:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un éclat bleuté dans un soleil rouge

Aller à la page : Précédent  1, 2
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 185
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 853
Expérience:
Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Left_bar_bleue0/2000Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Inari

Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 269
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 20

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 320
Expérience:
Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Left_bar_bleue821/1200Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Empty_bar_bleue  (821/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je ferme les yeux effaçant brièvement l'image de Maho en face de moi. C'est peut-être mieux qu'il m'ait lâché pour l'instant. Je ne veux pas qu'il sente que je tremble un peu. L'Autre qui semblait avoir disparu revient et avec elle une traînée noirâtre et pestilentielle de souvenirs qui m'ont marqué aussi bien mentalement au physiquement à voir  nombre de cicatrice que j'ai. Je ne veux pas revivre ces années de violences aussi bien physique que mentale. Je revois les scènes danser devant mes yeux et j'ai envie de vomir et de m'arracher la peau. Je rouvre les yeux mais je ne regarde pas Maho. Je regarde droit devant moi alors que l'Autre murmure à mon oreille et finalement je me mets à raconter.

Je raconte mes souvenirs, peu nombreux, avec mes parents ce que je me souviens. Je lui raconte la lutte courte et injuste qu'ils ont eut avec les samouraïs. Mes souvenirs déferlent en un tsunami cataclysmique et je continue. Les deux premières années de servitudes la folie à neuf ans. La douleur de cette folie et le massacré qui s'en est suivie. Puis les années en chien de combat. La cellule puante et sombre, les combats sans fins bêtes contre bête, je raconte Sera et Ikki qui m'ont aidé à tenir. Je ne lui épargne aucunement les viols et les tortures la violence de l'Autre déterminée à me maintenir en vie. La rébellion qui a innonde de sang les couloirs, la fuite, ma redécouverte du monde et la recherche infructueuses de Sera et Ikki. Mes pertes de contrôles avec l'Autre. Tout y passe. Ma voix se hache, ma voix hésite, se brise mais le récit continue encore et encore sans que pour autant je ne fixe Maho. Je ne vois plus Inari. Je revois tout ce qu'il s'est passé, je n'arrive pas à m'arrêter. Ma voix se brise une dernière fois lorsque je parle de mon arrivée ici. Je reporte enfin mon attention sur Maho : je pleure, mes joues sont trempées de larmes. Depuis combien de temps n'ai je plus pleuré de la sorte. Je ne les essuie même pas. Je regarde Maho droit dans les yeux et je reprends juste une fois la parole

« Voilà... Tu sais tout.»

Je n'ai plus rien à rajouter c'est à Maho de réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Onryou Maho
Onryou Maho
Garde de la forêt
Messages : 185
Date d'inscription : 27/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 853
Expérience:
Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Left_bar_bleue0/2000Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Inari

Tandis qu'elle replongeait dans son passé, Maho sentait sa belle s'éloigner. Bien qu'elle fusse immobile, les ténèbres de sa mémoire l'enveloppait peu à peu, s'échappant d'une porte bien trop souvent fermée. Il l'écoutait sans faillir, accusant les coups de cette vie lacérée sans se laisser abattre, même si son sourire avait peu à peu disparu. Tout comme son corps, son âme était bardée de sacrifice, résultat de l'abandon d'un être trop jeune dans les aléas du monde.
Il l'entendait, ayant à chaque fois une furieuse envie de l'enlacer, comme si sa tendresse pouvait gommer un peu de toutes ces injustices. Son sang d'Onryou bouillonnait en écoutant l'histoire de l'Akuma, ce peuple plus que tout autre pouvant comprendre ce que signifiait d'être constamment giflé par le destin. Pourtant, même les fils d'Inari ne portaient pas un baggage si sombre...

Des larmes coulèrent, il fit alors un effort surhumain pour ne pas interrompre le récit, stoppant le bras qui déjà s'élançait au secours. S'il lui était déjà difficile de seulement entendre cette histoire, il n'osait imaginer l'état de Kameyo. Pour tout dire, il était presque surprenant que le démon l'habitant ne soit pas plus cruel, après tout ce qu'il avait dut endurer pour la maintenir en vie. Quoique, le Gardien n'avait vu qu'une facette de cet "Autre", et il n'avait aucun doute que ce n'était que la partie émergée de l'iceberg.
Enfin elle termina, son visage baignée de larmes, sa voix fébrile, tandis que ses iris d'ébène croisèrent de nouveau ceux du patient auditeur. Ce dernier soutint son regard, le visage marqué par l'amertume, avant de tendre sa main. Au fur et à mesure que ses doigts s'approchaient de la joue nacrée, un sourire naissait sur sa face, tant est que ce fut une caresse pleine de douceur qui vint lécher les larmes.

« Je regrette de ne pas t'avoir rencontrée plus tôt. »

Une phrase ou se mêlaient amour et compassion, sentiments qui dominaient pour l'instant l'intellect de l'homme singe. Après tout le plus dur dans tout ceci fut que, toute ces péripéties, la belle dut les affronter seule, ne pouvant compter sur le soutien d'une famille, d'un parent, ou même d'un ami. Elle avait survécu seule devant l'adversité, n'ayant comme compagnon de table que le sulfureux démon qui habitait ses entrailles.

« Personne ne devrait avoir à affronter cela tout seul... En fait, je crois bien qu'il me faut remercier l'Autre de t'avoir accompagnée jusqu'ici. »

Il ignorait l'utilité de cette phrase, l'être intérieur ayant déjà à de nombreuses reprises montrer son désintérêt pour les relations humaines. Seulement si cette chose était vraiment une entité à part, si elle n'était pas qu'une sorte de dédoublement de personnalité, elle méritait elle aussi de la compassion, malgré les atrocités commises.
Pour tout dire, Maho ne savait pas vraiment comment réagir, aussi se laissa t'il guider par l'instant. Rapprochant sa tête de celle de Kameyo, il frotta doucement sa joue contre la sienne, murmurant à son oreille.

« Reste ici, avec moi... Cet endroit pourrait être ton foyer si tu le désires, un sanctuaire ou tout ceci n'aura plus sa place. »

Bien qu'ils fussent ensembles depuis un certain temps, ils n'avaient jamais parlé du futur, tout comme ils n'avaient jamais parlé du passé. Maho n'avait pas réfléchi à sa proposition, il avait tout simplement suivi son instinct. Certes la vie ici n'était pas dès plus aisée, mais au moins Kameyo serait libre, et plus jamais elle n'aurait à supporter des mains oppressantes sur son corps délicieux. L'esclavage et le viol, l'homme moderne avait décidément de terribles vices à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 269
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 20

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 320
Expérience:
Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Left_bar_bleue821/1200Un éclat bleuté dans un soleil rouge - Page 2 Empty_bar_bleue  (821/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je reste immobile face à Maho qui tend lentement sa main vers ma joue et j’avance mon visage vers ses doigts tendus qui caressent ma joue essuyant les larmes qui y coulent. Je sens son amour qui filtre sans aucun doute sous sa phrase et mon cœur se serre. Je sens même l’Autre renifler son mépris par rapport au remerciement de Maho : elle a fait ça uniquement pour elle et pour personne d’autre. Mais c’est vrai qu’elle m’a bien aidé. Cependant, elle grogne qu’il peut garder ses remerciements et qu’elle s’en fiche comme de sa première griffe et que s’il l’agace elle lui offrirait une nouvelle balafre. Je la fais taire.

Je me niche contre lui dès que sa joue touche la mienne et ferme les yeux en cachant mon visage contre son torse. J’ai besoin de sa chaleur de ses bras forts autour de moi en cet instant. Sa proposition m’étonne et je ne bouge plus dans ses bras avant de poser ma main sur mon ventre. Je sais très bien ce que je veux répondre. Je sais aussi ce que je dois faire pour être totalement en paix. Mais ceci ne dépendra pas que de moi, et je veux attendre la naissance de notre enfant pour ensuite en parler à Maho. Je ne veux pas rester ici seule, à être l’unique Akuma en sécurité, à avoir sa terre, je ne veux pas que les Onryou perdent leur terre à cause d’autres. Je me recroqueville contre Maho avant d’ouvrir les yeux et de le regarder avec amour.

« Je resterais avec toi et ici. »

Je capture à nouveaux ses lèvres pour sceller ce que je viens de dire. Ici, c’est mon nouveau chez moi. Et mes griffes le défendront jusqu’à ma mort, jamais les hommes ne poseront leur pieds ici. Inari a un nouveau gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Centre :: Grandes Forêts-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.