:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Akuma Kameyo, la folie dans son œil

Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Akuma Kameyo, la folie dans son œil Left_bar_bleue916/1200Akuma Kameyo, la folie dans son œil Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo



Matricule ninja
NOM : Akuma
PRÉNOM : Kameyo
GROUPE : Indépendant
GRADE :
RANG : B
SEXE : F
AGE : 28 ans
SITUATION : Célibataire.
FAMILLE : Néant

Personnalité
QUALITÉS
Intelligente
Courageuse
Calme
Méfiante
Curieuse
Tenace
Observatrice
Attentive
Fidèle
DÉFAUTS
Violente
Aggressive
Provocatrice
Sans pitié
Sadique
Manque de confiance
Sauvage
Rancunière
Gourmande
AIME
Aime
La laine
Ikki
Sera
Le combat
La nuit
N'AIME PAS
Elle même
L’alcool
Les saumurais
le citron
Sa rage
Être prisonnière
AUTRES
À deux personnalités
Adore le vent
Se mutile
PHYSIQUE
TAILLE :
1m31
POIDS :
40kg
PEAU :
Très pâle
CHEVEUX :
Noirs
Courts
YEUX :
Noirs
en amande
VISAGE :
Visage aux traits fins marquée par sa vie très dure elle est assez jolie mais tanto son visage a une expression sauvage tanto une expression d’enfant effrayé
CORPS :
Un corps plus couvert de cicatrice que de peau intacte, elle est toute menue, avec quelques formes, cependant sans son visage très adulte, Son corps ne donne pas du tout une idée de sa puissance
AUTRE :
Les balafres sur ses bras qui sont depuis le haut des épaules jusqu’aux mains, quatres longues balafres symètriques
Histoire


► An - 13 : Naissance de Kameyo au seins des Akuma

► An - 10 : Attaque du clan Akuma par un autre clan, les parents de la petite se retrouvent séparé du clan

► An -7 : Assassinat des parents de Kameyo par des samouraïs elle est réduite en esclavage.

► An -4 : La folie des griffes la prend et elle massacre des esclaves avant d’être arrêté et jeté dans des geôles. Elle devient un chien de combat pour le maître des lieux

►An - 4 à l’an 10 : Kameyo reste enfermé dans les geôles ne sortant que pour combattre, elle y rencontre et se lie d’amitié et d’amour pour Ikki et Sera

► An 10 : soulèvement des esclaves, Sera et Kameyo s’enfuit, Kameyo retourne en arrière pour permettre à Sera de fuir. Kameyo se jetera d’une falaise pour ne pas retourner en esclavage

► An 10 à an 15 : Kameyo a parcourus le Sekai pour tenter de retrouver ses amis, elle finit par sentir le côté sauvage prendre le dessus et s’isole dans les forêts profondes de Konoha. Commence une période de massacre

►An 15 : le Don Gekitsu entend parler d’elle et décide de la capturer. Il y réussit en y perdant quelques hommes.

► An 15 : Kameyo réapprends à être humaine grâce au Don

Test RP

Il faisait très beau ce jour-là et, pourtant, je n’étais pas heureuse. Pourquoi ? Peut-être parce que savoir que dans notre tête il y avait quelque chose qui en une fraction de seconde pouvait prendre le contrôle de votre corps n’avait rien de rassurant … Je me passai de l’eau sur le visage et tirai en arrière mes cheveux. Mon reflet était terrifiant, d’un coup de poing je le troublai pour avoir la paix avant de me lever. Frottant mes muscles douloureux, je repassai les hardes qui me servaient de vêtements. Il y avait plus de trous et de sang dessus que de tissu. En même temps … Au vu des combats que je menais cela n’avait rien d’étonnant. Lorsque je me battais, c’était l’Autre qui était à ma place. Elle la prenait même sans raison parfois. D’ailleurs, je la sentais marcher à la frontière de mon propre esprit alors que je croquai dans un fruit. Le fruit tomba au sol.

Je me pris la tête entre les mains et grognai, l’Autre voulait un contrôle que je lui refusais en lutant de toute mon âme contre l’Autre. Elle n’avait même pas une forme humaine ! C’était … comme un immense félin, noir … Une panthère noire. Mais la forme du museau ne correspondait pas. Elle n’avait pas de nom, c’était simplement … l’Autre. Qui fit claquer ses mâchoires près de mon esprit et je bondis en arrière, aussi bien physiquement que mentalement. Je secouai fermement la tête et elle recula. Je m’installai sur un rocher, le fruit près de moi, pour bander les plaies que j’avais héritée à cause du dernier combat. C’était l’Autre qui se battait, mais moi qui devais réparer … Notre corps ? Devais-je …

Un bruit anormal ! Saisissant mon sac, je m’élançais entre les arbres en jetant quelques regards en arrière. Mon attention fut détournée un instant et, l’Autre en profita.

Pourquoi fuyons nous ? Devant qui ? Devant quoi ? Nous ne fuyons pas. Je ne permettrais pas au Chaton de faire ce qu’elle voulait. Le chaton et moi partagions le même corps, de nous deux, j’étais la plus forte. Néanmoins, nous préférions un endroit un peu plus dégagé pour nous battre. Nous aimions bondir et que nos griffes chantent dans le corps de nos ennemis. En tendant l’oreille, nous pouvions les entendre. Ils ne semblaient pas réellement pressés, mais nous étions méfiantes, nous n’aimions pas les gens, les gens n’étaient que des bouts de viande et, nous jouions avec les bouts de viande. La clairière était là. Nous savions où nous étions. Longtemps ! Longtemps que nous vivions ici. Chaton savait, pas moi. Pour Chaton c’était important, pas pour moi !

Nous nous arrêtions, sous nos pieds la terre était fraîche, nous aimions la fraîcheur. Les autres venaient lentement, nous penchions la tête sur le côté en les observant. Nombreux ! Nombreux ! Nombreux bouts de viandes avec lequel jouer ! J’eus un grand sourire ravi, mais Chaton supplia d’attendre un peu dans notre tête. Mais ! Ils avaient des armes Chaton ! Ils nous voulaient du mal Chaton. Mais ils semblaient attendre. Qui ? Quoi ? Nous nous reculions en découvrant légèrement nos dents sans pour autant grogner pour l’instant. Un homme s’avança et, nous en demeurions tellement surprise, que Chaton reprit sa place.

Si l’Autre nous avait mis dans cette position entre l’attaque et la défense, pour une fois, je lui faisais confiance. Il y avait trop de gens, j’en comptais une douzaine et, sans doute encore d’autres cachés. Et il y avait le grand homme devant moi.  Des bottes qui valaient sûrement le quadruple de ma petite personne, un pantalon qui puait la richesse avec son tissu noir qui semblait soyeux, et un curieux manteau rouge drapait ses épaules. Rouge sang et ,je sentis l’Autre se faire plus attentive, je n’aimais pas du tout cette situation sachant parfaitement que je pouvais basculer en une fraction de seconde. L’inconnu, grand il était très grand, avait un grand chapeau rouge, comme son manteau, et des cheveux noirs et particulièrement lisses. Il avait les yeux rouges. L’Autre comme moi avait entendu parlé des Uchiha et, un léger grondement de ma part se fit entendre alors qu’il s’avançait presque tranquillement. Néanmoins … Il resta à bonne distance et me scruta, je n’aimais pas ! Je n’aimais pas !  Un minuscule mouvement attira mon attention. Et l’Autre reprit aussitôt sa place.

Peur ! Peur ! Peur ! Ils puaient la peur ! Sauf l’homme sanglant en face de nous. Nous aimions que les autres aient peur de nous. L’un de gardiens de l’homme calme avait serré ses doigts autour de son arme. Peur ! Peur ! Chaton n’est pas à l’aise non plus. Le Calme, est-il un Uchiha ? Nous ne l’aimions pas, même s’il parlait calmement, nous ne voulions pas l’entendre. Il parlait ! Il voulait que je le suive. Nous le sentions ! Nous ne voulions pas le suivre. Nous reculions encore d’un pas. Soif ! Soif ! Soif ! Délicieux sang dans les veines de l’Homme Calme. Nos griffes avaient soifs ! Le Calme restait à bonne distance de nous. Mais il n’avait pas peur. Alors, par nous, il la goûtera. Nous rugissions et les oiseaux s’envolèrent.

Nous bondissions vers l’Homme Calme, mais un autre s’interposa et bloqua nos griffes qui avaient jaillit au moment où nous sautions. Oh ! Mort ! Mort ! Mort qui parle et qui bouge ! Pas pour longtemps ! De l’autre main, nous enfoncions nos griffes dans le ventre du cadavre pour les tourner lentement avant de les retirer. Le sang nous éclaboussa et ses tripes nous tombèrent sur les genoux. Chaton me hurla de m’arrêter mais pour toute réponse, nos griffes se plantèrent dans le bras d’un autre pendant qu’un troisième tirait en arrière l’homme Calme. Nous grognions de fureur. Proie ! Proie ! Proie ! Le Calme était à nous ! Celui avec nos griffes dans le bras voulu frapper, mais notre chakra se rependit dans notre corps et, nous bondissions dans les airs pour retomber sur sa tête qui explosa au sol. Crac ! Crac ! Font les os !

Oh ! Oh ! Oh ! Il y en a un, tout bébé ! Qui court ! Cours ! Cours ! Cours si tu veux ! Mais c’est nous qui te rattrapons ! Esquiver avec notre chakra est facile. Nous sautons sur le bébé, à peine du poil aux joues !, il pleure et sa peur est délectable.

« J … J … Je t’en supplie ! Ne me tue pas ! »

Nous poussons un rugissement de douleur en nous rejetant en arrière. Mal ! Mal ! Chaton ne veut pas tuer Bébé ! Elle me fait mal pour une fois ! Chaton ! Chaton tu fais mal ! Les larmes de Bébé la font réagir plus que les cris des autres. Un rugissement  de douleur s’éleva dans le ciel alors que nous reculions, nos griffes toujours sorties, nos esprits combattant pour le contrôle de notre corps. L’une des autres proies osa nous toucher. Son bras tomba au sol et son hurlement fit échos au notre. Elle savait faire mal, d’habitude elle n’osait pas, mais là … Un arbre. Nous frappions notre tête aussi fort que possible dessus. Chaton recula un peu et nous tournions la tête vers le Calme.

« TA FAUTE ! TOUT EST DE TA FAUTE ! »

C’était Chaton qui parlait d’habitude, pas moi. C’était la Faute à l’homme Calme qui avait amené Bébé ! Nous allions le découper en morceau !  Et quand son sang sera rependu sur le sol, nous nous dessinerons des marques sur la peau avec son sang après ! Chaton tentait de revenir. COUCHÉ CHATON. Nous nous jetions sur l’homme en rouge, quand un autre que nos griffes avaient blessé se plaça entre nous. Il frappa plus vite que nous pensions et, nous tombions au sol. Nous allions lui aussi le tuer. D’un mouvement vif nous plantions nos dents dans sa jambe en levant nos griffes vers son ventre. Il cria. Musique ! Musique ! Musique douce des cris ! D’un mouvement nous le renversions et nous bondissions sur nos pieds ! Chaton bondit aussi.

L’homme Calme était loin de moi encore. Je respirai rapidement et mes griffes se glissèrent de nouveau dans leur fourreau de peau. Je n’arriverais pas à contrôler l’Autre longtemps. Je reculai maladroitement, une main crispée sur mon crâne dans lequel la bataille faisait rage. Ma gorge était horriblement douloureuse après les cris de l’Autre. Le jeune homme était toujours derrière moi, et les autres hommes étaient méfiant et agressifs. Je montrai les dents avant de regarder à nouveau le Calme.

« Partez ! Tous ! Maintenant ! Je ne vais pas la retenir … En … Encore longtemps. »

Et je n’avais encore une poignée de secondes pour fuir, et que les autres partent ! Je reculais précipitamment en m’enfonçant dans les bois aussi vite que possible. Il … I … Je … Je devais … Fuir ! La douleur de mon crâne était insupportable. Je voulais qu’elle s’arrête ! Un arbre. Sans même réfléchir je frappai aussi fort que possible ma tête contre l’écorce solide. Encore et encore. Jusqu’à ce que je m’effondre au sol. Je frappai encore jusqu’à ce que nos deux consciences frôle l’inconscience. J’entendis encore des voix et je préférais me retourner contre l’Autre et la douleur nous emporta aussitôt dans l’inconscience.
Derrière l'écran
PSEUDO : Yumyum
GE : 19 ans
CONNU PAR : [Je suis une des fondas ?
AUTRE CHOSE ? J’aime le chocolat <3
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 1973
Date d'inscription : 16/03/2017
Correcteur
Re-bienvenue, tout de suite ton test rp. Bonne chance !

Test rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Kameyo
Akuma Kameyo
Indépendant
Messages : 320
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 21

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 160
Expérience:
Akuma Kameyo, la folie dans son œil Left_bar_bleue916/1200Akuma Kameyo, la folie dans son œil Empty_bar_bleue  (916/1200)
Akuma Kameyo
Et ma fiche est finie bonne lecture <3
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 1973
Date d'inscription : 16/03/2017
Correcteur

Bienvenu encore ! Et il est l'heure de ta correction.

Respect test-rp et originalité

Le test est globalement respecté, j'ai pu découvrir ce que tes deux personnalités ressentaient et c'était plutôt plaisant.

Orthographe et grammaire

Il y a pas mal de fautes de syntaxe, des virgules très mal placés (après les "et")
sans raison et ça coupe la lecture. Fais attention aux répétitions, même si c'est dans ton style d'écriture parfois c'est lourd, apprends à utiliser ce style avec parcimonie. Il y a quelques fautes qui auraient pu facilement être enlevées d'une relecture, dommage.

Avis général et verdict

Tu as globalement fait beaucoup d'efforts sur cette présentation et je sais que tu rendras honneur à ton personnage sans aucune difficulté. Je décide donc de te valider rang B, cependant fais attention lors de tes prochains rps..

Correction par Correcteur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.