:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Uzumaki Shio [Done]

avatar
Uzumaki Shio
Uzushio no Genin
Messages : 25
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genun Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Uzumaki
PRÉNOM : Shio
GROUPE : Uzushio
GRADE : Genin
RANG : C
SEXE :
ÂGE : 13 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Fille unique vivant avec ses parents et son meilleur ami Kihara

Personnalité
QUALITÉS
Déterminée
Appliquée
Joyeuse
Solaire
Volontaire
Courageuse
Protectrice
Audacieuse
Honnête
DÉFAUTS
Têtue
Curieuse
Égoïste
Râleuse
Manque de confiance
A toujours raison
Impatiente
Jalouse
Obstinée
AIME
chocolat/fruits
L'odeur des livres
Kihara
Sa chambre
Étudier
Sa famille
N'AIME PAS
L'inégalité
Les insectes
Faire mal, Tuer
Le réglisse
Cuisiner
L'odeur du sang
AUTRES
Sert de cobaye
Don pour le Fuin
Asociale jusqu'à 6ans
PHYSIQUE
TAILLE :
1m53
POIDS :
48kg
PEAU :
Laiteuse
CHEVEUX :
Du rouge caractéristique des Uzumaki
Longs
YEUX :
Bleu/Vert
Brillant d'intelligence
VISAGE :
Fin et rond, avec les joues rosée. Lèvres fines toujours étirés en un sourire doux.
CORPS :
Menue mais athlétique, elle reste en forme et s'entretien. Jambes et bras fins mais musclés.
AUTRE :
A une tache de naissance dans le bas du dos, ainsi que quelques sceaux sur son corps (stigmates des expériences).
Histoire

♦ Naissance au sein du village d'Uzushio dans la famille Uzumaki. Fille unique, elle vit avec son père et sa mère dans une modeste maison dans le domaine des Uzumaki un peu en retrait du village central. Fondateur du village, Les Uzumaki jouissent de certains privilèges notamment un espace privé et à l'abri des regards curieux.

♦ Son père, scientifique, fonde avec le doyen de la Famille, le noyau expérimental pour les recherches sur les techniques de Fuinjutsu, un art antique, en érigeant un bâtiment sur le terrain jouxtant le domaine. Les Uzumaki essaye de perfectionner cet art et pour cela, il faut des cobayes. Shio est choisie à l'âge de 2 ans pour subir les premiers essais.

♦ Son père lui dit qu'il est fier d'elle même si l'ambiance reste froide à l'extérieur du cercle familial.  Heureuse des paroles de son père, elle continue malgré la douleur et les échecs. Sa mère est contre mais n'ose pas se rebeller. Elle soutien sa fille du mieux qu'elle le peut en lui offrant tout l'amour d'une mère.

♦ A l'âge de 5 ans, on la présente à Kihara, un jeune garçon particulier. Possiblement maudit, il est confié à la famille de Shio afin de découvrir l'origine des maux de ce garçon. Le clan voit d'abord ça d'un oeil septique mais après les explications du doyen, la vanité prend le dessus. "Si l'iroujutsu n'a rien pu faire, le Fuinjutsu apaisera cet enfant." Tels furent les mots de mon père pour convaincre les Uzumaki d'accepter la présence d'un intrus.

♦ Les premiers temps, elle jauge le nouvel arrivant mais bien vite elle essaye d'aller vers lui. Une amitié se créée entre les deux enfants qui deviennent vite inséparables. A force de se côtoyer, Shio développe une certaine intuition quant aux prémices de crises dont souffre Kihara mais n'est pas assez forte pour les contenir. Elle demande donc à son père de lui donner des cours particuliers sur le fuinjutsu afin de pouvoir aider et soutenir d'autant plus son ami.

♦ Quelques années passent et Shio développe ses dons pour l'art des sceaux. Elle dépasse même certains scientifiques composant la meilleure équipe de son père. Fier de cela, il lui confie certains travaux en relation avec le cas maudit de Kihara. Elle se plonge dedans, souhaitant apaiser et même libérer son ami de ces crises qui le rende incontrôlable. Cependant, sa mère insiste pour qu'elle suive les cours à l'académie afin de devenir Kunoichi. Elle espère secrètement que sa fille s'éloigne du noyau scientifique et se socialise plus. Shio refuse sauf si son meilleur ami l'accompagne et promet de veiller sur lui.

♦ Elle intègre donc l'académie. Le potentiel des Uzumaki pour le chakra lui donne un avantage et elle s'investit totalement dans les études. Shio prend plaisir à passer du temps avec Kihara autre que subir des tests ou autres expériences.

♦ Diplômée à l'âge de 10 ans, elle rejoint l'équipe une équipe de genin et entre véritablement dans le monde shinobi. Ses parents sont fiers d'elle et lui laisse plus de liberté. Forte de ses capacités et de son mental, son père lui confie la "garde" de Kihara. Ils font maintenant partie de la même équipe et Shio veille au grain...
Test RP

La douleur, foudroyante douleur. Elle me transperce de part en part, comme un fer chauffé à blanc que l’on m’insère entre les deux yeux. Mon corps tremble, quelques larmes s’échappent de mes paupières closes et je retiens, tant bien que mal, des cris déchirants qui se répercutent dans ma gorge comme un appel à l’aide que personne n’entendra. Je suis seule, désespérément seule. J’ose ouvrir un œil et aperçoit mon père, cet homme si strict, si droit, si fier. Les bras croisés, la posture droite et le visage fermé, il m’observe comme un rat de laboratoire. Aucun remord ne parait, il n’éprouve rien à tester sur sa propre fille, les innombrables expériences de ces recherches. Pourtant, je sais qu’il m’aime, je sens l’amour qu’il me porte lorsque l’on est dans le cercle familial… Alors pourquoi ? Les néons me brûlent la rétine, le blanc de la pièce uniquement perturbé par les sceaux gravés émanant des six membres de mon clan si prestigieux… Mais quel prestige de faire subir pareils sévices à une jeune fille, à des enfants si jeunes. Kihara. Fugace espoir qui nait dans mon esprit et m’aide à tenir face à cette détresse. Lui aussi il sait…

J’aperçois la lueur de déception qui passe dans ses yeux, encore un échec. C’en est trop pour moi, je me laisse aller dans la douce étreinte que m’offre l’inconscient, mes muscles se relâchent et dans un dernier souffle, je soupire. Le noir complet m’enveloppe dans un linceul de repos, je n’ai pas envie de le quitter,  pourquoi le devrais-je ? Qu’y a-t-il dans la vraie vie pour moi ? Je réfléchis, des bribes de souvenirs se heurtent, ma mémoire me fait défaut… Pourtant je sais. Ma mère qui m’a tant soutenue, qui m’a tant apporté, pour elle je n’ai pas le droit d’abandonner. Pour Kihara, mon meilleur ami. Il m’a tellement soutenu également, il sait ce que je ressens. Nous partageons les mêmes souffrances quant aux expériences et s’il n’était pas à mes côtés, il y a bien longtemps que ce monde de vide, ce monde froid et de solitude m’aurait accueilli.

Je me rappellerai toujours sa venue. Si nous nous appréhendions au début, nous avons vite fais tomber les barrières qui encerclaient nos cœurs pour nous livrer chacun l’un à l’autre. Il sait tous de moi, il me connait et jamais je n’éprouverai pareil sentiment pour personne. Il est tellement précieux pour moi. Je décide donc de laisser temporairement mon havre de paix afin de rejoindre la dure réalité. Un silence de mort règne dans ma chambre et je sors de mon sommeil, laissant Morphée et mes songes pour plus tard. Les courbatures qui parcourent mon corps me tirent une grimace et me coupe le souffle. Je dois me forcer, activer mes muscles et les chauffer pour ne plus ressentir ce désagréable picotement. D’un regard circulaire, je me rends compte que je suis seule. Je suis déçue, j’aurai aimé qu’il soit là à mon réveil, mais peut-être était-il à son entrainement. Je décidais de partir à sa recherche et enfilais donc une veste par-dessus mon yukata aux motifs fleuris.
Le soleil qui pénétrait par les nombreuses fenêtres de la résidence m’aveuglait à chaque pas, ma main protégeant mes yeux ne suffisait pas,  je dû prendre quelques minutes pour m’habituer à la luminosité. Le tapis sous mes pieds étouffait le bruit de mon avancée et si nous habitions une maison modeste, j’éprouvais plus mon épopée qu’à l’accoutumée. Je repris mon souffle plusieurs fois et continuais ma marche avant de ressentir un pincement abdominal suivi d’un gargouillement sonore des plus suggestifs. La faim, la meilleure des maladies. Kihara pouvait comprendre, et je fis un détour vers les cuisines afin de me sustenter copieusement. La porte était semi close ce qui était surprenant mais sans plus y prêter attention, j’avançais.

► Tu avais promis… Promis qu’elle ne subirait plus tes expériences… Tu m’as encore menti, Kyuji. Si elle le fait, c’est pour toi, pour que tu sois fier d’elle. Ta fille est …

S’exprima avec véhémence la maitresse de maison. Sa voix qu’elle portait haute contrastait avec sa taille menue et ses traits fins digne d’une aristocrate. Il se dégageait d’elle, un mélange de fragilité corporel et de force de caractère. L’aura qui l’entourait était chargée de reproches pour Kyuji, le chef de famille.

► Shoyo, je ne t’ai pas menti. Mais nous sommes à deux doigts de découvrir un élément important, et c’est grâce à Shio. Si je le fais, je le fais pour nous, pour elle. Tu as voulu qu’elle soit une kunoichi, je ne m’y suis pas opposé mais je ne souhaite pas non plus la voir revenir sous dans un linceul. Je sais qu’elle est forte, elle peut le supporter…

Rétorqua l’homme face à sa mère. Sa stature imposante obligeait la jeune dame à lever les yeux, et malgré sa froideur, l’amour qui se lisait dans son regard le rendait brillant d’un éclat chaleureux. D’un physique avantageux, il gardait une musculature ferme et tonique. Son charisme et sa prestance ordonnait le mutisme et le calme même au plus récalcitrant.

Un bruit de verre cassé retentit dans la pièce, je m’élançais avant de me stopper net. La main de ma mère ensanglantée, les débris éparpillés du verre qu’elle tenait en était la cause. J’étouffais un gasp mais ma curiosité me poussa à rester pour voir la suite de cette scène si improbable. Jamais je n’avais vu mes parents se disputer. Ils s’aimaient d’un amour inconditionnel et infini, et malgré les désaccords qu’ils pouvaient avoir entre eux, ils les réglaient toujours sereinement. La surprise et la stupeur que j’éprouvais à ce moment était à son paroxysme les concernant. Je ne voulais en aucun cas être une source de conflits entre ces deux êtres qui s’abandonnaient l’un à l’autre amoureusement. Mon père s’approcha de sa femme, le regard baissé comme un chiot en faute puis releva le visage vers sa tendre en lui touchant délicatement la main blessée. Méticuleusement, silencieusement avec une délicatesse que je ne lui connaissais pas, il nettoya la plaie avec  tendresse avant de la panser et de prendre Shoyo dans ses bras. Ma mère se laissa faire, enlaçant en retour la taille musclée de mon père. Je ne compris pas la suite, une sorte d’échange muet ou à demi souffle s’échangea entre eux, mais le regard noir que lança la dame de maison à son mari me laissa sans voix. Je n’avais jamais fait preuve de voyeurisme malgré ma curiosité presque maladive mais là c’en était assez pour moi. La fraicheur du couloir s’infiltra en moi et je détournais les yeux de cette scène pour le moins inhabituelle voire même surnaturelle. Avec la plus grande discrétion, je fis volte-face dans le but de retrouver mon meilleur ami et de lui faire part de cette étrange vision.

Kihara se trouvait  dans le jardin, occupé à méditer ou tout simplement dormir. Je m’approchais doucement de lui avant de lui sauter dessus afin de le surprendre. Bien entendu, cela n’avait pas fonctionné et je m’étalais de tout mon long à ses pieds. Le visage contre l’herbe humant leur parfum doux de fraicheur et d’été, je feignais une absence et ne bougeais plus le moindre muscle. S’ensuivit une bataille, des chamailleries et des éclats de rire. Il n’avait pourtant rien fait, mais sa présence avait suffit à me remonter le moral et omettre l’altercation entre mes parents. Kihara, grâce à toi, je ne me sens plus seule… Alors merci et reste avec moi aussi longtemps que possible…


Derrière l'écran
PSEUDO : Édéis, Oha'
ÂGE : 24 ans
CONNU PAR : I'm admin biatch B)
AUTRE CHOSE ? Love ya ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 43
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Hello hello !
Alors ma petite Uzumaki chérie … Que vais-je t'imposer ?

Test RP:
 


Question ou autre ! Tu sais où me trouver ! 
Bonne chance !




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Shio
Uzushio no Genin
Messages : 25
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genun Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Voilà j'ai fini mon test rp, en espérant que ça te plaise =)

Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 43
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur




Bienvenue sur le forum, je m'occupe de la correction de ta présentation o/



Respect test-rp et originalité

J'adore ton personnage ! Tout simplement ta petite Shio est toute mignonne ! Ensuite niveau respect du test RP je t'en avais donné un vaste et … glauque ? ET tu l'as parfaitement respecté ! Tu écris très bien, ta plume est fluide et très agréable à lire. Parfait pour moi !



Orthographe et grammaire

Je ne suis pas du tout la meilleure pour corriger ton orthographe … Mais pour moi tout est bon, pas de fautes pas de répétition ni rien. J'adore !



Avis général et verdict

Tout est parfait ! Je n'ai rien à dire ! J'adore ton personnage d'amour ! Je te valide donc Genin de Rang C à Uzu ! Bon jeux ! et au plaisir de te voir INRP j'espère !



Correction par Hyûga Yume




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.