:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu :: Demandes et rapports de missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demande de mission Orochi Otomo

avatar
Orochi Otomo
Indépendant
Messages : 103
Date d'inscription : 09/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 100
Expérience:
314/1200  (314/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 

Je marchais avec vitesse vers le centre de la ville, là où tout le monde se massait pour voir les primes et les récompenses, parlait pour expliquer au marchand du coin ou son voisin de rang ce qu'il pourrait faire avec tout cet argent et enfin se plaindre de ne pas avoir les capacités pour concrétiser ce rêve ma foi mal avenu compte tenu du contexte de la guerre. L'art du meurtre est du sang est au mieux un art, au pire quelque chose à ne pas prendre à la légère, et voir tout ces gens fantasmer dessus me donne envie de les renvoyer dans les grandes forêts pour leur faire réaliser ce qu'une attaque surprise de guérilla simiesque peut avoir comme impact et séquelles sur les plus faibles des plus forts soldats.

J'arrive devant le poste où les bouts de papiers tant observés sont collés aux planches mouillées par la pluie incessante avec un sceaux de cire rouge pétant contrastant avec la pénombre des nuages obscurs. J'attrape celui que je vois et lance un regard haineux au forgeron du coin qui spéculais sur la puissance de son marteau il y a de cela trente secondes.

Des gens ont faim, et se massent devant les réservent de la ville. Ces gens sont la même chose que ce type aux yeux des attaquants, de la chair à pâté, des pertes acceptables. Ou pire, des armes potentielles à l'intérieur des murailles, qu'il suffit simplement d'amadouer pour déclencher une guerre civile et déléguer le soin d'ouvrir des jugulaires à des estomacs creux. Ce n'est probablement un marteau et une grande gueule qui vont pouvoir arrêter tout cela. Ils ne savent pas ce qu'est ce genre de situation. Ils ne savent pas non plus que c'est dans le code d'honneur d'un samouraï que de se battre à la loyale, ils ne savent pas que c'est ce que ce dont ma patrie est capable, et que c'est ce que j'attend d'elle.

Moi je sais, moi je peux arrêter ce massacre. Car je suis Tetsu, je connais l'ennemi car je le porte sur le dos dans mon armure claquante et humide. Je sais comment ils fonctionnent. Et s'il n'auront aucun scrupule à retourner un peuple, testons leur détermination en leur demandant de retourner un sergent vétéran.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dans sa citadelle assiégée, le Seigneur Chûritsu essayait tant bien que mal de lutter contre le chaos qui se rependait dans sa belle citée.
Pour résister à la déferlante d'acier, il aurait besoin de tout le monde : ses troupes, ses samouraïs et surtout, ces invités shinobi.
L'assaut de l'Empire avait pris par surprise la vilel en plein Festival et semer la panique.

Pour tenter d'organiser tout ça et de lutter contre la panique, les Chûritsu avaient ouvert grands les cordons de la bourse seigneuriale et proposaient moult récompenses à même d'intéresser ninja et autres aventuriers errants.
Da la cité assiégée se trouvait donc quelques postes de gardes ou des préposés aux couleurs des Chûritsu affichaient diverses missions.
Et faisait aussi le tri de ceux qui semblaient intéressait, écartant les vaniteux incapables en quête de gloire. Ils avaient besoin de professionnel, d'homme de guerre.

Du coin de l'oeil le préposée remarqua l'arriver d'un homme portant une lourde armure, visiblement pas un ennemi (comprenez qu'il n'avançait pas dans la foule en agitant son sabre et en hurlant au blasphème).
L'intendant fit un geste discret de la main, rassurant un jeune garde qui s'était raidit et se tâter pour chasser l'impudent qui s'était déjà emparée d'un parchemin de mission.
Il avait lui aussi longtemps servit dans l'armée avant de trouver ce poste dans l'entourage de son Seigneur pour finir ses vieux jours... Et il savait reconnaître la trempe d'un puissant guerrier, sans doute un officier.

Le préposé se glissa à coté du smaouraï peu amène. Il ne l'interrogeait pas sur ses origines : le Festival d'Ombre et de Lumière amenait à Baransu shinobi, mais également d'autres spécialiste dans l'art de donner la mort : rônins, aventuriers errants, membre de la pègre et même quelques samouraï "progressistes" curieux du monde ninja et de l'armement étalée ici...
"Merci de votre aide, samouraï-dono." commença en guise d'introduction, avant de donner quelques précisions à l'homme de guerre. "Comme vous l'avez lu sur le parchemin, la panique commence à se répandre dans la populace. Qui dit siège dit inquiétude pour la nourriture. La cité est amplement pourvue, malgré se que pourrait en penser le peuple... mais certains craignent de manquer, surtout si nous devons partager avec nos invités. Et il est à crainte que Tetsu est des agents infiltrés pour semer doute et discorde. Il nous faut protéger d'une main ferme nos entrepôts. Un pillage serait inacceptable. Cependant, nous n'avons pas assez d'hommes : tous nos gardes et combattant défendent les remparts... Il nous faut donc un homme de poigne comme vous pour régler ça au plus vite."

Il hésita, avant de poursuivre. On n'était jamais trop prudent avec les shinobi et autres mercenaires.
"Toutefois... Il s'agit de notre peuple. Le Seigneur Chûritsu serait fort... peiné... Si jamais ça virait au pur bain de sang. Nous comptons sur votre poigne et sur votre modération... Par contre, si vous trouvez des agitateurs de l’Empire… Et bien quelques têtes balancées par-dessus les remparts font toujours leur effet en temps de guerre"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Orochi Otomo
Indépendant
Messages : 103
Date d'inscription : 09/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 100
Expérience:
314/1200  (314/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
"Merci de votre aide, samouraï-dono.
Comme vous l'avez lu sur le parchemin, la panique commence à se répandre dans la populace. Qui dit siège dit inquiétude pour la nourriture. La cité est amplement pourvue, malgré se que pourrait en penser le peuple... mais certains craignent de manquer, surtout si nous devons partager avec nos invités. Et il est à crainte que Tetsu est des agents infiltrés pour semer doute et discorde. Il nous faut protéger d'une main ferme nos entrepôts. Un pillage serait inacceptable. Cependant, nous n'avons pas assez d'hommes : tous nos gardes et combattant défendent les remparts... Il nous faut donc un homme de poigne comme vous pour régler ça au plus vite.
Toutefois... Il s'agit de notre peuple. Le Seigneur Chûritsu serait fort... peiné... Si jamais ça virait au pur bain de sang. Nous comptons sur votre poigne et sur votre modération... Par contre, si vous trouvez des agitateurs de l’Empire… Et bien quelques têtes balancées par-dessus les remparts font toujours leur effet en temps de guerre"


J'écoute les informations du chef de missions avec un air calme mais néanmoins une oreille distraite, de par le simple fait que mon angle d'attaque est déjà tout trouvé. Il y a de cela quelques années, j'aurais pu être de l'autre côté des murailles à prévoir des complots et brûler des réserves, et c'est cela qui fait de moi quelqu'un de suffisamment compétent pour résoudre cette crise. Car quand le problème est politique et met en place une foule haranguée devant un dépôt où une machinerie impériale, il faut d'affuté plus qu'un sabre, il faut un esprit. Le miens est troublé, et c'est bien pour cela que je pense pouvoir me résoudre à régler ce problème sans la moindre once de vermeil. Il est facile de jouer le pacifiste quand on ne peux pas lever la main sur quelqu'un par faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu :: Demandes et rapports de missions-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.