite à sa tirade, il se met en garde, une garde qui sous entend qu'il va utiliser un style de Taijutsu bien particulier. Tout porte à croire que notre adversaire est un maitre en robustesse, et en maitrise du corps. Il veut du spectaculaire ? Très bien... Un sourire carnassier remplace ma froide consternation. Soit, je vais y aller à fond.

"Vous l’aurez cherché..."

Il se tient, nargueur, dans les restes de flotte issus des bains... Aubaine pour un utilisateur de suiton. J'effectue mes mudras, un peu gêné par mon bras aussi rigide qu'un bout de bois, et je les pose par terre.

"Suiton : Suigadan !"

Il l'avait cherché, je ne réponds plus de rien. La dépense de chakra me fait un peu haleter, et des tourbillons sous pression se forment, avant de foncer sur notre gros bonhomme. Ils sont nombreux, et arrivent sur lui d'angles improbables. Malgré tout, tel un gros oiseau dans une tempête, il vole merveilleusement, évitant les jets d'eau avec une grâce toute subjective et une agilité incomparable, gauche droite, tournoyant, et riant à gorge déployée.
Il se réceptionne, indemne...

"Haha, j'préfère ça ! Mais ça suffira pas pour m'avoir !"


Les attaques frontales et puissantes ne marcheront pas... Il va surement falloir que j'aie recours au genjutsu...

Recapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
L'homme à la virilité restreinte n'avait vraiment pas aimé ce coup psychologique que je lui avais porté. C'était compréhensible, mais mon point de vue l'était tout autant. Bah quoi, fallait quand même pas se voiler la face. Avant que je ne comprenne quoique ce soit, je m'était retrouvé propulsé contre un mur, par chance, mon corps et mon sable avaient instinctivement bougés pour limiter les dégâts. Ce type était vraiment balaise... Surement pas aussi fort que le Kazekage, mais plus fort que moi. J'étais donc heureux d'avoir l'opportunité de faire équipe avec le shinobi aux yeux vairons qui non seulement faisait appel à du Genjutsu, mais qui maîtrisait en plus le Suiton. Malgré son attaque, que je trouvais plutôt impressionnante, le gros plein de soupe n'avait pas été touché... Soit l'autre était vraiment vraiment vraiment nul lorsqu'il s'agissait de viser, soit l'animal était terriblement agile pour quelqu'un de sa corpulence.

Je profitais de l'attention que le colosse portait à mon partenaire de combat aux bains publics pour utiliser ma Suna Boru que je manipulais de sorte à ce qu'elle touche le gros lard dans un de ses angles morts. Puis, tout en me servant de mon allié et de ma propre attaque comme diversions, je me glissais dans les vestiaire où je pris la peine de récupérer deux kunai et un parchemin explosif, après quoi je retournai faire face à la vache à lait. Je n'avais même pas pris la peine de me couvrir un temps soit peu. La nudité n'avait rien de mal, bien au contraire et puis, pour mon âge, je me trouvais plutôt bien équipé. Enfin, j'étais dans la moyenne, ce qui était déjà mieux que ce qu'avait l'autre.

- Tu es encore plus stupide que je le pensais, regarde à droite, tu devrais faire attention.

Sur ces mots dignes d'un menteur de premier ordre, je profitai de cette distraction pour envoyer un kunai droit sur lui et une vague de sable sur sa gauche. Evidemment, caché derrière le sable se trouvait un merveilleux parchemin explosif...
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le Serika profite de mon attaque pour lancer la sienne, utilisant son sable pour le former en billes, qu'il lance droit sur le gros homme, droit dans ses angles morts. Il ne les évite pas toutes, mais il n'a pas l'air de souffrir plus que cela de l'impact avec le sable... Un manque de puissance ? Ou un adversaire bien trop résistant ?
Mais là n'est pas le but du jeune sunajin, et je le comprends très vite. Utilisant la distraction causée par son attaque, il se glisse dans les vestiaires avant de revenir avec un peu de matériel. Faut croire qu'il a lui aussi décidé de passer aux choses sérieuses...
Il lance au gros homme un :

- Tu es encore plus stupide que je le pensais, regarde à droite, tu devrais faire attention.


Qui a pour effet de faire pivoter le gros homme vers la droite, et mon regard se porte sur ce côté également, curieux. Mais rien ne vient, c'est une ruse pour détourner son attention de sa gauche d’où provient une vague de sable, ainsi qu'au centre, ou est jeté un kunai. Ingénieux, l'homme va devoir faire un choix...
Pas démonté pour si peu, l'homme s’esclaffe en attrapant le Kunai en vol, et d'un coup de pied gauche dissipe la vague de sable.

"J't'ai d'ja dit qu'ça servait à rien, c'pas des attaques comme ça qui..."


Il s'arrête dans sa phrase, tandis qu'un rayonnement lumineux provient du reste de la vague de sable. Ohoh. Je pige en une seconde. Parchemin explosif... L'homme comprends aussi, car son expression passe de la surprise à l'effarement. Effarement que je partage, je ne pensais pas que mon jeune compagnon irait aussi loin...

Boum.

L'explosion cause un trou dans le mur, et soulève un nuage de poussière. Hm. Je pense que nous sommes allés trop loin, vraiment trop loin. Je connais des gens qui vont vouloir nous faire payer cette bavure, à commencer par le Hokage. Je déglutis, avant de lancer au jeune homme aux yeux vairons :

"On se tire, il sait pas qui nous sommes, et on risque de se faire choper par les autorités très vite... j'ai pas envie d'être renvoyé à Konoha, et de me faire tuer par le Hokage..."


Sur ces paroles brèves, je m'éclipse rapidement des les vestiaires, où je m'habille plus rapidement que je me suis jamais habillé, encore tout humide du bain interrompu. je profite de l'épais écran de fumée généré par l'explosion pour sortir de l'établissement, l'air de rien, tandis que des civils s'approchent du lieu, intrigués par le bruit qui venait d'en provenir. Je me met un peu à l'écart, et j'observe l'entrée, me demandant si le sunajin va en sortir, ou s'il a préféré tenter autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Mon petit stratagème avait parfaitement fonctionné, comme quoi tout ne se mesurait pas aux muscles... L'intelligence avait une importance capitale en mission et en combat, tromper l'ennemi était la base de tout enseignement shinobi, ce crétin aurait du le savoir... Et pourtant, il était tombé dans mes pièges. La force, c'était bien beau, mais pas au détriment de ce qui faisait d'un être humain ce qu'il était. Il fallait être réaliste, ce qui nous différenciait de l'animal était non seulement notre anatomie, mais aussi et surtout, notre intelligence. C'était d'ailleurs cet élément que j'essayais de valoriser chez moi, bien que je doutais pouvoir un jour atteindre le niveau des hommes appartenant au fameux clan Nara.

Même si mon attaque avait porté ses fruits, je ne me rendis compte qu'après coup que j'y étais peut être allé trop fort... Sur le coup, je ne voyais pas ce qui aurait pu être efficace face à ce type, excepté une belle grosse explosion, mais je n'avais pas pris en compte le paramètre "mur"... Du coup, bah... Il manquait un mur aux bains publics des hommes...

"On se tire, il sait pas qui nous sommes, et on risque de se faire choper par les autorités très vite... j'ai pas envie d'être renvoyé à Konoha, et de me faire tuer par le Hokage..."

Proposition du Konohajin retenue. Je filai dans les vestiaires, saisis mes vêtements, m'habillai le plus vite possible, sans oublier le moindre instrument ninja et partis aussitôt. Voyant le Konohajin, je me précipitai vers lui, ignorant la foule qui se rassemblait autour de la structure que j'avais détruit par inadvertance. Comme quoi, je n'étais pas assez intelligent pour songer, automatiquement, aux conséquences de mes actes... J'interrogeais mon équipier destructeur en chuchotant, pour ne pas attirer inutilement l'attention, sachant pertinemment que deux types aux eux vairons ne risquaient pas de passer inaperçus.

- Tu penses que ça va aller ? Il connait ton prénom, ton village et ton apparence, en plus de mon clan, village et apparence... J'espère que le grassouillet va rien dire à personne, surtout que c'est lui qui a attaqué en premier et qui, derrière, s'est vanté de pouvoir nous prendre en même temps. Tu sais où nous pourrions aller pour passer inaperçu ?

J'avais tutoyé l'homme aux cheveux blancs, étrange quand on me connaissait, non ? Et bien, pas tant que ça... Il avait les yeux vairons, maîtrisé quelques techniques de Genjutsu et nous nous étions battu ensembles contre l'envahisseur. Ce n'était pas suffisant pour que je le considère comme un ami ou un ennemi. Mais j'avais également appris qu'il était Konohajin et donc qu'il appartenait à une sous-espèce. Pourquoi respecter un peuple n'existant que pour être réduit en esclavage ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le jeune Sunajin me rejoint à l'écart, peu après ma sortie. Il se dirige vers moi, comme si de rien n'était, avant de me chuchoter :

- Tu penses que ça va aller ? Il connait ton prénom, ton village et ton apparence, en plus de mon clan, village et apparence... J'espère que le grassouillet va rien dire à personne, surtout que c'est lui qui a attaqué en premier et qui, derrière, s'est vanté de pouvoir nous prendre en même temps. Tu sais où nous pourrions aller pour passer inaperçu ?


Un petit sourire se dessine sur mes lèvres lorsque je remarque que le Serika me parle naturellement, et pas comme un déchet. C'est toujours agréable. Pour ce qui est de notre couverture, j'avais déjà réfléchi à ce point, je lui réponds donc instantanément, tandis que la foule se fait de plus en plus nombreuse, d'un énigmatique :

"Suis moi !"


Et je n'en ajoute pas plus. La foule importante risque de nous ralentir si nous trainons trop, et même si un gros tout nu est un spectacle qui mérite tant de foule, ils passeront vite à autre chose. Comme nous rechercher...
Je mène donc notre marche rapide, passant dans d'étroites ruelles éclairées par de petits globes en papier, dans lesquels sont placées de chaudes bougies. Le vent léger fait danser nos ombres sur les murs, et nous devons éviter les cordes à linge pendant dans les avenues. Nous arrivons finalement, après deux minutes de déambulation, sur une avenue marchande plus empruntée. les gens se promènent, en kimono aux couleurs du festival, et si la plupart sont absorbés dans la contemplation des échoppes, nous ne passons pas inaperçus.
Tant pis, nous sommes là ou je voulais que nous soyons. Je sens que le jeune homme derrière moi veut m'interroger, mais nous touchons au but, les questions attendront.
Je repère enfin le lieu que je cherchais depuis le début... Un magasin de vêtements. Je m'y approche à grands pas, rejoint par mon jeune acolyte, et je lui lance :

"On va se fondre dans la masse... En devenant de simples touristes sans histoire. Et puis, les kimonos sont vraiment pas mal !"

J'attrape un kimono à ma taille, rouge et or, aux couleurs du festival. Parfait. J'en envoie un plus petit à mon acolyte du moment, bleu et vert. Il change du mien, et c'est tant mieux... Habillés pareils, nous aurions eu l'air encore plus suspects. J'attrape aussi un sac, et l'indique au jeune homme :

"On rangera nos affaire là dedans... Change toi, je vais payer."

Fugitifs, d'accord, mais pas bandits. Je règle rapidement nos achats en donnant un ryo à la femme d'âge mur qui gère l'établissement et en indiquant que je payais pour moi et le jeune Serika.Elle  s'incline bien bas en me remerciant. Je lui fais signe de se redresser, un peu gêné, puis je me change rapidement avant de le rejoindre.
Je lui donne le sac, dans lequel j'ai déjà rangé mes affaires, dont un parchemin explosif. Sans mon manteau habituel, je me sens presque nu... Mais j'ai quand même gardé un kunai sur moi, sait on jamais. Je dis ensuite au Sunajin :

"Bon, ça c'est fait. Les yeux maintenant..."


Je sors un bandeau noir, sans insigne du sac, que je lui tends.

"Tiens, cache un de tes yeux là dessous. Moi, je fermerai juste le blanc, j'ai l'habitude..."

J'observe mon acolyte un instant. Avec son kimono et son bandeau, il a tout d'un vrai touriste. Je me décide enfin à lui expliquer mes choix :

"Des Itachi, il y en a plein, et des Konohajin aussi... Ils vont chercher un shinobi, pas un simple touriste." Je lui adresse un sourire, peut-être pour excuser mon mutisme : "Quand à toi c'est encore mieux... Un membre du clan Serika n'a pas de signes particuliers, donc tu passe encore plus inaperçu que moi... Tu me sers presque de couverture, en fait."

Je conclus : "De toute manière, nous ne sommes même pas surs que le témoignage du gros soit pris en compte... Ils vont juste voir un gros type tout nu qui parle tout seul et devant un trou dans le mur. Et ils seront surement trop débordés par des incidents mineurs comme le notre pour rechercher deux personnes dans une telle foule. Ce ne sont que des mesures de sécurité élémentaire..."

Débarrassés de ce poids, une nouvelle opportunité s'offre à nous. Le festival va vraiment commencer, la nuit tombant... Peut-être qu'une visite tranquille des différents jeux lumineux nous permettra de passer simplement du bon temps, sans gros lard pour nous déranger ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Je suivais mon aîné dans les rues de Baransu, tentant de faire abstraction des regards qui se posaient sur mon acolyte et moi-même. Qu'est-ce qu'ils avaient ces crétins ? Ils n'avaient jamais vu de shinobi ? Ils ne savaient pas que les yeux vairons pouvaient exister ? Enfin, ils pensaient peut être que nous étions maudits... J'avais déjà croisé des personnes pour qui pareils iris étaient symboles du démon et d'autres qui, au contraire, les trouvaient magnifiques, mais ce n'était absolument pas une raison pour nous fixer comme ça. La politesse, ils connaissaient ?

Je ne comprenais pas vraiment où le Konohajin comptait m'emmener et je commençais clairement à me poser des questions, mais je le suivais quand même, en attente d'une idée de génie qui pourrait jaillir dans mon esprit d'un moment à un autre. Finalement, nous arrivâmes face à une boutique... Je haussai les sourcils, plutôt surpris par cela. Je n'aurais jamais imaginé qu'il m'emmènerait faire du shopping, mais soit.

"On va se fondre dans la masse... En devenant de simples touristes sans histoire. Et puis, les kimonos sont vraiment pas mal !"

Il me tendit un kimono bleu et vert que je m'en alla mettre aussitôt, puis je dissimulai, comme il me l'avait conseillé, mes affaires dans un sac. Tout cela sans dire un mot. J'étais plutôt perplexe... Et cette sensation que je n'aimais guère s'accentua lorsqu'il me tendit un bandeau pour que je cache l'un de mes yeux. Avec ça, j'étais pratiquement sûr que j'attirerais encore plus l'attention que sens, mais je partis du plaisir qu'il savait ce qu'il faisait grâce à son expérience sans doute supérieure à la mienne, quand bien même j'eus froncé les sourcils.
J'écoutais les arguments de cet Itachi, il y avait une logique derrière, mais il n'était pas impossible que je sois identifié, moi... Tout le clan Serika n'était pas à Baransu et il suffisait que cela remonte au Kazekage pour que je puisse avoir quelques problèmes. D'autant plus qu'en tant que Genin, je n'avais pas le droit de sortir du village sans être accompagné, de ce fait, il était facile d'éliminer un certain nombre de suspects et si l'autre parlait des yeux vairons, il y avait de fortes chances pour que je sois le premier accusé. Si je venais à être dans une position compromettante, je n'aurais plus qu'à jouer la carte du pauvre Genin faiblard, aux capacités insuffisantes pour causer de tels dégâts -surtout face à un type de ce niveau- et rejeter la faute sur quelqu'un d'autre. Quelqu'un de type Konohajin...

- Je suis Genin, de nombreux facteurs me sont défavorables.

Je ne comptais pas entrer dans des détails inutiles et qui risquaient de trahir l'organisation de Suna ou de mon clan, néanmoins, je lui fis par de mon appréhension... J'espérais cependant que l'homme aux cheveux blancs avait raison et que l'on ne se ferait pas coincer. Je n'avais pas envie que l'on me tape sur les doigts ou pire... Impossible de savoir ce que le dirigeant suprême était capable de faire subir à des perturbateurs pour les punir. A mes yeux, ma seule chance de survie était donc que ce dernier n'apprenne rien sur cet incident. J'étais même prêt à prier n'importe quel dieu pour que rien n'arrive à ses oreilles ou qu'il lui arrive un malheur et qu'il ne soit plus en mesure de me sanctionner et ce, même si je le respectais pour sa force et la crainte qu'il pouvait inspirer.

- Je n'ai pas vraiment envie de traîner au risque de me retrouver dans une situation sensible, mais pourquoi pas faire un tour à quelques stands ?

Sur ces mots, je pris la direction d'une des allées principales où se trouvait le plus de marchands en tous genres, surtout des arnaqueurs et vendeurs d'antiquités...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
- Je suis Genin, de nombreux facteurs me sont défavorables.

J'ai un soupir bref. Il semblerait que le Serika n'ait pas totalement compris le principe de notre déguisement :

"Je ne dis pas que nous ne serons pas identifiés comme les auteurs de l'explosion, mais un déguisement nous permet juste de ne pas être retrouvé dans l'immédiat. Et, vêtus comme nous sommes, rien ne nous identifie comme les troubles fêtes que nous avons pu être... L'idée est uniquement de ne pas se faire attraper par la garde et de laisser l'histoire se tasser pour pas rentrer chez nous de force... Peut-être même bien que l'histoire sera oubliée le temps du festival."


Je dis ça d'un ton qui se veut rassurant, mais je doute quand même de mes paroles. A moins d'un évènement majeur, le Hokage risque de me faire passer un sale quart d'heure si il me sait impliqué dans l'incident... Brr. Mais bon, le mal est fait... autant aller de l'avant !

- Je n'ai pas vraiment envie de traîner au risque de me retrouver dans une situation sensible, mais pourquoi pas faire un tour à quelques stands ?


Il faut croire que le jeune homme à été gagné par l’ambiance chaleureuse du festival, les festivités commençant à vraiment se mettre en place avec l'obscurité grandissante... Et les soucis attendrons notre retour, nous avons la chance d'être encore libres de nos mouvements, prêts à nous perdre dans les nombreuses lumières du lieu... Le Sunajin ne perds pas de temps, car il part directement vers une des rues principales.

Les rôles sont changés, et c'est moi qui me met à suivre le Serika. De ruelle en rues, nous arrivons finalement dans l'avenue marchande du festival. La grande et peuplée avenue marchande. La nuit étant tombée, des bougies éclairent les rues, et de grands feus sont allumés ça et là. L’atmosphère devient de plus en plus chaleureuse tandis que l'obscurité refroidit nos corps, et la chaleur humaine nous embarque dans le cortège de touristes. Nous nous arrêtons à diverses boutiques, intrigués par leurs marchandises, et si je ne peux résumer l'immense diversité de produits, une boutique toute particulière m'a particulièrement intrigué.

L'achalandage n'a rien de bien attirant au premier abord, mais en s'y intéressant de plus près... De nombreux bijoux et insignes côtoient les chaines décoratives et armoiries de tout type. Plus ou moins intéressé en premier lieu, mon regard se perds avec passivité dans la joaillerie vendue... Symbole Uzumaki, symbole Uchiha sur une bague, tout y est... Mais mon regard stoppe sur un bijou particulier. Une bague, portant un insigne inconnu, mais terriblement familier pourtant...

Symbole en question:
 

Je m'adresse au marchand tenant la boutique, un vieil homme que le temps n'a pas épargné :

"Excusez moi vieil homme ? Ce symbole, quel clan représente t'il ?"


L'homme, que l'âge n'a pas rendu fou, me répond avec un ton las :

"Si tu veux le savoir, gamin, va falloir acheter la bague avant. C'est 10 ryos."


C'est très cher... Mais mon instinct me hurle que je dois en savoir plus, et j'ai l'impression que cette bague est tout sauf anodine. je lui donne mon argent, que je vois filer avec beaucoup de mal. J'espère qu'il se montrera volubile...

"Merci bien mon gars ! T'est pas une lumière... J'vais te donner tes infos, tu les as fort bien payées. Ce symbole, c'est celui du clan Taksumaki, un clan assez discret qui réside au nord de Konoha dans l'Isthme du gel, plus précisément au marais de Kobie. je sais pas grand chose d'eux, en fait personne sait grand chose d'eux, à part qu'ils ont un œil tout blanc, voire deux pour certains. Mais y'a pas si longtemps, une quinzaine d'année, des membres du clan se sont fait bannir pour une raison quelconque, c'est pas mes affaires... Mais bref, j'ai trouvé ça sur le cadavre d'une femme du clan pas loin de Konoha. Maintenant que vous l'avez acheté, il est a vous."


Je reste un instant sans réagir, mes jambes menaçant de lâcher sous mon poids. Mon oeil blanc est fermé, grand bien m'en fasse, car même lui aurait fait le lien. Il existe donc un clan dont les globes oculaires sont semblables au mien, ce fameux clan que je recherche activement... Le clan Akane n'était qu'un leurre, depuis le début... Je me sens transporté, survolté.

Le clan Taksumaki, hein ? Le marais de Kobie ? Telle serait ma prochaine destination...

Je glisse la bague à mon doigt, avant de reprendre ma lente marche au rythme du cortège, plongé dans mes pensées. J'avais donc bel et bien une origine, probablement le fils d'un exilé du clan. Mais je dois calmer mon enthousiasme... Un clan ne veut pas dire une appartenance. Mes parents ont étés exilés, et il doit y avoir une raison à cela. je ferai mieux de me méfier tant que je n'en sais pas plus. Mais j'irai à leur rencontre, un jour... a la fin du festival.

Les festivités continuent une partie de la nuit, et je rattrape mon acolyte rapidement après l’anecdote de la boutique. Nous nous promenons, assistant à de grands spectacles de lumières, observant les individus venus de tout les coins du sekai pour vivre ce moment, contemplant les échoppes de tout style, nous laissant entrainer dans l'incroyable festival. Mais mes pensées sont fixées sur autre chose, sur ce clan...
Nous finissons par nous arrêter à un restaurant classique. La faim commence à se faire sentir à cause de notre longue balade nocturne, et je commence à me lasser de marcher. je propose donc une pause au Serika :

"Ça te dirait qu'on stoppe pour manger ? Je commence à être las de la promenade, et tout ça m'a ouvert l'appétit..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 167
Expérience:
201/250  (201/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Repousser le plus possible la découverte de notre identité et la punition... Cela se défendait. A vrai dire, oublier notre culpabilité était sans doute la meilleure chose à faire, alors comme le Konohajin, je décidai de me laisser aller et bientôt, nous nous trouvâmes dans l'une des allées principales. Je m'arrêtais à chaque stand où je voyais que l'on pouvait acheter des tissus ou fils de qualité pour coudre. Je n'avais pas apporté tout mon attirail et puis, de toute façon, il y avait des matériaux que je n'avais jamais vu auparavant et sur lesquels j'aurais bien aimé travailler. Alors, en toute logique, j'en achetai des échantillons pour tester. Puis, j'observais quelques stands vendant des bijoux, vases et autres objets anciens.

Tandis que je m'étais posé devant un mobilier en bois, Itachi s'était stoppé quelques mètres plus loin, semblant s'intéressé à une bague... Je n'aurais jamais imaginé qu'il s'intéresserait à ce genre de choses mais ce n'était pas mon problème. Je sentais que je devais le laisser tranquille ainsi je m'installais contre une structure solide, dans un coin de la rue. Néanmoins, je me permis de faire appel à l'un des jutsu de mon clan, fermant l'oeil caché sous le bandeau, alors que des marques noirs apparaissaient autour de mes eux, pour observer l'objet qui fascinait tant le ninja, au cas où celui-ci ait été doté d'une certaine valeur... Puis, l'oeil de sable formé et la bague vue et re-vue, je cessai d'utiliser mon Kekkei Genkai et attendis sans bouger que l'autre en ait fini avec le vendeur.

Nous reprirent notre tour du festival comme si de rien n'était. Il y avait de sublimes jeux de lumières, des artistes de rue et même des musiciens. C'était vraiment impressionnant pour des roturiers. S'il avait des esclaves avec pareils talents et pas trop cher, je n'allais certainement pas dire non. Inconsciemment, nos pas nous menâmes jusqu'à un restaurant. Mon estomac cria famine mais je l'ignorai... Et je soufflai face à la proposition de l'homme aux yeux vairons, il était temps que je rentre. Il fallait que je vérifie si l'incident était parvenu aux oreilles de mes supérieurs et que je tente de les apaiser si c'était le cas.

- Je suis navré, mais je vais devoir rentrer... Je n'ai aucunement envie de faire ami-ami avec quelqu'un que je risquerais de tuer sous les ordres du Kazekage. Ce fut cependant un plaisir de constater qu'il existe des personnes civilisées chez Konoha, bien que le combat ne semble pas être ton point fort, Itachi.

Ma dernière phrase avait été prononcé avec un ton plutôt moqueur. Partir était la meilleure chose à faire. J'avais déjà été bien trop proche de cette personne, je pouvais être puni rien que pour avoir osé adresser la parole à un Sunajin... Ainsi, je tournais le dos à l'homme aux cheveux blancs après avoir récupéré mes affaires présentes dans le sac commun et je pris la direction de l'auberge où j'avais élu domicile pour le séjour à Baransu...
Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 97
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 225
Expérience:
310/500  (310/500)
Voir le profil de l'utilisateur
L'estomac du jeune Sunajin répond à ma proposition avec enthousiasme, mais son possesseur décline ma proposition :

- Je suis navré, mais je vais devoir rentrer... Je n'ai aucunement envie de faire ami-ami avec quelqu'un que je risquerais de tuer sous les ordres du Kazekage. Ce fut cependant un plaisir de constater qu'il existe des personnes civilisées chez Konoha, bien que le combat ne semble pas être ton point fort, Itachi.

J'ai un sourire un brin décu... C'est à cause de ce genre de mentalités qu'une vraie amitié ne sera jamais possible entre les hommes de ce monde... Mais ce n'est aucunement sa faute, je lui fais donc un signe de la main :

"Pas de problème, et le plaisir fut réciproque. Fais attention à toi..."


J'avais murmuré cette dernière phrase, le Serika étant déjà reparti. Il me fait pitié... Si jeune, et déjà conscient des devoirs d'un shinobi, et des atrocités qui font partie du rôle... Sa vie n'a pas du être simple pour porter de telles pensées. Et malgré ça, il a un côté sympathique indéniable... Je reste planté sur place un moment, me sentant soudainement bien seul. Je hausse les épaules, chassant ce sentiment de ma tête. Ce n'est pas de mon genre de se faire du mouron pour un shinobi d'une autre faction !

Je m'assied donc au restaurant, où je consomme un bol de ramen afin de calmer mon apétit. Pas fameuses, mais efficaces, je les termine sans difficulté. J'examine ma main avec attention, observant la bague nouvellement acquise, passant un doigt dessus, dessinant le contour des formes avec attention...
Non, je ne suis pas seul. J'ai peut-être encore une famille...

Je suis tiré de ma contemplation par le tenancier du restaurant, qui me demande de quitter les lieux. Il a du monde, et j'ai déjà consommé ! Je lui fait des excuses avant de reprendre ma route, direction mon auberge. Se promener dans le festival seul, sans objectif, ne m'attire pas particulièrement... Et mon objectif à changé. Je sais où aller, et pourquoi.

Enfin, si le Hokage ne m'arrache pas les boyaux d'ici là...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.