:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Empire de Tetsu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

WE STAND. [PV: Ikki ]

avatar
Kaguya Sera
Indépendant
Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

Tout semblait s'effondrer. Les murs s'écroulaient, la terre se soulevait et le ciel crachait des flammes. Les jutsus pleuvaient, les hommes tombaient, et tous les espoirs aussi. Des habits déchirés gisaient à terre, des sabres se brisaient, et des corps ensanglantés rampaient. Des déferlements d'énergies détruisaient les bâtiments et brûlaient les plus beaux sakura du Sekai, emportés dans des cyclones invincibles. Tout devint brumeux, et il était impossible de raviver entièrement la mémoire de ces dizaines d'âmes rescapées, encore affectées par ces visions apocalyptiques. Une bataille inimaginable qui pourtant fut bien réelle. 
Sera se réveilla au milieu des décombres. Une jeune âme qui devait être auparavant magnifique. Ses cheveux clairs baignaient dans un liquide infâme et opaque. Le sang s'était caillé sur son visage tuméfié, couvert de boue et de blessures. Sa tenue en lambeau dévoilait un corps usé, couvert de terre et de poussière. Sa jambe était coincée sous un tas de gravas, ce qui devait être les fondations d'une des anciennes structures qui occupaient auparavant cette plaine aride.

Ses grands yeux bleus devaient sûrement un jour avoir vivement rayonnés. Ils ne reflétaient désormais que la vision d'un ciel cendré. Une horrible vision qui s'était éteinte, car la vagabonde sombra à nouveau dans l'inconscience. 
Les minutes paressaient être de longues heures agonisantes. Le temps n'appartenait plus à ce monde, ou du moins fut-il lui aussi transgressé. Personne n'était venu secourir cette pauvre âme en détresse, dont la conscience venait tout juste de se réamorcer. Sera ne sentait plus son corps, il lui paressait lourd et inerte, comme si son âme était prisonnière d'un corps maintenant inutile. Elle ne pouvait pas crier, car ses cervicales étaient déplacées. Elle ne pouvait pas bouger, car sa peau ne dissimulait qu'un sac d'os. La jeune femme désormais épuisée préférait fermer les yeux plutôt que de regarder un ciel bruni, sans soleil ni nuage.

Recouvrant alors doucement la vue, Sera sursauta et revînt à la raison. Son corps s'était finalement entièrement régénéré après ces plusieurs heures de comas. Elle observa sa jambe coincée sous une pile de planches de bois. Elle tira de toutes ses forces pour se dégager, quitte à emporter quelques morceaux de chair dans ce mouvement. Si elle ne ressentait pas la douleur dû à ses capacités, le bruit affreux de la peau pourfendue, des tendons et des nerfs arrachés semblait éveiller en elle une certaine appréhension. La jeune Kaguya devait attendre à nouveau quelques secondes avant de pouvoir marcher. Alors, elle regarda le carnage autour d'elle : seule contre plusieurs ninjas, elle avait probablement manquer de mourir, négligeant complètement son corps, ne comptant uniquement que sur ses compétences pour résister et aller jusqu'au bout de son massacre. A elle seule, elle avait anéanti un camp de Nuke-nin qu'elle savait étroitement lié à ses anciens tortionnaires.

La liberté avait jusqu'à là un goût amer : rompre toute trace de son passé était devenu une priorité, et croyant pouvoir délivrer certains amis disparus, Sera s'était attaquée à une trentaine de ninjas avertis, initiés au ninjutsu. Si elle n'eut pas l'occasion de retrouver Kameyo ni Ikki, elle était désormais convaincue qu'eux aussi devaient être à présent libres quelque part dans le Sekai.
Sa jambe une fois reconstruite, Sera se leva en manquant de trébucher. D'un mouvement vif, elle emboîta à nouveau son genou droit, puis en se redressant, elle constata avec une vue d'ensemble tout le carnage : il ne restait rien du camp, et aucun des trente corps jonchant au sol ne fut épargné de sauvageries abominables. Aucun d'eux n'était entier ou encore vivant.
Et comme pour signer ce massacre et avertir d'éventuels autres renégats à sa recherche, Sera tira hors de son corps sa colonne vertébrale, qu'elle planta au sol. L'os servit alors d’étendard au sommet duquel elle planta la tête de l'une de ses victimes.

La sauvageonne, couverte de sang et portant sur elle des vêtements en charpie, s'en alla poursuivre sa quête : il lui fallait désormais retrouver des pistes qui pourraient la conduire à Ikki ou Kameyo. Consciente de son piteux état, elle n'eut aucun mal à trouver un point d'eau pour se laver. Profitant d'une halte pour se vêtir et composer une armure partielle avec ses propres os attachés par des lianes solides, le soudain envol d'une centaine de passereaux au loin l'interpella. Peu de temps après, plusieurs animaux sauvages fuyaient l'épaisse fumée noire qui dépassait la cime des arbres obstruant l'horizon, et camouflant des jets de flammes.
Bougeant rapidement les narines au rythme de prompts reniflements, Sera sourit soudainement avant de courir à vive allure vers le tumulte. Elle riait, souriait et marmonnait tout en se frayant un passage entre les branches, les hautes herbes et les arbres.

" Ikki-san ! " Cria-t-elle au loin avec de grands signes de mains, passant totalement outre le déluge de flammes et de corps mutilés qui la séparait de son ami enfin retrouver. Joyeuse, elle continua sa course en sautant de dos en dos, de tête en tête, tout en traversant les flammes sans se préoccuper de quelques brûlures qui à peine infligée, disparaissaient. La Kaguya se jeta alors dans les bras de son ami. Il n'y avait pas de doute : grande taille, cheveux gris, parfum unique et indescriptible. Elle qui ne mesurait qu'un mètre soixante dix sept s'était accrochée à lui comme une enfant.

" Je te cherchais ! Je ne sais pas combien de soleils se sont couchés depuis, mais tu es là ! " La joie se mêla à un profond soulagement. La voix râpeuse et médium de la sauvageonne se troubla de quelques fortes émotions. Elle posa alors les pieds au sol et renforça son étreinte tout en faisant l'effort de retenir quelques larmes. Elle murmura finalement, tout en se détachant lentement d'Ikki: " Tu es là et... nous sommes libres. "

Au diable tous ces souvenirs de torture et d'esclavage. Sûrement encore folle de rage et instable du fait de sa très longue incarcération, Sera n'éprouvait cependant plus que de la sérénité depuis le jour où elle avait pu retrouver la lumière du jour après treize années passées dans des galeries affreuses et nauséabondes. Ayant désormais retrouver Ikki, elle était également convaincue que Kameyo devait aussi se trouver quelque part. Peut-être même sur ces terres.
La Kaguya, comme pour s'excuser de tous les meurtres et de toute la violence résultant de sa haine pour les ninjas, s'inclina légèrement avant de reprendre :


" Je ne voulais pas, mais ils ne m'ont jamais laissé le choix. Je les aient tous tués. Hommes et femmes. Tous ceux qui voulaient de nouveau m'emprisonner ou m'empêcher de parcourir librement le monde. On dirait que tout a changé en seulement une décennie. J'ai même entendu qu'il y a des grands villages qui se créés. Que de plus en plus de chefs gouvernent les terres. Mais Ikki, je sais ce que je suis maintenant. Je suis une Kaguya. J'ai rencontrée les miens... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Totoro Ikki
Indépendant
Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
We stand.Feat Kaguya Sera ▬ dialogue en rouge
We stand

Dans ma quête de destruction, Tetsu est toujours le territoire que j’affectionne le plus. Tant de souvenirs refont surface à chaque fois que j’arpente les routes de l’Empire Samouraï. Il n’y a pas à dire, les souvenirs de mon passé ici sont souvent de douloureux moments qui ne font que cultiver la haine que j’éprouve pour ses manieurs de sabres. Combien de mes amis sont tombés sous les coups des maîtres peuplant cette province mortuaire ?  Je ne pourrais les compter tant leur nombre est important. Le sang de mes camarades nourrit encore la faune de cette partie du monde, bientôt leur départ pour l’au-delà prendra un sens et je pourrais enfin connaître la paix et chercher à retrouver ceux que j’aime et que je n’ai pas su protéger.

Sera et Kameyo sont les dernières personnes qui sont importantes à mes yeux, depuis ma sortie de cet enfer, je les ai souvent observé de loin, tel un fantôme, une ombre veillant sur elles. Ce fut à chaque fois la même rengaine, une furieuse envie de leur crier que j’étais là près d’elles, leur dire que je suis en vie et vivre avec elles sans se préoccuper du monde qui nous entoure, vivre pour nous et personnes d’autres. Est-ce une vision égoïste de l’avenir que de vouloir mener une vie heureuse? Oui, c’est pour cette raison que j’ai choisi de prendre une voie différente de celle qui s’offrait à moi. J’ai choisi la voie des armes et de la solitude, celle qui me rend si sombre, si insensible. Je ne vis désormais que pour tuer ceux qui ne mérite pas de vivre, je vis pour détruire, afin que les jeunes enfants de ce monde est un avenir.

Le monde change si vite depuis quelques années, les villages shinobis sont désormais bien implantés, trois villages, trois menaces pour le monde tel que je l’ai connu avant d’être enfermé à Tetsu comme un chien. Cette réunion de ninja est tel une mauvaise chose ? Je le pense sincèrement, oui le monde était en guerre, oui la réunification des shinobis évitent les guerres de clan qui perdurent depuis la nuit des temps. Pourtant je n’y vois qu’un moyen de faire la guerre à plus grande échelle encore. Il n’y a cas voir l’état du Pays du Vent pour se rendre compte à quelle point donné un si grand pouvoir à un homme est dangereux. Le projet était pourtant intéressant au départ ! Mais comme d’habitude l’homme ne peut échapper à ses démons. Il ne voit pas le progrès, le potentiel qu’il pourrait avoir avec un peuple entièrement uni. Non, l’Homme ne voit que ses petits problème personnel, incapable de mettre ses rancoeurs de côté. Il n’y a cas me regarder pour confirmer ce que je dis, regardez-moi, au milieu de tous ces cadavres d’hommes, femmes et enfants pour la plupart n’ayant rien à voir le cauchemard que j’ai vécu autrefois sur ces mêmes terres.

Suis-je devenu le monstre que j’ai toujours combattu ? Certainement! Parfois il s’avère que les chemins que nous prenons sont radicalement différents de ce que l’on aurait voulu emprunter. A l’époque j’avais des rêves et des attentes pour l’avenir, aujourd’hui il n’en ai rien, mes envies sont sombres et sanglantes. Le futur, lui, s’assombrit de jour en jour… Je voulais changer la mentalité des miens afin qu’ils ne soient plus rejeté de tous, ce n’était qu’un euphémisme. Maintenant je joue le jeu de la manipulation, de la trahison et du meurtre, si je suis aujourd’hui sur les terres du Pays du Fer c’est pour le détruire à petit feu en lançant des attaques constantes sur les petits villages du pays. Infâme n’est-ce pas ? Comment Sera et Kameyo me regarderont quand elles verront ce que je suis devenu? C’est la raison pour laquelle je me tiens éloigné d’elles, leur vie doit être meilleurs que la mienne, je suis l’ombre qui veille sur elles, elles n’ont plus qu’à mener une existence heureuse, loin des souffrances qui ont été les nôtres lors de notre captivité.

Au milieu des corps inanimés, pensif, un peu trop surement, je me demande si ce que je fais est raisonnable? Si je ne devrais pas laisser tomber tout ça. Malgré ça j’ai la furieuse envie de tuer chacun d’entre eux afin de leur faire payer ce qu’ils ont fait à tant de gens! Le dernier survivant de ce petit village se relève, il tente de s’enfuir le plus loin possible, malheureusement pour lui, il ne court pas plus vite que mon kunaï et finit par trépasser comme les autres ! Le chaos règne, les flammes brûlent les quelques maisons du petit hameau, projetant des nuages noires visibles à des kilomètres à la ronde. Les renforts seront bientôt là, je vais devoir partir, mais alors que je tourne les talons afin de quitter cette endroit une voix familière retentit. «Ikki-san ! »

Mon esprit se trouble, je suis plus que surpris par cette personne… C’est elle j’en suis persuadé, cette voix je la reconnaîtrais entre mille, elle est là et je peux enfin lui dire que je suis en vie et que plus jamais je ne la quitterais. Pourtant je commence par faire un pas en avant dans la direction opposée comme pour l’éviter. Je tourne ma tête dans sa direction, je ne peux m’en empêcher, elle est bien là c’est elle ! Elle ne devrait pas être là, je ne mérite pour le moment pas de l’avoir à mes côtés. C’est plus fort que moi, je ne peux m’arrêter mon corps réagit tout seul. Je me retourne vers elle sans un mot, l’émotion est trop forte, mais je ne peux pas lui montrer à quel point c’est un soulagement de l’avoir en face de moi. Elle me saute dans les bras, c’est réellement Sera. Je la sers contre moi, les mots sont inutiles, elle a dû le ressentir elle aussi, ce sentiment de bien-être que j’ai ressentis en la prenant dans mes bras.

«Tout va bien, je suis là maintenant… J’ai attendu ce moment des années durant… Il est venu plus tôt que prévu, mais je suis là désormais... »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaguya Sera
Indépendant
Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

WE STAND


Aucun regret – que des blessures.
Dans la joie d'avoir retrouver Ikki, Sera ne se remémora que d'une chose : les sinistres desseins de ceux qui construisaient des bâtiments, de ceux qui maîtrisaient les éléments et qui cherchaient à créer des bannières. Pour la sauvageonne, le temps était venu de choisir un camp et de se battre au nom de la liberté. Car tout comme ce fut son cas, d'autres prisonniers étaient encore maltraités et réduits en esclavage par des soit disant pacificateurs.
Sera, devinant que son très estimé frère d'arme ne lui tenait en aucun cas rigueur de ses très nombreuses et ignobles tueries, se redressa et laissa s'écouler un long moment de silence. Un instant durant lequel tous ces souvenirs et toutes ces émotions émergèrent pour finalement affûté un regard plein de haine et de résolution.  


« Ce sont eux, les monstres. Ils menacent notre monde ; le monde libre qui nous a accueilli. Ils veulent la guerre, et ils l'auront. Une guerre silencieuse, furtive, qui les emportera un par un. Retrouvons Kameyo, et formons une armée. Délivrons les nôtres, informons les clans et reprenons nos terres. »

Parce que la liberté des uns empiète sur celles des autres, Sera avait l'intention de briser ce déséquilibre. La notion de pouvoir se propageait un peu partout dans le Sekai, et elle avait déjà pu le comprendre durant ces treize longues années de souffrances. Il y avait dans certains recoins des hiérarchies ; l'homme abusait désormais de la force si tôt celle-ci découverte. La Voie des Six Chemins inspirait donc la cupidité, chose qui ne devrait jamais proliférer dans le cœur d'êtres en tous points similaires. Et si le Pouvoir devait être détruit par la Force, alors la Kaguya mettra à profit sa presque immortalité pour dresser des armées. Cependant maligne, elle avait bien conscience que la force brute ne pouvait pas suffire face à des organisations bien définies, dirigées par de puissants guerriers. Elle continua alors, les poings serrés :

« Confondons-nous à eux. Apprenons ce qu'ils veulent transmettre pour mieux les vaincre. Comprenons leurs constitutions pour mieux les renverser. Dépassons leurs techniques pour mieux les exterminer. Est-ce que tu me suis, vieux frère ? Il est dans notre droit et notre devoir de ne pas céder ces terres à ces hommes aveuglés par le pouvoir. Ce monde n'a pas besoin des samouraï, ni des ninjas. »

Elle prit les lentement mains d'Ikki et entremêla ses doigts aux siens un court instant, comme pour s'assurer encore de sa présence. Elle le relâcha avant de conclure tout en ouvrant la marche :

« Ensemble, Ikki-san, nous pouvons y arriver sans engendrer plusieurs batailles. Vengeons-nous seulement des coupables et des accusateurs. »
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Totoro Ikki
Indépendant
Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Totoro Ikki1435 mots ▬ dialogue en rouge
We stand.

J’avais longtemps rêvé de ce moment, retrouver l’unes des deux âmes égarées dont j’avais pris soin lors de ma captivité. Malgré tout mon sentiment est partagé, cette rencontre ces retrouvailles ont lieu beaucoup trop tôt. Ca doit être le destin après tout, il semblerait qu’elle doit faire partie de son long périple que j’entreprend. Je ne dois pas lui montrer que je suis tiraillé entre la joie de la retrouvé et l’inquiétude qui m’habite si elle vient à m’accompagné. Nous retrouvons peu à peu nos esprits, elle me regarde, j’observe sur elle de nombreuses blessures infligées par des combats très récents. Qu’est-ce qui lui ai passé par la tête? Je plains toutefois ceux qui se sont opposés à elle. Je me doute qu’elle a fait tout ceci de le but de nous retrouver Kameyo et moi. Par quoi est-elle passée durant toutes ses années ? Je me pose beaucoup trop de questions, nous aurons tout le temps d’en discuter maintenant qu’elle sait que je suis en vie.

« Tu ne devrais pas être là, Sera... Ce n'est pas encore le moment. J'ai vu Kameyo... Il y a six semaines de cela, mais j'ai a nouveau perdu sa trace.»

Elle me raconte brièvement sa vision de l’avenir et ce qu’elle attend de moi, sa vision est proche de la mienne, mais mon opinion est plus radicale. Ma vision du monde ne sera pas comprise par tous et à vrai dire je m’en moque totalement. C’est une affaire personnelle, je me bat pour Kameyo, Sera et cette petite soeur que je n’ai jamais rencontré, c’est à elle que je veux offrir le futur auquel j’aspire. Sera me semble différente d’avant, bien plus humaine, je suis heureux de voir qu’elle n’est pas devenu le monstre qu’ils voulaient qu’elle soit. Elle agit de son propre chef est possède sa propre volonté, en cela je suis heureux et c’est une des raisons qui me pousse à croire qu’elle ne devrait pas me suivre dans la voie que j’emprunte.  

« L'empire, les villages, les clans, aucun d'eux ne mérite de continuer à vivre. Je place les clans au même niveau que tout le reste. Toutes ses guerres incessantes, tout ceci doit prendre fin. Je n'ai besoin d'aucune armée, je les frappes, chacun d'entres eux et tour à tour.»

Mon plan est déjà en marche, frappant chaque faction le plus souvent possible. M’incrustant dans chaque conflit que je peux, agissant pour les deux camps à chaque fois. Les rancoeurs sont tenaces, j’en profitent montant les gens les uns contres les autres pour qu’ils finissent par s’auto-détruire pendant que je regarde tout ça de loin accompagné de ceux qui me sont chères. Je me demande si j’aurais l’occasion de voir ça un jour, qui sait peut-être serais-je spectateur de tout cela depuis l’au-delà. Qu’importe tant qu’elles vivent ! Enfin tâchons de ne pas gâcher nos retrouvailles heureuses. Nous devons rattraper le temps perdu, j’ai un endroit sûr pour cela, une planque que je garde précieusement caché au beau milieu du territoire samouraï.

« Nous devons partir les renforts seront bientôt là, les massacres suffiront pour aujourd'hui. Suis-moi, j'ai une planque à quelques kilomètres au Nord. Tiens-toi à moi, si tu es trop blesser pour marcher. Nous discuterons de tous ça une fois arrivé. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaguya Sera
Indépendant
Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

WE STAND


* Peut-être a-t-il raison... * Pensa Sera en écoutant attentivement Ikki ne promettant que la survie de ceux n'ayant bafoué aucune terre. Néanmoins, elle n'était plus aussi jeune et irréfléchie qu'avant : même si son tempérament de sauvageonne laisserait croire à un cruel manque de réflexion, les nombreuses années passées dans les cachots à épier le monde depuis ses profondeurs l'aura aider à se faire sa propre opinion. Si Sera ne pensait qu'à la mort des chefs de ces nouveaux villages et de ces nouveaux territoires, le point de vue d'Ikki l'interpella tout de même, car même si elle parvenait à tuer ces dirigeants, d'autres pourraient très bien prendre leur place. Alors, au risque de prendre part à ce cercle vicieux qui serai de répéter les mêmes guerres, pourquoi pas y mettre fin aussi tôt que possible, et de la manière la plus radicale possible ?  

" Quoi qu'il arrive, je combattrai à tes côtés. "

Car selon Sera, elle n'y avait rien de mieux à faire que combattre les oppresseurs. Désormais libre et bien décidée à se venger des samouraïs ainsi que des ninjas, elle avait réussi il y a plusieurs semaines à maîtriser les nombreuses danses de combats de son clan. Ayant parfaitement connaissance de ses origines ainsi que du monde actuel après l'avoir en partie parcouru, son autre désir n'était que celui de prolonger sa liberté aux côtés de ses deux compagnons.

" Nous devons partir. Les renforts seront bientôt là. Les massacres suffiront pour aujourd'hui. Suis-moi, j'ai une planque à quelques kilomètres au nord. Tiens-toi à moi, si tu es trop blessée pour marcher. Nous discuterons de tout ça une fois arrivés. "

" Tu te fatigueras sans doute avant moi, vieux frère... " Se moqua aimablement Sera en prenant les devants de la marche au moment où ses multiples blessures continuaient à se refermer à vue d’œil. Finalement entièrement régénérée, elle s'assura de la juste position de ses os par quelques craquements.

Durant le trajet, Sera expliqua ses plusieurs jours passés aux côtés du clan Kaguya. Pour faire une démonstration de la maîtrise de son Kekkei Genkai, elle retira un os de son avant-bras, immédiatement remplacé par un autre. Elle en démontra la résistance en tentant de le tordre, ou en perçant quelques rocs et quelques troncs environnants.

" Le clan Kaguya est nomade et oeuvre toujours en groupes. Tous les membres n'ont pas hérités de ce Kekkei Genkai. J'ignore pourquoi. Peut-être que seulement une lignée parmi les autres en bénéficie... il s'agit d'un pouvoir ancestral qui offre l'immortalité à celui qui le détient. Pendant que nous étions esclaves, j'ai pu comprendre à quel point ce pouvoir n'avait que très peu de limites. Mon squelette est extrêmement résistant, et jusque-là, personne n'a été capable de le briser. Je peux me régénérer de mes blessures et manipuler mon propre squelette qui lui aussi, instantanément, se reconstruit. Mon clan m'a appris à maîtriser le shikotsumyaku et à me battre avec, mais mon seul but étant de vous retrouver, je les aient quittés. "

La jeune femme se débarrassa vulgairement de l'os et s'agrippa gaiement au bras de son ami. Lui aussi devait avoir connu beaucoup de choses depuis sa liberté, et elle se hâta de lui demander de lui raconter son périple :

" Et toi, depuis quand tu es libre ? Qu'est-ce qui t'es arrivé ? "
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Empire de Tetsu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.