:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Domaines des Clans :: Domaine Miyamoto Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

❀ ✿ ❁ La fête des Cerisiers en Fleurs {LIBRE} [début] ❁ ✿ ❀

avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 138
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La fête des cérisiers en fleurs.
Cette merveilleuse fête dure toute une semaine pendant le printemps. Elle commence lorsque les premiers cerisiers commencent à fleurir. Chacun à l'obligation de prendre au moins une journée entière de repos pendant cette semaine. Oui, obligation, on reste chez les Miyamoto hein ! De très nombreux stands sont installés dans le domaine du clan, mais aussi au centre du village. On y retrouve des spectacles en tous genres, de la nourriture traditionnelle, des chants et des danses, mais aussi des démonstrations de force. De nombreux poèmes sont écrits ce jour-là. C'est aussi la semaine parfaite pour pouvoir méditer et philosopher avec les membres du clan. Chaque soir se termine par une petite soirée, mais la fête la plus importante reste celle du dernier jour, où tout le monde est réuni pour accrocher un vœu sur le grand cerisier du Clan. A la suite de ça, un grand feu de joie est organisé sur la place principale du clan et des tables sont dressées et des kilos de nourritures mais aussi d'alcools sont posés dessus ! N'importe quel membre du village est invité, pour peu qu'il ne pose pas de problèmes ! Cette semaine est aussi considéré comme celle de l'amour et de nombreux couples se forment au cours de celle-ci.



Petites indications !


Hello, si vous voulez participer, c’est simple, mais il y a deux trois choses à savoir

Pour poster ici, il faut être d’Uzushio ou un étranger mais qui a déjà eu l’accord des autorités pour rentrer et qu’il est été invité pour venir. (À moins que vous cherchiez la bagarre/guerre alors dans ce cas je peux rien vous dire ^^)

Ce sujet est libre, vous pouvez poster et dire ce que vous faite pendant la fête !  Si vous avez besoin de précisions n’hésitez pas !

Vous n’êtes pas obligé de croiser les personnes qui ont posté sur ce sujet, même si c’est plus marrant =)

Essayez d'être cohérent (espace, temps et contexte)

Aucune limite de mots ni rien, on s'amuse ici Smile

C’est comme un petit évent entre nous en quelque sorte hé hé, amusez-vous bien =) ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 138
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Les cerisiers



Enfin de retour de Fukuda. Ce fut une sacrée coupure dans ma vie de shinobi et je ne regrettais pas les rencontres  faites là-bas. Néanmoins, j’étais quand même partit faire une mission, au moins sur le papier. Après voir fait mon compte-rendu à mon Kage, je me dirigeais vers mon domaine de clan.

Le soleil commençait à monter haut dans le ciel, en cette fin de matinée, et une chaleur agréable me fit enlever ma veste, restant alors juste en t-shirt blanc. J’allais de toute façon me changer, pas besoin de porter l’insigne d’Uzushio ici, ni mon armure et mes armes. En arrivant à mon clan, je m’aperçus avec surprise qu’il y avait bien plus de gens qu’à l’accoutumé ! Quand tout d’un coup, tout m’est revenu ! La fête des cerisiers en fleurs, mais oui !! Je regardai rapidement autour de moi, et vis en effet plusieurs cerisiers qui commençaient à bourgeonner, et certains dont les fleurs étaient déjà écloses ! Je soupirai longuement, comment avais-je pu oublier cette fête !

En m’enfonçant un peu plus dans notre domaine, je pus observer d’innombrables tables et autres stands en train d’être montés, portés, bougés… Beaucoup de Miyamoto étaient présents pour installer tout ce qu’il fallait pour cette semaine de fête, mais il y avait aussi des membres hors du clan, qui mettait la main à la pâte. C’était beau à voir, l’entraide dans le village, dans notre village. Apparemment, ce n’était pas partout pareille, si ces rumeurs étaient vraies, je plaignais leurs membres…
Mais l’heure n’était pas à la lamentation. Je passai rapidement dans notre bâtiment en posant tous mes achats dans un coin. Je sortis néanmoins le Dragon de bois de son sac, et le posai sur la cheminée. Parfait. Je retirai mes vêtements rapidement, et je me mis dans une tenue qui convenais mieux à mon repos ici.
Spoiler:
 
Le Senkage ne m’avait pas redonné de missions, même si cela pouvait arriver vite, mais pour le moment, j’étais totalement libre. Ayant quitter la garde d’Uzushio depuis quelque temps, je n’avais même pas à m’inquiéter de ce côté-là. Je continuerais mes enseignements de Miyamoto, mais la plupart de ma journée sera libre.

Une fois ressortis, je croisai quelques membres dans d’autres castes. Ils m’indiquèrent qu’il n’avait pas forcément besoin de bras supplémentaires, mais que la finalisation de l’installation prendrait encore deux grosses heures. En somme, tout sera fini pour l’heure de manger. Je les remerciai, et partis prendre un peu de hauteur, sur une colline voisine, afin d‘être un peu plus au calme.
Une fois là-haut, j’admirais le petit panorama qui s’étendait devant moi. À mes pieds se trouvait mon domaine de clan, relié par une route de terre au Village. Il se trouvait à quelques centaines de mètres de là. L’odeur de l’océan vint emplir mes narines, et le vent secoua légèrement mes cheveux. Un endroit parfait pour méditer un petit peu…

Après un couple d’heures à rester immobile et communier avec moi-même, et mon esprit, je revins à moi. Je m’étais mis de dos à mon clan, afin d’être moins tenté et plus me focaliser sur ma méditation. Je me levai doucement, et m’étirai le dos et les bras, avant de regarder en contre-bas, en me retournant. Tout était fini ! Des lanternes, encore éteinte, était suspendu au-dessus des chemins, accroché aux toits des habitations. Des fanions et drapeau virolerais de partout, principalement de couleurs rose et blanc, comme les cerisiers, mais aussi à l’effigie des Miyamoto et d’Uzushio. Des enfants courraient les uns après les autres, tandis que certains commençait déjà à jouer à certains stands. Une bonne humeur générale s’y dégageait.

Une fois là-bas, je me dirigeai, comme tout le monde vers la table géante qui était dressé au milieu. Enfin les tables, il y en avait trois en parallèle, de très grandes tailles, et une poignée d’autres bien plus petites, disséminé dans le domaine, pour manger avec plus d’intimités. Sans compter les stands qui proposaient à manger ! Bref, il y avait de quoi nourrir tout le village, trois fois au moins ! Et c’était tant mieux, puisqu’ils allaient être nombreux, les shinobis du village qui allait venir passer un moment ici, en ce début de semaine ! Je m’installai sur une table, à côté d’ancien camarde de promotion, et commençai à rigoler et parler de nos dernières péripéties, afin de prendre des nouvelles de chacun…


Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Cela faisait quelques temps déjà que le Murakami avait passé non sans mal au grade supérieur. Et depuis, il n'avait pas fait grand chose. Comme guidé par une sorte de flemme, Kyohei n'avait pas la tête à festoyer et se pavaner. Pourtant il allait bien falloir, puisqu'en ce moment avait lieu la fête des Cerisiers. Cet évènement qui rassemblait toute la populace d'Uzushio dans un domaine de clan n'enchantait guère le nouveau, toujours peu convaincu que ces privilégiés soient égaux aux autres. Ça fait une fête chez soi pour se donner bonne conscience, se faire bien voir et ainsi montrer qu'ils ne sont pas si différents. Mouais, ça passe moyen pour le Kyo, qui voit ça d'un oeil méfiant. Il avait beau vouer une haine sans nom envers tout les clans, le fils de la famille Murakami ne les connaissait que de vue et de très loin. Mais il préférait rester loin d'eux, par méfiance. Après tout, il ne voulait pas tomber dans leur piège.

Va donc voir comment ca se passe, au moins une fois. Kanata s'occupe de la boutique, et ça va aller pour nous, ne t'en fais pas. lui avait dit sa mère quelques instants plus tôt, et son père avait insisté également mais à sa manière. Va leur montrer que toi aussi t'es un bon, fils !

De bons conseils et avis sur la question, Kyohei céda finalement à l'appel et s'était mit en route pour le domaine Miyamoto. Cette famille, il ne les avait connu que de noms à travers les cours à l'Académie et en avait vu un ou deux pendant son parcours d'apprenti ninja. Jamais il ne les avaient abordés, se rappelant de sa première et unique tentative d'approche dans laquelle il s'était prit un sublime "ptdr t ki" dans les dents. Qui avait terminé en baston cela dit, mais pas directement avec le Miyamoto, plutôt avec ses amis. Quatre heures de retenue pour ça. Toutefois, Kyohei aurait bien aimé lui casser quelques dents et lâcher une bonne grosse punchline du genre "celui qui t'as pété les dents, bâtard !". De ses quinze années, il avait toujours eu ce penchant pour la baston. Un adepte du corps à corps, bien bourrin. L'archétype du "je tape sans cesse jusqu'à ce que." avec zéro stratégie derrière. C'était assez mal vu, mais Kyohei Murakami s'en fichait royalement. Tout ce qu'il attendait de cette fête, c'était que ca se termine en bagarre générale. Dans la bonne humeur bien évidemment.

Arrivé devant les portes grandes ouvertes, le garçon se rendit compte que toute la ville était décorée aux couleurs de la fête. Pestant contre lui, le chuunin se dit qu'il était mieux d'aller directement au domaine plutôt que rester dans un coin de la ville. Pourquoi chercher tranquillité quand on peut aller à la source des problèmes ? Il n'était pas très connu, étant donné qu'Uzushio avait pas mal de main d’œuvre côté militaire, et cela allait l'aider à accomplir ce qu'il voulait. Profiter de cette fête pour se faire connaître de tous, peu importe la façon. Quelque chose l'embêtait néanmoins, il portait le kimono que sa mère lui avait confectionné. Même s'il allait l'enlever pour chercher la bagarre, il fallait trouver un endroit qui n'allait pas froisser voire abîmer l'habit sacré. Sa forte envie d'en découdre et son caractère, Kyohei ne l'avait pas hérité de son père, mais bien de sa mère. Elle avait même été lui raconter que si elle n'avait pas rencontré son père, elle serait probablement en train de casser la figure de quelqu'un à l'autre bout du monde. C'est de famille, que voulez-vous. Kyo trouvera un jour la personne qui calmera ses ardeurs, mais pas tout de suite. Il avait encore le temps de se fritter au moins une bonne dizaine d'années minimum.

Se frottant la tête, le damoiseau finit par se décider pour aller prendre une assiette et se servir à manger. Se battre le vendre vide serait pas très intelligent, et puis il avait besoin de calme avant tout. Les enfants courraient partout avec des ballons à la main, les parents échangeaient leurs avis tout en criant de façon modérée sur leurs rejetons... Non, Kyohei ne voulait pas gâcher tout cela. Mais il se promit dans sa tête que si jamais on venait lui chercher des crosses, ça allait partir. Sur les trois tables disposées, il choisit d'aller à la plus isolée et moins peuplée. Sur son trajet avaient failli avoir lieu 4-5 disputes, mais c'étaient des gosses donc inutile pour lui de monter sur ses grands chevaux pour si peu. Aucun adulte ou personne âgée de plus de quatorze ans n'avait croisé son chemin, et c'était tant mieux.

Entamant son repas tout en fixant de son regard les alentours, Murakami faisait tout pour dire "venez pas me parler" à travers sa gestuelle. Là où la bonne humeur était le maître-mot subsistait un endroit où le contraire gardait encore un peu le contrôle...

tenue de Kyohei durant la fête sans le sourire:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 138
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Après Midi




Plus les plats s’enchaînaient et plus la place se remplissait. Les rires et le bruit des plats qui passaient entre les mains de chacun créaient un volume sonore important, mais agréable. Je pouvais reconnaître quelques-uns des Shinobis présents ici. J’en verrais sûrement d’autre tout le long de la semaine, mais voir déjà autant de monde dès le premier jour était plaisant. Le kage devait y être pour quelque chose. Offrir un peu de temps libre à ses hommes ne pouvait qu’être bénéfique sur le long terme pour le village. Ainsi que très important pour le moral et le repos de nos troupes sur le court terme…
M’étant absenté mentalement de la discussion ayant lieu à table, je m’efforçai de sortir de ma torpeur afin de reprendre contact avec ce qui m’entourait. Un jeune Miyamoto, diplômé il y a bientôt un an, racontait avec engouement ses premiers pas en tant que premier cercle, ainsi que sa nomination à l’examen Chunin. Un autre, un peu plus âgé, félicita ses Genins et nous raconta ses dernières missions et comment ils les avaient menés à bien. D’autres hommes et femmes, extérieur à notre clan, discutaient avec nous. Les sujets étaient souvent les mêmes ; missions, nomination, combats… Mais juste le fait d’être au sein de mon clan et de mon village, avec mes semblables, à rigoler et festoyer, compensait largement les discussions redondantes.

Après de nombreux plats et boissons, plus que je pouvais compter, on m’adressa une question.
-Alors Akrillo-San, tu es bien silencieux depuis ce début du repas ! Exténués par tes dernières missions ? Il parait que tu les enchaînes !
Alors que je prenais mon temps pour finir ma gorgée avant de répondre, une jeune fille s’exclama :
-C’est vrai que je vous ai vue faire de nombreux allers-retours par la porte du village, Senpai. Et non, je ne l'espionnais pas d’abord ! C’est Senkage Sama qui m’a mis en stage à la porte du village hein !
Cette dernière phrase était pour un groupe d’enfants de son âge, qui pouffait dans leur coin. Tandis que les joues de mon interlocutrice rougissaient à vue d’œil, je pris la parole.



▬Ahah, Kirito-San, désolé d’être aussi peu bavard, mais je suis rentré ce matin même de Fukuda, une ville sur le continent, et le voyage m’a un petit peu épuisé, c’est vrai… Et tu as aussi raison pour ce qui est des missions, néanmoins elles sont de bas rangs, alors je n’ai pas vraiment d’excuses ! Pour notre dernière mission, j’ai fait équipe avec un jeune genin, nous devions limiter les actions néfastes des pirates qui pullulent dans nos criques, et c’est choses faites ! D’ailleurs, ta cousine qui est marchande, n’a-t-elle pas trouvé une amélioration ?


Je buvais encore une gorgée de ma boisson. En continuant ainsi, j’allais finir par être ivre avant le milieu d’après-midi… Je fixai par la suite la jeune fille, une miyamoto que j’avais pu croiser à quelques occasions dans notre domaine. Il lui restait encore quelques années avant l’examen et son choix de caste.


▬Tu as l’œil, pourtant j’essaye de ne pas me démarquer lorsque je pars en mission, notre Kage à bien fait de te tester à ce poste, tu y excelles vraiment !


Je finissais avec un sourire, alors que la jeune fille se mit encore plus à rougir, et que tout le monde autour de la table rigola joyeusement !

[…]

Après une trentaine de minutes à échanger sur tout et rien, je me levai en m’excusant.


▬C’était vraiment un bonheur de manger avec vous tous ! J’espère que nous nous recroiserons cette semaine, ou au plus vite ! Je vais me dégourdir un peu les jambes !


Et alors qu’ils s’exclamèrent tous en lançant des aux revoirs, je m’excusai et tournai les talons. Pour être honnête, j’avais envie de marcher pour digérer et aérer mon esprit, déjà un peu embrumer par l’alcool. Alors que je me frayai un passage à travers les tables, je pus croiser le regard d’un jeune homme.
Il avait le visage fermé, l’œil mauvais. Il portait un kimono splendide qui dénotait avec son attitude triste ou énervé, je ne savais pas vraiment. En tout cas, il ressortait facilement de la masse présente. Il ne rigolait pas, ne souriait pas. En fait, il ne parlait même pas. Je n’ai pas l’habitude d’aller voir des gens, surtout s’ils veulent être seuls, ce qui à l’air d’être le cas. Et même avec un peu d’alcool ingéré, je ne dérogerais pas à cette règle. Je me contentai de sourire légèrement lorsqu’il me regarda. En espérant que cela est servi à quelque chose… Je ne m’attardai pas sur ce curieux personnage, après tout, chacun a le droit d’être comme il est.
Je m’écartai de la place centrale, pour saluer quelques hommes et femmes de la Garde D’Uzushio. Ils étaient au nombre de trois, dont un Miyamoto, et une autre connaissance. Pendant que beaucoup s’amusaient, d’autres travaillaient. Ils étaient en effet chargés du bon déroulement de la fête, et d’aider dans le moindre problème logistique ou humain.


▬Ayooooo ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Des problèmes à signaler pour l’instant ?


-Heyyyy, Akrillo San ! Très bien et vous ? Non, enfin rien de bien important, il semblerait que quelques caisses d’alcool manquent, sûrement un problème lors des comptes, mais rien de bien méchant !
-Ahah , promis ce n’est pas moi AHAHAHAh !
Un vieil homme déjà bien imbibé venait de surgir de nulle part, et tout en criant, il fonça droit vers la falaise. En un mouvement rapide, le jeune homme le rattrapa et le ramena vers notre groupe.
-À part gérer quelques personnes qui profitent un peu trop de la fête, et mettre fin quelques bagarres… Soupira mon interlocuteur, alors que la jeune femme s’assura que l’homme pouvait repartir tout seul.
- Si tu veux, Kengi surveille un peu plus en hauteur avec son groupe, il maintient avoir vue un homme fuir ce matin assez tôt. Mais si tu veux mon avis, c’était juste quelqu’un de surpris, oud e presser, je ne vois pas pourquoi un citoyen d'Uzushio fuirait devant Kengi, je veux bien qu’il ne soit pas très beau mais…
On se regarda en coin en souriant, avant d’éclater de rire !

▬Aahahah, je ne lui répéterais pas, si tu tiens à ton honneur ! Je te rappelle qu’il est un Chien, et du deuxième cercle…


-Rho, si on ne peut même plus rigoler…

Je lui fis un clin d’œil, avant de m’éloigner doucement

▬Prends son de toi, et sois vigilant, on ne sait jamais. À bientôt Lhama !


Il me fit un signe de main comme réponse. Son équipe et lui repartirent surveiller les environs.
Que pourrais-je faire… hum, la-ba ! on dirait bien un jeu de lancer et de précision ! Je retournai des années en arrières tout en accourant vers ce stand de jeu, parmi tant d’autres ! Je me demande ce qu’il y a gagné ! En tout cas, j’avais trouvé le parfait endroit pour passer l’après-midi !


Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Qu'est ce qu'on se fait chier....

Le regard interloqué des quelques personnes qui passaient devant à ce moment fit rappeler à Kyohei qu'il n'était pas seul. Pourquoi était-il venu là déjà, mis à part se faire "des amis" le temps d'une journée et retourner à son train-train quotidien le lendemain ? Il repensait déjà à ce que lui avait dit ses parents, qu'il fallait s'intégrer pour se faire accepter. Mais pour le Murakami, il les avait déjà faites en passant avec succès l'examen de Genin puis de Chuunin, alors qu'est ce qui lui restait à faire pour se montrer aux autres ? La voix des poings était la seule idée qui lui vint en tête, mais il avait promit à ses parents qu'il se tiendrait tranquille.
La première chose à faire était de chercher un moyen de rétablir la bonne humeur autour de lui après les propos qu'il avait dit tout haut récemment. Une jeune fille s'approcha de lui pour lui demander gentiment de ne pas déclarer de pareilles paroles durant un évènement comme celui-ci. Ce à quoi le garçon afficha son plus beau sourire et s'excusa... avant que la fille prenne peur et s'enfuit avant que le Murakami n'ait fini de parler.

Étonné, le Chuunin ne sut pas quoi faire devant cette fuite inattendue. Qu'est ce qu'il avait pu bien faire de travers pour que ça dérape à ce point là ? Sourire et s'excuser, non tout avait été fait comme on lui avait dit. Quelque chose avait du faire peur à la donzelle, quelque chose derrière le garçon sans doute. Oui, il n'y avait que cela de possible. Rester à se morfondre sur place était donc la seule chose qu'il pouvait faire, la sociabilisation s'étant soldé par un échec. Ah, la gamelle était vide tiens. Un signe du destin pour retenter sa chance ? Aller se resservir, devoir se lever et affronter le regard des autres. Uzushio était connue pour être une terre où quelques clans subsistaient, et étaient vu un peu comme les représentants du pays. Et ben Kyohei en avait rien à faire de tout ce bazar, et présenta son auge aux hôtes de cette manière.

Remplissez moi tout ça, et faites en sorte que j'en ai pour mon argent. S'il vous plait.

Il avait été poli et en plus il arborait ce sourire qu'il avait fait plus tôt à la demoiselle. En prenant compte qu'il n'avait personne derrière lui qui puisse effrayer cette fois. Ce qui eut le même effet qu'auparavant. Et le Murakami le prit pour une offense envers sa personne.

Quoi, ma tête vous revient pas ? C'est parce que j'fais pas partie de vote clan c'est ça ? Pfff, tous les mêmes !

T'as beau faire de ton mieux pour te faire accepter, ya toujours la différence qui paye et qui fait tout foirer. Il en pouvait plus, et le garçon bouillonnait au fond de lui. Comme le fait qu'il s'était fait saluer par un mec pendant qu'il mangeait, va savoir pourquoi celui ci n'avait pas daigner venir lui parler directement. Pfff, suffit de pas faire parti du clan organisateur pour qu'on te jette la pierre en te jugeant comme un pestiféré... Pourquoi il était venu là... Kyohei le savait parfaitement au fond de lui que ça ne servirait à rien de forcer les relations. Les liens se forgeaient sur le champ de bataille, pas autour d'une tasse de café. Il ne fallait pas être né de la dernière pluie pour le savoir. De toute façon, il commençait à se faire tard et l'envie de se laisser tomber dans son lit était la plus sage des décisions. Soit ça, soit déclencher une bagarre générale. Dans les deux cas, il serait bien content de retrouver son lit.

le fameux sourire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Domaines des Clans :: Domaine Miyamoto-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.