:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enquête sur le paternel

avatar
Fûma Mitsuko
Uzushio no Jonin
Messages : 62
Date d'inscription : 11/04/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 0
Expérience:
171/1200  (171/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

Flash back : An 6

Enquête sur le paternel






[An 6...]


C'était son jour de repos. L'équipe une d'Uzushio, dirigée par le Senkage en personne, s'était vu accorder un peu de répit. Contrairement à la jeune Fûma, alors âgée de quatorze ans, ses deux camarades avaient saisi l'occasion pour rester en famille, s’entraîner, ou encore se prélasser. Mitsuko, elle, restait dans l'ambiance des missions. Comme elle en avait pris l'habitude lorsqu'elle avait un moment pour elle, la kunoichi jouait à l'espionne. Sa cible : Kouki Takeda.

La Fûma se souvenait encore de leur première rencontre comme si c'était hier...







[An -2, dans un petit village sur les terres actuelles du pays des Tourbillons...]


Mitsuko marchait dans la rue au côté de sa mère. La très jeune Fûma, qui n'avait fêté son sixième anniversaire que depuis quelques jours, jetait en tous sens des regards emplis de curiosité. Autour d'elles, les passants allaient et venaient à leurs occupations en produisant un léger brouhaha. Certaines voix s'élevaient au-dessus des autres. C'était celles de marchands postés devant leurs échoppes, tentant de rameuter la clientèle. D'appétissantes odeurs de nourriture venaient régulièrement chatouiller les narines de la fillette, et divers objets en exposition sur les étalages attisaient sa curiosité. Malgré l'envie oppressante, Mitsuko n'osait pas s'éloigner de sa mère pour aller observer toutes ces belles choses de plus près.

_ Okasan ? Où est-ce qu'on va ?

_ C'est une surprise. lui répondit Megumi d'une voix enjôlante. On est bientôt arrivé.

A peine eut-elle fini ces mots qu'elle se stoppa net. L'enfant leva les yeux vers sa génitrice, ne comprenant pas cet arrêt impromptu, avant de suivre son regard. Face à elles, deux hommes avançaient droit dans leur direction. Sans en attendre davantage, Mitsuko se colla à la jambe de sa mère tout en l'enserrant fermement de son petit bras d'enfant.

Le premier homme, qui ouvrait la marche, portait de beaux habits de bonne fabrique. Son visage, immaculé d'une quelconque saleté, était rasé de près, et ses longs cheveux propres étaient coiffés en une éléguante queue de cheval. Le second homme quant à lui, venait clairement d'un milieu social différent. Une longue cicatrice balafrait son visage grognon. Ses vêtements, décousus par endroit, reposaient sur ses très larges épaules, et il faisait une bonne tête de plus que n'importe lequel des passants.

_ Megumi-san. Comment vas-tu ? lança le plus propre des deux à la mère lorsqu'il arriva face à elle.

_ Kouki-dono. lui répondit l'intéressée dans un simple hochement de tête, sans même accorder un regard au géant à ses cotés.

Le noble s'accroupit alors pour se mettre au niveau de l'enfant qui, loin de se sentir rassurée, serra plus fort encore la jambe de sa mère.

_ Et tu dois être Mitsuko ? Ta maman m'a dit que c'était ton anniversaire il y a quelques jours. Elle m'a aussi dit que tu aimais les livres. J'ai quelque chose pour toi.

L'étranger plongea sa main sous son kimono avant d'en sortir un ouvrage à la reliure flambant neuve. La fillette desserra lentement son étreinte avant de tendre ses menottes vers le livre. Elle le saisit délicatement, les yeux brillants de curiosité, alors que l'homme se redressait.

_ Merci Kikou-dono. articula timidement Mitsuko de sa petite voix enfantine.

Megumi posa la main sur l'épaule de sa fille et la tira tendrement contre elle, comme si elle craignait qu'après ce cadeau la petite ne décide de changer de compagnie.

_ On doit y aller maintenant, où on sera en retard pour ta surprise. dit-elle à son enfant dans un sourire.

Kouki Takeda se mit poliment sur le côté pour les laisser passer avant de les regarder s'éloigner.








[Retour à l'an 6...]


Pour la Fûma, aucun doute ne subsistait. Cet homme ne pouvait être que son géniteur. Sinon, pourquoi toutes ces attentions ?

L'adolescente se souvenait aussi très bien de son passage nocturne dans leur ancien domicile. Takeda était venus chez elle, accompagné une fois de plus du géant balafré. Megumi, croyant l'enfant endormi, avait tenu à ce que la conversation se fasse le plus silencieusement possible. Aussi, Mitsuko n'avait pu entendre le moindre mot de leur messe basse. A travers le trou de la serrure de sa chambre, elle avait cependant pu voir Takeda poser sur une table une bourse pleine de ryos cliquetants. Moins d'une semaine plus tard, les deux Fûma déménageaient pour Uzushio, et ce alors même que leur clan était toujours en négociation pour rejoindre le nouveau village.

La jeune espionne avait bien sur pensé confronter sa mère quant à ses suspicions. Malgré cela, elle ne put se résoudre à passer à l'action, convaincue qu'elle ne pourrait que lui faire de la peine. Sa génitrice aurait sans doute pensé qu'elle ne lui suffisait pas, que son amour n'était simplement pas assez pour son enfant, quelle avait échoué en tant que mère... C'était tout du moins la conclusion a laquelle était arrivée Mitsuko. Aussi, cette dernière garda sa bouche close et décida de trouver la vérité par elle-même. C'était donc ainsi qu'elle s'était mise à suivre Takeda pendant son temps libre. Le garde du corps balafré, toujours épiant le moindre geste des personnes aux alentours, était devenu son adversaire. Un ennemi qu'elle devait tout mettre en oeuvre pour le tenir en échec.

Son enquête lui avait fait découvrir un Kouki Takeda honnête et droit, issu d'une famille noble, et marchand d'oeuvres d'art. Elle avait été surprise de le voir à plusieurs reprises faire preuve de charité envers les orphelins et les plus démunis, ceux la même qui étaient ignorés même par les passants les plus fortunés. Il ne fallait pas plus d'informations à la jeune Fûma pour comprendre les retors de la situation. Un homme tel que lui, vivant dans ce monde, ne pourrait jamais reconnaître une bâtarde sans tomber en disgrâce. Sa famille le renierait sans nul doute. Il perdrait son titre, ses terres, ainsi que sa fortune. En d'autres mots, cela ruinerait sa vie.

Une fois de plus, Mitsuko suivit donc son géniteur potentiel. En ce jour, à son grand désarroi, elle ne put obtenir aucun renseignement de valeur. Le marchand avait passé une journée des plus classiques. La matinée, il avait rencontré des clients à son domicile, était sorti pour le repas du midi, puis avait flâné sur le port pendant la majeure partie de l'après-midi. Même bredouille, il était temps pour la kunoichi de rentrer chez elle...



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Habitations-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.