:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La forêt garde ses secrets. [Ft.Le Borgne]

avatar
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 91
Date d'inscription : 18/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
196/1200  (196/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je me tenais immobile, assise en tailleur sur un rocher, perdue au milieu des arbres, océan de verdure dans lequel je m'égarais pour mieux me retrouver. Immobile, la tête penché, j’observais avec attention mes griffes qui sortaient d’entre mes doigts, fines elles ne donnaient pas l’impression de solidité qu’elles possédaient pourtant. L’éclat argenté dont elles étaient dotées ne cachait en rien leur tranchant. Je levai lentement ma main vers les rayons du soleil qui perçaient presque tendrement la voûte des arbres. Le soleil se refléta sur le métal et j’étendis les doigts avant de fermer le poing, mon attention rivé sur ce qui faisait de moi un être mortel. Les griffes longues d’une quarantaine de centimètres, qui se gorgeaient de sang et de fer à la première occasion. Lentement mes griffes réintégrèrent mon corps, et j’observais avec attention mes mains. Si ce n’était les balafres que je m’étais moi même infligée il y a presque vingt ans, je ne voyais pas la moindre fente par laquelle mes griffes pourraient sortir.

« … Chaton, on vient. »

L’Autre, d’un mouvement puissant, s’était redressée dans mon esprit. Je fermai les yeux et tendis l’oreille. Oui.  Quelqu’un venait. Mais étrangement depuis quelques jours j’avais le contrôle sur la bête et sur mon corps. Je dépliai mes jambes et me remis debout plus souplement qu’un chat. Je n’allais pas fuir. Mais, je me mis en route sans bruit. Après des années d’emprisonnement, mon ouïe s’était largement développée, comme pour compenser le manque de paysage que je pouvais voir. Le souvenir des chaînes irritant ma peau, du froid, de la faim, de la douleur, et des sévices que j’avais vécu, me fit grogner. Et ronronner de satisfaction l’Autre.

Je saisis la lanière de mon sac de cuir où je conservais une partie de mes biens, enfin tout ce que j’avais , plus les griffes que j’avais cassé en combat. Un peu trop sûrement.

Mes pieds nus ne laissaient presque aucune traces sur le sol couvert de feuilles de la forêt.  Une foulée rapide, mais guère plus. L’Autre était sur ses gardes. Je continuais à avancer un petit moment, me glissant entre les branches, mes yeux accoutumés à la semi-obsurité me donnaient un avantage. Ainsi que ma connaissance du terrain. Depuis combien de temps sillonnais-je cette forêt dans tous les sens ? Les bêtes sauvages je n’en avais pas peur.

« De toute les bêtes nous sommes la plus sauvage Chaton.
- Ce n’est pas le moment s’il te plaît. »

J’avais parlé à autre voix sans m’en rendre compte. Ah ! Le petit ruisseau. Plongeant les deux mains dedans, je bus une lampée d’eau fraîche avant de  reprendre ma route, laissant la trace de mes pieds dans la boue. Notre poursuivant s’approchait un peu trop. Je bondis et agrippai  un arbre avant de me mettre à grimper jusqu’aux premières branches, en laissant pendre mes jambes dans le vide. L’Autre était nerveuse.

« Calme toi. Peut-être que ce n’est rien.
- Tu es trop relaxé en ce moment Chaton.
- Et toi trop nerveuse. Tu sais que je te laisserais ma place au besoin.
- D’habitude tu fuis Chaton. Pourquoi pas là ?
- Tu n’entends pas ?
- J’entends que visiblement il est seul. Et qu’il essaye d’être discret. Mais il oublie que tout résonne ici.
- Si tu sais quoi entendre l’Autre.
Elle rit de m'entendre l’appeler " L'Autre".
- Quoi ? Tu crois que Chaton c’est mieux ?
- Non. Mais c’est véridique. Je ne suis pas juste l’Autre. »

J’aurais pus répondre, mais les bruits devenaient plus forts. Je penchai la tête sur le côté, mon attention focalisé sur ce que j’entendais. Je me demandai s’il se rendait compte qu’il était bruyant. Peut-être pas.

« Les Hommes sont bruyants Chaton. Les seuls silencieux tel le vent sont les Akuma.
- Peut-être … Peut-être. Je me demande à quoi il ressemble. »

L’Autre eut un ronronnement amusé et je posai ma tête contre le tronc de l’arbre, toujours cachée par le feuillage épais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Akuma Kameyo


Sa pipe à la bouche, le chef de la police de Konoha avait le genou posé à terre. D’un doigt, il souleva la branche cassée d’un arbuste. Quelque chose était passé par là. Expirant la fumée contenue dans ses poumons, il regarda autours de lui. Rien ne semblait décidé à entrer dans son champs de vision et les seuls bruits qui lui parvenaient étaient ceux de forêts. Il entendait le vent faire frémir les branches des arbres et les oiseaux chanter. En cette belle journée d’été, on pouvait dire que le temps était particulièrement étouffant. Notre homme n’avait jamais vraiment aimé cette période de l’année. Par chance, là où il se trouvait, les nombreux feuillages cachaient en grande partie les rayons du soleil, rendant l’endroit largement plus vivable.


Ne trouvant nulle trace de sa proie dans les environs, le ninja se releva. Était-il réellement venu ici pour rien ? Une telle pensée suffit à l’agacer au plus haut point. Il était le chef du clan Uchiha et dirigeant la police de son village, il n’avait pas de temps à perdre ! C’était bien la dernière fois qu’il rendait service à ce bon à rien de tavernier. Shigure n’avait-il pas conscience du rang du shinobi ? Quelle galère...


Si notre homme se trouvait aujourd’hui à crapahuter dans les bois, ce n’était pas sans raison. La dernière fois qu’il était passé dans la petite bourgade qu’était Shirakawago, Kagami s’était laissé dire qu’une bête rodait dans la forêt et tuait tous ceux qui s’en approchaient. Normalement, c’était aux ninjas de régler ce genres de problèmes et ce, contre rémunération. Pourtant, le Uchiha se sentait redevable envers le tavernier et il avait décidé de lui rendre la pareille. Après tout, lorsqu’il était ressorti de son combat contre un Chinoike du nom de Shun, l’homme s’était bien occupé de lui. En revanche, c’était bien la dernière fois qu’il ferait preuve d’une telle sympathie. Bon sang, cela ne lui ressemblait vraiment pas, il se faisait vieux avant l’heure.


Après des heures de recherches dans la forêt où devait se trouver la créature, il n’avait rien trouvé de plus que de maigres indices qu pourraient laisser n’importe quel prédateur. Plus le temps passait, plus il se demandait s’il y avait bien la moindre menace ici. Les gens du village s’étaient-ils joué de lui ? C’était pourtant difficilement envisageable. Ces gens n’étaient certes que de simples civils sans valeur, ils n’étaient pas pour autant de mauvais bougre. Quelle était donc la vérité derrière ce mystère ? Avaient-ils été effrayés par un tigre quelconque ?


Quoiqu’il en soit, après cette longue et difficile marche à travers les bois, notre homme commençait à avoir soif. Le fait de fumer en même temps qu’il avançait n’aidait certainement pas. Sans aucune considération face à la beauté de la nature, le Uchiha laissa les cendres de son tabac se répandre par terre. Afin d’éviter qu’elle n'embrassent les lieux, il les écrasa du pied. Cela fait, il posa la pipe sur un petit rocher humide proche d’un cour d’eau. Après avoir sorti sa gourde, il s’avança pour la remplir d’eau fraîche. Une fois cela fait, il utilisa ses mains pour boire. Alors qu’il se relevait, l’homme crut sentir une présence. Par réflexe, il activa le sharingan de son oeil droit.


Sur ses gardes, le Uchiha balaya la zone du regard. Il n’y avait personne. Pourtant, il avait toujours le sentiment d’être épié et Il détestait cela. La créature était-elle tapie dans l’ombre, sur le point de lui bondir dessus ? Poussant au maximum les capacités d’analyse de son dojutsu, son attention se focalisa sur un arbre. Il semblait y avoir quelque chose. La main sur le manche de son arme, il avança. Quelque chose ou quelqu’un se cachait, il en avait la certitude. Son instinct lui criait qu’il ne se trompait pas. Malheureusement, il ne voyait rien. Que faire ? S’agissait-il d’un animal ou d’un ninja embusqué ? Et puis pourquoi quelqu’un se trouverait ici ? L’endroit était reculé et désert, ça n’avait pas le moindre sens.


« Je n’ai vraiment pas envie de jouer, annonça Kagami. Qui que vous soyez, descendez avant que je ne réduise cet arbre en cendres... » menaça-t-il pour conclure.


Le ninja n’était même pas certain qu’il y avait bien quelqu’un. Pourtant, il ne voulait pas courir de risque. Si intrus il y avait bien, il réagirait lors de son attaque. Oui, c’était sûr. Prêt à envoyer une boule de feu vers le tronc de l’arbre, le Uchiha commença à concentrer son chakra. Si d’ici trente seconde rien ne se passait, il attaquerait. De toute manière, s’il se trompait, la seule victime serait ce vulgaire chêne. Kagami n’était pas un grand amoureux de la nature, il s’en moquait éperdument.




©️ .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 91
Date d'inscription : 18/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
196/1200  (196/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je n’aimais pas du tout qu’on me menace de me faire brûler vive. Surtout quand c’était visiblement un Uchiha qui me menaçait de cela. Je n’avais nullement peur du feu, il ne fallait pas tenter de le croire. Mais qu’on me menace de me brûler vive avec un pauvre arbre qui n’avait rien fait. Mmmh … L’Autre voulait le tuer, je secouai la tête, ce n’était pas la peine. Je n’avais pas très envie de descendre pour l’instant, mais je sortis de ma cachette pour bondir sur les branches d’un autre arbre en détaillant l’homme. Grand,il semblait trop sûr de lui et énervé, il était borgne avec des cheveux noirs. Et son œil était rouge, c’était donc un Uchiha. Je m’accroupis sur la branche où je m’étais posée pour le détailler encore un peu.

« Tu ne fuis pas Chaton ?

- Non.
- Tu n’as pas peur ? C’est un Uchiha.
- Je ne sais pas l’Autre.
- Tu ne vas tout de même pas lui parler !
- C’est toi qui en as peur.

Elle poussa un rugissement de fureur et je plaquai une main contre mon crâne. Je n’aimais pas ça du tout.

- Je n’ai peur de rien Chaton. Ne n’oublie jamais.
- Oui, mais pour l’instant reste tranquille. »

J’avais à peine chuchoté tout bas lorsque j’avais parlé à l’Autre, mais je me demandais si le Uchiha avait entendu quelque chose. Ah oui ! Il m’avait demandé de descendre. Ce que je fis. À bonne distance de lui quand même. Je n’avais pas peur de lui, mais je m’en méfiais. J’avais entendue bien des choses sur les Uchiha, notamment sur leur cruauté. À moins que je ne confonde avec les Hyûga. Bah ! Ils étaient tous pareils ! Des gens aux yeux bizarres. Et l’homme en avait un d’œil bizarre. La prudence me fit de nouveau reculer d’un demi pas, et je fixai la main qui tenait son arme. Un léger grognement me monta aux lèvres. Un Katana. Je haïssais les katanas, seuls les samouraïs en portaient ! Pourquoi lui il en portait un aussi ?! L’Autre l’avait vu aussi et une vague de colère m’envahit. Je me contiens. L’Autre était plus calme en ce moment. Je me demandais si ce n’était pas à cause de tout ses massacres. Personnellement, j’aurais adoré savoir plus, mais elle n’était pas disposée à m’en dire plus. Alors je préférais profiter de ces moments bien trop rares à mon goût. Deux jours entiers de lucidité ? Elle allait revenir en force. Je le sentais.

Ah oui ! Le Uchiha. Je me demandais s’il était vraiment là pour nous malgré les dires de l’Autre. Oui, il nous suivait, ou peut-être que non. Elle était parfois paranoïaque. Ce n’était pas forcément des plus aisé à savoir le vrai du faux. Je me demandais quand même quel menace je pouvais représenter avant de me souvenir de mon apparence. Certes, j’étais toute petite, sale et toute maigrichonne mais, avec les lambeaux de vêtements qu’il me restait on voyait nettement les quatre balafres de mes bras, ainsi qu’une partie des autres, j’avais plus l’air d’une sauvage qu’autre chose. Ninja … De Konoha ? Du moins c’était ce qu’indiquait son bandeau frontal. Je plantai mes orteils dans la terre quelques instants avant de les relâcher. Ah … oui … Je devais sans doute me présenter. Par contre avant que je ne m’incline … Je ne m’inclinerais pas. Ma voix était assez … étrange, grave et à moitié cassée. À force de ne pas parler, mais de rugir … Ça laisse des traces.

« Je suis Akuma Kameyo. Et vous ? »

Reste de l’éducation de mes parents, je ne vouvoyais pas les étrangers. Furtivement, je me demandais s’il avait entendu parler de mon clan. Lui aussi il faudrait que je le retrouve un jour. J’avais encore soif. Sauf que l’homme était devant le ruisseau. Tant pis, j’attendrais. Il faudrait peut-être poursuivre la discussion ! Ce que je fis, tout en me tenant sur mes gardes.

« Que venez vous faire par ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Akuma Kameyo


Finalement, l’homme ne fut pas contraint d’avoir recours au ninjutsu. À peine sa menace proférée, une ombre bondit de derrière les feuillages pour se retrouver sur une branche voisine. Il s’agissait en fait d’une femme. Même si elle était loin du monstre que Kagami pensait peut-être trouver, elle n’était pas banale pour autant. Couverte de cicatrices et portant des haillons pour seuls vêtements, cette inconnue intriguait notre homme au plus haut point. Qui était-elle ? Que faisait-elle ici ? Cela n’avait pas grand sens.


Le regard rivé sur l’ennemie potentielle, le Uchiha vit qu’elle parlait. Ses mots étant trop faibles pour qu’il ne puisse les entendre, il se servit de son sharingan pour lire sur ses lèvres. C’est alors qu’il en vint à la conclusion qu’elle devait être une espèce d’illuminée vivant en ermite dans les bois. Elle parlait seule et ce qu’elle disait ne voulait rien dire. Le comble était de la voir se tenir fermement le front, comme si un mal la rongeait de l’intérieur. Aucun doute, cette femme était folle à lier. En plus de cela, elle avait la dégaine parfaite d’une sauvage sale et boueuse.


Lorsqu’elle quitta sa branche pour rejoindre la terre ferme, Kagami resserra l’emprise sur le manche de son arme. Que voulait-elle ? Que faisait-elle ? Prudent, le ninja ne comptait pas se laisser surprendre. Ce fut pourtant le cas lorsqu’elle déclina son identité. À la croire, elle était membre du clan Akuma. Bien que peu connu, Kagami le connaissait bien. Durant sa jeunesse, il avait déjà eu l’occasion d’affronter l’une de leur membre dans un combat à mort. Bien qu’il ait gagné sans trop de soucis, il en était ressorti avec une cicatrice horriblement laide sur le bras gauche.


Malgré la folie potentielle de Kameyo, l’homme se sentait rassuré. Les membres du clan Akuma étaient connus pour être non agressifs. Il y avait fort à parier que cette femme avait fait de cet endroit son territoire. Aussi, au vu de ce qu’il savait sur les membres de ce clan, elle ne l’attaquerait que si elle se sentait menacée. Était-ce le cas en ce moment ? Visiblement pas étant donné qu’elle acceptait de se présenter. Bien que sa voix soit particulièrement étrange, le chef de la police décida d’en faire abstraction. Détendu bien que toujours sur ses gardes, il lâcha la poignée de son katana avant de croiser les bras.


« Uchiha Kagami, annonça-t-il fièrement. Je traque une bête. Une créature sauvage et sanguinaire qui aurait prit la vie de nombreuses personnes... laissa planer le ninja. Est-ce que cela vous évoque quelque chose, Akuma Kameyo ? » demanda-t-il doucement.





©️ .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 91
Date d'inscription : 18/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
196/1200  (196/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
C’était bien un Uchiha. Je remontai légèrement ma lèvre supérieure. Je n’aimais pas les Uchiha. Ma mère m’avait raconté des choses, et j’avais entendue biens autres. Si l’Autre avait été plus éveillé elle aurait attaqué. Mais pas moi, je n’avais pas envie de mourir. Je notais aussi au passage qu’il avait ôté la main de son katana. Mouais. Je ne lui faisais pas du tout confiance. Je plissais le nez et l'Autre ronronna en moi

“ Une bête qui a tué plusieurs personnes ? Huhuhu ! Notre renommée grandie ! “

J’étais trop proche de l’Uchiha pour me permettre de répondre mais je repoussai l’Autre qui rugit de nouveau et je plaquai une nouvelle fois ma main contre mon crâne. Je détestais ça. Cela me donnait l’impression qu’on fouillait mon cerveau avec mes propres griffes. Qui jaillirent brusquement sous le coup de douleur avant de disparaître tout aussi brusquement. Outch. Mauvais ça ! Très mauvais ! Je bondis en arrière pour remonter sur une branche, et m’y accroupis comme un chat avant de pencher la tête sur le côté. Il avait croisé les bras, et mon regard tomba sur un drôle de bourrelet … Comme un coup de griffe brûlant … Oh … Soit je me trompais soit avait-il déjà affronté l’un des miens ? Et il avait dû gagner. Ah oui, sa question. Je haussais les épaules en me massant la nuque.

“ Il y a des tas de bêtes ici. Toutes plus sanguinaires et sauvages les unes que les autres. Elles prennent toute de nombreuses vies. Pas la mienne. J’ai de plus longues griffes qu’elles. Elles n’aiment pas quand je rugis, elles partent. Mais les gens s’éloignent des chemins. Alors, les bêtes attaquent. Mais c’est partout dans la forêt non ? “

Je baillai longuement avant de secouer la tête. Rah, je n’aimais pas devoir faire ça, mais plus je passais pour plus ou moins inoffensive, plus je serais rapidement tranquille, et ...

“ Et plus, tu pourras me laisser ta place.
- Reste à la tienne. Ce n’est pas le moment. Tu vas me donner mal à la tête.
- C’est déjà le cas. Je te rappel que nous avons le même corps.
- Silence. “

Je secouai à nouveau la tête. Je n’aimais pas quand l’Autre se jouait de moi comme maintenant. C’était pénible. Mais mon ventre gargouilla et mon regard se focalisa de nouveau sur le bras. Mmmh .. J’aurais aimé savoir le nom de celui ou celle qui lui avait fait ça. Parce que de là où j’étais cela ressemblait fort à un coup de griffe chauffé. Et je me demandais bien ce qu’il avait fait pour qu’un Akuma l’attaque. Et puis … Est ce qu’il avait à manger ? Je penchai la tête sur l’autre côté et chassai une mèche de cheveux.

“ Dîtes, la cicatrice sur votre bras, qui vous l’a faite ? Elle ressemble bien a un coup de nos griffes. Et vous n’auriez pas un petit quelque chose à se mettre sous la dent ? “

J’aimerais de temps en temps manger autre chose que de la viande, plus ou moins crus, des racines, et des bais acides. J’aimerais vraiment bien. Parfois dans les gens que l’Autre tuait je trouvais des choses à manger, et de quoi me soigner, mais ce n’était pas pareil. Mon ventre gargouilla de nouveau et je sentis l’Autre s’approcher de moi, sans pourtant être aggressive. Mentalement je posais une main sur son cou. C’était étrange de pouvoir l’approcher de si près, d’habitude c’était que lors des nuits noires.

“ Moi j’ai faim de sang et de combats , toi tu as faim de pain. Nous formons un bon duo.
- Je n’ai jamais voulus le former.
- Oui, mais qui t’a dit que tu avais le choix Chaton ?
- Personne.
- Tu n’as jamais eu le choix Chaton.
- Tais toi. Nous parlerons plus tard. “

L’Autre ricana et je me passais une nouvelle fois une main dans les cheveux. je me fichais d’être prise pour une folle. Du moment que c’était une folle inoffensive, pour l’instant c’était le plus important. Ce n’était pas le jour où j’affronterais cet homme.  Peut-être plus tard, mais pas maintenant. Si par contre je pouvais profiter de sa générosité pour un peu changer mon alimentation. Un bruit me fit tourner la tête et je tendis l'oreille. Une bête, mais elle ne venait pas vers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Akuma Kameyo


Sans apporter la moindre réponse à la question de Kagami, la sauvageonne s’agita. Semblant sombrer dans une crise démence, elle porta de nouveau la main vers son visage. C’était comme si quelque chose la faisait souffrir, pourtant, le Uchiha ne voyait rien n’y personne en dehors d’elle. Le regard braqué vers la membre du clan Akuma, il restait prêt à agir si elle venait à attaquer. Quand elle laissa ses griffes sortirent l’espace d’un instant, le shinobi était à deux doigts de dégainer son arme pour de bon. Fallait-il en finir avec cette femme ? Pouvait-il réellement croire qu’elle n’était qu’une simple folle qui vagabondait dans la forêt ? Plus les secondes passaient, moins il y croyait. C’était comme si cette femme cherchait à le duper. Il ne voulait n’y n’arrivait à y croire.


Quand elle décidé de lui répondre du haut de son nouveau perchoir, elle ne fit que l’énerver un peu plus. Le prenait-elle pour un idiot ? Lui, Kagami, chef du clan Uchiha se faisait ainsi manquer de respect par cette vulgaire femme dérangée ? Il ne l’acceptait pas. De nouveau, elle se remit à parler seule. Elle était folle, c’était une certitude à présent, il ne s’était pas trompé.


Finalement, l’attention portée vers la cicatrice de son bras, elle lui demanda si les griffes de son clan n’en étaient pas à l’origine. Belle observation, malheureusement pour elle il ne souhaitait pas parler de cet évènement. Ressasser de mauvais souvenir lui donnait la nausée, hors de question de le faire sciemment. Cette femme qui lui avait entaillé le bras, il s’en rappelait très bien et c’était une chose qu’il préfèrerait oublier. La douleur du coup n’avait été anodine. Les bras toujours croisés, Kagami cacha la cicatrice de son kimono, ample au niveau des manches. Finalement, elle lui demandait à manger, de mieux en mieux...


« Cette blessure ne vous concerne en rien. » affirma-t-il.


Les traits de son visage lui donnaient un air assurément dur. Il ne souhaitait pas se faire une amie et parler de son passé ne lui semblait pas être une chose de grande importance. De sa main droite, il fouilla quelques secondes sa poche. Il en ressortit un bonbon emballé dans une successions de feuilles de papier. Il s’agissait là d’une spécialité de la région. Après avoir extrait la sève des arbres, les habitants du coin en faisant de succulentes petites friandises. Si elle avait faim, il s’agirait là d’un bien piètre repas, en revanche si elle souhaitait juste se mettre quelque chose sous la dent, elle serait ravie. Tout cela n’avait qu’un but, car en agissant de manière sympathique, il espérait avoir la chance d’obtenir la vérité. Dans ce but, il envoya la sucrerie vers la femme sauvage.


« C’est tout ce que j’ai sur moi, dit-il la voix grave. Maintenant, cessez d’éludez la question. Nous savons que je ne parle pas d’une simple bête errante. Suis-je assez clair ? » demanda le Uchiha en devenant plus menaçant.






©️ .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 91
Date d'inscription : 18/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
196/1200  (196/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsi j’avais eu raison, c’était bien les griffes de mon clan qui avait marqué cet Uchiha. Intéressant. Visiblement, oui, un coup de griffes chauffées. Cela avait dû faire terriblement mal. Et cela avait laissé une belle trace. Tant mieux. Je savais ce que voulais l’Autre, et pour une fois nous étions d’accords. On ne touchait pas à mon clan aussi … impunément. Peut-être que s’il me disait pourquoi un des miens l’avait attaqué je pourrais comprendre. Mais puisqu’il ne voulait rien dire, j’en déduis, sans doute à tort, que c’était lui qui l’avait en premier attaqué. Comme tout le monde. Tout le monde voulait la mort de mon clan sans chercher à savoir pourquoi. Je crois que si j’en avais eus les capacités, j’aurais couché les oreilles sur mon crâne.

Je saisis au vol le bonbon et observai avec attention l’éclat doré, longue comme un ongle et large comme une phalange. Mmmh … Un en-cas, donc ? Ce n’était pas comme-ci je n’avais pas le choix. Après l’avoir humé avec soin, pour être sûre qu’il n’y avait pas la moindre trace de poison, je posai juste le bout sur ma langue pour goûter. Très sucré. Mais c’était bon. Je ne le croquai pas. Il y avait des poisons inodores. Je préférais ne pas prendre de risque. Oh ? C’était qu’il devenait presque agressif. Pas presque. Il l’était. Je relevais le menton quittant ma posture décontractée pour une posture méfiante et défensive. L’Autre se dressa de toute sa stature à son tour, et je sentis mon esprit ployer lentement sous sa présence. Au moindre signe de la plus petite illusion, elle prendrait le contrôle et  nous ferait partir.  Elle n’attaquerait pas. Le fait qu’il ait une cicatrice causé par des griffes d’Akuma et qu’il soit en vie l’avait un peu refroidie. L’Autre tenait autant que moi à la vie. Elle avait beau aimer le combat, elle n’en demeurait pas moins trop intelligente parfois. Oh il était si mignon ! Il ne voulait pas non plus que je lui demande de me tuer ? Je tenais à ma vie et à ma liberté. Je ronronnais presque amusée, mais mon visage demeuré fermé.

« Que vas-tu lui dire Chaton ?
-La bête que vous cherchez est un immense fauve noir, on dirait presque une panthère, mais bien plus haute sur patte, et son museau ressemble plus à celui d’un chat. Elle a de longs crocs. La Bête est très rapide et particulièrement violente. Mais … elle ne grimpe pas aux arbres. Il faut avoir le temps d’y grimper pour lui échapper. Par contre il faut grimper haut et vite, car elle bondit très haut. Je l’ai vu déchiqueter des marchands, pour jouer, elle ne les a pas mangé. J’étais bien en sécurité dans les branches hautes.  Mais elle ne vit pas par ici.
-Voici donc la manière dont tu me décris ? Pas mal, pas mal ! Je crois que je n’aurais pas fais mieux Chaton.
-S’il te plaît, ce n’est pas le moment. »

J’agitai de nouveau la tête et l’Autre ricana avant de poser ses pattes autour de moi. Même si elle semblait relaxée, ce n’était nullement le cas. Elle était tendue, et le Uchiha faisait un geste menaçant, elle me ferait partir. Je léchai à nouveau le bonbon, c’était bon visiblement … Je me redressai lentement en glissant le bonbon sous ma langue. Je continuais à écouter plus qu'à regarder le Uchiha.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Akuma Kameyo


Attrapant la sucrerie au vol, la femme décida d’y goûter. L’espace d’un instant, elle perdit presque l’aura de folie qui l’entourait. Cela ne dura cependant pas très longtemps. Quand elle se décida à parler au Uchiha, ce ne fut que pour débiter un incessant flot d’inepties. Elle se moquait de lui, il le savait, il le voyait. Pensait-elle pouvoir tromper aussi facilement un homme tel que lui ? C’était une grave erreur, qui plus est l’insolence dont elle faisait preuve le débectait. Elle voulait jouer à la plus maligne, qu’il en soit ainsi.


Face à lui à lui, la sauvage dans les arbres détournait le regard. Elle fuyait son sharingan et à raison. Malheureusement pour elle, Kagami ne se reposait pas que sur son dojutsu, loin de là. Alors qu’elle continuait de lécher le bonbon, il fit un pas vers l’arbre où elle se trouvait. Bien qu’il se doute qu’elle soit déjà sur ses gardes, il voulait ainsi lui signifier qu’il restait une menace avérée.


« S’il y’a bien une chose dont j’ai la plus grande horreur, c’est que l’on me prenne pour un idiot... commença-t-il. Il me semble que vous vous trompez lourdement sur un point. La bête que vous me décrivez et que je VOIS, est visiblement très à l’aise quand il s’agit de monter dans les arbres », affirma le Uchiha en la fusillant du regard.


Lentement, la main droite de notre homme se rapprocha de son arme. Avec fermeté, il serra le manche, donnant l’impression de pouvoir attaquer à tout moment. Il était temps de s’occuper de cette femme...


« Je suis ici pour m’occuper de vous. Vous allez donc devoir faire un choix, expliqua Kagami. Première option, vous quittez cette forêt sur le champs et ne revenez jamais. Vous reprenez votre route telle la gentille petite nomade inutile en laissant ce village et ses habitants tranquilles, dit-il en serrant la mâchoire. Dans ce cas, vous restez en vie et tout ira bien dans le meilleur des mondes. »


Sans attendre de réponse, le konohajin sortit très lentement son arme de son fourreau. Il fit attention de la faire grincer dans un bruit particulièrement reconnaissable. D’un geste sec, il fendit ensuite l’air pour placer le katana contre sa jambe droite. Si la femme regardait vers le Uchiha, elle pourrait voir qu’il ne la quittait pas des yeux, son sharingan prêt à analyser le moindre de ses mouvements.


« Deuxième option, vous décidez de rester et je vous tue, aujourd’hui et maintenant, laissa-t-il tomber avec dureté. Verdict ? demanda l’homme après quelques secondes, son regard perçant posé sur Kameyo.






©️ .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 91
Date d'inscription : 18/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
196/1200  (196/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
S’il existait bien une douleur contre laquelle je ne pouvais pas lutter, c’était bien la douleur de la colère de l’Autre. Mon hurlement de douleur retentit au travers de la forêt alors que je sentais mes ongles me lacérer les bras et les épaules. L’Autre n’aimait pas les menaces, et je luttais pour ne pas sombrer dans sa colère noire. Elle hurlait et ses crocs se plongeaient dans mon esprit. Mon corps hurla à l’unisson avec mon esprit. Il n’aurait pas dû. Rien que pour mon propre bien il n’aurait pas dû me menacer. J’avais mal ! J’avais mal ! Le sang coulait entre mes doigts, mais je continuais à lutter pour ne pas perdre pied. Cependant entre ce monstre et moi même, malgré la récente accalmie, je ne faisais pas le poids, et lentement elle me relégua au fond de notre conscience.

Nous ouvrîmes grand les yeux vers le ciel vert que formait la voûte des arbres. L’odeur du sang était forte puisqu’il maculait nos doigts, nos bras et nos épaules. Douce douleur comparé à notre fureur. Nous basculâmes doucement de nouveau en avant avant de nous racler la gorge et cracher. Le Hurlement de chaton rendait notre gorge sèche. Nous penchâmes la tête vers le Uchiha et un grognement sourd nous monta dans la gorge. Nous ne pouvions pas le tuer, nous n’étions pas assez fortes, pour l’instant. Nous allions, un jour, lentement le découper en tranches. Nous ricanâmes. Oui le Borgne avait raison, nous étions le monstre. Nous ne voulions pas mourir, mais retourner sur les routes ? Dans ses rêves. Nous étions bien ici. Très bien. Nous n’allions pas partir si rapidement sans jouer encore un peu. Mais … puisqu’il fallait lui faire croire.

Nous sortîmes nos griffes un instant pour les inspecter avec soin. Pourquoi faire ? Nous le savions qu’elles étaient des plus parfaites. Mais nous les passâmes quand mêmes dans notre propre sang avant de les ranger dans un chuintement bien plus feutré que celui de son sabre immonde. Nous le turions avec son propre sabre, nous avions décide ! Chaton s’accrocha à moi en me suppliant de fuir, l’idiote. Nous avions le même objectif, vivre. Je n’allais pas attaquer le Uchiha. Nous sautâmes à terre. Partir ? Oui, nous le ferions. Sur les routes ? Aussi. Mais pas les siennes de routes. Les nôtres. Nous avançâmes jusqu’à presque pouvoir le toucher en sortant nos griffes. Nous aimions son drôle d’air. Tu veux combattre ? Pas moi.

« Tu aurais dû laisser Chaton en paix et ne pas poser trop de question Le Borgne. Nous n’aimons pas les menaces. Ni cet endroit d’ailleurs. Il n’y a pas assez de vrais jeux amusant avec les gens du coin. Nous aimons nous battre avec les bêtes. Elles offrent plus de résistance. Nous nous amusons beaucoup plus. Et tu pourras nous juger, quand tu auras appris la signification du mot « Souffrance » et ce que cela signifie d’être une esclave chez les samouraïs. Laisse nous en paix. Nous n’avons pas besoin de tes leçon Le Borgne. »

Nous aurions pus lui cracher à la face, cette sale petite face de rat ! Où nous mourions d’envie de planter nos griffes pour voir son cerveau lentement tomber au sol ! Nous voulions lui ouvrir le ventre pour en sortir ses entrailles et qu’elles deviennent engrais pour la forêt. Mais … Nous bondîmes, plus lestement que le vent. Juste près de lui, une petite bourrade pour jouer. Et ensuite, les buissons autour de nous, qui tentaient en vain et s’accrocher à nos jambes pour nous retenir un instant. Mais nous courions, pour vaincre le vent à la course, pour nous cacher au fond des bois, et nous amuser encore avec des bouts de viande nommaient humain. Ou peut-être des bêtes aussi. Elles étaient amusantes. Pour l’instant, nous luttions avec le vent à la course, d’un bond nous nous juchions dans les arbres pour continuer, toujours plus haut et toujours plus vite. Un jour, nous battrions le vent à la course.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Akuma Kameyo


La sauvageonne sembla bien mal ls menaces de son interlocuteur. Laissant échapper sa folie, elle prit sa tête entre ses mains. Sans aucune raison, elle commença alors à se mutiler elle même. Kameyo grognait et adoptait le comportement d’une bête sauvage. Le regard du Uchiha ne manqua pas de se durcir. Ainsi, elle faisait son choix... Ce n’était la première fois qu’il allait devoir s’occuper du cas d’une Akuma. Le souvenir de son dernier combat était par ailleurs particulièrement désagréable. Malheureusement pour la sauvage qui lui faisait face, il était bien plus puissant qu’à l’époque de cet affrontement. De nos jours, les shinobis qu’il craignait se comptaient sur les doigts de la main et elle n’en faisait pas partie.


Léchant le sang sur ses griffes, la sauvage approchait de l’homme. Que cherchait-elle à accomplir ? Pourquoi venir aussi près de lui ? Sur ses gardes, Kagami restait immobile. Malgré tout, il ne se sentait pas vraiment en danger. cette femme avait beau être parfaitement dérangée, il était sûr d’emporter la victoire dès qu’elle ferait signe d’hostilité. En fait, il n’attendait que cela, qu’elle craque et ne l’attaque. Il pourrait alors considérer être le gentil dans l’histoire, celui qui avait seulement cherché à se défendre. Après quelques paroles sans intérêt aux yeux du konohajin, la sauvageonne prit la ses jambes à son cou.


« Elle commence vraiment à m’énerver... » soupira-t-il en levant le regard au ciel.


Bien qu’il n’ait pas grande envie de lui courir après, il ne pouvait décemment pas la laisser partir si facilement. Elle n’avait rien promis et en aucun cas il n’avait confiance en elle. Tout ce qu’elle faisait était de fuir, comment s’assurer qu’elle laisserait les villageois en paix. Même si cette idée lui déplaisait, il devait la rattraper. Son sharingan tourné vers l’endroit où elle avait filé, il pouvait la voir au loin. Elle était très rapide, cela ne faisait aucun doute. Toutefois, Kagami était plus rapide encore. Concentrant du chakra dans la paume de ses pieds, il s’engagea dans une course à pleine vitesse.


Grâce à son dojutsu, le Uchiha arrivait à la garder dans son champs de vision et parvenait à esquiver les obstacles de la forêt malgré la vitesse. Voyant qu’il ne la rattrapait pas assez vite à son goût, il accéléra la cadence. Après quelque secondes, voyant qu’il était à portée, il forma un mudra de sa main gauche. L’instant suivant, il se retrouvait face à elle. Grâce à son shunshin, il pouvait bloquer sa course. Au lieu de l’attaquer par surprise, il planta sa lame droit devant elle pour la forcer à s’arrêter. Il en avait assez de courir.


« Je t’ai posé une question, ne m’oblige pas à me répéter, ordonna-t-il. Fais ton choix, l’exode ou la mort ? »






©️ .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 91
Date d'inscription : 18/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
196/1200  (196/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Il nous suivait. Nous n’aimions pas du tout ça. Mes jambes frappaient puissamment les branches, nous avions l’impression de voler, loin, fort ! Nous aimions ça. Nous ne voulions pas que Le Borgne vienne nous casser les pieds. Nous l’entendions venir derrière nous. Nous n’aimions pas du tout ça ! Quelques part nous n’étions qu’une humaine, nous ne voulions par mourir. Chaton pleurait, elle avait mal, mais je ne laissais personne nous menacer , moi et Chaton, je veillais sur nous. Personne d’autres ne pourrait prendre soin de nous. Nous avions besoin l’un de l’autre. L’air frais et les odeur du bois nous plaisait. Nous pouvions presque fermé les yeux pour nous laisser porter par le vent. Mais Le Borgne interrompit notre course.

Nous nous rassemblions prête à esquiver le coup. Mais ce fut un rire guttural qui jaillit de ma gorge. Il n’avait rien compris à notre démarche. Si nous n’avions pas frappé c’était qu’il y avait bien une raison. Nous baillions longuement en nous grattant la tête avant de fouiller dans notre sac pour tirer une de nos griffes cassées. Non, nous ne lui donnerions par. Elles étaient à nous. Nous penchions doucement la tête d’un côté et de l’autre. Chaton, Chaton, arrête de pleurer. Il ne faut pas, je ne laisserais pas nous faire du mal. Tu le sais non ? Chaton était curieuse contre Le Borgne, mais … Nos jambes se mirent à pendre dans le vide.

« Nous voulons vivre Le Borgne. Ton village sera tranquille. Ouh ! »

Nous nous jetions dans le vide pour atterrir au sol. Nous roulions sur l’épaule pour nous remettre à courir. Son village serait tranquille, mais bientôt d’autres cadavres pendraient aux arbres. Peut-être pas tout de suite ! Mais … Quand nous aurions atteins le cœur de la forêt, nous affronterions quelques bête, puis les hommes venaient là où ils n’avaient pas à mettre les pieds. Leur sang tâcherait les feuilles vertes, et leur corps nourriraient la forêt.

Nous bondissions à nouveau pour revenir sentir sur la plante de nos pieds l’écorce des arbres, et sur nos joues la caresse du vent. Courir plus vite que le vent jusqu’au cœur de la forêt, et que Le Borgne nous laisse tranquilles. Il resterait, il veillerait. Mais il allait repartir. Un nouveau sourire étira dangereusement nos lèvres. Un jour nos griffes trouveraient le chemin de son cœur. Il ne nous suivrait pas. Nous sautions et bondissons entre les sol et air, branches et sol. Buissons ou branches, nous courions pour dépasser le vent et atteindre le cœur de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Akuma Kameyo


Contrairement à ce que pensait le chef de la police, le schéma d’antan ne se reproduisit pas. Semblant se calmer après avoir été stoppé dans sa course, la femme sauvage se laissa aller à une courte réflexion. Quand elle en sortit, c’était pour affirmer vouloir vivre. Savoir si elle était honnête était bien compliqué mais pour l’heure, Kagami avait sa parole. Qu’elle vaille quelque chose ou non lui importait peu. À partir de maintenant elle venait de passer un pacte avec lui. Si elle décidait de le rompre, alors il prendrait sa vie, même s’il devait brûler cette forêt entière pour cela.


Soucieuse de s’éloigner du ninja au plus vite, la sauvageonne se laissa tomber de l’arbre avant de reprendre sa course. Immobile, le Uchiha se contenta de tourner légèrement la tête pour la regarder s’enfuir. En une dizaine de seconde, elle disparut définitivement de son champ de vision. Soupirant une nouvelle fois, l’homme désactiva son sharingan. Alors que ses pupilles redevenaient noires, il rangea son katana. D’un saut, il se laissa descendre lui aussi. Ainsi donc, cette brève rencontre prenait fin.


C’était la seconde fois qu’il rencontrait une membre de ce clan et il était clair que cette fois-ci, l’expérience était plus agréable. Sans dire un mot, il passa l’index sur sa cicatrice en repensant à cette folle qui l’avait attaqué. Elle ressemblait beaucoup à cette Kameyo, mais contrairement à cette dernière, elle avait fait preuve de moins de bon sens. Après tout, seul un fou s’en prendrait inconsciemment à un membre du clan Uchiha. S’attaquer à leur chef était encore plus stupide.


Sans réellement se presser, Kagami décida de retourner au lieu de leur rencontre, quelques centaines de mètres plus loin. Le pas lent, il sortit sa gourde pour boire un peu d’eau fraîche. Une fois arrivé à destination, il récupéra sa pipe tiède. Avant de reprendre son chemin vers la village, il la remplit de tabac. Une fois allumée, il se remit en route. Shibure-san serait content d’apprendre que le «monstre» allait laisser les villageois en paix. Pourtant, par mesure de sécurité, Kagami décida qu’il resterait dans les parages une petite semaine afin de voir si elle avait menti ou non. Après tout, il ne lui faisait pas vraiment confiance.





©️ .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Territoire du Feu :: Forêt du Feu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.