:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En vadrouille [LIBRE]

avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 256
Expérience:
457/500  (457/500)
Voir le profil de l'utilisateur
En vadrouille

Un petit attroupement amusée s'était formé devant la devanture d'un marchand venue à Baransu. Ninja de villages cachés ou indépendants, samouraïs ou simples civils curieux.
La raison de leur amusement ?
On pourrait penser qu'il s'agissait de la tenue vert-pomme bardée de froufrous blancs du plus excentrique de la minuscule kunoichi de Konoha qui discutait avec le vendeur depuis un loooong moment déjà.
Bon, cela y contribuait un peu.
Mais les shinobi portaient parfois des tenues insolites.

Non, le plus amusant, c'était de voir l’aplomb de l'adolescente haute comme trois pomme à négocier.
"Garantis direct d'Uzushio ! Certifié par le clan Uzumaki ! La meilleure qualité, mademoiselle, je ne peux honnêtement pas descendre plus bas !" geignait le marchand d'explosifs en désignant un tas de parchemins inflammables.
"Hum... Uzu, hein ?  On dit qu'ils savent y faire en fuinjutsu... Mais j'ai besoin de quelque-chose de... pêchue. Et j'ai peur qu'ils aient été un peu... mous. Je ne suis pas sûr que ça vaille la qualité destructrice des bombes de Suna. Ils sont brutaux, là bas, vous savez... Mais je suis prête à tester contre un petit rabais…."
Le marchand soupira et se passa une main lasse sur le visage.

"Mais je vous ai déjà fait un rabais !"
"Peuh ! C'est celui du festival, j'ai fait du repérage moi ! Et on sait tous qu'en fait vous montez les prix juste avant. On me la fait pas à moi ! Je suis sûr que vous pouvez faire un effort..."
Les ninjas alentours sourirent, même ceux d'Uzushio et de Suna.
"Écoutez, on ne va pas y passer deux mois... Vous les prenez oui, ou non ? Je vous garantis qu'ils sont tous aussi mortels !"
"Hummm... Je vais y réfléchir. Bien sûr, si vous rajoutiez en échantillon gratuit une de ces boules explosives..."
"Raaah !"


Un peu plus tard, le lutin vert de Konoha concluait son affaire, ce qui dispersa l'attroupement. Elle n'avait malheureusement (ou pas) pas assez d'argent pour acheter tous les engins qui font boum de ses rêves (en plus, Yume lui aurait certainement interdit, ou au moins lui aurait fait les gros yeux si elle revenait le sac plein de dynamite), mais elle avait quand même pu s'offrir un nouveau jeu de parchemin explosifs à moindre coût.
Cela valait les coups de s'être taper toutes les corvées (aussi connue comme missions de rang D) du Village depuis un mois !
Et allez savoir pourquoi, des autres ninjas avaient applaudit, alors que le marchand avait quasiment fondu en larme...

Bon, et maintenant ? Il y avait tant de chose à voir dans cette ville ! Hako adorait voyager, explorer des contrées étranges et rencontrés des gens nouveaux.
Avec sa menue monnaie, elle s'arrêta à un stand proposant du "pouple géant grillé, recette Omura". Elle discuta un instant avec le vendeur, s'étonnant de trouver de fruits de mer si loin du Village Caché des Tourbillons et de l'océan.
Sous ses yeux ravie, il appela un collègue, qui fit une petite démonstration de son don héréditaire : le Hyôton. Pratique pour garder frais de la nourriture !
Et super utile, sous cette chaleur. Même si apparemment, le pauvre shinobi des glaces avait du mal en cette belle journée ensoleillée.
Hako y était plutôt insensible à la chaleur ambiante, adorant se dorer au soleil comme un scorpion du désert. Et adorant aussi pouvoir mater en douce Yume en vêtements de voyage légers.

La pensée de sa petite amie secrète expédia Hako dans les ruelles du bazar. Elle avait soudain envie d'un cadeau exotique pour sa douce. Un bijou ? Non, même si ces Pierres et gemmes en provenance directe de la Grotte (hum ? une mine quelconque ? Jamais entendue parlé) semblaient jolie. Un peigne de nacre ou une barrette pour ses magnifiques cheveux de jaie ? Peut-être... Oh, des huiles de massage... Elle voyait déjà ses petites mains volant sur la peau d'albâtre de la belle Hyûga... Oh, tiens, des vêtements (enfin, plutôt de fins bout de tissus) affriolant en provenance du Désert du Vent ! Hako se demandait à quoi elle pourrait bien ressembler, là dedans. Ou mieux encore, Yume. La Hyûga avait la silhouette d’une danseuse…
Tiens, il faudrait voir si elle pouvait ne pas découcher un soir de l'établissement réservé par la délégation de Konoha.
La ville avait été jugée plutôt sûre, toutes les parties en présence qui se haïssaient habituellement respectant la trêve du Festival d'Ombre et de Lumière. Au point que même les genin comme elle avaient quartier libre.

Un sourire mauvais traversa soudain le doux visage de la jeune Aburame.
Ce pouvait aussi être l'occasion de se frotter un peu aux jeunes shinobis des autres nations. On leur avait bien évidemment fait la morale, Maître Hokage ne voulant pas de conflit afin de rendre Konoha plus respectable... Mais un petit défi dans une des arènes pourrait s'avérer intéressant !
Hako se savait suffisamment peste pour arriver sans mal à énerver quelqu'un. Et si on la défiait, l'honneur voulait qu'elle relève le gant, non ? Rien à se reprocher !
Croquant à pleine dent dans sa tentaculaire friandise (délicieuse au passage), la kunoichi vert-pomme s'enfonça en sautillant dans la cohue du bazar…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kagami
Konoha no Jonin
Messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 168
Expérience:
164/2000  (164/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Aburame Hako


Si Kagami avait bien du mal à comprendre une chose, c’était l’engouement que le festival de l’Ombre et de la Lumière provoquait. Il ne voyait dans cet évènement qu’un vulgaire rassemblement dans une cité indépendante qui devrait appartenir à Konoha. Voir des gens affluer des quatre coins du monde ne lui plaisait pas. En tant que garde du corps du Hokage, il était par ailleurs particulièrement sur les nerfs. Le danger pouvait potentiellement venir de n’importe où. Par chance, en cette journée, son supérieur ne courait aucun danger. Il allait assister à nombre de conférences et avait même un rendez-vous avec le dirigeant de la cité. En plus de la sécurité déjà présente, il avait avec lui tris des meilleurs hommes du chef de la police: Ogawa, Genju et Kinjiro. Tous trois membres du clan Uchiha, ils faisaient partie des meilleurs combattants de Konoha. En plus de policiers, Chô était entouré d’un senju et de quelques akimichi. Autrement dit, la présence du chef du clan Uchiha n’était nullement nécessaire et son dirigeant lui avait donné l’autorisation de «prendre un peu de bon temps».


Il en avait de bonnes décidément. Lui ? Prendre du bon temps ? Alors qu’il détestait le concept même de ce festival, le Hokage souhaitait qu’il passe un bon moment ? C’était ridicule, tout simplement ridicule. Il se moquait éperdument de tout cela. Pourtant, seul dans sa chambre personnelle, il avait songé à une chose. Dans moins d’un mois, sa fille fêterait son anniversaire. Au vu du nombre impressionnant, d’étales et marchands en tous genres, peut-être pourrait-il trouver son bonheur ?


Motivé par cet unique but, Kagami était sorti de l’établissement alloué à la délégation de Konoha. Sans grande motivation, il était parti à la recherche d’un cadeau. Bien vite, il se rendit compte qu’il passait tellement peu de temps avec sa fille qu’il n’avait pas la moindre idée de ce qui pourrait lui faire plaisir. Il ne connaissait pas ses goûts à elle en particulier ou aux autres gamines de son âge. Que faire ? Incapable de choisir le bon présent, il déambulait mollement à travers le grand bazar. Il y avait vraiment beaucoup de monde, ce qui ne lui plaisait pas particulièrement non plus. Le konohajin aimait le calme, et cette foule l’oppressait.


Après plus d’une heure à avancer au hasard dans la ville, sans jamais trouver quelque chose qui lui convienne, notre homme commença à se dire qu’il allait vraiment rentrer bredouille. Pour faire taire son agacement, il répondit à son addiction. Après avoir tassé du tabac au fond de sa pipe, il l’alluma et commença à fumer. Après quelques minutes, l’homme tomba sur un vendeur de kunais colorés. Visiblement, il s’agissait d’armes normales sur lesquelles on avait simplement passé un peu de peinture légère. C’était parfaitement idiot. Levant les yeux au ciel, le konohajin se retourna. Alors qu’il pivotait, il sentit quelque chose lui rentrer dedans. Surpris par ce coup soudain, il fit tomber sa pipe au sol.


« Merde... » dit-il en se frottant le coude.


Son premier réflexe fut bien sûr de ramasser l’objet. Après s’être assurée que la pipe n’était pas cassé, il frotta son embout sur l’un de ses manches avant de la porter de nouveau à sa bouche. Son regard se tourna alors vers la personne qui lui était rentrée dedans. D’un simple regard, il la reconnut. Il s’agissait d’une adolescente faisant partie du clan Aburame. Il ne la connaissait pas très bien mais il se souvenait l’avoir vu plusieurs fois pendant le voyage. De mémoire, elle trainait souvent avec une jeune Hyuga, mais il n’en savait pas beaucoup plus à son sujet. L’air plus doux qu’à son habitude, il l’observa de la tête aux pieds pour voir si elle allait bien. Le choc n’ayant pas été si violent, elle semblait se porter comme un charme. La main sur le coude, à l’endroit où elle l’avait percuté, Kagami se mit à la fixer.


« Aburame Hako, si je ne m’abuse, laissa-t-il tomber. Vous ne vous êtes pas fais mal au moins ? Laissez moi deviner. L’excitation du festival vous a tellement pris au tripes que vous en avez oubliée de regarder devant vous ? » demanda le Uchiha en levant légèrement un sourcil.


Notre homme n’avait jamais rien eu à reprocher aux Aburame, alors pourquoi ne pas la traiter avec égard ? Certes, elle n’était qu’une simple genin, mais il n’avait pas besoin d’être désagréable et puis elle ne lui avait même pas fait mal. Seul un idiot s’offusquerait de la situation. En y pensant, Kagami se dit que les choses auraient été bien différentes si elle était membre du clan Hyuga. Si sa jeune amie Yume lui avait foncé dedans, il était fort probable qu’il ne ne soit pas montré aussi conciliant...





©️ .JENAA



輝命 うちは
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 193
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 150
Expérience:
380/500  (380/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Forcément, ce matin alors que j’avais voulu sortir avec Hako, Ichigo et les autres Hyûga avaient déclaré qu’il fallait s’entraîner. Et comme j’étais la plus jeune du groupe, les autres avaient tous entre dix fuit et vingt cinq ans, j’avais obéis à mes sempai, et j’avais dû laisser aller toute seule Hako au bazar. Pas que j’avais peur pour elle, j’avais peur pour les autres ! Dire que ma délicate, brutale, petite amie aimait ce qui faisait « boum » était un euphémise. Je me demandais même si elle n’avait pas un autel dédié à ça dans sa chambre, même si je l’avais visité plusieurs fois, j’étais prête à parier qu’elle avait VRAIMENT un autel caché avec en dieux un parchemin explosif. Si un jour je surprenais cet autel … Mais j’avais dû chasser ces pensées pour me concentrer sur notre entraînement. Qui fut plus agréable que ce que  j’avais pus imaginer. Nous étions tous de la branche secondaire, alors nous n’avions aucun intérêt à nos rabaisser. De la Branche secondaire avec la volonté de faire changer le clan.

Après une bonne douche brûlante, j’enfilai des habits légers, il faisait trop chaud ici, avant de remonter mes cheveux en chignon et de glisser une pique dans le chignon. Maintenant, votre mission de rang SSS si vous l’acceptez : retrouvez le genin Lutin Vert. Je nouai mon bandeau frontal avec soin pour couvrir mon seau avant de sortir de notre logement réservé pour les Konohajins. Bien ! Maintenant direction le bazar !

Je me faufilai dans la foule en cherchant des yeux la tenue verte pomme de ma petite amie. Mais la connaissant elle s’était mise dans des endroits incroyablement STUPIDES. Je soupirai d’avance de marcher des heures pour rien. Mais je regardais quand même du côté  des stands avec des objets explosifs. Et j’entendis un marchand parler d’un démon vert qui l’avait torturé pendant les heures pour avoir des rabais … Hako … Qu’est ce que tu as fais encore ? Bon, au moins j’étais sur la bonne voies ! Je scrutais la foule quand je vie mon petit lutin vert favori ! Enfin ! … Et elle venait de se prendre quelqu’un. Je m’approchai et ramassai le bonnet vert avant d’avaler ma salive en reconnaissant l’homme qu’elle venait de bousculer. Uchiha Kagami … Forcément, il fallait que sa tombe sur lui ! Mais ! Après tout je n’avais rien à me reprocher ! Je tendis son bonnet à Hako.

« Mademoiselle le Lutin Vert est gentille de ne pas perdre son bonnet. Sinon je connais une damoiselle du clan Hyûga qui va être très déçue de ne plus pouvoir lui chiper. Je vous souhaite le bonjour Kagami-sama.. »

Mon ton restait poli et joyeux tout le long, et je souris même au chef du clan Hyûga. J’étais de la branche secondaire, les conflits politiques je m’en fichais royalement ! Moi, avant toute chose, je servais Konoha. Je m’étais même incliné devant le jonin avant de baisser les yeux sur Hako avec un petit froncement de sourcils.

« Toi, il faudra que tu me montre tes achats … »

Que je vérifie qu'elle n'allait pas tout faire exploser.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 256
Expérience:
457/500  (457/500)
Voir le profil de l'utilisateur
En vadrouille

Sautillant de partout pour admirer les étranges (et pour la plupart, mortelles) marchandises venues des quatre coins du Sekai, Hako ne faisait pas trop attention aux gens. Ils n'étaient qu'une information périphérique et seuls les ninjas les plus remarquables (elle n'était pas la seule à avoir des tenues extravagantes, pour une fois) attiraient ses yeux verts pétillants.

Aussi, sans le faire exprès, elle percuta un Uchiha, le privant d'une bonne pipe.
Le choc soudain faillit l'envoyer au sol, mais elle était une kunoichi et non une jouvencelle qui courrait dans la rue un toast dans la bouche.
"Aïe ! Désolé !" s'excusa (sans réellement le penser, qu'est-ce qu'il faisait planter là, ce grand dadais) la petite Aburame. L'impact lui avait fait perdre son bonnet vert si caractéristique, mais elle ne s'en soucia guère, reconnaissant le symbole du clan à l'éventail.
Zut, voilà qu'au milieu de tout ce monde, elle percute justement un membre de la police du Village...

"Aburame Hako, si je ne m’abuse, Vous ne vous êtes pas fais mal au moins ? Laissez moi deviner. L’excitation du festival vous a tellement pris au tripes que vous en avez oubliée de regarder devant vous ?" s'enquit alors l'homme en yukata.
Re-zut, il la connaissait en plus ! Bon, d'un autre coté, le lutin vert de Konoha était assez reconnaissable...

"Ah, désolé pour ça... Je me suis en effet un peu laissé emporter..." s'excusa-t-elle à nouveau. Cela aurait pu en rester là, mais la jeune Aburame avait trop fréquentée Kuro, son coéquipier aux yeux rouges. Adulte, elle passait quand même son temps à le taquiner. Et donc, par réflexe, elle fit de même avec cet Uchiha-là.
"Mais les gens sont parfois si... statiques ! Si vous n'aviez pas été absorbé par la contemplation de ces kunaï roses, j'imagine qu'avec vos yeux magiques, vous auriez pu m'esquiver... Cela fait un bon entrainement !"

Réalisant soudain qu'elle avait peut être été un peu loin, la kunoichi vert-pomme le mit les mains sur la bouche, un brin de rose aux joues.
Ce gars lui disait en plus vaguement quelques-chose. Kuro l'aurait-il décrit ? C'était peut être même son père ou son oncle ou un truc du style...
Si seulement elle pouvait se rappeler d'où elle l'avait déjà vu...

Heureusement (?), une voix cristalline et policée vint à sa rescousse. Le cœur de la petite Aburame bondit de plaisir en voyant s'approcher Yume. Elle avait même ramassé son couvre-chef fantaisie.
"Mademoiselle le Lutin Vert est gentille de ne pas perdre son bonnet. Sinon je connais une damoiselle du clan Hyûga qui va être très déçue de ne plus pouvoir lui chiper. Je vous souhaite le bonjour Kagami-sama.."
"Yum-Yum ! Merci !" s'enthousiasma-t-elle joyeusement. "Bon sang, tes yeux magiques à toi sont tellement géniaux dans ce genre d'endroit !"
Hako lui dédia un grand sourire en récupérant son bien, avant de l'épousseter.

Ainsi, sa petite amie connaissait cet Uchiha. Yume était toujours très polie, mais elle s'était inclinée profondément devant lui. Donc, surement quelqu'un de haut placé. Même polie et de la branche secondaire, les Hyûga n'avait pas la révérence facile.
Zut, pourvue qu'elle n'ai pas cassée sa pipe au chef du clan Uchiha ou un truc du style.
"Toi, il faudra que tu me montre tes achats …" poursuivit sa belle Hyûga en revenant vers elle. Hako rougit un peu et pas parce que ces paquets contenaient des explosifs. Il y avait aussi certains... cadeaux qu'elle souhait faire en privée à sa petite amie.
Elle jeta un regard nerveux à ce Kagami, avant de répondre à la question implicite et de s'enflammer à nouveau.
"Oh, c'est pas grand chose. Juste quelques parchemins explosifs. Tu aurais vu les prix ! Une affaire. Dommage, je n’avais pas assez pour les boules explosives de parchemins compressés.... Imagine mes clones jonglant avec ces balles avant de les expédier d'un coup de pied dans la figure des ennemis ! Kaboum !"

Elle virevolta sur elle même, désignant Kagami et la boutique de kunaï fantaisie, son esprit tournant comme à son habitude à cent à l'heure. Tout comme sa langue, d'ailleurs, Hako ayant souvent l'habitude de dire tout ce qui passait par la tête.
"Eh, Uchiha-san, vous cherchez en fait un cadeau pour vos enfants à l'Académie, c'est ça ?" supposa-t-elle. "Les kunaï colorés sont pratiques pour ça : on les perds moins facilement à l'entrainement. Et on peut s'en servir de code couleur pour savoir ceux qui sont empoisonnés avec différence substance ou ceux relié à des parchemins explosifs. Chez les Aburame, y'en a qui utilisent des kunaï noircis, pour éviter les reflets. Pas drôle, aucune imagination... Moi je testerais bien des shurikens couleurs vert-sombre, pour les combats en forêt..."

Hako baissa la voix, se penchant (ce qui nécessitait qu'elle se mette sur la pointe des pieds) sur l'oreille de Yume.  Oh, elle venait de se laver les cheveux et sentait si bon… Non, Hako, pas en public !
"C'est qui lui déjà ? Il est important ?" souffla-t-elle à mi-voix, désignant vaguement Kagami du menton.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kagami
Konoha no Jonin
Messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 168
Expérience:
164/2000  (164/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Hako et Yume


Avec politesse et comme la situation l’exigeait, la jeune genin s’excusa auprès du jônin. Qui plus est, elle ne semblait pas s’être fait mal, ce qui était là aussi une bonne chose. C’est alors que les choses se gâtèrent. Non contente de porter la faute sur le Uchiha, elle se permit aussi de se moquer de lui, du moins c’était l’impression qu’il avait. Première erreur pour la jeune Aburame. Pour seule réponse, Kagami cligna nerveusement de l’oeil tandis qu’il mordait légèrement sa lèvre inférieure. Ignorait donc à qui elle avait affaire ? Difficile à croire, après tout il était à la fois de la police de Konoha et du clan Uchiha. Pour ne rien arranger, lors du départ vers Baransu, le Hokage l’avait présenté comme son garde du corps. Arrivait-il à cette jeune femme d’écouter ce qu’on lui disait ? Qu’importe, il décida de ne pas prendre en comptes ces quelques paroles. Au fond, elle n’était encore qu’une gamine et il arrivait aussi aux enfants du konohajin de manquer de tact de la sorte. Pour conclure, visiblement consciente de sa bourde, la genin porta les mains à sa bouche.


C’est alors qu’une nouvelle personne fit son apparition. Elle ramassa le bonnet vert de l’Aburame avant de le lui remettre. Après quelques mots dirigés vers Hako, elle s’inclina vers le chef de la police et le salua. Le jônin ne lui offrit qu’un léger signe de tête pour seule réponse. Il connaissait cette demoiselle, elle était membre du clan à la pupille blanche. Son nom était Hyuga Yume et c’était exactement à elle qu’il pensait peu de temps auparavant. Les rares fois où il avait vu les deux jeunes genins, elles étaient ensemble. Il se rendit d’ailleurs compte à ce propos qu’il ne les a avait jamais vu séparées jusque maintenant.


Kagami n’aimait pas les Hyuga, qu’ils soient de la branche principale ou non. Il savait que ce n’était pas le cas de Yume, mais cela ne changeait rien. Elle faisait partie d’un groupe qu’il exécrait. Plus encore, le fait qu’elle soit de la Bunke lui rappelait la cruauté et la stupidité de ce clan. Dire que l’on disait des Uchiha qu’ils étaient maudits, quelle farce comparé au sort des membres de la branche secondaire. Malgré les à priori qu’il avait sur les Hyuga, il devait admettre que cette petite était polie et bien élevée. Il était même surprenant pour lui de constater qu’il l’appréciait plus que la jeune Aburame. C’était une première...


Voyant qu’elles détournaient le regard de lui pour parler des achats d’Hako, notre homme retira la pipe de sa bouche. D’un coup d’oeil, il regarda s’il y avait toujours assez de tabac dans le fourneau. Le niveau n’était plus que de moitié mais cela irait très bien ainsi. Rassuré, il la porta de nouveau à ses lèvres pour inspirer un peu de fumée. Silencieux, il reporta son attention vers les adolescentes pour écouter la fin de leur conversation.


Passant du coq à l’âne, Hako se retourna vers le Uchiha en montrant la boutique de d’armes colorées non loin. C’est à cet instant qu’elle commit sa seconde erreur. «San», voilà qu’elle lui manquait à nouveau de respect. Bon sang mais qui croyait-elle avoir face à elle ? Un foutu vendeur de lait ? Ce n’était pourtant pas dur de trouver le bon suffixe. Sama, senpai, dono, tous fonctionnaient mais pas san ! Même s’il restait calme, cette genin commençait à lui taper sur les nerfs. Après avoir supposé à raison qu’il cherchait un cadeau pour ses enfants, à savoir sa fille dans le cas présent, elle partit dans un monologue concernant les kunais colorés. Certaines de ses explications avaient du sens, d’autres moins. Par exemple, empoisonner un kunai d’une couleur différente était une très mauvaise idée car cela aurait immédiatement pour effet de le rendre suspect aux yeux de l’ennemi. L’idée de les retrouver plus facilement à l’entrainement avait plus de sens, bien que l’Académie fournissent gratuitement des armes aux étudiants. Sa dernière idée lui semblait en revanche peu utile. Si l’idée était bonne, elle ne pouvait fonctionner que dans certaines forêts et à certaines périodes de l’année uniquement.


Tout aussi vite qu’elle s’était adressée au chef de la police, l’Aburame se retourna vers Yume. En se mettant sur la pointe de ses orteils, Hako se mit au niveau de son oreille. C’est à ce moment que Kagami eut l’impression étrange que la jeune femme aimait bien trop cela. Elle sembla éprouver bien trop de plaisir au fait de sentir les cheveux de la Hyuga avant d’immédiatement se reprendre. Bien que court dans le temps, ce moment intrigua notre homme au plus haut point. Il était vrai que les deux jeunes femmes semblaient particulièrement proches. C’était étrange, d’autant que de mémoire, il avait entendu parler des fiançailles de celle aux yeux blancs. Non, il devait se faire des idées, simple déformation professionnelle, à force d’enquêter cela déteignait sur sa vie privée.


« Autant que faire se peut, j’aimerais éviter d’offrir une arme à ma fille pour son anniversaire, affirma le konohajin en soufflant sa fumée. Bien que future kunoichi, comme vous l’êtes chères demoiselles, elle reste ma petite fille chérie. Je me vois mal lui offrir un tel présent. Mais... dit-il avant de garder le silence quelques instants. Écoutez, je vous propose quelque chose. Aidez moi à lui trouver le cadeau parfait et en échange je vous offrirai ce que vous voulez. Vendu ? » demanda Kagami avec un léger sourire.


Il était évident qu’en agissant ainsi, le Uchiha s’éloignait de l’image qu’on pouvait avoir de lui. D’un autre côté, qui irait les croire ? Qui penserait que lui, Uchiha Kagami, homme réputé arrogant, orgueilleux et méprisant, aurait fait les boutiques avec deux jeunes genins ? Quand bien même témoins il y aurait, peut-être que les gens commenceraient à avoir une meilleur opinion de lui. Qu’importe, l’avis de la basse populace ne l’intéressait pas à bien y penser. Tout ce qu’il voulait en ce moment, c’était de trouver un cadeau pour Megumi, elle le méritait bien. Au vu du peu de temps qu’il passait avec elle, elle avait droit d’avoir un beau présent pour son anniversaire.





©️ .JENAA



輝命 うちは
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 193
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 150
Expérience:
380/500  (380/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je retiens un soupire et levai les yeux au ciel en l’écoutant me faire une liste de ses achats plus ou moins utiles. Justement, j’avais crains qu’elle n’achète des bombes et elle avait fait le pleins de parchemins explosifs. Je retiens un nouveau soupire mais frapper fermement le crâne d’Hako lorsqu’elle me demanda qui était Kagami-sama. Un bon coup de poing sur le crâne de quoi lui faire comprendre qu’elle aurait dû se taire. Surtout qu’elle l’avait appeler « san » … C’était à se frapper la tête contre les murs ! Dire que parfois elle n’écoutait rien était un euphémisme. Je pris sur moi et déclarai

« C’est Kagami Uchiha, le chef du clan Uchiha, chef de la police, et également garde du corps du Hokage Hako. C’est « simplement » cette personne. Et on discutera de tes achats plus tard. »

Je reportais mon attention sur le stand de kunaïs colorés et fis la grimace. Je m’en passerais bien merci. Je préférais les classiques. Mais Kagami me surprit en voulant offrir un cadeau à sa fille et en nous demandant notre avis. Ah … Ah … Mais moi sa fille je ne la connaissais pas. Je me mordillai la lèvres inférieure en réfléchissant. Quelque chose pour sa fille, dont j’ignorais l’âge, le nom et à peu près tout en fait. Trouver un cadeau dans ces conditions … Et cela me rappelait que j’allais devoir également en trouver un pour mon fiancé. Quelle plaie ! S’il y avait des personnes à qui je voulais faire des cadeaux, il n’en faisait pas du tout parti !

« Et bien, je vous aiderez gratuitement avec plaisir Kagami-sama, quel âge à votre fille ? Pouvez-vous nous dire s’il vous plaît ce qu’elle aime ? »

Et oui ! On entretenait comme on pouvait les liens entre clans. Être aimable avec Kagami Uchiha pouvait être utile. Même si mon avis et mon rang n’avait pas beaucoup d’influence sur le clan. C’était toujours comme ça. Je retiens le geste habituel de me frotter le front ainsi que de poser la main sur l’épaule d’Hako. Discrétion quand tu nous tiens. Même si je doutais que notre relation intéresse beaucoup Kagani-sama. Mais je n’avais pas envie de la montrer. Je n’avais pas envie de subir des questions. C’était comme ça. Sa fille, à Kagami, semblait jeune vu qu’elle n’était pas encore ninja. Elle devait avoir entre … six et onze ans ? Un peu plus vieille de ma sœur sûrement. J’en profiterais pour trouver quelque chose pour Nyuuwa aussi.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: En vadrouille [LIBRE] Mer 27 Déc - 11:56
Invité
« C’est magnifique… UN GRIGRI AMENKO ! » Hurla Koda en déposant des petites pièces sur le comptoir l’offrant donc au marchand, Koda était fier de son achat et ne pouvait pas continuer de dépenser son argent durement gagner dans des petites babioles inutiles. C’était quand même un point faible du moine, il aimait bien avoir des beaucoup d’objets divers et varier chez lui pour pouvoir s’en vanter auprès de ses camarades moines. Donc ce lieu était un véritable piège pour son pauvre petit portefeuille. Un collier de perle fut aussi ajouté au achat du moine qui continua sa route.

Il était peut-être grand spirituellement, mais son sens de l’orientation n’était pas le plus haut qu’il soit vu qu’il venait de perdre son marchand de plante, l’achat abusif n’était pas la seule raison de la présence de Koda sur ses lieux, il était ici pour acheter des plantes médicinales pour le temple qui en manquait cruellement ces derniers temps. C’est pour ça que son porte-feuille était aussi rempli, il devait éviter de trop dépenser en achat personnel ou les prêtes gronderaient le Kurappa.

« Bon… Faut que je retrouve mon chemin jusqu’à ce marchand… Mais ça risque d’être compliqué, ici tout se ressemble. » Dit Koda en balayant la zone du regard, il était vraiment perdu sur le coup.

« Ah la la… Peut-être que je devrais me prendre une boussole. » Se plaignait le moine avant de trouver un marchand de plante, ce n’était pas l’homme qu’il recherchait mais il devrait sûrement pouvoir le dépanner d’une caisse.

« Voilà mon brave, je suis désolé c’est tout ce que je possède actuellement. »


« Ce n’est pas grave, merci beaucoup. Je vais continuer à chercher. » Dit Koda saisissant la caisse pour s’avancer dans le bazar, il allait sûrement devoir demander son aide à des passants. Au loin il remarqua un groupe et prit sa chance.


« Excusez moi, pardon de vous déranger, mais je cherche des plantes médicinales. Savez vous ou je pourrais en trouver ? » Demanda l’argenté en se courbant poliment vers les trois personnages.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 256
Expérience:
457/500  (457/500)
Voir le profil de l'utilisateur
En vadrouille

Yume se pencha sur son oreille pour répondre à la question de cette tête en l'air d'Aburame.
"C’est Kagami Uchiha, le chef du clan Uchiha, chef de la police, et également garde du corps du Hokage Hako. C’est « simplement » cette personne. Et on discutera de tes achats plus tard."
Oups. La gaffe. C'était le psychopathe aux yeux rouges en chef. C'était bien sa veine... Elle aurait dû le savoir, en plus, mais Hako était une jeune fille très centrée sur sa petite personne.
La politique la barbait, aussi il ne connaissait que vaguement les noms des chefs de clan de Konoha. Et elle ne s'était guère souciée des garde du corps présentés par maître Hokage, ni de leur nom, ni de leurs titres. Hako ne se préoccupait pas les sbires...

La petite Aburame tout de vert vêtue (avec un soupçon de rouge aux joues maintenant) adopta une attitude faussement nonchalante, du style "il a rien dit, on oublie tout ce qu'il vient de se passer".
Laissons faire sa douce Hyûga, plus à même de gérer les conversations polies avec les gens hauts-placés. Elle, son truc c'était plus l'action.
Non, mais il ne pouvait pas porter une sorte de badge pour indiquer qu'il était important aussi ?

Il alluma sa pipe, apparemment intacte (ouf), ce qui évidemment n'attira pas vraiment la sympathie de la kunoichi vert-pomme.
Beaucoup d'Aburame n'aimaient pas les fumeurs : l'odeur de tabac déplaisait aux insectes. Fichus pyromanes aux yeux rouges, ils avaient vraiment tous les vices...
Mais, elle se contint : aussi malhabile et malpolie qu'elle était, Hako savait qu'elle avait (un peu, juste un poil !) gaffée en présence du chef de la police de Konoha.
A l'inverse de son habitude, autant ne pas rajouter de l'huile sur le feu. Tant pis, c'est Kuro qui prendrait, plus tard.
Elle supporterait donc la fumée de l'Uchiha.

Ce dernier s'enquit alors d'un cadeau pour sa fille, ce qui amena immédiatement un grand sourire sur le visage juvénile de la kunoichi.
Un homme qui faisait des cadeaux à ses enfants ne pouvait pas être mauvais !
"...Écoutez, je vous propose quelque chose. Aidez moi à lui trouver le cadeau parfait et en échange je vous offrirai ce que vous voulez. Vendu ?"
Le sourire du lutin vert de Konoha s'agrandit encore, pour virer carrément au carnassier.
"Vendu !" pépia-t-elle immédiatement, plein de fougue juvénil et de convoitise.
A cet instant, tous les ninjas présent à Baransu reçurent un flash, des visions d'horreurs d'une ville en flammes, d'explosion en série fracassant jusqu'au manteau terrestre.

Un regard lavande d'une froideur de glace se posa sur le cou de Hako, la faisant frissonner.
Yume la connaissait trop bien...
"Et bien, je vous aiderez gratuitement avec plaisir Kagami-sama, quel âge à votre fille ? Pouvez-vous nous dire s’il vous plaît ce qu’elle aime ?" s'enquit d'un ton polie et mature sa petite amie secrète. Sans la quitter des yeux. Le message était clair.

"Oui, oui, on va bien sûr vous aider Uchiha-sa..dono. Gratuitement. Pour me faire pardonner." balbutia nerveusement. "On ne va tout de même pas facturer le célèbre chef de la grandiose police de Konoha, le légendaire meilleur manieur du sharingan... Les genin comme nous sont là pour servir..."
Hummm... Un poil trop obséquieux, quand même. Hako n'en pensait évidemment pas un mot, mais le regard de Yum-Yum était clair : elle devait aider Kagami, et ce sans lui soutirer de quoi faire sauter le Village. Zut.

L'esprit hyperactif de la demoiselle commença aussitôt à chercher des idées. Pas d'arme ? Hummm... Qu'aimait-elle ? Les vêtements. L'idée d'une digne Uchiha habillait aussi follement qu'elle fit presque rire tout haut la petite Aburame. Elle imagina alors la petite sœur de Yume, elle aussi dans une tenue fantaisie. Les futures générations de Konoha, des nobles clans Uchiha et Hyûga, s’habillant comme le lutin vert de Konoha. Elle dû se mordre les lèvres pour ne pas exploser de rire.
Quant aux autres vêtements qu'avaient acquit la kunoichi, il ne conviendrait pas à une fillette, ni à une jeune fille. Surtout pas offert par son père.

"Un bijoux peut être ?" déclara-t-elle à haute voix, pensive, se remémorant la pierre d'ambre en collier qu'elle avait offert à sa belle. Cela dépendrait là encore de l'âge de la demoiselle Uchiha et de si elle aimait ce genre de chose....
Hako se souvenait avoir vu une échoppe vendant des pierreries non loin.

Alors qu'ils discutaient, un homme aux cheveux blancs malgré son âge et au torse musculeux orné de tatouages représentant des scènes mystiques s'approcha d'eux.
Hako faisait souvent cet effet là aux gens bizarres et déplacés : ils reconnaissaient un esprit frère.
La petite Aburame le suivit des yeux, ne le reconnaissant pas, mais intrigué. Il avait l'air vaguement perdu.
"Excusez moi, pardon de vous déranger, mais je cherche des plantes médicinales. Savez vous ou je pourrais en trouver ?" s'enquit poliment l'inconnu après une brève hésitation.

Ce qui est bien à Baransu, c'est qu'on y trouvait de tout. Mais l'abondance rendait la recherche d'une chose précise compliquée dans le bazar.
Hako dédia un sourire amusé à l'inconnu.
"Eh, eh ! Oui, on peut surement vous aider." déclara joyeusement le lutin vert de Konoha, sans même (évidemment) prendre l'avis des autres. "Trouver des trucs, c'est notre spécialité ! Yum-Yum ! Esbaudit le manant ! Avec tes yeux, tu peux repérer un apothicaire ? Je crois me souvenir qu'il y en a un pas trop loin de la boutique de bijoux que j'ai repérée..."

Hako avait déjà bien exploré le bazar, mais fidèle à elle-même, elle n'avait rien noté et n'avait pas mémorisé l'entrelacs d'échoppes temporaires. Elle faisait confiance à son instinct. Et au Byakugan.
Bon, pour des plantes médicinales, elle aurait pu utiliser ses insectes pour en traquer l'odeur. Ou envoyer un peu partout des nuages de kikaichuu en éclaireur.
Maiiiis... Les gens ont une petite tendance à la panique face aux nuées vrombissantes de bestioles noirâtres avides de chakra. Et ce n'est pas vraiment discret.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uchiha Kagami
Konoha no Jonin
Messages : 92
Date d'inscription : 10/05/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 168
Expérience:
164/2000  (164/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
... ... ...
Uchiha Kagami




∞ feat Hako et Yume


Décidément, la jeune Aburame exaspérait le jônin au plus haut point. Quand elle ne se montrait pas impolie, elle ne faisait tellement que même le dernier des idiots l’aurait compris. La jeunesse actuelle consternait le Uchiha. Qu’importe, pour l’heure il devait trouver un cadeau et ces deux jeunes femmes étaient d’accord pou l’aider. Il n’allait certainement pas cracher sur leur aide. Après tout, Kagami tenait plus à faire plaisir à sa fille que de punir le manque de manières d’une genin lambda.


Ce fut Hako qui la première trouva une bonne idée de cadeau. Elle proposa au chef de la police d’offrir un bijoux à sa fille. C’était simple mais très efficace, il se demanda pourquoi il n’y avait pas pensé plus tôt. Cela avait de grandes chances de faire plaisir à Megumi après tout. Oui, c’était une très bonne idée, une merveilleuse idée. Kagami se surprit alors à se perdre dans ses pensés. Quel genre de bijoux fallait-il choisir ? De l’or ? De l’argent ? un métal moins précieux. Et puis ce n’était pas tout, que faire concernant la pierre ? Le borgne n’était pas un grand connaisseur en la matière. La compagnie des genins allait être réellement utile.


Alors que le konohajin allait proposer à ses camarades de fortune de le suivre, le groupe fut interrompu. Un homme de grande taille venait de faire son apparition. Tatoué et exhibant son torse, il donnait l’impression d’être un ninja. Il n’émanait en revanche pas de lui quelque puissance que ce soit. Ce n’était donc pas une nouvelle force de la nature qui venait pour en découdre. Parfait, Kagami n’avait pas envie de se prendre la tête. En revanche, il n’apprécia pas le comportement de l’inconnu. Pour qui se prenait-il ? En quel honneur un pouilleux de son genre s’arrogeait le droit de venir lui parler ? Le poing serré, le borgne n’eut pas le temps de l’envoyer paître qu’Hako affirme que le groupe l’aiderait lui aussi.


Il était absolument hors de question pour le jônin de passer du temps en compagnie d’un ninja qui ne lui inspirait que du mépris et la défiance. Si les genins voulaient fricoter avec un ninja inconnu du village, grand bien leur fasse, ce ne serait pour autant pas le cas du chef de la police. Ce n’était pas seulement pour ce que lui inspirait l’inconnu mais aussi par rapport au fait qu’il n’aimait généralement pas se trouver en compagnie de trop de personnes à la fois. Deux adolescentes, c’était déjà très bien, rajouter un homme tatoué à l’équation changeait la donne.


« Un bijou... Oui, bonne idée, affirme Kagami en regardant autours de lui. Je vais voir ce que je trouve. Tenez, prenez ça, dit-il en remettant quelques billets entre les mains de la Hyuga. Achetez ce qui vous plaira. » conclut le borgne, pressé de partir.


Sans attendre de réponse de la part des genins, le chef de la police tourna les talons et s’éloigna. Sa pipe en bouche, il tirait frénétiquement de la fumée. Bien, c’était une bonne chose de faite, il avait une idée de ce qu’il allait offrir. Maintenant, il ne restait plus qu’à trouver la bonne boutique, ce qui ne serait pas forcément une mince affaire.





©️ .JENAA



輝命 うちは
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 193
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 150
Expérience:
380/500  (380/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Il y avait décidément trop de monde et je commençais un peu à perdre la tête. J’avais l’habitude des rues de Konoha moi!mais bon, autant faire contre mauvaise figure bon cœur : au moins je pouvais passer un peu de temps avec Hako. Très discrètement mais quand même, c’était déjà ça. Je me retiens de poser une main sur son épaule et je souris gentiment. Un garçon torse nu et tatoué nous demanda son chemin et il eut un instant de confusion : Kagami me colla de l’argent dans la main et Hako répondit au jeune homme alors que le Uchiha partait. Bon … Je souris

« Puisque nous sommes libres, autant vous montrer le chemin ! Venez ! »

Je posais une main sur l’épaule d’Hako et rangeais l’argent dans ma poche. Je n’étais pas sûre de l’utiliser mais autant le garder loin des petites mains d’Hako qui souhaiterait probablement acheter des explosifs avec … Étrangement je n’étais pas sûre que cela soit une bonne idée. Autant pour elle que pour nos ennemies. Je guidais le jeune homme jusqu’à la boutique dont il avait besoin avant d’attirer Hako dans un endroit calme. D’habitude c’était moi qui disais qu’il fallait être raisonnable mais tant pis. J’embrassais avec passion Hako dans un recoins des plus discret avant de lui sourire et de la lâcher.

« Bon ! Tu me fais faire le tour de ce bazars miss Explosion ? »

J’avais décidé de la surnommer de la sorte pour me moquer gentiment d’elle et de sa tendance à trop aimer les trucs qui font « Boum » Je notais qu’au besoin pour son anniversaire je pourrais lui offrir un guide du petit chimiste, j’étais sûre qu’elle adorait. Ses parents beaucoup moins. À noël je lui avais offert un livre entier rédigé à la main de recettes de cuisines simples et de trucs et astuces, ainsi que ses Yuri favoris. Je glissais ma main dans le col de ma tunique et en ressortis le pendentif qu’elle m’avait offert. Je le portais en permanence.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 256
Expérience:
457/500  (457/500)
Voir le profil de l'utilisateur
En vadrouille

Bien qu'il sembla approuver l'idée de cadeau de Hako, le chef de la police de Konoha se contenta de fourrer quelque argent dans la main de Yume avant de bien vite disparaitre.
Hako haussa les épaules, tout en promettant au ninja étranger de le guider.
Le chaos apparent du bazar, les ruelles contournées, le monde... C'était l'élément de la petite Aburame. Elle n'avait que brièvement visité le bazar et déjà elle y frayait comme un poisson dans l'eau. Ou comme un insecte dans une fourmilière grouillante.

Désignant d'un coup de menton Kagami qui s'éloignait promptement, Hako se penchant pour murmurer à l'oreille de Yume.
"Quel malappris... Abandonner deux beautés comme nous !" souffla-t-elle, vaguement amusée. "Dix ryô que ce rustre n'est pas un de mes plus grands fans et qu'il comptait plutôt passer un moment avec une belle jeunette comme toi. Tout les Uchiha sont comme ça, si asociaux ? Même Kuro a prit une maison loin de son clan, genre ils peuvent même pas se blairer entre eux... Je me demande si c'est génétique..."
Elle jeta un œil au ninja tors nu et tatouée, sous sourire de requin s'agrandissant.
"Ou alors, monsieur le rustre policier est raciste... Ou a craint pour sa virilité."

D'une pirouette, elle gagna vite l'homme aux tatouages religieux.
Aider de Yume et son merveilleux Byakugan, elle guidèrent le shinobi indépendant jusqu'à la cahute d'un herboriste.
Bien évidemment, Hako étant Hako, elle saoula l'homme torse-nu de question sur ces tatouages étranges. Elles apprirent ainsi qu'il était un moine-guerrier, un shinobi formé au mystérieux Temple du Bois Bleu.
Hako n'avait guère de religion, mais elle écouta poliment l'étranger, poussée par sa curiosité instinctive.

L'ayant conduit à bon pour, les deux kunoichi de Konoha le laissèrent faire ses emplettes.
Alors qu'elle se baladait, Yume attira soudain la petite Aburame dans un recoin discret entre deux tentes isolées. Planquant Hako contre un poteau, la jeune Hyûga l'embrassa avec passion, à la grande surprise de la kunoichi vert-pomme.
Il ne s'agissait pas d'un chaste baiser, d'un p'tit bisou ou d'une embrassade légère et rapide.

Hako était haletante et rougissante quand son amante fini par la lâcher en souriant.
Diable : d'habitude, c'était elle, l'espiègle lutin vert qui ne savait pas se contrôler.
"Je ne sais pas si j'aurais le courage d'attendre jusqu'à ce soir..." souffla à l'oreille de sa si désirable Hyûga la petite kunoichi en enlaçant sa belle, avant de lui embrasser le cou. "J'espère que tu n'as pas prévue de dormir..."
L'avantage des missions à l'extérieur : les deux adolescentes, de bas rang, avait héritées d'une pièce minuscule sous les combles du bâtiment qu'avait loué la délégation de Konoha. Une chambre qu'elles allaient partager.
Et la fourbe Hako avait joué sur la paranoïa des shinobis pour que chacune des pièces soit dotée d'une protection de Fuinjutsu contre l'écoute et l'espionnage. Discrétion garantie ! Oh non, elle n'allait pas dormir ce soir, même si elle insisterait pour se coucher tôt...

"Bon ! Tu me fais faire le tour de ce bazars miss Explosion ?" coupa Yume, la ramenant à la réalité et l'empêchant de baver trop en fantasmant.
Aussitôt, l'espiègle Aburame se mit au garde-à-vous, claquant les talons.
"Oui, cheffe !" plaisanta-t-elle en saluant militairement sa belle Hyûga. "Tu as des envies particulières ?"
Elle oui, mais pas de celles que l'on pouvait émettre à voix haute. Hummm... Quoique.
Hako ne put quitter des yeux l'échancrure de la (grosse. De son point de vue de planche à pain) poitrine de Yume, qu'elle révéla un (trop) bref instant, le temps de jouer un moment avec le pendentif d'ambre que le lutin vert de Konoha lui avait offert.
Peut être amènerait-elle Yume à la boutique de bijou qu'elle avait repérée.... Hum, pas tout de suite en tout cas. Pas envie de recroiser le sinistre fumeur du clan Uchiha.

Dans ce cas...
"J'ai repérer une boutique de frusques sympas et exotiques. ça te dit ? Envie de me voir en habits traditionnels de danseuse des sables du Pays du Vent ?"
Hako ne précisa pas que l'échoppe vendait aussi tout un tas de sous-vêtements du plus haut affriolant. L'envie de les faire essayer à la belle Hyûga était forte. Il fallait qu'elle pimente un peu ses habituelles tenues honorables et dignes de son noble clan.
Rien qu'imaginait la grande et gracieuse (et plantureuse) Yume dans une tenue sexy donnait l'eau à la bouche à la jeune Aburame.

"Et bien sûr, en plus de tout ça, j'ai découvert plein de stand de bouffe venue du monde entier !" poursuivit-elle, commençant à guider Yume dans les ruelles noires de monde du Grand Bazar. "Y'en a une qui sert un café extrêmement rare et plus noir que la nuit... Il avait l'air délicieusement amer et astringent, comme j'aime ! On pourra aussi prendre des trucs à grignoter puis aller voir un combat de ninja..."
Oui, bien évidemment, la bouillante petite spécialiste du Taijutsu avait déjà remarqués les arènes plus ou moins légales ou les shinobis vidaient leurs querelles (et les parieurs, leurs ryôs). Pas sûr que sa plaise à Yum-Yum, mais bon...
Et quel dommage que Hokage-sama est insisté sur jouer profil bas et ne pas faire d'esclandre à l'étranger...

HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.