:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la recherche des origines [pv Aoshi]

avatar
Uzumaki Aoshi
Uzushio no Jonin
Messages : 68
Date d'inscription : 27/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 136
Expérience:
176/1200  (176/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche des origines [pv Aoshi]


Si je devais décrire ma mission non-officielle que je devais faire pour le compte du Kage, son nom serait sûrement celui-là : A la recherche des origines. Car ces mystérieuses statuettes nous donnaient du fil à retorde. Elle était inclassable et semblait être apparu d’un ancien temps, ou d’un monde parallèle. Le kage venait de me demander d’aller rejoindre le village du prêtre qui avait donné l’objet intriguant.

Je devais lui rendre un rapport pour le lendemain à dix-sept heures. Le village n’était pas loin, j’y serais facilement en quelques heures mais c’était surtout une éventuelle complication qui me faisait douter que je pourrai respecter le timing.

Affaires prêtes, je quittais le village caché des Tourbillons pour ma destination et l’homme que je devais aller voir. Les heures furent longues tellement j’avais hâte d’arriver et de découvrir plus de chose sur l’objet vert que nous gardions. Je me posais tout un tas de question auxquelles j’essayais de trouver des réponses. Est-ce que les marques de sceau de fuinjutsu étaient-là pour protéger l’objet ? Renfermaient quelques choses ? Ou attendaient-elle de sceller une chose spécifique ? Pourquoi en faire un de chaque minerai précieux ?
Pourquoi avait-elle été façonnées ? Cette dernière question était sûrement la plus générale et celle pour laquelle je voulais le plus une réponse. Connaitre l’utilité de ces œuvres nous donnerait une information primordiale et orienterait drastiquement nos recherches. Nous arrêterions de faire n’importe quoi et de brasser de l’air à 90% du temps.

Enfin je posais le pied au village, le soleil commençait à baisser dans le ciel et le bleu virait doucement à l’orangé. Mes Ipon Geta claqué dans les rues anciennement pavées. Elles l’étaient mais la chose avait de l’être faite il y avait longtemps car la terre avait par ci par là recouvert certaines zones et de l’herbe et autres petites plantes avaient poussé entre certains pavés. A vrai dire, j’étais surpris que ce petit village soit pavé car c’était quelques choses que seuls les bourgades riches très marchandes pouvaient se payer et à la vue des lieux ce n’était pas vraiment le cas ici. La ville avait-elle eu une époque florissante dans des temps plus ancien ? Avant la guerre peut-être…

« Bonjour » j’arrêtais un villageois :

« Je suis ninja d’Uzushio et je recherche un prêtre. Vous savez où je pourrais le trouver ? »

Etonnement, la femme à qui je posa la question n’avait pas l’air ravis de me voir, va savoir pourquoi. Elle semblait sur ses gardes, peut-être avait-elle eu déjà une mauvaise expérience avec un ninja du village une fois. Je savais que certains ninjas malhonnêtes en mission abusent parfois sur place… Ils étaient sévèrement punis si ça venait à se faire savoir.

Je suivais la direction donnée pour atterrir au centre du village où une grande tour à l’architecture traditionnelle laissait entendre que c’était un temple. De petits papiers pendaient pour éloigner les esprits et des lanternes, dont toutes n’étaient pas allumées, commençaient à éclairer partiellement l’édifice en prévision de l’ombre de la nuit qui approchait. Au vu de l’éclairage partiel, je compris qu’une personne était en train de les allumer.

J’entrais. Je n’hésitais pas à sortir ma grosse voix pour que quelqu’un vienne m’accueillir :

« Bonjour ! Ya quelqu’un ? Je viens voir le prêtre du temple au nom du Senkage. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
A la recherche des Origines


Le jolie village d'Asso et son temple, principale attraction, profitait des derniers rayons du soleil. Dans une heure, deux tout au plus, le soleil s’éteindra pour laisser place à une fraîcheur bienvenue.
Calme et reposant, le village accueillait aujourd'hui un visiteur. Ils étaient pas si rare, la majorité venant pour le temple et ses merveilles : idoles, relique, mais aussi spirituelle.
L'Uzujin entra dans ce lieu de culte, demandant à voir quelqu'un.

Le senkage ? pensa le prêtre Towa Reita. Deux Uzushiojins en moins d'un trimestre. Le Miyamoto était déjà venue tel un fruit tant attendu, sur la fin du printemps, amenant avec lui le Sage d’émeraude. Que voulait celui-là ? Oubliant se qu'il était en train de faire, il se présenta devant l’énorme inconnue, envoyé du chef militaire du pays.

-Enchante, je suis Towa Reita, doyen du temple d'Asso. Nous n'attendions pas de visite aujourd'hui ! Pour quels raisons venez vous et combien de temps restez vous ? je peux vous fournir un lit et un repas pour la soirée, si vous le voulez.
Toute la bonté d'un homme pieux émanait de lui, rendant l'atmosphère encore plus agréable, presque magique.



Récapitulatif combat:
 
         

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Aoshi
Uzushio no Jonin
Messages : 68
Date d'inscription : 27/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 136
Expérience:
176/1200  (176/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche des origines [pv Aoshi]


« Enchante, je suis Towa Reita, doyen du temple d'Asso. Nous n'attendions pas de visite aujourd'hui ! Pour quels raisons venez-vous et combien de temps restez vous ? je peux vous fournir un lit et un repas pour la soirée, si vous le voulez. »

Ce vieux personnage était vraiment très gentil et ses propositions d’asile sans rien que je demande me montrait pourquoi le village s’était formé autour de ce temple. Les gens d’ici était altruiste au possible, c’était une philosophie que j’aimais beaucoup. J’aurais pu presque moi aussi être doyen d’un temple dis donc ! Je souriais gentiment et répondais donc :

« Je viens pour vous poser quelques questions, j’aurais accepté volontiers votre invitation à rester mais je suis assez pressé. Gomenasai Reita-san »

Je le suivais quand même vers l’intérieur, plaçant mes bras dans mon dos où se trouvait accroché mon pinceau, j’entamais une marche. J’ai toujours préférais parler en marchant plutôt que de rester immobile. C’est plus agréable et si l’on remarque bien, les gens sont plus enclins à parler quand ils marchent, d’ailleurs lorsqu’ils cachent quelques chose où veulent arrêter de parler, ils ralentissent un peu ou s’arrêtent.

« Je viens au sujet du Sage d’Emeraude. Ce bijou d’art se trouve actuellement au temple de mon clan, le temple Uzumaki voyez-vous… »

Et là je réalisai que je devais maitriser mes mots, une fois de plus je ne pouvais absolument rien dire à personne quand à ce que nous avions découvert sur ces objets :

« … Nous souhaitons retrouver le sculpteur qui l’a faite. Il aurait peut-être une meilleure place au village avec des artistes aussi doué que lui… Vous savez où je peux le trouver ? C’est assez urgent. Le Senkage veut que je lui transmette un message officiel au plus vite. J’ai une autre mission qui m’attend dès mon retour vous voyez ? »

Je souriais gentiment, presque faussement mais je ne voyais pas trop l’homme à qui je parlais découvrir la supercherie. Si déjà il n’avait pas découverte celle du sculpteur…
Nous nous arrêtâmes devant un autel destiné à un dieu, une statuette petite en or trônait avec autour des encens qui brulaient, des bijoux, de nouveaux quelques bouts de papier avec deux trois signes écrit pour éloigner les esprits. L’odeur, tout cela rendait l’endroit apaisant, j’aurais pu m’endormir sur place si j’avais installais une couchette par terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
A la recherche des Origines


L'homme parassait fort sympathique pour Reita. Ainsi, il l'écouta avec calme et compris se qu'il était venue chercher. Le sculpteur. Celui qui avait forgé des dizaines de babioles et idoles pour le temple. le créateur du Sage d’émeraude. Ce maître artisan, Uzushio le voulait et il le comprennait. C'était une réaction un peu égoïste de la part du village des remous, de s'approprier un artisan d'un petit village civil d'à côté, mais compréhensible.

-Je vois, vous êtes aussi tombé sous le charme de cette idole, c'est ça ? je vous amène tout de suite chez lui, il y est cloîtrer toute la journée !
Le guidant à l’extérieur, le prêtre commença une petite marche vers la côte et une colline. la maison posé au dessus avait une vue imprenable sur la mer et le village. Il tirait peut-être son inspiration de ce panorama...

-Si vous n'y voyez pas d’inconvénient, je vais rentrer au temple, j'ai encore beaucoup de chose à faire ! Mais n'hésitez pas à repasser au besoin.

Alors qu'Aoshi continuait vers la batisse, la porte s'ouvrit et on pouvait y découvrir un homme d'un page avancé mais avec des yeux pétillants d’énergie. Alors que les siens croisèrent ceux d'Aoshi, il sut.

-A vrai dire, je pensais vous voir arriver plus tôt, Shinobi d'Uzushio. Mais votre présence ici confirme que l'idée de vous laisser l'idole était la bonne chose à faire... Venez, nous serons mieux à l’intérieur.

D'un geste de main, il invita le mastodonte dans sa modeste demeure. Du bois, du métal et autres matériaux gisaient ici et là dans la maison. Quelques statues abandonnés, des bijoux à peine commencés. C'était un véritable atelier.
S'asseyant à la table en dégageant de l'espace pour une autre chaise, il planta ses yeux d'un bleu vif dans ceux de l'Uzumaki.
-Alors, comment va la Sage d’Émeraude ?

Récapitulatif combat:
 
         

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Aoshi
Uzushio no Jonin
Messages : 68
Date d'inscription : 27/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 136
Expérience:
176/1200  (176/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche des origines [pv Aoshi]


Le vieux du temple était vraiment un bon bonhomme. Je ne l’oublierais pas et profiterais même de son hospitalité en cas de missions dans le coin. Towa Reita hein ? Mieux valait que je n’oublie pas son nom si je ne voulais pas paraitre impolis si je devais revenir par ici. Il m’emmena vers un endroit sublime quand même. Le chemin à pied pris d’ailleurs pas mal de temps, le soleil baissant d’ailleurs tellement qu’on pouvait clairement le voir baisser et se cacher petit à petit derrière l’horizon.

Le sculpteur vivait en haut d’une colline le long des côtes. Les mouettes et goéland volaient ensemble dans une dernière ronde avant de rejoindre leurs nids nichés contre les falaises. Leurs cris associés au fracassement des vagues tantôt sur la plage non loin, tantôt sur les falaises d’à côté était si paisible. J’avais envie de venir méditer ici, peut-être reviendrais-je d’ailleurs seulement pour cela.

Le prêtre du temps m’indiqua du doigt la maison que l’on apercevait et me demanda si je pouvais continuer seul, il avait des choses à faire avant la tombé totale de la nuit. Ce que je comprenais bien sur. Je me mettais en position de salut et inclinais légèrement la tête en avant :

« Arigato gozaimasu Reita-senpai. Je vais continuer seul »

Je continuais donc la marche, en approchant et en voyant cette splendide vue je me disais :

* Mais quel veinard celui-là. Et dire qu’il a trompé tant de gens… *

Enfin je toquais à la porte et presque immédiatement un vieil homme aux magnifiques yeux bleues m’ouvrit.

« A vrai dire, je pensais vous voir arriver plus tôt, Shinobi d'Uzushio. Mais votre présence ici confirme que l'idée de vous laisser l'idole était la bonne chose à faire... Venez, nous serons mieux à l’intérieur. »

Immédiatement, tout air condésendant quitta mon visage. Mon allure même pris un sérieux que je ne prenais que très rarement. Ce petit vieux, je pense, n’avais pas vraiment voulu faire de mal mais je me méfiais de lui, ses paroles sérieuses étaient trahies par des formulations bizarroide. Alors que lui affichait un air tranquille. Avait-il utilisé la mission qu’avait accomplis les ninja d’Uzushio pour nous confier, tout en gardant le secret sur l’étrange objet ? ou simplement avait-il voulu garder une gloire pour sa fin de vie ? Je lui demanderais c’était sûr. Il ne m’inspirait pas une totale confiance, pourtant il n’avait rien d’hostile. Je préférais tout de même garder mes précautions avec lui.

« Alors, comment va la Sage d’Émeraude ? » demanda-t-il.

Mon air était presque sévère, je lui lançais alors multitude de question, j’étais là pour un interrogatoire et pas pour prendre le thé. Dans ce genre de situation, ma carrure m’aidait un peu et même si en vrai je n’étais pas super fort, elle pouvait finalement se rendre utile en dissuasion :

« Il est entre de bonne main… Ecoutez… Ne jouons pas aux devinettes, vous comprendrez que je n’en ai pas le temps. Nous savons tous deux que vous n’avez pas conçu le Sage. Nous en avons d’ailleurs un second rouge rubis. Je sais qu’avant de nous le donner vous avez eu tout le temps de l’étudier. J’ai besoin de tous ces résultats d’études et si ce n’est pas écrit, transmettez-moi oralement ce que vous savez. Depuis combien de temps d’ailleurs l’avez-vous ? Et enfin, j’ai besoin de savoir où vous l’avez trouvé ? Il faut que je continue cette enquête au plus vite. »

Je lui laissais enfin le temps de respirer et de répondre. J’espérais qu’il serait clair au possible et qu’il ne jouerait pas avec les mots. Accessoirement, j’espérais dans un profond coin de ma tête qu’il n’allait pas mourir sur place avant de me divulguer les infos comme dans ces clichés typique…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
A la recherche des Origines


Le vieux sculpteur leva les mains devant lui.
-Oula du calme, ne vous étouffez pas, je ne suis pas votre ennemis.
Puis, son regards se remplis d'étoile.

-Une deuxième, rouge ? Oh lalal, que c'este excitant, alors ça serait vraiment possible...

Après une minute de reflexion où il semblait réorganiser ses pensée, il se lança enfin.

-Il y a maintenant plus de 40 ans, alors que la guerre faisait encore rage sur ces îles et que , mon père et moi, étions des sculpteurs néophytes, je découvrais cette statue. Un jour, alors que le village était en passe d’être attaqué par un groupe de brigands, mon père me mis dans une barque, juste en bas de ces falaises, et essaye de fuir avec moi. Nous étions bien bêtes de croire pouvoir vaincre la houle juste avec une vieille barque. Il n'aura pas fallu trois minutes avant qu'une vague nous renverse et nous envoie balader contre les falaises. Alors que la mort semblait inévitable, un courant me fit couler et m'absorba dans une cavité sous marine, où je pu retrouver de l'air.

Les yeux perdu dans le vague, l'homme racontait son histoire. Une histoire qu'il n'avais jamais raconté.

-Lorsque je repris connaissance, j'étais seul, perdu dans une grotte peu lumineuse, et trempé. Lutant pour ne pas sombré dans la dépression, je me mis en marche vers une sortie. Et c'est là que je trouvai le premier trésor de cette grotte... Sur un petit promontoire en pierre polie gisait cette idole. Posé ici depuis une semaine, 1 mois, 1 ans, 100 ans, que sais-je. Mais elle attendait d'être découverte. Elle attendait de remplir son rôle... Rôle qui m'ai inconnue...

Réfléchissant à d'autres détails de son histoire, il tapai des doigt sur la table, puis continua.

-J'avais à peine vingt an lors de cette péripétie. Je pris l'idole sous le bras, difficilement, c'est qu'elle pèse ! Puis je trouvais enfin une petite cavité pour sortir de là. L'attaque des bandits avait cessé, et les pertes était grandes. mon père était mort aussi... Pourtant, j'étais focalisé que sur ce trésor, et l'envie de le garder, puisque son rôle, j'ne était persuadé, viendrait un jour. Je n'étais que le messager. La cachant des yeux de tous, l’examinant pour ma curiosité, apprenant de sa complexité, c'est grâce à elle que je devins un sculpteur reconnue. Une fois connue pour mes autres créations, je pu enfin la sortir et dire que c'était moi qui l'avait créée. Sinon, qui aurait crue un jeune de vingt ans ? non, non... Pendant quarante années je l'ai gardés...


Echangeant avec l'uzumaki, il rajouta une précision ...

-Mais je ne veux pas vous decevoir... mais... la sortie de la grotte est condamnée, surement à cause du temps passé et des vagues incessante. peut-etre que le seule moyen de retrouver cette grotte, si elle existe encore, est de passer sous l'eau... Mais je ne vous le conseil pas. j'y ai échappe que par miracle.


Récapitulatif combat:
 
         

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Aoshi
Uzushio no Jonin
Messages : 68
Date d'inscription : 27/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 136
Expérience:
176/1200  (176/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche des origines [pv Aoshi]


L’histoire du vieil homme me toucha. Elle me rappelait la guerre et ses horreurs. J’en étais sortis vivant mais par chance car beaucoup d’amis et de camarades étaient tombés aux combats. La guerre n’est pas le genre de moment où l’ambiance de joie règne et c’est surtout pour cela que je suis de ceux qui se battent pour la Paix. Les tensions, le stress, la trsitesse sont les maitres mots de la guerre et le monde est déjà bien assez sombre pour être ternis pas cette création de l’homme conflictuelle. Son père avait voulu le sauver et avait failli causer sa mort. Je commentais son récit, je parlais plus dans ma barbe qu’autre car mon esprit essayait de visualiser, de comprendre, d’imaginer si fort que mon regard se perdait dans une bricole non terminé façonné par mon hôte.

Cela faisait donc longtemps qu’il l’avait en main. Je comprenais évidemment qu’il n’avait pu la ressortir du placard plus tôt, personne ne l’aurait cru comme créateur de l’objet. De plus, le vieil homme avait tiré un style d’artisanat proche de celui utilisé pour produire le Sage pour établir sa renommée et produire de purs bijoux. Je lui demandais donc :

« Si vous avez étudié le savoir-faire du Sage pour vous aider à faire vos œuvres, est-ce que vous pourrez envoyer quelques pièces produites à partir de ce savoir-faire à Uzushio. Faites-les parvenir au temple je regarderais tout ça là-bas. »

Enfin, il m’expliquait que pour atteindre la grotte, deux solutions s’offraient globalement à moi. La première consistait à forcer le passage aujourd’hui bloqué par les éboulements dus aux vagues et au temps. La seconde plus dangereuse mais préservatrice pour les lieux et le silence sur cette affaire voulait que je passe par le fond de l’eau pour atteindre l’endroit secret.

« Pouvez-vous me montrer exactement où se trouve la cavité sous-marine. Je vais passer par là. »

C’était le meilleur moyen de rentrer sans abimer tout à l’intérieur. A vrai dire, si ce que la grotte renfermait avait résisté aux intempéries, aux tempêtes, au catastrophes naturelles des âges et aux effets du temps, je me disais qu’une petite explosion pour ouvrir un passage ne lui ferait rien. Mais je n’étais pas sûr à 100% comme pour à peu près tout. Ce que je ferais serait donc de passer par l’eau et si je vois que c’est du solide, je sortirais en faisant exploser l’ancienne entrée terreste. Puis je scellerais les lieux à l’aide des sceaux protecteurs que je connaissais pour conserver l’endroit à la connaissance d’Uzushio. Des petits fouineurs ne pourraient alors rentrer et des ninjas plus aguerris prendraient du temps pour rentrer. Ce temps serait assez-long pour qu’Uzushio envoie une équipe pour sécuriser la zone.

Le vieux m’emmena au bord d’une falaise, il attrapa un caillou et le jeta à un endroit précis. C’était assez précis. J’avais un peu d’appréhension, je savais que j’avais des chances de mourir, c’était dangereux. Mais la curiosité était si forte que je sautai quand même !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
A la recherche des Origines


-Ça serait fait, je rassemblerais tout le temps que vous revenez de la grotte… Mais vous serez surement déçu, je ne suis pas un expert des art shinobis, donc ce sont surtout des codex techniques et compliqué, pour des sculpteur…


[…]

Le vieillard venait de voir l’Uzumaki sauter de la falaise et plonger dans l’eau, à une quinzaine de mètre en contrebas.
L’uzumaki chercha rapidement une grotte, une entrée, une fissure sous l’eau, mais les vagues incessante et l’eau salé l’empêchait d’étudier les lieux correctement. Après cinq minutes, et alors qu’il commençait à perdre espoir, il sentit une de ses sandales se faire aspirer par un léger courant. Voila un indice auquel il s’accrocha. Il prit alors une grande inspiration et trouva la fameuse entrée secrète, nageant dans un couloir d’une quinzaine de mètre avant de retrouver, avec bonheur, l’air libre.

musique d'ambiance:
 

L’Uzumaki sortit de l’eau et observa les environs. Par de fins interstices la lumière du soleil couchant venait éclairer la grotte. Au besoin, il pouvait utiliser son affinité katon à un endroit solide, afin de se réchauffer.  A première vue, la grotte semblait… normal ? De la mousse, des algues, une architecture fabuleuse, mais non rare ni étrange. Quelques interstices dans le sol, surement causé par le passage du temps.
Il parcouru alors différents chemins. Certains semblait s’être fait boucher il y a moins longtemps que la création de la grotte : pas de mousse ou d’algues, pierre d’une autre couleur ; surement le passage décrit par le vieux.
Gêné par sa taille, il arriva néanmoins à se glisser dans une ouverture qui semblait avoir été oublié depuis des temps immémoriaux…
L’air dégageait quelque chose de spécial. Mais rien ne semblait étrange. Manquant de trébucher à cause d’une irrégularité dans le sol, il continua d’avancer à la recherche d’indices qui semblaient absent…  Evitant de retomber à cause de l’interstice, il continua d’avancer… Mais attends voir… Les mains sur les hanches, il regarda le sol. Cette irrégularité… Oui, le doute s’immisça en lui, puis il se transforma en une idée et enfin une certitude.
Il devait prendre de la hauteur. S’appuyant sur quelques rocher, ile monta à trois mètres de hauteur, s’approchant du plafond rocheux. Et la, il le vit.
Un cercle, dont il ne restait que la moitié, effacé par les sables du temps. Il ressemblait étrangement aux sceaux de scellement d’objet, ou bien encore au sigle uzumaki. Tout ceci semblait être lié au Fuinjutsu, de près ou de loin. Puis, en regardant précisément, il les vit. Neuf kanji, les chiffres d’un à neuf, positionnés sur la gravure dans le sens horaire, avant de bifurquer vers le ventre du cercle. Il pouvait, et devait surement, prendre des notes pour ne pas l’oublier, et ramener le tout à Uzushio…

Spoiler:
 
Mais d’autres secrets l’attendaient. Au trois-quarts effacé par le temps, gravé dans les parois du plafond puis légèrement peins, une histoire était racontée. Tout était bien trop illisible pour en sortir quelque chose de correct un jour, et la restauration semblait impossible. Néanmoins, il pouvait noter quelques dessins qui ressortaient :
-un homme portant une robe,
-Neuf singularités petites,
-Neuf singularités grandes,
-Neuf rond, représentant peut-être les statuettes.
-Un schéma plus que primitif du continent connu
-Des flèches dispersant les neuf ronds sur le continent (aucune précision, juste un effet de dispersion)
-Un petit tourbillon, un dessin de fuinjutsu ?


Le reste était partiellement ou totalement effacé. De plus, aucun indice pour savoir où commençait l’histoire et où se trouvait la fin. D’après ses sens mystiques, aucun chakra ne parcourait la grotte, ni fuinjutsu. Juste une histoire bien trop ancienne pour la compréhension des contemporains, légués par une civilisation ou quelqu’un qui ne voulait pas que tout ça soit oublié.



Récapitulatif combat:
 
         

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Aoshi
Uzushio no Jonin
Messages : 68
Date d'inscription : 27/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B
Ryos: 136
Expérience:
176/1200  (176/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche des origines [pv Aoshi]


« Senkage-sama ! Il n’est pas 17 heures mais j’ai découvert quelque chose ! »

En effet, il n’était pas 17 heures mais nous étions le matin et l’aube pointait le bout de son nez. J’avais passé la nuit dans cette grotte mystérieuse.


… Le soir précédant …


J’avais sauté, quinze mètres de chute libre avant de traverser la surface de l’eau. Je prenais quelques secondes pour ouvrir les yeux et commencer à chercher une entrée. L’obscurité était pesante et c’est à tâtons que je cherchais. Echec sur échec je commençais à me demander si cette entrée aussi n’avait pas été bouchée. Puis je sentis mon pied se faire aspirer et je plongeai directement vers l’origine de cette sensation. Là un tunnel était creusé, volontairement ou non, dans la roche. J’empruntais alors la voix, je passais tout juste.

En sortant de l’eau, trempé, j’observais les lieux. De petits interstices laissaient rentrer les derniers rayons de soleil couchant. Cela me permettait d’observer la… normalité des lieux !
C’était un bel endroit mais rien n’indiquait qu’un homme était venu tailler la pierre pour donner tel ou telle forme, la nature en était aussi bien capable et je ne relevais rien d’étrange. Il y avait des interstices aux sols, rien d’exceptionnel quand j’essayais d’estimer l’âge des lieux.

J’empruntais une voie qui donnait sur un éboulement, surement l’endroit qu’avait emprunter le sculpteur. J’avançais un peu plus dans les souterrains, je m’entravais avec une interstices, l’obscurité cachait bien les obstacles. Une seconde… Puis… Je regardais ce sol…
Ces irrégularités m’intriguaient finalement. Un ou deux sauts de ninja plus tard je prenais de la hauteur en montant sur des rochers.

« Katon Gokakyu no jutsu ! »

Je ne jettais pas une boule destructrice mais plutôt un jet de feu sur les parois des lieux. Je voulais éclairer l’endroit plus qu’il ne l’était. Pauvre végétation mal placée, toute mousse, algue ou herbes aimant l’obscurité brula. Mais les flammes qu’elles dégagèrent me permirent de mieux observer ce que je pensais avoir vu.

Ainsi je pu observer cette espèce de symbole, ressemblant très étrangement à celui de mon clan. Je sortais un rouleau et touchait de mon doigt l’encre du bout du pinceau encore mouillé pour tracer. Ainsi, du doigt, je dessinais ce que j’avais sous les yeux. Aussi précisémment que je pouvais le voir. Le symbole, les neuf kanji, leurs courses vers le centre. Plus aucun doute, les Sages avaient un lien avec les neufs bijuu.

Grâce à la luminosité fournis par les torches naturelles, je remarquai des symboles au plafond.

Je déroulais encore plus le rouleau et recopiais tout ça. Il y avait un homme, neuf petites et neuf grandes singularités que j’interprétais d’abord comme les statuettes et les bijuus. Avant de voir neuf ronds dispersés par des flèches à travers le continent, lui-même dessiné de manière assez grossiste… Si les ronds étaient les statuettes, alors qu’était les petites formes ?

Enfin, il y avait une forme de tourbillon, peut-être était-ce un sceau ? Aucune idée. En tout cas je le recopiais avec une précision double car je voulais vérifier si ce signe se retrouvait aussi sur les statuettes récupérées.

Enfin, je commençai une méditation. Je voulais absolument essayer de comprendre tout ça et j’avais aussi besoin de reposer mon esprit en ébullition depuis ce matin. En une journée j’avais accomplis beaucoup de chose et mené une enquête à bon port. C’était épuisant.

Enfin, fatiguant lourdement, je m’adossais contre une paroi et m’endormais pour quelques heures, histoire de récupérer.

Je fis un rêve. Dans celui-ci, je me réveillais normalement dans la grotte. J’avais le sentiment d’être observé alors j’appelais pour savoir si quelqu’un était là. L’écho traversa l’endroit pendant un temps anormalement long, une bonne dizaine de seconde. Puis, du dessin de l’homme en robe du plafond s’échappa un personnage qui descendit et se posa devant moi. Son regard me traversa profondément. Puis je me suis réveillé, vraiment cette fois-ci, et seul. Il était peut-être trois heures du matin. Je regagnais le tunnel aquatique par lequel j’étais arrivé. L’endroit devait rester secret et seuls des ninjas adéquats ouvriraient l’entrée bouchée par l’effondrement. Alors les lieux seraient sécurisés et interdits d’accès.

Ressortant de l’eau, je marchais sur la paroie de falaise et revenait activement au village…




« … Voilà, c’est tout ce que j’y ai vu. Voici le rouleau dans lequel j’ai décrit l’intérieur de la grotte et donné les coordonnés de l’accès sous-marin et terrestre qu’il faut ouvrir. »


Le Senkage tourna son fauteuil vers la grande fenêtre qui donnait une vue imprenable sur le village. Il croisa ses doigt, coudes aux accoudoirs, et posa son menton dessus, soupirant:

« Ce mystère avance à pas de tortue... Merci Aoshi-san, je vais réfléchir à tout ça. Je te recontacte le plus tôt possible. »

Alors j'inclinais respectueusement la tête puis rentrais chez moi où j'y trouvais un bon lit douillet pour faire la sieste.

technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.