:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La famille avant tout [solo]

Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 452
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 144
Expérience:
La famille avant tout [solo] Left_bar_bleue2205/1200La famille avant tout [solo] Empty_bar_bleue  (2205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Alors que je me roulais sur le côté gauche de mon lit, à moitié endormie, mon corps en heurta un autre, plus petit. J'ouvris alors les yeux, tout d'abord aveuglés par la lumière du soleil. C'était Fuyu, ma petite soeur, qui s'était invitée dans mon lit. Cela faisait si longtemps que nous ne nous étions pas vues qu'elle voulait absolument dormir avec moi, bien évidemment, je n'avais pas pu refuser sa requête. Elle avait huit ans et pourtant, de par son comportement, elle semblait n'en faire que six. Je caressais délicatement ses cheveux, avant de m'asseoir sur le rebord du lit. Je baillai, m'étirai, puis je me levai. Je descendais les escaliers.
Cette maison, la maison de mes parents, me semblait étrangère. Cela faisait bien quatre mois que je n'étais pas revenue ici. Ces murs, ce plafond, la chambre qui m'était destinée, je ne les voyais plus de la même façon que lorsque j'avais quitté tout cela. Je me dirigeais dans la cuisine, puis je commençais à préparer le petit déjeuner pour ma soeur et moi. J'habitais partout et nulle part à la fois. J'aimais cette maison, mais j'avais l'impression que je me concentrais mieux lorsque j'étais dans le domaine Uzumaki et, lorsque j'avais besoin de conseil, je préférais me fier à Aoshi qu'à ma famille, alors, au final, je ne les voyais pas beaucoup.  

Mes parents avaient été shinobi, mais cette époque était révolue depuis longtemps, ils n'étaient plus que de simples marchands. Je ne pouvais pas leur demander quoique ce soit, en tant que kunoichi. Quand je leur parlais, je me sentais obligée de le faire en tant que leur enfant... Mon petit frère, quant à lui n'était qu'un Genin, alors je ne pouvais décidément pas lui demander de m'aider. Pour ce qui était de Natsume, celui-ci n'habitait plus dans cette demeure depuis bien longtemps.
Quoiqu'il en soit, une certaine distance s'était installée depuis que j'étais devenue kunoichi et elle n'avait fait qu'augmenter avec mon grade et mon rang. Cela me faisait un peu mal au coeur, mais je ne voulais pas abandonner mon travail de shinobi pour vendre des articles. J'aimais mon mode de vie, même si je traversais parfois des moments difficiles et que, de nombreuses personnes me considéraient comme une machine à tuer. Dans un sens, ces personnes avaient raison, mais je ne passais pas mon temps à éliminer des humains, parfois je chassais les brigands ou des bêtes sauvages, d'autres fois je recherchais des objets perdus, servais de messagère, escortais quelqu'un ou gérais une équipe. Mes activités étaient diverses et je ne m'ennuyais jamais.

Le petit-déjeuner préparé, je retournais dans ma chambre et posais un plateau sur la table de nuit tandis que je m'installais à côté de ma cadette, la secouant délicatement pour tenter de la réveiller. Aujourd'hui, j'avais décidé de consacrer ma journée à la demoiselle. Cela me faisait du bien de changer d'air, d'oublier les armes, et ça lui faisait plaisir de me voir, apparemment, je lui manquais énormément. Nous avions beau vivre dans le même village, ce n'était pas si facile de se voir et de passer du temps ensemble. Les jônin avaient pas mal d'obligations...
L'enfant ouvrit les yeux, je l'aidais à se redresser puis je lui tendis un verre de jus de fruits, la meilleure façon, à mon avis, de commencer une journée. Elle but la boisson, posa le récipient sur la table de nuit puis elle m'enlaça. Elle avait toujours été très affectueuse. Toujours très différente de l'aîné, d'Aki ou même de moi. À son âge, nous voulions déjà être shinobi alors qu'elle souhaitait simplement vivre une vie heureuse avec tous les êtres aimés à ses côtés. Cela faisait maintenant un an que la jeune fille nous assurait qu'elle voulait reprendre le commerce de nos parents. Ils devaient être contents.
Nous déjeunèrent donc ensemble. Fuyu me raconta avec précision tout ce qui s'était passé d'important depuis mon dernier passage à la maison tandis que je lui contais les plus incroyables aventures que j'avais vécues. Nous passions du bon temps comme ça, à discuter de tout et n'importe quoi. Pendant qu'elle parlait, je la coiffais ayant saisi une brosse et un ruban. Ses cheveux rouges éclatants étaient beaucoup plus longs que les miens. J'aimais m'occuper d'elle, de ses cheveux, de ses vêtements, lui parler de ce que je vivais, lui parler des Uzumaki, lui dire qu'elle deviendrait une sublime femme... Cela pouvait sembler inutile et superficiel pour certains, mais cela avait une importance à mes yeux.

Une fois réveillées, habillées et coiffées, nous décidâmes de sortir. Nous voulions faire le tour du centre-ville, visiter quelques commerces pour nous acheter de nouveaux vêtements, des bijoux ou d'autres objets. Puis, nous prévoyions de manger des yakisoba, ma soeur aimait beaucoup ce plat, malheureusement je n'étais pas une excellente cuisinière alors je préférais que l'on aille dans un restaurant. Quant à la dernière partie de notre journée, nous avions prévu d'y faire une balade, sur le port d'Uzushio. Cette journée n'avait rien d'exceptionnel, je n'avais aucune mission spéciale, c'était une simple journée de repos que je passais avec quelqu'un qui comptait à mes yeux. Enfin, dans un sens, c'était un moment inoubliable, une journée spéciale puisque mon quotidien comportait combats, entraînements, missions. C'était donc ça l'activité surnaturelle, oublier son travail et profiter de moments de détente.
Hélas, les bonnes choses avaient une fin. Je devais reprendre le travail le lendemain et j'avais quelques préparatifs à effectuer pour cela. Fuyu était fatiguée de notre journée. Elle s'endormit sur un banc. Je la portai jusqu'à la maison, la déposai délicatement dans son lit, préparai son repas, puis je lui laissai un petit mot, accompagné d'un bracelet d'argent, avant de partir :
"Pour ma petite soeur adorée,
J'ai passé une superbe journée avec toi, je suis contente d'avoir pu te revoir. Je dois partir, mais je reviendrai bientôt vous voir, les parents et toi. En attendant, je te laisse ce présent, en espérant que tu l'apprécies.

Uzumaki Haruka"
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Centre-ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.