:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grunts and Disappearances - ft PNJ

avatar
Uchiha Nikkou
Konoha no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
0/1200  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ordre de Mission:
 

img_rp
The Bears Master
Always Ready
feat PNJ



Le rythme rapide et soutenu, le jeune Éphèbe s’était enfoncé dans les forêts luxuriantes du Hi no Kuni. Le pied léger, Nikkou bondissait d’arbre en arbre avec une aisance altière, avalant les foulées dans cette course effrénée. Le visage sévère et préoccupé, il fixait l’horizon avec une détermination assurée, intransigeante. En mission, le jeune Uchiha ne se permettait pas la moindre considération extérieure. L’esprit entièrement préoccupé par son objectif et les dangers qui guettaient, mais plus encore, par ces constantes imprévues qui menaçaient de le faucher comme tant avant lui.

Le monde étriqué, restreint par les impératifs de son Devoir de Shinobi, s’affiche sans aucun autre intérêt concurrent. Il ne subsistait que la mission et ses nombreuses ramifications. L’esprit serein, il se remémorait donc les brèves informations sur la mission qu’il avait reçues. Le parchemin mentionnait des disparitions récurrentes, accompagnées de rugissements inquiétants.

À première vue, Nikkou avait haussé un sourcil devant l’ordre de mission, ne se souvenant que trop bien des missions de capture d’animaux que lui et l’Équipe 6 avaient dues effectuées lors de ses débuts. Quelques souvenirs de chats perdus ou de sangliers enragés. Des missions d’appoints pour habituer les nouvelles recrues à la vie en dehors des enceintes protégées du Village. Agacé à première vue, il s’était bien rapidement ravisé. Il s’agissait d’une mission pour le compte du Hi no Kuni.

Il ne pouvait négliger une telle mission, compte tenu de ses débuts en tant que Chuunin. Il devait respecter le rôle de ses supérieurs qui avaient déterminé le niveau de la mission et lui avaient assigné la mission. Après tout, des traqueurs et hommes des bois des environs n’étaient arrivés à rien et avaient même disparu. La Forêt Inari représentait l’une des plus importantes ressources du pays et les derniers évènements continuaient à inquiéter la population.

Ninja consciencieux, il ressassait les quelques informations qu’il avait. Les rapports faisaient mention d’animaux de taille conséquente, mais plus encore, organisés pour faire face aux villageois. Une telle information n’était pas négligeable. Après tout, pour qu’il existe une quelconque forme d’organisation, un maître d’orchestre était nécessaire. Et la taille des animaux pouvaient toujours laisser présager des animaux affectés par un Chakra quelconque. Peut-être que cette mission se révèlerait plus intéressante que prévue.

Et juste au moment où cette pensée lui effleurait l’esprit, un bruit tonitruant se fit entendre dans les confins de la forêt. Aux aguets, Nikkou vira aussitôt sa trajectoire pour s’orienter dans cette direction. Et au virement, il invoqua son Chakra. Dans un clignement de paupière, il sentit le flux de puissance monter dans ses nerfs optiques et affuter à leurs paroxysmes ses facutlés visuelles. Les pupilles rouges de son Sharingan fusaient dans les ombres éparses de la forêt, à la recherche du moindre mouvement suspect.

Récapitulatif combat:
 
   



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître des Ours

La forêt ancestrale d'Inari était un territoire à la fois riche et sauvage.
Carrefour commercial, mais aussi principal fournisseur de bois du Sekai, elle était connue pour sa beauté, ses arbres gigantesques et son climat propice à la croissance de la végétation.
Et propice aussi à la prolifération des animaux. Moult nobles payaient pour être guider sous les frondaisons à la recherche de gibier rare.
Certain mourraient, s'ils s'aventuraient par erreur dans les forêts sacrée des Nara.

Pourtant, les habitants de ses terres ne se serait pas affolés pour quelques bêtes enragés. C'était un territoire où prospéraient de rudes bucherons et des chasseurs expérimenté n'ayant pas froid aux yeux.
S’ils avaient embauchés des shinobis, ce n'était pas pour aller effrayer quelques banals fauves...

Sous les frondaisons impressionnantes d'arbres millénaires, un Uchiha isolé progressait rapidement, aux aguets.
Soudain, le bruit déchirant d'un arbre titanesque s'abattant dans la forêt profonde déchira le silence de cet après-midi...

Visiblement, tous les bucherons d'Inari n'étaient pas des pleutres et une expédition avait osée braver le danger et les disparitions mystérieuses. Appât du gain ? Inconscience ? Ou bien savaient-ils quelque-chose qui garantissait leur sécurité ?
Bifurquant en direction du bruit, l'envoyé de Konoha se fraya un chemin au travers des branchages, savamment dissimulé dans l’ombre de chênes centenaires.
Il était dans son élément : quoique sauvage et touffue, la forêt ressemblait, en plus ancienne, à celles entourant Konoha.

Bien vite, le ninja expérimenté repéra au loin le camp des hardis bucherons. Rire paillard et rontomotates raisonnaient.
Un peu nerveusement.
Sous l'oeil scrutateur du sharingan, même à cette distance, le shinobi du clan à l'éventail descellait une certaine nervosité. Une peur rampante.
Les hommes (cinq rustaud puissamment charpentés maniant scies et haches) étaient fébriles, irritables et masquaient cela sous des plaisanteries viriles et de grande démonstrations de force vantardes. Le travail était bâclé, pressé.

Pour preuve, les sentinelles, qui lançaient des regards trop nerveux et qui n'avait toujours par repéré l'Uchiha à peine dissimulé.
Des traqueurs des bois, armés d'arcs et de lances grossières. L'oeil écarlate du Konohajin ne descella nulle menace, nul flux de chakra qui pourrait trahir la présence du moindre ninja parmi eux. Ils étaient quatre, montant la garde (de manière honteusement relâchée aux yeux d’un shinobi) autour du camp sommaire à coté de l’arbre abattu.

Soudain, le dojutsu légendaire capta des mouvements dans les fourrées épais.
Les guetteurs n'avaient toujours rien vu, distraient par l’abattage et le débitage de l’arbre et par le désir de finir au plus vite leur expédition.
Se déplaçant pour avoir une meilleure vision, le shinobi put observer la source de ces agitations dans le feuillage et les ronces.
Sous ses yeux ébahit, il découvrit au moins une demi-douzaine de grizzly d'une taille impressionnante. Il progressait en silence vers le camp des bucherons, visant à l'encercler.

Le ninja ne s'y connaissait pas plus que ça en zoologie, mais la coopération et le nombre de ses animaux (d'habitude plutôt solitaires) était étonnant.
En tout cas, ils semblaient déterminés à s'en prendre aux hommes...
   

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Nikkou
Konoha no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
0/1200  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
The Bears Master
Ready to Protect
feat PNJ



Le pas léger et vif, c’est à même la cime des arbres que Nikkou avait engouffré la distance le séparant de l’origine du bruit qui avait envahit la forêt. Sous le couvert des feuillages touffus de la forêt Inari, il dissimulait sa présence dans les ombres tronqués, afin de parer à toute éventualité. Au plus haut de ces arbres millénaires, on entrevoyait seulement quelques éclats carmin qui fusaient à grande vitesse, symbole d’une mort éminente.

Le jeune Uchiha avait profité du couvert que lui offrait les feuillages afin d’éviter de perdre le moindre avantage tactique, alerte au moindre signe suspect. Mais bien rapidement ses appréhensions se transformèrent en perplexité alors que les rires et les voix tonitruantes d’hommes dans la force de l’âge lui parvenaient. Mandaté par la guilde des bucherons en raison de la sévérité de la situation, leur présence au sein même des terres proscrites en dépit des dangers pour mener leurs activités usuelles le laissait dubitatif.

Alors, une fois arrivé au campement, le Shinobi préfère se tapir dans les ombres et observer la situation, voir, peut-être en apprendre d’avantage sur ce qui motivait ces hommes à risquer leur vie. Prostré sur une branche haute d’un arbre, Nikkou fait œuvre de ses talents Shinobi pour se dissimuler à la vue de ces inconnus et en profiter pour les détailler avec l’attention particulière propre aux initiés du monde militaire. Cinq hommes de forte stature, et armés qui plus est. Mais des civils, possiblement des bucherons de la Vallée Luxuriante. Ceux-là même qui avaient commandité la mission. Un doute demeurait pourtant. Pourquoi en appeler à un Village Ninja s’ils pouvaient continuer à opérer leurs activités usuelles ? De deux choses l’une, soit ils étaient étrangers à la requête formulée à Konoha no Sato, soit au contraire ils détenaient plus d’informations que ceux qui l’avaient mandatés.

Alors, toujours alerte aux alentours, il prend un moment pour détailler ces bucherons. Il observe leur posture apeurée. Remarque leurs gestes maladroits. Et dénote le trémolo incertain de leurs voix brisées. Quelques troncs éparpillés font montre d’un travail sans finesse, peut-être même empressé. Visiblement, d’une manière ou d’une autre ces bucherons avaient connaissance des dangers qui planaient au cœur de cette forêt désormais interdite, tel qu’en témoignait la présence de sentinelles scrutant les recoins sombres de la forêt avec une attention erratique. La question demeurait à savoir dans quelle mesure en étaient-ils conscients.

Piètre performance de leur part, NIkkou continuait son observation sans qu’aucun d’entre eux ne remarquent sa présence. Pire encore, ils étaient visiblement incapables d’assurer leur protection. En une fraction de seconde, le Sharingan perçut les mouvements dans les alentours. Quelques feuillages agités et des ombres se déplaçant à l’insu de ces cinq hommes désormais proies. Maugréant contre la présence de ces cibles désormais à protéger, Nikkou usa de vitesse pour parcourir la cime des arbres et constater la situation.

Plus ou moins une demi-douzaine de grizzlis de taille démesurée…bien plus qu’il n’en fallait pour venir à bout de ces cinq bucherons. Pire encore, les animaux semblaient faire preuve d’un meilleur esprit tactique que les hommes qu’il devait désormais défendre. Organisés, subtiles, ils encerclaient peu à peu leurs cibles, prêts à bondir au moindre moment et s’éviter ainsi toute riposte importante. Les bucherons n’avaient pas la moindre chance…il lui fallait intervenir au plus vite.

Avec un bref soupir, le jeune Uchiha sort donc de la couverture d’ombres et de feuillage dans lequel il restait abrité depuis son arrivée au camp. Dans une course effrénée, il plonge de la branche sur laquelle il se reposait en composant les mudras nécessaires à son intervention, inspirant une grande quantité d’air dans ses poumons. Dans les airs, la tête vers le bas, le corps du jeune Shinobi tourne sur lui-même alors qu’il se retrouve au dessus du centre du camp des bûcherons.

« Kâton – Gokakyû »

En plein vol, le jeune Uchiha expulse l’air de ses poumons dans un jet de Chakra embrasés, alors que son corps continue de tomber en chute libre dans une vrille continue. La technique condensée en un mince filet de feu prend des allures de véritable lance-flamme qui atteint le sol à quelques mètres des bucherons et laisse un cercle de feu autour du campement grâce à la rotation du corps du Shinobi. À moins d’un mètre du sol, Nikkou se retourne sur lui-même et atterrit au centre du camp désormais encerclé par un anneau de feu, exposant son Sharingan à la lueur des flammes.

« Uchiha Nikkou. Envoyé de Konoha mandaté par la Guilde des Bucherons pour intervenir face à la menace qui sévit au cœur de la Forêt d’Inari. Nous sommes encerclés, mais au moins désormais nous ne sommes pas pris au dépourvu… »

Les flammes bases mais suffisamment brûlantes pour dissuader quiconque de les franchir, les bûcherons se voient confiner à l’intérieur du cercle de feu alors que les ours les plus proches n’ont d’autres choix que de reculer face à la chaleur dégagé. Peu à peu, les cinq hommes peuvent être témoins de l’ambuscade avortée, mais également du danger qui demeure alors que les flammes rapetissent à vue d’œil. Sans attendre, Nikkou dégaine un Kunai, non seulement pour se protéger mais également pour signaler que le temps est venu de prendre les armes.

« Les flammes ne dureront pas très longtemps et nous n’avons pas d’autres choix que de nous adonner à un affrontement direct. Mais avant tout, j’ai besoin de toutes les informations que vous détenez sur la situation…j’ose espérer que vous ne vous êtes pas aventurés au cœur de la Forêt sans détenir quelques informations pertinentes sur le comportement de ces animaux disproportionnés. »

De son Sharingan, Nikkou guète le moindre geste. De ces animaux assoiffés de sang, mais également de ces inconnus pour lesquels il a mis sa vie en jeu, espérant secrètement qu’il serait récompensé pour un tel acte.

Récapitulatif combat:
 
   



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître des Ours

Voyant se resserrer l'étau des fauves qui encerclait les impétueux bûcherons, le konohajin solitaire décida d'agir.
Suivant les préceptes de son Hokage et car il fallait bien avoir quelqu'un à interroger pour en savoir plus sur les événements de la région, l'Uchiha bondit.
Virevoltant en l'air, il déchaina un déluge de feu, formant une barricade de flamme bien à même d'effrayer quelques fauves. Ou du moins, l'espérait-il...

Le brasier stoppa bel et bien l'assaut des bêtes, qui rugirent de frustration ou de colère.
Le shinobi attérit tel un démon aux pupilles écarlates au centre du camp improvisé des hommes des bois, statufiés et paniqués.

Le sharingan actif du ninja pût voir se décocher une flèche en direction des ursidés. Un des guetteurs du camp avait noté le bond ou les fauves au dernier moment et avait réagit en conséquence. Il manqua sa cible, peut être à cause de la précipitation, peut être à cause des flammes et de l'irruption inopinée de l'Uchiha.
Les autres n'en étaient qu'au pitoyable (pour un ninja) stade de la stupeur paniquée. On cherchait haches et lances, on criait beaucoup et on brandissait (mollement) les armes, soit en direction des gigantesques silhouettes sombres au delà des flammes, soit vers l'homme à la pupille pourpre.

"Des ours !"
"Un ninja !"
"On nous attaques !"
Le konohajin coupa court à ces simagrées, se présentant froidement alors que le feu forçait les bêtes à reculer.
"Uchiha Nikkou. Envoyé de Konoha mandaté par la Guilde des Bucherons pour intervenir face à la menace qui sévit au cœur de la Forêt d’Inari. Nous sommes encerclés, mais au moins désormais nous ne sommes pas pris au dépourvu…"
Quand il dégaina son kunai, il y eu un léger (mais perceptible) mouvement de recul. Ces pauvres hères étaient en présence d'une arme vivante, démoniaque et légendaire : un Uchiha.
A voir s'ils ne préféraient pas encore la compagnie des ours enragés...

Néanmoins, le ton professionnel et l'aide évidente du cercle de feu finit par faire comprendre aux plus futés de ces butors qu'il était là pour les aider. Peut être.
Les haches et lances furent lentement écartées de la silhouette effilée comme une lame de l'Uchiha.

"Les flammes ne dureront pas très longtemps et nous n’avons pas d’autres choix que de nous adonner à un affrontement direct. Mais avant tout, j’ai besoin de toutes les informations que vous détenez sur la situation…j’ose espérer que vous ne vous êtes pas aventurés au cœur de la Forêt sans détenir quelques informations pertinentes sur le comportement de ces animaux disproportionnés." poursuivit rapidement le shinobi, ralliant les hommes.

Nul besoin du sharingan pour voir que sa déclaration avait fait mouche : un air de gène se propagea dans le groupe de bucheron, et tous les regards, à la fois anxieux et accusateur se tournèrent vers un fort gaillard aux muscles épais, à la peau tannée par l'effort et couturée de cicatrice. Visiblement le chef du groupe.
"Atsuo !" tonna l'un des hommes, agitant sa cognée en direction de l'individu. "Tu nous as dit que l'on ne risquait rien !"
"J'ai dit probablement rien !" se défendit le chef des bûcherons, le rouge au joues. "J'suis allé au tertre, comme on m'avait dit et j'ai laissé les offrandes !"
"Bon sang, le moine qui t'as dit que ça calmait les Esprit de la Forêt s'est foutu de ta gueule et doit se saouler avec ton sake, idiot !"
"Eh, oh ! Vous étiez tous d'accord ! On a besoin de cet argent ! On peut pas rester cent-sept ans à se tourner les pouces et à perdre de l'argent pendant que ces fillettes de la Guilde pleurnichent auprès de ces étrangers de Konoha..."

Réalisant qu'il était justement en présence de l'un deux, l'homme (visiblement peu fûtée mais grande gueule et convainquant) toussota et la ferma.
"Merci de votre aide, Uchiha-dono..." se reprit-il, s'inclinant maladroitement devant le ninja (et visiblement sans plaisir). "Nous... nous suivrons tous vos ordres. Pas vrais les gars ?"
Un cri de ralliement s'éleva des bûcherons. Visiblement, en présence d'une légende vivante (fut-elle dangereuse et de sombre réputation), leur courage revenait.
En réponse, les ours mugirent, alors que le feu commençait déjà à s'apaiser.
La forêt était en effet verte et dense et même un brasier alimenté par le chakra avait ses limites.

"Prenez des lances !" ordonna alors un des guetteurs aux hommes, l'homme avec un arc qui avait réussit à réagir promptement lors de l'entrée en scène de l'Uchiha. "Trop dangereux, les haches. Il faut les maintenir à distance."
Lui même plongea une de ses (rares) flèches à tête d'acier dans un pot odorant. Probablement un poison quelconque.

En dehors du cercle, les ours n'arrêtaient pas de mugir et grogner. L'envoyé de Konoha cru (sans être certain) percevoir dans le lointain un autre mugissement animal. Seraient-ils possibles que ces bêtes... communiquent ? Appellent des renforts.
En tout cas, elles ne fuyaient pas, malgré le feu et  la fléche qui leur avait été décoché... Un comportement étonnant de la part d'animaux sauvages, même aussi puissant qu'un ours.
"C'est pas normal, pas normal du tout..." murmurait un des chasseurs, brandissant sa lance. "Les ours n'attaquent pas en bande, c'est pas des putains de loups ! Et ils ont tous l'air bien nourris. Trop bien nourris."
Ils se rassemblaient même à présent au delà des flammes, abandonnant l'encerclement pour... Une charge furieuse dès que le rideau de feu faiblit.

Trois ursidés gigantesques, la gueule écumante, jaillirent des fourrées incinérés, chargeant les bûcherons et le ninja.
Trois autres les suivaient, plus dispersés, prêts à s'en prendre à d'éventuel fuyards.

L'archer décocha aussitôt un tir magistral, qui éborgna proprement le premier grizzly. Mais même ainsi, il poursuivit sa charge furieuse, bien qu'un peu plus pataude.
Il s'élança vers le guetteur.
Une autre bête chargea l'homme-à-l'odeur-de-feu, c'est à dire l'Uchiha.
Les bucherons et leurs guetteurs levèrent leurs armes, prêt à défendre chèrement leur vie contre les bêtes restantes... Mais avec bien peu de chance d'y parvenir sans l'aide miraculeuse du shinobi aux yeux écarlates, malgré leur surnombre.
 

Récapitulatif combat:
 
         

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Nikkou
Konoha no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
0/1200  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
The Bears Master
Ready to Protect
feat PNJ



En position de défense, un Kunaï brandit un peu plus bas que son visage, Nikkou observe la scène de son Sharingan. Les flammes n’offrent au Shinobi et à ses protégés que quelques secondes de répit, éloignant les bêtes dans quelques grognements de fureur. La technique avait fait l’effet désiré. Le feu, après tout, éloignait les bêtes sauvages. Et, avec la confirmation de son Sharingan, il pouvait confirmer qu’il s’agissait de véritables bêtes, certes féroces, mais ordinaires.

Fixé sur les ursidés qui rageaient derrière le mûr de flamme, Nikkou écoutait d’une oreille les déblatérations de ses compagnons d’infortune. Rien de très pertinent, si ce n’est que quelques superstitions révélées n’être que quelques supercheries. Il préférait garder son attention sur les ours et leur comportement inhabituel.

« Ne me remerciez pas aussi vite. Il y a six ours, et nous ne pouvons pas négliger la possibilité d’en voir surgir d’autres. Ils ont certes un comportement étrange…y a-t-il eu le moindre changement au sein de la forêt? Des nouveaux arrivants? Quelque chose ou quelqu’un doit être à la source d’un tel changement de comportement. »


Le Uchiha s’était exprimé rapidement, mais d’un ton sec et en contrôle de la situaiton, alors que les flammes diminuaient et que les bêtes s’agitaient déjà. Il avait espéré les faire fuir avec l’aide du cercle de feu, mais les grizzlis s’étaient au contraire enragés. Les bêtes devaient donc être habituées à de telles esbroufes. Ou étaient-ils plutôt motivé par quelques problèmes de survie ou de territoire? Seul un animal désespéré pouvait préférer affronter les flammes et les bruits des lames qui s’entrechoquaient. L’homme demeurait après tout leur seul prédateur.

D’un bond, il s’avança du cercle de la clairière improvisée afin de se mettre en première ligne. Un leader en chef de ligne, prêt à mettre sa vie en jeu, étaient capables de motiver les troupes et, qui sait, peut-être donner lieu à des exploits. Et s’il voulait ramener tous ces hommes saints et saufs, il avait besoin de faire de ces bucherons des guerriers capables de faire face à une équipe de bêtes à la force surhumaine. Heureusement, il ne semblait pas être le seul avec une telle logique. Le guetteur à l’arc semblait être capable d’organiser ses comparses et Nikkou acquiesça à ses remarques avec un grognement approbateur.

« Oui, les lances. Par équipe de deux, pour attaquer dès que l’ours s’intéresse à votre coéquipier. »

Et sur ces dernières indications, les flammes s’éteignent et le regard carmin brille d’une lueur de mort devant les ours qui fondent en leur direction. L’esprit focusé sur le combat, Nikkou concentre son attention sur le premier ours qui fonce férocement à son encontre. Simple mauvaise fortune ou un choix tactique délibérer de viser l’ennemi le plus menaçant? Ces ours demeuraient plein d’énigme, qu’il n’avait pas le temps de démystifier au moment présent.

L’ours est lent, mais sa masse et la courte distance les séparant rendent l’esquive difficile. Le Sharingan lui permet de suivre la course de la bête avec aisance, et de repérer les angles mort de ce colosse de muscles et de sauvagerie. Kunaï en main, il insuffle du Chakra Fûton pour augmenter le tranchant et rendre la lame plus perforante. À l'aide de son Sharingan, Nikkou trace un trait meurtrier de son Kunai effilé par le Fûton devant lui au moment où l'animal est trop proche, tout en usant de sa vitesse pour plonger sur le côté.

De loin plus rapide, il perçoit sans mal l’ouverture qui s’offre à lui et frappe le sol de ses pieds pour s’envoler dans un bond qu’il dévie en direction de l’ours. Profitant de l’élément de surprise, il se retrouve au dessus de la bête et il saisit son Kunaï à deux mains et le plante violemment dans les chairs de l’ours. Le Kunaï aux facultés améliorées s’enfonce profondément  à la base de la nuque pour rompre la première vertèbre cervicale de l’animal grâce à la précision du Sharingan.

Sans perdre de temps, le jeune Shinobi se jette plus loin sur le côté alors que ses yeux perçant se portent sur les autres ours et la situation de ses compagnons d’infortune. Les quatre bucherons armés de lances s’occupent d’un ours, mais rapidement, il perçoit la course enragée d’un autre vers l’archer. Préférant éviter de perdre un membre aussi important de l’équipe, il décide de prendre les devants.

« Fûton : Jûha Shô »

Condensant du Chakra Fûton dans son bras droit, Nikkou fait plusieurs amples gestes, dégageant une salve de lames Fûton. Les croissants de lune meurtriers se dirigent en direction des pattes des cinq ours encore présents pour les freiner dans leur course et les incapaciter.

« Occupez-vous de protéger l’archer, il peut nous sauver la vie et guetter la venue d’autres ours. À deux vous pouvez vous occuper d’un ours si l’archer couvre vos arrières. »

Le ton est sec, emprunt d’une certaine autorité. Non pas un ordre formel, mais une simple vérité capable d’assurer la survie de chacun. L’énoncé fait, il devait retourner aux autres ours qui avançaient péniblement s’il voulait lui aussi survivre à l’attaque de ses ours sanguinaires.

Récapitulatif combat:
 
   



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître des Ours

Après s’être abattu tel un ange vengeur au milieu du camps et avoir écouter les hommes afin d’acquérir plus d’information, l’envoyé de Konoha chercha à en savoir plus sur la situation de la région.
"Ne me remerciez pas aussi vite. Il y a six ours, et nous ne pouvons pas négliger la possibilité d’en voir surgir d’autres. Ils ont certes un comportement étrange…y a-t-il eu le moindre changement au sein de la forêt? Des nouveaux arrivants? Quelque chose ou quelqu’un doit être à la source d’un tel changement de comportement." questionna l'Uchiha avant de début de l'assaut des ursidés.
Un homme lui répondit d'un haussement d'épaule agacé et nerveux, désignant, désignant les silhouettes terrifiantes au delà des flammes mourantes.
"Ça, c'est ça, le putain de changement !" grogna le bûcheron hargneux.  "Des meutes d'ours qui nous chassent de la forêt. On sait déjà qu'il ne faut pas aller dans les terres Nara ou Onryou, mais ces terres là sont libres ! Y'en a qui disent que c'est une sorte de maladie, comme la rage, qui rend les ours fou furieux. D'autres pensent qu'on a été trop gourmands, que c'est les Esprit de la forêt qui nous punissent..."
"C'est ce que m'a dit le moine qui m'a conseillé d'aller faire des offrandes pour être tranquille..." intervint le chef de l'expédition.
"Ouais, ça a merveilleusement bien marché ! Moi j'parie que c'est un clan de sales ninjas, pardon monseigneur, qui les contrôle et se taille un domaine dans les forêts. J’vous parie que d’ici quelques semaine quand on aura été chassé des bois, un gars en noir tout mielleux viendra nous parler impôt et servage..."

La discussion ne put aller plus loin, les flammes s'éteignant peu à peu, entrainant la charge brutal mais curieusement organisée des fauves.
Le ninja de Konoha bondit en avant, bien décidé à protéger ces témoins utiles. Il confirma le plan du guetteur, visiblement le civil ayant le meilleur sens tactique et le plus habitué à se confronter à des animaux enragés.

L'Uchiha engagea immédiatement le combat, sa vivacité et son sharingan légendaire lui permettant sans mal d'échapper aux assauts sauvages mais pataud des ours.
Il fit par trouver le point vital et d'un coup sec occis la bête, pénétrant sans mal l'épais cuir de l'animal grâce à son chakra Fûton. L'ours poussa un cri de rage avant de s'effondrer. Un en moins.

Quatre bûcherons maintenaient vaguement à distance l'un des fauves. Mais aux yeux du ninja, la coordination était faible. La plupart d'entre eux maniait habituellement la cognée et non une lance de chasse. Il ne savait pas exploité au mieux l'arme et sa portée. De fait, ils se agaçaient plus la bête qu'autre chose.
L'un d'eux, croyant sans doute son heure de gloire venue porta un coup qu'il croyait mortel au fauve enragé. Las, la lance se planta dans l'épaule de l'animal colossal, lui arrachant certes un cri de douleur, mais elle se brisa sous l'impact. L'homme regarda le bout de son arme détruite, les yeux ronds. Il fut trop lent et ne s'écarta pas assez vite quand une patte griffue et rageuse lui arracha presque la tête.

Les hommes des bois ne s'en sortiraient donc probablement pas sans aide. Les pupilles légendaire du konohajin analysèrent en un instant la situation et l'aidèrent à trouver l'angle parfait. Après quelques mudra, des lame de vents plus tranchantes que des rasoirs s'abattirent sur les ours, ouvrant de larges plaies sanglantes dans leur pattes et leurs torses, ralentissant la charge.

L'Uchiha ordonna de protéger l'archer à tout prix.
Les lanciers, y comprit cette fois un guetteur qui savaient vraiment utiliser cette arme obéirent immédiatement à la voix de commandement du shinobi.
Ralentit par la première flèche empoisonnée puis par les lames de Fûton, l'ours borgne qui menaçait l'archer fut encerclé par les hommes et lardait de coups de lance.
Un chasseur habile profita du manque de vision périphérique de l'ours pour lui planter un coup habile de lance dans le cou. La bête mourut en se vidant de son sang sur le sol.

Mais il rester encore quatre fauves. Les bucherons avaient fait au mieux, mais il perdait pied. Maladroit dans le maniement de leurs armes, ces hommes rudes et costauds n'était pas d'une grande vivacité (de corps ou d'esprit).
L'adrénaline et les ordres du ninja aidant, il n'y avait pas encore d'autre mort. Mais plusieurs hommes souffraient de méchantes griffures aux bras ou aux épaules, issue d'esquives incomplètes. Bientôt ces blessures pèseraient sur leur capacité de combat déjà peu étendues...

Un ours était déjà engagé contre le groupe de (désormais) trois bucherons armés de lances.
Un autre s'élança vers l'archer soutenu par les hommes des bois. Ce dernier expédia une nouvelle flèche, qui trouva sa cible dans le cou de l'animal ralentit par ses blessures. Cependant il ne s'agissait pas d'un point vital et désormais l'archer savait que son poison mettait un peu de temps à agir. Cela attira évidemment l'attention de la bête sauvage sur son groupe. Déjà les lanciers se mettait en place pour l'intercepter, comme l'avait demandé le shinobi de Konoha.
Ayant identifié l'homme maniant le feu et vent comme la plus grande menace, deux autres ours chargèrent le ninja de toute leur haine.


Récapitulatif combat:
 
         

Feat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Nikkou
Konoha no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
0/1200  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
The Bears Master
Ready to Protect
feat PNJ



L’odeur du sang imprégnait désormais la clairière de ses effluves de fer et de terreur, laissant quelques gerbes carmines sur le tapis de verdure et les arbres majestueux qui accueillaient en leur sein cet affrontement primal, ce combat intemporel entre hommes et bêtes. Les grognements des ours étaient devenus des cris de rage assumés, couvrant les halètements précipités de leurs adversaires. La tension à son comble, les deux parties se toisaient de hargne et de colère, luttant non seulement pour leur survie mais pour venger leurs pertes.

Deux bêtes avaient été abattues, mais l’un des bûcherons avait également trouvé sa fin. Les sentiments coupés, le jeune Shinobi tentait d’ignorer la perte que son équipe venait de subir. Il ne devait garder que la mission en tête, sans outre pensée pour les causalités. Pourtant, il demeurait toujours cette douleur, ce pincement au cœur de voir l’un des siens sombrer sous l’adversité. Une réminiscence de son passé et de ce qu’il avait perdu…une douleur qu'il se devait d'oublier, de chasser au plus loin, s'il voulait éviter qu'une nouvelle raison se présente pour la raviver.

L'attention d'un Ninja devait se porter sur sa mission et rien d'autre. Une chose était cependant certaine, les efforts combinés des lanciers et de l’archer ne suffiraient pas pour venir à bout des deux ours qui s’approchaient d'eux. Leur motivation et leur nouvel effort tactique amélioraient certes la situation, mais ils demeuraient insignifiants face à la sauvagerie organisée de ces bêtes. Ils demeuraient des civils, et la fatigue s’installait rapidement. Et Nikkou ne pouvait se permettre de perdre les seuls témoins de cette histoire. Leur protection n’était après tout qu’accessoire, il devait au final trouver la source du comportement étrange de ces ours aux allures de démons.

Reprenant ses esprits, le Shinobi aux yeux écarlates concentre son attention sur les deux ours fonçant à son encontre. La courte distance le séparant des deux animaux et leur grosseur colossale ne lui donne que peu de temps pour réagir, peut-être le temps nécessaire pour échapper à leur charge, mais ce, au détriment d’une meilleure attaque. Il devait au plus vite réglé le cas de ces deux ursidés  s’il voulait aider ses collaborateurs. Prostré en position de combat, Nikkou concentre son Chakra dans son bras droit qu’il libère dans une lame de Fûton à l’encontre de l’un des carnassiers ayant eu le malheur de le prendre pour cible.


    « Fûton - Jûha Shô »


La lame de vent concentré fuse avec vélocité vers l’animal enragé et le rencontre de plein fouet dans sa charge. Il devait désormais s’occuper du second fauve. Détournant son attention vers la nouvelle menace, son Sharingan lui indique qu’il n’a plus le temps d’offrir une contre-attaque suffisante et il saute donc dans les airs afin d’éviter la charge. Mais trop tard. S’il ne prend pas la charge de plein fouet, l'épaule colossale de l’ours le percute tout de même dans les airs et l’envoie valser plus loin.

Le corps meurtri, le Shinobi reprend vite ses esprits et fait quelques roulades au sol et finit sa course dans quelques pirouettes pour se rapprocher de ses équipiers et profiter de l’élan pour sauter dans les airs, juste au-dessus de la mêlée. Aidé de son Sharingan, il profite de son saut pour venir en aide à ses alliés et lance des Kunais à tous les ours présents, visant des points vitaux de ces créatures gigantesques. Le Shurikenjutsu exécuté, il se pose aux côtés de l’archer en formant le signe du serpent.


    « Katsu »


Le combat ne pouvant plus s’éterniser au risque de voir les bûcherons tomber un par un, Nikkou avait attaché un parchemin explosif à l’un des Kunaï qu’il avait envoyé en direction de l’ours le plus éloigné. Suite au mudra, le parchemin relâche le Chakra dont il était pourvu dans une vive explosion dans lequel l'ours qui l'avait justement attaqué quelques secondes plus tôt était pris. Le bruit de la déflagration attira l'attention des fauves, laissant au Ninja le soin d’examiner la situation au près de l’archer et des lanciers.


Récapitulatif combat:
 
   



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître des Ours

Deux fauves gigantesques chargèrent l'Uchiha, qui réagit promptement et libéra une lame de vent dévastatrice vers l'une des bêtes. L'animal, aveuglé par la rage, trop lent ou trop bête pour s'écarter ne réalisa nullement le danger. L'épée céleste le trancha proprement, faisant gicler une bruine de sang dans le sillage de l'onde. L'animal pesant s'écrasa au sol et mourut sans même comprendre ce qu'il lui était arrivé.

L'assaut impitoyable du konohajin n'émut pas l'autre carnassier à la gueule écumante de haine. Malgré une tentative d'esquive, il percuta rudement le shinobi du clan à l'éventail.
Le choc l'envoyant heureusement bouler au loin et quelques roulades le mirent hors de portés des griffes et de la mâchoire de l'animal enragé.

L'Uchiha avait profité de l'impact qui l'avait envoyé en l'air pour propulser vivement une série de kunai sur les autres fauves avec une précision impossible.
Les projectiles se fichèrent tous dans les chairs des ursidés, mais sans causer de grands dommages aux animaux au cuir épais qui hurlèrent leur colère.

Mais cela fut une distraction efficace.
Voyant une opportunité, les lanciers protégeant l'archer s'avancèrent soudain et lardèrent de coups l'ours surpris qui venait vers eux. Deux lances furent brisées lors de la charge et des hommes furent salement griffés, mais un coup heureux transperça la gorge de l'animal qui s'effondra pris de convulsions.

Se relevant auprès de l'archer, l'Uchiha déclencha l'explosion de son parchemin attaché à un kunai, enveloppant aussitôt l'ours qui le chargeait précédemment dans les flammes.
La bête hurlait, à l'agonie, ses chairs meurtris par l'explosion, son pelage à moitié consumé. Il était en vie, mais se contentait de se roulait à terre, grognant de douleur.

La situation était moins glorieuse auprès du groupe qui avait déjà perdu un de ses membres. Leurs assauts avaient été trop timorés et maladroits, ne faisant qu’égratigner le fauve géant. En retour, la bête avait promptement brisé une lance, avec le bras de celui qui la tenait.
Heureusement, l'envoyé de Konoha s'était déjà occupé de deux bêtes et les lanciers d'une autre.
Cela laissa tout le temps au guetteur munit d'un arc d'ajuster un tir parfait.
La flèche transperça la gorge de l'ours, stoppant net son attaque qui manqua de décapiter l'un des bûcherons.

L'animal hésita. Ses comparses étaient morts et ou mourants. Il était gravement blessé. Les hommes étaient en surnombre, armés et l'un d'eux retournait même la Nature contre eux.
Pesamment, il commença à reculer en grognant.

Les hommes des bois exultaient, prêt pour la curée, tenant là leur vengeance pour leurs camarades disparut.

Et puis soudain, un hurlement abominable jaillit des bois. Un rugissement surgit du fond des âges, d'un Prédateur Ultime.
Face à ce cri guttural d'un carnassier effroyable, ce fut la débandade.
Instantanément, les hommes lâchèrent leurs armes et s'enfuirent en hurlant, terrorisés.
Seul resta l'archer, qui s'effondra sous le choc, lâchant son arme, le visage blême et le chef des bûcherons, qui poussa un cris de fillette avant de se recroquevillés sur le sol, le pantalon souillé.

Même s'il en ressentit la puissance, l'Uchiha ne fut pas affecté par le rugissement sortis du fond des bois. Le shinobi expérimenté réalisa que ce hurlement primaire n'était pas naturel et avait été renforcé par le chakra.
Le regard renforcé par le sharingan du ninja se mit à chercher dans les sous-bois la source du rugissement.
Là ! Au loin, derrière les arbres se tenait une silhouette gigantesque. Homme ou animal, le konohajin ne saurait le dire à cette distance, mais il cru surprendre un vague reflet métallique. En tout cas ses pupilles écarlates étaient formelles : il s'agissait d'un utilisateur de chakra.

Soudain, une voix rocailleuse, à la limite du grognement éclata partout autour d'eux. Semblant rebondir d'arbres en arbres.
"HUMAIN !"
"CES BOIS SONT A NOUS !"
"PARTEZ !"
"QUITTEZ NOTRE FORÊT !"
"FUYEZ !"
"OU ENCOUREZ NOTRE COURROUX !"


Après un piaillement de terreur, le chef des bûcherons commença à reculer, à genoux.
"L-L-Les e-e-esprit de la forêt ! Nous sommes m-m-maudits ! Maudit !" balbutia-t-il avant de déblatérer des sutras de protection sans queue ni tête. Il pleurait, certain que sa dernière heure était arrivée, mais se trouvant incapable de se lever pour regarder la mort en face.

Le guetteur était livide, à deux doigts de fuir. Ses mains tremblantes n'arrivaient pas à se saisir de son arc. Il lança un regard désespéré à l'Uchiha, cherchant quelque courage ou un démentit. Il était presque prêt à détaler comme un lapin au moindre mouvement suspect.

Pour l'Uchiha par contre, ce tour n'était pas inconnu. Il s'agissait d'une technique shinobi de ventriloquie, bien à même de perturber les esprits faibles et superstitieux des hommes des bois.
Cela confirmait ce que ces yeux lui avait apprit : il y avait un manieur de chakra derrière tout ça...

 

Récapitulatif combat:
 
         

Feat.
>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Nikkou
Konoha no Chunin
Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang B
Ryos: 0
Expérience:
0/1200  (0/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
img_rp
The Bears Master
The Last Predator
feat PNJ



Les bêtes tombaient sous le coup des lances et des flèches, véritable ode à la puissance et au savoir-faire des hommes devenus les chasseurs ultimes de cette ère. Les derniers prédateurs, ne craignant aucune espèce que la leur. Et pourtant, il demeurait toujours une plus grande menace. Il existait au sein des hommes une classe à part crainte même de leurs pairs.

« Kâton – Gokakyû »

La formule sacramental et les mudras exécutés, l’homme à la chevelure d’ébène propulse de sa bouche une boule de feu vers l’ours déjà blessé qui tentait de prendre du recul. Ninja, il se distinguait de ses pairs par l'usage de son Chakra. Il faisait partie de cette caste d'adeptes d’arts mystiques, oeuvrant dans les ombres et fauchant sur le passage toutes âmes qui vivent. Les démons des temps modernes, capables de solliciter les forces de la nature et de l’esprit pour accomplir leurs plus vils desseins.

Les ours occis, la véritable menace se révélait désormais sous le couvert d’un rugissement démoniaque. L’air devenu lourd s’était épaissit par la présence du Chakra présente dans la voix inhumaine qui avait empli la clairière de toutes les directions, prenant des allures sinistres et de malheur annoncé. Aux côtés du jeune Uchiha, les combattants avaient détalé, effrayés par la pression maléfique prenant racine au sein de la forêt.

En position de combat, Nikkou parvenait sans mal à contenir son sang froid face à la déferlante de Chakra qui sévissait. Entraîné à faire face aux assauts mystiques, il gardait son regard fixé sur ses ennemis, mais notait la présence des deux civils toujours à ses côtés. Ils avaient donc été capable de soutenir l’attaque de l’ennemi, peut-être dû à un entraînement plus conséquent que les autres.

« Reprenez votre calme, nous ne sommes pas en présence de quelconque force étrangère mais d’un adversaire versé dans les arts Shinobi. Si vous avez été capable de ne pas fuir, vous êtes déjà mieux placé pour survivre que vos camarades. »

L’encouragement est bref, un simple mot pour les aider à se relever et peut-être fuir les lieux si l’envi leur prenait. Devant cet adversaire, il serait invariablement seul. Seul un Shinobi pouvait après tout faire face à un autre. Il devait donc conserver son attention sur les environs, et scruter de son Sharingan la forêt éparse pour dénicher l’origine de la voix qui semblait venir de tous les côtés.

Au loin, il distinguait une forme menaçante, obscurcissant ses alentours de sa stature gigantesque. L’ennemi était enfin débusqué, mais il demeurait toujours indiscernable. Un colosse caché au milieu de la forêt. Réfléchi, le jeune Shinobi n’était pas du genre à envoyer quelques techniques ou à foncer tête baissée sans un minimum de planification.

Délaissant sa position de combat, Nikkou se détend légèrement et profite du court moment d’accalmie pour faire ses préparatifs. Il serait seul à affronter l’adversaire, mais il pouvait toujours faire bon usage de sa rencontre avec ses coéquipiers d’infortune. Se saississant de deux Kunai dans sa trousse, il trempe leur pointe dans le seau de poison que l’archer avait utilisé à ses côtés. Le poison avait semblé efficace contre des ennemis aussi énormes que des ours et pouvait donc se révéler efficace pour la suite.

« Et cet ennemi n’est pas le seul adepte de Ninjutsu. Konoha m’a envoyé dans l’éventualité d’une telle rencontre, alors vous n’avez pas à vous inquiéter. Restez à l’affût au cas où un nouvel ours se présenterait et assurez-vous que ceux-ci soient bien incapables de la moindre offensive. »

Le rôle de ces bûcherons s’arrêtait à ce moment. Leurs présences ne seraient après tout qu’une nuisance supplémentaire face à un véritable adversaire. Les yeux de sang fixés sur l’horizon, Nikkou délaisse donc le centre de la clairière et d’un pas léger il saute sous le couvert du feuillage. Furtif, il se déplace à pas léger en direction de la forme gigantesque, tentant de dissimuler sa présence et obtenir le plus d’information possible sur son ennemi et voir même, le surprendre.

Le Sharingan toujours activé, il scrute le moindre le mouvement, mais également la moindre apparition de Chakra. Jouant de discrétion et de fourberie, il avale donc la distance à petit pas, fuyant les trous de lumière capables de révéler sa présence et usant de sa vitesse pour assurer un déplacement continuel pour rendre sa trace encore plus difficile à suivre le cas échéant. Peu à peu, il s'approchait de sa nouvelle cible, cette forme gigantesque que son Sharingan percevait de mieux en mieux et de laquelle émanait le danger d'un Chakra ennemi.

Récapitulatif combat:
 
   



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.