:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maitre marionnette

avatar
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 192
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Consterne même les chats
Ryos: 646
Expérience:
384/1200  (384/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Nozomi &


Sahara Denya

En attendant le pantin





Un coup de poing ! Un coup de poing ! Un coup de poing ! Un coup de poing ! Un coup de poing ! Un coup de poing ! Un coup de poing ! Puis encore un coup de poing ! Encore un autre ! Un autre. Un autre, un autre ! La cadence était accélérée ! Un autre, un autre, un autre, un autre, deux autres ! Puis un coup de poing puissant, rassemblant toute la force que je pouvais mettre dans mon bras !

Boxer un tronc, un entrainement des plus simples apparemment, mais frapper sans relâche, que ce fût dans le vide ou sur un objet, n'était pas de tout repos et les bras pouvaient vite fatiguer dans l'exercice répété du coup. Cependant, savoir comment frapper et inscrire ces gestes comme des habitudes permettait de réagir plus vite en cas de combat, de contrattaquer sans attendre, d'avoir le mouvement inscrit dans la mémoire. Et ce mouvement devait être exécuté avec précision ; chaque fois que j'élançai mon bras devait se ressembler afin que mes articulations retinssent le geste et pussent le reproduire au mieux. Manquer un seul coup, l'effectuer de manière particulière et identique aux autres était une perte de temps et d'énergie.

J'attendais une marionnette. Nozomi et moi avions rendez-vous et comme j'étais en avance, j'avais souhaité échauffer mon corps, bien que la technique je lui avais demandé de m'enseigner ne fût pas celle qui nécessitait le lus gros investissement en chakra à ma connaissance. La marionnette savait marcher sur l'eau, moi pas et je lui avais fait la requête de m'apprendre à me poser sur une surface liquide comme une surface solide.

Les Shirogane risquaient de ne pas apprécier de voir un pantin libre donner une leçon de ninjutsu à une femme comme moi, vue à cause de ses bras comme inféodée à leur clan. Ils ne m'appréciaient guère et mon comportement récent à chercher de la reconnaissance de la part du haut-conseiller Kayaba Akihiko n'avait pas arrangé les choses. J'étais certes mieux considérée qu'avant par les détracteurs qui suggéraient que j'étais faible à cause de ma part boisée mais obtenir le respect de la part d'Ibushi et de certains autres dignitaires qui le soutenaient n'allait pas être chose aisée. Toutefois, ces considérations politique n'entraient pas en compte. J'attendais Nozomi. Il était l'heure, maintenant, du moins selon mon intuition. Selon la position du soleil aussi. Je me rendis vers une étendue d'eau, chose rare ici, qui étaient prévue à cet effet, pour entrainer les ninjas à marcher sur l'eau. Cet endroit se trouvait à l'autre extrémité du terrain et j'y marchai calmement, mes bras dont j'étais fière se balançant au rythme de mes pas.


Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nozomi
Suna no Chunin
Messages : 288
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 27

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang C
Ryos: 1698
Expérience:
88/500  (88/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Maitre marionnette Dim 21 Oct - 21:30
Nozomi avait effectué plusieurs missions pour le compte du Kazekage. Parfois, elle agissait seule, et parfois, elle était affublée d’un coéquipier. Enfin non, on décidait qu’un coéquipier était nécessaire. Difficile de rouspéter, car les ordres venaient d’au-dessus, et Nozomi leur devait bien ça. Parfois, ces coéquipiers se révélaient plus sympathiques que prévu. Denya avait été l’un d’eux. Elle aussi était une marionnette vivante, en quelque sorte. Elle avait demandé à Nozomi de lui apprendre à marcher sur l’eau, ce que la petite marionnette avait accepté.

Elle avait été flattée qu’on vienne lui demander d’enseigner une technique, mais cela avait été plus loin : on ne lui demandait rarement un service. Elle recevait des ordres, mais ses relations avec les humains (les « vrais ») étaient assez distantes et formelles. Là… ça pouvait être mieux, plus humain – paradoxalement. Lorsque Nozomi avait accepté cette tâche, elle n’avait pas réfléchi aux détails. Aussi, ce fut la veille qu’elle avait commencé à se rendre compte : comment enseigne-t-on quelque chose qui nous parait évident tellement c’est intuitif ? Oui, elle arrivait à marcher sur l’eau, mais ça allait plus loin : elle était faite de bois. Même sans essayer, elle restait à la surface. Couchée, certes, mais c’était déjà ça. En fait, utiliser son chakra pour se maintenir debout revenait au même, pour elle, que d’utiliser son chakra pour marcher sur un mur pour un autre ninja, pensait-elle. En tout cas, ce n’était pas compliqué… mais ça l’était peut-être plus pour quelqu’un dont le corps était plus dense.

En arrivant au terrain d’entraînement, Nozomi repéra son élève – qu’il était dur de penser ainsi avec une femme bien plus âgée qu’elle ! – et la rejoignit aussitôt.

« Bonjour ! Désolée pour ce retard, je… bon, commençons ? »

Il y avait bien une petite étendue d’eau pour ce genre d’entraînement, et Nozomi s’y rendit pour faire quelques pas, et s’arrêter, à deux mètres du bord. Simplement demander à l’autre de faire de même n’allait servir à rien. Faisant face à la jeune femme, elle lui expliqua aussi simplement que possible :

« Je… je suis en train de faire couler un peu de chakra par mes pieds. Il fait un lien direct entre mon corps et l’eau. C’est un peu comme si je plantais mes racines dans l’eau. Mais il y a aussi une fine couche de chakra qui reste à l’interface : c’est là qu’il faut s’entraîner le plus, je pense. Ce chakra permet de ne pas s’enfoncer dans l’eau. »

Elle revint sur la terre ferme, et tenta d’utiliser la même technique à nouveau. Elle soupira un peu et reprit :

« Si effectuée sur la terre, cette technique donne l’impression de repousser le sol. Elle en devient beaucoup plus compliquée, et je ne pense pas qu’on puisse en faire quoi que ce soit. Mais au moins, il n’y a pas de risque de tomber à l’eau. Mais comme l’eau ici n’est pas très profonde, on peut s’entraîner directement sur le liquide, non ? »

Le rythme de l’entraînement allait dépendre de sa disciple du jour. Nozomi était prête à prendre tout le temps nécessaire, mais si l’autre savait manier son chakra efficacement, tout allait peut-être aller plus vite que prévu.


Merci à Ikki pour l'avatar!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 192
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Consterne même les chats
Ryos: 646
Expérience:
384/1200  (384/1200)
Voir le profil de l'utilisateur



Nozomi &


Sahara Denya

Marcher sur l'eau !





Ô miracle, elle était là ! Le ciel eût pu enfin irriguer l'entièreté du pays ! Telle fut l'horrible pensée qui traversa mon esprit par les multiples raisonnements irrationnels qui fusaient dans le cerveau de bien des personnes. Quelle ironie, sachant que je n'avais pu déterminer si Nozomi était en retard.


Bonjour Nozomi.




Son excuse me fit sourciller en silence, car j'avais bel et bien attendu et même si j'étais la demandeuse, ça n'avait pas été une attente très confortable tant j'étais impatiente : ne pas couler était à la portée de bien des shinobi et voilà qu'une jounin demandait à une chuunin de lui enseigner quelque chose de si basique que j'avais honte de demander de l'aide. J'étais un policière, une forte kunoichi de Suna, digne représentante de l'armée du Pays du vent, au service du kazekage et du daimyo Hitotsubashi, aussi l'on pouvait me reprocher une telle lacune. Lamentable, voilà ce que j'étais. Comment une femme telle que moi avait pu passer à côté de la connaissance d'une technique aussi répandue ? J'allais me faire enseigner pareille leçon par une chuunin aux yeux de tous. Le ridicule ne tuait pas, mais tout de même ! Enfin, encore quelques minutes et ce ridicule n'allait plus être qu'un souvenir. Plus qu'un souvenir, car j'allais en être capable. Mais bon sang, le temps me semblait défiler au ralenti. Que le pantin était lent ! Allez, dépêche-toi !


Je… je suis en train de faire couler un peu de chakra par mes pieds. Il fait un lien direct entre mon corps et l’eau. C’est un peu comme si je plantais mes racines dans l’eau. Mais il y a aussi une fine couche de chakra qui reste à l’interface : c’est là qu’il faut s’entraîner le plus, je pense. Ce chakra permet de ne pas s’enfoncer dans l’eau.


Du chakra dans les pieds, je m'en doutais. Après tout, c'était un genre d'évolution de la marche sur solide. Mais la consistance de la matière n'était pas la même, impossible de comparer les deux méthodes ! Planter ses racines ? Faire en sorte que la flotte fût comme le sol, donc… Ce n'était pas bien clair.
Et Nozomi revenait sur la terre ferme ! Mais… c'était maigre.



Si effectuée sur la terre, cette technique donne l’impression de repousser le sol. Elle en devient beaucoup plus compliquée, et je ne pense pas qu’on puisse en faire quoi que ce soit. Mais au moins, il n’y a pas de risque de tomber à l'eau. Mais comme l’eau ici n’est pas très profonde, on peut s’entraîner directement sur le liquide, non ?


En effet, visiblement, la marionnette et la terre semblaient avoir un effet répulsif.


Ah, je crois comprendre. Tu agis comme un aimant qui repousse un autre aimant. Du coup, ce n'est pas vraiment planter ses racines dans l'eau.



J'observai encore les pieds de ma maitresse du jour, penchée en avant, sourcils froncés, expressifs quant à ma concentration. J'avais à coeur de réussir aujourd'hui-même, à l'instant. Je me redressai lentement, acquiesçant, reculant jusqu'à toucher la surface liquide de la pointe de la chaussure. C'était le moment de me lancer. Je levai la jambe droite et l'avançai. Mais étais-je prête ? Je fixai l'eau. Puis Nozomi. Puis l'eau.


Oui ?




J'appréhendais ce moment. Quelle honte si j'échouais. Il fallait que cet entrainement fût un ue réussite. Je concentrai mon chakra dans la jambe, puis dans le pied. Il émana.


Rien… J'y vais.




Doucement, ma guibole descendit et vint se poser sur la surface liquide, puis s'enfonça. Je rougis et levai immédiatement la jambe. Nouvel essai. Ma pied s'enfonça de nouveau. Puis encore. Mais ut, que faisais-je mal ? Je tentais de m'accrocher à la flotte comme des racines ! Comme lorsque je grimpais aux arbres, rien de bien différents, je m'agrippais à la surface. Certes, les surfaces différaient mais la méthode était la même, je m'agrippais de toutes mes forces, comme l'avait montré Nozomi ! Qu'avais-je mal fait ? Je sautai cette fois sur le glou glou qui fit splash.


Denya, tu te trompes. Je vois ton chakra s'enfoncer dans l'eau, comme si tu cherchais à t'y accrocher. Tu dois faire l'inverse, tu dois utiliser ton chakra, comme tu m'as dit, pour ne pas toucher l'eau.



Mais oui ! J'avais en plus remarqué cela ! Comment avais-je pu oublier aussi vite un point essentiel à cette technique alors que le constat venait de moi ? Tentant à nouveau une approche, je manifestai mon chakra au contact avec le bleu afin de la repousser. Je sentis alors dans la plante un très léger chatouillement. J'appuyai un peu. Puis un peu plus et j'augmentai radicalement la dose de chakra dans mes panards, me propulsant alors au firmament des étoiles. La lumière du jour empêcha cependant que quiconque me vit parmi les astres du ciel.


Tu as un tantinet exagéré dans la dose de chakra nécessaire pour cette technique.



Pour sûr, l'aspect répulsif de la technique, dans mon cas, était une réussite. La maitrise de la dose était un échec. Par une quantité trop importante, au lieu de simplement m'être maintenue à la surface, je m'étais projetée à trois mètres de là. Moi qui voulais ne pas être publiquement affichée, c'était sans doute raté.

Frappant des panards, je revins à la charge et il n'allait pas être dit que je ratasse mon coup deux fois de suite. Allons, application d'un correct flux d'énergie dans les arpions et zou, sur l'eau ! Allons, un pied. Il tint. Il tint, puis l'autre ! Il tint aussi, j'étais en équilibre au-dessus de la surface liquide, mais je n'étais pas totalement stable. J'avais l'impression, à certains instants, de m'enfoncer là où, à la seconde suivante, j'étais à mon aise.



C'est bizarre, j'ai l'impression que je vais quand même m'enfoncer. Enfin, pas vraiment, mais un peu. Est-ce que c'est normal ?



L'eau n'est pas aussi constante que la terre, surtout lorsqu'elle remue comme maintenant. Il faut que tu adaptes la quantité de chakra à la quantité précise d'eau sous tes pieds. Au début, c'est compliqué, mais on s'y fait vite.


Je n'avais pas songé à cela et m'exécutai avec hâte. Ce fut un succès. Un succès ! Je tenais en équilibre ailleurs que sur le sol et sans souci aucun. Je bondis sur place, manquant de m'enfoncer par maladresse, puis fis quelques pas et quelques autres. Grand sourire illuminant mon visage, yeux rivés sur mes chaussures, je tournai la tête vers mon prof du jour, levant les bras !


Merci Nozomi !




On peut même patiner avec cette technique.



Un élan de la cuisse droite pour me pousser, puis un autre. Oui, en effet, il était possible de patiner. L'étendue d'eau n'était pas assez grande, mais j'avais hâte de sortir des murs de Suna pour essayer de m'amuser sur le courant qui traversait le pays. J'étais heureuse comme une petite fille et sur la terre ferme pris la marionnette par le bras.


Merci Nozomi, merci beaucoup !



Je sortis de ma tenue un trois tickets de papier cartonné jaune que je lui tendis.


C'est trois fois rien, trois bons d'invitation au Délice des dunes, le restaurant de mes parents. Tu m'as rendu un grand service.


Après un échange de politesses, je quittai le pantin, lui indiquant que je piaffais d'impatience à l'idée de me jeter sur le roulement d'un oued. C'est alors que je partis chez moi préparer mes affaires pour une traversée en solitaire, direction la flotte, direction patinage.


Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.

FIN



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.