:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

明哲弁財天 - Meitetsū no Benzaiten

avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 09/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chef de clan - rang A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur



明哲弁財天
NOM : かぐや一族 - Kaguya.
PRÉNOM : 弁財天 - Benzaiten.
SURNOM : 明哲 - Meitetsū no Benzaiten ' Benzaiten la clairvoyante, l'avisée. '.
GROUPE : Indépendant.
GRADE : Jõnin | Matriarche du clan Kaguya.
RANG : A.
SEXE :
ÂGE : Vingt-huit ans.
SITUATION : Inconnue à ce jour. Les ouïe-dires racontent qu'elle aurait assassinée son propre conjoint, devenant par la suite, Cheffe de clan. Mais cela reste bien évidemment, un ragot parmi d'autres...
FAMILLE : Aînée d'une famille de trois enfants, elle possède une sœur et un frère. Sa mère est décédée, tandis que son paternel vit dans l’ascétisme total, loin du domaine des hommes.


人格 - Psychisme
QUALITÉS
Cultivée
Sagace
Espiègle
Gracieuse
Opiniâtre
Méditative
Entreprenante
Distinguée
Placide
DÉFAUTS
Étrange
Nébuleuse
Austère
Complexe
Insensible
Impénétrable
Manipulatrice
Fallacieuse
Versatile
AIME
La nourriture raffinée
Les défis
L'art
Avoir le contrôle sur autrui
Le saké
La quiétude
N'AIME PAS
Les poltrons
Les nuisances sonores
L'arrogance
Les simplets
Les Villages cachés
L'échec
AUTRES
Folklorique
Envoûtante
Régicide
物理 - Aspect charnel
TAILLE :
168cm
POIDS :
54kg
PEAU :
Laiteuse
CHEVEUX :
Teinte lunaire
Long & coiffé
YEUX :
Gris clair
Épicanthus
VISAGE :
Faciès ovale aux traits fins, graciles. Deux points ornent son front, marque de sa haute stature au sein du clan. La partie inférieur de son visage est perpétuellement camouflée, dissimulant les vestiges d'un passé tumultueux.
CORPS :
Ses formes généreuses ne sont pas sans rappeler la physionomie des danseuses orientales, tantôt drapée sous un kimono d'importante couture, parfois légèrement dénudée, vêtu de par de fins tissus de soie. Son corps est le portrait folklorique des divins et s'apparente aux critères de beauté chez la femme clanique.
AUTRE :
La nymphe est principalement vêtue d'atours bouddhistes, avec un zeste de sensualité contrastant avec ce côté religieux qui lui colle à la peau. Elle porte un intérêt tout particulier aux ornements précieux, tels que les colliers de perles Mala, tissus luxurieux et autres bijoux rarissime.
過去形 -  Kakokei


« 私の魂を葬ってはいけな »

S’il est vrai que ce monde est pour l’homme un exil où, celui-ci ploie sous le fait du labeur dur et vil. Expiant, regrettant les erreurs de sa vie antérieure. Le passé, un mot sonnant tel un requiem ayant pour dénomination 'malédiction', un temps, parsemé de rêves et d'histoires évocatrices aux contours effacés...

Victime de sa propre lignée au passé fumeux, de l’égoïsme froid de ce siècle mortel, seule, sans larmes de femmes et sans bruits de prières caressant ses oreilles. Sans une voix pour clore ses paupières lorsque les nuits tombaient. Benzaiten a vécue, formée d’un élément plus pur encore que le diamant lui-même, gardant avec véhémence ce fragment cristallin, le préservant de sa splendeur première.

Qui donc connaît les cieux où les âmes s'élancent ? Couchés dans le linceul hautain de son silence ? Le cœur blessé de cette jeune héroïne sans réponse, désertant les campements à la recherche d'explications sur son existence. Dans l’air d’un soir d’été qui meurt de somnolence. Au fond du Crépuscule où sombraient les couleurs, où le monde pâli s’estompait au fond du rêve, siégeant aux cotés de la sépulture où demeurait celle qu'elle n'avait pu appeler 'mère'.



« Nous y voici, l’instant de vous divulguer une infime partie de son histoire, celle d'une femme qui sera sujette de nombreuses de rumeurs dans notre monde et que les Geisha chanteront afin de lui rendre un hommage des plus mérités en intensifiant sa légende.

En ces temps où grandit la violence, peu importe la force qui nous habite, nul ne peux arrêter le cours du destin. Un soir crépusculaire, charmant et ami du criminel, un soleil couleur rouge sang se dessinait dans le ciel, une sphère rougeâtre qui illuminait le pays du Feu qui voyait du haut des cieux la naissance d'un nourrisson à la frimousse blanchâtre, comparable à une poussière de lune s’étant écrasée sur terre. Kaguya Benzaiten où le conte de la légendaire Meitetsū no Benzaiten. »


Un clan s'apparente souvent à une meute de loups. Assujettis à l'Alpha, les carnivores chaperonnent les pas de ce dernier jusqu'à ce qu'il trouve un point culminant où exercer sa suprématie. L’Onna naquit dans une famille des plus redoutables, craintes et respectée de par leurs particularités physiologiques. Le rêve de son paternel et patriarche du groupuscule de guerrier primitif était d'avoir un fils qui soit digne d’assurer la relève en tant que Leader, menant d’une main de Fer ses semblables.

Ceci  afin de perpétuer l’éternel cercle vicieux et hiérarchique de la tribu manipulateur d’ossatures. Quant à la femme qui l'avait mis au monde, celle-ci désirait tout simplement que sa progéniture, son sang, deviennent quelqu'un de respectable et de pur, sachant gravir tous les dangers que la vie pouvait offrir, sans devoir sombrer dans l’abomination et la déchéance comme ses congénères. Malheureusement, elle décéda d'une maladie incurable quelques semaines après avoir elle-même donnée la vie à la cadette.

Suite à cette nouvelle pour le moins fatidique, le géniteur de Benzaiten sombra dans une énorme folie. Ancré dans une mania meurtrière, il fit face aux hommes du clan avant d'être vaincu par celui qui affectionnait son titre d'Alpha. Aux portes de la mort, il déserta le campement laissant derrière lui ses progénitures au reste de son clan. La jeune Kaguya alors tout juste âgée de huit ans, éleva son frère et sa sœur avec l'aide de sa dangereuse famille.


Les guerres s’enchainaient entre clans, les Kaguya massacrant tout sur leur sinistre sillage, nuls ne pouvaient rivaliser, hormis les Uchiha et les Senju, éternels rivaux des adeptes du 屍骨脈 – Shikotsumyaku. Benzaiten quant à elle, s’éveilla au Kekkei Genkai du clan assez tardivement, comblant son manque de maîtrise de par sa ruse, même si elle dénotait ne aisance particulièrement accrue dans le domaine du corps à corps.  

Les saisons défilaient et notre protagoniste effectuait une ascension fulgurante parmi les siens, adolescente de seize ans, elle prêtait mains fortes lors des rudes batailles, aidant son clan à s’extirper lors des plans fomentés à leur égard. En dépit de la paix entre clans shinobi, les Kaguya persistèrent à vouloir s’opposer à autrui, désireux d’assouvir leur domination, de prouver leur force faisant pourtant l’unanimité.

L’actuel dirigeant du groupuscule osseux fut démis de ses fonctions à la suite d’un combat acharné, celui qui avait vaincu son père fou, avait été tué de sang-froid par un homme qui se voyait être totalement envoûté par les charmes de la jeune femme.

Quelques années avaient filées, tandis que Benzaiten profitait de son nouveau statut au sein de la fratrie. Elle avait épousée l’Alpha du clan, un homme vil, violents ne jugeant que de par la puissance et les carnages. Celui-ci accentuait les rumeurs que pouvaient avoir les étrangers auprès des Kaguya, celles d’un ramassis de déchets primitifs sans cervelles, alors que cela s’apparaissait être en réalité, l’inverse. Maintes fois battue par son conjoint, celle-ci se forgea un mental d’acier, excellant dans plusieurs domaines en plus de son don héréditaire, son but n’étant point d’aider les siens mais de mettre fin aux jours de son oppresseur et mari.

Un soir de pleine lune, une dispute éclata entre la Dame et son époux, celui-ci lui lacérant la mâchoire avant de lui projeter de l’eau bouillante sur la partie inférieur de son faciès. Cet incident changea de façon drastique l’ensorceleuse, qui répliqua en assassinant l’Alpha, l'empoisonnant lors d'un repas plusieurs semaines après leur conflit conjugale.



« Infecte odeur d'amertume, qui parfume son être. Brûle, grande flamme aux belles plumes, consume son âme autrefois si pur. Le mal est si tentant qu'il étouffe désormais sa conscience, avant de briser la nuque d'un geste net et précis de sa dernière cible, il s’enfonça dans les ténèbres menant au fruit défendu, ce raisin appeler Haine. »

À présent, Benzaiten est devenue une femme influente à travers le monde shinobi, et ce, dans toute sa splendeur. Elle n'en demeure certes que l'ombre d'elle-même, rongée par des sentiments qu'elle n'aurait jamais souhaitée connaître auparavant, devenue le véritable bourreau de tous ceux qui se dressent contre son groupuscule.

Aujourd'hui connu sous le nom de la légendaire « 明哲 - Meitetsū no Benzaiten », littéralement, Benzaiten la clairvoyante, la malicieuse kunoichi a une maîtrise de ses aptitudes héréditaires plus poussée, s'étant familiariser avec cette soit disant malédiction devenue une vraie bénédiction. Un bienfait très utile durant ses missions et qu'elle ne cesse d'exploiter lors de ses combats.

Véritable virtuose de la danse des os, au talent et aux particularités physiques allant au-delà du commun des mortels, la légende raconte, qu'elle serait la fille déchu d’une divinité venue assouvir sa vengeance sur les hominidés.


~~

Âgée maintenant de vingt-huit ans, elle est dotée d’une perspicacité et d'une connaissance historique impressionnante pour son jeune âge, s'étant transformer en une véritable encyclopédie sous forme humaine. Elle continue néanmoins, et avec un certain acharnement de parfaire son art et étoffer ses connaissances pour un jour pouvoir satisfaire ses ambitions personnelles.  

En attendant ce moment qui s'avérera être mémorable, elle parcourt les contrées accompagnée de ses semblables, ayant pris le commandement depuis maintenant presque trois ans. Elle possède cependant, un dédain et un cynisme féroce pour les villages cachés, ces derniers ayant totalement délaissés ses congénères, telles de misérables bêtes.

テスト - Tesuto


« Postlude ▬ La sybille. »


Quelques années plus tôt - Delta d'Ofusecho

Sonnait le glas du silence ; d’une mort, d’une larme, d’un frisson en dessous d’une trame, d’une rage enfermée tout au fond de son être, dans l’obscurité isolée de son âme. Le soir tremblait frileusement sous sa cape d’évêque, le rideau violet s’était déjà refermé, le théâtre du jour s’éloignait des plaines.

Solitude lunaire, culpabilité exécrable, un sentiment de vide rattrapé par les vomissements de l’esprit misanthropique d’une femme qui jadis, demeurait philanthrope, dont les idéaux bienveillants, s’assombrissaient au fil des ans - empreints d’un certain mysticisme sinistre aux yeux de ses semblables.

Sous un ciel en deuil, qui pleurait des flocons cristallins tapissant le sol d’une candide blancheur, la nymphe conversait avec les géants de la nuit, ces vieux arbres dépourvus de leurs feuillages qui remuaient le noir de leur langage mystérieux.

Sa songerie aimant à la martyriser, s’enivrait savamment du parfum morose qui émanait de son âme talée,  que même sans regret et sans déboire laissait la cueillaison d’un rêve au cœur pur qui l’avait dans un lointain temps passé cueillie.

« Okaasan’, Otoosan’, j’y suis arrivée… j’ai embrassé ma funeste destinée. » Susurrait-elle.

Face à cette stèle, celle d'un être cher parti trop tôt, la lune s’attristait, tandis que des séraphins en pleurs, rêveur, l’archet aux doigts, dans le calme des fleurs de berce recouvertes de neiges, tiraient de mourantes violes de blancs sanglots glissant sur l’azur des corolles.

La kunoichi errait donc autour de cette tombe, de ses yeux anthracites rivés sur l’immensité blanchâtre que procurait le paysage idyllique hivernal, de sa nappe froide et vierge et, du fond des remous, à l’horizon désert.

La Kaguya s’était délicatement adossée contre le tronc d'un chêne séculaire, dans les vents qui déversaient leurs larmes, elle regardait voguer au loin l’ombre d’une voile. La clameur des rochers et les embruns d’hiver, accompagnaient en chœur ses papillons noires qui représentaient sa profonde mélancolie.

Des lièvres d'ivoires galopaient sur les dunes enneigées, où des spectres se regroupaient afin d'implorer 月夜見の尊 - Dame Tsukuyomi no Mikoto, déesse lunaire souveraine de l'obscurité. Elle entendait la voix de ses géniteurs résonner à travers son esprit ésotérique, regrettant les circonstances de sa vie. Une existence qui allait prendre un tournant bien différent de ce qu'elle imaginait lorsqu'elle n'était que pure jouvencelle.



~~


De nos jours - Delta d'Ofusecho

L’éclat des torches brasillait à l’extérieur de la tente, celle de la nouvelle matriarche, pièce où s’était déroulé l’incident ésotérique avec son prédécesseur et mari.  Siégeant au centre de la Khaïma, allongée telle une divinité sur son confortable divan, la Dame apparaissait satisfaite. Ravi des tournures du meurtre de son amant qui semblaient être tout à son avantage, à quelques exceptions près.

La Mantis religiosa avait le sang de l’Alpha sur les mains, s’en délectant tant elle le haïssait, ses agissements à son égard, ses directives sans la moindre once de réflexion et d’intelligence. Soumettant le Clan à cette image dégradante, cette étiquette indélébile liant les Kaguya à la sauvagerie archaïque. Benzaiten désirait avec véhémence, détacher cette identité primitive planant au-dessus de la tête de chacun de ses semblables, combinant la force et le discernement.

En dépit de ses planifications naissantes, la régicide faisait tout de même face aux fidèles fervents de son conjoint décédé. En effet, celui-ci semblait avoir son lot d’adulateur, un groupuscule de mâles misogynes, véritable stéréotype de l’homme phallocrate. Nonobstant, la clairvoyante de son sobriquet, subsistait impassible face à cette banalité du sexe opposé.

Historienne incontestable, l’avisée connaissait quasiment sur le bout des doigts la chronologie historique de sa famille, leur ancêtre commun à tous, se trouvant être d’après les légendes anciennes, une aïeule - créature lunaire hors du commun des mortels appartenant à la gente féminine qui plus est.

Quand bien même cela paraissait comme fables et folklores, la Meitetsū ne s’affichait guère alertée face à de telles absurdités.  Résolue à les soumettre à son joug, les faire obéir à ses moindres consignes, sans quoi, ils risqueraient d’être châtier expressément pour trahison et contestation au pouvoir.

Non pas que la tyrannie se voyait être une de ses caractéristiques en tant que gouvernante, l'Onna Alpha recherchait uniquement la quiétude et l’acceptation des autres nations quant aux siens. Et pour ce faire, ils devaient rester soudés, qu’importe les changements au sein de leur société, car c’était de la lâcheté que naissait le despotisme, et de cet absolutisme, naquit le parjure.


~~


Cela ne faisait qu'une poignée d'années qu’elle avait été élue à la tête des manieurs d’os, celle-ci semblait déjà avoir apporté un semblant d’ordre et de calme dans les rivalités intenses qui déchiraient cette redoutable famille.

Et pourtant, le clan n’avait cessé de bouillonner, jusqu’à déborder parfois, au gré de luttes féroces de chaque faction pour s’approprier le pouvoir, des retournements d’alliances, engendrant occasionnellement des inimitiés implacables et définitives.

En cette soirée de printemps embaumant le jasmin – au point de lui faire oublier l’odeur fétide de son ancien amant. Dominant un semis d’étoiles, la lune s’était levée dans un ciel bleu cobalt, illuminant la place dégagée où le Delta d'Ofusecho, allait être témoin d’une scène effrayante.

L’astre de la nuit éclairait la silhouette de la '妃 - Kisaïki', littéralement la reine qui se dressait en haut d’une colline, dans son dos, la lune la rendait d’autant plus radieuse et mythique. De son éloquence singulière, la souveraine attira l’attention de ses pairs, accompagnée de sa sœur tandis que son frère les rejoignit avec un otage.

« Silence ! Savez-vous pourquoi je vous ai convoqués ce soir, vous mes plus fidèles alliés ? Trop longtemps je suis restée muette face à nos ennemies ! Ils parcourent le monde en calomniant notre famille, nous persécutant comme des lâches, traînant notre nom dans la boue, dans un pathétique effort de nous rabaisser ! » Déclarait-elle avec ardeur et sang-froid.

Ce captif voyait son visage dissimulé de par un masque Tengu qui lui fut instantanément retiré. Un brouhaha de murmures et d’étonnements s’en suivirent face à la vision des pupilles rougeâtres du prisonnier. Un Uchiha arborant fièrement le bandeau frontal de Konoha avait été capturé par les sentinelles du clan, sans doute celui-ci avait été envoyé dans le domaine par le biais d’une mission pernicieuse.

Soit, cette prise allait contribuer à renforcer les liens du clan entre ceux qui pensaient que Benzaiten n’était pas assez solide pour répondre aux attentes d’un véritable leader - inversement, ceux qui la soutenaient pour sa perspicacité et sa vivacité d'esprit.

« Accepte ton châtiment. » Lâchait la Meitetsu sans une once de scrupule.

La virtuose du 屍骨脈 – Shikotsumyaku extrayait de sa paume de main, une lame entièrement faites à partir de son ossature. Son cadet tenant puissamment le Konohajin qui tentait de se défaire de cette situation, hurlant et implorant la pitié de la matriarche. D’un geste vif et rapide, elle asséna un coup de sabre visant à lui trancher la gorge dans une démonstration des plus cruelles et sanguinaires.

Ceci dans le but de démontrer qu’elle aussi, était dotée de cette facette qui faisant tant défaut à leur communauté. Le frère de Benzaiten pris la tête coupée dégoulinante d’hémoglobine avant de la montrer aux yeux de tous à l’instar d’un trophée de chasse, le bras levé. Les adeptes de la sauvagerie, applaudirent en ovationnant le message poignant de l’impératrice, qui de ce fait, grimpa en flèche dans l'estime des partisans du genre. À partir de cet instant mémorable, l'héritière de Tsukuyomi rallia la majorité de ses semblables à poursuivre et soutenir son parti, faisant oublier son appartenance au sexe 'faible'. Ses convictions furent partagées et admises par l'ensemble de la fratrie, tout du moins, en apparence.

Cette dernière devait impérativement inspirer la crainte  et ranger les guerriers les plus puissants de son côté, même si ce geste se verrait inéluctablement avoir des conséquences terribles. Enfin, elle se retourna d’un geste brusque et entama une lente marche sereine, arborant une expression plus sombre encore que la nuit - Trahissant ses vils projets tantôt brumeux.


« Ils s'agenouilleront ou périront. »

私生活-Shiseikatsu
PSEUDO : GS'.
ÂGE : 24.
CONNU PAR : Top site.
AUTRE CHOSE ? Nothin'.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 09/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chef de clan - rang A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Bonsoir,

J'attends désormais le sujet de mon test rp. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour, bienvenue sur Don, tout de suite, ton test rp.

Test rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 09/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chef de clan - rang A
Ryos: 0
Expérience:
0/2000  (0/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Ohayo,

Présentation terminée, je vous souhaite une agréable lecture. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Hello ! Il est temps de corriger tout ça...



Respect test-rp et originalité

Le test est globalement respecté, même si tu n’insiste guère sur la prise de contrôle et comment tu as ralliés ton clan derrière toi.
Attention également à la logique/cohérence : capturer un Uchiha (de la période Konoha en plus), détenteur d'un dojutsu légendaire est un appel au pogrom et il est peu probable que le clan Kaguya résiste à l’ire du clan à l'éventail soutenu par tout un Village Caché.
Mais c'est un détail : il s'est surement glorieusement suicidé.

Orthographe et grammaire


Pas de fautes particulière à relever.
Quelques phrases sont un peu longues et ampoulées, mais rien de bien méchant ou qui gêne sérieusement la lecture. Le vocabulaire est riche et recherché (attention cependant à ne pas en faire trop, ni à abuser du latin ou du japonais, ces choses là devant être à doses légères pour ne pas perturber la lecture).
La longueur est là, tout comme l'intérêt, aucun soucis donc.



Avis général et verdict


Une bonne présentation qui pose ton personnage, le test sans fautes et globalement en accord avec la demande.
Te voici donc officiellement Cheffe du clan Kaguya, de rang A.
Tu peux donc te lancer sans plus attendre dans ta FT.


Correction par Correcteur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.