:: Zone Hors RP - Arène :: Combat amical Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Même pas mort. Kuro, Takeshi, Benzaiten et Orochi]

avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 164
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 17
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Comment je m'étais retrouvé embarqué dans une aventure comme ça? A devoir me battre dans une grande arène circulaire de trente mètres de rayon, face à deux indépendants tout en étant aux côtés d'un Uzu-jin. Probablement que je ne connaîtrais jamais la réponse, mes souvenirs sont troubles et la seule chose dont je suis certain, c'est que je vais devoir me battre pour sortir d'ici vivant. Je regarde mon coéquipier qui n'a pas l'air bien malin, à être aussi légèrement vêtu pour un combat comme celui-ci, qui va définitivement être le dernier pour au moins deux de nous quatre.
Nous nous toisons chacun un bref instant, situé en binôme de part et d'autre de l'arène, prêt à me battre. Quelques arbres et une petite colline sont au centre de l'arène, pas vraiment une position stratégique mais il peut toujours y avoir un moyen d'exploiter ça en fonction de la situation. Je me refuse à tout commentaire à propos du soleil qui est à son zénith ; au moins personne d'entre nous n'aura le soleil dans les yeux pour la bagarre, c'est déjà ça de pris. Surtout lorsque les combats s'annoncent violent ainsi.
Je détaille brièvement du regard nos deux cibles : un samouraï de l'empire, assez grand d'ailleurs, et une femme avec un sabre qui a l'air de plus briller par son physique que son esprit. Enfin, je dis ça mais si elle est là face à moi, c'est très probablement parce qu'elle en a dans le réservoir, à défaut d'en avoir dans la tête. Aussi, je fais comme tout bon Suna-jin, je charge.
Je charge, et au bout d'une vingtaine de mètres de course effrénée en composant des mudras, je freine des deux fers avant de lancer la danse.

-Nuage de poison! J'expire un nuage d'air vicié sur cinq mètres.

La brume opaque violette s'étend devant moi sur une autre quinzaine de mètres. J'ai couru 20 mètres, ça fait que pour l'instant sur une longueur totale de soixante mètres de diamètre, on possède l'avantage du terrain en l'ayant aux deux tiers. Je recule en trottinant, regardant à droite et à gauche en veillant à réprimer tout mon chakra, la suite va être amusante.

Rapport de situation :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 54
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
77/1200  (77/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

FTMT



Benzaiten & Orochi & Takeshi & Kuro

J'avais loupé une étape. Ou plutôt... J'avais ENCORE loupé une étape. Bordel. J'étais à ce moment-là coincé dans une espèce d'arène avec file d'attente, patientant le temps que mon nom n'était pas encore visible sur les différentes pancartes et autres écriteaux. Dire qu'à la base... Je cherchais juste à rejoindre un club de naturisme, ce genre de personnes aimant la culture des plantes et de la nature, en parfaite symbiose... Alors pourquoi je devais attendre mon nom pour pénétrer dans l’arène ? Ils m’avaient pris pour une vachette ?! Ce n’était pas vraiment l’idée que je me faisais d’un club de culture et de mains vertes, hein.
Mes accompagnateurs, quant à eux, étaient partis sur la droite. Dans les bains naturistes. Mais en fait… Je crois que je m’étais tout simplement planté de chemin et, à force de toujours partir Martel en tête, n’avais pas fait attention. Eux devaient probablement se douter que j’avais pris le bon chemin.

Bah, ce n’était pas un soucis. J’avais toujours aimé me  battre et aimerai toujours. C’était sûr ! De ce que j’avais compris, les équipes étaient constituées de sorte à ce qu’on se batte en binômes d’horizons différents. Aussi, lors de mon inscription complètement imprévue, on m’annonça que j’allais prouver mes forces auprès d’un Sunajin et que nos adversaires seraient tous deux des Shinobi indépendants. Du moins, un Shinobi et une Kunoichi. Soyons exacts et rigoureux !!!
Finalement, le tableau d’affichage fut changé et voilà que mon nom était apparu dans les vestiaires. Parfait ! Habillé (pour le moment…), je me dirigeai droit vers l’arène lorsqu’une patte d’oie (le chemin, pas l’appendice) se montra derrière moi. De là jaillit mon adversaire. D’aucun de nous ne fut pipé mot. La tension était à son comble. Puis, alors que la lumière se faisait plus vive, je tournai légèrement le regard en sa direction.

« Kuro, Genin d’Uzushio. On va leur botter le cul, grand ! »

Peut-être qu’il m’avait répondu. Peut-être pas. J’avais à présent des œillères et étais dans ma bulle. Je n’avais plus qu’un seul objectif en tête : les massacrer. Les pulvériser. Montrer que, malgré mon bas grade, je valais certainement mieux que tous ces Jûnins qui avaient obtenu leur titre en chocolat grâce à de la poudre de perlimpinpin. Mon nouvel allié semblait lui aussi dans le même état d’esprit. Et pour preuve : il s’élança sur une vingtaine de mètres, une course frénétique et enragée avant de s’arrêter net, comme un taureau dont on aurait captivé l’attention avec un vieux drapeau rouge. De là, un nuage violet et ô combien sinistre s’étendit sur cinq mètres et dont le champ d’action était somme toute moyen. De mon côté, j’avais fait des mudras. « Hyôton ! Fubuki ! » Des hirondelles naquirent et fusèrent en direction de la plus frêle de mes deux adversaires, profitant du poison pour masquer leur trajectoire et cible. Il ne me restait qu’à espérer que ça touche…  
(c) AMIANTE



Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Fight


« 悪弊 ▬ Battle. »


Patientant calmement dans la pénombre des coulisses de l’arène, la vipère se tenait debout, passant délicatement sa main sur le manche de son sabre. Un grincement retentissait, les portes s’ouvriraient afin de laisser place à un vaste étendu de verdure mélangé à du sable.

La voilée, en l’occurrence, s'était présentée dans l'objet de jauger ses capacités à l’heure actuelle, sachant pertinemment que son potentiel destructeur ne se trouvait pas au summum de son paroxysme. Ceci figurait donc, comme un test quant à ses aptitudes au combat.

Sortant alors sous ce soleil scintillant, tel un gladiateur de légende, l’apparition soudaine de la Reine des os engendra une rafale de cris hystériques, brouhaha incessants semblables à des incantations maléfiques venant des gradins et de la foule en délire. Sa réputation la précédait même au-delà de ses terres, et de ce fait, elle devait conforter sa stature.

Rejoignant son équipier prédéfini et choisi par les organisateurs, elle le regarda du coin de l'oeil sans émettre aucun signe amical ou sympathisant à son égard. Stoïque devant le duo opposé, tandis que sur son faciès malicieux se dessinait une impassibilité et une concentration sans équivaut. On pouvait ressentir chez cette femme, sa nature sans scrupule, présente uniquement pour remporter la victoire et éliminer tous les déchets se trouvant sur son sinistre chemin.

Le signal à peine avait-il été donné, que le sunajin s'empressa d'en découdre avec ses adversaires. Entamant une course à grande enjambée en direction du Samouraï caparaçonné et de la sabreuse. Une prise d'initiative téméraire, Benzaiten quant à elle demeurait sur ses gardes, prêt à répondre au quart de tour.

Le ressortissant de Kaze après s'être subitement stoppé, extirpa un nuage violacé obscur. Face à ce nuage qu'elle connaissait tout particulièrement, elle recula prenant ses distances, mais ce ne fut sans compter l'apparition soudaine d'une volée d'hirondelles cristallines qui traversèrent la fumée opaque et se dirigeaient avec véhémence sur la matriarche Kaguya. À cette distance elle ne pouvait l'éviter, elle dégaina alors son arme de prédilection - profitant de la solidité de son Uchigatana afin de parer les projectiles célestes, mettant un terme à la salve qui lui était destinée, faisant preuve d'une grande dextérité à reculons.

Enfin, elle reprit position en hauteur sur les murs du terrain en dessous tribunes. Benzaiten se trouvait désormais à bonne distance du nuage qui s'étendait peu à peu, alors que celui qui l'avait engendré semblait avoir disparu de la surface. Quant à son coéquipier, elle avait assez foi en lui pour supposer qu'il ne s'était pas fait asphyxier. Rien ne pressait pour l'Hydra, qui restait dans un état d'observation avant de se lancer et de faire parler sa férocité.  


Résumé:
 


©️ naely
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Orochi Otomo
Indépendant
Messages : 149
Date d'inscription : 09/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 100
Expérience:
515/1200  (515/1200)
Voir le profil de l'utilisateur


Je marche lentement en direction de l'arène, qui depuis les tribunes et les entrées percées sur les côtés semblait à un énorme anneau bercé de soleil. Le sable glisse dans mes sandales alors que je porte la main sur mon nodachi, prêt à saigner ou saigner.

Un magnifique exemple d'énantiosémie, le verbe saigner. Il veut à la fois dire quelque chose, et son contraire, et ce de la manière la plus impartiale. Qui peut dire si je vais me vider de mon sang ou purger un ennemi de sa vermeille? Personne, même pas le mot en lui même. L'incertitude est totale et quelque peu rassurante, quand on sait que l'esprit humain se doit d'imaginer le meilleur pour continuer à avancer, il ne faut pas le priver de cette nécessité.

Mes ennemis se dévoilent à moi. Un nudiste bien trop jeune pour montrer son torse et sa pilosité naissante, et l'autre pingouin probablement encore sans dentition de notre dernière rixe. Je les regarde en profondeur n'ayant rien d'autre à faire jusqu'à ce que ma coéquipière arrive.

C'bien ce que je craignais. Je suis avec une nymphe sans vêtements, probablement aussi limitée intellectuellement que sûre d'elle, comme en témoigne son engouement pour les sifflements pervers et les cris de désapprobation vis-à-vis d'une femme guerrière, qu'elle semble prendre pour des hurlements de gloire.

Peut-importe, je la regarde parer les projectiles du nudiste et grimper par dessus le nuage de poison que je ne connais que trop bien. Ça me fait toujours ça de moins à gérer. Je présume qu'elle ne sait pas ce qu'elle fait du haut de son orgueil, mais du moment qu'elle le fait, cela me laisse le temps de courir autour du nuage pour le contourner et sortir mon sabre et esquisser des mudras juste avant de me jeter en coup d'estoc sur nudiste, laissant flasher la lumière sur ma lame bien en direction de ses rétines au dernier moment.

Mon premier coup a pour but de le déstabiliser et de l'empêcher de lancer un quelconque sort, prenant le problème à la racine. Je tente ensuite de multiples taillades rapides, profitant de ma vitesse et de ma portée pour réduire drastiquement ses chances d'esquive et lui refiler quelques ecchymoses


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 164
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 17
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Le samouraï contourne le nuage, je fonce sur lui avec ma vitesse supérieure alors qu'il enfonce Kuro sur le côté, je ne peux pas anticiper sa réaction mais j'ai confiance en lui pour ne pas se faire dégommer trop vite. Je fonds sur la paire et à défaut de m'interposer entre lui et mon binôme d'Uzushio, débarque sur son flanc droit avec un kunaï dans chaque main et porte une estocade au niveau des côtes. Pas grand chose de violent, mais j'attends que l'autre débarque pour entreprendre une action quelconque.

Rapport de situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Hors RP - Arène :: Combat amical-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.