-33%
Le deal à ne pas rater :
PC portable Gamer – LENOVO Legion Y540-15IRH
999.99 € 1499.99 €
Voir le deal

 :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Misatachi Kuragari | Terminé

Kisho Genkishi
Kisho Genkishi
Indépendant
Messages : 178
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang B
Ryos: 35
Expérience:
Misatachi Kuragari | Terminé Left_bar_bleue575/1200Misatachi Kuragari | Terminé Empty_bar_bleue  (575/1200)
Kisho Genkishi



Matricule ninja
NOM : Misatachi
PRÉNOM : Kuragari
GROUPE : Uzu
GRADE : Genin
RANG : B
SEXE :
ÂGE : 19 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Fils unique d'un père fuyard et d'une mère aimante

Personnalité
QUALITÉS
Persévérant
Courageux
Chaleureux
Humoristique
N'a aucun tabou
Optimiste
Joie de vivre
Bout en train
Défend tout le monde
DÉFAUTS
Défauts
Impulsif
N'a peur de rien
Manque de discernement
Candide
Tête brûlée
Défend tout le monde
Défi tout le monde
Casse cou
AIME
La bagarre
Le froid
Sa mère
Ul
Les femmes
Manger
N'AIME PAS
La morale
Les moralisateurs
Être passif
Les gens trop sérieux
L'autorité
Qu'on l'ignore
AUTRES
Enlève souvent son haut sans raison
Ne tient pas l'alcool
A un humour terrible
PHYSIQUE
TAILLE :
1m78
POIDS :
74kg
PEAU :
Blanche
CHEVEUX :
Bleus aux reflets noirs
Courts
YEUX :
Noirs
Classiques
VISAGE :
Un visage ovale aux traits quelque peu marqués pour son jeune âge, dont le nez aquilin surmonter ses lèvres fines.
CORPS :
De taille moyenne, Kuragari est un jeune homme relativement musclé, comme peuvent en témoigner ses abdominaux et se sbras bien souvent dénudés.
AUTRE :
Un tatouage bleu a été gravé sur son torse, au niveau de son coeur. Celui-ci représente vraisemblablement une fée.
Histoire
Racontez nous votre histoire en listant les événements importants de votre personnage. Ce que nous voulons voir est votre imagination, votre originalité ainsi que votre cohérence.
Attention, vielliez lister les événements marquants de votre personnage dans le bon ordre chronologique, ne listez pas ses événements dans le désordre !

► An -4 : Naissance de Misatachi Kuragari suite à l'union charnelle de Misatachi Kana – la mère – et Minamoto Ebi – le père. Ce dernier a d'ailleurs fui le logement familial pour ne pas avoir à s'occuper de ce jeune bambin ; du haut de ses dix-sept ans, il ne se disait pas prêt à en assumer la garde, aussi Kana se retrouva seule pour subvenir aux besoins de la prunelle de ses yeux.

► An 3 : Suite à Konoha et Suna, la nation d'Uzushio se vit enfin terminée. N'ayant réellement d'autres choix, Kana et Kuragari devinrent membres et citoyens à part entière de lu village caché des tourbillons.

► An 4 : Le jugeant prêt, la Misatachi envoya son fils à l'académie. C'est à partir de ce moment-là qu'il commença à se dévergonder et à prendre la voix... de la connerie, ni plus ni moins. Toujours fidèle aux quatre-cents coups et autres bêtises, il n'était pas très étonnant de le voir échouer à plusieurs reprises aux différents examens demandés.

► An 6 : C'est également durant cette même période qu'il rencontra Uzumaki Haruka; jeune fille pour qui il fut le  « mentor »… Il lui montra comment braver certains interdits et ne lui laissait aucun répit lorsqu’il s’agissait d’aller semer le grabuge au sein de l’académie.

► An 8 : Kuro ne parvint toujours pas à remporter le titre ; bien plus intéressé par les filles et embêter son monde que par les cours, il demeura encore le dernier de sa promotion.

► An 9 : Après moult efforts, l’ébène finit par enfin décrocher son premier examen et fut ainsi promo Genin. Tonner d’applaudissements !

► An 10 : Affecté depuis sa sortie d’académie à une équipe, il n’arrêta jamais de vouloir se battre avec ses deux autres compagnons et coéquipiers. Son tempérament de feu lui apporta par ailleurs de nombreux ennuis et pas mal de blessures dont il se remit rapidement… En partie grâce au soutien de son alliée – et actuellement meilleure amie – Omura Aneko.
C’est aussi durant cette année que son Kekkei Genkai s’éveilla : le Hyôton, maîtrise de la glace. Quoique surpris par un tel revirement de situation, cela lui plu néanmoins fortement. Enfin il allait pouvoir montrer aux autres qu’il était le plus fort ! Il déchanta néanmoins rapidement lorsqu’il se rendit compte qu’il avait énormément de mal à progresser seul… Sa mère l’aida beaucoup mais, alors qu’elle avait espéré qu’il n’hérite de rien de son père, voilà qu’il portait sur ses épaules toute une lignée de Shinobis. Si seulement elle-même avait possédé pareil don héréditaire… Que nenni.
Par chance – ou par jeu du destin, du Senkage ? - la Sensei de Kuragari était également une adepte du Hyôton. Elle finit par céder à ses diverses demandes et Ul, de son prénom, le prit sous son aile, à part, pour quelques temps.

► An 12 : Lors d’une simple mission de routine, le duo fut attaqué par un Shinobi aux pouvoirs monstrueux qui s’amusait à dévaster des villages, des hameaux, à la pelle sans vergogne. Pourvu d’une certaine justice et d’un certain sens du devoir – et surtout n’ayant peur de rien – Kuro finit par aller le provoquer après avoir eu vent de ses dernières sévices, sans en avertir sa Sensei, alors qu’ils étaient à l’auberge d’une nation neutre et indépendante.
Le jeune homme avait beau avoir progressé, il était encore bien trop faib le pour affronter pareil ennemi. Ul n’eut d’autre choix que d’accourir à sa rescousse mais paya le prix fort : elle dut se sacrifier, donner sa vie en l’échange de celle de son disciple adoré, disciple qu’elle considérait comme son fils , sous les yeux de ce dernier…

► An 13 : Kuragari s’en voulait encore d’avoir causé la perte de la seule personne capable de l’aider, de l’entraîner… La seule personne qui se comportait parfois aussi bizarrement que lui – qui enlèverait son haut en plein hiver, dans une contrée enneigée si ce n’était elle ? Il n’avait toujours pas digéré ni avalé le fait que sa propre stupidité, son « courage » de bas étage, avait pu tuer son modèle de Kunoichi.

► An 15 : Les regrets et remords semblent être amoindris, bien moins importants qu’à l’époque, mais ils sont toujours là. Il pense souvent à Ul mais ne s’empêche pas pour autant de vivre. En revanche, il tiendra la promesse qu’il lui avait faite avant même qu’elle ne parte pour toujours : il allait toujours donner tout ce qu’il avait au fond de lui et, un jour, il réussirait à passer Chûnin puis Jûnin !

Test RP


Le cours venait tout juste de commencer et voilà qu’un des pires cancres présent au fond de la salle s’ennuyait déjà. Heureusement pour lui, il pouvait encore bien embêter les quelques personnes qui supportaient ses bêtises à longueur de journée pour ne pas s’endormir mais il fut bien vite rappelé à l’ordre. Bien plus vite que d’habitude. Évidemment, presque tous les autres enfants éclatèrent de rire lorsqu’il dut porter le bonnet typique des fauteurs de trouble – lui y compris. A croire qu’il l’aimait, cet accoutrement. Quand même bien il était d’un ridicule sans pareil… Mais il semblait en faire fi et se complaisait à e porter, jouant même encore plus le jeu que de raison.
Après quelques temps, Kuragari put enfin l’enlever et retourner à sa place, se retenant de ne pas amuser encore un peu plus la galerie. Enfantin, immature et peu concerné par l’école mais il n’allait certainement pas empêcher de travailler ceux qui voulaient vraiment réussir – même si cette notion lui échappait complètement et qu’il n’y voyait absolument AUCUN intérêt. Aussi s’était-il assis sans mot dire et avait croisé les bras sur son bureau pour y coucher sa tête en leur creux. Il était venu le temps de piquer un petit somme.

Dring. La fin des cours retentit. Enfin ! Il avait encore beaucoup de choses à faire et devoir attendre la fin des cours l’ennuyait au plus haut point. Dans un léger sursaut, il se sortit de sa torpeur et profita de la pause prise par leur enseignant pour quérir Uzumaki Haruka, celle qu’il entraînait depuis quelques temps déjà dans les pires plans… dont il raffolait. Il avait là un sacré coup à faire et était persuadé. Aussi la prit-elle à part du reste du groupe pour lui parler de son projet, si l’on pouvait l’appeler ainsi…
En dehors de la salle de classe, au coin et tournant d’un des couloirs menant aux toilettes des filles, il attendait son amie. Elle avait ses petites habitudes et s avait qu’elle allait indéniablement venir par ici. Une fois qu’elle fut à portée, l’ébène lui empoigna le poignet et la tira dans une cachette qu’il avait déjà pu empruntée à l’époque : un mur à double fond. Il suffisait simplement d’enlever une planche branlante pour pouvoir y pénétrer, et de la remettre pour passer inaperçu. Si seulement il pouvait mettre autant d’énergie dans ses cours que dans sa malice…

« Bon, Haruka… J’voulais pas te kidnapper, hein, mais c’est hyper important !!! Chuchota-t-il, plein d’entrain, des étoiles dans ses yeux crépitant d’excitation. Il faut absolument qu’on aille au port… Y a un truc à faire. Un très gros truc ! Tu vas voir, ça va être génial ! Tu me suis ? Lui demanda-t-il finalement avec un énorme sourire malicieux aux lèvres. »

Sans grande surprise, la jeune fille accepta. Ils attendirent que toutes les files eurent quitté la salle de bains pour sortir de leur cachette et se précipitèrent vers le fameux port afin d’y commettre probablement leur plus gros méfait en tant qu’étudiant à l’académie… Rien que de penser au résultat, Kuro en salivait et montrait un sourire béat et niais. Encore plus qu’à l’accoutumée. Une chose était sûre : son plan allait forcément être une véritable catastrophe. Cette constante semblait être inhérente à lui, à sa façon d’être…
De son point de vue, cela n’allait pas être facile mais il avait un plan. Une esquisse… Une ébauche ? Une matrice, va-t-on dire. Il n’était pas forcément doué pour les coucher sur le papier, mais il possédait tout dans la tête… Même si c’était bien souvent flou, même pour lui. Il restait néanmoins confiant et optimiste – Candide ? Oui. Cela allait marcher, se répétait-il sans cesse.

A deux pas du port, il s’arrêta et se faufila derrière deux barils en entraînant de nouveau l’Uzumaki avec lui. Leur sensei ne serait vraiment pas enchanté d’apprendre ce qu’ils planifiaient de faire au lieu de suivre ses cours, mais le jeune homme n’en avait vraiment rien à faire.
Ils m’emmerdent, ses cours !
Il posa ensuite ses mains sur les épaules de son acolyte, de son élève d’un temps et la fixa, plongea son regard dans le sien. Il allait lui expliquer le but de tout cela et il lui fallait être bien accrochée pour bien le suivre… Il avait tellement d’idées et de choses qu’il voulait dire qu’il y avait de très fortes chances pour que le tout fût totalement décousu. Sans la brusquer, et après avoir vérifié que personne ne les avait encore remarqué ou ne les écoutait, il la fit pivoter en l’assistant au niveau des épaules afin que le rivage et les deux vaisseaux fraîchement amarrés eurent emplis ses yeux.

« Sur ces bateaux, j’ai cru comprendre qu’il y avait de la marchandise de valeur très importante… Il se coupa lui-même afin d’éviter tout malentendu. J’veux pas les voler hein. En fait je voudrais juste qu’on puisse monter à bord et qu’on échange les deux statuettes les plus importantes. Apparemment elles sont supposées partir pour notre Senkage et l’autre pour le Daimyô des Tourbillons. T’imagines leurs têtes quand ils se rendront compte qu’ils auront reçu les mauvaises ?! Il commença à rire mais faisait tout son possible pour maintenir sa concentration et ne pas éclater en un fou rire inarrêtable. Une fois calme, il ajouta : En fait, j’ai besoin  de tes talents à manier ton chakra ! J’ai un peu de mal à le faire donc… Il commença à se glisser sous ses jambes, le haut de son crâne au niveau de son entrejambe sans être gêné plus que cela, se préparant à la porter sur ses épaules. Puis il sortit une longue tunique de son  sac – tout était prêt de la veille, c’est dire le niveau de préparation et d‘anticipation du jeune garçon…
Donc, tu vas monter sur mes épaules vu que je suis bien placé puis mettre la tunique que j’ai apportée. Suite à quoi tu vas utiliser le Henge pour modifier ta tronche et ressembler à ces vieux douaniers tout désagréables et flétris ! Comme ça on simulera une inspection de frontière à ces civils et le tour sera joué ! Si t’es prête, pince-moi doucement que je comprenne hein. »

Elle le pinça donc et il se releva en la tenant, à présent caché par la tunique qui avait un bouton mal fermé – avoir un visuel pour marcher semblait primordial. Surtout vu le niveau d’excellence de Kuragari qui semblait pouvoir absolument foirer tout ce qu’il voulait entreprendre… La rouquine donna un coup de talon à sa monture et se transforma en vieillarde peu aimable et  tentait de moduler sa voix au mieux, mais cela ne leur semblait pas très convaincant. L’Uzujin qui semblait être bon cheval prit alors la décision de faire demi-tour afin de se cacher encore derrière un mur.

« Bon… Tu  vas prendre l’apparence d’un vieux douanier cette fois, pas d’une vieille peau, et tu vas me laisser parler. Ça devrait mieux se passer. Il força sur ses cordes vocales afin d’avoir une voix attaquée par l’âge. C’est mieux comme ça, n’est-ce pas ? Demanda-t-il finalement sans véritablement attendre de réponse. »

Une fois le signal de nouveau donné, il se remit en marche, lentement. Il devait  faire semblant d’avoir plus de soixante-ans, mine de rien, et ce n’était rien de moins que facile ! Non sans mal, le douanier se présenta aux matelots du premier bateau. Haruka fouilla alors dans ses poches et sortit une espèce de papier cartonné qui ressemblait à une carte d’identité, une preuve de leur « bonne foi ». Intérieurement, il la félicita et lui tapota la jambe pour le lui faire comprendre. C’est vrai qu’il n’y avait pas pensé et que cela aurait pu tout ficher en l’air !  Ils montèrent à bord et farfouillèrent chaque pièce, chaque recoin, jusqu’à tomber nez à nez avec un coffre un peu plus brillant et rutilé que les autres. Le haut de l’inspecteur de marchandises s’en approcha et tenta de l’ouvrir… C’était une évidence même que cela ne pouvait fonctionner de la sorte… Kuro alpagua alors un des moussaillons proches d’eux afin qu’il leur ouvrit ce contenant, afin de pouvoir « tout vérifier ». Une fois l’ordre exécuté, le sbire se retourna tandis que Haruka mettait leur trouvaille dans les poches intérieures de la grande tunique sans dévoiler un bout de leur stratagème.

Ni vu ni connu ! Le duo repartit donc et descendit le ponton, doucement mais sûrement. Il ne s’agissait sûrement pas de tout louper dès maintenant alors que la première grosse étape avait été accomplie avec succès.
Il y avait néanmoins une légère pellicule d’eau sur ce bout de bois. Kuragari n’était pas vraiment à l’aise… et sentait ses jambes qui flageolaient, prêtes à s’effondrer. Puis, alors qu’il  ne restait que quelques petits pas à parcourir… Glissa sur une plus importante pellicule… Tête en avant et lâchant son poids humain par la même occasion. Cette dernière perdit donc sa concentration mais surtout sa transformation, devant les yeux ébahis de gardes qui passaient par là…  

« KURAGARI ! Vociféra l’un d’eux. Tu ne t’arrêteras donc jamais… Tu n’en as pas marre de passer ta vie à ne rien faire à part embêter de pauvres innocents ? Des marchands itinérants, cette fois… La prochaine fois, tu feras quoi ? Son regard s’arrêta sur la statuette qui était destinée à leur Kage. Tu comptais en faire quoi, de cette statuette ? La voler ?! Commença-t-il à l’accuser.
- Nan, je voulais juste inverser les deux statuettes pour leur faire une surprise… Un peu d’humour n’a jamais tué personne, si ? Répliqua-t-il alors qu’il n’était vraiment pas en position de force.
- Le garde soupira. Allez, suivez-moi. Nous devons vous emmener pour rendre compte de vos méfaits. VOUS DEUX, insista-t-il. Puis, à Haruka : Comment fais-tu pour te laisser encore et toujours entourlouper par ce fauteur de troubles ? Tu ne devrais pas le fréquenter, il ne t’apportera rien de bon, à part des ennuis avec tout le village si tu continues !
- J’vous entends m’sieur, lâcha le concerné d’un ton moqueur… Pour se prendre un léger coup de matraque sur la tête afin qu’il ne se tusse. »

Ils furent alors interrogés par le Senkage qui était tiraillé entre admiration et désespoir. Il ne savait trop comment se placer. Peu après, ce fut au tour de leur sensei de leur faire la morale sur ce qu’ils venaient de faire.
Il allait sans dire que Kuragari n’en avait cure. Honnêtement, on lui rebattait sans arrêt les oreilles avec toutes ces histoires de morales et de mœurs… Cela avait fini par systématiquement lui passer au-dessus. Des paroles en l’air, se disait-il, rien de plus.
Une fois qu’ils furent « relâchés », il regarda avec insistance Haruka dans les yeux et explosa de rire.

« Bon au moins c’était bien tenté… Puis on s’est bien amusés en plus d’avoir loupé une demi-journée de cours ! S’esclaffa-t-il en prenant le chemin du retour... »

Derrière l'écran
PSEUDO : Golluméo
ÂGE : 21 ans
CONNU PAR : Misatachi Kuragari | Terminé 3555537478
AUTRE CHOSE ? SUNA DOMINERA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Re-Bienvenue cousin que je connais pas '-'

Voici ton test rp :
Spoiler:
 

Tu as deux semaines pour écrire ton test rp, si tu as des questions n'hésites pas, bonne chance o/
Revenir en haut Aller en bas
Kisho Genkishi
Kisho Genkishi
Indépendant
Messages : 178
Date d'inscription : 31/03/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang B
Ryos: 35
Expérience:
Misatachi Kuragari | Terminé Left_bar_bleue575/1200Misatachi Kuragari | Terminé Empty_bar_bleue  (575/1200)
Kisho Genkishi
Eh hop, c'est terminé, merci o/


Misatachi Kuragari | Terminé V2zp
Merci Daisuke **

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité


Misatachi Kuragari | Terminé Pq2c


Re- Bienvenue sur DoN Kuragari ! Ce sera donc moi qui serai chargée de la correction de ta fiche de présentation, si tu as des questions, n'hésites pas à venir me voir en pv o/



Respect test-rp et originalité

Je te félicite pour ce test rp ! Tu as respecté la consigne que je t'ai donné et tu as eu, en plus de cela, l'idée de faire rater cette grosse bêtise, ce que je trouve très original. Un petit récit qui m'a beaucoup plus et fait sourire, tu respectes le personnages que tu décris dans ton histoire et dans le reste de ta fiche. De plus le lien que tu créais avec un membre du forum rend cela intéressant ^^
Je n'ai pas besoin de te dire ce que je pense de ta plume, tu le sais déjà étant ton DC ^^
Je te valide donc ce point.



Orthographe et grammaire

Côté faute, syntaxe et construction de phrase, je n'ai rien à dire, il y a très peu de fautes, juste les petits oublis que je te montre ci-dessous.

Paragraphe 1 : Mais il semblait en faire fi et se complaisait à e porter,
=> le porter

Paragraphe 1 : mais il n'allait certainement pas empêcher de travailler ceux qui voulaient vraiment réussir
=> Cette phrase me porte à confusion, il serait pour moi plus français de dire :
mais il n'allait certainement pas empêcher de laisser travailler ceux qui voulaient

Paragraphe 2 : Elle avait ses petites habitudes et s avait qu'elle allait indéniablement venir par ici.
=> et savait

Paragraphe 2 : l'ébène lui empoigna le poignet et la tira dans une cachette qu'il avait déjà pu empruntée à l'époque :
=> qu'il avait déjà pu emprunter ==> il avait pu vendre et non il a pu vendu

Paragraphe 3 : Ils attendirent que toutes les files eurent quitté la salle de bains
=> Je suppose que tu voulais dire : toutes les filles ?

Je te félicite donc pour cette partie et te la valide également.



Avis général et verdict

Tout est respecter à la perfection et je ne vois aucun problème à te nommer Genin rang B de Uzu., tu respectes les conditions de ton test rp et il n'y a presque aucune faute. C'est donc une Présentation validée, tu peux maintenant faire ta fiche technique et recenser ton avatar, bon rp ! o/



Correction par Fubuki Shizuka
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.