:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mission de rang C] Les charognards[PV Akai & Tensai]

avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 38
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 67
Expérience:
100/250  (100/250)
Voir le profil de l'utilisateur

Equipe Improvisée


Et voilà... Je me faisais encore une fois traîner partout par le premier venu... C'était une manie ou quoi ? J'avais la tête d'une serpillière ou ça se passait comment ? Etait-ce normal que je me laisse faire comme ça ? J'avais l'impression d'être une marionnette ou un esclave... En tous cas, je me retrouvai dans la salle de commandement, avant d'avoir le temps de comprendre quoique ce soit. Apparemment, j'allais devoir faire équipe avec des Genin pour arrêter ou exécuter des pillards. Je ne comprenais pas la raison pour laquelle des types dépouillant des morts ou des pillards devaient être punis... Mais, comme à mon habitude, je jouais l'hypocrite face aux hauts-gradés avant de me rendre aux portes de la citadelle. Il fallait que j'attende les deux autres gugusses là bas. Une fois arrivé sur place, je m'adossai à la muraille et observais les passants...

J'espérais que les deux autres ne tarderaient pas à arriver. Certes, j'en avais un peu marre d'être traîné partout par tout le monde sans avoir le moindre mot à dire, mais cette mission était l'opportunité parfaite pour faire augmenter la notoriété du clan Serika et de Suna. En plus, j'allais peut être trouver cela distrayant de m'occuper des pillards. C'était une sorte de chasse à l'homme après tout. D'ailleurs, je pouvais très bien commencé sans les autres Genin, il me suffisait d'observer attentivement les alentours et d'arrêter toutes les personnes me paressant louche pour les interroger quitte à utiliser la force pour cela. Si les autres m'étaient trop de temps par contre, du genre plus d'une heure à arriver, je comptais bien accomplir ce travail tout seul, en appuyant bien sur le fait, dans mon compte rendu, que mes partenaires n'étaient que des boulets incapable de faire preuve de rigueur.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 103
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 347
Expérience:
378/500  (378/500)
Voir le profil de l'utilisateur

Les charognards (ft. Serika Senri et Uchiha Tensai)


La mission qu'on avait remise à Akai était pour le coup plutôt simple : il fallait enquêter sur des possibles pillards qui profitaient que la ville soit à feu et à sang pour dévaliser les commerces. Il avait, lui et ses compagnons improvisés, l'ordre de les livrer à la justice ou de les exécuter une fois des preuves réunies. Évidemment, Akai, ayant encore le souvenir de la mission de l'an passé, compte bien privilégier la première méthode à la deuxième.

Une fois la mission comprise, Akai sortit de la citadelle et chercha du regard son équipe. Il aperçut un jeune homme plus loin, qui, en ces temps de crise, ne faisait rien de particulier, seulement en train d'attendre. Il décida donc d'aller le rencontrer.

- Bonjour ! Tu es bien un des membres qui a été assigné à la mission concernant les pillards qui séviraient en ville ? lui demanda-t-il.

Le jeune homme avait une particularité étonnante : ces yeux n'avaient pas la même couleur. Au premier abord, cela perturba l'Uzushiojin, qui lui tendit alors la main et se présenta :

- Enchanté ! Je suis Miyamoto Akai, shinobi d'Uzushio. Et toi, tu es ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 38
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 67
Expérience:
100/250  (100/250)
Voir le profil de l'utilisateur

Rencontre


- Bonjour ! Tu es bien un des membres qui a été assigné à la mission concernant les pillards qui séviraient en ville ?

J'avais vu ce type venir de loin et je m'étais interrogé sur ce qu'il faisait là, maintenant je n'avais plus aucun doute à ce propos. J'applaudis. Bah quoi ? Il était doué l'autre zigoto pour avoir deviné que j'attendais quelqu'un ici pour effectuer une mission. Mon bandeau shinobi, placé autour de mon bras droit n'était pas assez visible ? Je mourrais d'envie de le traiter de macaque stupide, inutile et puant, mais je me retins. Il fallait que l'on travaille, ensemble. Ce type sentait la plèbe de loin, très loin... Mais, je pouvais le supporter, un moment du moins... Je lui souriais donc, les traits du visage un peu tendus cependant, puis je m'inclinais face à lui avant de lui répondre.

- Mais vous êtes un devin, ma parole !

Des cheveux noirs, des yeux rouges, la peau pale... Il était plus grand que moi et semblait également plus âgé, mais cela ne signifiait évidemment pas plus intelligent pour autant. D'ailleurs, il m'avait l'air un peu simplet, ce qui ne m'empêchait pas de lui serrer la main lorsqu'il me tendit la sienne. Sans aucun doute un crétin pacifiste d'Uzushio, je n'en avait jamais encore vu en vrai, mais c'était assez impressionnant, ils étaient plutôt connus ces sauvages des îles. Ils appartenaient à une sous-espèce alors, en toute logique, je me demandais s'il comprenait les paroles d'un véritable être humain, d'un être évolué tel que moi. Mais, je ne pouvais lui cacher ma supériorité, son destin était irrémédiable, il allait fatalement se retrouver à ramper aux pieds d'un Sunajin. Evidemment, j'avais remarqué son regard qui s'était arrêté sur mes yeux. Que pouvait il bien penser ? Répugnants ? Singuliers ? Divins ?

- Serika Senri de Suna, ravie de faire votre connaissance disciple Miyamoto.

Je dégageais, aussi vite que je le pouvais, ma main de la sienne, tout en gardant un air poli. Puis, aussi discrètement que possible, j'essuyais ma main sur un out de tissu, après quoi je proposais au samouraï raté de commencer à travailler malgré l'absence du troisième membre du groupe. En effet, pendant ma période d'attente, j'avais vu passer un homme plutôt suspect, chargé d'objets, sans doute des objets volés.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 103
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 347
Expérience:
378/500  (378/500)
Voir le profil de l'utilisateur

Les charognards (ft. Serika Senri et Uchiha Tensai)


- Mais vous êtes un devin, ma parole !

Dès la première phrase, ce genin ne plaisait pas à Akai. Son ton sarcastique le rendait condescendant. Il était mince, petit, plus jeune que lui, et pourtant, il avait tout l'air de se prendre pour un être supérieur.

- Serika Senri de Suna, ravie de faire votre connaissance disciple Miyamoto.

- Et bien, enchanté de faire connaissance avec un membre du célèbre clan du sable. Même si vous n'avez pas l'air très impressionnant, chuchota Akai dans sa barbe.

Le Serika retira vite sa main de celle du Miyamoto, comme dégoûté. Donc, l'impression de l'Uzujin se confirmait, il le prenait de haut.
Il proposa alors de commencer à travailler. Akai recommença ses messes basses :

- C'est à Suna que vous devriez commencer à travailler...

Bon, il est temps qu'ils se lancent dans cette mission. Ils commencent donc leur recherche d'éventuels bandits dans les rues de la ville quand ils aperçurent un homme dans une boutique, il n'avait pas remarqué les deux shinobis, trop occupé à voler dans la réserve d'argent du magasin. Akai sortit son kunaï et s'approcha lentement du voleur. Il ne savait pas ce que comptait faire Senri, mais il avait bien l'intention d'arrêter en douceur le criminel. Il décida de jouer au gentil policier en s'éclaircissant la voix puis dit :

- Monsieur, vous êtes en état d'arrestation.

Le truand se retourna alors et écarquilla les yeux à la vue des deux gosses puis se mit à tenter de s'enfuir. Se lança alors une course-poursuite entre le larron et les genins.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 38
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 67
Expérience:
100/250  (100/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir échangé quelques paroles, par pure politesse, nous décidâmes de nous mettre au travail malgré l'absence du troisième Genin, appartenant au village de Konoha. Voilà de quoi me faire une idée du sérieux et de l'implication de ce village ou du moins, du manque de rigueur des moins expérimentés. Je me retrouvais donc à faire équipe avec un absent et un type pacifique, génial ! Maintenant, je regrettais vraiment d'être venu à Baransu avec des membres de mon clan. Je soupirais en pensant que ceci n'était que le commencement... Une guerre entre samouraïs et ninjas, nous étions vraiment dans de beaux draps ! Heureusement que les chefs n'étaient pas assez stupides pour envoyer des Genin en première ligne. J'espérais que toute cette histoire serait réglée bien assez tôt et que tous ces crétins de Tetsu seraient anéantis.

En attendant, le Miyamoto et moi-même devions nous occuper des "charognards" et nous tombâmes bien assez tôt sur quelqu'un qui était en train de récupérer tout l'argent d'un magasin. Je restais en arrière, observant calmement les agissements de l'Uzujin qui voulait arrêter le brigand en douceur. Evidemment, celui-ci n'avait clairement pas envie de se laisser faire, d'autant plus qu'il devait avoir un espoir puisque nous étions des gosses, à ses yeux. Il commença donc à courir, malheureusement pour lui, les courses-poursuites n'étaient pas trop mon truc.

- Oya oya... Où crois-tu te sauver ?

Si Akai était un gentil flic, moi j'étais sans aucun doute le méchant flic. Je me moquais complètement de blesser ou de tuer cet homme, les ordres étaient clairs et sans appel "régler ce problème" et, les exécutions étaient tolérées. Le règne de la terreur était, à mes yeux, le meilleur. On respectait et craignait les puissants à la poigne de fer, on faisait tout pour éviter la punition. Si des pilleurs voyaient les cadavres d'autres pilleurs, ils prendraient peur et cesseraient leurs "ignobles" actions. Je n'eus donc aucun scrupule à lancer un kunai et trois senbon sur le fuyard. Evidemment, pour les senbon, j'avais visé les jambes, ainsi, j'étais sûr qu'il cesserait de courir. Et, atteint par mes projectiles, il tomba à terre, comme prévu, mettant fin à la course poursuite. Arrivé aux côtés du hors-la-loi, je lui écrasais la main droite de mon pied gauche.

- Ce que tu as fait était mal, très très mal... Tu dois être puni pour cela et si cela dissuade les autres pilleurs de continuer, c'est encore mieux. Qu'en pensez-vous, très cher ami ?

Mon regard s'était posé sur le Miyamoto tandis que mes lèvres formaient un sourire, ma méthode semblait pour le moment bien meilleure que la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 103
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 347
Expérience:
378/500  (378/500)
Voir le profil de l'utilisateur

Les charognards (ft. Serika Senri)


Décidément, nous allions devoir faire cette mission sans le troisième membre prévu au départ. Ce devait être si je ne m'abuse un genin de Konoha. Mais bon, ne nous précipitons pas trop vite sur les interprétations de son absence, peut-être a-t-il eu des soucis en route.

Celui que notre quête désignait comme un charognard se mit alors à fuir. Je pensais que nous allions nous lancer dans une course-poursuite mais Senri crut bon devoir utiliser la manière forte. Je préférais ne pas le blesser ou en tout cas ne pas le tuer mais Senri n'en avait que faire, il envoya un kunai et trois senbons. Les senbons l'atteignirent aux jambes, retirant donc toute possibilité de fuite. Le Sunajin s'approcha donc du bandit et lui marcha sur la main droit.

- Ce que tu as fait était mal, très très mal... Tu dois être puni pour cela et si cela dissuade les autres pilleurs de continuer, c'est encore mieux. Qu'en pensez-vous, très cher ami ?

À l'écoute de mon jeune "ami", je décidai de jouer moi aussi le jeu, pour paraître menaçant aux yeux du criminel, en me positionnant dans l'obscurité, pour que seuls mes yeux rouges ressortent. Je m'accroupis alors devant lui et lui dis :

- Le vol, c'est mal. Haha, ça a l'air simple dit comme ça. Mais alors pourquoi tu profites de la guerre pour voler ? Comme l'a dit l'autre énergumène, tu vas devoir être puni, et servir d'exemple. Tu vas être notre arme de dissuasion face aux autres pillards. Je vais donc te laisser au main de mon jeune ami. Alors le Serika, que compte-tu faire ?

Je décidai alors de me retourner et d'observer les alentours, pour détecter si un autre criminel s'approchait mais aussi et surtout pour ne pas voir les atrocités que mon compagnon de mission pourrait lui infliger. J'espérai sincèrement que ma mission finisse au plus vite, je ne l'aimais vraiment pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 38
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 67
Expérience:
100/250  (100/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Le Miyamoto avait bien compris comment cela marchait et semblait se plaire à jouer le jeu avec moi. Je n'allais certainement pas m'en plaindre, je préférais ça à ce qu'il s'oppose ouvertement à moi. Enfin, il sur-jouait et utilisa un terme pour me qualifier que je n'aimais guère. Essayait-il de me faire passer un message ? En tous cas, il me laissait libre d'agir à ma guise et, même s'il m'insultait, ce simple fait le pardonnait. Après tout, qu'était une petite insulte ? Pas grand chose, rien du tout même. Je n'avais pas à laisser le langage me restreindre et me rendre malheureux.

- Alors le Serika, que compte-tu faire ?

C'était une très bonne question... Il y avait tant de façon de punir un hors-la-loi... Comment savoir ce qui était le mieux ? Lui donner la mort ? J'avais déjà donné la mort... Ce n'était pas quelque chose de si compliqué lorsqu'on avait pris conscience que la mort allait arriver, un jour ou l'autre, et que les shinobi n'étaient que des instruments de la Mort. La pitié ne servait à rien mis à part à se faire poignarder dans le dos. Seule la cruauté était récompensée dans ce monde. Seule la sévérité et la force pouvaient permettre de régner et de vaincre, Serika Senshi en était la preuve. Et, je comptais clairement prendre exemple sur cet homme et donc, me faire respecter et m'élever parmi les ninjas grâce à la peur que je voulais inspirer.
Ce fut donc sans remords, bien qu'avec un peu -beaucoup- de dégoût que j'égorgeai le criminel avant de demander à Akai de m'aider à le pendre, ce qu'il n'accepta pas, en qualité de shinobi au coeur tendre. Je transportais donc le mort, avec difficulté mais je le transportais quand même, jusqu'à la plus grande place de Baransu où je pris la peine de l'installer confortablement au centre. Puis, innocemment, comme si de rien n'était, je construisis une pancarte sur laquelle j'écris, avec le sang du défunt : "Voici ce qui attend ceux s'abaissant à piller les demeures tandis que des samouraïs et ninjas combattent pour le salut de Baransu". Mon partenaire, pendant ce temps, avait fait un petit tour visant à chercher s'il n'y avait pas d'autres charognards dans le coin, après quoi nous partîmes faire notre rapport...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.