:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Who the hell are them?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Kayaba Akihiko
Suna no Jonin
Messages : 254
Date d'inscription : 21/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Haut Conseiller - Jônin - rang A
Ryos: 342
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

if i die in battle



Nobushi & Kaori & Akihiko


Si la précédente action du Sunajin n’avait pas eu l’effet escompté, elle avait au moins pu amocher le terrain et leur faire gagner quelques précieuses brides de temps. C’était toujours ça de pris. Aussi il comptait sur ses deux camarades de fortune pour se défaire de la vieille harpie, ses réserves de chakra chutant dangereusement. Il ne pouvait très certainement pas se permettre un nouvel affrontement. Néanmoins, cette dernière avait fourbement suivi Kaori à une vitesse faramineuse. Mais le bel éphèbe n’allait pas se démonter pour si peu. A cet instant Kaori, avait lancé quelques projectiles en direction de la cheftaine des Yeux Vigilants, espérant la prendre au piège. Malheureusement, seule une bûche humide fut capturée au milieu des fils ainsi utilisés. Alors que leur ennemie s’était de nouveau rapproché, un shuriken se planta dans sa chair, suivi d’un torrent de flammes. Rien qui ne saurait la tuer (et Amaterasu savait à quel point elle était attachée à la vie, cette démone), mais qui aurait au moins le mérite de diminuer sa santé physique.
A peine l’ancêtre s’était-elle relevée qu’elle dut essuyer une nouvelle offensive : Nobushi n’allait pas en rester là non plus. Usant de son arsenal, elle envoya un nouveau projectile explosif qui tenta de la cribler de shrapnel. Avec une certaine rapidité d’action, un autre projectile fusa cette fois vers la tripotée de samouraïs qui se ruaient vers le groupe de Shinobis. Voici le moment parfait : l’heure de la fuite avait sonné !

Mais l’appel de Kaori n’avait été qu’à moitié écouté par le stratège de Suna. Un Genjutsu, certes, mais c’en était un de zone. Aussi le Kai lui permit seulement de voir vaciller les arbres… Lui arrachant au passage quelques maudits blasphèmes. En revanche, il était habitué à pareils événements en tant que fier habitant du désert ; les mirages étaient son quotidien aussi ce n’était pas cela qui l’empêcherait d’avancer. Bien sûr, cela leur fit perdre un peu de temps, mais c’était toujours moins conséquent que s’il n’avait pas pu percevoir l’ombre d’une illusion.
Kaori, quant à elle, n’avait pas de soucis à se faire grâce à son Dojutsu. Nobushi, par contre… Elle ne pouvait que faire confiance à ses collègues d’une mission. A cet effet, elle s’accrocha au Haut-Conseiller et ne le quitta pas du regard, plaçant toute sa confiance en ses pas.
En tous les cas, le trio ne put guère faire plus de cent pas : les sens mystiques d’Akihiko lui révélèrent que la vieille pie n’était pas morte. Au même moment, un Kunai surgit de par les fourrés. Ce projectile qui ne les visait pas avait néanmoins quelque chose d’accroché… une bombe lumineuse et aveuglante ? Kaori l’avait remarqué et s’était protégé les yeux. Ni une, ni deux, le blondin fit de même, à l’instar de la Kisho. Nulle question de tomber dans un piège aussi évident. Alors que ses yeux étaient protégés, le Kayaba put percevoir une ombre grandissante, comme si un dragon prenait naissance. De là, une pluie d’explosions et de projectiles tomba sur eux. Kaori tenta de s’en échapper, tout comme Nobushi, mais le Haut-Conseiller n’était pas décidé à bouger. Sans crier gare, il fit naître un énorme mur d’eau face à lui, le protégeant du moindre projectile et de la moindre déflagration.  En vu de sa perte de chakra drastique, il espérait que ses acolytes allaient pouvoir se protéger par leurs propres moyens. Il ne pouvait se permettre de gaspiller encore plus ses ressources.

Le spectacle rapidement terminé, la prestidigitatrice retomba à terre, visiblement épuisé et à peine apte de se battre à nouveau. Là, le tonner gronda et l’air se chargea d’électricité statique. Un chakra inquiétant pouvait même être ressenti, mais Akihiko n’en fit rien. Un effroyable éclair tomba non loin d’eux, explosant et calcinant les quelques arbres alentours. De ce chaos naquit une jeune femme ô combien magnifique. En d’autres circonstances, son entrée éblouissante aurait pu être prise pour une beauté divine. Mais pour le coup, elle était surtout l’ennemie de valeureux Shinobis prêts à tout pour leur nation – et remplir les termes du contrat. S’agissait quand même de rapporter un peu d’argent et de gloire à la belle Suna. D’une voix angélique, celle-ci tonna et somma au trio de se rendre. Akihiko eut alors une idée et allait tenter de tirer avantage d’une pareille « proximité » avec l’ennemi… On n’a rien sans sacrifice, ne l’oublions pas. La jeune femme scanda une autre technique de Raiton : une toile de foudre se rapprochait dangereusement de l’Alliance. Mais, encore une fois, Kaori refusait d’être ainsi livrée en pâture aux horribles monstres du Styx. Ce n’était pas plus mal : elle avait les parchemins. Nobushi, elle, sonna directement la reddition. Comme pour attester de son accord, le Sunajin sortit son katana et prit appui sur lui alors qu’un mur de flammes les encerclait elles, et le trio réduit. Le blond s’agenouilla, toujours en appui sur son sabre, et baisse la tête.

« Je me rends. » Dit-il d’une voix neutre, un léger sourire sur le visage. Sourire voulu, bien entendu, mais qui étaient-elles pour connaître la véritable raison de ceci ?

(c) AMIANTE



Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 402
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Who the hell are them? Mar 28 Aoû - 0:28
Who the hell are them?

Le nouvel assaut de la maîtresse des Yeux Vigilants fut particulièrement dévastateurs.
Sa bombe lumineuse n'eut hélas pas l'effet escompté, ne parvenant pas à éblouir des ninjas aussi roués. Sa terrifiante pluie de lames et d'explosifs par contre doucha sévèrement les shinobis alliés.
La puissance du Bakuton de la kunoichi indépendantes ne put repousser une pareille masse de projectiles tranchants, qui mordirent cruellement ses chairs.
Même le sharingan de la petite Uchiha ne pouvait pas l'aider à esquiver pareille trombe de métal coupant et la fillette fut sauvagement lacérés.

Seul le Haut-Conseiller de Suna, prévenue de l'approche de la harpie par ses sens mystiques, eut le temps de dresser une protection efficace (mais hélas personnelle).
Et pour couronner le tout, dans un éclair tonitruant apparut la cheffe du camp secret de l'Empire, majestueusement nimbé d'éclair.
Elle déploya vivement ses rets électriques afin de couper la retraite des ninjas et les somma de capituler face à la toute puissance de Tetsu.

L'apparition de la déesse de la foudre et l'assaut effroyable de la vieille grand-mère décidément increvable avait brisé le moral des shinobi de l'Alliance de Baransu.
Kisho Nobushi, doutant de ses chances contre le redoutable duo, décida de se rendre. Réelle reddition ou fourberie à venir ?
Le matois sunajin décida de faire de même : mieux valait vivre lâchement pour combattre, peut être, un autre jour. Déjà son esprit affûtée cherchait un moyen de se sortir de se guêpier.
Et puis, leur reddition avait un autre avantage : la jeune Kaori et son indomptable esprit du Feu, avait refusé de se rendre.
Devoir gérer deux captifs aussi puissants et menaçants, des adultes, allaient retenir les deux femmes de l'Empire. Cela donnerait une chance à la gamine. La combinaison du sharingan et d'une vitesse stupéfiante pour son âge lui permit de s'échapper, couvrant sa fuite par un brasier encerclant ses anciens coéquipiers et les tetsujin.

"Bien." déclara calmement la Prêtresse de l'Orage, sûre de sa supériorité. "Je vois que nous sommes en gens raisonnables. Je garantie donc vos vies... Pour l'instant, lâchez vos armes et à genoux... A MOI, MES SAMOURAÏ ! POUR L'EMPIRE !"
Sa comparse bien plus âgée n'eut qu'un "tsss" agacée, s'adossant à un ce qui restait d'un arbre. Visiblement, elle souffrait des coups échangés. Et elle ne semblait pas particulièrement triomphante. Méfiante, l'ancêtre ne quittait pas les shinobis des yeux.

Akihiko trouva cependant étrange l'air pincé, voir inquiet de la vieille dame. Et pourquoi ne s'était-elle pas élancée à la poursuite de Kaori ? La prêtresse faisait de même, se contentant de les toiser.
Mais bien vite, les troupes d'élites du campement débarquèrent. Le Haut-Conseiller de Suna put ressentir que la plupart des samouraïs portant l'armure noire et dorée du clan Azuko savait manier le chakra.
Immédiatement, ils s'avancèrent pour ceinturer les ninjas, les forçant à se mettre à genoux sans ménagement, katana sur la nuque.

Ils étaient accompagnés de Chigiru Fumikazu, le bonze qui avait fait le sermon du soir. Lui aussi avait un chakra digne d'un shinobi.
"Fumikazu ! Enfin !" siffla comme une vipère la vieille des Yeux Vigilants, tout en signant quelques mudra.
Le shinobi du désert put ressentir à nouveau une vague de chakra traverser les environs saturant brièvement ses sens mystiques. Sans nul doute une technique de sensorialité.
"Vite, la petite c'est échappée dans cette direction !" croassa la vieille pie en tendant un doigt crochu, impérieuse. "C'est une Uchiha ! Seule ta vitesse nous donne une chance ! Captures-là ou tues-là !"
Immédiatement le bonze bondit avec zèle fanatique, ignorant le brasier. Il accéléra à une vitesse prodigieuse.

Mais les deux shinobis sourirent : malgré sa pointe de vitesse, pas dit qu'il rattrape la minuscule kunoichi dans cette forêt humide et sombre...
"Samouraï ! Envoyez vos cavaliers les plus rapides aux camps alentours ! Cette petite peste ne doit pas franchir nos lignes !" continua la harpie, presque écumante de rage. "Le Shogun seul sait ce qu'elle a pu apprendre ici, avec votre sécurité laxiste !"
Aussitôt un lieutenant sonna son cor, transmettant les ordres.

"Ce n'est qu'une gamine, qui lui accorderait du crédit ? Elle mourra surement dans la boue en tentant de traverser le front." intervint une nouvelle voix qui sortait des fourrées menant aux camps. Une voix que les captifs, à présent entouré d'homme en armure lourde peu amène connaissait.
A la grande surprise de Nobushi et Akihiko, une nouvelle Prêtresse de l'Orage les rejoignit un sourire goguenard aux lèvres.
Le Haut-Conseiller ressentait pleinement son chakra et son air de supériorité, alors qu'elle tapotait vilement l'imposant rouleau de parchemin qui avait servit à sceller son tsunami.
"Il était temps." pesta la vieille chouette des Yeux Vigilants. "Mais ton tour de passe-passe a été utile. Pour une fois."
Les deux Très Sainte Akeru partirent dans un rire à la foisd cristallin et machiavélique, alors que les ninjas étaient fouillés et garrottés.

"Voyons voir ce que nous avons là..." susurra la cheffe du campement secret qui venait d'arriver.
"Le blond a un chakra phénoménal." intervint Kagamiko Mari, informant sa... ni amie, ni rivale. Collègue, à la rigueur. "Il pourra peut être vous être utile dans vos jeux. Quant à l'autre..."
La vieille fouine plissa ses yeux chassieux, s'approchant du visage de Nobushi jusqu'à lui souffler son haleine fétide à la figure. D'un geste impérieux, elle prit une torche de l'un des gardes.
Face à la kunoichi indépendante, ses yeux pétillèrent de cruauté malveillante, alors qu'un souvenir remontait de sa mémoire d'espionne.
"Oh, oh, oh, mais qu'avons-nous là..." caqueta-t-elle vilement, ayant reconnu la jeune femme. "Madame Otomo, on peut dire que c'est une surprise !"

Les jeunes cheffes de camp semblèrent perplexes.
"Vous la connaissez ? Vous avez des amis intimes chez les ninjas ? Otomo... ce n'est pas un..."
"Oh, mais elle n'est pas sensée être une kunoichi." coupa l'ancêtre dans un rire maléfique. "Vous l'auriez reconnu aussi, si vous sortiez un peu de temps en temps de vos recherches. Oh, je sens que je vais follement m'amuser à l'interroger ! Et à purger le clan Otomo de cette... souillure !"
"Si ça vous amuse. Bien, emportons nos cadeaux, le temps que mes samouraïs et votre ami le bonze nous ramène la petite..."

L'une des deux Akeru s'approcha des ninjas captifs par les katana des soldats d'élites. Elle fuit un clin d'oeil au Haut-Conseiller avant de les enlacer tous les deux.
Et de disparaître d'un claquement de doigts de l'autre Prêtresse de l'Orage qui venait d'arriver, générant une explosion d'électricité qui secoua douloureusement les ninjas.
Un clone de foudre ! Ils avaient été capturés par un simple Clone de Foudre et une vieille dame gravement blessée !
En un instant, le Haut-Conseiller sentit une main douce mais ferme se poser sur son torse encore parcouru d'éclair.
"Nunoshibari !" s'exclama la véritable Akeru, déclenchant son sceau de Fuinjutsu. Aussitôt les vêtements du sunajin s'étirèrent, changèrent de forme et l'emprisonnèrent dans un sarcophage de tissus.
"Emportez-moi ça au labo." ordonna-t-elle aux samouraïs médusés, avant de se tourner vers sa collègue, les yeux rieurs. "Je t'empaquette celle-ci aussi ou c'est pour consommer sur place ?"
"Oh, je suis sûre que Dame Otomo ne va pas faire d'histoire. Je suis certain qu'elle connait les vertus de la coopération. Surtout si elle tient à sa famille... Suivez-moi sans histoire, jeune fille. Nous avons à... discuter."


Dans les profondeurs enténébrées de la forêt, une petite kunoichi de Konoha courait pour sa vie, et pour rapporter des renseignements vitaux... enfin importants... des renseignements fragmentaires pour sauver Baransu.
La petite génie du clan Uchiha avait mémorisé leur trajet, mais c'était une autre paire de manche de retourner sur ses pas en pleine nuit (hélas le sharingan ne conférait pas une vision nocturne, sous la pluie battante et avec le stress d'éventuels poursuivant.

Pas éventuels, d'ailleurs : Kaori entendait les cors de guerre de Tetsu, à la fois derrière et, malheureusement, devant elle. Nul doute que les campements d'ashigaru seraient maintenant sur le pied de guerre... Il allait falloir qu'elle se montre prudente pour arriver jusqu'aux remparts sans encombre...
Foncerait-elle jusqu'aux murailles, comptant sur la vitesse ? Devait-elle au contraire agir sous le couvert de la nuit, prudente et se faufiler le plus discrètement possible ? Voir même repasser par les égouts ? Et s'il y avait des Senseurs ou des guerriers de l'Empire avec des sens surdéveloppés.
Et après le sacrifice héroïques (cela ne pouvait être que ça) des deux adultes, elle n'avait plus de compagnon pour la tirer d'un mauvais pas.
Et elle était blessée, aussi elle ne se déplaçait plus aussi vite qu'auparavant.

Soudain, la fillette étendit du bruit derrière elle. Moult craquement de branches. Un sanglier ?
Ce serait étonnant qu'il reste du gibier avec toute une armée à courir la cambrousse alentour...
Elle jeta un œil juste à temps pour voir un homme imposant jaillir des taillis, bave aux lèvres. Elle reconnut le visage déformé par la haine du moine qui avait fait un sermon au souper dans le campement secret.
"Impie ! Meurt ! Pour Tetsu ! Tarenken !"
Visiblement, il n'avait pas envie de discuter. Elle devait s'en débarrasser d'une manière ou d'une autre pour s'échapper.

 
Récapitulatif combat:
 
         

 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 171
Expérience:
438/1200  (438/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Who the hell are them×
Head
× PV. Noboshi Kisho et Kayaba Akihiko×Mission de rang B×



J'avais réussi à m'enfuir malgré mes blessures. Bon j'allais beaucoup moins vite qu'avant, mais j'étais libre. Akihiko et Nobushi s'étaient rendus. J'aimais à croire qu'ils avaient fait cela pour me permettre de fuir avec les informations que l'on avait récupérés. J'entendais les cors de guerre de Tetsu et j'avais l'impression qu'ils se trouvaient tout autour de moi. Mon stress augmenta et j'avais dû mal à poser mes idées afin de savoir ce que je devais faire. Je fermai les yeux afin de reprendre ma concentration. Une inspiration, deux inspirations... Il me vint à l'esprit que je ne pouvais pas repasser par les égoûts, car cela me rapprocherait trop du premier camp que nous avions infiltré. Je devais donc rejoindre les remparts de la cité. Grâce à ma maitrise du chakra, je pourrais aisément les escalader.

Forte de ma décision, je continuai tant bien que mal mon chemin. Je ne devais pas me baser sur ma vitesse au vue de mes blessures. J'optai alors pour la discrétion. Cela serait surement moins rapide, mais peut-être plus sûr pour moi. Je regrettai que Tensai ne soit pas ici. Il aurait surement trouvé un plan pour nous sortir de là. C'était lui le stratège, pas moi. Maintenant que les deux adultes qui m'accompagnaient s'étaient rendus, je me demandai comment j'allais arriver entière jusqu'à Baransu. Alors que j'essayai de réfléchir à ma situation et de retrouver mon calme, j'entendis un craquement derrière moi. Je retournai instantanément et restai sur mes gardes. Cela ne pouvait pas être un animal. Avec tous les samouraïs rodant dans le coin, tout le gibier avait surement déserté les lieux. Je vis alors un homme chauve surgir furibond devant moi. C'était le bonze qui avait fais le sermon anti-ninja

Visiblement, il n'avait pas envie de discuter et moi non plus. Il allait falloir que je me débarrasse au plus vite de lui. Pourquoi je n'avais pas pris le temps d'apprendre les genjutsu de mon clan ? Voilà une chose que je comptais bien régler si je survivais à cette mission.  Le moine fonça sur moi. J'exécutai un mudra et disparu, laissant à ma place un bout de bois. Je m'étais cachée dans un arbre juste au-dessus de lui. Si je restais à distance et en hauteur, il ne pourrait pas m'atteindre. Mais je devais rester prudente malgrés tout.  Je ne connaissais rien de ses capacités. Sans exécuter de mudra, je concentrai mon chakra dans ma gorge et propulsai une boule de feu géante sur mon adversaire. Cette dernière fonçais vers lui et j'espérai vraiment qu'elle l'atteigne. Je restai attentive à la moindre de ses réactions, mon sharingan analysant chacun de ses mouvements et chacunes de ses actions. Il fallait que je reste un maximum concentré. Il en allait de ma survit et des informations que l'on avaient pu récupérer.


récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 402
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Who the hell are them? Jeu 30 Aoû - 22:52
Who the hell are them?

D'une charge bestiale, le moine fanatique de l'Empire du Fer expédiant une volée de coups puissants sur la petite kunoichi blessée... Mais pour ne réduire en charpie qu'un banal bout de bois humide.
Le bonze lâcha un juron qui aurait déplut à bien des dieux, chargeant l'Uchiha du regard dans cette forêt sombre et humide.

Il fini par la localiser sans peine, vu qu'une boule de feu ardent s'abattit sur lui. Sur de sa vitesse, le tetsujin fit une roulade dans la boue pour esquiver le projectile ignée.
Hélas, la course à travers les bois avait plus tiré sur ses muscles qu'il ne le pensait et la technique de la petite fille s'avéra bien plus dévastatrice qu'il ne le pensait.
Le tonsurée fut engloutit par une mer de flammes et roula à nouveau à terre pour éteindre promptement le feu qui lui dévorait les chairs.

Hurlant un châtiment divin, il concentra son Ki et bondit, escaladant le pin dans lequel la jeune fille s'était réfugiée. La Boule de Feu avait trahit la position de la konohajin et les brasiers allumés, même s'ils ne dureraient guère dans un environnement aussi humide, projeté un lueur qui permettaient aux deux adversaires de s'entre-apercevoir parmi les ombres.

D'un mouvement souple trahissant des années d'entrainement dans les arts martiaux et une maîtrise du chakra, le moine atterrit sur la branche où s'était réfugiée la demoiselle du clan à l'éventail.
Sans attendre, il poussa un cri de guerre et expédia, paume ouverte, un coup surpuissant vers le plexus solaire de la kunoichi.
"Pour Tetsu ! Hôshô ! Meurs, hérétique !"

Non seulement il escomptait blessé et coupé le souffle de la kunoichi aux yeux pourpre afin de l'empêcher de cracher d'autres projectiles ignée telle une démone, mais il comptait aussi la renvoyer douloureusement à terre, dans la boue où était sa place de cancrelat !
Obnubilé par son combat, sa sainte mission vengeresse, le zélote faisait une terrible erreur.
Certain de la bénédiction des Kami et du Shogun face à une Uchiha, l'incarnation même du Mal ninja, il combattait seul, sans penser à ameuter la troupe. Ce péché d'orgueil lui serait-il fatal ou bien sa foi serait-elle récompensée ?


 
Récapitulatif combat:
 
         

 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 171
Expérience:
438/1200  (438/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Who the hell are them×
Head
× PV. Noboshi Kisho et Kayaba Akihiko×Mission de rang B×



Ma boule de feu atteignit sa cible. Je vis le moine brûler sur place. Bon il arriva à éteindre les flammes en se roulant par terre, mais j'avais réussis à le blesser.  Malheureusement, utiliser une technique katon lui avait indiqué ma position. Il fallait absolument que je réfléchisse plus. Je vis alors le moine sauter sur la branche où je me trouvait. Ainsi, lui aussi maitrisait le chakra. En parlant de cela, mes réserves commençaient à baisser. Je ne savais pas combien de temps j'allais tenir à se rythme. Je n'eus pas vraiment le temps de tergiverser que le Tetsujin me fonça dessus paume en avant.  

Surprise, je reçue les dégâts de pleins fouets et fut projetée hors de ma branche.  J’atterris à terre et eut le coupe soufflé. De plus, je sentis une douleur au niveau de mes côtes. Voilà qui allait encore me ralentir. Je me relevai difficilement. Avec ces nouvelles blessures et mon chakra qui s'amenuisait, je n'allais pas pouvoir tenir longtemps. Qu'est-ce que ferait Tensai dans cette situation ? Il fallait que j'arrête de foncer tête baissée et que je réfléchisse. En finir avec lui n'était pas la priorité. Je devais apporter les documents  à Baransu. Quoique cela m'en coûte.

Soudain, il me vint un idée. J'avais trouvé ce que j'allais faire.  J'allais du nouveau utiliser cette combinaisons de techniques. J'espérai que ça allait de nouveau marcher. Il avait l'air d'être plus coriace que la vielle pie. Je pris des shuriken et des kunai dans ma pochette et les lancèrent vers le moine. Les kunais n'étaient qu'une diversion, le véritable danger venant du premier shuriken que j'avais envoyé. Avec l'aide de mon sharingan, j'étais sûre d'arriver à mes fins. Immédiatement après, je concentrai mon chakra dans ma gorge.
«katon : ryûka»





Sans exécuter un quelconque mudra, je me mis à cracher du feu en ligne droite. Ce dernier suivit le fil que je tenais dans mes mains et atteignit assez rapidement le moine de Tetsu. Une fois ma technique lancée et lorsqu'elle eut atteint son but, je lâchai le fil et prit la poudre d'escampette. Je m'enfonçai dans la forêt et fis mon maximum pour me cacher. J'avais remarqué que le moine m'avait cherché quand j'étais planqué dans l'arbre. Il ne devait donc pas posséder des pouvoirs de senseur. Je devais profiter de ça et du fait qu'il n'avait pas appeler de renforts. Je me fis donc le plus discrète possible, me servant de l'environnement pour ma cacher. Je continuai dans la direction des murailles de Baransu. Cela me ralentissait, mais c'était surement la meilleure solution au vue de mon état physique et de ma réserve de chakra restante.


récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 402
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Who the hell are them?

Le moine aux ordres de l'Empire eut un rictus de joie mauvaise en expédiant brutalement la jeune Uchiha en bas de son arbre.
La gamine avait volée comme une poupée de chiffon ! Il était presque certain d'avoir entendu craquer ses côtes !
Il n'en doutait plus, il avait à présent la faveur des dieux ! Et ramener le corps désarticulé d'une maudite Uchiha lui apporterait gloire et honneur !
Il avait de prendre sur lui et d'accepter cette mission au coté la douteuse Dame Akeru et ses sbires inquiétants. Leur recherche sentaient le souffre, bien trop proche du maléfique ninjutsu à son goût.
Mais ne disait-on pas "qui vit par l'épée, périra par l'épée" ? Peut être que c'était ainsi que ce manifestait la colère divine...

En tout cas, il était temps de broyer de l'hérétique !
Le bonze, trop sûr de lui, bondit au sol, cherchant des yeux la sale gamine.
Soudain des kunai et shurikens jaillirent des fourrées où il avait envoyé bouler la fillette aux yeux pourpres.
"Pathétique !" ricana-t-il, déviant la volée de puissant coups de poings à une vitesse folle qui traduisait l'expert en Taijutsu. "Repends-toi et meur... !?!"

Le religieux trop grisé par son succès futur avait sous-estimé l'attaque de la jeune Uchiha.
S'il avait chassé les kunai par ses coups sûr et puissant, il avait négligé le shuriken qui semblait l'avoir raté.
Guidé par le légendaire sharingan, le projectile revint sur ses pas et entortilla le bonze dans des fils métalliques, à sa plus grande surprise.
Mais sa stupéfaction passée, il se remit à ricaner. Ce n'était pas quelques liens, fussent-il en ferraille plus ou moins tranchante qui allaient l'arrêter ! La pauvre gamine espérait sans doute l'immobiliser pour fuir, comme le faisait tous ces lâches de ninja !

Il banda ses muscles impressionnant, explosant sans mal la cage de filins métallique... Mais pas assez vite.
La promptitude de la technique sans mudra de Kaori le prit totalement au dépourvue et un jet de flammes puissante s'abattit sur lui. Le bonze eut tout juste le temps de lever la main pour se protéger un peu les yeux.
Le prêcheur hurla de douleur, lança des imprécations terribles contre les shinobis et leur fourberie, tout en se roulant dans la boue de cette forêt humide.
Un signe des kami, à n'en pas douter, qui lui sauvait la vie ! Et lui apprenait l'humilité.
Sa figure et le haut de son corps étaient affreusement brulé et malgré la pluie constante, on sentait s'élevait une odeur de chair grillé dans la forêt.
"Maudite ! Tu souffriras milles-morts pour ça !" beugla le moine enragée et partiellement aveuglé. "Où es-tu, que j'arrive tes yeux abominable avec mes propres mains !"

Il se haït aussi de s'être laisser berner par cette enfant impie. Il avait une mission. Son orgueil lui avait que trop coûter. Il se promit de se confesser et de faire pénitence... Une fois sa sainte mission accomplie.
La petite allait fuir en profitant de son aveuglement, même si il avait été assez vif pour se protéger les yeux du pire... Il réussit à percevoir un mouvement. Vite ! Il concentra son Ki et fit appel à un des arcanes secrètes de son ordre.
"Par la volonté des dieux, à genoux ! Dai Kanashibari !!" tonna-t-il, impérieux. Une onde puissante onde de chakra chargé d'intention meurtrière balaya la forêt.

Voilà qui devrait avoir stoppé net la fuite de la fillette.
L'ennui, c'est qu'il ne savait toujours pas où exactement elle se trouvait, dans cette forêt sombre. Logiquement, cette lâche kunoichi avait dû fuir vers Baransu...
L'air mauvais et déterminé, le moine ramassa une branche qui brûlait encore sous le feu impie. Cela lui fournirait un peu de lumière...
Souriant d'un air mauvais sur sa figure désormais contrefaite, il piocha une grenade à main dans sa sacoche et l'alluma avec sa torche, expédiant le projectile vers les buissons. Bien sûr, cela aurait été un coup de chance de toucher la gamine, mais qui sait, les Kami seraient peut être à nouveau avec lui ! Et l'explosion fournirait de nouveau brandon pour l'éclairer quelques instants de plus...

Immédiatement, il se mit en chasse : la gamine ne devait pas être bien loin ! Il allait lui faire payer le fait d'être probablement défiguré.
Il balaya les environs de sa torche, scrutant le moindre buisson, le moindre recoin d'ombre à la recherche d'une trace de pas, d'une branche cassé. Il écoutait la nuit avec attention, cherchant un souffle rauque, des sanglots ou une respiration nerveuse et précipité.
Ce n'était qu'une gamine, blessée, seule. Il allait la trouver. Et la briser.


 
Récapitulatif combat:
 
         

 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 171
Expérience:
438/1200  (438/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Who the hell are them×
Head
× PV. Noboshi Kisho et Kayaba Akihiko×Mission de rang B×



Décidément, ce moine de Tetsu était vraiment très fort. Il arriva à casser mon fil avant que ma technique katon ne l'atteigne. Mais grâce à mon sharingan, je pus prévoir ses mouvements et ma technique l'atteignit. Heureusement que j'arrivais à utiliser mes techniques de katon sans avoir besoin d'exécuter de mudras. Je ne restai pas pour voir la suite et pris la fuite dans les fourrés. Occupée à fuir, je ne fit pas attention à ce que disait le moine. D'un coup, je fut pétrifiée sur place. Mais qu'est-ce que c'était ? Une technique de genjutsu ? Je ne connaissais pas la technique de rupture, mais j'avais appris à me défaire de ce genre de technique sans cela. Je dus faire appel à toute ma volonté pour arriver à bouger une main et prendre un kunai. Puis je me le plantai dans la cuisse, me défaisant ainsi de l'emprise de la technique du moine. Cela n'allait pas m'aider à avancer, mais sur l'instant,c'était la seule idée que j'avais eu.

Bon il fallait que je me débarrasse de ce fanatique ambulant. Il était vraiment casse-pied. Par chance, la grenade qu'il lança n'explosa pas là où je me trouvait. Cela me confortait dans l'idée que ce moine ne savait pas exactement où je me trouvais. Il fallait que je réfléchisse vite et bien. J'avais l'impression que tout mon corps me faisait mal, mais je ne pouvais pas abandonner. L'avenir de la cité de Baransu et de Konoha en dépendait. De plus, je ne devais pas déshonorer le clan. Oui j'avais peur et j'avais mal, mais je devais faire fit de cela. Autant dire que cela était difficile pour moi. Alors je pensais à Tensai et à mes parents. Je devais faire de mon mieux pour rester en vie afin de pouvoir les retrouver. Je ne devais pas tomber entre les mains de l'Empire de Tetsu. Ce fut cela qui me permit de tenir le coup, de ne pas flancher malgré mes blessures, ma peur et le froid. Ca et le fait de penser que mes deux comparses s'étaient rendus afin de me permettre de fuir avec les documents.

Le tetsujin me cherchait à l'aide de sa torche. Il fallait que j'exploite le fait qu'il ne sache pas où je me trouvais.

Une idée me vint. J'exécutai un mudra et cinq clones intangible de moi-même apparurent à mes côtés. Je les envoyai dans les fourrés proche de moi afin de rendre mon ennemi confus. Ainsi il saurait encore moins où je me trouvais. Alors que mes clones bougeaient dans les fourrés un peu éparpillés autour du moine, je repris ma marche discrète  vers la cité de Baransu. J'avais décidé d'éviter au maximum l'affrontement avec le moine. Il n'y avait plus qu'à espérer que ma petite ruse fonctionne et le désoriente assez pour me permettre de mettre de la distance entre lui et moi. Je ralentissais encore plus mon allure afin de faire plus attention là où je marchai. Lorsque cela était possible, je passai par les arbres afin d'être en hauteur et potentiellement plus en sécurité que sur la terre ferme.  


récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 402
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Who the hell are them? Lun 10 Sep - 23:18
Who the hell are them?

Malheureusement pour le bonze de l'Empire du Fer, sa grenade lancé au hasard n'eut guère d'effet, à part d'illuminer brièvement le champ de bataille.
Les kami étaient avares de leur bienfaits...
Mais son sourire se fit prédateur quand il avisa soudain une silhouette jaillissant d'un fourrée suite à l'explosion. La lumière de la guerre avait temporairement illuminée sa proie terrorisée !

D'un bond, le fanatique se jeta sur la jeune fille, minuscule comparée à sa carrure de moine-guerrier.
Il expédia un coup puissant en guise d'ouverture du combat, certain d'affronter une fillette blessée et apeurée.
*pop*
La kunoichi s'évanouie dès le premier coup.

Il avait été floué !
Ce n'était qu'un clone, un tour pendable de ses maudits ninja !
Hurlant sa rage et des imprécations religieuses qui promettaient l'enfer à la kunoichi, il se remit en traque.
La zélote de Tetsu avisa quelques mouvements. D'autres petites silhouettes fuyaient dans les broussailles, dans diverses directions.
Mais, il n'avait aucune idée de laquelle pouvait être la réelle impie aux yeux pourpres... S'il avait fait jour, aucun problème, il aurait pu desceller sans mal la tromperie.
Mais là, il n'identifierait les clones que de plus près, juste avant de leur taper dessus. Peu efficace, donc. Il ne pouvait décemment pas s'élancer à la poursuite de tant de fantômes... Et rien n'indiquait que la malfaisante Uchiha se trouve parmi eux.

Le bonze s'arrêta et adopta une posture méditative. Il respira profondément en chantant quelque sutra à la scansion à la fois hypnotique et apaisante.
Sa précipitation, son rage, sa haine du ninja et son orgueil l'avait mené à cette impasse, faisant le jeu de l'ennemi de l'Empire.
Il les laissa donc de coté, s'abimant dans sa transe, éclaircissant son esprit.
La petite avait fait diversion. Elle était blessée, aux abois.
Son but était d'atteindre les murailles de la citée, pour s'y terrer.

Calmé, sa conclusion tirée, le moine ignora donc les clones qui s'enfuyait et partis à toute jambe en direction de la citée assiégée.
Si la petite hérétique avait foncé de toute sa vitesse de ninja, il serait trop bref.
Mais elle était blessée... Et après la forêt s'étendait le no-man's-land des vestiges de ce Bazar impie jusqu’aux remparts.
Là, elle ne pourrait pas se cacher.
Il escalada une butte dès qu'il fut srtis des bois, scrutant la noirceur de la nuit, sa torche brandit. Avec un peu de chance, les campements d'ashigaru l'apercevrait et enverrait des patrouille, refermant la nasse de fer sur la kunoichi du clan à l'éventail.

La diversion de Kaori semblait avoir fonctionnée : le fanatique écumant avait abattu un clone et elle semblait l'avoir semé.
Prudemment et en silence, la jeune Uchiha avait bondit d'arbres en arbres, s'éloignant du mastodonte qui lui en voulait.
Mais au bout d'un moment, la forêt sombre et humide se clairsema, pour laisser la place aux champs boueux piétinés par l’armée du Fer, puis au ruines du Bazar encore fumantes malgré la bruine constante.

Elle avait réussit !
Sous la pluie et la brume, la jeune Uchiha pouvait à présent deviner les majestueux et impétrable rempart de Baransu ! Il ne lui restait plus que quelques efforts à faire ! Et Konoha triomherait : elle avertirait la citadelle des Chûritsu ! Ses renseignements sur l'armée de l'Empire étaient plutôt sommaire, seuls quelques documents dérobés au premier campement... Mais elle rapportait aussi la localisation précise d'un camp secret, ainsi qu'une technique (espérait-elle) liée à cet orage étrange qui surplombait la cité.
Le sacrifice de ses deux compagnons ne devait pas rester vain ! Elle se devait d'avertir l'Alliance défendant la ville !
Qui sait, une expédition punitive pourrait potentiellement être organisée et, s'ils étaient encore en vie, ses malheureux compagnons pourraient être sauvés !
Plus qu'un petit effort...

Soudain, une explosion doucha ses espoirs. Avec son avance prudente, Kaori avait trop tardée.
Les restes d'une caravane marchande éventrée derrière laquelle elle était passée juste un instant explosèrent sous la puissance d'une des grenades de l'Empire.
"Jeeeee teeee voiiiis..." ricana le moine de manière cruelle, pas très loin. Ayant perçut un mouvement sur le champ de bataille, il avait expédié au hasard un nouvel projectile explosif.
Même s'il n'avait pas touché la fillette, l'éclair et les flammes avaient révélée sa silhouette.
Le fanatique chargea aussitôt, ses yeux fous emplis de haine. Il bondit vers elle d'un saut impressionnant.
"Doroppu Kikku !!" s'exclama-t-il en s'abattant sur la jeune konohajin.
Son but était de l'expédier à terre afin d'interrompre sa fuite, pour ensuite pouvoir la fracasser à loisir. Le bonze aurait préféré un assaut plus expéditif et décisif, mais il peinait à rattraper cette petite fouine si vive d'Uchiha !


 
Récapitulatif combat:
 
         

 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 171
Expérience:
438/1200  (438/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Who the hell are them×
Head
× PV. Noboshi Kisho et Kayaba Akihiko×Mission de rang B×



M.a diversion avait bien fonctionné et j'avais pu même mettre de la distance entre lui et moi. J'arrivai bientôt là où s'était trouvé le Bazar quelques heures auparavant. Il ne restais que des débris et des traces du passage des hommes de Tetsu. Tout n'était que désolation. Mais je n'avais pas le temps de m’apitoyer sur le paysage.

Mes blessures me faisait souffrir, mais déjà je voyais les remparts de la cité se dessiner à travers la brume. Il ne me restait qu'un petit effort afin de rejoindre la sécurité de Baransu et surtout remettre les informations que j'avais au seigneur.  La vie de mes deux compagnons dépendait de ma capacité à agir vite.

Malheureusement, le fait d'avoir été prudente m'avait beaucoup ralentie et le moine de Tetsu me rejoignit assez vite. Je vis de nouveau une de ces petites grenades. Cette dernière n'explosa pas près de moi, mais elle permit au zélote de me voir.

Voilà une chose qui n'allait pas me faciliter les choses. C'était vraiment un coriace celui-là. Le moine ne perdit pas de temps et me fonça dessus. Il comptait me porter un coup de pied  J'agis très rapidement et fit un mudra. Son pied rencontra alors un morceau de bois qui roula au loin. Quant à moi, je m'étais éloignée et je préparais ma prochaine attaque.  
«katon : Hôsenka»





Sans faire aucun mudra, je concentrai mon chakra dans ma bouche et en expulsait des petites boules de feu qui formèrent un cercle autour du Tetsujin. J'espérai que cela le ralentirait le temps que j'atteigne les murs de la cité. Je ne pris pas le temps de voir le résultat de ma technique ou si le zélote allait s'en sortir. Malgré mon corps meurtris et blessé, je pris la poudre d'escampette. Je partis en courant, usant de toute la vitesse dont j'étais capable, en direction des remparts de Baransu.

 Maintenant, je faisais fit de toute prudence. Je savais que le temps m'étais compté. J'aurais pu me montrer plus agressive, mais je sentais que mes réserves de chakra avait bien diminué et il fallait que j'en garde pour pouvoir escalader les murs de la cité. Je sentais la fatigue commencer à peser sur mes frêles épaules, mais savoir que j'avais la vie de mes deux compagnons entre mes mains me donnait la volonté de continuer à avancer.


récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 402
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Who the hell are them? Sam 15 Sep - 21:14
Who the hell are them?

Le zélote de l'Empire du Fer avait finalement réussit à rattraper la jeune impie avant qu'elle ne parvienne à se terrer comme un cancrelat derrière les remparts de la cité des hérétiques.
Faisant appel à sa puissance musculaire fruit d'un long entrainement spartiate, il courût vers la jeune Uchiha et bondit pied en avant, bien décidé à lui apporter le courroux divin et lui éclater la cage thoracique.

Mais las, une fois les kami rirent de lui. Le bonze ne put que broyer du bois au lieu d'os : la petite konohajin avait échangé sa place avec un banal morceau de bois. Un tour pendable dont étaient friand ces vicieux ninja !
Le moine hurla sa rage et transforma le malheureux bout de bois en copeaux, cherchant des yeux son ennemi.
La toute jeune fille n'était pas bien loin et bien vite, il l'a repéra.

Mais alors qu'il s'élançait de nouveau à l'assaut, bien décidé d'en finir avec cette couarde, la minuscule Uchiha souffla vers lui une pluie de petites boules de feu qui s'abattirent atour de lui, formant un véritable mur de feu. L'action avait été d'une telle promptitude que le bonze furieux n'avait rien put faire.
Maudite ! Encore une fois, elle fuyait un duel honorable, dressant devant lui un mur de flammes rugissantes !

"Ma Foi est pure !" beugla-t-il d'un ton guerrier et fanatique. "Je ne crains ni le fer, ni les flammes ! J'apporte ton châtiment ! Pour le Shogun ! Pour l'Empire !"
Et sans attendre ni chercher la moindre alternative, le zélote testujin s'élança dans le brasier et le traversa en hurlant.

Ses vêtements s'embrasèrent tout comme ce qui lui restait de poil. Mais il avait la couenne épaisse et son fanatisme lui faisait oublier la douleur. De plus, la pluie constante de plus en plus intense en se rapprochant de la citée allait vite éteindre les flammes qui le dévoraient.
Il repéra bien vite la petite silhouette de la konohajin qui fuyait à toutes jambes vers les murailles de ville.

En temps normal, jamais il n'aurait plus rattrapé la vive petite Uchiha. Mais la jeune génie du clan à l'éventail était salement blessée, ce qui la ralentissait pas mal.
Heureusement par contre, le moine n'était déjà plus au mieux de sa forme : il avait dangereusement puisé dans ses réserves et courraient depuis le campement secret ou presque.
Les deux opposants étaient chacun à bout et le sprint final s'engageait.

Tout en courant, le bonze lança sa dernière grenade. Il n'atteindrait peut être pas la petite fille mais esquiver l'explosion l'obligerait à ralentir un peu ou à dévier sa course.
Mais même ainsi, la gamine avait un poil trop d'avance.
Le moine décida alors de tenter le tout pour le tout. Sa mission divine ne pouvait pas échouer !
Il concentra son Ki restant et disparut en un éclair.
"Pas Divin du Vent !" s'exclama-t-il, se propulsant en un instant à coté de la jeune Uchiha.

Grâce au mythique sharingan la petite konohajin ne fut pas surprise par l'arrivée impromptu de son effroyable poursuivant.
Effarée, elle vit les muscles du bonze fanatique gonfler sous l'afflux de chakra, préparant un coup terrible.
"Meurs, impie !" hurla-t-il en abattant un coup de poing monstrueux sur la minuscule genin.


 
Récapitulatif combat:
 
         

 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 79
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 171
Expérience:
438/1200  (438/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Who the hell are them×
Head
× PV. Noboshi Kisho et Kayaba Akihiko×Mission de rang B×



Alors que j'avais espéré que mon mur de flammes le retiendrait, je vis le moine de Tetsu traverser les flammes. Ce gars était vraiment un fanatique pur et dur. Par chance j'étais arrivée presque arrivée devant les murailles de Baransu. Malheureusement, le zélote m'envoya une nouvelle grenade que je n'eus pas e temps d'esquive. Je me pris l'explosion cette fois et cela arrêta ma course en m'envoyant à terre. Je  me relevai avec difficulté et je vis le moine appparaitre devant moi. Lui aussi savait maitriser des techniques de ninjutsu et c'est moi qu'il appelait hérétique. Grâce à mon sharingan, je ne fus pas surprise par son déplacement. Je vis alors ses muscles gonflés sous l'afflux du chakra. Oùlà ! Je sentais le coup venir, mais je n'avais plus la force d'esquiver la moindre attaque. Je me préparai donc à prendre le coup de poing et ce dernier s'abattit sur moi, m'envoyant valdinguer un ou deux mètres plus loin. J'eus du mal à me relever, mais je possédais la volonté du Feu et je ne voulais pas être capturée.

Mais je ne pouvais pas me permettre un combat au corps à corps contre un molosse contre lui. Je devais absolument sortir de sa zone d'attaque et rejoindre Baransu. Je n'avais qu'une technique qui pourrait me permettre de faire cela et l'utiliser au corps à corps était dangereux.  Mais je n'avais pas vraiment le choix. Les parchemins que je transportais étaient bien à l'abri dans mon dos, je pouvais donc agir.  
«katon : Hôsenka»






Sans faire aucun mudra, je laissai le chakra monter dans ma gorge et fit appel à la fureur du katon. De nouveau, des petites boules de feu sortirent de ma bouche et encerclèrent le moine de Tetsu formant une barrière de flammes entre nous deux. Sans attendre mon reste je concentrai mon chakra dans mes pieds et fonçai vers les murs de la cité. Puis j'entrepris d'escalader les murailles de la cité.


récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 402
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Who the hell are them?

Le moine de l'Empire du Fer poussa un cri de victoire malfaisant en voyant la petite fille exploser et son corps se faire éjecter par son projectile explosif.
Une fois de plus les kami lui souriaient ! Il voyait déjà les félicitations de la lunatique Prêtresse de l'Orage, voire même du Shogun en personne !
Surtout s’il ramenait les maudits yeux écarlates de la jeune Uchiha. Non pas qu'il désire le mythique dojutsu, mais pour prouver la supériorité de sa foi et de Tetsu sur ce qui était sensé être le parangon de la vilenie shinobi.

Mais la jeune impie n'était toujours pas morte, résistante comme le sale cancrelat gorgé de chakra qu'elle était.
Sûr de porter la colère divine, le fanatique usa des arts secrets de son ordre pour apparaître soudainement à coté de la minuscule konohajin.
Les pupilles ardentes de l'Uchiha le suivirent aussitôt le mouvement pourtant d’une vivacité impossible.
Mais las, la genin du Village Caché de la Feuille n'eut pas le temps de réagir face à la brute fanatisée. Elle n'eut que le temps de vaguement lever les bras pour encaisser l'assaut titanesque.

Un craquement sec retentit et une effroyable onde de douleur parcouru le corps mutilée de Kaori. Le coup surpuissant lui avait brisé net les deux bras, ainsi que quelques cotes. Sous l'impact, la gamine vola comme une poupée de chiffons désarticulée.
Elle répondit douloureusement sous le sol bourbeux, sentant le goût du sang dans sa bouche. Son nez s'avérait douloureux, sans doute brisé dans sa chute.
Le légendaire sharingan eut tout le loisir de percevoir avec tous les détails l'horrible bout d'os blanc qui jaillissait d'une fracture sanglante ouverte sur un de ses bras.
Ceux-ci étaient désormais inutiles.

Néanmoins, animée par la Volonté du Feu, la jeune fille se redressa. Sa mission ne pouvait pas échouer ! Ses collègues comptaient sur elle ! La cité comptait sur elle !
Titubant, elle se révéla avec peine, alors que le moine avançait en rien pour finir le travail.
Mais le zélote, tout à sa fureur avait fait une erreur : elle frappant aussi fort une gamine de la taille de Kaori, il l'avait littéralement fait s'envoler.

Ce douloureux vol plané avait permis à la jeune Uchiha de gagner quelques précieuses secondes. Concentrant ses dernières force, la genin déchaîna à nouveau la fureur des flammes sur le moine du Fer et les alentours. Ses bras brisés ne lui était d'aucun secours et composer des mudra lui aurait normalement était impossible.
Mais la petite génie du clan à l'éventail n'en avait nul besoin !

Le guerrier fanatique fut surpris de voir l'enfant hérétique se redressait et soudain lui soufflait dessus à nouveau une pluie de projectiles ignés au mépris de sa propre sécurité.
Engloutit par les flammes, il eut le mauvais réflexe de reculer, ce qui permit à Kaori de partir en courant.
"Maudiiiite !" hurla le moine, voyante encore une fois sa proie lui échapper.
Non, cela ne pouvait pas arriver. Pas maintenant où il triomphait ! Pas avant son heure de gloire !
Beuglant des imprécations de mort, il s'élança au trousse de la gamine et se jeta au travers du brasier.

Il hurla, voyant que la maudite Uchiha se jetait littéralement à l'assaut des murailles de la ville.
Comme si ça allait la sauver !
Criant sa haine, il concentra ses derniers vestiges de Ki dans ses jambes et s'élança aussitôt à la poursuite de la gamine sur la paroi verticale qui avait déjà arrêté tant de jeunes soldats de l'Empire.

Kaori poussa un soupir de soulagement en voyant le rebord des remparts enfin apparaître sous ses yeux. Plus que quelques centimètres d'effort et...
Son rictus déterminé se changea soudain en désespoir.
Une main puissante venait de lui saisir le mollet, menaçant de la faire chuter. Le moine l'avait rattrapé !
Sa poigne puissante et portée par la haine décolla la minuscule konohajin des remparts, la précipitant dans le vide et sans doute la mort.

Mais soudain une puissante main gantée de fer jaillit, rattrapant la petite Uchiha en train de tomber par le pied.
Elle se sentit tiré vers le haut. Son sharingan affolé entre-aperçut une armure lourde du vert des Chûritsu.
Ses oreilles qui avaient été assourdis par la grenade et une trop grande focalisation sur sa fuite éperdue se débouchèrent soudain. Les murailles retentissaient des cris des défenseurs de la ville, des gongs d'alerte.
Un samouraï avait à moitié basculé par dessus les remparts et tenait fermement la petite fille, grimaçant sous l'effort tout en étant captivé par les yeux étranges de l'enfant qu'il tentait de remonter.

"Noooooon !!" beugla le moine, l'écume aux lèvres. "Non ! Non ! NON !"
Il se jeta à l'assaut, se ruant vers le samouraï qui maintenait Kaori. Il n'échouerait pas ! Pas maintenant !  Les kami ne le permettraient pas ! Quitte à entrainer la gamine et cet hérétique dans la mort avec lui !
Mais alors qu'il essayait de tirer la petite ninja à lui, deux lames de Naginata s'abattirent sur lui.
Le bonze hurla de douleur mais s'obstina malgré tout, tirant Kaori à lui.

Et gagnant : malgré la pluie de coups des défenseurs de la cité, sa force herculéenne lui donnait l'avantage.
Le samouraï qui tenait la petite genin s'en rendit compte et fit un pari désespéré. Il lâche une de ses mains qui tenait la fillette, espérant que la retenir à une main suffirait vu son poids plume.
Ils commencèrent néanmoins à basculer dans le vide ensemble, emporté par la rage du fanatique. Immédiatement, les manieurs de lances arrêtèrent d'attaquer pour retenir leur camarade et la petite fille.

C'était le moment !
D'un geste souple, le samouraï Chûritsu dégaina son tantô et trancha les doigts du fanatique.
Les yeux du bonze de l'Empire s'exorbitèrent. Il glissa, du sang gluant jaillissant de ses moignons. Le choc et la douleur lui firent perdre sa concentration. Son Ki se dissipa et il chût soudain de la muraille, seul.
"Soyeeeeeez maudddiiiiiit !!!"

Kaori ne connu pas son destin, immédiatement soulevé par les samouraïs gardant les remparts.
"Vous allez bien ? Vous êtes une ninja de Konoha, non ? Une Uchiha, non ? Faîtes venir les médecins !" demanda son sauveteur, couvert du sang la genin et du zélote.
Elle avait réussit. Elle avait atteint la cité. Bientôt, Kaori pourrait faire son rapport et une expédition de secours pourrait être envisagée pour secourir ses compagnons.
Et les ninja pourraient examiner les parchemins quelle avait réussit à dérober, dans le camp d'ashigaru mais aussi dans le campement mystérieux qui semblait être lié à cet tempête étrange.

Récapitulatif:
 
         

 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.