:: Votre Personnage :: Gestion du Personnage :: Les Clans :: Les clans du forum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clan Gurain

Dawn of Ninja
Dawn of Ninja
Messages : 1061
Date d'inscription : 15/03/2017
Clan Gurain Dim 5 Nov - 15:42
Dawn of Ninja


Clan Gurain

Le clan Gurain est renommé pour sa maitrise du Kyûjutsu, la légende voulant même que ce soit eux qui est introduit l'arc dans l'arsenal ninja.
Ce sont de redoutable chasseurs et des combattant hors pairs, mêlant le ninjutsu et la mortelle précision de l'arc. Il s'agit aussi d'un clan où la majorité des combattants sont des femmes.

Le clan Gurain est divisé en deux branches familiales, un peu comme le clan Hyûga : la branche Noble et la branche Roturière.
Cependant, à l'inverse du clan au Byakugan, cette séparation n'est pas figée et peut évoluer au cours de la vie d'un Gurain. Les mariages entre les branches sont fréquents et il n'y a pas d'idée de dominance ou de supériorité d'une branche familiale sur l'autre. Il n'y a pas non plus de différence de pouvoir entre les sexes, même si de part le fait que de nombreuse femmes du clan soient shinobi, elles sont très respectée.
Pour les Gurain, l'équilibre est tout et le but principal est de trouvé sa place dans la société, dans la famille. Une place adaptée aux circonstances d'un univers toujours mouvant et imprévisible. Les Roturiers laissent la gestion de la politique et de l’économie aux Nobles, tandis que ceux-ci les laissent se charger de la protection du clan.
Méditation, religion et respect des ancêtres ne sont pas rare dans le clan, mais sans jamais sombrer dans le fanatisme obtus : les Gurain savent garder l’œil et l’esprit ouvert.

La branche Roturière est divisée en deux Cercles : le Cercle des Chasseurs et le Cercle des Gardiens. Les Chasseurs Gurain sont peu nombreux, souvent taciturnes, aimant la vie en pleine nature. Il s'agit souvent de traqueurs ou d'infiltrateurs hors-pairs et il leur arrive de servir d'assassin au clan.
Il s'agit de la branche du clan comptant le plus de représentant mâles.

Les Gardiens sont les Gurain les plus célèbres, ayant même acquit l'estime du peuple des Archipels. Ce sont des défenseurs, des protecteurs loyaux à l'oeil d'aigle qui veillent sur les voix commerciales du clan et le protège. Bien que souvent rigides (voir parfois étroit d'esprit), ils sont souvent embauchés comme garde du corps ou sentinelle.

La branche Noble dirige et se charge de la diplomatie, ces membres les plus expérimentés et les plus sage formant le Conseil des Nobles. Ce dernier élit un Chef de clan (qui peut être issus de n'importe quelle branche de la famille et être de n'importe quel sexe, même s'il est de tradition qu'il s'agisse d'une femme). Il s'agit essentiellement d'une figure de proue politique, représentant le clan et ses aspirations à l'extérieur.

Les Nobles Gurain ne participant pas au Conseil gèrent l'économie et les enseignements du clan, formant les nouvelles générations à l'art du Kyûjutsu. Ce sont généralement de bons stratèges et des artistes accomplit. Il ne faut également pas sous-estimer les Nobles Gurain au combat : ils poussent généralement leur compétence martiale au rang d'art et nombreux sont ceux qui ont pendant un temps rejoint les rangs des Gardiens avant d'être adoptés par la branche principale.


Affiliation : Indépendant
Chef actuel : Gurain Yuuko (prédéfini - pris)


Histoire

L'histoire exacte des Gurain n'est que peu connue en détail : très tôt, le clan a fait preuve d'un fort isolationnisme. La présence de nombreux monastères dans les îles qu'ils dirigent et leur talent à l'arc laisse indiquer une origine samouraï ou monacale, potentiellement des femmes de guerriers qui auraient fuit les guerres incessantes du continent pour trouver refuge dans ces monastères isolés.

Bien vite cependant, le Sekai apprit la mortelle précision et le danger que représentait les archers Gurain, qui pacifièrent leur fief et commencèrent à louer (fort cher) leurs services à ceux "qui le méritaient".
Jusqu'alors, l'arc n'était pas considérée comme une arme ninja : trop encombrant, peu utile pour les missions d'infiltration et n'apportant rien de plus que le ninjutsu tout en n'étant pas évidente à employer en mêlée. Les Gurain prouvèrent au monde que tout cela pouvait s'avérer faux.

A l'inverse de nombreux clan, ils ne gardèrent pas secrètes leurs techniques, les enseignant à prix d'or à des commanditaires triés sur le volet. Il s'agissait sans doute d'une belle manœuvre politique pour tisser une toile d'alliance et de dépendance.
Cependant, les guerres incessante ravagèrent les partenaires du clan malgré tout et le Kyûjutsu se rependît dans tout le Sekai.
Nul ne sait s’ils ne le regrettent pas aujourd'hui, mais un Gurain s'estimera toujours supérieur à un autre ninja maniant l'arc, qu'il regardera avec un petit sourire amusée de dédain.

Le fait de manier l'arc, une arme peu shinobi, et de se poser souvent en protecteur ont donné une bonne réputation aux Gurain auprès du peuple (pour des ninja).
La noblesse du Sekai par contre, ne les apprécie pas plus que ça : bien des familles se sont retrouvé sans chef par la faute d'une flèche d'une impossible précision. Et le fait que les hautes instances du clan se fasse appeler "Nobles" n'est pas très apprécié. La noblesse n'aime pas la concurrence.

Dans les très nombreux conflits, les Gurain ont toujours essayé de rester le plus neutre possible, de ne pas avoir trop d'impact. Ils sont donc parfois considérés comme des lâches (leur style de combat à distance renforçant cette impression), notamment par les Uchiha, les Serika et les Akimichi.
Ils ont été fréquemment alliés avec le clan Miyamoto, qui partage beaucoup de leurs valeurs martiales et leur respect des ancêtres. Ils ont aussi souvent mené des opérations conjointes avec le clan Inuzuka, dont ils apprécient la loyauté (et la matriarchie) et qui s'étend fort bien avec les Chasseurs de la branche roturière.
Récemment, ils se sont posé en protecteur du Temple du Bois Bleu, car très respectueux de la religion.

Les Gurain sont également proches du clan Omura, ce dernier les ayant aidé à de plusieurs reprises pour sauver leurs blessés et leurs malades, ce qui amena une certaine relation de confiance entre les deux clans, même si certain Nobles Gurain trouvent le clan Omura un peu trop généreux pour être complètement honnête.
Les Omura les ont d'ailleurs invités à Uzushio, soutenus par les Miyamoto, mais le clan à pour l'instant refusé. Farouchement indépendant depuis des générations, protecteurs attitrés des Iles Tenro, les Gurain ne veulent pas perdre leur autonomie.


Techniques de combat

En combat, les Gurain utilisent bien évidemment ce qui a fait leur réputation : le Kyûjutsu.
Mais en plus de l'arc, ils leur arrivent très souvent d'utiliser le Shurikenjutsu avec une redoutable efficacité. Certains Chasseurs utilisent en outre le Poison. L'utilisation de ninjutsu pur est assez rare chez les Gurain, le clan n'étant pas connu pour ses guerriers riches en réserve de chakra, mais ils s'en servent parfois pour amplifier ou compléter leurs techniques d'archeries.

Les troupes du clan sont souvent spécialisés : les Chasseurs sont des traqueurs et des assassin, les Gardiens sont des sentinelles (il existe de nombreux Senseur parmi eux) et les Nobles sont souvent de bons stratèges aux talents variés.

Bonus de clan :

Les Gurain sont crédité d'être les inventeurs du Kyûjutsu et la formation de leur archers d'élite est bien rôdée. Dès leur plus jeune âge, les membres du clan sont entrainés à la visée et à l'usage des projectiles.

Le coût d'achat d'une technique de Kyûjutsu (Bukijutsu[Arc]) ou de Shurikenjutsu est réduit de 20% pour un membre du clan Gurain.
Ainsi, par exemple, une technique de Kyûjutsu coûtant 500 ryô ne lui coûtera que 400 ryô.






Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Gestion du Personnage :: Les Clans :: Les clans du forum-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.