:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les remous de l'histoire [Kuragari][Mission rang B]

avatar
Uzumaki Shigeru
Uzushio no Chunin
Messages : 10
Date d'inscription : 24/04/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une journée comme il y en avait tant d'autres, tu t'étais levé un peu en avance cette fois pour prendre le temps de continuer ton écrit que ton père avait réussi a trouver au cours de ses voyages d'affaires. Cette fois ci c'était le témoignage écrit d'un homme qui était persuadé d'avoir vu une créature de forme renarde haute comme un immeuble. Il serait blanc et aurait trois queues... ouais bon ça ne corresponds a rien que tu n'avais pu lire ou constater de tes yeux, sans doute un affabulateur. Écrivant quelques notes sur un bout de parchemin a côté de toi, tu finis par te lever et finir de te préparer pour ta garde palpitante au bureau des missions pour les genins... vie palpitante de braves enfants parcourant les rues pour retrouver chat ou chiens, aider a la vie quotidienne ou dépanner en cas d'ouvrier malade.

Tu te souviens avec un léger sourire une mission ou tu avais du servir dans un restaurant en urgence et ou tu avais fait tomber ton plateau sur un client... Si vous aviez bien ris, ton sensei lui a passé presque le reste de sa soirée a se confondre en courbette pour l'excuser de ta maladresse même si une fois passé ce moment il n'avait pu s'empêcher de rire en se remémorant la marchande très fortement formée dirons nous pour être poli couverte de riz et de sauce entrain d'houspiller "C'est inacceptable".  Soupirant, tu progressais lentement en regardant le ciel, la vie était quand même plus amusante quand tu étais qu'un simple genin...

"Je pensais pas te voir ici ce matin"

Te retournant, tu reconnaîtrais facilement cette voix, celle qui a façonné une grande partie de ton enfance. Une relative douleur au front te rappelle a la réalité, te frottant en grommelant l'endroit meurtrit, tu fixes la jolie rousse avec un regard mauvais:

"Je te pensais déjà rentrée a la maison Shi', d'ailleurs père n'as pas arrêté de me questionner hier soir sur Tomasu. Tu éviteras de lui faire croire la prochaine fois que l'énième fils de marchand qu'il te présente te plait hein?"

"Rabat joie! Je fais ce que je veux aux dernières nouvelles. Puis c'est pas pour ça que je viens t'embêter, y'a une mission comme tu les aimes de disponible. Des temples en ruine, un parchemin mystique tout ça... je pensais que tu sauterais dessus."

Une petite moue agite ton visage, la vérité c'est que ça faisait quelques semaines que tu n'avais pas regardé les missions proposées. Tu ne trouvais jamais rien qui t'intéressais et généralement c'était déjà pris, puis la vérité c'est que tu avais peur des responsabilités qu'apportaient la garde d'un genin. Baillant tu soupires en réponse d'un air agacé:

"Mouais... Je vais aller jeter un oeil. A plus Oneechan, au fait le frigo est vide c'est toi qui fera les courses pendant mon absence."

La shinobi gonfla les joues avant de jeter des petits objets sur toi en te traitant de "petit malpoli". Vos petites disputes étaient fréquentes et faisaient souvent rire vos collègues. Te dirigeant curieux vers cette fameuse mission, on t'apprends très vite a ton plus grand étonnement qu'un genin s'en occupait déjà et qu'il était a la recherche d'un chaperon pour cette mission... Génial tout ce que tu voulais éviter, après cela pouvait avoir ses avantages... tant que ce n'est pas un homme, une enfant ou une pré adolescente... Ouais t'y voyais des points positifs au final tiens.

Points positifs qui s'estompèrent lorsque le nom parvient a tes oreilles, ouais t'en avais déjà entendu parler de ce type et pas en bien. Tu étais surpris qu'à son âge on puisse être encore genin d'ailleurs, le village n'étant pas forcément très vieux, monter en grade ne t'avais pas été difficile. Faisait il parti de ces clans qui ont rejoint le village que récemment? Des questions auxquelles il ne voudra surement pas répondre.

Retrouver ce jeune homme ne sera pas compliqué a trouver, après tout ne fallait il pas rejoindre le spécialiste du fuinjutsu et l'historien? Soupirant longuement, t'étais blasé a l'idée de chaperonner un mec sur le coup, on aurait pas pu te confier une adolescente pas douée que t'aurais pu impressionner au lieu d'un mec probablement doué voir meilleur que toi? T'avais négligé l'entraînement et tu n'étais que moyen, trop moyen pour voyager dans le monde.

C'était lame en travers des épaules que tu attendais avec le reste des spécialistes dépêchés par le village, sans doute avait il été prévenu qu'il y avait un pauvre fou qui acceptait de le gérer... De nouveau un soupir franchit tes lèvres, dans cinq minutes il sera en retard... Tes yeux se portent sur l'horizon, tu ne saurais dire quand est ce que tu es sorti réellement du village pour une mission de ce style...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Misatachi Kuragari
Uzushio no Genin
Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur

shoot your way out



Shigeru & Kuro


Foutus conseillers… Toujours à prendre les gens de haut, surtout moi… Tout ça pourquoi ? Parce que soit disant je n’étais qu’un ignare, un incompétent incapable de gravir les échelons et de monter en grade, n’aurait-ce été que Chûnin du haut de mes dix-neuf ans ! Mais eux, que faisaient-ils ? A part se pinter la tronche et jouer aux cartes à longueur de journée ? HEIN ?! Rien. RIEN. DU. TOUT. Tandis que moi, malgré mon statut, je participais activement à la réussite du village, à sa prospérité ainsi qu’à sa défense. Et pas qu’un peu ! Alors certes, il m’arrivait de vouloir déconner et, de fait, je faisais le con… Mais ce n’était vraiment pas grand-chose ! Et je finissais toujours pas payer ce que je faisais. J’étais un mec droit dans mes bottes au final.
Bah, les autres pouvaient bien dire ce qu’ils voulaient, au final. Moi, j’avais toujours su ce que je valais et ce n’était sûrement pas prêt de s’arrêter ! Et comme pour leur rabattre leur caquet, j’allais me donner à fond sur cette mission… Comme ça, ils auront une preuve de ce que je peux vraiment apporter à notre chère nation, contrairement à eux.

Mais pour ça… Il fallait déjà que je rencontrasse de nouveau Meyo. Et dire que les rumeurs disaient que LE CONSEIL avait besoin et qu’il devait me donner les informations nécessaires… Bah non ! Je dus, de ce fait, revenir sur mes pas et prendre l’autre accès dans la tour du Senkage afin de rejoindre celui qui était réellement capable de m’accompagner dans cette tâche qui m’incombait désormais. Je n’avais pas pour autant ignorer les dires de ces vieux décérébrés… Trouver quelqu’un pour me chaperonner… Ça n’allait pas être facile. Je ne comprendrais jamais pourquoi tout le monde me fuyait ou refusait catégoriquement de faire équipe avec moi… Je n’avais pas forcément les meilleurs plans, j’entendais bien, mais tout de même… J’avais toujours été plein de bonne volonté ! Et je n’étais pas si insubordonné que ça non plus…
Me voilà donc devant la porte en chêne massif de notre génie de Meyo. Je toquai… fait surprenant ! En fait, je ne voulais pas le déranger tout comme j’avais pu déranger les vieux grincheux de l’autre côté du couloir… Et il fallait croire que j’avais eu raison. Ce n’était effectivement pas le dirigeant des Tourbillons qui m’ouvrit, mais un de ces subalternes. En quelques brefs mots, je lui expliquai la raison de ma présence et il me tendit un parchemin que je ne pris pas même la peine de lire. Après tout, les autres m’avaient déjà plus ou moins briefé. De toute façon, je n’étais que Genin : ce n’était pas moi de faire le point à mes supérieurs ! Celui qui me « chaperonnerait » n’aurait qu’à s’emmerder avec ça, tiens.

Alors que je repartis, et en vitesse parce que j’avais vraiment hâte d’aller en-dehors du village, de foncer vers cette aventure qui semblait prête à m’accueillir bras grands ouvertes, le larbin de mon véritable chef m’annonça qu’en fait, quelqu’un d’autre s’était déjà présenté le temps que je me faisais… savonner par les conseillers. C’est que les nouvelles allaient vite ici ! Autre chose importante : le monsieur qui allait avoir ma charge devait déjà être auprès des portes du village. A l’en croire, il ne me restait que cinq minutes si je ne voulais pas arriver en retard…
C’est avec toutes mes forces et la rapidité donc j’étais capable que je me dépêchai de rejoindre cet étrange Uzujin. Oh bordel, il ne savait pas du tout ce qui l’attendait. Ah ça non ! J’allais lui en faire voir de toutes les couleurs. Je l’aurais presque plaint… J’espérais juste qu’il n’allait pas être trop sévère ou dur… Pas un énième psychorigide ! Après, je n’avais pas spécialement d’attentes venant de lui. Je n’en avais pour personne. Peut-être avais-je un peu plus de considération pour Haruka, ma Sensei mais aussi chef d’équipe, mais le contexte était tout de suite plus particulier. En revanche, il y avait bien UNE chose dont j’étais sûr et certain : personne, je dis bien PERSONNE, ne serait un jour capable d’égaler Ul. JA-MAIS.

Ce fut donc juste avant la minute limite que je parvins au niveau des portes, grand sourire aux lèvres. Je pense que jamais de ma vie je n’avais été aussi excité et impatient. Mais il fallait que je me contienne si je ne voulais pas que mon empressement et toute ma joie de vivre ne fussent à même de compromettre la mission qui m’était enfin confiée. L’apercevant non loin  de moi, je commençai à ralentir le pas, pour finir à un rythme de croisière. Dynamique, assuré, mais sans être précipité. Je levai ma main droite haut dans le ciel et ouvris la bouche.

« Ooooy ! L’interpellai-je jusqu’à ce qu’il se retourne. Puis, une fois à ses côtés et que j’étais sûr que seul lui et son fidèle katana étaient prédisposés à m’écouter, je repris. J’suis Misatachi Kuragari, le Genin chargé de cette mission ! Je lui tendis le rouleau de parchemin concernant ladite mission. J’fixe un truc tout de suite : appelle-moi Kuro. Ca sera plus simple. Et toi, c’quoi ton p’tit nom ? Il me semble pas t’avoir déjà vraiment vu ! Le harcelai-je. J’étais vraiment trop excité pour cette mission, il fallait absolument que je me calme, que je me contienne… Pis t’es quel grade pour pouvoir t’occuper de moi ? Jônin ? Chef d’équipe, toi aussi ? Je m’arrêtai quelques instants, lui laissant le temps de répondre. Du coup, vu que, APPAREMMENT, j’suis sous ta tutelle…, c’est à toi de nous faire le point sur la mission et de donner les directives à suivre. J’suis qu’un con de Genin, après tout… Ironisai-je pour conclure. Puis, réalisant un détail important : ‘Sont où les deux clampins qu’on doit accompagner d’ailleurs ? »

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Les remous de l'histoire
« Mais je t'assure que ce sceau date d’au moins dix ans ! Je suis quand même historien ! Je sais de quoi je parle !
- Et moi les sceaux sont ma spécialité, je sais aussi de quoi je parle ! »

Les deux hommes se regardèrent en chien de faïence, planté comme des statu au milieu de la rue, se disputant au sujet d’un bout de papier que le plus petit des deux tenait en mains et secouait sous le nez du plus grand.  Le plus petit porté une grande veste marron et avait les cheveux blond attaché en arrière plaqué sur son crâne pour caché sa calvitie plus que présente, des multiples poches de son menton dépassaient des papiers et tout un tas d’objets, il y avait plus lourd de manteau que d’homme. L’autre, le grand, était chauve et il était vêtu de bleu marine et si son acolyte avait visiblement sa vie entière dans son manteau, le grand portait un gros sac sur le dos. Avec un soupire le petit replia le papier dans les poches trop nombreuses de son manteau et ils reprirent leur route en pinaillent comme des enfants. Néanmoins on sentait une grande affection entre les deux.

« Ah ! Tu vois qu’ils sont déjà là Tsutsu ! On aurait dû partir plutôt encore !

-Yun ! On est partis avec une heure d’avance ! T’avais qu’à pas traîner en route pour un stupide bout de papier alors que tu sais que j’ai raison !  
- Je te jure Tsutsu-chan en rentrant à la maison on ira une petite discussion toi et moi !
- D’accord ! Mais t’as pas intérêt à remettre cette histoire stupide de dernière part de tarte.
- Je la remets sur le tapis si je veux ! »

Tsuyo, aka Tsutsu, le plus grand, se frappa violemment le front de la main et marmonna quelque chose dans sa barbe, sûrement une menace envers son compagnon et se tourna vers les deux jeune ninja qu’il jaugea un instant du regard. Pour lui, ils n’avaient pas l’air très compétents, mais puisque le Uzukage estimait que c’était pour deux grands génie comme eux … Heureusement qu’il avait quelques petites choses dans ses manches. Il glissa ses mains dans les grandes manches de sa tenue

« Bien. Vous êtes donc … Notre escorte ? Je vois. Je suis Tsuyo Kagaro et voici Yun Kagaro, l’un des plus grand historien que ce monde ait porté. Votre mission, je vous le rappel est de nous conduire sur l’îlot de Sakei, là bas il y a des ruines qui contiennent sûrement des rouleaux de grandes valeurs. Le problème étant la présence d’être peu recommandables dans les ruines. Vous devrez donc vous assurez que rien ne nous arrive à mon compagnon et moi.
- Suffit ! Suffit, s’ils n’ont pas compris c’est qu’ils sont stupides ! Dépêchons ! Dépêchons ! »  

Yun se dirigeait sans attendre vers la sortie en marchant d’un pas vif. Truyo le suivit un mince sourire aux lèvres, les mains toujours dans ses manches après un dernier regard méprisant envers les deux jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.